Cinq pas vers le bonheur – Théo Lemattre

Résumé - Cinq pas vers le bonheur - Théo Lemattre
Cinq pas vers le bonheur – Théo Lemattre
Editions Harlequin, Collection &H ~ Mars 2019 ~ Env. 216 pages
Format numérique / Format broché

avis-de-jenni-les-tentatrices

-Je remercie les éditions Harlequin pour cette lecture en service de presse-

Un grand travail de fond a été réalisé par Théo Lemattre pour analyser les comportements, la communication et ainsi comprendre la vie de Tomas, en lui permettant de prendre de la hauteur sur les non-dits et les mauvaises interprétations causées par ses réflexions.

‘Cinq pas vers le bonheur’, c’est des pages qui vont nous parler sur une reconstruction de soi pour assembler les pièces d’un puzzle manquantes afin de comprendre ce qui peut nous échapper et, réaliser que ce qui peut être logique pour quelqu’un ne l’est pas forcément pour l’autre, tant chacun a dans la vie une vision différente…

Tomas a toujours eu des rapports difficiles avec son père. Le jour de l’enterrement de ce dernier, l’émotion ne le gagne pas. Non pas que sa mort ne lui fasse pas quelque chose, mais ce qu’il ressent est très complexe et négatif. Il préfère se détacher de toute souffrance potentielle, et l’image de son père mort en est une. Pourquoi s’acharner à ce souvenir quand le mal est fait ? De plus, il a d’autres soucis en tête en ce moment…

Tomas est un homme cynique, continuellement dans la critique. Un vide se creuse en lui et se remplit de haine. Pourtant il détestait son père, c’est une certitude ! Sa fermeté, son inflexibilité envers lui, sa préférence pour sa sœur Sophie. Il l’a toujours dévalorisé, rabaissé et manifesté aucune considération à son égard… Pourquoi ? Sa vision est-elle juste ? Fait-il exprès de ne rien voir autour de lui et/ou de ne pas comprendre parce que c’est plus simple de raisonner de cette façon puisque notre cerveau nous pousse à retenir que le mauvais ?

Des lettres… voilà l’héritage que son père lui a laissé. Ces écrits ce n’est pas pour le mettre à l’épreuve mais pour provoquer une réaction afin qu’il assimile le fait qu’il s’abîme dans une vie qui ne lui ressemble pas.

Un roman axé sur le développement personnel, et en l’occurrence sur la reconstruction d’un homme, en pleine quête identitaire. Cinq lettres seront l’électrochoc nécessaire pour encourager Tomas à se reprendre en main, pour à présent vivre sa vie au lieu de la subir comme un fardeau.

C’est des lettres personnelles. Intimes. Sincères et révélatrices… Chacune de ces lettres va à chaque fois le bouleverser et le bousculer pour l’aider à changer son regard sur ce qu’il pensait savoir depuis toujours… Un véritable combat en soi attend ce jeune homme qui, au fil des années s’est fermé comme une huître. Une colère monstrueuse le ronge causée par le délaissement, l’absence et l’abandon de ses proches dans sa vie occasionnant beaucoup d’incompréhensions, et lui faisant perdre confiance en lui. Barricadé derrière une carapace de froideur, il est devenu hermétique à toute émotion et se refuse quelque part le droit d’aimer. Même avec sa sœur, il ne reste plus rien de leur amour fraternel…

Un long travail d’introspection l’attend car il va devoir détruire ses ancrages pour devenir la meilleure version de lui-même. Quand une idée est plantée elle ne demande plus qu’à pousser… sauf que nos pensées ne sont pas forcément objectives… Parfois des souvenirs enfouis en nous ont besoin d’un petit coup de pouce pour ressurgir. À présent tout refait surface. Il s’apprête à vivre des montagnes russes émotionnelles. Ce qu’il va découvrir c’est que finalement son père et lui se ressemblent de bien des façons…

Au fil des chapitres, on va de révélation en révélation. On ne peut pas revenir sur le passé, néanmoins, pour s’en sortir il faut se donner les moyens de réussir pour ne pas reproduire les erreurs du passé… Le personnage de Tomas grandit, gagne en maturité, évolue à son rythme en sortant de sa zone de confort pour se construire dans un environnement qui répond à ses attentes. Complètement paumé, il va s’ouvrir et se livrer pour cette fois accéder à son propre bonheur sans chercher à revenir sur le passé mais bien rebondir pour avancer.

La plume est fluide et aiguisée ce qui permet au lecteur de comprendre les ressentis de ces personnages. Peu importe les épreuves de la vie, lorsque l’on part à la dérive il est important d’accepter d’être aidé pour remonter la pente et de croire en soi. De plus, la vie prend un autre sens lorsqu’on fait l’effort de s’ouvrir aux autres…

NB : J’ai adoré les passages où Tomas rencontre Smoky… Dommage que ces derniers soient brefs !

Note 4 logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2



–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique ou broché) :

Format numérique - Cinq pas vers le bonheur - Théo Lemattre Format broché - Cinq pas vers le bonheur - Théo Lemattre

Et tu embrasseras mes larmes – Fleur Hana

Résumé - Et tu embrasseras mes larmes - Fleur Hana
Et tu embrasseras mes larmes – Fleur Hana
Editions Harlequin, Collection &H ~ (24 octobre 2018) ~ Env. 320 pages
Format numérique / Format broché

avis-de-jenni-les-tentatrices

-Je remercie les éditions Harlequin pour cette lecture en service de presse-

‘Et tu embrasseras mes larmes’, c’est l’histoire de Angie et Valentin… Deux personnes abîmées par la vie qui perdent leurs repères et leur oxygène à un moment donné de leur vie. S’ils décident de lâcher prise ils pourraient voir en l’autre ce qui leur manque pour retrouver un équilibre afin d’avancer ensemble vers la guérison. Il y’a des épreuves plus difficiles que d’autres à franchir, toutefois ils ont beaucoup à apprendre l’un de l’autre. Ensemble ils peuvent se compléter s’ils se laissent une chance de se mettre à nu et de laisser l’autre rentrer dans leur vie…

J’ai été subjuguée par cette trame tant j’ai apprécié la maîtrise de la plume de l’auteure pour gérer les émotions de ses héros. Rien ne s’embrouille dans nos têtes et elles sont parfaitement retranscrites ! De plus, on se lie rapidement d’affection pour les personnages, qu’ils soient principaux et/ou secondaires.

 

Angélique souffre le martyre avec un poids de culpabilité et une douleur énorme qui la laisse bloquée dans une situation inconfortable, la rendant l’ombre d’elle-même car elle ne peut se résoudre à aller bien. On ressent beaucoup de compassion et d’empathie avec un besoin viscérale de réconforter notre héroïne. On partage sa douleur et il nous est facile de la comprendre car on se sent très proche d’elle. L’angoisse s’amplifie, se transforme. L’intérieur de sa cage thoracique est en lambeaux, comme si quelqu’un avait lacéré ses organes, lui coupant le souffle… un purgatoire émotionnel… ce vide au font d’elle qu’elle ressent maintenant depuis plusieurs jours…

Valentin va être bouleversé par Angie. Cela fait bien longtemps qu’il fait en sorte que rien ne l’atteigne. Mais elle… c’est autre chose puisqu’elle fait toute la différence. Quand on est heureux, on a quelque chose que la vie peut nous prendre à tout moment. Il refuse de se laisser atteindre, même s’il la repousse (à sa manière sans trop la heurter), elle n’a pas dit son dernier mot car elle voit en lui ce que lui ne voit pas…

 

Nous avons ici, un superbe écrit sur la perte d’un être cher avec les répercussions qu’elle occasionne, à savoir le vide qu’elle laisse en nous ainsi que le processus de deuil qui se met en place de manière complexe, entraînant une douleur vive permanente, sans être pour autant dans le déni mais où il nous est impossible d’accepter la situation…

L’histoire est prenante et poignante dû à la véracité des mots choisis par l’auteure.

Est ce qu’on s’habitue à l’absence de quelqu’un qui nous est cher dans notre vie. Pas vraiment… on vit avec ce manque en nous et on apprend à avancer. Comment va t’elle gérer le avant et le après ? Le avant où on se croit invincible et vivant et le après où l’on réalise que ce qui était acquis autrefois nous échappe entre les doigts sans qu’on puisse y faire quoi que ce soit pour empêcher ça. Valentin en a tiré ses propres leçons… et adopte son propre fonctionnement. Pourtant sans qu’il puisse y faire quoique ce soit elle va fissurer sa carapace… Il a vu de trop près les ravages de l’amour lorsqu’on le perd. Il la veut mais il ne peut pas l’avoir… Elle est une énigme qui l’attire et le repousse à la fois. Céder à ses pulsions est trop risqué mais l’ignorer est impossible. Il a ce besoin primaire et irrationnel de s’assurer qu’elle va bien.

Arrivera-t-elle à surmonter son chagrin ? La culpabilité la ronge, elle s’en veut et n’arrive pas à se pardonner. Sa vie ne lui plait plus. Pourtant ce n’est pas faute de s’accrocher… seul Valentin la fera se sentir vivante… Il est tout ce qui la rattache aux souvenirs qu’elle ne connait pas de son frère. Si elle ne résiste pas elle perdrait ce qui lui est précieux… Heureusement Angie est très bien entourée. Elle a vraiment de supers amis très investis et impliqués à ses côtés. Elle m’a agréablement surprise au niveau de sa personnalité pour se reconstruire tant elle va se révéler vive, téméraire… et bien plus courageuse qu’elle semble le penser !

Entre eux c’est plus fort qu’une simple attraction car ils se comprennent sans effort. Leurs yeux disent ce que leur cœur pense… On se laisse transporter par le rapprochement de Valentin et de Angie, on ressent le magnétisme entre eux et on apprécie leur résistance pour ne pas craquer trop vite et trop facilement. Tout un processus de reconstruction et de reconquête vers ce qui vous fait vous sentir bien va se mettre en place au travers le Fuis moi je te suis / Suis moi je te fuis de ce duo. On a hâte qu’ils cèdent à leurs pulsions pour enfin s’amouracher mais l’auteure à décider de nous tirailler en faisant perdurer la séduction. Frustration bonjour… accrochez-vous ! Mais ce n’est pas plus mal car de cette façon on savoure la fin avec une sensation d’être récompensé pour avoir fait preuve de patience avec nos protagonistes…

 

belle-decouverte

Note 4,5 LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2



–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique ou broché) :

Format numérique - Et tu embrasseras mes larmes - Fleur Hana Format broché - Et tu embrasseras mes larmes - Fleur Hana

Éveille-moi – Christie Bronn

-veille-moi---593705-250-400
R2SUM2

« Il m’a retrouvée, j’ai dû fuir à nouveau et quitter Toulouse.

Je me suis réfugiée à Paris, auprès d’Hugo, le seul qui connaisse mon enfance torturée. J’y ai rencontré Ethan, homme de pouvoir, séduisant et mystérieux. Immédiatement attirés l’un par l’autre, nous avons entamé une relation physique, dictée par des règles strictes, afin de gérer notre besoin mutuel de domination et de contrôle.

Sera-t-il l’homme qui m’éveillera à l’amour ? »

Avis Helle

C’est un Cocktail addictif, qui regroupe des bases déjà utiliser dans d’autres Cocktails addictif, un peu comme le Rhum vous voyez.  On en utilise pour le Daikiri, le Mojito, la Piña Colada et j’en passe.

C’est ce qui c’est passé avec ce Roman, une légère ressemblance avec des trilogies que nous connaissons déjà, MAIS cependant ce n’est pas exactement pareil et heureusement. De plus, on adore la base de ce Cocktail, donc on en recommande avec d’autres ingrédients pour pimenter le tout et on savoure avec Plaisir !

Emily, est une femme torturée qui fuit son passé et l’homme qui la terrorise , elle à donc quitté sa ville natale, et s’est installé à PARIS avec son meilleur ami Hugo. A sa place j’aurai fais pareil je pense.

Pour se protéger et protéger les personnes qu’elle rencontre, elle s’est jurée de ne plus s’attacher à personne, pour cela elle a dresser un mur entre elle et le reste du monde et la seule personne autorisée à la franchir est Hugo. Elle fait la rencontre de Ethan lors de la soirée de vernissage de son meilleur ami. Ils éprouvent tout de suite une attirance l’un pour l’autre, mais forte de sa résolution Emily préfère le fuir, mais Ethan ne savoue pas vaincu et fera tout pour la retrouver.

Emily est quand même une femme forte sous sa fragilité, elle essaye d’avoir une vie normal même si, sa peur d’être retrouvée un jour par son bourreau la terrorise. Elle essaye quand même de survivre, sa rencontre avec Ethan, et la relation qui va ensuite en découler va lui permettre de ne plus survivre mais d’ENFIN commencer à vivre. Même si ses démons refont surface et l’empêche de se livrer totalement à lui, elle veut vivre leur relation.

Ethan quand à lui, est aussi un homme riche torturé par son passé, la disparition de sa mère l’a complètement détruite. Ses relations avec les femmes sont plus basé sexe que relation de couple. Mais car quelque chose le pousse vers Emily, il va changer son approche avec elle pour ne pas la faire fuir,  mais tout en restant un Dominant, PROBLÈME Emily aussi est une Dominatrice. Cela nous change vraiment d’avoir enfin une héroïne qui malgré sa fragilité et sa peur ressent le besoin de s’affirmer et de dominer sur le plan sexuel. Sa relation avec Ethan, changera peut être cet aspect la de sa personnalité. Me concernant j’ai Adoré cet aspect de sa personnalité, Ouiiiiiii JE SUIS UNE FÉMINISTE ET ASSUME Looooool .

J’ai trouvé que l’auteur à vraiment bien travaillé sur la psychologie de son personnage féminin, on comprends ses réactions, ses doutes,ses hésitation, ses regrets et son envie parfois de tout laisser tomber, de revivre dans la peur alors qu’elle a fait un si GRAND pas pour avancer dans son avenir. Cela nous montre vraiment à quel point son passé la traumatise même si elle essaye d’avancer.

Une lecture, fluide et addictive, l’auteur à du talent et j’ai hâte de voir ses autres projets, par contre j’ai un grand regret, l’aspect Thriller aurait du être mieux travailler, pas autant de poids que la Romance mais presque. Je trouve aussi que la partie ou la cause de sa terreur revient est passé beaucoup trop vite. On a même pas le temps de dire Merrrrrde le Salopard  que l’action est déjà terminé c’est vraiment dommage.

 4
 separation-gris11separation-gris11separation-gris11separation-gris11
Avis Kiera

Étant donné que j’étais la seule à ne pas avoir lu ce roman qui d’ailleurs a fait beaucoup parlé de lui, je me suis dis qu’il était temps de rattraper mon retard, et que moi aussi je puisse dire « hey moi aussi je l’ai lu » en sautillant comme une puce, malheureusement je ne sautillerai pas, j’ai rangé mon bon ami Alfred dans le tiroir et mon tanga ne repose pas en paix, le charme n’a pas eu raison de moi, et ma déesse intérieure s’est planquée (lâcheuse).

Eveille-moi relate l’histoire d’Emily « Emy », une jeune femme célibataire de 27 ans qui sous ses apparences de jeune femme discrète, asociale, cache une facette de dominatrice.
Infliger de la douleur à ses partenaires est pour elle une façon de se venger de ses démons, faire l’amour sans sentiments est devenu une habitude, un automatisme, flageller, attacher, contrôler, diriger sont ses points d’ancrage, mais il est temps pour elle de se désintoxiquer, de se diriger vers la lumière, d’avancer vers un monde où elle se sent en sécurité, apaisé.
Emy a un passé sombre et douloureux, des événements de son passé l’empêche de se sentir sereine, Emy se cache, se cloitre dans sa bulle, elle est hermétique au monde extérieur, elle vit dans la suspicion, la crainte, et elle a de quoi flipper, sa vie ne tiens qu’un fil.
Heureusement Emy est soutenue et protégée, je dirai même choyée par son meilleur ami Hugo, le seul qui a accès à son monde ombrageux, le seul qui connaisse sont passé, le témoin de sa dérive.

Hugo est artiste peintre, et lors d’une soirée d’inauguration pour ses œuvres, il insiste pour qu’Emy se joigne à lui, il veut partager sa réussite avec sa meilleure amie, lui montrer qu’en dehors de sa bulle, il existe un monde où la bonheur existe, lui montrer comment à travers ses peintures il voit Emy, une Emily dans un halo de lumière, sereine.

C’est lors de cette soirée qu’Emy rencontre Ethan Reed, magnat des affaires, connut comme le loup blanc, un homme mystérieux, distant, qui lui aussi cache une profonde douleur.
Ethan est un homme à femme, il change de partenaire à sa guise sans se poser de question, s’attacher très peu pour lui, contrôler, dominer sont ces mots d’ordre, en vrai dominateur, il s’impose dans la vie d’Emy, pourquoi l’intrigue t’elle autant ? pourquoi Emy le fuit ? Ethan a un comportement inhabituel envers Emy, il est troublé mais ne peut s’empêcher de la harceler, elle l’obsède.

De son coté Emy est en proie a de nouveau sentiments, des sensation inconnues, du désir, de l’attirance, et tout ce mélange l’angoisse, pourquoi ne pas céder ne serait ce qu’une fois ? pourquoi ne pas céder à l’appel du désir, de l’envie ?

Ce premier roman de Christie Bronn est une découverte, je reste mitigée, le charme n’a pas opéré, pourquoi ?

Premièrement j’ai trouvé beaucoup mais beaucoup trop de similitude avec la série Starks et Crossfire, une héroïne avec les mêmes angoissent, la scarification, des situations identiques, et pourtant le passé d’Emy est difficile je le conçois, je n’ai pas eu l’impression de ressentir son mal être.
Emy est censée être une dominatrice, malheureusement son comportement n’en montrait aucun signe au contraire j’ai eu plus l’impression d’avoir affaire à une soumise, fragile, et effacée.
Deuxièmement, la relation entre Hugo et Emy est ambigu, les « bébé » à tout va, les « je t’aime », Hugo la surprotège et c’est déroutant, ça porte à confusion.
Quand à Ethan, au départ, il est intrigant, énigmatique, mais je trouve qu’il manque de charisme, son comportement est passé rapidement à un homme doux comme un agneau, c’est dommage son coté froid et distant du départ s’est envolé trop rapidement.
La romance entre Ethan et Emy est largement mise en avant, tout va beaucoup trop vite, la brosse à dents, les affaires d’Ethan laissé dans l’appartement, l’échange de clefs, leur relation s’accélère en quelques pages, j’ai eu l’impression que j’avais loupé certains passages.

Enfin, l’intrigue est vraiment mise de coté, la fin du calvaire d’Emy se termine trop rapidement et facilement.

En résumé, une intrigue qui tient la route mais délaissé pour la romance, mais une romance également où il manque certaines choses pour me faire palpiter, mon petit cœur de fleur bleu attendais cette petite étincelle, et bien sur ma déesse intérieur tapait du pied.
Un roman resté dans une trame structuré, schématisé, tout se suit comme dans un ordre chronologique, c’est dommage de petit débordement, du sadisme venant de l’auteur auraient été les bienvenus (oui je suis assez tordu avec un esprit contradictoire par dessus le marché, j’aime ressentir cette adrénaline, la palpitant qui s’affole….).

Je ne suis pas une experte en matière de critique littéraire, je suis juste une amoureuse de roman, les livres, la musique me permettre de m’évader, d’oublier pendant quelques heures la vie et ses aléas, l’imaginaire et les ressentis sont propre à chacun, certes je n’ai pas été emporté par Eveille-moi, mais je zieute de près le prochain roman de Christie Bronn, car pour un premier roman, Christie à une écriture agréable, fluide, ça coule tout seul, je n’ai pas buté sur certaines phrases, j’ai le sentiment que c’est une auteur qui nous réserve bien des surprises et je les attends.

 2,5