Hunger Games 4 – Suzanne Collins

Résumé WP
Hunger Games, La ballade du serpent et de l’oiseau chanteur – Suzanne COLLINS – Editions PJK – 20 mai 2020 – 560 pages

Ça a été très très difficile d’écrire cette chronique pour moi. Je ne savais pas trop par quel bout le prendre. Je ne voulais pas écrire une chronique trop longue, mais pas trop courte non plus… alors allons-y ! Qu’est-ce que j’ai pensé du spin off d’Hunger Games ?

Bon je ne vais pas faire durer le suspense plus longtemps : j’ai adoré. Retrouver la plume de Suzanne Collins, l’univers d’Hunger Games, aaah, j’en ai eu des frissons ! Je vais avouer que je n’étais pas du tout emballée par le pitch. Même si c’est intéressant d’avoir le background du grand méchant de l’histoire, j’aurais préféré une histoire sur Haymitch par exemple mais bon, je n’ai pas boudé mon plaisir. Nous allons donc suivre l’histoire des Dixièmes Jeux de l’histoire, comment ils ont été modifiés au fil des années et surtout, comment Coriolanus Snow s’est transformé en ce monstre qu’on connaît.

101880338_262018248348854_5496731439279898624_n

La plume de Suzanne Collins est toujours aussi addictive. Elle a ce je-ne-sais quoi de spécial qui nous embarque. J’ai eu du mal à me plonger dans les premiers chapitres. Ils m’ont laissée un peu perplexe et étaient un peu longs. On apprend bien vite que la maison Snow est tombée en désuétude et que Coryo va avoir besoin de remporter les Hunger Games pour survivre. Malheureusement, le Tribut qu’on lui accorde n’est pas du tout favori : Lucy Gray est une musicienne du District Douze, menue et caractérielle. Néanmoins, une fois arrivée dans le roman, tout part sur des chapeaux de roue et je n’ai plus vu les heures passer.

Je n’ai pas aimé son personnage, je ne me suis pas attachée à elle, mais j’ai adoré la manière dont elle a été créée. J’ai adoré suivre son aventure et elle avait un truc particulier qui m’a beaucoup attiré. J’adorais Katniss, et rien ne la remplacera mais Lucy Gray est un personnage vraiment intéressant et haut en couleur.

Je n’ai pas trop accroché à leur pseudo romance. Enfin, quelque part elle suivait bien le cours de l’histoire et était nécessaire, a permis ce crescendo d’émotions jusqu’au final. Coryo est plutôt bien écrit, on sent que plus les semaines passent et plus il tombe dans le personnage que l’on connaît de base.

101989545_971856779937718_5454040353415888896_n

C’est difficile de parler de ce roman sans spoiler car la deuxième partie de l’histoire se déroule face à un événement auquel je ne m’attendais pas du tout. Il vient redonner du peps à l’histoire, dynamiser l’intrigue et sérieux, quel plotwist !

Je n’ai pas forcément apprécié les autres personnages comme Sejanus ou Tigris mais là encore, ils étaient importants à l’histoire. En fait, je crois que la force de ce roman, à mon sens, n’est pas les personnages, là où je les avais adorés dans les premiers romans.

Je crois que le côté nostalgique a beaucoup joué. On retrouve beaucoup de fan-service dans ce roman mais je suis tellement fane que ce n’est pas grave… Et ce final ! Suzanne Collins tient toutes ses promesses. Elle a le courage de tenir son personnage, la tension est à son comble, j’ai adoré ce final.

Ce qui m’a aussi conquis ce sont les clins d’œil constant à la trilogie de base. J’ai presque envie de tout relire maintenant que je comprends mieux ce personnage ! Les chansons, LA chanson, putain, LA chanson de mon cœur qui prend tout son sens. C’est un mini-spoil mais sérieux, si vous avez aimé cette chanson dans les premiers opus, vous allez être terrassés par son histoire. J’ai adoré l’utilisation des geais moqueurs. Je pensais qu’elle allait tomber dans une redite de la trilogie initiale, mais pas du tout.

 

En bref : un livre rondement mené, une intrigue haletante, un tome qui tient toutes ses promesses alors que j’étais loin d’être conquise au début.

Moi qui avait un intérêt décroissant pour la saga, je me suis retrouvée durant mon adolescence à dévorer le tome 1 lors des vacances d’été.

Un bon plongeon dans mon passé. Je veux un film ! Je veux un tome 5 !

May the odds, be ever in your favor !

Note 4,5

L’enjeu – Angela Behelle

L'Enjeu - Angela Behelle RESUME
L’Enjeu – Angela Behelle
~ Éditions Pygmalion (août 2017) ~ Env. 456 pages ~
~  Format numérique ~  Format broché ~

avis-de-marina-fond-noir

 

C’est toujours un pur bonheur de lire un livre de Angela Behelle… Mais découvrir que L’Enjeu est un spin-off de la série La Société a été la cerise sur le gâteau ! J’étais tellement triste quand le dernier tome de cette saga est sortie…. Là, je suis euphorique de constater que cela ne signait pas la fin de cet univers envoûtant !

Emma se consacre à sa carrière d’avocate, à tel point qu’elle n’a aucune vie sociale et encore moins de vie sentimentale ! Son amie Marine s’en inquiète et insiste pour qu’elle assiste au vernissage d’un artiste qui expose ses toiles dans sa galerie.

L’exposition a pour thème la jouissance… Et le réalisme d’un des tableaux est suffisamment troublant pour capter l’attention. C’est devant ce tableau qu’elle va faire la connaissance du ténébreux artiste… et du père, extrêmement troublant, de ce dernier…

Le charisme et le sex-appeal semblent être dans les gènes des hommes de la famille Stirvin… De plus, ils ont manifestement tous les deux les mêmes goûts en matière de femme puisque Emma retient leur attention… Et leurs points communs ne s’arrêtent pas là…

Mais, alors que le fils lui inspire un sentiment d’insécurité, l’assurance de Patrick attire Emma comme un aimant. Il a l’âge d’être son père… son professeur…

Une invitation directe et sans engagement… Voilà de quoi sortir Emma de la vie sans surprise qu’elle a depuis presque trois ans… Mais a t-elle vraiment conscience de l’enjeu de cette soirée ?

J’ai dévoré les presque 500 pages de L’Enjeu sans pouvoir m’arrêter… Encore une fois Angela Behelle a su me séduire et me troubler… Cette histoire qui aurait pu être dérangeante, mais elle s’est révélée envoûtante et addictive….

Il a été facile d’être dans la peau de l’héroïne… Emma est une femme qui a eu le courage de se libérer des carcans d’une éducation trop rigide. Une femme intelligente, qui ne se laisse pas son cœur la mettre en danger, mais qui sort de sa chrysalide en laissant sa sensualité s’exprimer….

Tant qu’au héros…. Un homme du même acabit de tous les membres de La Société…. 

Il est sexy, attachant, troublant, agaçant…. hypnotisant… On le sait calculateur mais il inspire confiance… Comme l’héroïne, je n’ai pas pu m’empêcher d’être attiré par lui, d’être séduite…. tout en ayant consciente d’être manipulée… 

L’intrigue de L’Enjeu m’a tenue en haleine. Et, même si je pressentais la finalité de l’histoire, j’ai adoré cette partie d’échec d’une sensualité torride…

La seule chose qui m’a un peu dérangée, c’est la vitesse à laquelle les sentiments s’installent… J’ai trouvé que le « Je t’aime » arrive trop vite et trop facilement… Mais sincèrement, au regard de cette lecture orgasmique, ce n’est vraiment qu’un détail !

Note 4,5

Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (broché ou numérique) :

L'Enjeu - Angela Behelle BOOK  L'Enjeu - Angela Behelle EPUB

 

Dive Bar, Tome 1 : Dirty – Kylie Scott

Dive Bar, Tome 1 Dirty

~ Edition JC Lattès « Collection &moi » ~  Environ 290 pages ~ 

Avis Helle

Dive Bar, Tome 1 Dirty - Kylie Scott

Ayant été en panne de lecture pendant une semaine à cause de la loi du coeur d’ Amy Harmon, je ne vous cache pas que j’ai eu peur que Dirty passe à la trappe comme ses prédécesseurs. Honnêtement j’attendais limite un miracle pour pourvoir m’y remettre et ce fut le cas, Dirty fut mon miracle, le déclic que j’attendais, la lumière au bout du tunnel, mon cocktail explosif. Merci Kylie Scott car je désespérai.

Je suis une Fan de la Série Stage Dive, j’attendais donc ce Spin off avec Impatience et je n’ai pas été déçu une seule seconde. Je voue limite un culte à Lydia j’adore cette fille, j’aime son franc parler, sa folie, elle est complètement dingue et c’est juste Énorme. Une vrai perle, j’avais pitié d’elle au début et puis finalement cela c’est envolé comme c’est venue. Cette nana me tue, elle est juste exceptionnelle.

Quand à Vaughan, Dieu Vaughan il est So Sexy et comme dirai Lydia « Son pénis et lui étaient les points culminants de ma journée » I agree. Malgré son entrée par effraction chez lui, il se montre totalement compréhensif et adorable envers Lydia lui proposant même de cohabiter avec lui le temps qu’elle puisse mettre un peu d’ordre dans sa vie. Une belle amitié débute ainsi mais voilà… Lydia ne pense qu’a lui sauter dessus et le Pénis lui intéresse au plus haut point et lui il fait une fixette sur ses seins donc comment tout cela va se terminer ? Couchera ou couchera pas ?

Une histoire d’amitié des plus sexy, j’ai passé un agréable moment en compagnie des personnages principaux mais aussi secondaire que j’ai hâte de découvrir par la suite. Une lecture toute en légèreté mais très addictive, on tourne les pages avec une telle rapidité qu’arrivé à la fin on a qu’une envie refaire un tour et le sexe avec Vaughan hummmmm.

5

Logo Tentatrice sp 1

A lire

Avis Marina

J’ai adoré la saga Stage Dive, et j’ai retrouvé avec plaisir la plume de Kylie Scott avec ce premier tome de Dive Bar. Grâce à Dirty,  j’ai replongé dans l’univers, délirant, drôle, léger et chaud, de cette auteure.

Lydia a des parents carriéristes qui ne l’avaient pas vraiment désirée… Déménageant sans arrêt, elle n’a pas de « racines », pas d’amis. C’est pourquoi son mariage avec Chris ressemble à un rêve sur le point de s’accomplir. Elle va pouvoir fonder sa propre famille. C’est alors que, sur le point de se rendre devant l’autel, elle reçoit une vidéo de son futur marié en train de la tromper…avec son témoin ! Son fiancé est gay et l’utilise pour « sauver les apparences ».

En colère et humiliée, elle s’enfuit et se cache dans la maison voisine… Sa robe de mariée en lambeaux (comme son cœur et sa fierté), elle s’effondre dans la salle de bain… C’est là que le propriétaire la trouve, alors qu’il s’apprêtait à prendre sa douche.

Vaughan Hewson a quitté Cœur Alene après la mort de ses parents, autant pour fuir la douleur de cette perte que pour atteindre son rêve : connaître le même succès que ces potes d’enfance et vivre de sa musique… Dix ans plus tard, il revient car son groupe vient de se séparer et qu’il doit vendre la maison de son enfance pour espérer s’en sortir financièrement.

L’un et l’autre ont vu leur rêve leur échapper… L’un et l’autre doivent reprendre leurs vies en main… Et c’est le bar-restaurant de Nell (la sœur de Vaughan),le Dive Bar, qu’ils sont pouvoir se poser en attendant de régler leurs problèmes.

Même s’il leur est impossible de faire abstraction de l’attirance physique qui les unit, c’est une complicité quasi immédiate qui crée une connexion entre Lydia et Vaughan…

Le talent de Kylie Scott réside dans l’humour qui anime ses livres… J’en suis complètement dingue !

L’humour apporte une note de délire dans des situations romantiques qui les empêchent d’être mièvres. L’humour agit comme un voile de pudeur dans des moments plus profonds, permettant de les dédramatiser sans leur faire perdre de l’importance. L’humour permet d’apporter une touche de folie dans une passion dévorante… L’humour fait que l’on s’attache à une vitesse folle aux personnages (autant les héros que les autres), et qu’on en redemande…

J’ai tout simplement adoré Dirty… Et j’en veux encore !!! Vivement la sortie du 2eme tome de Dive Bar.

5