S.T.A G.S, Acte 1 : Partie de Chasse – M.A Bennett

STAGS resume
S.T.A G.S, Acte 1 : Partie de Chasse – M.A Bennett
~ Éditions Bayard, Collection Page Turners (Nov 2018) ~ Env. 384 pages ~

Avis de Jess

~Je remercie Page Turners pour cet envoie ~

Le résumé ayant attiré mon attention et les indices envoyés par la Maison d’Éditions et la soirée organisée, par cette dernière, autour d’une chasse (que j’ai un peu suivi via les RS) ont grandement titillé ma curiosité. J’avais hâte de découvrir ce qui se caché derrière S.T.A.G.S et après lecture, j’en ressors grandement satisfaite !

J’ai adoré ma lecture. Surtout l’ambiance qui donne, d’après moi, tout son intérêt au récit. En effet, nous sommes sur le fil du rasoir chapitre après chapitre. Nous sentons la tension monter et devenir de plus en plus pesante !

J‘ai vraiment adoré ce côté-là.. Ajouté aux différents mystères qui entourent certains personnages et l’école « STAGS » , nous avons vraiment une lecture prenante à souhait. Certes, certains éléments sont prévisibles. D’autant plus que nous connaissons comment toute cette histoire se termine dès le début mais l’auteure a su garder un certain mystère pour nous laisser sur le fil.

M.A Bennett nous donne envie de savoir comment et pourquoi l’histoire se termine ainsi et nous plongeons dans les souvenirs de Greer auprès des Médiévaux, ce groupe d’élite assez étrange..

L‘immersion auprès de Greer est totale car elle s’adresse de nombreuses fois aux lectures afin qu’ils prennent pleinement place dans l’histoire. Le week-end qu’elle nous fait revivre est plein de tension mais je regrette tout de même qu’il ne soit pas plus… Sombre voir Sanglant. J’aurais aimé plus de noirceur pour rendre le roman encore plus addictif et « Wouah ».

J’attends tout de même la suite avec impatience ! J’ai hâte de voir ce que l’auteure nous réserve comme surprise aux vues des dernières pages.

Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous convient :

STAGS broSTAGS Num

Chicago Requiem – Carine Foulon

RC
Chicago Requiem – Carine Foulon
~ Éditions DreamCatcher (juillet 2017) ~ Env. 479 pages
Format numérique ~ Format Broché

Avis de Jess

~ Je remercie les Editions DreamCatcher pour ce service presse ~

A la lecture du résumé, je ne savais pas trop dans quoi j’allais m’embarquer. Il faut dire que le résumé en dit très peu mais c’est exactement ce qui m’a motivé à découvrir quelle histoire se cachait derrière… Et soulignons également que la couverture est très jolie. Donc raison de plus pour me lancer dans cette lecture !

En toute honnêteté, je me suis sentie pas mal perdue durant les premiers chapitres. Je ne comprenais pas où souhaitait nous mener l’auteur, et les nombreux personnages présents ainsi que les sauts dans le passé n’ont pas arrangé ma confusion.

Mais après quelques chapitres, j’ai réussi à me plonger totalement dans le récit. Il faut savoir que si j’avais pu choisir une époque à vivre, j’aurais choisi les années 20, dites les années folles ! J’adore cette période de l’histoire.. L’ambiance festive, le Charleston, la musique, le look vestimentaire, les femmes qui s’émancipent peu à peu.. Bref. Vous avez compris, c’est une période que j’affectionne et le fait que « Chicago Requiem » se passe dans les année 20 m’a vraiment beaucoup plu.

Le récit est très bien construit, on peut facilement s’imaginer au milieu de ce beau monde et des lieux qui y sont décrits. On voit que l’auteur a fourni beaucoup de travail de recherche pour coller au plus près de la réalité et c’est, ma foi, fort réussi.

On plonge dans une atmosphère remplis de mystère, on touche du doigt le milieu mafieux, se qui apporte une tension particulière au récit. Sans parler des quelques moments ou personnages qui ont su me mettre mal à l’aise au fil de ma lecture. Ce fût un condensé d’émotions en plus 400 pages.

Les personnages sont assez nombreux mais bien exploités au fil de l’histoire et même s’il faut s’accrocher au début pour comprendre les liens entre eux, Carine Foulon nous offre toute une palette de personnage : Du plus détestable au plus adorable.

Je ne saurais pas comment classer ce roman. Il y a plusieurs touches dans une même histoire : Romance, Suspense, Historique.. Ce qui en fait un roman assez atypique qui nous laisse quelques peu perplexe au début mais qui réussi tout de même à nous embarquer dans cet univers des années folles.

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2 Note 3,5

 

Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture qui vous intéresse (format numérique ou broché) :

RC2RC3

 

Les Voisins d’à côté – Lindwood Barclay

Les Voisins d'à côté - Lindwood Barclay

avis-helle1

Que dire de ce livre, une lecture en demi teinte, j’ai mis 4 jours pour le finir et pourtant au final j’ai aimé. Passé les premiers chapitres, la première partie ne m’a pas emballé du tout, ce fut d’un ennuie non pas parce qu’il ne se passait pas des choses mais parce que je m’en foutais un peu de la vie des autres, je voulais un début d’enquête et je ne l’ai pas eu. Cela m’a un peu plombé l’ambiance et au final, au fur et à mesure de ma lecture la vie des autres dont je m’en foutais mais clairement fait enfaîte partie intégrante de l’histoire. C’est même le fil conducteur de ce Thriller, car tout repose sur les secrets que ces personnes ont caché à leurs entourages.

Derek Cutter a assisté aux meurtres de la famille Langley et quand la police l’interroge par peur ne dit rien de sa présence dans les lieux. Ce mensonge par omission finira par se retourner contre lui et lui vaudra d’être arrêté pour meurtres pour un mobile qui ne tiendra absolument pas devant un jury, cependant ce n’est pas la seule omission de Derek et un autre secret risque fort de jouer en sa défaveur. Son père ne croit pas en sa culpabilité et fera tout ce qui est en son pouvoir pour le sauver

Qui a donc tuer la famille Langlet et pourquoi ?

Ce fameux pourquoi qui nous tiendra en haleine jusqu’à la fin.  On a notre propre idée tout comme Jimmy Cutter on pensera que ça sera la bonne, mais en faite on se fourvoie sur toute la ligne et quand sa femme se mets à saboter son enquête on se pose encore plus de question. Toutes nos certitudes se font démonter un par un et à la fin c’est mon Dieu je ne l’avais pas vu venir celle la.

Une histoire qui au finale se finit bien, cela aurai pu être un coup de cœur si ma tendance à me dire mais je m’en fou de leur vie n’ était pas venue parasiter ma lecture, ça et le fait que j’aurai aimé qu’ au lieu d’ être cité qu’on assiste aux autres meurtres. 

4