Hot Rider – Sara June

Image Résumé
Editions Addictives, Collection Luv  (octobre 2019) – format numérique

Avis de Valou

Je remercie les éditions Addictives pour ce service presse.

Quel plaisir de retrouver la plume de Sara June et ses Dark Soldiers, avec une petite pointe de tristesse car « Hot Rider » signe la fin des aventures de ces bikers sombres mais tellement attachants.

Ici la trame se centre sur Dee, la fille de Connor, président du club de Hedonas, club dans lequel évolue Hush, Path et Kill, héros des précédents opus. Le début de ce quatrième tome correspond au moment où Lily vient au Thunder et retrouve Hush. Sara June nous propose donc un bond dans le passé pour expliquer l’histoire de Dee. Tout au long de l’histoire, l’auteure aborde les événements qui ont jalonnés les opus précédents, à travers le regard de Dee. Cela est hyper agréable et à la fois j’ai éprouvé une pointe de nostalgie, à me dire que cela amorçait la fin de cette jolie saga.

Dee est un personnage auquel je me suis très vite attachée. Elle est hyper protégée du fait de son statut de fille du « Prèz ». La jeune femme se sent très seule, mais c’est une battante. Elle suit des études à distance pour devenir prothésiste dentaire. Elle peut compter sur le soutien de son meilleur ami Tips, biker « geek » du club, pour se confier. Son père met un point d’honneur à ce qu’aucun biker n’approche sa fille charnellement parlant…Alors qu’elle commence à ressentir ses premiers émois amoureux, Dee va se rendre compte de cette « omerta » imposée par son père. Furieuse et écœurée, elle décide de quitter le club pour s’installer à Danhoover, sur un campus universitaire, pour continuer à suivre ses études. Cet événement va provoquer un chamboulement sans précédent dans la vie de Dee et plus généralement au sein du club.

Ce que j’ai toujours aimé dans chaque opus consacré aux Dark Soldiers, c’est que chaque histoire est différente. Sara June nous a proposé des histoires de vie diverses et a su nous rendre addict à ses bikers. Ce dernier tome est peut-être le meilleur de la série, tant j’ai aimé retrouver chaque personnage du club.

Le personnage de Dee est très fort, elle tient tête à son père et à son autorité. Elle s’assume et s’impose. Son histoire n’est pas faite que d’une simple romance pour qu’elle s’accomplisse dans la vie. Elle a un but, veut se donner les moyens pour y arriver, quitte à se priver de son clan.

Bien sûr la romance est présente dans ce roman, ne vous y méprenez pas ! Et quelle romance ! D’une très belle amitié, peut naître un amour fort et passionné. Dee et Tips en sont la preuve. Lorsque Dee va réalise l’ampleur de ses sentiments pour le beau Tips, elle va aussi comprendre qu’elle ne pourra jamais l’aimer au grand jour, car son père ne le permettrait pas. Alors quand le désir et l’amour vont se révéler à eux, leur passion est addictive. Ils sont si beaux tous les deux. Si le couple formé par Kill et Caitlin dans « Burning Rider » dans le tome précédent m’avait vraiment plu, je dois reconnaître que Dee et Tips m’ont aussi beaucoup touchée. Ils sont le tout de l’autre et le fait qu’ils soient obligés de vivre leur amour, cachés, apporte un côté romanesque hyper plaisant à lire, tant leur désir respectif retenu, explose et les rend fou l’un de l’autre.

Passion, amour impossible et rebondissements, sont les maîtres mots de ce dernier opus. Je vous recommande de le lire car il clôture à merveille cette saga. « Rider in the dark », « Sexy wild Rider », « Burning Rider », et « Hot Rider » sont à découvrir et s’offrir pour  les fêtes, vous ne serez pas déçues de votre voyage au pays des Dark Soldiers et en prime vous découvrirez la jolie plume de Sara June.

(PS: vous pouvez retrouver mes avis sur les opus précédents sur le blog.)

 

Cliquez sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format numérique sur Amazon:

COUV NUM

Dark Soldiers, Tome 1 : Rider in the dark – Sara June

Image résumé
Rider in the dark – Sara June
Editions Addictives, Collection Luv ~ Mars 2019 ~ Env. 324 pages
Format numérique / Format broché

Avis de Valou

Je remercie les Editions Addictives pour ce service presse

C’est reparti pour une nouvelle saison d’avis à rédiger :-). C’est la reprise pour tout le monde et nous voici en présence d’une romance New adult idéale en cette période de rentrée. J’apprécie beaucoup la couverture de ce roman, elle me fait penser à certaines ancienne affiches de films.

Rentrons dans le vif du sujet! Sara June nous raconte l’histoire de Lily, jeune serveuse dans un diner ( à prononcer à l’américaine;-).  C’est un boulot alimentaire pour la jeune femme, qui cherche à fuir son passé, à se protéger. Alors qu’elle se voit obligée de servir des clients aux mains plus que baladeuses, Hush fait son entrée dans le restaurant et remarque immédiatement la jeune femme. Il observe le manège des mecs qui rôdent autour de la serveuse, en se retenant d’intervenir, comme si elle lui appartenait déjà…Lorsqu’elle envoie un coup de coude de choix au fameux client récalcitrant, Hush accoure pour soutenir Lily et éviter que cette embrouille ne dégénère. A partir de ce instant, entre eux va s’installer une étrange alchimie, électrique et intense. 

L’auteure nous embarque dans une romance en plein univers des bikers, Hush faisant partie du gang des Dark Soldiers. Lily va s’y engouffrer avec une certaine facilité. Ce monde extrêmement codifié est bien abordé par Sara June. Bien que l’ensemble du roman relève du New Adult, j’ai apprécié les pointes de dark romance qui s’y sont glissées. elles pimentent le récit et lui donnent davantage de profondeur. 

Le roman me parait un peu court, néanmoins on s’attache vite aux personnages. La relation de Hush et Lily est touchante et passionnée. Hush est l’archétype du biker viril et sensible à la fois. C’est un beau personnage. Jusqu’à sa rencontre avec Lily, aucune femme ne trouvait grâce à ses yeux. Avec elle, il envisage plus, bien plus…

Pour finir, je dirais que si la trame n’est pas novatrice, elle n’en reste pas moins efficace et maîtrisée. C’est un bon moment livresque en cette fin d’été. Je lirai avec plaisir les prochains tomes consacrés aux potes bikers de Hush!! 

Bonne lecture!

LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2


avis-de-jenni-les-tentatrices

-Un grand merci aux éditions Addictives pour cette lecture en service de presse-

« Rider in the dark » met en scène une bande de bikers. C’est une agréable surprise en soi puisque la trame présage une jolie romance à venir, mais on apprécie la tournure que va prendre le récit car Sara June innove son univers en y incluant des passages sombres et durs à lire, pour finalement contrebalancer ces moments avec des instants revigorants…

Hush et ses frères Path et Kill inspirent le respect et la peur. Ils sont grands, musclés et bad boys. Ils sont des Dark Soldiers… Un gang de motards estimé et craint dans tout Hedonas et ses environs.

Fasciné par la belle serveuse, elle ne cesse de l’impressionner par son tempérament et il ne peut s’empêcher de se sentir protecteur envers elle. C’est plus fort que lui. Pourtant elle semble capable de prendre ses propres décisions…

Attirés l’un par l’autre, Hush et Lily c’est un binôme complexe… qui présage de nombreuses difficultés à venir ! Pour Lily, il est à la fois sa plus grande peur mais aussi sa plus grande attente. Elle se sent à l’abris avec lui… pourtant le danger rôde autour d’elle. Quant à lui, il la juge trop bien pour lui, mais aussi pour sa vie. Malgré tout, de par son naturel et sa simplicité, elle a su par son sourire et sa fragilité briser un des murs qu’il avait bâti autour de son cœur. Elle ébranle ses fondations au fur et à mesure de leurs rencontres….

Alors qu’Il agit impulsivement, elle, elle fuit quelque chose de dangereux. Trahie, blessée et salie par les hommes, parviendra-t-elle à lui laisser une place dans sa vie et à lui faire confiance ? Que cache-t-elle de si sombre ? De quoi a-t-elle peur ? Saura-t-il la protéger à temps du danger ?

Un récit plein d’angoisse qui nous fait dévorer les pages à vive allure. Alors qu’on pourrait profiter d’un moment de calme pour apprécier la relation sensuelle et passionnée qui se joue sous nos yeux, voilà que l’auteure décide de nous tenir en haleine en venant frapper par des rebondissements qui nous tiennent captifs de son histoire.

Sa plume est prenante, passionnante ainsi qu’obscure et aimante. On apprécie chacun des personnages du gang des Dark Soldiers nous donnant l’envie d’en savoir plus sur eux. Il y’a une histoire qui se tisse autour d’eux nous permettant de les apprivoiser en douceur.

J’ai beaucoup apprécié ma lecture. On s’attache aux personnages, à chacun des membres finalement, que lorsqu’on arrive à la fin on en veut plus. Néanmoins, la fin m’a contrariée malgré tout car je l’ai trouvé trop précipitée, needy, mais aussi rapidement résolue… Ce qui malheureusement, casse l’ampleur et les répercussions des rebondissements.

a-lire

Note 4 logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2



–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique ou broché) :

Format numérique - Rider in the dark - Sara June.png Format broché - Rider in the dark - Sara June

 

 

 

Burning Rider – Sara June

Image Résumé
Editions Addictives ( Février 2019 ) – Format Numérique

Avis de Valou

Je remercie les éditions Addictives pour ce service presse

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé l’univers des Dark Soldiers ainsi que la plume de Sara June. L’auteure nous propose dans ce nouvel opus, de faire connaissance avec Kill, l’homme du main du clan. Au début du roman, après plus de 2 ans enfermé en prison, le biker retrouve enfin la liberté. Sorti sous conditionnelle, il a des travaux d’intérêt général à réaliser. Il va donc apporter son aide dans un refuge pour sans abris, et va y faire la connaissance de Caitlin. La jeune femme y travaille en tant que bénévole. Très vite, une belle complicité s’installe entre eux, leur entente est fluide, ils sont sur la même longueur d’onde. Bref, entre eux ça matche totalement…mais sur le plan amical uniquement. Kill n’est pas l’homme d’une seule femme, et Caitlin, pourtant pas indifférente au magnétisme du beau biker, semble dissimuler un sombre passé qui l’empêche d’avancer.

D’emblée, j’ai été séduite par ces deux personnages. Leur amitié est plaisante à lire, même si on sent que la jeune femme craque pour le côté viril du beau biker. Le personnage de Caitlin m’a beaucoup plu. Son manque de confiance en elle est particulièrement touchant. Malgré tout, elle ne se plaint pas et n’est pas du genre à pleurnicher. Elle fait face et masque ses douleurs. Tout au long du roman, Caitlin m’a étonnée, tant par sa force que par son courage, face aux sentiments qu’elle ressent. Caitlin lutte sans cesse, ne baisse pas les bras. Aussi, elle mérite amplement une mention spéciale. J’ai apprécié aussi, le fait que l’auteure ne choisisse pas une héroïne répondant aux canons de beauté comme on a l’habitude de les lire. Caitlin a une beauté plus ordinaire, ce qui rend son personnage d’autant plus réaliste.

De son côté, Kill ne veut pas s’engager, l’amitié de Caitlin lui suffit. Néanmoins, il développe envers elle un instinct de protection, il va se montrer extrêmement prévenant et terriblement protecteur. Malheureusement, Kill ne fait absolument pas confiance en sa capacité à aimer et sans le vouloir, maladroitement, il agit comme un connard avec son amie. Quand les relations torrides et charnelles vont naître entre ces deux-là, la frontière entre l’amitié et l’amour n’aura jamais été aussi mince! 

Tout au long du roman Sara June surfe avec cette frontière en ajoutant subtilement des rebondissements qui relancent la trame. J’ai vraiment pris plaisir à avancer dans l’histoire. Chapitre après chapitre, j’ai avalé le roman, toujours pressée de découvrir la suite. Il est aussi plaisant de croiser les personnages des tomes précédents, tels que Hush et Lily ou encore Path et Eden. La plume de Sara June est addictive et s’affine de tome en tome. 

Mon seul bémol est que j’en aurais voulu plus, comme pour le tome précédent « Sexy Wild Rider » d’ailleurs. J’ai trouvé que la fin était précipitée, trop rapide.  J’aurais aimé connaitre davantage de détails quant à la résolution du dénouement. Tout au long de ma lecture, j’étais tellement absorbée par leur histoire, que c’est à regret que j’ai quitté Kill et Caitlin. J’aurai bien aimé lire encore quelques chapitres supplémentaires les concernant. 

Malgré cela, je vous recommande cette lecture pour ce couple qui m’a vraiment embarquée et fait vibrer. C’est plaisant et intense, je suis certaine que vous aussi vous serez séduites! Je ne sais pas s’il y aura un prochain tome sur les Dark Soldiers, mais si tel est le cas, ce sera avec plaisir que je retrouverai la plume de Sara June.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour télécharger le format numérique sur Amazon:

couv num

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

Sexy Wild Rider – Sara June

Image résumé
Editions Addictives ( octobre 2018 ) Collection LUV

Avis de Valou

Je remercie les éditions Addictives pour ce service presse

J’avais chroniqué début septembre le premier tome de la série, « Rider in the Dark ». Je suis ravie d’avoir la chance de pouvoir lire  le second tome centré sur un des bikers des Dark Soldiers, le so sexy Path.

Pour celles qui avaient aimé le premier tome, vous retrouverez aussi, au cours de quelques passages, le couple formé par Hush et Lilly.

Je dois reconnaître que je me suis beaucoup attachée aux personnages de Path et Eden, même si j’ai trouvé que l’histoire était trop courte malheureusement. J’étais frustrée de les quitter si tôt!

Eden est une jeune femme de 28 ans à la tête de son entreprise spécialisée dans la sécurité. Path, fils de Connor, le président des Dark Soldiers, va faire appel à elle pour sécuriser le club. Path c’est l’archétype même du tombeur de ces dames, il prend, il consomme (vraiment !) puis il jette. Encore un qui ne veut pas s’attacher et que ne veut surtout pas entendre parler d’amour…Concept surfait l’amour ? Et bien Path va peut-être changer d’avis lorsqu’il va côtoyer la belle Eden, jolie brune sérieuse, au regard pénétrant…Rapidement l’un et l’autre développent une attirance inévitable. La tension sexuelle est à son comble. L’auteure décrit parfaitement le lien subtil qui naît entre ces 2 personnages. C’est pour cela que je me suis beaucoup attachée à eux.  Bien sûr ils hésitent, ils se tournent autour. Chacun a des failles, des blessures non cicatrisées, qui les font douter. Pourtant, lorsqu’ils succombent l’un à l’autre, c’est explosion des sens assurée !! Ils sont plus bruts, peut-être même, un peu plus sauvages que Hush et Lilly. On prend plaisir à découvrir leur relation se développer et les sentiments naître entre eux.

Eden décrit parfaitement bien ses sentiments pour Path dans le chapitre 17, cela illustre bien ce qu’elle ressent:

« Je suis tombée sous le charme du bad boy. ça fait cliché, mais jamais cliché ne m’avait rendue plus heureuse« …

Mais avec les histoires de bikers, le danger n’est jamais loin, surtout lorsque le gang adverse rôde dans l’ombre…Aucun personnage n’est à l’abri…

Les 2/3 du roman sont consacrés à la naissance de la relation de Path et Eden. Tour à tour, ils s’apprivoisent, se laissent aller à leur passion et doutent souvent. Eden est une femme touchante et forte. Elle a vécu des choses très dures pour son âge. Sa rencontre avec Path est comme un électrochoc qui la ramène à la vie. La belle se rend compte que la vie peut aussi lui réserver de jolies surprises.

Les rebondissements s’enchainent ensuite et vont vite, très vite. La plume de l’auteure est maîtrisée, elle tient là un couple magnifique. La trame du récit est très plaisante.  Mais j’ai trouvé que ce tome aurait mérité quelques chapitres supplémentaires. J’ai été frustrée à la fin de l’épilogue, de ne pas en savoir davantage sur Path et Eden. J’aurai aimé que le dénouement de certaines trames soit un peu plus développé. J’ai donc quitté à regret ce très beau couple, qui a su me faire vibrer.

Ne vous y méprenez pas, je lirai avec plaisir le tome consacré à Kill (tout un programme ce surnom !). Je suis certaine que ce personnage nous en réserve de belles ! Mais ça c’est une autre histoire et une autre chronique à venir!!

Note 4

Cliquez ci-dessous pour télécharger le format numérique sur Amazon

 

COUV NUM

LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2