Hot Gun – Angel Arekin

Image résumé
Editions BMR ( octobre 2018 ) – format numérique

Avis de Valou

Je remercie les éditions BMR et NetGalley pour ce service presse.

De mémoire de lectrice et accessoirement de chroniqueuse littéraire, je crois que j’ai toujours aimé les romans écrits par Angel Arekin. Dans l’univers très vaste qu’est celui de la romance, j’ai lu une bonne partie de ses ouvrages, sauf la trilogie « No love, No fear », qui est dans ma PAL bien sûr !

Bref, j’avais eu un coup de cœur pour « Hot Blood » au mois de mai dernier. Lorsque j’ai su que cette histoire aurait un spin-off, j’étais impatiente d’en savoir et surtout  très curieuse, puisque l’auteure nous avait promis une folle histoire, totalement différente  du précédent opus.

Folle histoire, qui dis-je, totalement délirante serait un terme plus approprié je crois ! Chapitres après chapitre, j’avais le sentiment de lire un récit qui pourrait sans peine devenir une série. Hot Gun m’a fait pensé, par certains aspects, à la série Banshee. (Excellente série de 4 saisons, que je vous recommande vivement si vous ne la connaissez pas). Hot Gun et Banshee ont pour point commun, une trame à la fois déjantée et mélancolique, extravagante et désespérée. Les personnages ont chacun leur faille, ils tentent le tout pour le tout dans ce road-trip, à travers le désert américain, auquel j’aurai du mal à attribuer un genre en particulier. A mon sens, il s’agit d’un croisement entre un thriller et un polar, saupoudré d’une pointe de romance. Mais je ne suis pas certaine que cela décrive vraiment l’ensemble. Avant d’aller plus, loin, je vous propose un petit arrêt au stand, pour vous expliquer le contexte.

Hot Gun met donc en avant 4 personnages hauts en couleur. Nous en avions croisés certains dans Hot Blood, notamment Johnny, le petit frère de Siana, qui s’est forgé une telle cuirasse autour du cœur, que personne hormis sa sœur et son neveu ne peuvent l’atteindre. Marley, le dealer à la tête d’un empire, constamment sous coke, nous avais laissé un souvenir déplorable dans le précèdent livre. Cheyenne, dite l’indienne est une jeune femme blessée, esseulée et brisée. Sa vie n’est qu’une succession de galères et de traumatismes. Son seul baume au cœur sont ses échanges de MMS avec Johnny, avec lequel elle a eu une brève liaison dans Hot Blood. Ils ne se parlent pas, mais s’envoient très régulièrement des photos. Le jour où Cheyenne fait parvenir à Johnny un cliché son oncle la gorge tranchée, les affaires vont se corser et ses personnages vont devoir d’unir pour atteindre un but commun ! L’oncle de Cheyenne était en affaire avec Marley, Johnny accourt pour secourir celle à laquelle il ne cesse de penser et la jeune femme se réfugie chez son amie Lilotte, alias la hippie. Ce quatrième personnage ne manque pas de piquant. Elle passe sa vie à étudier les différentes tribus indiennes d’Amérique du Nord et mène une vie en dehors ses sentiers battus. La solitude ne l’effraie pas, bien au contraire. Elle ne vit pas comme une ermite, mais elle a choisi un mode de vie en marge de la société, telle qu’on la conçoit en ce qu’elle a individualiste et matérialiste. Lilotte est à l’opposé de tout cela.

Ce joli petit monde va donc se retrouver forcé et contraint à collaborer ensemble, parce que de la drogue et des diamants ont disparu du restaurant où l’oncle de Cheyenne est mort et celle-ci est la dernière personne à avoir quitté la scène de crime…Marley veut récupérer son bien à n’importe quel prix…et le moins qu’on puisse dire est qu’il ne fait pas dans la dentelle. Mr a la gâchette facile voyez-vous! Ici, pas de chichis. C’est cru, intense, très fort.

Angel Arekin a choisit d’alterner les points de vie de ces 4 personnages pour donner toute la puissance nécessaire à son récit. Et ça marche ! ça fonctionne même parfaitement bien !! L’auteure utilise des références cinématographiques pour illustrer son propos, elle puise son inspiration dans les films comme « Scarface » ou « Le Parrain ».  Son style n’est plus à démonter : l’histoire est menée tambours battants, on ne s’ennuie pas une seule seconde. Les scènes d’action sont très réalistes. Les moments dits de « romance » sont au RDV, même si à mon sens ce n’est pas le sujet principal. John et Cheyenne vont tenter de s’apprivoiser de nouveau. Mais ceux que j’ai adoré et à qui je décerne une mention spéciale couple d’enfer (oui tiens une nouvelle mention comme ça, pour le fun !), sont Lilotte et Marley. Ces deux là sont totalement atypiques ! Leurs joutes verbales sont absolument jouissives. C’est rudement bien écrit…c’est divin ! Petit à petit on en apprend davantage sur ces personnages. Lilotte n’est pas une sorte d’intello/prude, comme il y parait de prime abord. Marley, quant à lui, il n’est peut être pas si odieux et détestable que cela…Les apparences sont parfois trompeuses…ou pas!

Je ne veux pas vous en dire davantage, à vous de vous faire votre propre opinion, mais à mon sens ce « couple » est très intéressant. D’ ailleurs, la fin du livre est très ouverte ( et MEGA frustrante, merci Angel 😉 ). Peut-être que l’auteure écrira un livre sur les suites des aventures de Lilotte et Marley, parce que je suis certaine qu’il a encore de quoi écrire sur ces 2 là !!

Je clôture cette chronique par une citation de Johnny qui illustre à mon sens, l’univers de Hot Gun :

« Dans la vie, il n’existe que deux chemins : celui où tu te laisses crever et celui où tu te bats, les poings fermés, la rage au ventre, un cri dans la gueule»

John.

A lire



Cliquez sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format numérique sur Amazon

couv num

Entre Ciel et Mer – Karina Halle

 

Entre Ciel et Mer – Karina Halle
~ Hugo New Romance (Dec 2017) ~ 418 pages ~
~ Format numérique ~ Format Broché ~ 

*Je remercie les Editions Hugo Roman pour ce SP*

Contrairement à beaucoup je découvre la plume de Karina Halle pour la première fois et je la trouve très belle. Entre ciel et Mer est un véritable voyage à travers la Nouvelle-Zélande. C’est la découverte des terres d’un pays absolument magnifique. Et en refermant ce livre je n’ai eu qu’une chose prendre un billet et y déposer mes valises.

Un vrai dépaysement total et surtout une romance qui change vraiment de ce que l’on a l’habitude de voir.

J’ai beaucoup aimé suivre les aventures de Josh et Gemma dans ce Road Trip, même si honnêtement, j’ai plus été embarqué par les paysages époustouflants que par leur couple .

Ils n’ont pas réussi à me toucher, je les ai trouvés très mignons, leur relation est très intense et sensuelle mais cela s’arrête là. Je n’ai ressenti aucune émotion par la suite les concernant et je dois avouer que c’est assez déstabilisant.

En général c’est soit l’un ou l’autre et même plus l’héroïne qui ne me fait aucun effet. Cependant ici, les deux m’ont laissé de marbre alors que l’auteure nous fait passer un vrai message à travers leur couple.

Car ce livre en plus de s’adresser aux amoureux de la vie, de la nature, des voyages. C’est presque un vrai guide touristique, il s’adresse aussi aux personnes hésitant sur leur avenir, à ceux qui ont du mal à lâcher prise, à se laisser vivre et convertir la chance que le destin a mis sur leur chemin.



–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format broché / numérique :

   

Cocky Bastard – Vi Keeland & Penelope Ward

Cocky Bastard - Vi Keeland et Penelope Ward RESUME
Cocky Bastard – Vi Keeland & Penelope Ward ~ Hugo New Romance (mars 2017) ~ Env. 360 p ~ Format numérique ~ Format broché ~

*Je remercie les Editions Hugo Roman pour ce SP*

Une vrai pépite, et un vrai rayon de soleil dans mes ténèbres du moment. J’ai pris beaucoup de plaisir à le lire ce texte a 4 mains, où je pense savoir qui a écrit telle partie mais le tout allant tellement bien ensemble.

Penelope Ward est connu en France pour avoir écrit Step Brother, Room Hate  des livres très fort et riche en émotions et VI Keeland pour avoir écrit The Player (Vous vous rappelez la couverture qui a valu de nombreux signalement) ainsi que pour sa série The Fighter publié chez Eden City, des romans très sensuelles avec une forte dose d’humour.

Ce duo d’auteurs m’a embarqué avec une certaine euphorie durant 333 pages dans lesquelles je me suis régalée. J’ai été captivé du début jusqu’à la fin par le couple improbable que forme Aubry et Chance.

Ils sont tout le contraire de l’un et de l’autre et pourtant leur relation match très bien dans une intrigue très originale qu’on ne voit pas du tout venir. Jusqu’à la fin d’ailleurs j’avais une petite incertitude.

Ils ont beaucoup d’ humour, de la répartie et sont terriblement attachant, Chance est un mec dont on tombe tout de suite amoureuse avec sa beauté, son corps d’apollon, son charme et son humour graveleux certes mais qui m’a fait mourir de rire à plusieurs reprises. Il a aussi le coeur sur la main et c’est sincèrement une très bonne personne. Quand à Aubry, elle parait un peu hautaine ou froide aux premiers abords mais c’est une fille vulnérable qui au contact de Chance va lâcher prise.

Cocky Bastard est une histoire riches en sensations, en rebondissement et en émotions.

On ressent vraiment toutes les sentiments des personnages, leurs blessures, leur Amour et surtout ce qu’ils éprouvent les uns pour les autres. Tout y est sincère, rien n’est sur-joué. C’ est une histoire captivante et addictive, où l’on ne voit absolument pas le temps passé.

avis-de-marina-fond-noir

J’aime beaucoup la plume de Vi Keeland, et j’étais curieuse de découvrir ce qu’un duo avec Pénélope Ward allait donner. Cela a été suffisant pour me donner envie de lire Cocky Bastard, sans même lire le résumé.

Je ne savais donc absolument pas à quoi m’attendre, mais je n’ai pas été déçu !!

Aubrey part refaire sa vie en Californie…. Une vie qu’elle a entassé dans sa BMW quand elle a quitté son petit ami et était aussi son patron.

C’est sur une aire d’autoroute qu’elle rencontre Chance. Un motard beau comme un dieu mais tellement arrogant qu’ils se prennent immédiatement le bec.

Alors qu’Aubrey mange dans sa voiture avant de repartir, Chance tombe en panne avec sa Harley. L’envie de se moquer est irrésistible mais elle déchante vite quand il lui fait remarquer que sa roue à plat la met dans la même position que lui.

Il lui propose un marché : il lui change son pneu à la condition qu’ils fassent le voyage jusqu’en Californie ensemble. Commence alors un road-trip d’une semaine qui va changer leur vie à jamais.

Soyons honnête, en terme de crédibilité cette histoire ne tient absolument pas la route et elle est pleine de clichés… Et pourtant, je n’aurais pas voulu qu’elle soit différente !

Ce livre se lit hyper facilement et regorge d’humour, de tendresse, de sexe et d’émotion…

Certains tiqueront peut-être avec le langage brut de décoffrage du héros, mais moi, j’adore. Certains trouveront sûrement son humour trop gras, mais moi, il m’a fait mourir de rire.. Cela fait sûrement de moi une personne « pas très délicate », mais vu comme j’ai craqué pour Chance, j’assume !

Cela a aussi été un régal de voir Aubrey se décoincer et s’épanouir. Elle est aussi belle à l’intérieur qu’à l’extérieur et cela fait d’elle une héroïne extrêmement attachante… Même si elle m’a, par moment, fortement agacée.

J’ai ri dès les premiers chapitres et j’ai été ému sur les derniers…. Cocky Bastard est vraiment un très bon moment de lecture. Le duo Penelope Ward / Vi Keeland fonctionne super bien.

a lire

Note 4

Retrouvez ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (broché ou numérique)

Cocky Bastard - Vi Keeland et Penelope Ward BOOK Cocky Bastard - Vi Keeland et Penelope Ward EPUB

L’infini + un , Amy Harmon

l-infini---un-657261-250-400

R2SUM2

Alliés improbables, hors-la-loi malgré eux, amoureux contre vents et marées, ils défient le destin.
Après Nos faces cachées, le nouveau roman phénomène d’Amy Harmon.

Superstar internationale, Bonnie Rae Shelby a tout pour elle : l’argent, la beauté, la gloire et… l’envie d’en finir avec la vie.

Finn Clyde, lui, n’est rien et ne possède rien, à part son intelligence et son cynisme à toute épreuve. La seule chose qu’il demande : qu’on lui donne enfin sa chance.
Une main tendue et quelques coïncidences plus loin, et les voilà engagés dans un périple qui pourrait les transformer que les anéantir.
Une romance addictive ou il est question d’étoiles filantes, aussi bien de cages plus ou moins dorées et de destinées forgées envers et contre tout.

Avis Jenni

Je suis tombée sous le charme de cette lecture. Il m’a été impossible de décrocher un instant du livre tellement il m’a absorbée d’entrée de jeux !

Cette lecture est « captivante », « vibrante », « poignante », « bouleversante », « amusante » et « touchante ». Je me suis retrouvé embarquée dans un road trip phénoménal avec des personnages plus que parfaits !

Bonnie Rae Shelby est l’enfant star de l’Amérique. Elle est la star de la chanson country. Âgée de 21 ans, tout lui sourit et elle a tout pour être heureuse… Pourtant elle sombre comme jamais.

C’est au-dessus d’un pont, prête à se jeter pour mettre fin à sa vie qu’on fait sa connaissance…

Bonnie n’a pas la vie facile et n’a d’ailleurs pas été épargnée par celle-ci. Elle souffre du décès de sa sœur jumelle Minnie. De plus, elle est lassée et usée par la vie qu’elle mène. Surtout, avec une grand-mère martyre, qui est également son manager et qui ne lui laisse aucun répit. Toute sa famille profite des bienfaits de sa carrière sans lui prêter la moindre attention et encore moins en se préoccupant de son mal-être.

Après le dernier concert de la tournée qu’elle donne, sa décision est prise… Etant au plus mal et totalement désespérée, elle décide de tout arrêter et de mettre un terme à son existence.

C’est sur le pont « Tobin Bridge » qu’elle fait alors la rencontre d’Infini James Clyde, dit Finn.

Finn, âgé de 24 ans est un ancien taulard qui veut aujourd’hui se reconstruire en évitant les moindres problèmes. La vie n’a pas été tendre avec lui.

Il a repéré cette jeune fille en détresse et ne peut se résoudre à la laisser seule. C’est ainsi qu’il plonge vers elle lorsqu’elle lâche le pilier… Il est plein de remords à cause de la mort de son frère jumeau Fish. Pour lui, il est de son devoir de la sauver… Il avait laissé mourir son frère, il ne ferait pas la même erreur avec cette fille.

Finn était prêt à partir à bord de sa voiture avant de croiser Bonnie pour un nouveau départ vers une nouvelle vie, un nouveau job et de nouvelles connaissances. Elle décide de faire un bout de chemin avec lui et de l’accompagner à travers le pays afin de remettre un peu d’ordre dans sa tête.

Tout ce qu’il souhaite c’est fuir les ennuis mais malheureusement pour lui Bonnie était pire qu’une emmerde ! Les voilà embarqués tous les deux dans un road trip rocambolesque avec de drôles de rencontres à la clé mais également avec une poursuite des forces de l’ordre à leurs trousses !

Dans leurs aventures, ils se découvrent et apprennent à se connaitre et se soutiennent mutuellement. Pour Finn, le hasard n’existe pas ! Ces deux personnages vont vite découvrir que malgré les apparences qui les opposent,  tous les rapproches. Ils avaient besoin l’un de l’autre et sans même se connaître, ils sont liés l’un à l’autre… Telle une évidence !

J’ai adoré ces personnages. Bonnie est simple, déterminée et à la main sur le cœur. Toujours prête à aider la personne se trouvant sur son chemin sans rien attendre en retour. Clyde est fragilisé par la vie qu’il a enduré, mais redouble d’énergie et se montre ainsi fort et courageux, et persiste dans son envie d’avancer et de se reconstruire. Il est très intelligent et se révèle très doué avec les chiffres, qui sont sa plus grande passion. En plus de ça, il est très protecteur et se montre très patient à l’égard de Bonnie et a bien du courage car il faut voir toutes les péripéties dans lesquelles elle l’entraîne à chaque fois !!! Ces deux-là m’ont bien fait rire, m’ont touchée et m’ont transportée. J’ai beaucoup aimé le parallèle dans cette histoire avec l’histoire de « Bonnie et Clyde de 1930 », et je n’ai d’ailleurs pas pu m’empêcher de fredonner tout au long de ma lecture, la chanson de Gainsbourg « Bonnie and Clyde »…

J’ai adoré cette lecture pleine de rebondissements avec des héros renversants ! Bien plus qu’un coup de cœur ! Ce roman est « LE LIVRE » à ne pas manquer et à lire absolument !

A lire

6 coup-de-coeur

Perfection, tome 1 : Dangerous Perfection – Abbi Glines

perfection,-tome-1---dangerous-perfection-551194-250-400

 Chez Éditions J.C Lattes, Collection & moi, 260 pages, Saga Rosemary Beach tome 3

R2SUM2

Décidée à se libérer de son douloureux passé et de vivre enfin sa vie, Della entreprend un road-trip en solitaire. De passage en Floride, elle croise sur sa route le beau Woods. S’ensuit une nuit passionnée, une nuit qu’ils avaient prévue sans lendemain.

Mais un coup du destin les réunit de nouveau quelques mois plus tard. Sauf que Woods doit se marier avec une riche héritière et que Della est encore trop fragile pour s’engager dans une relation. Pourtant, face à l’ampleur de leurs sentiments, il leur est difficile de garder leurs distances…

avis-helle1

Je remercie les Edition  JC Lattès  pour cette très belle découverte issue de la Collection&Moi, malheureusement ce n’est pas un coup de cœur mais c’est passé pas loin. Je sais je suis de plus en plus difficile, en tout cas je suis sure qu’il le sera pour certaines d’entre vous.Une histoire à ne pas Manquez, il faut ABSOLUMENT que vous la rajoutiez dans votre PAL si ce n’est pas déjà fait ;).

J’avais déjà découvert Abbi Glines à Travers la Série de Vincent Boys dont j’avais Adoré le premier tome, ce fut donc avec Joie que je la retrouve dans ce nouveau roman. Son écriture est toujours aussi addictif, fluide et ses personnages toujours aussi attachant à souhait.
Même si je trouve Della un peu euhhh comment dire sans être méchante, enfin bon elle est pas très intéressante, je compatis à son passé et j’adhère au fait qu’elle ai envie de vivre ENFIN sa vie, mais voila sans plus. En même temps c’est rare que je soit  Fan du personnage féminin dans le genre NA, mais on progresse j’ai pas envie de la secouer c’est déjà pas mal non ;p loool.

Après le mariage de sa Meilleure amie, Della décide de se libérer du poids de son passé en entament un road-trip, comme j’aimerai avoir le courage de faire la même chose un jour. Sa route croise celle de Woods lors de son passage en Floride, après une nuit de folie ou ils tombent l’un sous le charme de l’autre, Della repars à l’aventure. Mais une malencontreuse histoire la ramène de nouveau en Floride et par un heureux hasard, grâce à une connaissance commune, elle recroise Woods son futur employeur.

L’intrigue n’est pas très originale, mais elle nous tient quand même emprisonnée dans les mailles de son filet, car on a qu’une envie, celle de vivre leur histoire et de connaître Della I know I know, je vous ai dis qu’elle n’était pas très intéressante, mais je trouve fascinant la façon dont elle veut gérer son passé, partir à l’aventure à l’aveuglette afin de se découvrir.
Il faut être une vrai force de la nature et être déterminé pour le faire, elle a beau être faible psychologiquement, on sent son envie de s’en sortir, et elle en devient attachante . »Rien n’empêche une personne inintéressante d’être attachante et pendant que je vous écris cette chronique mon cerveau lui est focalisé sur la suite, la suite, la suite lol ;p « .

 L’auteur est cruel, non mais c’est QUOI cette fin !!! Hâte d’y être car à la différence du personnage
féminin, le masculin lui hummm, laisse présager de bonne chose, ce n’est pas mon personnage Masculin préféré, il est assez tête en l’air et on ne comprends pas toujours ses choix ohhhhhhh mais normalement c’est la description du perso Féminin ça non ? Bah ce n’est pas le cas ici Woods a du Level, mais il a besoin d’être secoué par moment loool encore une description qui aurai du aller à Della. En tout cas je veux voir comment il va s’en sortir dans le prochain volume suite à l’annonce qu’il à reçu, la Fameuse Fin !!!

Un Duo addictif malgré quelques défauts, on est en Vibrance tout le long, j’ai eu du mal à le poser même pour 5mn. J’attends la suite avec Impatience, je me demande ce que nous réserve l’auteur, je prédis beaucoup d’émotions pour le suivant. Le temps nous dira si j’ai eu raison ou pas !!!

Cette nouvelle Collection des Editions JC Lattès est à surveillée de très près 😉

4

 avis-kiera

Je remercie les Éditions J.C Lattes, Collection & moi pour ce service presse, je fus ravie de lire un nouveau roman d’Abbi Glines, même si avec The Vincent Boy je n’avais pas accroché plus que ça, Dangerous Perfection est nettement plus addictif.

Della Sloane est une jeune femme en quête de soi, la voilas donc partie dans road-trip pour une destination X, qu’importe la destination, Della veut découvrir le monde qui l’entoure qui jusque là lui en a été privé, vivre sa vie aux grès des rencontres, et des rencontres il y en a une qui lui reste en tête, qui l’obsède.

Une nuit à suffit pour qu’un homme lui retourne le cerveau, une nuit intense, de pur désire, du sexe à l’état pur, une nuit censée être sans lendemain avec un parfait inconnu, chose que Della n’a jamais fait de sa vie, alors pourquoi s’arrêter en si bon chemin.

4 mois ont passés depuis cette nuit d’insouciance, Della se pose un petit moment à Dallas, elle y travaille en tant que serveuse et se lie d’amitié avec Tripp, un vadrouilleur en quête de liberté.
Mais comme on dit toutes les bonnes choses ont une fin, et pour Della apprendre que son amant du moment qui n’est autre que son patron est en réalité marié, c’est la douche froide, jamais elle ne se serait autorisé du sexe avec un homme marié et encore moins avec un homme qui va bientôt être père.
C’est alors que Tripp lui propose de prendre le large, de se ressourcer en Floride, au bord du golf, dans son appartement, car Tripp est de la région et il connait du monde, il arrive même à lui trouver un job de serveuse dans un Country-club renommé.

Ni une ni deux, pour Della s’est l’occasion de voir la mer, de profiter pour souffler, même si c’est revenir 4 mois en arrière et de peut être de retomber sur Woods, son amant d’une nuit, qui sait.

 « Il est des êtres dont c’est le destin de se croiser. Où qu’ils soient. Où qu’ils aillent. Un jour ils se rencontrent. » – Claudie Gallay

 Le destin peut être cruel par moment, ou alors je dirai malin, Woods n’est autre que son nouveau patron en Floride et leurs retrouvailles sont intense, les flashbacks de leur nuit reviennent en force, ainsi que leur attirance.

Tout pourrait être simple, ils se retrouvent et tombent amoureux, eh bien non tout le monde sait que la vie est une méchante mégère, et que mettre des battons dans les roues c’est sa spécialité!!

Woods, ohhh Woods, le pro du jeu de langue, le sérial killer de la culotte, l’amant des mes rêves, un corps à vous laisser la langue par terre, une nuit avec lui pas de problème!!
Woods est issue d’une famille aisée, promis à un avenir brillant, une vie dans le luxe, un mariage arrangé, tout ça sous l’œil et le contrôle de son père.
Woods désire cette vie, ou du moins il le pensait, jusqu’au retour de Della qui change la donne, mais quelle donne ?
Le désir, l’envie, l’attirance suffira t’il à faire basculer Woods du coté obscure ?

Della quand à elle cache de nombreux secrets, son passé la hante jour et nuit, ses peurs, ses angoisses auront elles le dessus ? pas sur!! Della se croit nocive pour tout ceux qui l’entoure, elle ne peut pas s’autoriser à aimer, à laisser les gens prendre soin d’elle, à l’aimer, elle est destructrice, mais ça c’était avant!!
L’amour, le destin qui s’acharne sortiront t’ils gagnant ?

Un premier tome sympathique, avec quelques longueurs, mais nécessaire pour poser les bases, car la fin promet une suite intéressante.
Abbi Glines à réussi à m’embarquer, les chapitres sont court et l’alternance des voix est vraiment un plus.

3

Chronologie de « ROSEMARY BEACH » la série en V.O. :  http://wp.me/p6618l-3mH

Satan était un Ange – Karine Giebel

satan-etait-un-ange-502520-250-400
R2SUM2

Tu sais Paul, Satan était un ange… Et il le redeviendra.

Rouler, droit devant. Doubler ceux qui ont le temps. Ne pas les regarder.

Mettre la musique à fond pour ne plus entendre.

Tic tac…

Bientôt, tu seras mort.

Hier encore, François était quelqu’un. Un homme qu’on regardait avec admiration, avec envie.

Aujourd’hui, il n’est plus qu’un fugitif qui tente d’échapper à son assassin. Qui le rattrapera, où qu’il

aille. Quoi qu’il fasse.

La mort est certaine. L’issue, forcément fatale.

Ce n’est plus qu’une question de temps.

Il vient à peine de le comprendre.

Paul regarde derrière lui ; il voit la cohorte des victimes qui hurlent vengeance.

Il paye le prix de ses fautes.

Ne pas pleurer. Ne pas perdre de temps. Accélérer.

L’échéance approche.

Je vais mourir.

Dans la même voiture, sur une même route, deux

hommes que tout semble opposer et qui pourtant fuient ensemble leurs destins différents.

Rouler droit devant, admirer la mer. Faire ce qu’ils n’ont jamais fait. Vivre des choses insensées. Vivre surtout…

Car après tout, pourquoi tenter sans cesse de trouver des explications ?

 Avis Helle

C ‘est le premier Roman que je lis de cet auteur, et je dois dire que j’ai été agréablement surprise. J’ai eu un peu de mal au démarrage mais au fil des pages et des mots, on accroche totalement et on se laisse porté par cet histoire.

 Alors que j’ai reçu le nouveau tome de The Série , mon Graal même si je puis dire , je n’est pas été capable de laisser tomber ce livre, pour me jeter sur Charley. J’ai été tout simplement transporté par cet histoire, François et Paul m’ont complètement retenu prisonnière, Impossible de décrocher avant la fin !!!

Un roman d’exception, une rencontre inimaginable entre deux personnes que tout oppose et pourtant qui ont découvert ensemble le sens du mot Amitié j’ai juste ADORÉE.  

François est un avocat d’affaire, qui a quitté sa femme et son travail suite à l’annonce de sa maladie, sur sa route il rencontre Paul, un tueur à gage ayant volé de la drogue à son employeur.

Ce qui devait juste être un voyage sans but pour François devient alors, une course poursuite avec des trafiquants à leur trousse, et dont l’issue certaine est la MORT mais pour qui ?

Sous forme de Road Trip, un récit très émouvant basé sur la psychologie des deux personnages principaux, un couple insolite qu’on va détester, essayer de comprendre, mais qui vont surtout réussir à nous émouvoir de par leur douleur et leur vécut.

On s’attache à eux et ont espère vraiment qu’ils vont s’en sortir même si la mort est au dessus de leur tête comme une épée de Damoclès.

J’ai vraiment aimé la relation qui s’est découlé de nos deux protagonistes de simple compagnon de route ils sont passé à une relation presque père et fils avec tout ce que ça comporte, ils ont appris à se connaitre et à s’attacher l’un à l’autre. Leu relation à vraiment donné une autre dimension à l’histoire, la partie très humain, la belle amitié qui survivra peut être à l’aventure morbide dans laquelle ils vivent.

Un intrigue qui va nous tenir en Haleine du début jusqu’au clap de fin !

4
A lire