Cette obscure clarté – Estelle Laure

Résumé - Cette obscure clarté - Estelle Laure.png

Hachette Romans (14 septembre 2016) – Environ 300 pages

Avis Jenni

Je remercie les éditions Hachette Romans pour ce service presse.

Wrenny et Lucille. Deux enfants, salement et lâchement abandonnés par leur mère partie en vacances soi-disant car elle avait besoin de prendre du recul et ses distances avec tout (« tout » incluant ses filles !)

Seules pour la rentrée scolaire, Lulu fait son maximum pour « remplacer » sa mère dans les tâches à la maison. Malheureusement, tenter de reproduire les gestes d’un parent n’est pas chose facile lorsque l’on est une adolescente lycéenne.

Lu est prête à tout, personne ne les séparera ! Ce qui implique dans un premier temps, de maintenir autant que possible une apparence de normalité… « Apparence » car leurs vies pour les deux jeunes sœurs n’ont rien de normal, depuis le départ de leur père.

En attendant il est primordial et inévitable de garder pour elles seules, le secret sur « l’absence prolongée » de leur mère car quiconque l’apprendrait, mettrait son nez dans leurs vies… Et la conclusion serait destructrice. Sa rencontre avec Shane sera fructueuse, l’orientant sur un poste de serveuse à pourvoir Chez Fred où le salaire est intéressant et plus que nécessaire pour subvenir à leurs besoins.

Le bilan est dramatique : deux gamines abandonnées – un père interné – une adolescente qui bosse à moitié nue pour payer les factures – une maison qui tombe en ruine… Mais voilà qu’un soir en rentrant, elle découvre que la maison a eu un arrivage ÉNORME, aussi bien dans les placards que dans le frigo. Pourtant, seulement Eden, son frère jumeau Digby et Shana sont dans la confidence de ce secret que Lu et sa sœur protègent… Qui a apporté toute cette nourriture … ? Mais avant tout, qui est au courant et qui ne veut pas révéler son identité, étant donné que l’infraction a été réalisée en pleine journée, durant l’absence des filles… ? Est-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Sont-elles en danger ou au contraire sont-elles protégées ?

Je n’ai pas particulièrement accroché au titre. Par contre la couverture très « jeune et écolière » m’a fait appréhender la lecture, malgré le fait que le résumé m’intriguait. Je craignais avant tout de m’ennuyer dans ce ‘Young Adult’ et d’y trouver une plume manquant de maturité mais je dois admettre que mes impressions de départ se sont révéler complètement à côté de la plaque !  J’ai au contraire été agréablement surprise du point de vue ‘qualitatif’ et ´quantitatif’ de ce roman. La plume de Estelle Laure est très très agréable… percutante et sensationnelle !

Addictif – riche en émotion – rythmé- parfaitement dosé, son récit est maîtrisé à la perfection. L’intrigue est très bien ficelée et menée de main de maître. « Cette obscure clarté » nous plonge en plein tourments dans la vie d’une adolescente, qui du jour au lendemain, endosse le rôle de parent (en tout cas de mère de substitution) pour sa petite sœur, et qui va se retrouver à gérer tous les calvaires du quotidien de la vie d’adulte, en plus de sa vie de lycéenne et d’adolescente.

Lucille est une ado mature et responsable. (De toute façon elle n’a pas eu le choix, puisqu’on ne lui a pas demandé son avis sur la situation). Elle prend en charge sa petite sœur, faisant tout son possible pour qu’elle ne manque de rien, mais avant tout pour la protéger. Difficile, pour une ado de maintenir un semblant de normalité dans ce contexte. Elle est courageuse, entreprenante, admirable et bien entourée par ses amis, qui sont présents et prêts à l’aider coûte que coûte, dans les moindres problèmes. Seulement, cela amplifie le sentiment de gêne, de honte, de joie, et de culpabilité. La situation va finir par lui échapper, et Lu se retrouvera très rapidement dépassée par les événements. Solitude et tristesse, vont devenir ses alliées… Et sa crainte pour le devenir de sa petite sœur ne fera qu’accroître … !

Un Young Adult prenant qu’il m’a été impossible de lâcher tant j’ai été happée par l’histoire et touchée par le sort des filles Bennett. Je me suis très vite attachée à la belle Lucille et à la petite Wrenny, ressentant pour elles de l’empathie et un espoir, qu’il leur arrive quelque chose de meilleur. Tout du long, j’avais envie de les réconforter et de les serrer fort. (Ben quoi ? Lisez et après vous viendrez critiquer ! Sérieusement on est humain et c’est impossible de rester insensible à ça !)

Le coup de cœur a été frôlé de peu, mais c’est une histoire que je vous recommande fortement.

-À lire !-

Note 4,5

LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.