A double Tranchant: Révélations, Tome 2 – Feryel

Image résumé
Black Ink editions ( Novembre 2019) – Format numérique –

Avis de Valou

Je remercie les éditions Black Ink pour ce service presse.

Bon sang de bois ! La fin du premier tome nous a laissé pantois et a laissé Claire en plein doute. Mais qui est donc Antonio Cruz ? Une chose est certaine, lui sait parfaitement qui est Claire depuis le début, depuis cette fameuse nuit sur les docks où il lui a sauvé la vie…

D’emblée Feryel met la barre très haute pour commencer cette suite, en donnant la parole à Antonio, en alternance avec le point de vue de Claire. On va enfin en savoir davantage sur le beau gosse. Même si on a une petite idée de qui pourrait être le cadet Cruz, nous ne sommes en revanche pas prêtes pour ce qui va suivre !

Je l’avoue tout de suite, je préfère ce second tome au premier. Les jalons posés par l’auteure dans le premier opus, explosent littéralement. Rebondissements, nouveaux personnages secondaires, on découvre la face cachée de l’iceberg. Ne dit-on pas que le volume de la face immergée de l’iceberg est d’environ 90% de la taille totale ? Et bien cette image illustre parfaitement la suite de « A Double Tranchant ». Le jeu de dupes s’intensifie au pays des narcotrafiquants. Le danger est plus que palpable et Claire continue ses investigations, peut-être aveuglée par son envie de justice.  Il est à noter qu’elle n’est pas ménagée par Antonio, qui fait un pas en avant, pour ensuite reculer de 15 pas. Voilà l’essence de ce second tome : la passion dévorante qui anime ces deux-là est autant salvatrice que destructrice pour Claire. Elle éprouve des sentiments très forts pour Antonio, auprès de lui, elle se sent bien. Pourtant, elle va découvrir aussi l’autre visage de celui qu’elle aime : un visage sombre et meurtrier : Claire n’est pas certaine de pouvoir l’accepter.

La passion entre Claire et Antonio fait rage, leur amour est puissant. Ce tome est définitivement davantage axé sur leur relation. Entre eux, le feu ne s’arrête jamais. Ils s’aiment, font l’amour passionnément, puis se disputent, se séparent, se retrouvent, se disputent à nouveau et se réconcilient sur l’oreiller. C’est une véritable relation à couteaux tirés, ils s’aiment et se détestent. Leurs échanges sont savoureux, parfois tintés d’humour, ils adorent se titiller l’un comme l’autre, à base de « gros con » ou de « miss chieuse ». Mais ces montagnes russes pourraient les user. La patience et la tolérance de Claire vont être mises à rude épreuve.

Antonio est un personnage fort, de ceux qu’on n’oublie pas. A l’instar du personnage d’Abain dans « Esme » de Farah Anah, Antonio aime Claire plus que tout, elle est sa lumière. Mais il l’aime mal et est obligé de prendre des chemins plus que tortueux pour la maintenir en vie…

Côté thriller, l’auteure brouille encore les pistes car on doute de chaque personnage. Je me suis posée dix mille questions (oui, pas moins, je vous assure !!)  Qui est l’As de Cœur ? Les flics sont-ils tous des ripoux ? Et si l’origine de ces jeux de pouvoirs était bien plus ancienne qu’il n’y parait ? Quel est le rôle d’Antonio dans tout cela ? Bref, là où Feryel a réussi son pari, c’est que le lecteur est totalement embarqué par sa trame complexe et addictive. Je n’imagine même pas les schémas qu’elle a dû se créer pour sa storyline. Il va falloir vous accrocher et bien suivre l’histoire car cela vaut vraiment le coup ! J’ai dévoré cette suite. Le dénouement est particulièrement intense. Quand on pense que c’est terminé, l’auteure nous surprend encore avec un rebondissement inattendu. J’ai trouvé l’épilogue un poil court, j’aurai aimé en lire davantage sur l’après dénouement final.

Je vous recommande donc cette romantic suspens, mieux vaut lire les deux tomes à la suite pour ménager votre palpitant et votre p’tit cœur, accessoirement. Je suis épatée par la maîtrise de l’auteure de sa trame dense et complexe. La plume de Feryel est à suivre de près, en tous les cas, elle a su me conquérir !

« Ma souffrance trouve sa source dans l’omniprésence de son absence. Il m’aime, je l’aime, mais nous ne pouvons pas nous aimer ».

Claire.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format numérique sur Amazon:

COUV NUM

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

Lucky Luce, Tome 2 – Vanessa Furchert

Image résumé
Editions BMR ( Septembre 2019) – Format Numérique

Avis de Valou

Je remercie les éditions BMR et Net Galley pour ce service presse.

Revoilà Luce et son p’tit cœur tout mou ! Lorsque j’ai entamé ce second tome, je venais d’achever une histoire particulièrement intense. Retrouver le personnage pétillant de Lucie arrivait donc à point nommé.

Nous avions laissé Lucie, anxieuse, en route avec son frère pour Annecy, direction la demeure familiale. Officiellement en couple avec Noah, le beau médecin, elle s’apprêtait à croiser Simon, le meilleur ami de son frère. L’idée de revoir Simon angoissait Luce plus que de raison. Le charmeur la chamboule toujours autant, le cœur pourtant toujours partagé entre Noah et Simon.

Luce et Noah. Luce et Simon. Voilà donc une jolie équation à résoudre, mais Luce n’est pas vraiment douée en mathématique.

J’ai tout de suite accroché avec cette suite. Je l’ai trouvée plus piquante que le premier opus. Les contradictions et hésitations de Luce nous entraînent avec plaisir dans l’histoire peu ordinaire d’une fille extraordinaire. Comme je l’avais dit dans mon précédent avis, Luce c’est une peu nous toutes réunies : une héroïne du quotidien. Sa maladresse et sa poisse continuent de la suivre comme de fidèles compagnes pour le plus grand plaisir du lecteur.

La plume de Vanessa Furchert est toujours aussi plaisante à lire. Elle ponctue son récit de notes de bas de pages toujours aussi croustillantes. J’ai adoré les différentes références qui jalonnent le récit, notamment celle à Jean-Yves Lafesse (cultissime).

L’auteure va malmener son héroïne qui va devoir rebondir pour se relever et avancer. Luce va s’interroger sur ce qu’elle souhaite vraiment, sur ce qui est important. Au-delà de la romance, on assiste à la force d’une trentenaire qui se bat pour garder la tête haute. Bien sûr, Luce va se trouver des activités peu communes pour l’y aider, sinon cela ne serait pas drôle. Aussi, j’ai eu le plaisir de découvrir la discipline du Roller Derby et l’origine du titre « Lucky Luce ». Cette discipline de contact va permettre à Lucie de se surpasser comme jamais elle ne s’en serait crue capable.

Le dépassement de soi pour se prouver qu’elle ne dépend pas des autres, surtout pas des mecs, pour exister : voilà comment Luce va passer une étape importante de sa vie et assumer ses choix. En cela, j’adore la diatribe du Luce dans le chapitre 32 : je la trouve géniale ! On sent que son personnage évolue et grandit au fil de ce tome.

Côté cœur, beaucoup de rebondissements sont à prévoir. Ce tome est plus chaud que le précédent, ce pour notre plus grand plaisir. La tension qui émane entre Luce et Simon est absolument divine à découvrir, surtout lorsqu’ils se mettent à échanger des sextos, mais je ne vous en dis pas plus !! D’ailleurs, petit arrêt sur image pour le personnage de Simon, que j’apprécie beaucoup. Hâte d’en connaître davantage sur ce beau gosse aussi taciturne que séducteur.

J’ai donc passé un excellent moment, très divertissant. Ce roman m’a paru plus épicé et plus émouvant que le premier opus. L’humour a toujours sa place dans l’histoire bien évidemment. Le tout est un mélange savoureux, comme une petite sucrerie à déguster sans modération, j’en veux encore! Et oui,je suis gourmande que voulez-vous ! Il me tarde de découvrir la suite, le troisième tome devrait arriver courant novembre.

 

cliquez sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format numérique sur Amazon:

COUV NUM

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

Alliance Factice, Tome 2 – Cécilia City

Image Résumé
Editions BMR ( Juillet 2019) – Format Numérique

Avis de Valou

Je remercie les éditions BMR pour ce service presse via NetGalley.

Après un premier tome prometteur, je suis ravie de retrouver la suite des aventures de Victor et Livia Fabre. A la fin du précédent opus, le couple se mariait enfin.  Épris et amoureux l’un de l’autre, les tourtereaux s’étaient avoués leurs sentiments respectifs. Cependant, l’horizon était loin d’être dégagé pour eux, Cécilia City nous promettait une suite riche en rebondissements !

La vie de couple, ce n’est jamais simple. Des concessions doivent être faites d’un côté comme de l’autre. Mais lorsqu’on a un tempérament de feu comme celui de Livia, ou qu’on est une tête de mule comme l’est Victor, ça promet des situations explosives à souhait ! N’oublions pas que ce couple est fragile, ils se connaissent depuis peu. Même si leurs sentiments sont très forts, les prises de tête et mal entendus risquent de polluer leur quotidien.

Leur alliance n’est plus factice, ni artificielle. Le puissant amour qui unit Victor et Livia est si fort, qu’ensemble ils devraient avoir les armes suffisantes pour dépasser les quiproquos et la routine.  Parallèlement, la passion s’intensifie entre les deux protagonistes et cela apporte du piment à l’ensemble du roman. Cette passion est probablement le ciment qui va solidifier leur relation durablement.

Cécilia maîtrise sa trame et nous emporte dans ce récit. Les menaces sur le couple sont nombreuses, ils vont sans cesse devoir s’interroger pour savoir en qui ils peuvent réellement avoir confiance.  Lorsque Livia échappe de peu à la mort, le tourment qui habite Victor lorsque sa belle est entre la vie et la mort est particulièrement touchant. Si vous doutiez une seule minute de la sincérité de ses sentiments, après cet événement, le voile est levé. Livia est la femme de sa vie, il serait anéanti s’il la perdait. Le passé de Livia va aussi menacer le couple, après avoir survécu, elle va devoir faire face à une réalité difficile à accepter. Les doutes et les craintes vont habiter la jeune femme qui pourra compter sur le soutien de son mari pour l’aider à affronter ces tourments.

Cependant, j’ai un léger bémol à ce second tome. Les rebondissements me semblent trop nombreux, ça fuse de tous les côtés. Ne vous y méprenez pas, l’ensemble est mené tambours battants, savamment orchestré, certaines intrigues seront d’ailleurs résolues à la fin de cette deuxième partie. Mais la récurrence des rebondissements peut paraître parfois « Too much ». Certes elles permettent de renforcer ce couple, sur le lequel nous n’aurions pas parié un seul kopeck au début de leur histoire. Victor et Livia vont se montrer particulièrement étonnants et vont faire preuve d’une sacrée force face à tout ce qu’ils vont avoir à affronter.

Je découvrirai le troisième tome avec plaisir, d’autant plus que le couple devrait s’offrir une escapade toscane qui promet d’être romantique et intense ! La fin de ce second opus mène vers de nouveaux questionnements, j’ai hâte de connaitre le dénouement prévu par Cécilia City !

 

Cliquez sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format numérique sur Amazon:

couv num

 

S.W.A.T: Tome 2 : Absolution – Manon Donaldson

Image résumé
Black Ink Editions ( Mai 2019) – Format Numérique

Nous remercions les éditions Black Ink pour ce service presse

Avis de Julie

Ce second tome est plus rythmé, on découvre enfin les réponses qu’on attendait !

C’est dense intense et déchirant à l’image de son héros, Hardy, tout en perplexité et contradiction. Le feu brûle sous cette carapace dans un cœur qui demande qu’à s’épanouir et à revivre.

Il fait beaucoup à ce livre, même si le personnage d’Alyssa s’affirme vraiment, ne prenant pas toujours les bonnes décisions tout comme Hardy. L’un et l’autre veulent se protéger mutuellement sans communiquer ce qui crée des étincelles. Si l’un crie son amour par les actes (sans avoir conscience), l’autre le fait par les mots, pas toujours de la bonne manière, mais ce n’est pas l’intention qui compte ?

D’avoir des moments un peu hors tension, fait du bien et nous montre ce qui se dissimule sous la carapace de Swat. Les personnages de Jay et Marla prennent de l’importance pour veiller sur ces deux êtres blessés.

C’est une romantic suspense retord avec des scènes insoupçonnées, qui au départ de ce tome, ont eu du mal à me captiver par sa narration à la première personne sur plusieurs chapitres. L’auteure remet l’histoire en place puisque chronologiquement, elle suit vraiment le premier livre. Je vous conseillerais vivement de relire le dernier chapitre avant d’entamer ce tome pour bien vous remettre l’histoire en tête si vous l’avez lu il y a quelques temps déjà.

Quand le dialogue et les personnalités se révèlent, là, je me suis de nouveau accrochée à cette histoire, voulant tout connaître des tenants et des aboutissants.

Le style et le dynamisme sont d’une qualité indéniable, c’est un livre qui vous prend et vous marque par son côté sombre mais également par cette relation hors normes entre Hardy et Alyssa.

Ces deux âmes sœurs vous embarquent dans un grand huit de l’émotion passant par toutes les phases, ne nous épargnant que peu de chose.

C’est puissant complètement à leur image, tellement que j’aurai presque aimé un chapitre de plus. Par contre, l’épilogue leur convient tellement, on pourrait leur dédier le proverbe à la vie, à la mort, ou jusqu’à ce que la mort vous sépare. (Je vous fais peur … Il ne faut pas ! Lancez-vous dans cette lecture pour comprendre !)

Une belle duologie prenante, menée par une sacrée plume, qui a su créer une relation si intense portée par un Hardy phénoménal, et une Alyssa battante.

 

Avis de Valou

Ce second tome commence fort avec un très beau texte d’Ange Edmon !!

Je le savais !!! Je le savais que Manon nous réserverait une suite intense. Si le premier tome installait la trame et flirtait seulement avec la romance naissante entre Alyssa et Hardy, le second tome vous réserve une explosion des sens entre ces 2 là! A l’instar des « Steel Brothers », on sent que Manon aime poser les jalons de son récit dans la première partie de ses romans, pour faire exploser sa plume dans la suite. S.W.A.T : Absolution ne déroge donc pas à cette règle.

Ce second opus commence là ou le premier s’était arrêté, après les moults révélations du dernier chapitre. Hardy va se montrer très dur envers Alyssa, tout en la mettant à l’abri, à sa façon, pour respecter sa foutue promesse…Alyssa, de son côté, supporte mal le rejet de son SWAT… Si on a le sentiment que tout est fini entre eux au début de ce tome, ils vont, pourtant, se retrouver et  laisser leur corps s’aimer passionnément. Leur amour est scellé, mais la réalité va les rattraper, comme un boomerang !

Manon nous offre ici une histoire d’amour féroce entre deux êtres écorchés et malmenés par la vie, prêts à se battre jusqu’au sang l’un pour l’autre. C’est une très bonne « Romantic Suspens », servie par deux personnages que le sentiment amoureux va sublimer. Il va les aider à se dépasser, malgré les obstacles qui se dressent devant eux, et Dieu sait qu’il y en a !!

Des rebondissements ? Oh oui il y en a dans ce tome. Je dirai aussi qu’il y a un peu moins d’introspection de la part des personnages dans ce second tome, ce qui donne davantage de rythme au récit.

J’ai aimé lire l’évolution du personnage d’Alyssa. Elle fait preuve d’une sacrée force, prête à tout pour Hardy. Elle va prendre des risques inconsidérés, en ayant toujours l’espoir qu’un avenir est possible avec celui qu’elle aime. Quant à notre SWAT préféré, la complexité de son histoire nous sera expliquée et nous permettra de comprendre les méandres psychologiques dans lesquels il s’est enfermé, pendant tant d’années.

Les personnages secondaires ont aussi un part très importante dans le récit. Jay et Marla vont soutenir ce couple fougueux, une véritable famille de cœur va se créer.

L’auteure clôture ce diptyque en apothéose avec un épilogue, rarement abordé de cette manière dans les romances. Elle signe là un épilogue poignant et beau tout simplement. La seule chose que je regrette, est que j’aurai aimé un chapitre supplémentaire avant l’ultime fin. Ne serait-ce que pour savoir comment les choses évoluent pour le couple et aussi pour connaître l’avenir de personnage de Jay, auquel on s’attache fatalement, il promet celui-là ! Bon, Manon je t’épargne l’idée d’un spin-off sur ce personnage…quoique…

Je termine cette chronique avec les paroles d’Hardy : Enjoy !

 «  Même la vie ne me semble pas aussi sublime qu’elle et j’avoue que j’échangerais mon âme ou ce qu’il en reste pour me perdre en elle à cet instant. »

 

Cliquez sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format numérique sur Amazon:

COUV NUM

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

Trahison: Présent Recomposé,Tome 2 – Lucie Chatel

image resumé
Black Ink éditions ( Mai 2019) – Format numérique

Avis de Valou

Je remercie les éditions Black Ink pour ce service presse.

J’ai terminé la lecture du premier tome, en ayant vraiment hâte de connaitre les choix des personnages dans le tome suivant et comment ils ont pu évoluer malgré tous les non-dits qui subsistent, à l’issue du premier opus.

Lucie Chatel a choisi de nous transporter 2 ans plus tard. Maë est est France, elle a obtenu son diplôme d’infirmière. Elle n’a aucun contact avec son père biologique et n’en a pas davantage avec Kayden. Lui a réussi sa carrière d’artiste et cartonne avec son groupe. Il enchaîne les tournées à travers le monde, et a refait sa vie avec une autre femme.

Dire que Maë va bien serait un gros mensonge. Elle souffre et c’est bouleversant à lire. La première moitié du livre est particulièrement touchante. L’héroïne est au bord du gouffre, en pleine dépression. Sa détresse m’a profondément touchée, et les larmes n’ont pas tardé à perler au coin de mes yeux.

L’auteure a vraiment abordé cela avec beaucoup de justesse. Son personnage principal souffre, et nous aussi !

Penser que dans le monde de Kayden tout va bien, serait aussi un gros mensonge. Tête de mule et borné, il est toujours convaincu 2 ans plus tard, qu’il a bien fait de rejeter Maë, aussi violemment. Pourtant, malgré son entêtement, il ressent un manque…Si Kayden était un connard dans le premier tome, ici il se surpasse. Voyez plutôt : je dirai qu’il est devenu tout simplement abject.

Evidemment le destin va faire en sorte que ces deux-là vont se croiser et je peux vous dire que l’apocalypse n’est pas loin. Pour Maë, comme pour Kayden, c’est un déchirement. Toute la souffrance accumulée et sous-jacente, ressort en force. Le passé leur revient comme un boomerang, en pleine figure.

C’est violent émotionnellement parlant, mais c’est aussi très beau à lire. Voir deux être faits l’un pour l’autre se déchirer de la sorte, est particulièrement émouvant. Lucie Chatel a réussi à retranscrire cela à la perfection. Elle ne ménage pas ses personnages, c’est le moins qu’on puisse dire. Attendez-vous à une lecture intense, très intense!

Manque, besoin, attachement, souffrance, pardon, détresse, sont des thèmes récurrents au cours de ce second tome. L’auteure évite avec brio le côté « drama » ou « mélo » dans lequel elle aurait pu facilement tomber.

C’est pour toutes ces raisons que ce deuxième opus m’a davantage plu que le premier. Néanmoins, l’ensemble de l’histoire est à découvrir. C’est une belle Romance New Adult tourmentée. Si vous pouvez, lisez les deux tomes d’affilée, vous ménagerez votre palpitant.

Je vous laisse avec les paroles de Maë…

« Ce sont mes étoiles et peu importe où ils se trouvent, elles brilleront toujours grâce à eux »

Maë.

vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format numérique sur Amazon:

COUV NUM

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

L’Infiltration, Tome 2 – Fanely Scott

Image résume
Editions BMR ( Mars 2019) – format numérique

Avis de Valou

Je remercie les éditions BMR et NetGalley pour ce service presse.

Souvenez-vous j’avais véritablement aimé le premier tome de « L’infiltration ». Cette très belle découverte m’avait donnée envie de découvrir la suite. Dès que j’ai su que le tome 2 était sorti, je n’avais qu’une hâte : replonger dans l’univers des Anars et retrouver les personnages de Kris et Hugo qui m’ont tant fait vibrer dans le premier opus.

Nous avions laissé nos jeunes mariés en Italie à la fin de premier tome. La dolce vita leur offrait un souffle nouveau à leur vie si tourmentée. Ils vivent leur amour pleinement. Pourtant, les Anars vont se rappeler à eux. Keith, le chef de la section new-yorkaise va leur demander de rentrer. Leur bulle d’amour italienne va donc prendre fin. Ce retour va être douloureux pour Kris. Toujours recherchée par la brigade anti-criminalité, elle ne peut circuler librement au sein de la Grosse Pomme. Elle est obligée de rester au QG…enfermée dans une prison dorée, par amour pour son mari. Hugo, de son côté, va avoir fort à faire et va devoir affronter son passé. Le risque ? Qu’il délaisse sa femme, qu’il aime pourtant plus que tout…Renoncer à sa liberté, est un énorme sacrifice pour Kris…Et si l’amour ne suffisait pas ?

Ce tome est plus posé, il y a moins d’actions et moins de rebondissements. Mais rassurez-vous on ne s’ennuie absolument pas ! Bien au contraire, Fanely Scott prépare le terrain pour le troisième tome, et nous permet d’en apprendre davantage sur ses personnages. J’ai été totalement touchée par le personnage de Kris. Elle fait preuve d’une formidable abnégation tout au long du récit. Elle a le sentiment d’être égoïste parce qu’elle ne rêve que de liberté alors que son mari affronte un de ses plus durs combats. Pourtant, je ne la vois absolument pas comme ça. Leur amour, est fort, puissant et passionnel. Kris va tout faire pour préserver son mari et lui cacher sa souffrance. Hugo est un personnage dur, froid et arrogant mais il y a une seule chose qu’on ne peut pas lui enlever : il aime sa femme plus que tout au monde, elle est son talon d’Achille. Mais cet amour fait ressortir, chez l’un comme l’autre, des sentiments contrastés : jalousie, possessivité et surprotection. Hugo ne risque-t-il pas d’étouffer Kris ?

Le récit est prenant de part en part, tantôt bouleversant, tantôt émouvant. J’avais hâte de découvrir les chapitres, si bien que je me suis totalement plongée dans cette lecture, oubliant tout le reste. Je n’avais absolument pas envie que cela s’arrête. Fanely Scott sait manier le suspens dans sa trame et rend le lecteur totalement accro. J’ai tellement hâte de lire le troisième tome !

Il ne manque pas grand-chose pour que l’ensemble soit un coup de cœur ! Je vous recommande donc vivement cette romantic suspens parce que cette histoire forte ne s’oublie pas, parce que ses personnages sont poignants, parce que comme dans le premier tome il n’y a aucune vision manichéenne des choses et enfin parce que l’amour qui unit Kris et Hugo est magnifique à lire, malgré les obstacles qui se dressent devant eux. L’auteur montre bien qu’un couple, ce n’est pas un long fleuve tranquille et qu’il faut sans cesse se battre pour créer des fondations solides. C’est tout le travail que vont devoir faire Hugo et Kris. Leur devise « A jamais à moi, à jamais à toi, à jamais à nous » leur correspond tellement bien…Bref, je m’arrête là, car je pourrais en écrire encore beaucoup sur cette histoire. Je n’ai aucune idée de la date de sortie du tome 3, mais je peux vous dire que je l’attends avec une impatience non dissimulée !!

cliquez sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format numérique sur Amazon

COUV NUM

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

Power Games, Tome 2: Angie, ris! – Lia Rose

Power Games 2 : Angie, ris! – Lia Rose – Balck Ink Editions – Version Numérique – Sortie le 11/01/2019

Nous remercions les éditions Black Ink et NetGalley pour ce service presse

Avis de Julie

Alors cette New Adult fut un peu déroutante pour moi, au niveau du contexte. Elle change complètement du premier tome, ce n’est pas du tout un problème, même si les personnages se connaissent et vont se croiser. Cette romance se passe dans le milieu du rap français, avec une guerre d’ego et de groupes … et là comment vous dire, je me suis sentie, vieille, dépassée, sachant que je n’ai jamais aimé ce style de musique et ce qu’il véhicule en terme d’images. Pas au niveau des textes, car certains sont très travaillés et traitent de thème sérieux, comme le démontre les paroles de Nekfeu dont des extraits nous sont distillés tout au long du livre.

Je vais vous faire un petit résumé, histoire de planter le décor et que vous compreniez mieux mes réticences du début !

Angie tout juste diplômée pour devenir coach de vie, se voit trahie par son amoureux et sur le point de perdre son logement. Un appel providentiel de l’agent de son frère Bo, avec qui elle est fâchée depuis trois ans, depuis qu’il l’a abandonnée sans un mot pour la France, vient lui proposer d’aider son frère à redorer son image de rappeur. Il lui propose de faire de même avec plusieurs de ses recrues dont le rappeur, Astro Conti, l’ennemi juré de Bo.

Qu’a-t-elle à perdre, rien, sous les conseils de sa meilleure amie, Carolane, elle prend la direction Paris. Les retrouvailles sont tendues, car plusieurs années de rancœurs sont présentes pour Angie, et de culpabilité pour Bo. Tout est orchestré pour qu’elle soit présentée comme sa petite-amie, c’est ce qui va attirer Astro, qui ne rêve que de vengeance …

Sera-t-elle un dommage collatéral de cette guère d’Ego ? Comment va-t-elle gérer ce spécimen avec un frère sur protecteur ?

Ce ne fut pas évident pour moi de rentrer dans cette histoire mais cette Angie à la fois forte et à fleur de peau, perdues dans blessures, ses retrouvailles avec son frère, m’a embarquée contre toute attente.

C’est intense, rempli de secrets, de non-dits… Cette auteure a un don pour créer des liens très forts, attractifs plus que de raison entre ses personnages principaux. C’est tendu, sensuel, on marche sur la corde raide une bonne partie du livre tout en se doutant du cliffangher ou de la catastrophe, arrivés, et c’est plus fort que nous, addictif, on s’accroche à chaque, mot, phrase, pour en connaître la suite.

Ce personnage d’Angie est d’une rare beauté intérieure et rayonnante, même si son physique est bien. Elle est altruiste, apporte du bon, de l’espoir à son prochain, mais qui la protégera elle ?… C’est ce que je me suis demandé au fil de ma lecture, adorant son attraction avec Astro, tout en m’inquiétant sans cesse des retombées.

Ces deux âmes se sont érigées des barricades autour de leur cœur pour ne plus jamais souffrir, les abattront-ils ?

Astro fait partie de ses hommes qui sont entiers, violents tellement leurs sentiments les submergent, guidé par l’adrénaline. Pourtant, ils sont capables de devenir des « agneaux » au contact des personnes qu’ils aiment, de déplacer des montagnes pour ces mêmes personnes.

Ce combat de lâcher prise entre eux est juste magnifique, drôle parfois mais surtout d’une intensité folle. Chacun d’eux ne compte céder d’un pouce, ce qui fait toute la tension et le côté addictif de ce livre. Sous les couches de vanité du rappeur brille un bel astre qui ne demande qu’à se révéler !

C’est très rythmé aussi bien dans les actions que dans les paroles, ajoutez-y cette dose de tension sexuelle inassouvie et vous avez un cocktail explosif ! Ça m’a séduit, émue et conquise !!!

Hâte de voir ce que nous réserve Lia Rose pour le tome 3 !

Avis de Valou

Le voici le voilà, le tome 2 de Power Games. J’avais hâte de le découvrir, d’autant plus que le premier opus m’avait vraiment plu. Je ne vais pas m’attarder sur le « résumé » de l’histoire puisque Julie vous l’a expliqué ci-dessus. Je vais passer directement à mon ressenti, entrons dans le vif du sujet!

Il est très rare de lire une romance qui se déroule dans le milieu des musiques urbaines. Lia Rose n’a pas choisi n’importe quel rappeur pour l’inspirer: Nekfeu! Comme Julie, le rap en général n’est pas ma came. Ceci dit il y a quand même quelques incontournables d’NTM ou IAM que j’aime écouter de temps en temps. Nekfeu a la particularité de choisir ses mots, avec soin, pour composer ses morceaux, comme un poète des temps modernes. Ce n’est pas pour rien que l’auteure a choisi des extraits de ses textes en tête de chapitre. Cela apporte vraiment une touche d’originalité non négligeable.

Malheureusement pour moi, j’ai eu beaucoup de mal à me concentrer au début de ma lecture. Cela m’a énormément frustrée car très vite on sent que Lia Rose nous a réservé une histoire très intense. Et ce n’est pas qu’une impression! Ce défaut de concentration m’a vraiment gênée pour entrer complètement dans l’histoire. Mais la plume de l’auteure et ses personnages ont su dompter ce manque pour réussir ensuite à me plonger totalement dans l’intrigue.

Et mon dieu, ce que c’est bien écrit ! J’ai vraiment apprécié le travail apporté par l’auteure pour ses personnages secondaires, Bo et Sarah, en tête. Ces personnages sont vraiment touchants, les véritables talons d’Achille d’Angie et Astro. Ils apportent une nuance subtile à l’ensemble du récit, c’est vraiment très plaisant.

La trame montre crescendo, comme une partie d’échec ( si chère à Astro et Angie) ou comme un combat sur un ring. Chacun essaye de discerner les failles de son adversaire, pour les retourner contre lui. Entre ces deux là c’est exactement pareil. Ils se cherchent, se trouvent, développent un sentiment d’appartenance très fort, tout en se repoussant comme deux aimants. C’est la force de l’auteure dans cette saga, de nous proposer des personnages si forts et si fragiles à la fois. On s’attache très vite à Astro et Angie. Lui est aussi sombre, qu’elle est lumineuse. Ensemble, ils sont bruts et touchants à la fois. Leur histoire atypique rend leur romance passionnante. On vit ça avec eux, pleinement, que dis-je on bout même! Entre eux, l’amour se construit pierre après pierre, solide et indestructible. Ils vont en avoir des embûches sur leur chemin. Des révélations douloureuses vont les bouleverser, peut-être même les briser, mais le récit se veut optimiste, ne serait-ce que par le biais du personnage d’Angie. Voyez plutôt ce qu’elle dit:

« La vie est dure, elle est aussi très belle.Il faut profiter de chaque seconde, ne jamais oublier que le bonheur réside dans les choses simples. […] Rire, pleurer, toucher, admirer, sentir et ressentir. Il faut juste trouver ce qui nous donne envie de nous lever chaque matin.« 

Que voulez-vous que je rajoute à cela? En bref, ma note du précédent opus est légèrement supérieure à celle-ci, cependant, ne vous y fiez pas trop: ce tome est vraiment à découvrir et à lire parce qu’il est d’une intensité remarquable! Vivement le troisième et dernier livre, je me demande ce que Lia nous a réservé, en tous les cas, chapeau à l’auteure pour ce travail titanesque fourni pour cette saga!

 

Cliquez ci-dessous pour vous procurer le format numérique sur Amazon:

couv num

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

 

Gun Cake – Tome 2 – Maloria Cassis

Image Résumé
Stories By Fyctia (Novembre 2018) – Format Numérique

Avis de Valou

Je remercie Maloria Cassis et Stories By Fyctia pour ce service presse.

Lorsque Maloria nous a dit au FNR que le tome 2 de Gun Cake allait sortir mi-novembre, j’étais tellement contente ! J’avais vraiment hâte de découvrir la suite des aventures d’Angela et Adriano et surtout savoir si leur couple naissant allait pouvoir faire face à toutes les menaces qui l’entoure.

Chronique de la suite tant attendue du premier tome pour lequel j’avais eu un coup de cœur.

Petit retour en arrière nécessaire. A La fin du premier tome, Angela et Adriano avaient décidé que leur amour était plus fort que tout. Même si elle est la fille d’un flic qui veut la peau d’Adriano, même si celui-ci ne voit pas d’autre possibilité que de tuer le père de la femme qu’il aime, ces deux-là sont près à braver tous ces obstacles pour faire vivre leur amour le plus longtemps possible.

Angela a aussi confié à Adriano les violences que son père lui a infligée lorsqu’elle était enfant. Elle en fait des cauchemars récurrents, presque chaque nuit. Le mafieux développe un très fort sentiment de protection vis-à-vis de la belle pâtissière. Leurs moments intimes sont plein de tendresse et d’affection. Dans ce deuxième tome, leur relation est approfondie, les sentiments se développent et sont puissants.

Si le chef du clan Alario n’arrive pas à exprimer ses sentiments, il aime plus que tout Angela. Il veut le lui prouver en l’emmenant passer un week-end en amoureux, sans que ses affaires n’interfèrent entre eux. Cette parenthèse idyllique renforce le couple, qui va devoir ensuite faire face à des événements d’une toute autre ampleur…

J’ai aimé lire l’évolution du personnage d’Angela, elle est si forte, si digne malgré tout ce qu’elle va avoir à traverser. Elle fait preuve d’une compréhension de tous les diables, alors qu’Adriano n’est pas capable de lui dire qu’il l’aime. Angela est là pour apaiser le mafieux quand il n’est que colère et violence. Elle est son catalyseur. Elle devient indispensable à la vie d’Adriano.  L’amour entre ces 2 là est très puissant, mais va-t-il suffire ? Maloria nous offre une série de rebondissements menés tambours battants. Le lecteur est tenu en haleine tant on a envie de connaître la suite.

L’auteure a su continuer sa trame dans le même univers que le premier tome : à savoir une histoire de mafieux « old school », à la manière des films cultes que l’on connaît tous. C’est vraiment plaisant à lire. C’est ce qui m’avait d’ailleurs tant plu dans le premier opus.

Par ailleurs, la couple est touchant, on les découvre davantage l’un et l’autre. Tous deux frappés pas les deuils successifs sont émouvants,  même lorsqu’ils prennent des décisions stupides parce qu’ils ne communiquent pas suffisamment.

Maloria nous a réservé un bel épilogue pour clôturer cette épopée mafieuse. Pourtant, j’ai trouvé ce tome un peu court, j’aurai encore aimé partager un peu de temps avec le clan Alario. J’espère que Gun Cake sera publié en broché ou en poche. Si tel est le cas, un seul livre suffit pour regrouper les 2 tomes, car les tomes séparément me semblent un peu courts et aussi parce que la fin du T1 est trop frustrante 😉 Cela donnera un concentré d’Italie, de pâtisserie et de mafieux savamment dosé en un seul et même opus savoureux.

J’ai donc passé un bon moment livresque, c’était un joli moment de détente que je vous recommande vivement.

Couv Num

Le roman de Romy, Tome 2 – Lou Marceau

IMAGE résumé
Editions BMR (octobre 2018) – format numérique

Avis de Valou

Je remercie des éditions BMR et NetGalley pour ce service presse.

Lou Marceau nous avait laissé à la fin du premier tome, complètement décontenancées, bouche ouverte, langue pendante ( oui oui!!!) J’avais tellement hâte de retrouver Romy et Raphaël !!

Bien sûr, une fois que j’ai ouvert la première page, je n’ai pas pu lever le nez du roman. #JeNeSuisLàPourPersonne!

On retrouve nos héros, quasiment 2 ans plus tard, après que Romy ait dit ses 4 vérités à Raphaël, sans vraiment prendre le temps d’entendre ses explications. La jeune femme est très douée pour mettre de côté ses sentiments et accessoirement, faire l’autruche. Certes, elle essaye par tous les moyens de protéger son cœur et des dommages irréversibles causés à celui-ci par le fameux beau brun aux yeux verts…

Romy est donc en couple au début de deuxième tome avec Thomas. Sauf qu’elle est en France et lui en Australie…Que dit-on déjà sur les relations amoureuses longues distances… ( smiley qui se pose des questions!). Romy n’a pas vu Raphaël depuis son pétage de plomb. Le beau chirurgien, de son côté, mène toujours une vie entre bloc opératoire et cuisses d’une nouvelle femme chaque soir. Pourtant, il n’a pas oublié la belle rouquine, qui fait battre son cœur un peu plus que de raison, étrange non ?

Lorsque Romy est invitée à la soirée d’inauguration One Heart, et elle sait pertinemment qu’elle va revoir celui qu’elle veut à tout prix éviter, l’histoire va prendre un autre tournant…Ses amies et sa sœur Hortense, toujours de bons conseils, vont lui suggérer de rendre la monnaie de sa pièce à Raphaël en le rendant fou amoureux d’elle, pour ensuite lui faire mal… #VendettaAmoureuse

Mais à ce jeu là, qui va gagner, qui va perdre ?Difficile à dire, surtout lorsqu’on connaît la facilité avec laquelle ces 2 là, aiment tourner leurs conversations en auto-dérision ou en incroyables scènes de sexe. Qui trinque dans l’affaire : je vous le donne en mille : la lectrice que je suis !!

Ce roman est aussi plaisant à lire, qu’il en est douloureux pour mes nerfs et mon p’tit cœur ( le revoilà celui-là!). La plume de Lou Marceau est toujours extrêmement plaisante à lire, j’adore qu’elle ait choisi de ponctuer son roman avec ses # hilarants ou encore d’enrichir les dialogues des protagonistes principaux, de leurs pensées entre parenthèses. Divin. Je ne voulais pas que cette lecture se termine. Alors oui Romy est agaçante à ne pas savoir ce qu’elle veut, oui elle nous fatigue en essayant tant bien que mal à respecter les règles de ce cirque dit «sex friend». Pour autant, je me suis attachée à elle, à ses sentiments qui la brûlent et lui font si mal qu’elle cherche par tout moyen à fuir Raphaël. Mais le beau gosse est loin d’être dupe, et va entrer dans la danse. Tout au long du livre, ces deux là, dansent bel et bien le tango argentin, avec des pointes de paso-doble ( oui j’ai regardé DALS ce week-end, je plaide coupable;-).

Lou Marceau manie leurs joutes verbales de main de maître. C’est jouissif et purement addictif. J’aurai tellement aimé qu’il y ait encore 1 ou 2 chapitres après l’épilogue. Il faut bien que ça se termine me direz-vous…Certes, mais j’en aurais bien lu encore un peu, tant j’étais suspendue au charme/lèvres/corps du sublime Raphaël.

Il est évident que je vous recommande cette lecture, si possible enchaînez les 2 tomes d’affilée, pour éviter de vous faire du mal à la fin du premier opus. C’est tellement plaisant: une romance piquante, «hot» comme on les aime, vous attend! Le beau brun aux yeux verts n’a rien perdu de son sex-appeal, tendance « Terminator » de petites culottes !

Berlin est à l’honneur dans ce roman, ville qui ne m’a jamais vraiment attirée, et pourtant en refermant ce livre, je me dis qu’il serait quand même bon d’y faire un tour un jour. ( uniquement si Raphaël me sert de guide, bien entendu!)

Je remercie Lou Marceau de m’avoir fait découvrir le morceau «  Sky and Sand » de Paul Kalkbrenner : j’adore !

Je vais conclure cette chronique par une citation de Léandro, meilleur ami de Raphaël, qui illustre parfaitement cette histoire :

« Romy avec les milliardaires, Romy avec le cerbère berlinois…Jamais à sa place mais débrouillarde et persévérante qui gagne toujours à la fin?».

(Petit Update, il parait que Léandro va avoir le droit à son spin-off…ça promet je vous le dis!)

Bon plaisir livresque !

A lire



Cliquez sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format numérique sur Amazon

couv num