Immoral – Chloé Wilkox

Immoral – Chloé Wilkox – Editions Addictives – Version Numérique – Sortie le 07/08/2019

Je remercie les Editions Addictives pour ce Service de Presse.

Immoral est une Young Adult à la limite de la New Adult par son intensité !

C’est un spin-off de The dominant Boss puisqu’on retrouve la petite sœur de Jarden Pearson, Izzie ou Izobel Pearson qui emménage avec sa mère au Texas, chez son futur beau-père Baxter Taylor. Ce n’est jamais facile de s’intégrer à nouvelle vie, encore plus lorsque son futur demi-frère, Logan, est une des stars du football du lycée et qu’il vous déteste et qu’il vous le fait savoir par tous les moyens.

Ce sera œil pour œil, dent pour dent … Mais pourquoi Logan déteste-t-il autant Izzie ?

C’est un thème qui a déjà été traité, il est vrai, mais Chloé arrive, une fois de plus, à faire oublier cet aspect, grâce à son style et son personnage Logan, bien plus complexe qu’il n’y paraît ! Que cache ce bad boy provocateur, colérique aux mots acerbes ?

Si le personnage un peu coincé d’Izzie qui se laisse enfermer dans un carcan pour se faire accepter, m’a déplu au départ, il a réussi à m’attendrir par son amour pour sa mère et sa famille aux dépens de son bien-être. C’est une jeune fille sans aucune expérience amoureuse mais très intelligente, indépendante, avec des convictions. On ne tombe pas dans le cliché de la vierge effarouchée, qu’il faut initier. C’est d’ailleurs ce qui m’a dérouté, lorsqu’elle est capable de tenir tête avec véhémence à Logan mais qu’elle se plie devant les conventions sociales du lycée, avec ses codes et son mode de fonctionnement alors qu’elle n’y adhère pas au fond d’elle-même.

J’aurais aimé plus de ténacité à assumer ses choix, ses opinions, mais en étant aussi jeune, c’est compliqué. C’est d’ailleurs le personnage de Logan qui va étonner sur cet aspect, qui va faire preuve de maturité.

L’auteure traite de manière pudique cet amour passionnel qui surprend, qui est plus fort que tout mais surtout difficile à accepter, assumer. C’est un yoyo perpétuel entre le désir et la convenance, la raison, ainsi que le respect des parents.

Comment en étant si jeune peut-on faire face à un amour si intense qui pourrait balayer toute cette famille ? J’ai aimé que le personnage de Lake (la belle-sœur d’Izzie : l’héroïne de The Dominant Boss) soit celui qui mette des mots très justes et beaux sur cette situation, sans jugement.

La route sera longue et semée d’embuches, beaucoup de larmes, de peine, de non-dits, à tel point que je me suis demandé comment aller être géré cette fin. Et je l’ai adoré, d’une parce qu’elle est noble, avec des réactions humaines, de décisions emplies de respect, d’empathie et de compréhension mais surtout de pardon. Chaque protagoniste de cette histoire en sort grandi, changé, vers le bonheur et la paix intérieure, qu’ils méritent tous.

Si le sujet de cette romance ne vous tente pas, car vous pensez l’avoir déjà lu, ne vous y fiez pas, Chloé Wilkox a le don de vous faire redécouvrir ce genre de sujet, par les thèmes sous-jacents. Les personnages sont toujours intenses, complexes, qui en font des histoires bien plus profondes qu’elles ne semblent l’être au départ. Sa plume délicate a toujours ce côté « punchy » qui étonne et donne du sens à la romance. Ce que est appéciable avec cette auteure que j’affectionne, c’est qu’elle arrive toujours à me surprendre, m’émouvoir sur des sujets que j’ai pourtant déjà lus, c’est ce qui fait son talent !

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture :

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.