Blind, Saison 1 : L’emprise – Haley Davis / Mo Gadarr

Résumé - Blind Saison 1 - L’emprise - Haley Davis & Mo Gadarr.png
Blind, Saison 1 : L’emprise – Haley Davis / Mo Gadarr
Auto-édition via Stories by Fyctia ~ Novembre 2018 ~ Env. 618 pages
Format numérique

avis-de-jenni-les-tentatrices

-Un grand merci aux auteures pour ce service de presse-

Avant de lire les premières lignes de ce roman, les auteures mettent en garde le public sur la sensibilité du thème traité. Ce livre explique en partie la façon dont l’amour peut prendre deux visages : celui de l’admiration et celui plus inquiétant de la fascination qui accule des jeunes filles naïves au bord du précipice…

Va s’en suivre une histoire qu’on n’a pas pour habitude de lire… Un écrit à quatre mains ORIGINAL par son sujet tabou mais d’actualité et causant de nombreux amalgames, nous faisant comprendre que l’amour fait basculer plus vite qu’on ne le pense…

–> Juste pour rassurer ce binôme d’écriture… Je vous certifie que vous n’êtes pas tombées dans la caricature ou la diatribe !!

 

On fait la connaissance de Camille, une fille pourtant pleine de vie mais avec un manque de confiance en elle et des fêlures causées par l’absence de son père durant sa construction personnelle de l’âge enfant à l’âge adulte.

Néanmoins, loin d’être seule et isolée, elle a un soutien sans faille de la part de ses proches, avec en prime un meilleur ami, Abel, qui répond toujours présent… et avec qui elle s’est vue grandir.

Bien plus qu’une amitié, c’est beaucoup d’amour qui les lie l’un à l’autre. Il la connaît mieux que personne et sait lire en elle comme dans un livre ouvert. Quant à elle, il est celui qui apporte des réponses à ses interrogations sur ses origines dont il lui manque certaines pièces pour compléter le puzzle.

Abel était un tout indispensable à son bien-être et à son quotidien jusqu’à ce qu’un autre vienne lui voler la vedette… Un jour sur Facebook elle se laisse distraire par des propositions de groupe et décide de rejoindre « les enfants d’Algérie ». De là, un inconnu au pseudo « le chevalier d’Orient » prend l’initiative d’échanger avec elle…

 

Une lecture époustouflante tellement elle nous secoue et nous bouleverse !

Haley Davis & Mo Gadarr manient leur plume divinement bien pour nous faire ressentir l’histoire sans le moindre filtre ! Le sujet dérange mais elles parviennent contre toute attente à maîtriser avec justesse et finesse la psychologie des protagonistes, tout en respectant les rites et croyances religieuses.

Très vite on entre dans la peau de notre héroïne. Un bout de femme curieux et désireux d’en savoir plus sur ses origines, sauf qu’à vouloir rechercher un milieu à idolâtrer elle va sans s’en rendre compte devenir une proie… Elle ne verra pas le piège se refermer sur elle à cause de son excitation et de sa naïveté. Et là accrochez-vous parce que de l’extérieur on réalise ce qui est en train de se passer et la peur ne fera qu’accroître. Mais pour Camille, qui est en plein cœur de la situation, on verra qu’elle n’a pas le même regard et qu’elle est à des années lumières de notre constat… puisqu’elle s’apprête à prendre la direction de l’autodestruction.

Pour résumer, INFLUENCE, MANIPULATION, EMPRISE, DESTRUCTION, FASCINATION et IDÉALISATION vont être les maîtres mots de cette histoire…

On assiste à une descente aux enfers des plus terrifiantes aussi bien de l’extérieur que de l’intérieur.

La jeune femme du début qui nous faisait sourire va nous attrister et nous révolter de page en page tant elle va changer au point de devenir méconnaissable. Une nouvelle Camille va se révéler au grand jour. Découvrir sa métamorphose est un supplice compte tenu le comportement qu’elle va adopter en suivant à l’aveugle son mentor… manipulée comme une marionnette, on a qu’une envie c’est de tenir les ficelles pour la sortir de là. Malheureusement, c’est le diable en personne, l’horreur absolue qui a les commandes… Sa vision ne décèlera pas la toxicité de sa relation puisqu’elle lui voue une confiance aveugle au point de le laisser la manipuler à sa guise. Elle n’y voit que du feu tant elle est aveuglée par l’amour, les sentiments forts et la considération qu’elle lui porte puisqu’il lui permet de vivre à travers lui… et aussi parce qu’il exerce sur elle une emprise perverse et destructrice.

Les auteures traitent ici un thème délicat et complexe sur un fond de romance. Un pari risqué mais relevé à la perfection car une fois qu’on entame les premières lignes il est impossible de s’en détacher tant l’histoire nous tient captif !

Les mots sont justes, les émotions sont décuplées, la terreur est renversante. On angoisse à l’agonie en avançant dans les chapitres. La peur, les conséquences des actes et le manque de réactivité des familles nous torture l’esprit. C’est aussi l’impuissance et le combat des proches avec ce poids de culpabilité en eux qui va nous tordre l’estomac. Leur combat devient le nôtre tellement l’issue nous paraît terrible.

En bref, on s’inquiète pour Camille et on a peur de l’évolution tordue qui prend forme de page en page présageant le pire puisqu’on se rapproche du point de non-retour. Cette histoire même si j’en reste spectatrice j’ai eu la sensation de la vivre tellement on se lie d’affection pour les personnages. Tous ont leur importance et apportent ce petit + indispensable à l’histoire !

 

Coup de Coeur

Note 5 logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

NB : Un livre à lire jusqu’au bout surtout parce que même dans les remerciements elles parviennent à nous toucher toutes les deux par leur sincérité. Elles sont des femmes investies qui transmettent leur passion avec brio ! On sent qu’une amitié forte les unie toutes les deux et on ne souhaite qu’une chose : qu’elle perdure pour nous écrire d’autres histoires ! En plus, elles ont pris la peine de dévoiler les autres histoires qui viendront rejoindre cette trilogie… Alors je ne sais pas vous, mais personnellement je réponds présente pour lire leurs autres romans. 😉 Ces auteures sont à suivre de très près et je leur souhaite d’être remarquées par une grande ME parce qu’elles ont fait ici quelque chose de gros !

 



–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format numérique :

Format numérique - Blind Saison 1 - L'emprise - Haley Davis & Mo Gadarr

Gun Cake – Tome 2 – Maloria Cassis

Image Résumé
Stories By Fyctia (Novembre 2018) – Format Numérique

Avis de Valou

Je remercie Maloria Cassis et Stories By Fyctia pour ce service presse.

Lorsque Maloria nous a dit au FNR que le tome 2 de Gun Cake allait sortir mi-novembre, j’étais tellement contente ! J’avais vraiment hâte de découvrir la suite des aventures d’Angela et Adriano et surtout savoir si leur couple naissant allait pouvoir faire face à toutes les menaces qui l’entoure.

Chronique de la suite tant attendue du premier tome pour lequel j’avais eu un coup de cœur.

Petit retour en arrière nécessaire. A La fin du premier tome, Angela et Adriano avaient décidé que leur amour était plus fort que tout. Même si elle est la fille d’un flic qui veut la peau d’Adriano, même si celui-ci ne voit pas d’autre possibilité que de tuer le père de la femme qu’il aime, ces deux-là sont près à braver tous ces obstacles pour faire vivre leur amour le plus longtemps possible.

Angela a aussi confié à Adriano les violences que son père lui a infligée lorsqu’elle était enfant. Elle en fait des cauchemars récurrents, presque chaque nuit. Le mafieux développe un très fort sentiment de protection vis-à-vis de la belle pâtissière. Leurs moments intimes sont plein de tendresse et d’affection. Dans ce deuxième tome, leur relation est approfondie, les sentiments se développent et sont puissants.

Si le chef du clan Alario n’arrive pas à exprimer ses sentiments, il aime plus que tout Angela. Il veut le lui prouver en l’emmenant passer un week-end en amoureux, sans que ses affaires n’interfèrent entre eux. Cette parenthèse idyllique renforce le couple, qui va devoir ensuite faire face à des événements d’une toute autre ampleur…

J’ai aimé lire l’évolution du personnage d’Angela, elle est si forte, si digne malgré tout ce qu’elle va avoir à traverser. Elle fait preuve d’une compréhension de tous les diables, alors qu’Adriano n’est pas capable de lui dire qu’il l’aime. Angela est là pour apaiser le mafieux quand il n’est que colère et violence. Elle est son catalyseur. Elle devient indispensable à la vie d’Adriano.  L’amour entre ces 2 là est très puissant, mais va-t-il suffire ? Maloria nous offre une série de rebondissements menés tambours battants. Le lecteur est tenu en haleine tant on a envie de connaître la suite.

L’auteure a su continuer sa trame dans le même univers que le premier tome : à savoir une histoire de mafieux « old school », à la manière des films cultes que l’on connaît tous. C’est vraiment plaisant à lire. C’est ce qui m’avait d’ailleurs tant plu dans le premier opus.

Par ailleurs, la couple est touchant, on les découvre davantage l’un et l’autre. Tous deux frappés pas les deuils successifs sont émouvants,  même lorsqu’ils prennent des décisions stupides parce qu’ils ne communiquent pas suffisamment.

Maloria nous a réservé un bel épilogue pour clôturer cette épopée mafieuse. Pourtant, j’ai trouvé ce tome un peu court, j’aurai encore aimé partager un peu de temps avec le clan Alario. J’espère que Gun Cake sera publié en broché ou en poche. Si tel est le cas, un seul livre suffit pour regrouper les 2 tomes, car les tomes séparément me semblent un peu courts et aussi parce que la fin du T1 est trop frustrante 😉 Cela donnera un concentré d’Italie, de pâtisserie et de mafieux savamment dosé en un seul et même opus savoureux.

J’ai donc passé un bon moment livresque, c’était un joli moment de détente que je vous recommande vivement.

Couv Num

Un ange en Corse – Sylvie De Laforêt

Image résume
Stories By Fyctia ( août 2018) Environ 260 pages – Format Numérique

Avis de Valou

Je remercie la plateforme Stories By Fyctia pour ce service presse

Lorsque j’ai vu la couverture de ce roman, mon œil a tout de suite été attiré ! Une romance sous le soleil corse, je n’ai pas hésité longtemps avant de le lire.

Chloé est huissier de justice dans un cabinet géré par Hugo, son boss arrogant, odieux et accessoirement son ex. La jeune femme de 32 ans n’aime pas ce qu’elle fait. Elle rêve de quitter son job, et de devenir décoratrice. Seulement un arrangement douteux, l’oblige à rester dans ce cabinet. Lorsque Hugo lui propose une nouvelle affaire en Corse, le premier réflexe de Chloé est de refuser. Puis elle va vite se rendre compte, que cela pourrait constituer une opportunité pour fuir le cabinet.

Une fois arrivée à destination, dans le village de Piana, le destin et la vie de Chloé vont être totalement bouleversés, lorsqu’elle va rencontrer Doumé , celui qu’elle doit exproprier de son domaine familial…

J’ai aimé l’ambiance choisie par l’auteure pour raconter cette histoire. Les paysages corses sont bien décrits et donnent vraiment envie de découvrir le village de Piana. Les personnages de Chloé et de Doumé sont immédiatement attachants. J’ai aimé les mots choisis par l’auteure pour décrire la solitude et le désarroi ressenti par la jeune femme au début du roman.

Entre ces 2 là, le coup de foudre est instantané, comme s’ils s’étaient connus dans une autre vie. Chloé se sent investie d’une mission et veut faire la lumière sur l’expropriation, pour laquelle son cabinet a été embauché, par un homme d’affaire, semble-t-il véreux. Elle a véritablement envie de « sauver » Doumé, avec lequel le destin n’a pas toujours été tendre. Pêcheur de son état, il a perdu toute sa famille dans un incendie, des années auparavant. Il semble plutôt solitaire mais est très apprécié des habitants du village qui le surnomme « Ange ». Pour couronner le tout, ce beau gosse chante divinement bien. Comment voulez-vous ne pas craquer face à ce genre d’énergumène…

La lecture est plaisante, les chapitres sont courts et donnent du rythme à l’ensemble. Les touches de surnaturel et de magie sont utilisées à bon escient, même si elles s’intensifient dans le dernier tiers du roman. Certes la quête de Chloé pour faire toute la lumière sur l’expropriation de Doumé est essentielle et constitue l’intrigue principale du roman, mais  j’aurai aimé qu’il y ait davantage de moments, au cours desquels le couple aurait pu évolué. Leur coup de foudre est si passionné, si intense, qu’il aurait mérité qu’on s’y attarde davantage. Néanmoins, leur histoire est belle, très belle même. C’est à la fois romantique et poétique.

J’ai aimé cette lecture, même si je l’ai trouvée un peu courte, notamment sur la résolution de certaines intrigues secondaires. Le personnage de Doumé aurait mérité que plus de passages lui soient consacrés, au regard du destin qui l’attend et de l’amour sans faille qu’il porte à Chloé.

Il s’agit donc d’un roman rafraîchissant, qui nous fait penser aux douces couleurs ensoleillées de la Corse. Une jolie romance acidulée qui vous fera passer un bon moment livresque !

Note 4

Cliquez sur l’image ci-dessous pour télécharger le format numérique

couv num

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

Une taille 42…et du succès – F Myjany

Image résumé
Stories by Fyctia ( mars 2018) Environ 329 pages – Format numérique

Avis de Valou

Je remercie F Myjany et Stories by Fyctia pour ce service presse.

Quand F. Myjany m’a proposé de lire son livre, j’avoue que j’ai été intriguée, étant donné que son précédent roman « Identité« , étant un thriller que j’avais beaucoup apprécié, mais totalement à l’opposé de cette histoire dont je vais vous parlez. 

L’auteure nous propose ici une romance contemporaine. Habituellement, je ne lis vraiment pas souvent ce genre d’histoires dites « chick lit« . Pour autant, j’ai passé un excellent moment avec Sofia.

La jeune femme de 28 ans est une auteure et a publié son premier roman qui cartonne. Sa maison d’édition lui demande d’écrire son prochain roman. La tâche n’est pas simple pour Sofia, car elle est en manque d’inspiration, pour son 2ieme opus à venir. Elle va devoir supporter en parallèle Léonard, beau mais glacial, et journaliste de surcroît. Celui-ci a pour but de rédiger un article sur Sofia, demandé par son éditeur et son agent. Il va la suivre, notamment, lors des séances de dédicaces, ce qui ne va pas plaire à la jeune auteure. Elle n’est pas au bout de ses surprises avec ce beau gosse tendance iceberg ou « Mister Freeze » comme elle aime l’appeler…

Ce personnage de Sofia est tellement rafraîchissant. Elle a beaucoup d’humour et profite de la vie. Sofia ne présente aucun complexe, elle sait se faire plaisir. 

Pourtant, la jeune femme n’est pas au bout de ses peine, lorsque elle va découvrir que son succès va faire des jaloux. Sofia va devoir s’accrocher pour prouver à tous que c’est une auteure de talent.

Je vous encourage vivement à lire ce roman de F. Myjany. A mon sens, nous sommes en pleine romance feel-good. On sourit, on rit beaucoup au fur et à mesure des chapitres. Je décerne une mention spéciale au personnage de Sofia. J’ai adoré que l’auteure nous propose une histoire sans prise de tête. Certes, l’héroïne doit faire face à des galères et des imprévus, mais elle reste toujours positive. J’ai adoré découvrir la plume de F. Myjany dans un registre bien plus frivole que dans « Identité ». Il y a des tas de situations dans le récit qui sont à noter. J’ai particulièrement apprécie l’épilogue, lisez plutôt:

 » Mordez la vie à pleines dents. Envoyez tout bouler si ça vous chante, aimez en toute franchise et visez la lune« 

Ou encore : « Dansez, chantez, même si vous êtes ridicule. Ça ne tue pas. Osez tout!« 

Ici l’héroïne n’a aucun complexe, elle ne fait pas du 36, et alors? Ça ne l’empêche pas de plaire, et de faire plaisir quand elle le souhaite. Sofia a laissé les complexes au placard et elle profite de la vie tout simplement. Bref, ce livre est à lire cet été, il va vous donner la banane et le smile, j’en suis sûre. De l’humour, des situations cocasses, un personnage principal contemporain, actuel qui nous ressemble finalement, voilà ce qui vous attend, vous ne serez pas déçus!

Merci F. Myjany pour cette fraîcheur livresque. 

« Juste pour le plaisir: positivez! C’est vrai quoi? Qu’avez-vous à perdre?« 

Sofia.

A lire

Note 4,5

couv num

LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2

Fragments Saison 1 : Im-possible – May Otto

Fragments (saison 1) : Im-possible – May Otto – Stories by Fyctia – Version Numérique – Sortie le 09/05/2018

Je remercie  Stories by Fyctia pour ce Service de Presse.

Fragments : Im-possible est une romance New Adult où la jolie plume de May Otto nous relate le quotidien difficile, contraignant d’une jeune femme avec le syndrome de Gilles de la Tourette. À l’heure de l’université où les étudiantes pensent souvent avec frivolité tout en poursuivant leurs études, elle doit combattre le regard des autres, s’adapter à cette vie et les autres qu’elle connaît peu.

Installée depuis quelques années à San Diego avec sa tante Julia, Rosanna Lantz, dit Rosie ou Anna, nous raconte son histoire, ses déboires, avec Gilles, comme l’appelle. C’est un combat de chaque instant qu’elle nous explique, avec des mots simples, des idées claires, où elle souhaiterait être comme les autres, où il faut accepter la maladie et ses symptômes mais plus que tout le regard d’autrui.

Elle n’est pas épanouie, avec toutes les contraintes médicales, sa psychologue qu’elle déteste, sa mère, restée à Blunt la ville d’origine de Rosie, qu’il lui met la pression à distance. Elle nous rapporte sa découverte de la vie étudiante, le stress causé par toutes ses nouveautés, les crises qu’il faut éviter et maîtriser, les nouvelles rencontres qui auront toutes une incidence sur sa routine: Matt le professeur de théâtre qui est aussi thérapeute, Mila, Jay, Jacob, et le beau et mystérieux Darian qui Mila déteste tant.

C’est vraiment une belle découverte pour moi, c’est une histoire peu commune où l’héroïne est différente, atteinte d’une maladie dont les manifestations symptomatiques dérangent, gênent. Le style et la plume sont fluides, agréables à lire. Tout le bouillonnement des émotions qui agite Rosie transparaît dans chaque mot. On ressent toute la dualité qui anime la jeune femme entre son désir d’avancer seule, de réussir les défis qu’elle s’est lancée ou que son entourage lui a imposé et celui de se renfermer sur elle-même pour oublier Gilles et la tension qui l’habite.

Ce personnage m’a réellement ému pour son courage avec tout ce qu’elle a dû endurer, qui a forgé son caractère, sa personnalité. Elle donne envie de l’encourager à s’aimer, car c’est une belle personne avec du coeur…

Je me suis pas mal focalisée sur Rosie, mais il ne faut pas oublier sa relation inqualifiable avec Darian, au départ conflictuelle, puis étrange, ambiguë … Il entretient le mystère, parle peu, la met dans tous ses états en pensant du gentil, à l’arrogant, à l’ignorant… Au fur et à mesure, il s’ouvre mais à peine, souffle toujours le chaud puis le froid. C’est un personnage déroutant, intrigant. On l’aime puis on le déteste, on a du mal à le cerner, tout en demandant que ça. J’ai hâte d’en savoir plus sur lui, je serai peut-être étonnée voire déçue, cependant, il m’intrigue.

La romance est pour moi complètement secondaire dans ce tome, comme si ces personnages tellement blessés essayer de s’apprivoiser, de se comprendre, de s’apaiser. On n’est pas dans la séduction, même si les hormones s’échauffent, pas toujours au bon moment d’ailleurs, ce qui vaut une scène gênante et drôle avec la géniale tante Julia !

C’est une belle leçon de vie, dont j’attends la suite avec impatience, qui nous montre une fois de plus que l’ignorance peut rendre les gens stupides, ou le jugement peut blesser par des actes, des mots, un regard.

L’auteur a su rendre cette histoire attrayante, émouvante sans tomber dans le sentimentalisme larmoyant. Elle a fait le pari de traiter d’une maladie connue, médiatisée depuis quelques années, mais pas encore complètement comprise par tout le monde, à mon sens, c’est vraiment réussi.

C’est un livre dont il me tarde de découvrir la suite, car il fait partie de ceux qu’on lit d’une traite ou quasiment (car il y a beaucoup de pages et qu’il faut dormir !), il m’a permis de connaître le style de May Otto qui mérite qu’on s’y attarde et qu’on suive !

 

 

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture :

 

 

 

 

Pine Lake Resort – Phoenix B. Asher

Image Résumé
Stories By Fyctia ( avril 2018) Environ 400 pages – Format numérique

Avis de Valou

Je remercie la plateforme Stories By Fyctia pour ce service presse

Pour changer un peu de mes lectures habituelles, j’aime bien les ponctuer de découvertes livresques. Pine Lake Resort est un thriller au résumé très intriguant qui m’a rapidement fait de l’œil. 

D’emblée, dès les premiers chapitres, j’ai été touchée par le personnage de Charlie. La jeune femme veut repartir de zéro, pour retrouver un semblant de vie normale. On comprend rapidement que Charlie a été mariée à Liam, un mari ultra violent, dont elle a eu du mal à se libérer des entraves de ce fou allié. Divorcée, elle décide de changer de style de vie et débarque à Pine Lake, petite ville de Géorgie aux Etats-Unis. Elle a hérité d’un complexe hôtelier donnant sur un lac, abandonné depuis un terrible drame survenu 42 ans plus tôt, en 1974. Un horrible massacre de 45 vacanciers, qui séjournaient dans l’hôtel, avait mis en émoi toute la communauté de Pine Lake. Faisant fi du passé, Charlie souhaite redonner à cet endroit, sa beauté d’antan, en ouvrant un complexe Resort et Spa. Elle a envie de le moderniser, tout en respectant l’authenticité des lieux. Pour cela, elle a besoin d’entrepreneurs fiables, qui pourront l’aider dans les travaux à effectuer. Chris lui a été recommandé, et va donc lui apporter son savoir-faire.

Mais les choses ne vont pas être aussi simples pour Charlie. Rapidement la passé refait surface, un mystérieux corbeau lui fait parvenir des cartes. Celles-ci poussent la jeune femme à decouvrir ce qu’il s’est passé et pourquoi ces lieux en sont encore hantés. A cela s’ajoute le spectre de son ex-mari, et vous voilà au coeur d’un thriller haletant!

J’ai beaucoup apprécié cette découverte. Le suspens est mené avec brio par l’auteure. Les chapitres sont courts et donnent beaucoup de rythme à l’histoire. Phoenix B. Asher a choisi l’alternance des points de vue pour donner corps à l’histoire. Outre, le thriller et l’enquête dans laquelle Charlie va se jeter à corps/cœur perdu, les prémices d’une tendre histoire d’amour entre Charlie et Chris, ponctue les moments d’angoisse, et allègent la tension récit. Mais attention, ici la romance n’est pas au cœur de l’histoire. Elle est amenée très subtilement, comme une plume apaisante sur l’ensemble de la trame de l’histoire.

J’ai eu le sentiment que l’auteure, voulait nous montrer, comment une femme bafouée, essaye de se reconstruire, tout en cherchant à donner un souffle nouveau à un lieu, meurtri, lui aussi, par le poids du passé. Les rebondissements s’enchaînent subtilement, entre fausses pistes et révélations. Je le disais plus haut, le personnage de Charlie m’a profondément touché. Je les aime tout particulièrement ces personnages féminins forts et faibles à la fois. Déterminés, résolus à aller au bout de leur conviction, ils se battent et mettent tout leur cœur dans un cause qui leur semble juste, quitte à y laisser quelques plumes…

Si vous aimez les histoires sombres et haletantes, lisez Pine Lake Resort, vous ne serez pas déçus. Que vous soyez fan du genre ou pas, on ne peut pas décrocher de l’histoire, tellement on a envie de savoir ce qu’il s’est réellement passé en 1974 et si Charlie va enfin pouvoir trouver le bonheur…

Une belle découverte!!

A lire

Note 4

couv num

LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2

 

Five – Marjy Noname

Image résumé
Stories By Fyctia – Mars 2018 – Format numérique

Avis de Valou

Je remercie les éditions Stories by Fyctia pour ce service presse

Petit arrêt sur image avant de vous parler de l’histoire. Cette couverture! Waouh, je l’adore, elle représente tellement bien l’histoire mais au delà de ça je la trouve si esthétique, si belle, qu’à elle seule, cette couverture donne envie de plonger dans le roman de Marjy.

Evy est un sacré personnage! D’emblée je lui donne une mention spéciale. Quelle volonté! J’adore lorsque l’héroïne est si forte, si courageuse qu’elle arrive à totalement éclipser ses doutes et ses douleurs. Evy a une liste de 5 noms. Cobb, Lyons, Kenny, Hoggans et Five ( alias Noah). 5 hommes qui lui ont fait vivre un enfer. 5 hommes qui méritent de payer pour tout ce qu’elle a subi et ce qu’elle a perdu. Pour cela, elle a établi un plan infaillible. Un à un, elle va les éliminer. Sa vendetta est tout pour elle, comme une rédemption nécessaire pour reprendre sa vie, là où elle s’est brutalement arrêtée. Pourtant, lorsqu’elle va recroiser le chemin de Five, les choses ne vont pas se passer comme Evy l’avait prévu. Le retrouver après toutes ces années, ne va pas être simple pour la jeune femme. Pourtant elle a besoin de lui pour mener son projet à bien. Leur histoire est sombre mais belle. L’auteure m’a complètement embarquée dans son histoire. Sa plume est vraiment agréable à lire. Le suspens est présent de bout en bout de cette dark romance. Parce qu’il s’agit bien là d’une dark romance. Tout n’est pas blanc ou noir ici. C’est violent, sans concession. Mais c’est beau,parce qu’on sent qu’il y a de l’espoir ,quelque part,  pour Evy…Certes elle a subi des atrocités alors qu’elle n’avait que 12 ans, mais 10 ans plus tard elle est capable du pire pour se venger et faire payer ses bourreaux. Elle flirte avec une certaine limite, quitte à prendre des risques inconsidérés.

J’ai donc dévoré cette histoire, véritablement plongée dans l’angoisse avec les personnages. Parce qu’il s’agit bien de ça: Marjy Nomane a su maintenir tout au long du roman, une ambiance lourde et pesante. La relation d’Evy et Noah est fascinante et magnifique, de l’horreur ils vont créer la beauté ensemble. Lui va apprendre à la jeune femme à retrouver confiance en son corps bafoué et sali. Elle va aider Five à se libérer. Les scènes érotiques sont intenses et magnifiques. L’auteure les maîtrise vraiment. Elles permettent de dévoiler petit à petit les liens si forts, qui unissent ces 2 personnages.

Evy va-t-elle pourvoir mener à bien sa vendetta? Va-t-elle aussi réussir à se venger de Noah? A vous de le découvrir, ça vaut vraiment le coup!

Encore une jolie pépite de Stories By Fyctia. A l’instar de Maloria Cassis la semaine dernière, Marjy Noname est aussi un talent à suivre! J’adore les dark romance, j’aime quand les personnages montrent leur face la plus sombre, repoussent leurs limites pour pouvoir engendrer quelque chose de beau et de puissant. C’est le cas ici, j’ai totalement retrouvé ce sentiment en lisant ce roman. 

A lire

Note 5

COUV NUM

LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2

 

Gun Cake, Tome 1 – Maloria Cassis

Image Résumé
Editions Stories By Fyctia ( Avril 2018) environ 282 pages – format numérique

Avis de Valou

Je remercie les éditions Stories By Fyctia pour ce service presse

En lisant le résumé et en regardant la couverture de ce livre, je n’ai pas hésité une seconde à découvrir cette histoire et la plume de Maloria Cassis. Tout comme l’auteure, j’adore les films qui évoquent l’univers mafieux. J’ai toujours eu un énorme faible pour l’Italie et ses nombreuses saveurs…Ici tout est réunit dans ce livre, pour que j’apprécie cette histoire! L’Italie, la mafia, la pâtisserie, l’amour et le danger. Et je peux vous le dire d’emblée: j’ai eu un véritable coup de cœur pour ce roman!

Même si l’histoire pourrait paraître de prime abord, un peu « cliché », j’ai été totalement happée par la trame du récit et le personnage touchant d’Angela. Son histoire familiale, sa volonté de changer de vie, sa peur d’Adriano, la rendent forte et si vulnérable à la fois.

Petit retour en arrière. Adriano Alario est à la tête d’un puissant clan mafieux de Centori. Il n’a rien d’un tendre et, au début de l’histoire, il ne cherche qu’à effrayer Angela, nouvelle venue dans la ville, à la tête d’un joli salon de thé. Tous les commerçants doivent verser au clan le « pizzo », sorte de taxe pour avoir le droit d’exercer. Adriano réclame 2000 euros/mois à la jeune femme, qui, désemparée ne sait pas comment elle va faire pour régler ce qu’elle doit…C’est un coup dur: Angela vient d’arriver dans cette ville pour oublier son passé, elle adore pâtisser et créer des gourmandises. Celles-ci sont très appréciées des clients du salon. Même Adriano craque pour ses macarons à la pistache…Mais même si Angela est effrayée, elle n’hésite pas à le narguer, au risque de vraiment s’attirer les foudres du mafieux!

Lorsque la sœur d’Adriano vient postuler au salon pour seconder Angela, un début d’amitié tendre et sincère va se développer entre les 2 femmes. Pourtant, cela ne sera, évidemment pas du goût d’Adriano…

Ne vous fiez pas à la couverture légère de ce roman, cette « romantic suspens » n’a rien de frivole. J’ai vraiment aimé la plume de Maloria Cassis. Son roman se lit très facilement, c’est fluide et délicat. J’ai apprécié l’alternance des points de vue, qui permet petit à petit de voir la relation, entre Angela et Adriano, évoluer. Selon moi, l’univers « rital mafioso » a quelque chose de fascinant et so sexy! Gun Cake ne déroge pas à cette règle! J’ai trouvé ce premier tome un peu court, j’ai vraiment hâte de lire la suite. Il me tarde de découvrir la suite des aventures du clan Alario!!

Fyctia a déniché un joli talent en la personne de Maloria Cassis. Je vous invite vraiment à découvrir son livre, parce que c’est une belle parenthèse livresque, tant le ressenti des personnages est puissant. Parce que c’est une découverte palpitante, avec un suspens intense…

Coup de Coeur

Note 5

COUV NUM

LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2

 

 

Juste une photo de nous – Aurélia Vernet

Juste une photo de nous – Aurélia Vernet – Story by Fyctia – Version Numérique – Sortie le 30/03/2018

Je remercie pour Fyctia ce Service de Presse.

Juste une photo de nous est le genre d’histoire qui ravira votre petit coeur de romantique…

Emma et Noé, ces deux âmes sœurs se sont connues dès l’enfance, leur amour a grandi avec eux, s’est développé au fil des années pour devenir un premier amour inoubliable qui a brisé leur coeur à peine arrivé à l’âge adulte. Dix ans plus tard, leur métier va les obliger à se rencontrer à nouveau …

Comment gérer ses retrouvailles lorsqu’on n’a jamais oublié ce premier amour ? Y arriveront-ils ?

Ça promet des moments difficiles, beaucoup de tourments…

C’est une alternance constante entre le passé et le présent, les points de vue de Noé et Emma. Ces allers-retours permettent de comprendre la profondeur des liens, des sentiments qui unissent ces deux êtres ainsi que les raisons qui ont fait qu’Emma est partie dix plus tôt.

Cette rencontre les angoisse à l’avance, puis fait éclater le quotidien, l’univers, les certitudes qu’ils se sont créés année après année, tout remonte à la surface.

Quelles en seront les conséquences sur leur vie actuelle ?

Le lecteur est tenu en haleine, puisqu’on doute, suppose au fil des pages, grâce aux petits indices distillés au fur et à mesure pour susciter l’intérêt.

Ce sont deux grands sensibles, Emma s’est forgé une carapace pour ne plus avoir mal, mais son coeur est tout aussi abîmé que celui de Noé. Lui, a refait sa vie mais les souffrances sont encore présentes, rien a été oublié. J’aime qu’on soit face à un homme qui veut se protéger, ne pas paraître faible, tenter de gérer, comprendre tous ces bouleversements qui lui arrivent, les émotions qui l’assaillent, les événements passés. Il assume ses sentiments aussi bien dans sa jeunesse qu’encore aujourd’hui. L’entêtement d’Emma peut exaspérer pourtant ses choix peuvent se comprendre à la fin. On pourrait presque la trouver pleurnicheuse mais son parcours force le respect et l’admiration malgré la peine qu’elle s’inflige.

Les personnages secondaires, les amis la famille apportent un plus, du dynamisme à l’histoire une mention spéciale à Léo, qui m’a bien fait rire !

C’est une belle romance qui m’a prise dans ses filets. Le style et la plume m’ont ravi, j’en aurai presque demandé quelques chapitres de plus pour ne pas devoir quitter Emma et Noé auxquels je me suis attachée.

Cet amour qui résiste aux années, aux blessures et rancœurs fait rêver surtout lorsque c’est joliment écrit.

 

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture :