Tome 2.5 : A Beautiful Wedding – Jamie McGuire

Résumé - Disaster Tome 3 Beautiful Wedding - Jamie McGuire.png
Disaster, tome 3 : Beautiful Wedding – Jamie McGuire ~ Edition J’ai Lu ~ Environ 155 pages ~ Format poche ~ Format numérique

Format Poche (16 novembre 2016)

avis-de-jenni-les-tentatrices

Je remercie les éditions J’ai Lu pour l’envoi de ce service presse. Ce troisième volume de la série Disaster de Jamie McGuire, n’apporte rien de nouveau mais reste un agréable moment de lecture…

Après avoir échappés à l’incendie, Abby prend pleinement conscience de tout l’amour que lui porte Travis. Ce dernier a risqué sa vie pour la sauver, puisque sans elle il ne peut pas vivre. Une chose est sure : sa vie est auprès de sa Poulette coûte que coûte. Mais cette fois, c’est Abby qui propose de le sauver et de le protéger…en le demandant en mariage…

C’est une pure folie ! Pourquoi une telle décision et un tel projet ? C’est une décision plutôt folle et précipitée étant donné leur jeune âge et le fait qu’ils forment un couple depuis peu. Mais avec cette demande, Abby a avant tout une idée derrière la tête… Qu’essaie-t-elle de lui cacher ?

Épouser Travis, ne sera pas une simple affaire… c’est jouer la partie de poker la plus difficile de son existence, qui lui demandera de réveiller certains de ses instincts qui avaient été façonnés dans les recoins les plus sombres de Vegas. S’il découvre qu’elle l’épouse pour une toute autre raison que la simple envie de s’engager, jamais il ne laissera ce projet aboutir. Pourtant, si elle parvient à l’épouser sans qu’il se doute de quoi que ce soit, elle aura alors réussi la plus belle partie de bluff de sa carrière…

Avec Beautiful Disaster, l’auteure a pris soin d’y intégrer les deux points de vue. Tout tourne autour du mariage de Travis et Abby… C’est mignon et relativement court. Cependant, ce troisième tome n’était pas pour autant nécessaire puisqu’il n’apporte rien de bien nouveau. Et ce, même si c’est en atteignant quasiment la fin du livre que j’ai apprécié ma lecture…

Avec ce troisième volume, j’ai ris… et en particulier avec le passage de Trent en strip-teaseuse. J’ai été touchée par la lettre de la mère de Travis. Été émue par la générosité et l’amour que porte la nouvelle famille à l’encontre d’Abby. Et j’ai craqué pour l’irrésistible Travis Maddox, tel qu’il est.

Jamie McGuire m’a réconciliée avec l’héroïne… en lui donnant ici plus de maturité et de profondeur. J’ai pu l’apprécier davantage et la trouver totalement différente dans ses actes, en se montrant plus responsable, réfléchie, battante et éperdument amoureuse de son bad boy.

Voir les avis de Helle et Marina, en cliquant ici et découvrir un extrait de ce livre en cliquant

Note 3 LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2

–> Retrouvez ce livre sur Amazon sous différents formats : 

> broché :Format broché - Beautiful Wedding.png      numérique : Format numérique - Beautiful Wedding.png > poche : Format poche - beautiful wedding.png

 

 

Hors de…, tome 2 : Hors de question – Georgia Caldera

Hors de.. - 2 - Hors de question - Georgia Caldera RESUME.png

Editions Pygmalion  (11 mai 2016) – Environ 463 pages

Avis Jenni

Ce roman me faisait de l’œil depuis un petit moment et j’avais hâte de le découvrir. Eh bien… Je ne suis pas déçue ! « Hors de question » est une histoire prenante, qui m’a fait passer un agréable moment. Pourtant c’était loin d’être gagné durant les premières pages…

 

Sonia est une jeune femme qui joue le rôle d’une femme qu’elle n’est pas… Elle a des craintes voire même des peurs qui ne sont pas dévoilées de suite. Elle fuit quelque chose et trouve du réconfort dans la course qu’elle pratique chaque matin, qui lui permet de garder le contrôle de son corps.

Passionnée par la photographie dont elle en a fait son métier, un matin son regard croise celui d’un homme qui semble aussi dévasté qu’elle ne l’est. Elle est intriguée par cet inconnu au visage couvert de cicatrices… Il a beau se montrer désagréable et vulgaire avec elle, Sonia ne s’éloigne pas de cet homme pour autant. Elle va d’ailleurs lui tendre la main, en lui proposant de s’installer chez elle…

 

Je ne connaissais pas l’écriture de l’auteure (dont le 1er tome de cette série est « Hors de portée ») et je dois dire que j’ai été agréablement surprise… Sa plume est fluide et accrocheuse. Je dois admettre que j’ai eu du mal au début à rentrer dans l’histoire mais lorsque les personnages se dévoilent c’est un délice… Le récit est aussitôt prenant et totalement addictif !

Les personnages sont géniaux. Ils ont chacun une part de mystère intrigante qui se dévoile au fil des pages. L’intrigue suit son cours sans longueur et est bien ficelée. Sonia est une jeune femme blessée et meurtrie. Axel va vite être touché par ce bel ange exceptionnel et va faire preuve de persévérance, mais aussi de délicatesse pour la réconforter et l’apprivoiser en douceur. Quant à Sonia, chez le balafré, elle va lui trouver une beauté  « unique », qui va la troubler et une prestance qui va lui donner la sensation de se sentir bien auprès de lui et surtout d’être en sécurité. Ils ont beau n’être que des inconnus, une confiance aveugle en l’autre subsiste.

L’auteure nous livre ici une très belle histoire ! J’ai été touchée par ce qu’a subit Sonia. Axel est un personnage intéressant. Il se montre dur et brute de décoffrage alors que sous sa carapace se cache un homme sensible, protecteur et sécurisant, aussi bien avec ses sœurs qu’avec Sonia. Cette fin punaise… qu’elle est cruelle !!! Je ne l’ai pas vu venir et m’a mise dans un état de frustration totale. Grrrr !!!

Va falloir faire preuve de patience pour pouvoir retrouver de nouveau ce joli petit couple qui traîne un lourd passé non pas sans conséquences avec eux. J’espère également trouver dans la suite un Geoffrey ratatiné !

-Sous le charme-

A lire

Note 4,5

FBFC, tome 1 : Flash-back – Robyne Max Chavalan

Flash back - Robyne Max Chavalan RESUME.png

~ Librinova ~ Environ 648 pages ~ 

Avis Marina

C’est Amazon qui m’a « recommandée » ce livre… Après plusieurs new-adult, j’avais envie d’une romance érotique et le prix raisonnable m’a décidée à me laisser tenter.

Dès le début de l’histoire, je me suis dit « Wahooo, belle plume ! Je suis tombée sur une pépite ! ».

Je ne connais pas Robyne Max Chavalan et je crois qu’il s’agit de son premier roman… Et pourtant, il y a une telle maturité d’écriture que j’étais persuadée de pouvoir trouver d’autres livres publiés avant celui-ci.

Le descriptif résume parfaitement l’intrigue. Cinq ans après leur séparation, deux ex retombent par hasard l’un sur l’autre.

Une attirance immédiate, une attraction instinctive… Ils ont vécu une relation passionnelle et destructrice. Pendant des années, ils se sont déchirés, séparés, réconciliés… Jusqu’au moment où Savage a disparu des radars de Richard… Elle a occupé ces cinq dernières années à tenter de se reconstruire et à le détester. Mais manifestement, elle a échoué… Et Richard est déterminé à la laisser s’échapper encore une fois.

Le livre retrace leur histoire, avec des flash-back dans le passé, qui permet de mieux comprendre les personnalités complexes et les tourments des héros…. Tellement complexe qu’ils ont fini par me fatiguer…

Je n’ai pas aimé AFTER de Anna Todd…. Et l’histoire de Savage et Richard est une succession de « Fuis moi, je te suis… Suis moi, je te fuis »

La deuxième chose qui a freiné mon enthousiasme initial est le contraste qui existe entre la maturité de l’écriture et l’immaturité des personnages. Ils se comportent tellement souvent en ado, que cela détonait par rapport à leur rôle d’adulte de 30 ans, ayant fait des carrières stupéfiantes.

J’ai aussi tiqué de voir l’héroïne (une véritable « tueuse »), céder aussi facilement à son ex… Elle lui impose ses règles, veut le voir ramper, lui demande de la séduire…et elle retombe direct dans son lit…

Mais, cela ne m’empêche pas de considérer ce livre comme une très bonne découverte et d’en vouloir encore ! C’est juste mon impression première était tellement bonne, que ces petites « contradictions » m’ont contrariée lool ! Mais les fans de AFTER vont adorer, j’en suis certaine !!!

Les dialogues sont géniaux, les joutes verbales excellentes ! Il y a de l’humour, du sexe torride et des sentiments passionnés (un peu démentiels même). Le héros est arrogant, un vrai connard… Mais diablement sexy et surtout très amoureux. L’héroïne est fragile et forte à la fois, dotée d’un caractère de merde… Mais avec un cœur sincère et fidèle…. Ils sont attachants tous les deux (même s’ils m’ont gonflée à être aussi compliqués).

J’ai passé un excellent moment de lecture et j’espère que l’auteure écrira un livre sur les deux autres personnages de l’histoire (le frère de Richard et la meilleure amie de Savage).

a lire

Note 3,5

Wait for You, Tome 3 : Jeu d’Indulgence – Jennifer L. Armentrout

Wait for You, Tome 3 Jeu d'Indulgence

~ Edition J’ai lu ~ Environ 540 pages ~

Avis Marina

Depuis « Jeu de patience », Jennifer L.Armentrout nous régale avec sa série… Et si Jax ne fait pas partie de la célèbre Brigade des Beaux Gosses de l’université, il pourrait obtenir une place de choix sans aucun problème !

Calla est « la copine sympa », celle qui regarde avec envie ce qui lie Cam et Avery ou Jase et Theresa… Mais, ce genre de chose n’est pas pour elle… Après avoir gagné tout un tas de concours de beauté, elle est passée de la lumière des podiums à l’anonymat des coulisses… Et fait son maximum pour ne plus avoir le regard des autres sur elle.

Quand sa famille a volé en éclats, sa mère s’est réfugiée dans l’alcool et la drogue… Son père les a quitté… Et Calla a fini par fuir, en laissant cette vie là derrière elle.

Pourtant, elle va être obligée de revenir… Ses études d’infirmière risquent d’être interrompu faute de financement. Toutes les économies qu’elle avait ont été retiré de son compte épargne et plusieurs crédits ont été fait à son nom, l’empêchant de contracter un prêt étudiant…. Sa mère lui a tout pris… Impossible d’en parler à ses amis puisqu’elle leur a dit que cette dernière était morte… Il faut qu’elle règle le problème toute seule.

Revenir dans cette ville, dans ce bar que ses parents avaient acheté quand tout allait bien… Rien de tout cela n’est facile pour Calla… Mais, l’homme qui se tient derrière le comptoir lui ferait presque oublier qu’elle est là pour récupérer son argent… Il est sexy et elle pourrait presque croire qu’il flirte avec elle… si une part d’elle ne trouvait pas cette perspective complètement irréaliste… Et pourtant…

Non seulement Jax drague Calla, mais il va la protéger et l’aider dans l’enfer que sa mère l’a plongé… Cette dernière ne s’est pas contentée de la dépouiller, elle a fait d’elle le bouc émissaire idéal pour toutes les personnes qui lui en veulent et à qui elle doit de l’argent..

C’est un superbe livre… L’histoire de Calla est très émouvante mais, elle m’a parfois agacée… J’ai souvent eu envie de la secouer par peur qu’elle gâche tout ou se mette inutilement en danger…

Celui qui m’a véritablement fait fondre, c’est Jax… Miam… A travers ses yeux, on a l’impression d’être la plus belle femme du monde… Je pourrais devenir un pilier de comptoir si un barman comme ça traînait dans le coin… Ce mec est craquant, gentil, charmeur et protecteur… Aucune fausse note, je l’ai aimé du début à la fin…

J’espère que Jennifer L.Armentrout nous écrira une autre histoire sur Reece (le policier) et Roxy (la barmaid)… « Jeu d’indulgence » m’a laissée sur ma faim les concernant, et j’ai très envie d’en savoir plus sur eux.

Note 4,5

A lire

Avis de Kiera

Je remercie les Editions J’ai Lu pour ce service presse.

Ça faisait un petit moment que je ne mettais pas plongé dans un New Adult et ayant lu les deux premiers tomes je me devais de poursuivre, surtout que le personnage de Calla avait titillé ma curiosité dans le tome précédent, et bien, une jolie surprise dans la même lignée que le Tome 1 et 2.

Dans le tome précédent nous avions découvert une Calla réservée un peu à l’écart mais qui était une amie proche de Thérésa avec un passé, une histoire assez sombre.

Suite à la découverte de son compte en banque vidé de toutes ses économies et le refus pour le paiement de ses frais de scolarité, Calla doit impérativement se rendre « chez elle ». Une ville, un passé qu’elle avait complètement oblitéré, effacé de sa vie.

Parfois il ne faut jamais dire « jamais » car souvent le passé nous rattrape et c’est ce qui arrive à Calla, sa mère dont les frasques font les cancans de sa ville natale refont surface et touche cette nouvelle vie que Calla s’est donnée du mal à se fabriquer « les 3 T ».

Revenir, affronter des souvenirs douloureux et surtout récupérer cet argent volé vont être le quotidien de ses vacances d’été mais un petit élément perturbateur, en la personne d’un barman sexy, va venir chambouler et faire exploser la bulle de Carla.

« Jax »!!!! Jackson James…le barman sexy qui est au commande du bar des parents de Calla, qui dégage un charisme à faire tomber toutes les petites culottes de toutes les demoiselles, un sourire à tomber… Qui, derrière tout ça, cache lui aussi un passé compliqué.

Ce tome est différent des deux premiers, une intrigue est bien en place, ça bouge, on ne s’ennuie pas pendant près de 540 pages, l’auteur nous tient en haleine jusqu’au bout. L’apparition de nouveaux personnages est bien appréciable même si nos héros des tomes précédents font une petite apparition.

Encore une fois une suite très agréable à lire même si on pourrait se lasser d’histoire de passé compliqué qui, au final, ont tous la même finalité mais l’auteur sait très bien manier sa plume et nous emporte à chaque chapitre.

Mon seul point négatif serait au niveau de la romance entre Calla et Jax qui est, à mon goût, trop rapide, un tantinet fleur bleue mais l’intrigue fait la balance entre les deux.

A quand le prochain tome…

4Logo Tentatrice sp 1

A lire

Archer’s Voice – Mia Sheridan

Archer's Voice, Mia Sheridan - Hugo New Romance

~ Edition Hugo Roman ~ Environ 393 pages ~

Avis Marina

J’ai commencé à lire Archer’s Voice sans être certaine que cela me plairait.. Et au moment de partager mon avis avec vous, je suis….sans voix ! Mia Sheridan a réussi le tour de magie de me faire craquer pour un héros de livre aux antipodes de ce que j’aime d’habitude.

Après que son père ait été tué devant ses yeux et que le meurtrier ait failli la violer, Bree n’est plus que l’ombre d’elle même. A sa souffrance, sa peur et son deuil, se mêlent des cauchemars qui l’empêchent de mener une vie normale. Bien que ses amis essaient de l’aider, elle est orpheline et se sent seule…

Elle entame un road-trip en espérant se « retrouver » loin de tout ce qui lui rappelle le moment où sa vie a basculé. Elle débarque dans une petite ville près d’un lac, là où elle avait passé des vacances heureuses avec ses parents, avant la mort de sa mère.

Elle ne tarde pas à trouver un logement, un emploi de serveuse, et une amie en la personne de sa voisine… Et elle a fait la rencontre d’un homme mystérieux. Archer a de longs cheveux, une barbe en broussaille et des vieux vêtements… et pourtant, il l’intrigue. Il l’a aidé à ramasser les courses qu’elle avait laissé tomber mais ne lui a pas adresser la parole…

Les gens de la ville lui expliquent qu’Archer était présent lors de l’accident de voiture qui a tué ses parents alors qu’il avait 7 ans… qu’il a été blessé au larynx et a perdu sa voix. Il a ensuite été accueilli par l’un de ses oncles, vétéran de la guerre et parano… Jusqu’à la mort de ce dernier, Archer n’a jamais quitté sa maison près du lac… Les villageois le voient comme un détraqué… ou du moins, comme quelqu’un de différent.

Bree va l’apprivoiser, lui apprendre à s’ouvrir d’abord à elle et l’encourager à s’ouvrir aux autres…. Mais au fond, il est un petit garçon de sept ans, enfermé dans un cœur d’homme. Est-il vraiment prêt à interagir avec les autres ? Et si leur relation parvient à guérir Bree, l’amour et la dépendance qu’il éprouve pour elle, ne finiront-ils pas par les détruire ?

Archer’s Voice n’a absolument rien à voir avec mes lectures habituelles… Exit le mâle alpha, le connard arrogant… Archer est un ange… Un ange torturé mais un ange quand même. Je n’ai aucune prédisposition pour les romances avec autant de « bons sentiments », et j’ai pourtant dévore ce livre de bout en bout. Mia Sheridan a fait battre mon cœur (et mouiller ma culotte) pour un héros innocent comme au premier jour… Même moi, je n’en reviens toujours pas !!!

 

Note 4,5

Avis Helle

6dce18c38b3dc07342db0b4e0c06c7b4 tumblr_nju418nWfN1uns148o1_500

*Je remercie les Editions Hugo Roman pour ce Service Presse*

Sublime, Magnifique, Waouhhhh

Je dis toujours qu’on tombe Amoureuse du Connard par excellence mais j’ai tout faut enfin pas complètement mais parfois il y’a des exceptions.

Et ma première exception cette année vient d’ Archer, je suis tombée follement amoureuse de sa beauté intérieur, de sa sensibilité, de son humour, de sa fragilité. C’est le mec qui vous donne envie de vous surpasser, vous avez envie de le materner tout en ayant des pensées pas trop catholique.  Un être exceptionnel, tendre, chou et qui malgré sa fragilité a une vrai force intérieur, c’est le garçon qui vous fera vous sentir bien, celui qui réussira à vous émouvoir par sa façon d’être.

Archer’s Voice est une Romance Splendide, une pure merveille avec énormément d’émotions qui a bien failli me faire pleurer à chaudes larmes. Il est porté comme souvent dans ce genre de roman par le héros même si notre Héroïne Bree, elle loin d’être une enquiquineuse mais la beauté de ce roman nous vient d’ Archer.

Je lui ai cependant trouvé un petit Bémol, pourquoi donner la voix à Archer qu’ à trois ou quatre reprises, y’en a pas assez. Il y’a des moments ou j’aurai aimé être dans sa tête pour avoir son point de vue à lui et c’est ce qui m’a manqué pour que Archer’s Voice soit UN ÉNORME COUP DE CŒUR même si c’est un Coup de coeur.

Il m’a manqué sa vision à lui des choses, l’ Excellence n’était qu’à un pas.

Note 5

Logo Tentatrice sp 1

coup - de - coeur

Évanescence, Tome 2 : Un amour brûlant – Pénélope Douglas

J’ai adoré avoir l’opportunité de mieux connaître et comprendre le héros du premier tome. Si j’étais attachée à Tate et qu’on devinait les cassures de Jared, ce deuxième volume rend l’histoire et le personnage plus intenses, plus profonds….

Évanescence - 2 - Un amour brûlant - Pénélope Douglas

~ Editions AdA ~ 472 pages ~

Résumé de l'éditeur-1

As-tu déjà été en colère au point où t’étais vraiment heureux de casser des choses? Ou tellement engourdi que t’avais l’impression d’être stoned? Les dernières années m’ont fait cet effet-là. Je passais de la furie à l’indifférence sans faire de pause. Des gens m’en voulaient, d’autres avaient peur de moi. Mais personne ne pouvait me blesser, parce que je me fiche de tout et de tout le monde. Sauf de Tate. Je l’aime tellement que je la déteste. Je déteste ne pas pouvoir la laisser aller. Avant, on était des amis, mais j’ai découvert que je ne pouvais pas lui faire confiance, ni à personne d’autre. Alors, je l’ai blessée, je l’ai repoussée.

Mais j’ai encore besoin d’elle. Elle me centre, et je peux déverser toute ma colère sur elle. En l’attaquant, en la défiant, en l’intimidant — appelle ça comme tu voudras —, mais elle est ma nourriture, mon air, et la dernière partie de moi qui ressent quelque chose d’humain. Mais bon: elle est partie et elle a tout bousillé. Elle m’a quitté. Elle est allée passer un an en France, et au retour, elle était complètement différente.

Maintenant, quand je la pousse, elle me repousse… et je ne sais pas trop si on restera les mêmes.

Avis Marina

Ce deuxième tome est la même histoire que « Une haine brutale » mais du point de vue de Jared. On pourrait lire indépendamment l’un ou l’autre livre, mais cela serait dommage. Comprendre ce que ressentait Jared alors que l’on souffrait avec Tate, donne une dimension plus profonde à leur histoire.

Jared sait se débrouiller seul… Sa mère alcoolique et son père qui les a abandonné alors qu’il n’avait que deux ans, le lui ont appris. Pourtant, quand Tate emménagé à côté de chez lui, elle apporte une lumière à sa vie dont il devient accro… Les enfants inséparables deviennent des adolescents et l’amitié que Jared ressent se voit teintée d’autres sentiments, d’autres envies… Jared a l’intention de dire à Tate qu’il est amoureux d’elle et lui donner son premier baiser pendant leurs vacances d’été… Mais son père change ses plans en réapparaissant dans sa vie… Après 10 ans d’absence, il veut que Jared passe des vacances chez lui…

Là-bas, Jared découvre l’existence d’un demi frère âgé d’un an de moins que lui…. et il découvre aussi l’enfer et le monstre qu’est son père. Quand il appelle sa mère au secours, celle ci ne l’aide pas… Obligé de fuir et de se débrouiller tout seul…

Personne ne veut de lui, personne lui tend la main… Aimer, c’est être faible… Parce que ça donne le pouvoir aux autres de faire mal et de décevoir… Personne ne veut de lui… Jared décide qu’il ne veut plus de personne… L’attaque étant la meilleure défense, c’est lui qui va brimer, repousser et faire mal aux autres… Ce sont les autres qui vont avoir peur de lui… Lui ne sera plus jamais faible, n’aura jamais plus peur, n’aura jamais plus mal…

Jared a décidé que plus rien ne pouvait plus l’atteindre et pourtant Tate continue à lui faire « ressentir des choses »… La colère qu’il ressent trouve un excellent exutoire en elle… Parce qu’il a beau ne pas vouloir ressentir quoique ce soit pour elle, il a besoin d’elle dans sa vie… Et il préfère qu’elle le déteste plutôt qu’elle l’ignore ou l’oublie.

Les livres reprenant la même histoire d’un autre point de vue sont toujours soumis à des avis sévères…. Soit parce que l’auteur se contredit en « ne racontant pas exactement la même chose », soit parce que le lecteur a l’impression d’avoir acheté deux fois le même livre.

Pour ma part, j’ai adoré avoir l’opportunité de mieux connaître et comprendre le héros du premier tome. Si j’étais attachée à Tate et qu’on devinait les cassures de Jared, ce deuxième volume rend l’histoire et le personnage plus intenses, plus profonds…. Mais, effectivement, on apprend rien de bien nouveau par rapport à la version de Tate concernant l’histoire elle même… J’aurais aimé que l’auteur profite de ce deuxième volume pour nous délivrer un fait nouveau… Comme un épilogue nous disant ce que l’université leur réserve par exemple…

4

A lire

Évanescence, Tome 1 : Une haine brutale – Pénélope Douglas

La plume de l’auteur parvient à nous embarquer dans toute la violence des sentiments qui secoue l’héroïne. On souffre, affronte, combat et espère avec elle…. et on s’attache au héros qu’on devine cassé derrière son mépris pour les autres. Il n’est pas question de sexes à outrance, ni de grand romantisme… Mais d’une très belle histoire de genre new-adult qui mérite vraiment le détour.

Évanescence - 1 - Une haine brutale - Pénélope Douglas

~ Editions AdA ~ 346 pages ~

Résumé de l'éditeur-1

Je m’appelle Tate. Mais il m’appelle autrement. Jamais par mon nom familier, et de toute façon, il ne parle pas de moi. Il me parle à peine. Mais il ne veut pas me laisser tranquille. Avant, on était tellement amis. Puis, il s’est retourné contre moi et s’est donné pour mission de me gâcher la vie. J’ai été humiliée, exclue; j’ai fait l’objet de commérages dans toute l’école. Avec le temps, les mauvais tours et ses rumeurs sont devenus de plus en plus sadiques, et je me suis rendue malade à essayer de l’éviter. Je suis même allée passer un an en France, juste pour ne pas avoir affaire à lui. Mais j’ai fini de me cacher, et je ne vais sûrement pas lui permettre de gâcher ma dernière année d’école secondaire. Il n’a peut-être pas changé, mais moi, si.

Le moment est venu de riposter.

Avis Marina

Le résumé ne me faisait pas particulièrement envie… J’avais l’impression qu’il s’agissait d’un roman dramatique sur harcèlement dans les écoles. C’était une erreur et je suis heureuse de m’être laissée convaincre par une amie de le lire.

Tate s’est installée dans une nouvelle maison en ville suite au décès de sa mère… Le manque est immense, mais ce déménagement lui apporte une amitié profonde qui va lui permettre de surmonter son chagrin et apporter un peu de joie dans sa vie… Parce que cette nouvelle maison est voisine à celle de Jared… Le garçon va devenir son acolyte, son complice, son confident, sa force… Son tout…

Pourtant, trois ans après, ce n’est plus le même jeune homme qui revient des vacances d’été de chez son père… Un père qu’il n’avait pas vu depuis 10 ans et qui voulait faire à nouveau partie de sa vie… Alors que Tate pensait que leurs retrouvailles allaient donner suite à tout un tas de confidence sur ce séjour, l’adolescent semble maintenant la haïr.. La haïr d’une haine brutale… Tate encaisse, impuissante, aux rumeurs et humiliations que celui qui avait été son meilleur ami provoquent… Ses années de lycée sont un cauchemar dans lesquelles elle est considérée comme une pestiférée par ses camarades…

Après une année passée en Europe, elle revient, déterminée à ne pas laisser gâcher sa dernière année de lycée. Elle va affronter celui qui est devenu pour elle un étranger. Un affrontement qui va lui apprendre que la haine est un sentiment proche de l’amour… Et qu’une personne qui souffre peut se transformer en un bourreau.

La traduction est canadienne mais absolument pas gênante pour la fluidité de la lecture… Et la plume de l’auteur parvient à nous embarquer dans toute la violence des sentiments qui secoue l’héroïne. On souffre, affronte, combat et espère avec elle…. et on s’attache au héros qu’on devine cassé derrière son mépris pour les autres. Il n’est pas question de sexes à outrance, ni de grand romantisme… Mais d’une très belle histoire de genre new-adult qui mérite vraiment le détour.

« Un amour brûlant », le deuxième tome de cette série Évanescence est déjà disponible. J’ai tellement envie de retrouver ces personnages que je vais me précipiter dessus…en espérant qu’il me transportera autant.

4,5

A lire