Drague interdite – Sally Thorne

Résumé - Drague interdite – Sally Thorne
Drague interdite – Sally Thorne
Editions Harlequin ~ Collection &H ~ Septembre 2019 ~ Env. 324 pages
Format numérique / Format broché

avis-de-jenni-les-tentatrices

-Je remercie les éditions Harlequin pour ce service de presse-

Autant j’avais adoré « Meilleurs ennemis » de Sally Thorne et je trépignais d’impatience de découvrir « Drague interdite » … Autant je ressors déçue de ma lecture.

Malheureusement le charme n’a pas opéré sur moi car je reste sceptique en refermant ce livre du fait de ne pas avoir ressenti le même plaisir… Ce fut totalement différent de ce à quoi je m’attendais !

 

Avoir un jumeau ne signifie pas toujours « relation idyllique » … L’enfance de Darcy a toujours été une épreuve où elle a dû sans cesse redoubler d’efforts face à son frère jumeau Jamie pour ne pas riposter à ses provocations. Jamie lui passe constamment devant et prend un malin plaisir à la faire enrager ! Penser à lui parvient toujours à lui faire changer les idées. Mais il faut savoir que son bourreau est finalement aussi son pilier… même s’ils ne se parlent plus à cause d’un accrochage qui les a fait atteindre le point de non-retour.

Elle est une dure à cuire, bien coriace à approcher. Darcy est mal aimée, sans attaches et se sent abandonnée par son frère. Son monde s’est endormi et elle y est complètement seule. Mais pour pouvoir se relever et avancer dans la vie elle doit répondre à la dernière exigence de sa défunte grand-mère : rénover le cottage qu’elle leur a légué à elle et son frère pour toucher leur héritage…

 

J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire et je ne me suis pas attachée aux personnages. C’était difficile de suivre et de s’y retrouver car il y’a des informations de tous les côtés. L’ensemble est assez décousu pour avancer crescendo. A plusieurs reprises des scènes ne sont même pas terminées que des nouvelles se matérialisent…

Darcy a un tempérament particulier qu’il aurait été nécessaire d’étoffer pour comprendre son mécanisme et ses réflexions. On la découvre totalement indépendante mais aussi totalement irresponsable dans certains de ses actes. Elle est un électron libre qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui ne manque pas de toupet ! Frontale et directe, assez brute de décoffrage, elle est une rebelle dans l’âme qui veut faire croire que rien ne la touche, alors que c’est tout le contraire.

Elle et Jamie ont des échanges médiocres. Ils ne savent pas communiquer, à tel point qu’ils sont toujours dans le sarcasme à se provoquer et à se piquer avec des réflexions et reproches cinglantes et acerbes. Un vrai bras de fer où aucun des deux ne veut baisser sa garde. Tom, ami de ces deux-là, est toujours, et a toujours été entre eux deux à les temporiser, parfait dans son rôle habituel d’arbitre des jumeaux Barrett. Mais Tom reste aussi un interdit, un fruit défendu… célibataire et terriblement attirant !

J’ai du mal à comprendre la rivalité entre les jumeaux. Jamie fait preuve d’amertume et est d’une aigreur méprisante avec elle. Est-il jaloux d’elle ? Lui en veut-il parce qu’enfant il se serait senti délaissé parce qu’elle attirait l’attention sur elle ? Étonnant puisque c’est toujours lui qu’on a mis en avant… Ou alors est-ce une façon pour lui de calmer et maîtriser ses peurs en faisant preuve de méchanceté ?

Certaines attitudes et réactions m’échappent et rendent la compréhension difficile ! Elle est complètement fascinée par Tom au point de l’idolâtrer… Est-elle objective ? Ou son cœur lui fait-il défaut ? Il y’a de nombreuses contradictions dans ses actes et dans son raisonnement, ce qui rend sa réflexion confuse et indécise… Elle s’obstine à penser d’une telle façon et même à alimenter ses pensées dans une négativité sans chercher à avoir des explications pour éviter les mauvaises interprétations. Pour ce qui est de Tom, pourquoi agir comme cela en maintenant une distance avec elle si ses sentiments ont toujours existé ? Ils sont adultes et un rapprochement entre eux n’a rien d’interdit… Tout ça pour dire qu’en avançant dans le récit, on s’aperçoit qu’elle a des cicatrices, et que certaines sont encore clairement visibles. Mais Tom en a aussi, et elles sont cachées et plus sensibles… Dans tous les cas, on peste de les voir se tenir à l’écart ou alors Darcy va même jusqu’à nous agacer lorsqu’elle l’aguiche pour finalement se dégonfler ensuite.

Beaucoup de chaud/froid qui nous fait perdre patience au cours de la lecture. Pour ce qui est de la fin, je trouve à contrario certains des déroulements trop rapides à mon goût, sans que ça puisse coïncider avec les attitudes révélées au départ.

-Déception-

Note 2 logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2



–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique ou broché) :

Format numérique - Drague interdite – Sally Thorne Format broché - Drague interdite – Sally Thorne

Meilleurs ennemis : De la haine à l’amour, il n’y a qu’un pas – Sally Thorne

Résumé - Meilleurs ennemis - Sally Thorne.png

Editions Harlequin, collection &H (5 octobre 2016)

Format broché / numérique – Environ 469 pages

avis-de-jenni-les-tentatrices

Je remercie les éditions Harlequin de leur confiance et leur gentillesse, pour l’envoi de ce titre en service de presse. En finissant ce livre je n’ai qu’un mot : SUBLIME ! Je me suis régalée du début jusqu’à la fin.

« Meilleurs ennemis » vous promet des instants de bataille acharnée entre deux collègues qui se haïssent autant qu’ils s’intriguent. Ils se cherchent, se chamaillent, se vouent une compétition butée sans baisser les armes, et où entre eux le jeu du regard et du miroir sont maîtres… Sally Thorne nous entraine dans une comédie romantique unique, avec des personnages à croquer dans des scènes… TRES cocasses et où vous découvrirez durant la lecture que « l’amour » et « la haine » se ressemblent étrangement…

Lorsque deux maisons d’éditions « Gamin Publishing » et « Bexley Books » fusionnent pour n’en faire qu’une seule pour des raisons économiques et que tout le personnel respectif de ces deux maisons emménage dans le nouveau nid conjugal « Bexley & Gamin », où ils sont obligés de collaborer… ce n’est pas du gâteau et c’est loin d’être une partie de plaisir pour tout le monde !

Nous avons d’une part : Lucinda Hutton, assistante de direction d’Hélène Pascal (codirectrice générale de G) et d’autre part : Joshua Templeman, assistant de direction de Bexley (micropénis). Un an plus tard les Bexley et les Gamin continuent de se livrer bataille dans laquelle il est facile de deviner l’appartenance de chacun. Contraints de se côtoyer et de se supporter l’un et l’autre durant la journée, Lucy et Josh sont forcés de partager le même bureau pour gérer les tâches de leur direction respective…Totalement opposés l’un et l’autre sur plusieurs plans, dire qu’ils se détestent serait éphémère… car ils se détestent plus qu’autre chose.

Les nombreuses heures durant lesquelles ils sont emprisonnés au boulot sont un véritable calvaire… Et contre l’ennui, tous les coups sont bons… C’est ainsi qu’est né le « Hating Game », une succession de jeux (un brin) puériles… Lucy se donne pour mission de trouver la petite faille chez Josh pour faire tomber cette armoire à glace et le faire rire, voire au moins sourire. Pour Josh, d’après Lucy, tout ce qu’il cherche à faire c’est la rendre chèvre, mais surtout se moquer d’elle dès qu’il en a l’occasion.

 Elle fait tout pour qu’on l’aime et il fait tout pour qu’on le déteste … pas de doute entre ces quatre murs dans lequel est confiné leur bureau, ils font bien la paire ! Mais alors que l’ambiance dans ce bureau est tendue, voilà qu’ils vont devoir s’affronter pour obtenir le poste à pourvoir chez B&G de directeur des opérations. S’ils peuvent compter chacun sur leur hiérarchie Josh et Lucy sont aussitôt mis en compétition et leur rivalité fait trembler les murs. Chacun veut cette promotion mais surtout cette victoire… Qui deviendra le supérieur de l’autre Joshua ou Lucinda ? Faites vos jeux …rien ne va plus !

On se doute de la finalité de cette histoire et pourtant l’attente est non seulement intenable, mais je dois avouer que j’ai été agréablement surprise par la fin… Durant cette lecture, j’ai pu constater que l’auteure a pris soin de nous faire languir à petit feu avec qu’une envie que les héros brisent cette tension et qu’ils se tombent enfin dans les bras l’un de l’autre !

Le duo représentant la virilité et la puissance associées, formé par Josh et Lucy est super ! Ils sont complètement différents sur plusieurs tableaux aussi bien physiquement que psychologiquement et c’est ce qui attise notre curiosité. Leurs joutes verbales et leurs maladresses sont à se tordre de rire ! Pas de temps mort, ni de place à l’ennui, le récit est finement ficelé pour être intrigant. Tous deux se renvoient la balle dans des jeux puériles et c’est excellent ! Entre le jeu du miroir, les attaques avec la RH, le jeu du regard, celui de l’espionnage, vous y ajoutez à cela des ruses, une rivalité incontestable, des réparties cinglantes et des regards démoniaques… vous ne pourrez alors qu’accrocher à cette comédie romantique sans la moindre difficulté. Le ressenti étant parfaitement retranscrit, j’imaginais sans problème toutes ces situations aussi amusantes, troublantes et attendrissantes soient-elles. De la haine à l’amour il n’y a qu’un pas… A trop jouer ils vont être rattrapés par leurs émotions et lorsque les sentiments viennent se mêler… cela change du tout au tout… ! Ces simples mots prennent tout leur sens et sont parfaits pour résumer cette histoire…

La seule chose qui m’a manqué durant cette lecture et que j’aurai aimé avoir, c’est connaitre le point de vue de Josh. C’est frustrant, c’est pourquoi j’aurais adoré que l’auteure partage la vision de son héros… Mais hormis cela, je n’ai rien d’autre à redire, c’est parfait ! Il m’a été impossible de lâcher cette histoire tellement j’ai été envoutée par les personnages, l’ambiance et les sentiments de haine et d’amour qu’on y trouve. Sally Thorne a une plume très prometteuse et, avec ce premier roman je suis littéralement conquise. J’ai hâte de découvrir d’autre livre de cette auteure… En tout cas, MERCI pour ce beau moment de lecture… 😀

-Coup de cœur-

Note 5 LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2

~ Je remercie Harlequin France pour ce Service Presse ~

Depuis la sortie en grand format, ce roman m’a été plusieurs fois recommandé. Je n’étais pas emballée par le spitch mais profitant de sa sortie en format poche, je me suis dit qu’il était temps de me lancer !

Malheureusement, je ressors de ma lecture assez mitigée..

Pour commencer, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire. J’ai même dû le mettre de côté pour me plonger dans un autre roman afin d’y revenir plus tard, en espérant mieux accroché.

Et même là, une fois repris, j’ai trainé durant une semaine le livre, chose qui m’arrive que très rarement.

Je ne saurais pas tellement expliquer ce qui m’a dérangé.. Quand je vois le nombre de bons commentaires, j’ai l’impression de ne pas avoir lu le même livre…

Me concernant, j’ai trouvé beaucoup de longueurs et de répétitions qui ont cassé mon rythme de lecture.

Pour autant, j’ai beaucoup aimé les personnages. J’ai adoré leurs joutes verbales et leurs Jeux qui m’ont fait sourire voire rires dans certains passages.. Le personnage de Joshua m’a assez intrigué, il se dévoile peu à peu et m’a beaucoup touché sur la fin du roman.

Mais… La relation entre Lucy et lui ne m’a pas touché. Moi qui aime bien quand les relations prennent le temps de s’installer.. Je dois dire que j’ai été servi avec « Meilleurs ennemis » où l’on doit attendre vraiment longtemps avant que tout se concrétise.. !

Bref, une lecture en demi teinte mais que je recommande tout de même.. Car les personnages valent le détour ! Je suis sûre que beaucoup aimeront cette petite romance sans prise de tête ! Personnellement, je suis passée à côté.

–> Retrouvez ce livre sur Amazon, sous différents formats :

broché :format broché - Meilleurs ennemis.png       > numérique : format numérique - Meilleurs ennemis.png  > Poche :meilleurs ennemis poche