Decay – Amélie C. Astier

Mon petit Wes, j’attendais trop la petite parenthèse avec lui et je suis frustrée qu’elle ne soit pas plus longue.

Mon petit Wes, j’attendais trop la petite parenthèse avec lui et je suis frustrée qu’elle ne soit pas plus longue. 

Oui oui, je suis gourmande, et faut dire aussi que j’aime tellement ce personnage que je trouve ultra solaire que j’avais juste envie d’être une fouineuse pour une plus longue durée dans sa vie

La relation entre Kay et Wes était très tendue à leur première rencontre. Il ne s’aimait pas du tout et comment dire je suis ultra heureuse que cette animosité cachait autre chose.

Car oui, notre Wes national aime d’amour son Ricain louisianais Kay. Depuis que son copain Lennon s’est posé avec Effie, il aimerait lui aussi vivre une aussi belle histoire d’amour. Malheureusement, DeKay n’est pas encore prêt à sauter le pas et cela lui brise le cœur et le nôtre aussi par extension.

Pourquoi il ne veut pas le Louisianais, alors qu’il le mange autant du regard ? 

Tellement de mystères tournent autour de ce garçon et c’est dommage qu’on n’ait pas eu un roman pour découvrir réellement son personnage. Je suis toujours aussi intriguée par sa personne. JE VEUX EN SAVOIR PLUS

Je suis un vrai cœur d’artichaut, j’ai adoré leur couple ils sont juste trop mignons ensemble. Il se dégage tellement de choses entre les deux qu’on attend que la conclusion d’un bonheur parfait. Enfin, si Kay se déclare un jour, tu attends quoi, Kay ? Un vrai petit plaisir

Note : 4 sur 5.

Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon, en cliquant sur les liens des formats qui vous intéressent : Format Numérique

Be my Last dance – Avril Rose

Par où je commence sérieux, j’ai bien cru que j’allais tuer l’auteure à quelques pages de la fin.

Par où je commence sérieux, j’ai bien cru que j’allais tuer l’auteure à quelques pages de la fin. Mais ça ne va pas de créer une frayeur pareille aux gens, c’est inconcevable. J’ai cru mourir moi.

Sinon pour en revenir à l’histoire, j’ai demandé Be my last dance en sp, car le résumé me plaisait beaucoup et puis au moment de le débuter, j’ai flippé ^^. J’avais peur qu’on me ramasse à la petite cuillère, il me semblait bien dramatique d’où un coup.

Et je suis heureuse de vous dire non, qu’il ne l’ait pas, du moins pas comme je le pensais. 

J’ai adoré ma rencontre avec Harvey et Eléonor même si leur histoire m’a un peu dérouté, je ne sais pas trop comment l’expliquer mais on va dire qu’elle ne suit pas le cheminement classique.  Résultat je ne me suis pas attachée à leur couple car je ne l’ai pas vu évoluer, même si je trouve qu’ils vont super bien ensemble.

J’ai été plus marqué par leur histoire personnelle, les moyens, efforts et déclics qui ont fait qu’à la fin de Be my Last dance on a l’impression de ne plus avoir affaire aux mêmes personnes. Ils ont mûri, grandis, fait le deuil de leur passer. Ils sont enfin en paix avec eux même

Harvey a été un vrai connard avec Eléonor, son attitude était méprisable. Il aurait vraiment plus la mettre plus bas que terre avec son comportement. 

Cependant, il m’a touché, j’ai été bluffé par sa détermination et sa volonté de réussite. Un vrai guerrier, un combattant hors pair et sa ténacité a été sa réussite.

 Quant à Eléonore, elle est dans le déni le plus total et noie sa souffrance dans la clope et l’alcool frôlant un peu même l’alcoolisme. Sa rencontre avec Harvey avait très mal débuté, mais elle se sent quand même irrésistiblement attirée par celui qu’elle surnommera ensuite Darcy. Pourtant il va lui en faire voir de toutes les couleurs la poussant en plus de se battre déjà pour sa guérison à batailler contre les sentiments et émotions de chacune de leurs rencontres.

D’un côté, j’ai bien aimé Eléonore , son sens de la repartie, son humour, l’amour qu’elle a pour sa famille. Par contre, même si son personnage a bien évolué. J’ai été moins fan en ce qui concerne sa vie amoureuse, j’ai eu envie de la secouer à plusieurs reprises.

Ce n’est pas un coup de cœur, mais j’ai apprécié ma lecture et surtout la construction de l’histoire autour de ce thème qui n’est pas toujours facile à aborder. Mais l’auteure a réussi à apporter de la légèreté dans ce thème pour le moins difficile. 

Note : 4 sur 5.

Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon, en cliquant sur les liens des formats qui vous intéressent : Format Numérique,

All Saints High, Tome 1 : Dirty Devil – L.J Shen

Vous le savez peut-être pas mais Vicious fait parti de mes crush livresque. Quand j’ai vu la Collection &H allait traduire la série sur les enfants des Hot Heroes, j’ai sauté de joie !

Ce premier tome a été rapide à lire et hautement addictif ! J’aime toujours l’univers des All Saints, ce fût un régal de faire la connaissance de leurs progénitures.. Et autant vous dire que la relève est assurée ! Et niveau Dysfonctionnement, les enfants remportent la palmes.

Alors certes la série se rapproche assez de la principale mais j’ai vraiment beaucoup aimé Daria et Penn qui m’ont chacun touché de par leurs histoires mais aussi avec la relation qu’ils arrivent à construire et qui va évoluer page après page.

Pourtant c’était mal partie au début du livre. Daria fait assez flippé. Elle a un comportement tordu et superficiel qui m’a rebuté mais heureusement, chapitre après chapitre, elle se dévoile et j’avoue qu’elle m’a fait énormément de peine à de nombreuses reprises. 

Ce premier tome m’a fait faire un ascenseur émotionnel durant la totalité de ma lecture. J’ai eu envie de fracasser certains personnages tant ils sont exécrables et malsains. De secouer les parents de Daria, secouer Penn qui était parfois trop passif, et protéger Daria de la perversité des gens qui l’entourent..

Bizarrement, je n’ai pas encore lu l’histoire de James et Melody (les parents de Daria) mais après lectures de ce roman, j’avoue qu’ils ne m’ont pas donné envie de les découvrir.. J’étais à la recherche de la paire de couilles de James durant la totalité du récit ! Connaissant les hot heroes, je m’attendais à un autre comportement de sa part. Quant à Melody, j’ai été dans l’incompréhension la plus totale dans son comportement.. Heureusement qu’on a droit à leurs points de vue en fin de roman, ce qui permet de donner une certaines autre dimension aux choix pris et de comprendre la situation dans sa globalité… Sans que ça n’excuse pour autant certains comportements qui auraient pu être évités.

Maintenant je n’ai qu’une hâte, c’est de lire le tome 2.. mais je suis encore plus pressée que le tome 3 sorte car on va suivre le fils de VICIOUS, my love.

* Je remercie HarperCollins pour ce Service de Presse *

Amitié, Tome 1 : L’Histoire d’Alexandra – Kerrigan Byrne

Dès que j’ai vu que Kerrigan Byrne sortait une nouvelle série, je n’ai pas hésité longtemps avant de me plonger dedans. J’adore cette auteure et particulièrement sa série « Sans foi ni loi » qui, je trouve, renouvelle le genre avec ses personnages atypiques. 

J’ai beaucoup aimé ce premier tome, engagé et un brin féministe avec une héroïne forte et indépendante qui lutte contre les diktat de l’époque. L’auteure n’y va pas par quatre chemin et ouvre son histoire avec un début violant et heurtant.. Les choix et les prises de décisions vont renforcer les liens de nos trois protagonistes féminines de la série. 

J’ai d’ailleurs adoré la dynamique entre Alexandra, l’héroïne, et ses deux autres amies. Un lien d’amitié qui se renforce à travers les années, malgré la distance, et les épreuves. 

Pour ne pas changer, l’auteure nous offre une fois de plus des personnages forts et charismatiques, atypiques. Pour autant, ce n’est pas tellement la romance qui m’a accroché mais plutôt l’univers et l’intrigue mis en place par l’auteure et qui, à mon plus grand regret, passés parfois trop souvent en second plan.

Cela fût tout de même une lecture plaisante et rythmée. J’aime toujours autant la plume de Kerrigan Byrne qui apporte un truc en plus dans la romance historique. Elle décrit toujours avec justesse les émotions et sait garder une certaine réalité à ses histoires qui nous embarque facilement dans son univers.

Par contre, je regrette que la fin en dise beaucoup trop sur le tome 2.. Cela ne me donne plus vraiment envie de découvrir la suite puisque je sais déjà comment la suite va se terminer.. Alors que je suis terriblement curieuse de découvrir les deux autres amies d’Alexandra !

~ Je remercie les éditions J’ai lu pour ce service de presse ~

Black Bird’s Song – Mary Matthews

Qu’est-ce que j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire au début de ma lecture. Un vrai choc !

Qu’est-ce que j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire au début de ma lecture. Un vrai choc d’ailleurs, car c’est une première pour un roman écrit par Mary Matthews. 

C’est une auteure qui a toujours eu le don de m’emprisonner dans son univers dès les premières lignes de son récit. Mais pour Manson et Dolls, la route fut chaotique.

Ils m’ont d’abord laissé de marbre, j’ai eu du mal à m’attacher à eux. Je suis pourtant fan des mecs qui ont un lourd passif et avec ces deux-là, on est assez bien servi. 

Dolls est le magnétique chanteur du groupe de rock Shadow’s Blossoms. Il a aussi un très gros problème avec la drogue et son agent a engagé Manson pour qu’il garde un œil sur lui, chose que Manson aura du mal à faire. 

Dolls est un personnage sulfureux qui obtient tout ce qu’il veut par l’argent ou le sexe. 

Avec lui, l’adage Sexe Drogs and Rock’ N ‘Roll n’a jamais aussi bien porté son nom. 

C’est aussi une personne qui cache sa souffrance derrière la cocaïneIl se sent coupable de beaucoup de choses et malheureusement son mal-être n’affecte pas que luiSeul contre tous, il ne fait aucun effort pour changer la donne. L’arrivé de Manson dans sa vie va lui faire un bien fou

Il vivait encore dans le passé, mais va petit à petit reprendre confiance en lui et a son art. 

Manson alias Fire ou Baby est un jeune homme de 25 ans très ouvert, un peu dissipé mais très mature qui vit pour son MC. Même s’il arrive à le cacher, il manque lui aussi de confiance en lui à cause de son physique pas comme les autres. Avec Dolls, il va apprendre à s’accepter et à s’aimer tel qui l’est.

Il m’a fallu un peu plus de la moitié du roman pour rentrer dans l’histoire. J’ai apprécié le fait que leur relation ait prise le temps d’évoluer au cours de la tournée. Cependant, je ne ressentais ni émotion ni sentiment de leur part. Ce fut très frustrant pour moi et encore une fois très inhabituelle pour un roman de Mary. 

Et puis il y a eu ce petit je ne sais quoi… Un déclic, et je me suis tout pris dans la gueule comme un retour de boomerang. 

Je suis enfin rentrée dans l’histoire et j’ai apprécié chaque mot et chaque ligne jusqu’à la fin. J’en voulais même plus. Si je me base uniquement sur cette partie du roman, Black Bird’s Song pourrait presque être un coup de cœur tellement j’étais prise dedans.

À mon avis, ce qui a manqué à ce livre, c’est le fait qu’il ne soit pas un roman à 2 voix. Nous n’avions que le point de vue de Manson, et j’aurais aussi apprécié avoir celui de Dolls qui est un personnage vraiment intéressant. Entrer dans sa tête doit être un vrai bordel lol, mais à mon avis, cela aurait donné une autre dimension à l’histoire.

Pour finir, Black Bird’s Song est une romance très plaisante, mais dont le démarrage fut un peu long à la détente

Note : 3.5 sur 5.

Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon, en cliquant sur les liens des formats qui vous intéressent : Format Numérique , Format Broché

Dark Redemption – M.J. Swan

Ce livre, que dis-je, ce roman est un petit bijou qu’on ne voit absolument pas venir.

Je désespérerai de trouver enfin un roman qui n’allait pas me faire mourir de frustration. Il faut dire que dernièrement mes lectures ont toutes manqué de quelque chose et je suis heureuse que Dark Redemption ne suive pas le mouvement qui s’est installé. 

Ce livre, que dis-je, ce roman est un petit bijou qu’on ne voit absolument pas venir. 

Et il ne vient absolument pas de la romance entre notre héroïne Taylor et Zack, d’ailleurs qui est Zack ? . 

 Mon héros à moi, il s’appelle Maverick et je vais plutôt vous parler de lui. Z est comme qui dirait, votre petite monnaie qui vous dépanne en cas de besoin. Maverick, c’est votre gros billet, celui qui vous met des étoiles plein les yeux et vous rend heureux dès que vous le tenez. 

Mais revenons à l’histoire, Dark Redemption est une romance dont la construction est assez étonnante. Même si l’on retrouve bien certains codes de l’univers des Bikers, j’ai apprécié les petites libertés qu’a prises l’auteure même si j’ai des réserves sur certaines choses

Notre héroïne Taylor, est l’archi type de l’héroïne qui traîne avec elle une grosse valise de secrets traumatisants. Voir son univers s’entrechoquer avec celui Zack et Mave n’arrangera certainement pas les choses.

Cependant, au fur et à mesure qu’on avance dans le récit, on va découvrir une nouvelle Taylor. 

Une Taylor qui va enfin commencer à vivre, à exister, à ne plus se cacher et à être enfin « courageuse ». Je vous aurai bien dit que j’ai accroché à elle, mais en y réfléchissant pas plus que ça. Il a manqué quelque chose pour que je sois complètement captive de même que pour son histoire avec Zack.

Zack qu’on ne connait pas du tout à par le fait qu’il a un jumeau et que Mave est comme un père pour lui. J’aurai aimé apprendre à le découvrir un peu plus, car il à l’air d’être un chouette garçon. Honnêtement au vue du résumé pour moi c’était le personnage masculin central que NENNI.

C’est le Mystérieux, Sexy, Saisissant Maverick, un personnage qui m’a grandement marqué. Et pour ne pas vous gâcher la surprise, je vais m’arrêter là. On en discute après si vous voulez :).

Sachez juste que c’est un Homme qui dégage beaucoup de cachet.  

J’ai vraiment appréciée cette histoire pour son intrigue et ses coups de théâtre, à aucun moment, on s’ennuie. J’ai quelques regrets pour la fin, j’en pleure encore tellement je ne m’en remets pas.

Note : 4 sur 5.

Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon, en cliquant sur les liens des formats qui vous intéressent : Format Numérique, 

Elle et Moi, Tome 1 – Natasha Knight & A. Zavarelli

Elle et Moi, Tome 1 – Natasha Knight & A. Zavarelli ¤ autoéditions (aout 2020) ¤ 257 pages

C’est la première fois que je lis un livre de ces deux auteures. Et ça faisait un petit moment que je n’avais pas lu de « dark romance », j’étais donc impatiente de découvrir cette histoire.

Bon en terme de « Dark Romance”.. On repassera tout de même. Je vois ce récit plus dans la tranche « romantic suspense » que « Dark Romance ».

Ok l’héroïne a eu une enfance de merde, le mec fait partie de la mafia russe et il y a quelques scènes sensibles mais.. rien de vraiment détaillés et de réellement sombres pour que ce soit vraiment considérée comme une dark romance. 

Bien sûr, tout n’est pas rose et tout beau dans ce roman. 

Kat, l’heroine, va se retrouver malgré elle sur le chemin de la Mafia.. et qui dit mafia dit forcément magouilles et 0 cas de consciences pour ses membres !

Lev fait partie de la mafia, il est.. ambivalent. Il souffle le chaud et le froid, il est aussi un peu trop autoritaire sur les bords. Mais (beaucoup) trop vite, il va tomber sous le charme de Kat… Ca gache un peu le côté “mafieux”, “dangeureux”..  Pour autant, j’ai tout de même bien aimé ce personnage et la droiture qu’il a gardé malgré son appartenance à la mafia. Il va tout faire pour protéger Kat et Josh. (D’ailleurs pour Josh, c’est bien dommage que le résumé en dise trop à son sujet..)

Même si les sentiments s’installent rapidement, et que la relation entre Kat et Lev n’est pas des plus romantiques, j’ai tout de même bien aimé ces deux là. Ils sont attachants, et Josh apporte une certaines mignonnerie à ce duo.

Si les plumes des deux auteures restent agréable à lire, ce premier tome n’est pas vraiment ce à quoi je m’attendais. J’aurais voulu de la noirceur et de la profondeur. De la violence et des émotions qui coupent le soufflent..

Malheureusement, c’est trop gentillet pour être classé en “Dark Romance” ! 

Malgré tout, c’est un livre qui se lit assez rapidement. Le récit est rythmé de quelques rebondissements et l’alternance des points de vue apportent un certain dynamisme. Je pense que je lirai le second tome car la fin est assez brutale.

Je remercie Laure Valentin pour ce Service Presse

Note : 3.5 sur 5.