La Chambre des Murmures — Dean Koontz

La Chambre des Murmures, Dean Koontz, Editions l’Archipel, février 2019, format broché et numérique

Je me suis plongée dans La Chambre des Murmures de Dean Koontz avec un peu de circonspection mais aussi beaucoup de curiosité. C’est en ouvrant le livre que j’ai réalisé qu’il s’agissait d’un tome deux… et Dean Koontz réalise la prouesse : ça ne m’a pas dérangé. Il explique très bien le résumé du premier tome, et j’ai été emportée par sa plume.

Mais alors, de quoi ça parle ? Ce roman tire un peu sur la science-fiction, et j’ai adoré ! En plus je suis une grande fane secrète des complots… et tout est réuni pour faire un cocktail explosif ! Sa plume, sans fioriture, est aidée par des chapitres très courts qui rythment la lecture.

Action, émotions, psychologie, théories… oui, c’est un très bon roman !

Je n’ai néanmoins pas eu un coup de cœur. L’intrigue est certes bien menée mais ne nous permet pas de fomenter des théories de notre côté. L’auteur nous prend par la main et nous emmène dans son monde, sans nous laisser le temps de respirer (ce qui, quelque part, est un bon point).

J’ai trouvé les personnages très humains et très touchants : Jane, qui a perdu son mari, est empreinte de tristesse mais reste un personnage fort, féminin mais caractériel, avec une intelligence rare que j’ai adoré. Les personnages masculins sont tous aussi hauts en couleurs, dont Luther, un « petit » shérif qui viendra prêter main forte à Jane.

En résumé, une très bonne lecture, mais je n’avais pas peur d’être déçue avec Dean Koontz ! Il reste un maître du thriller, qui ne déroge pas à la règle, une fois de plus. Je ne vais pas trop m’étendre sur la trame, de peur de trop vous spoiler… Mais si vous avez envie de lire un bon page turner, n’hésitez plus !

Je tiens à remercier tout particulièrement les Editions l’Archipel pour ce service presse qui m’a fait voyager l’espace de quelques heures.

Retrouvez-le sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (poche ou numérique).

Complot — Nicolas Beuglet

Complot, Nicolas Beuglet ~ XO Editions, 16 mai 2018 ~ 496 pages ~ Format numérique et broché

 

Complot de Nicolas Beuglet est le genre de livre qui ne vous laisse pas de marbre. Que vous aimiez ou non, tout dans ce thriller suscite les émotions. Grande fane de son premier opus, « Le Cri » devenu best-seller et plébiscité comme « nouvelle voix du polar », c’est avec beaucoup d’impatience et d’hésitation aussi, que je me suis lancée dans la lecture de ce roman qui a pris trois ans d’écriture à son auteur. Pour au final…

Me prendre une claque monumentale !

Il prend un malin plaisir à prendre parti dans la lutte devenue quotidienne du sexisme, et c’est avec beaucoup d’étonnement que j’ai fait ce constat : Le Complot est féministe. Oui ! Un thriller de la même veine que Da Vinci Code – encore que la plume est bien différente – qui nous emmène loin sur les traces de l’Histoire, dans les racines même du « patriarcat ». Alors ça a l’air pompeux dit comme ça, mais rassurez-vous, Beuglet fait bien son travail. Je m’explique…

Nous retrouvons Sarah Geringen (qui n’est pas sans nous rappeler l’héroïne de la très bonne série The Killing) pour résoudre une enquête plus qu’étrange : la Première Ministre de Norvège est assassinée dans sa maison. Qui a fait le coup ? Pourquoi ? Sans aller trop loin dans le dévoilement de l’intrigue, Sarah se met à suivre les traces d’une sorte de secte, démêlant les différentes lectures de la Bible.

Ce livre nous fait voyager, non seulement dans le temps mais aussi autour du monde. C’est une habitude que Beuglet avait déjà avec le Cri qui se déroule lui aussi dans différents pays. Complot est un récit haletant, qui ne se pose pas une seule seconde et ne nous laisse pas reprendre notre souffle :

entre révélations extrêmement bien documentées, scènes d’action sous adrénaline et sans oublier scènes de romance bien amenées au fil du récit… C’est simple, je n’ai pas décroché.

Petite mention au couple qui se développe entre le « tome un » et le « tome deux » (même s’ils peuvent être lus séparément) et que je trouve super attachant. Ajouter un peu de romance au milieu du scénario d’enquête est une véritable valeur ajoutée à mon sens : elle donne envie de connaître les personnages et surtout, de les voir survivre. Car oui, tous les personnages risquent leur peau dans ce bouquin !

Mais il y a toujours un mais… Ce livre est tellement culotté qu’il en devient presque parfois « trop ». Alors certes, j’ai totalement accroché, et ce discours « novateur » m’a séduite, mais on sent la volonté de l’auteur derrière certains ressorts scénaristiques qui peuvent parfois lui nuire. Sa plume, bien plus ciselée sur son premier livre, est devenue un peu plus « facile », avec un vocabulaire moins soutenu et une recherche moins présente. Pour autant, quand on voit le travail réalisé sur les informations qu’il véhicule dans son livre… Je ne lui en veux pas.

Alors voilà : pour entrer dans ce livre il faut prendre une grande inspiration et laisser de côté tout ce que l’on croit savoir. De manière étonnante, je pense qu’il s’agit d’un livre particulièrement difficile à lire pour les hommes… Pourquoi… ? Je vous laisse le découvrir !

 

                                                     

 

Retrouvez-le sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (broché ou numérique).

 

                                                  

Dangerous – Rose Becker

Résumé - Dangerous - Rose Becker
Dangerous – Rose Becker
Editions Addictives, Collection Adult romance ~ (25 octobre 2018) ~ Env. 580 pages
Format numérique (ép. 1 à 6) / Format broché

avis-de-jenni-les-tentatrices

-Un grand merci aux éditions Addictives pour cette lecture en service de presse-

Je ne cache plus mon admiration pour la plume de Rose Becker. Toujours aussi curieuse et désireuse de découvrir chacun de ses romans, elle réussit à chaque fois à m’emporter dans son récit où je prends un réel plaisir à m’évader pour vibrer aux côtés de ses personnages.

Ce livre ne se raconte pas… il se lit et se vit ! Avec ‘Dangerous’, on plonge dans une atmosphère dramatique où un secret bien gardé émerge sans pouvoir le repousser et où la vérité ne fait pas toujours plaisir à entendre.

 

April et Terrence se retrouvent contraints de cohabiter sous le même toit le temps d’une année pour pouvoir toucher leur héritage. Une dure mise à l’épreuve les attend car ils sont aux antipodes l’un de l’autre, et pas du tout sur la même longueur d’onde. Mais, vous découvrirez que l’un comme l’autre a ce petit plus en lui qui fait toute la différence, et qui les rends uniques et attachants…

Nous voilà entrainé dans une cohabitation forcée qui s’annonce coriace ! D’ailleurs rien que leurs échanges dès les premières pages annoncent la couleur. Mais hormis ce qu’il y’a en façade, il faut aussi chercher à comprendre les réactions de ce duo pour bien les cerner. Sous ses airs de dure à cuire, se cache une April en cavale, qui cherche à fuir son passé… Le même cauchemar vient frapper ses nuits depuis 6 mois. Ce ne devrait être qu’un mauvais rêve… pourtant elle a cette impression en elle qu’il s’agit de plus, beaucoup plus. Elle y voit toujours les mêmes images sans queue ni tête. Sans la moindre variation et où elle n’y voit aucune signification, si ce n’est que la scène se déroule dans la propriété de son enfance jusqu’à ses 16 ans. Son inconscient cherche-t-il à lui faire comprendre quelque chose ? Une chose est sûre c’est terrifiant et elle en est totalement bouleversée à chaque fois. Qu’y-a-t-il à comprendre là-dessous ?

 

J’adore ce brin de sensibilité et de mystère dans la plume de Rose Becker, en plus de sa totale maîtrise pour parler de choses qui nous sort de notre cocon, où on a l’impression de marcher sur une corde raide. Elle met nos émotions à rudes épreuves tellement son intrigue est perturbante mais terriblement addictive ! Elle laisse planer le suspense, même si le passé de April se dévoile crescendo, on a face à elle un Terrence mystérieux qu’on cherche à cerner tant bien que mal.

Je me suis accrochée à Terrence et April comme à une bouée de sauvage. Tout du long j’ai eu peur, j’ai trépigné d’impatience d’en savoir plus sur eux, j’ai souri… et surtout j’ai succombé. Ce duo m’a tenue en haleine et est responsable d’heures de sommeil en moins… tellement il m’a été impossible de m’en détacher !

L’un comme l’autre ne peut s’asseoir sur cet héritage, surtout qu’il est très précieux et représente énormément pour eux. Trouveront-ils un terrain d’entente pour se supporter… et même s’apprivoiser l’un à l’autre pour ne plus être des ennemis mais des alliés ?

Rares sont les moments où ils font une trêve. Ils se cherchent et surenchérissent dans des réparties cinglantes et cyniques afin d’avoir le dernier mot. Tellement différents l’un de l’autre mais faits pour être ensemble. Il est insupportable sous son air psychorigide et elle est agaçante dans ses réactions. Dure de tête l’un et l’autre. Y’en a pas un pour calmer le jeu ! Que c’est bon de les lire et de les suivre. Ils sont vraiment très touchants tous les deux. Leur relation permet d’adoucir l’aspect tragique qu’il y’a autour, sans parler des nombreux rebondissements qui ne laissent aucun temps mort à l’intrigue.

Encore une histoire qui sort des sentiers battus. L’auteure a frappé dans le mille. Notre cœur s’emballe à leurs côtés… du Rose Becker tout craché !

a lire

Note 4,5 logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2



–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique (6 épisodes) / broché) :

Format numérique - Dangerous - Rose Becker Format broché - Dangerous - Rose Becker

Hades Hangmen, tome 3 : La loi d’attraction – Tillie Cole

Hades Hangmen - 3 - Loi d'attraction - Tillie Cole RESUME
Hades Hangmen, tome 3 : La loi d’attraction – Tillie Cole

~ Milady Romance (septembre 2017) ~ Env. 480 pages ~
~ Format poche ~ Format numérique ~

avis-de-marina-fond-noir

Des trois tomes de Hades Hangmen de Tillie Cole que j’ai lu, La loi d’attraction est celui qui m’a le plus touchée… Si j’ai déjà eu un coup de cœur pour le second tome, le héros de celui-ci est tout simplement bouleversant.

Un énorme merci à Milady Romance pour ce Service de Presse.

Flamme est un psychopathe qui n’éprouve du plaisir qu’en ressentant et infligeant la douleur avec ses lames. Il est le tueur fou des Hades Hangmen, qui déchiquette ses victimes avec ses couteaux…. Il n’y a qu’en tuant qu’il a un contact physique avec un autre être vivant… Un être humain qui perd la vie de ses mains…

Quand Maddie l’a remercié d’avoir tué son bourreau (lorsque les Hades Hangmen ont libéré Les Maudites de la secte où elles vivaient), ce n’est pas une violente brûlure qui l’a assaillie, mais une douce chaleur… Une sensation inconnue pour lui, mais… instantanément, il a été obsédé par le besoin de la protéger et de s’assurer que plus personne ne puisse faire de mal à la jeune femme.

Maddie a été violée depuis l’âge de six ans par les membres de sa communauté. Les hommes la terrorisent et elle ne supporte pas leur proximité… Pourtant, c’est près de cet homme instable psychologiquement qu’elle se sent en sécurité… L’envie de se rapprocher de lui est autant irrésistible que terrifiante pour elle…

Mais après qu’il ait pris une balle pour elle, c’est au tour de Maddie de sortir Flamme des ténèbres…. Deux êtres brisés, au delà de l’imaginable, qui vont devoir affronter leurs peurs et se libérer de leurs passés…

Alors que Flamme me répugnait autant qu’il m’intriguait dans les tomes précédents, il m’a bouleversé dans celui-ci… Et Tillie Cole n’a pas cédé à la facilité de rendre ce personnage normal pour en faire un héros lambda….

Non, Flamme reste un homme « hors norme », qui lutte à chaque instant pour ne pas sombrer dans la démence mais qui reste empreint de folie…
Mais, l’auteur a réussi à donner une telle humanité, que l’on fond devant l’esprit d’un petit garçon prisonnier de ses cauchemars, au point de le rendre fou… Alors que ses mains sont tachés de sang, Flamme a gardé une innocence qui m’a beaucoup touchée.

Maddie est attachante au possible… Une fragilité mêlée à un énorme courage.
Alors qu’elle a été brutalisé et a toutes les raisons du monde d’avoir peur de la violence des hommes, elle a aussi la faculté de « voir » Flamme au delà des apparences… et d’arriver à atteindre et comprendre un homme qui est une énigme pour tous.

Et l’intrigue est toujours aussi bien menée et construite… Un plongeon dans les dérives violentes et perverses des sectes…
J’ai été révolté par ces manipulateurs qui conditionnent mentalement des innocents à accepter leurs abus… Ces bourreaux qui exercent leurs perversions au nom de l’amour d’un dieu….

La loi d’attraction est une histoire brutale et violente, à la limite du supportable… Mais emplit d’émotions et de sensibilité… Un cocktail détonnant qui m’a tenue en haleine du début jusqu’à la fin.

Et je suis impatiente de lire la suite de cette guerre entre les Hades Hangmen et l’Ordre….

Gros Coup De Coeur

 

Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (format poche ou numérique) :

Hades Hangmen - 3 - Loi d'attraction - Tillie Cole BOOK Hades Hangmen - 3 - Loi d'attraction - Tillie Cole EPUB