Tiger entre ses griffes – Pauline Libersart

Tiger entre ses griffes – Pauline Libersart – Editions Addictives Luv – 24 Septembre 2020 – 356 pages

En ce moment, je suis sur une série de lecture qui m’amène, me pousse à me poser des questions sur tel ou tel thème, sujet et j’adore ça ! Je ne suis plus simple lectrice mais pseudo actrice des idées qui sont véhiculées. Je les absorbe et réfléchis là dessus, essaye de voir comment je me positionne et où ça m’emmène. Bref tout ça pour dire qu’en choisissant ce bouquin je ne m’y attendais pas, même si le résumé peut s’y prêter. 

J’ai donc commencé cette histoire et dès les premières lignes je me suis plongée dans l’ambiance, sombre, froide, flippante (ouais je suis pas une grande courageuse, une route déserte, la nuit, la forêt, il m’en faut pas beaucoup). Je me suis retrouvée catapultée et happée dans le fin fond de l’Arkansas – clairement, cet état ne me donne pas envie… – avec Christy et la frayeur qui en découle. 

Car oui Christie, est une doctorante, qui se retrouve en panne sur la route. Elle décide de chercher de l’aide en se rendant dans un bled paumé mais elle tombe sur des hommes (si on peut les appeler comme), parmi les pires qui puissent exister sur cette Terre. Je ne vous apprends rien, elle essaye de s’en sortir, mais finit pas se faire kidnapper. Finalement, elle sera sous le joug de Tiger, qui va s’autoproclamer comme son maître. Il m’a été très difficile de cerner Tiger, ses pensées, ses actes, il m’a fait tourner en bourrique ne sachant plus sur quel pied danser, et c’était le but. Finalement, au fil des chapitres, je me suis fait une idée sur lui, je l’ai cerné et j’ai su. J’ai également eu des difficultés à comprendre pourquoi Christy agissait comme elle le faisait certaines fois, je n’ai pas réellement senti de la peur à des moments où elle aurait du être tétanisée. C’était pas systématique et uniquement sur le début, mais ça m’a un peu gênée.
Je me suis retrouvée à sombrer dans un monde particulièrement abominable, révoltant avec des propos et des actes tout bonnement écœurant, bien au delà du simple sexisme, machisme, racisme et cie. Christy, et moi par extension, car oui j’ai vécu en même temps qu’elle une bonne partie du livre, étions englobées dans une secte véritablement dangereuse, avec un esprit archi étriqué, une espèce humaine qui n’a plus grand chose d’humain et qui ne mérite pas de respirer une seule goulée d’air. 

Comme je vous disais, j’ai vécu en même temps que Christy, et quand j’avais l’impression d’aspirer une bouffé d’air, une pseudo routine, une fausse impression, un événement se passait pour me rappeler qu’il n’y avait rien de calme dans cet endroit empli de tarés abrutis et ramollis du bulbe.
J’ai énormément apprécié de pouvoir comprendre les étapes, les pensées qui cheminaient dans le cerveau de Christy. Et en fait, on ne peut que comprendre. Comprendre ce qu’elle vit, ce qu’elle a vécu et ce réel statut de victimes. Comprendre aussi en quoi vouloir absolument savoir ce qu’une victime a vécu n’est que de la curiosité mal placée. Avoir la vision d’une victime et la compréhension de celle ci, qui, même si elle était implicite, n’en était pas moins crédible, juste.
Christy a du se raccrocher à quelque chose pour survivre dans ce camp de l’horreur et ce quelque chose a été quelqu’un, un homme, Tiger. Elle a essayé de dealer ou plutôt de repousser des sentiments étranges et inavouables qui s’emparaient d’elle.
Volontairement, je ne parle pas plus pour ne pas spoiler le livre car il vaut vraiment la peine d’être lu, de se plonger dedans, d’être pris dans un tourbillon où des sentiments diamétralement opposés vont se faire face.
La plume de l’auteure est très agréable et addictive au possible.
Pour terminer, je remercie les éditions Addictives Luv pour cette belle découverte.

Tiger: Entre ses griffes – Pauline Libersart

J’ai aimé la façon dont l’auteure tisse la relation entre Christy et Tiger, entre désir et manipulation. La jeune femme va-t-elle finalement finir par apprécier son bourreau qui présente une carapace si épaisse qu’il est difficile de le cerner. Qui est-il? Christy ne sait absolument pas à quel saint se vouer avec lui. Parce qu’il est déroutant, parce que parfois, dans l’obscurité de la nuit, au fond de leur petit lit, il l’apaise, il la câline, il la calme…Syndrome de Stockholm? Là est toute la question et c’est précisément cette question qui nous tient en haleine tout au long du livre.

Image Résumé
Editions Addictives, Collection LUV ( Septembre 2019) – Format numérique

Avis de Valou

Je remercie les éditions Addictives pour ce service presse.

J’avais adoré la saga « Nick&Sara » de Pauline Libersart. Je suis donc ravie de retrouver sa plume pour «Tiger, entre ses griffes ».

Avant d’entamer ma chronique à proprement parlé, je tiens à préciser que « Tiger » est une dark romance relativement soft.

Christy est phobique des vols en avion. Elle a pris la route et doit traverser la région au climat rude de l’Arkansas, pour retrouver son fiancé Dylan. Sa voiture tombe en panne en pleine forêt et elle essaye de trouver âme qui vive pour la dépanner. Christy va finir par atteindre une station service. Là voilà plongée au cœur de l’américaine profonde, puritaine, protectionniste et raciste. Elle va faire de mauvaises rencontres et va taper dans l’œil d’un groupe peu recommandable. Christy est métisse, d’origine cosmopolite. Inutile de vous dire, qu’elle intéresse la bande de dégénérés qu’elle va croiser dans cette station service. Elle va réussir à leur échapper et s’enfuit en courant. Mais ces types sont féroces et rusés et la pauvre Christy va se retrouver prisonnière de ce groupuscule, réduite à l’état d’esclave, dans un camp quasi militaire, dirigé par un fanatique sudiste. Pour faire simple, cette milice ne supporte que les blancs, exècre tout ceux qui ne font pas partie de cette catégorie. Les femmes ne sont bonnes qu’à assurer les tâches domestiques et à assouvir leurs besoins primaires…C’est un cauchemar pour Christy, qui va devoir son salut relatif, au numéro 3 de cette organisation, Tiger…

La trame de l’histoire est divisée en deux partie. La première fait état du quotidien âpre et violent dans lequel Christy est plongée. Même si elle bénéficie de la protection de Tiger, elle doit se plier à ses volontés et à une vie de dur labeur.

J’ai aimé l’abnégation dont fait preuve ce personnage. Elle fait front, elle se bat. Les menaces sont nombreuses et plus on avance dans la lecture plus on se dit que heureusement que Tiger est là pour elle. Un fou parmi des fous furieux…

Le récit est mené tambours battants par l’auteure. On lit la trouille au ventre, stressé à chaque chapitre devenant de plus en plus dense. L’ambiance du camp est très bien décrite, on s’imagine sans mal les conditions de vie précaires en son sein. Pauline Libersart écrit avec beaucoup de justesse la folie de ces américains ultras conservateurs, obsédés par la suprématie des blancs. Cela fait froid dans le dos. On se demande, à juste titre, comment Christy va pouvoir se sortir de là et si cela est toutefois possible…

La seconde partie, ne relève plus vraiment de la dark romance. Elle est consacrée à la vie après. Comment se reconstruire alors que l’on a été réduit à l’état d’esclavage? Ces chapitres sont tout aussi intéressants et prenants, mais je ne vous en dirai pas davantage, pour ne rien vous spoiler!

J’ai passé un excellent moment livresque. J’ai aimé la façon dont l’auteure tisse la relation entre Christy et Tiger, entre désir et manipulation. La jeune femme va-t-elle finalement finir par apprécier son bourreau qui présente une carapace si épaisse qu’il est difficile de le cerner. Qui est-il? Christy ne sait absolument pas à quel saint se vouer avec lui. Parce qu’il est déroutant, parce que parfois, dans l’obscurité de la nuit, au fond de leur petit lit, il l’apaise, il la câline, il la calme…Syndrome de Stockholm? Là est toute la question et c’est précisément cette question qui nous tient en haleine tout au long du livre. On se demande aussi: et à sa place comment aurions-nous pu réagir, comment survivre à l’impensable ?

J’ai dévoré en 24 heures cette histoire atypique, rudement bien menée, servie par une plume de qualité. Je vous recommande, bien évidemment, de découvrir cette histoire qui vaut vraiment le coup !

 

Cliquez sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format numérique sur Amazon:

couv num

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

Baltimore T.1: Sous haute pression – Pauline Libersart

Baltimore T.1 : Sous haute pression – Pauline Libersart – Editions BMR – Version Numérique – Sortie le 13/04/2018

Je remercie les Editions BMR pour ce Service de Presse.

Baltimore : Sous haute pression, est une romance New adult qui vous embarque dans le monde des chevaux où la « sexitude » et les Bad boys se mélangent…

C’est intrigant n’est-ce pas ? Alors, vous ne serez pas déçues !

Julia est première du club des A à avoir son tome. En effet, la série Baltimore se porte sur les trois copines formant ce club avec elle, Sam, Léna. Cavalière émérite, Julia n’a voué sa vie qu’à sa passion des chevaux grâce à son oncle et sa tante qui tienne un haras dans la banlieue de Baltimore. Casey a eu une enfance plus que difficile, sa souffrance et sa manière de survivre l’ont mené à la délinquance puis à la prison. Il ne veut plus d’une telle vie et veut s’en sortir. Il a intégré le haras comme palefrenier mais son sérieux et son don avec les chevaux lui font prendre plus de responsabilités. Il n’est pas très loquace, plutôt solitaire mais beau comme un dieu… Et cela n’a pas échappé à Julia qui s’est amourachée de lui depuis son arrivée, mais il l’ignore. Ses deux meilleures amies poussent Julia à se dévoiler pour savoir s’il est tellement désintéressé…

Mais comment faire lorsqu’on n’a jamais fait ça ? Comment réagir a-t-il ? Est-il vraiment hermétique aux charmes de Julia ?

Entre maladresse, provocation, non-dit, on se retrouve au coeur de ce duo qui se cherche, s’apprivoise comme ils le feraient avec certains chevaux farouches. C’est une vraie découverte, pour l’un comme pour l’autre, c’est doux, tendre, gauche puis ça s’affirme.

J’aime le côté têtu de Julia mais pas trop niaise non plus et la façon d’assumer le passé de Casey tout en étant un peu cabossé et fragile. C’est le feu qui couve sous la glace, la colère qui gronde…Tout l’art de la complexité des personnages, dévoilée avec subtilité par la plume de Pauline Libersart que j’adore.

Cette auteur a un style toujours dynamique, plaisant qui met en scène deux êtres que tout oppose. C’est donc avec respect et justesse que les idées ou les images préconçues, telle que la délinquance dans ce tome, doivent être brisées, acceptées puis dépassées. C’est une belle leçon de vie et d’acceptation de l’autre que nous démontre le personnage de Julia. Tout comme, Casey qui est prêt à bousculer les habitudes qu’il s’est imposées pour sa belle, à se laisser approcher. Ils remettent en cause les clivages et les codes sociaux avec amour et persévérance.

 Le domaine des chevaux, de l’équitation est dépaysant, apporte un côté « sexy » avec ces entraineurs, cowboys, palefreniers, plutôt beaux gosses… qui nous font rêver avec leurs muscles. Ce moment de lecture vous emportera agréablement au milieu des champs, manèges, box où l’on ne serait pas contre un petit tour sur les bottes de paille.

J’ai hâte de découvrir les autres tomes car je suis un peu restée sur ma fin… Comme d’habitude, je fais ma casse-pieds qui en veut toujours plus, et connaître leur avenir. Je me doute bien qu’il y aura des références aux copines dans les livres suivants, on finira bien par savoir ce que deviennent Julia et Casey !

En tout cas, n’hésitez pas à vous lancer dans l’aventure Baltimore ! Ces trois amies du club des A vont nous en faire voir… car elles sont aussi différentes dans leur physique, leur caractère, et leur passé, ça promet ! On a commencé par la douce mais tenace Julia… Je sens que Léna et Sam ne vont pas ménager le lecteur !

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture :

 

 

Nick et Sara, Tome 2 : Rédemption – Pauline Libersart

Une histoire incroyable, époustouflante menée tambour battant par une auteure qui ne laisse pas un seul instant de répit à ses personnages. On fonce dans cette intrigue, on avance sans savoir quelle direction prendre, mais on y va à en perdre haleine !

Résumé - Nick et Sara T.2 - Rédemption - Pauline Libersart.png
BMR – avril 2017
Format numérique – Env. 342 pages


avis-de-jenni-les-tentatrices

Une histoire incroyable, époustouflante menée tambour battant par une auteure qui ne laisse pas un seul instant de répit à ses personnages. On fonce dans cette intrigue, on avance sans savoir quelle direction prendre, mais on y va à en perdre haleine ! On cherche à résoudre de nombreuses équations mais impossible d’y parvenir puisqu’on est loin de se rapprocher du résultat final… On mène la réflexion, on avance donc mais on recule parce que quand on se dit que tout finit par rentrer dans l’ordre on est aussitôt prise dans un rebondissement qui ne cesse de compliquer la situation. En bref ça ne s’arrête jamais !

L’auteure est parvenue avec brio à me scotcher sur place, m’accrochant à la relation de Nick et Sara comme à une bouée de sauvetage. Violent – Intense – Danger – Vrai – Malsain – Romancé – Glauque, et j’en passe parce qu’on pourrait ajouter encore d’autres termes… C’est un véritable maestro d’émotions qu’on ressent et qu’on vit au fil de la lecture parce que cette histoire est sans relâche ! On part à la chasse avec toute l’équipe au complet pour en sortir totalement éberlué par le tour de passe-passe de Pauline Libersart ! y’a pas à dire elle aime nous rendre dingue et jouer avec nos nerfs !

Dans ce tome-là « Rédemption », on en apprend plus sur les héros, pour notre plus grand plaisir d’ailleurs. Ce qui fait que Nick nous paraît moins énigmatique car on finit par avoir des réponses à nos interrogations. Quant à Sara, elle a bien changé et évolué de son côté. Plus déterminée que jamais elle n’hésite pas un instant à combattre en adossant son costume de Lara Croft pour mener à bien ce qu’elle considère comme la mission de sa vie.

Jusqu’à la fin l’auteure joue les sadiques impitoyables… Je ne peux pas en dévoiler plus si ce n’est que j’ai bloqué à une certaine page ! Mes yeux ont fait un arrêt sur image et mon cœur était à deux doigts de lâcher !

Cette série est pour ma part un travail bien exploité, bien construit et bien relaté ! A savoir une totale réussite ! J’ai passé un moment intense… J’ai éprouvé tellement de sentiments forts qu’il m’est impossible de les dénombrer… J’ai vécu l’histoire de bout en bout à travers les héros… Le mystère est bien mené, on angoisse, on s’interroge. Ce que j’éprouve pour Nick et Sara va au-delà de l’attachement puisqu’ils m’ont complètement habité…

Pauline Libersart est une auteure cruelle mais incroyablement douée, et il me tarde de la lire à nouveau… ^^

Coup de Coeur

Note 5


–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format numérique :

Format numérique - Nick et Sara T.2 - Rédemption - Pauline Libersart

Jeux de Glace – Pauline Libersart

Jeux de Glace – Pauline Libersart – Editions BMR – Version Numérique – sortie le 09/02/2018

 

Je remercie les Editions BMR pour ce Service de Presse.

Je me suis régalée à lire cette romance sur le monde des sports de glace, en ne lâchant mon livre qu’une fois terminé, en me disant même que j’aurais bien lu encore quelques chapitres !

L’écriture de Pauline Libersart allie avec justesse sentiments, érotisme, humour en nous embarquant dans cet univers de sportifs de haut niveau.

Dans l’ambiance des Ice Games, événement similaire Jeux olympiques d’hiver, totalement d’actualité, la patineuse française Solène fait une rencontre des plus bizarres avec Justin, capitaine de l’équipe de hockey canadienne. Quelle scène de rencontre ! Je n’ai pas arrêté de me demander ce que j’aurais fait à la place de Solène en de telles circonstances… Je ne vous dis pas tout et vous laisse découvrir cette scène !

Ce qui pourrait se révéler l’histoire d’une nuit va se développer, mûrir. Leur statut de stars de leur discipline les oblige à se cacher des instances, de la presse, afin de pouvoir rester concentrés sur leur compétition respective.

Vont-ils y parvenir ?

Grâce à une bonne documentation, l’auteur met aussi en avant dans cette histoire les coulisses des fédérations et de certains sports qui sont des petits mondes où l’avenir d’un athlète se joue et se démonte par des alliances, des rumeurs, des coups bas, des guerres d’ego.

On entre également dans le quotidien de ces sportifs, entraînement, repas, détente, débriefings, récupération, concentration, adrénaline.

Ça me change des bad boys et milliardaires, un véritable souffle d’air frais qui garde les caractéristiques de la romance : défi réussi pour l’auteur, et pour moi presqu’un coup de coeur !

Ces deux personnages avec leur force mentale, leurs inquiétudes, et leur jeu de séduction m’ont captivé. Cette princesse de glace m’a fait rire tout comme son parcours m’a touché. J’aime le mélange de droiture et de rébellion de Justin, il vous fera saliver, je vous le dis. On est loin du sportif arrogant, pourtant avec son caractère bien trempé, tout en étant à l’écoute et compréhensif, la magie opère avec son « soleil français » et avec moi 😜 !

C’est une belle histoire qui vous fera rêver, voyager, et qui sait vous donnera peut-être des envies de chausser les patins ou de se rendre près d’une patinoire, voire de suivre les jeux olympiques !

N’hésitez pas, en cette période de vacances d’hiver à vous laissez séduire par le duo étonnant Solène et Justin, vous serez conquis comme je l’ai été !

 

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture :

Nick et Sara, Tome 1 : Enfer – Pauline Libersart

Résumé - Nick et Sara T.1 - Enfer - Pauline Libersart.png
BMR – Octobre 2017
Format numérique / Format broché – Env. 380 pages


avis-de-jenni-les-tentatrices

« Enfer », le premier tome de la série « Nick et Sara » est une histoire cauchemardesque et détonante ! Elle a beau commencer sur un fond d’horreur, Pauline Libersart est parvenue au fil des pages à adoucir la noirceur pour nous offrir la perspective d’une relation et d’une union possible et puissante entre les héros.

Mon seul regret est de l’avoir laissé trop longtemps dans ma PAL car ce livre vaut le détour !

 

Nous faisons ainsi connaissance avec Sara Jane qui s’envole pour Cancún pour passer de belles vacances avec sa cousine Nell, très proches l’une de l’autre depuis toujours. Nous découvrons également les traits de Sara : fille unique du sénateur, très couvée et protégée. Capricieuse, snobinarde, très apprêtée avec des vêtements luxueux… Alors qu’elle s’apprête à vivre un spring break formidable… sa vie va basculer dans une horreur absolue…

Elle émerge, aux côtés d’un homme et est frappée par des flash-back terribles… Elle prend alors conscience qu’elle n’a pas fait un mauvais rêve mais qu’elle est en train de vivre un véritable calvaire depuis de nombreuses heures… Le pire n’étant pas passé, voilà qu’elle se retrouve trimbalée d’un bout à l’autre d’un pays étranger avec son ravisseur car elle est traquée par des tueurs. Cet homme à ses côtés l’effraie autant qu’il l’attire car il se trouve que son compagnon de fortune est dangereux certes mais alléchant ! Parviendra t elle a se remettre de son kidnapping ?

En tout cas pour s’en sortir elle va devoir survivre et donc se raccrocher à son « ange gardien ». Il est sa seule issue de secours. Elle doit se comporter comme une survivante, calquer son comportement et ses raisonnements sur ceux de Nick, et s’endurcir malgré toutes les horreurs qu’elle a vécue et qu’elle s’apprête à vivre… Pourquoi est-il comme ça avec elle ? Pourquoi fait-il cela alors qu’il travaille pour le trafiquant ? Pourquoi lui a-t-il infligé cette abomination, tout en la protégeant du pire ? Ses idées embrouillées ne l’aident pas à avoir une vue d’ensemble de la situation ni à imaginer les motivations de celui qui est à la fois son bourreau et son sauveur…

 

Pauline Libersart nous transporte dans l’histoire sans aucune résistance tellement c’est bien écrit. « Printsessa » va vivre un tremplin émotionnel (tout comme nous d’ailleurs). Qu’importe ce qu’elle vit, elle affronte les horreurs de l’humanité avec panache, se bat comme elle peut et garde la tête haute afin de poursuivre son chemin. Quant à Nick, il est un personnage que j’ai adoré découvrir… A la fois dominant, protecteur, fort, à l’esprit un peu retorse.

« Nick et Sara » est une très belle réussite livresque en tout point à lire sans plus attendre ! L’auteure nous embarque dans un récit haletant, rythmé par le suspense et les nombreux rebondissements maintenant la tension à son paroxysme. C’est un roman plein de surprises, qu’on dévore du début jusqu’à la fin. De plus, ce livre est coupé en deux parties, une première axée principalement sur le côté obscur de la dark et la seconde sur un aspect plus romancé. Les personnages sont intrigants, évoluent au fil des chapitres et nous tiennent en haleine par leur force combative. Chacun menant son propre combat…

La fin nous échappe du bout des doigts nous laissant dans un état de frustration totale tellement on est plongé dans l’histoire de Nick et Sara et parce qu’on ne veut pas les quitter. Ce roman, c’est donc du suspens, beaucoup de mystère, de la violence ainsi que de la torture, mais aussi un rythme romancé derrière l’enquête. L’auteure a fait un très bon travail dans cet écrit. Sa plume est fluide et tellement prenante qu’on a l’impression tout du long de ne pas lire cette histoire mais de la vivre tant le duo est saisissant.

On s’inquiète pour eux et on avance vers l’inconnu dans l’espoir de poursuivre un bout de chemin supplémentaire à leurs côtés, mais aussi pour avoir des réponses à nos interrogations parce que y’a pas à dire ça n’arrête pas de cogiter dans nos têtes sur la tournure que va prendre le second tome… !

 

Coup de Coeur

Note 5


–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique ou broché) :

Format numérique - Nick et Sara T.1 - Enfer - Pauline Libersart  Format broché - Nick et Sara T.1 - Enfer - Pauline Libersart

Pari, tome 3 : Pari entre amours – Pauline Libersart

Pari - 3 - Pari entre amours - Pauline Libersart RESUME.png

~ Editions Hachette ~ BlackMoon Romance ~ Environ 285 pages ~

Avis Marina

Autant j’ai apprécié le premier tome de cette série, autant je n’ai pas été emballée par les deux suivants. La plume de Pauline Libersart n’est absolument pas en cause, c’est mon incapacité à plonger dans l’histoire qui a rendu ma lecture laborieuse.

Ashley se retrouve seule après que Josh ait quitté leur appartement… Depuis des mois, il ne répond pas ses appels et elle ne sait pas où il se trouve… Malheureuse, elle a eu le temps d’analyser leur histoire et de comprendre les erreurs qu’elle a commises.

Pourtant, quand Josh revient, c’est avec l’intention de rompre définitivement…. Malgré l’amour qu’il ressent pour elle, il se sait trop « compliqué » pour pouvoir la rendre heureuse. Mais Ashley refuse de renoncer… Décidant d’aller doucement, ils se lancent donc dans une période de cohabitation….

Quand les problèmes les assaillent de tous les côtés, ils vont faire bloc et se prouver qu’ils peuvent être exactement ce dont l’autre a besoin….

J’ai eu beaucoup de mal à terminer ce livre… Il y a des sentiments, du sexe, des rebondissements…. Les héros sont attachants… La plume de l’auteur est fluide et agréable… Et pourtant RIEN…. je n’ai pas réussi à ressentir le moindre engouement ou la moindre envie de tourner les pages…

Ce livre trouvera sûrement des adeptes…. Mais il n’était pas fait pour moi…

Note 2