Campus, Tome 1 : Bienvenue à Easton – Kate Brian

J’avais très hâte de découvrir cette série Young Adult, j’adore les thèmes universitaires, mais je ressors de ma lecture assez dubitative.

J’ai apprécié mes premiers chapitres, l’auteure a un style d’écriture assez captivant et addictif si bien que, sans que l’on s’en rende compte on arrive à la moitié du roman.

Et puis tout un coup ça commence à ne plus aller, l’intrigue qui me paraissait super intéressante ne l’est plus, au contraire cela devient même banal, je dirais.

J’appréciais vraiment Reed au début, j’avais hâte de voir son évolution et son ascension à Easton. Et puis au fur et à mesure des chapitres elle a changé. Devenant uniquement obnubilée par le fait d’intégrer le cercle intime des filles Billings. Elle ne remarque même plus ce qui se passe autour d’elle, devenant soumise alors qu’elle cache du caractère. Je n’ai jamais compris cette notion de changer de personnalité pour être acceptée dans un groupe.

Non vraiment, je suis déçue, je pensais avoir affaire à une bonne intrigue universitaire, mais pas tout. La romance qui devait me faire rêver est elle aussi tombée à plat.

Oui, c’est un premier tome et il pose les bases, mais je trouve qu’il a manqué de saveur malgré une belle écriture et des actions. C’est dommage, car l’intrigue me tentait vraiment. Je verrai sûrement au tome 2 comment cela évolue.

Qu’en avez-vous pensé ?

Je remercie les Editions Page Turner pour ce Service presse.

Note : 3 sur 5.

Lien broché Amazon : https://amzn.to/3mTeCSn

Eve of Man – Giovanna & Tom Fletcher

Eve of Man est une petite pépite de Young Adult. Je ne m’attendais clairement pas à accrocher autant à l’univers et c’est une très belle découverte pour ma part. Un peu déçue de ne pas avoir compris qu’il s’agissait d’une trilogie, car l’attente pour le prochain tome va être un supplice !

Nous plongeons dans un monde pas si éloigné du nôtre, si ce n’est qu’il y a une technologie légèrement plus avancée que et un problème majeur : plus aucune femme n’est née depuis près de cinquante ans.

Jusqu’à ce que l’incroyable se produise et qu’Ève vienne au monde. Ève est alors mise « en cage », protégée dans un immense Dôme qui surplombe la ville et où elle grandit dans l’espoir, peut-être, de procréer avec un Potentiel, l’un des hommes choisis par le gouvernement pour espérer avoir une descendance. A part les « Mères », des vieilles femmes âgées de 60 ans et la directrice du programme, Vivian, Ève ne connaît personne, ne rencontre personne et a pour unique amie Holly, un hologramme quasi-humain pour faire croire à la jeune femme qu’elle n’est pas seule.

Mais alors qui est Bram, et comment parvient-il à entrer en contact avec Ève ?

Je préfère vous laisser la surprise. J’ai adoré le parti pris des deux auteurs. Je pensais tomber sur une romance un peu bateau et banale où l’héroïne tomberait folle amoureuse du résistant qui voudrait la sauver des griffes du méchant gouvernement, alors que pas du tout ! La façon d’introduire le protagoniste masculin est très très ingénieuse et je ne l’avais encore jamais lu en science-fiction. Alors je ne vais pas vous mentir : de nombreux plotwists sont assez prévisibles et je n’ai pas lu ce roman pour sa trame.

Il y a ce petit détail qui change tout : les héros.

Je suis tombée amoureuse de Bram, de sa façon de voir Ève, de voir la vie, de voir l’amour. 

97949929_898891683910699_1983711644445835264_n

Je suis tombée amoureuse de ces personnages jeunes, naïfs.

On sent bien qu’il s’agit d’un Young Adult mais j’ai aimé retrouver leurs premiers émois. Je me suis beaucoup attachée à Ève, qui essaye de faire de son mieux alors qu’elle est pieds et poings liés.

La plume des auteurs est vraiment douce, adaptée au roman. Le seul petit défaut que je trouve au texte est peut-être ses moments un peu répétitifs. Nous avons beaucoup d’introspection de la part des protagonistes et certains passages auraient mérité d’être un peu élagués. De plus, les auteurs ne prennent pas forcément le temps de donner des raisons extrêmement scientifiques derrière l’incapacité chronique des femmes à procréer. En tout cas, pas dans ce premier opus.

Néanmoins, c’est une superbe découverte qui me laisse encore de nombreuses questions en tête, car le roman se coupe à un endroit charnière. Je suis très frustrée de ne pas avoir la suite entre les mains haha. Ce roman est bien la preuve que parfois, une jolie plume et des personnages attachants peuvent faire plus qu’une trame originale. 

 

Pour conclure : une très belle découverte young adult science-fiction, efficace, et dont les sentiments romantiques ont tout de suite fonctionné pour moi. Le genre de lecture dont on a besoin en ce moment, je trouve.

belle-decouverte

Note 4,5

Je remercie Page Turners pour ce service presse.

Showstopper, Tome 1 – Hayley Barker

J’avais hâte de lire ce roman. Entre la couverture, le résumé et l’univers autour du cirque, Je me suis lancée dedans dès réception du livre.

Grace aux chapitres très courts, alternant le point de vue des deux personnages principaux, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Cela rythme à merveille le récit et nous permets de ne pas voir les pages défilées.

Les sujets abordés, notamment le racisme, est vraiment décrit de façon réaliste. Nous ne pouvons que penser à l’esclavage des noirs ou bien à ce qui peut, à tout moment, arriver tant l’humanité est parfois cruelle.

La violence et la cruauté sont omniprésentes tout au long du roman. Nous restons sur le fil du rasoir, dans une atmosphère lourde et sombre. Ça nous glace d’horreur à chaque scènes que subissent les Bâtards et nous nous rendons compte que l’auteure n’a pas fini de nous « surprendre » dans cette cruauté qu’ont les Purs pour les Bâtards.

Il est d’ailleurs dommage ne pas avoir plus de détails sur comment et pourquoi tout ceci est arrivé. Cela aurait pu être intéressant et apporter un peu plus de profondeur à l’histoire, plutôt que d’être TROP concentré sur les pensées des protagonistes. Un juste milieu aurait été bienvenue.

Aussi, je n’ai pas été convaincue par Ben et sa prise de conscience qui arrive du jour au lendemain, tout comme ses sentiments envers Hoshiko. C’est bien trop rapide et peu réaliste du coup. Le couple Hoshi/Ben ne m’a pas du tout convaincu ni touché.

Par contre, j’ai aimé l’univers noir du cirque. L’auteure a su très bien décrire les costumes, l’ambiance du cirque, les gourmandises.. Il me semble n’avoir jamais lu de livre sur ce genre d’univers et c’était vraiment sympathique et original !

Je ne sais pas encore si je lirai la suite (parce que oui, c’est un Tome 1 ! Je ne sais pas pourquoi je m’entête à croire que je lis des oneshot à chaque fois..) mais si c’est le cas, j’espère que l’auteure saura me convaincre et mettre plus de profondeur à son histoire.

King of Scars, Tome 1 – Leigh Bardugo

king of scar re.png

Avis de Jess

Si je vous dis que « King of Scars » était LE livre que j’attendais le plus en cette rentrée de septembre 2019. J’avais de grande attente le concernant parce que j’avais adoré le personnage de Nikolaï et je n’avais qu’une hâte : le retrouver pour connaître son histoire.

Malheureusement, gros chou blanc pour ma part. J’ai du abandonner ma lecture à la moitié du livre et c’est avec beaucoup de regret que je vous livre cet avis qui ne sera pas très long.

Il faut savoir que l’histoire ne se concentre pas seulement sur Nikolaï mais sur plusieurs personnages, déjà première déception. L’histoire se concentre plus sur le sort de Ravka que réellement le Roi de Ravka et ce qui a pu lui arriver après la fin de Grisha.

Nous retrouvons certains personnage, en suivant leurs points de vue avec alternance, que nous avons pu voir dans la série « Grisha » et d’autres dans « Six of Crows » . Et malheureusement, je n’ai pas encore lu cette dernière duologie et je pense que cela  a contribué au fait que j’ai eu beaucoup beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire.

J’ai ramé mais ramé pour lire juste la moitié du livre ! J’en ai ramé à m’en faire mal, et lire pour me faire du mal.. Non merci. C’était long, descriptif avec très peu d’actions, ce qui ne m’a pourtant pas dérangé dans « Grisha » mais ici.. c’était une réelle torture. J’ai trainé pendant deux mois à me trouver des excuses entre chaque chapitre pour lire d’autres livres et ne pas culpabiliser de le mettre de côté.

Le fait que je ne sache pas qui est la moitié des personnages que nous croisons m’a complétement perdu et peu intéressé pour le coup. Du coup, je pense que je laisserai une deuxième chance à « King of Scars » quand je me plongerai dans « Six of Crows » parce que j’adore Leigh Bardugo et l’univers qu’elle a crée.. Et j’espère que je retrouverai l’engouement et tout ce que j’ai adoré dans l’univers Grishaverse !

Je remercie Page Turners éditions pour l’envoi de ce Service de Presse.

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

 

#Murder, Tome 1 – Gretchen McNeil

#mruder resume.png

Avis de Jess

Octobre & Novembre étaient placé sous le signe « Horrifique » et « Thriller » chez Page Turners. N’étant pas une très grande fan du genre, je me suis laissée toute de même tenter par ce roman-là.

Intriguée par le résumé, qui est assez dingue, j’avais hâte de recevoir le livre pour m’y plonger. Il faut dire que les détails du résumé ont de quoi nous faire froid dans le dos !

Une histoire qui peut paraître rocambolesque mais alors que les réseaux sociaux, que les Tvréalité et ses « peoples » prennent de l’ampleur, nous ne pouvons que nous poser cette question : « Et si.. ? »

Et si, un jour une star de la TVréalité devenait Président ? Et si une TVréalité voyait le jour au cœur des prisons, mettant en scène les exécutions des détenus pour toujours faire plus de buzz.. Plus d’argent..

C‘est ainsi que l’auteure déroule son histoire et nous livre le récit de #Murder. Elle nous plonge au cœur de cette prison 2.0, suivant Dee, une jeune lycéenne, tout juste arrivée sur cette île. A travers elle, nous découvrons l’envers du décors, la façon dont les détenus doivent sauver leurs vies et comment leurs exécutions sont mises en scène.

Au fil de la lecture, nombres de questions nous passent par la tête, nous tenant en haleine. Les pages se tournent assez rapidement, les chapitres sont rythmés et nous arrivons sans nous rendre compte à la dernière page. Et quand nous pensons que tout est bien qui fini bien.. L’auteure nous laisse en suspens avec sa dernière phrase et nous fait comprendre que, peut-être, le jeu n’est pas encore terminé !

J‘ai trouvé le concept de l’histoire vraiment originale et tellement dingue ! J’ai adoré ma lecture, j’étais à fond dedans malgré certains passages et détails tirés par les cheveux. Je me suis sentie autant spectatrice, avec les « Tweet » et les post sur le forum des internautes, que détenue grâce aux émotions et l’histoire de Dee. Pour moi, un tome se suffisait mais avec cette fin j’ai maintenant hâte de voir ce que l’auteure nous réserve.

Je remercie Page Turners pour ce Service de Presse

Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon en cliquant sur la couverture du format qui vous convient :

#murder broch#mruder nul

Toxic Girls – Kit Frick

toxic girls résumé.png
Toxic Girls – Kit Frick
~ Éditions Bayard – Page Turners (Août 2019) ~ Env 368p ~
~ Format Broché ~ Format Numérique ~

Avis de Jess

J’avais été beaucoup intriguée par le résumé du livre. Et je dois dire que le roman porte assez bien son nom « Toxic Girls ».. ! J’ai passé un bon moment de lecture, l’histoire se lit assez rapidement. Les chapitres sont courts ce qui donne un assez bon rythme au récit. 

L’histoire s’alterne entre le présent et le passé, qui nous montre le contraste assez marqué du personnage d’Ellory entre le « Avant » et le « Maintenant ». Les chapitres qui se passent dans le passé sont insouciants, heureux.. Tandis que les autres chapitres sont plus sombres et solitaires.

Nous comprenons qu’il s’est passé quelque chose de grave pour que tout ait changé mais l’auteure garde le suspense jusqu’au bout, sans vraiment nous donner d’indices. Kit Frick maitrise à la perfection son histoire afin de tenir le lecteur en haleine et nous offrir une fin pleines de surprises ! Si j’ai fait pas mal de suppositions, j’étais loin de me douter du dernier rebondissement qui donne tout sens aux événements antérieurs.

Puis, il y a aussi cette amitié entre les quatre filles. Une amitié qui est née et qui tient grâce à (ou à cause de) Ret. Toutes gravitent autour, cherchant son approbation et Ret se délecte de ce sentiment. Il est dommage de ne pas avoir eu quelques chapitre dans sa tête. C’est un personnage intéressant et qui m’a donné envie de découvrir plus profondément son histoire pour comprendre pourquoi et comment elle en arrive là.

« Toxic Girls » est une lecture qui n’est, certes, pas des plus exceptionnelle mais qui fait tout de même son petit effet. C’est prenant et intriguant, l’auteure y aborde des thèmes sur l’adolescence avec justesse et réalisme. J’ai passé un bon moment alors je ne peux que recommander en retour ce roman !

Je remercie Page Turners pour ce Service de Presse.

 

Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon en cliquant sur la couverture du format qui vous convient :

toxic girls brochétoxic girls num

Aquila – Ursula Poznanski

aquila resume
Aquila – Ursula Poznanski
~ Éditions Milan – Page Turners ( Août 2019) ~ Env. 416p ~
~ Format Broché ~

Avis de Jess

~ Je remercie Page Turners pour ce Service de Presse ~

Moi qui ne suis pas très adapte de « Thriller », j’ai adoré ma lecture. Bon ok, c’est un Young Adult (donc pour les petits joueurs, donc parfait pour moi) mais tout de même…

Ursula Poznanski réussit merveilleusement bien à nous mettre dans l’ambiance !

Cela doit être vraiment atroce d’être dans un black out total, de se réveiller dans un sale état avec deux ou trois indices qui n’ont ni queue ni tête et une absence de souvenirs qui s’étale sur deux jours… Sans parler de la disparition de sa coloc’ et de cet homme étrange qui a l’air de la surveiller..

Dès le début, j’ai ressenti une atmosphère assez pesante et plus l’auteure en dévoilait plus elle devenait dérangeante. Je me sentais un peu comme Vicky, l’héroïne du roman, totalement perdue à certains moments. Ce n’est pas faute d’essayer de remettre le puzzle en place. Mais dès que je pensais tenir le bon bout, l’auteure dévoilait de nouveaux rebondissement qui remettaient tout en question !

C’est une course contre la montre qui ne cesse de nous surprendre et dont le rythme monte crescendo à chaque chapitre.

Vicky est personnage assez surprenant. Il faut dire que malgré ce qui lui arrive, elle ne se laisse pas abattre. Elle ne parle pas très bien la langue italienne, elle se retrouve seule dans une ville qu’elle ne connait que depuis quelques semaines et pourtant, elle va forcer le destin avec une hardiesse qui va la mettre dans des situations parfois dangereuse. C’est tout à son honneur mais assez frustrant pour le lecteur !

Plus nous avançons dans le récit et plus l’auteure nous fait comprendre combien ce qui entoure la perte de mémoire de Vicky est malsain et dérageant. Il faut vraiment attendre la fin pour comprendre tous les tenants et aboutissements et voir enfin le puzzle dans son ensemble. Quelques détails sont tirés par les cheveux et un peu « what the fuck » mais l’auteure maitrise parfaitement son jeu de piste et réussit à nous tenir en haleine jusqu’à la fin.

Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon en cliquant sur la couverture du format Broché :

aquila broche

Mes meilleures vacances ratées – Morgan Matson

mes meilleures vacances ratées resumé.png
Mes meilleures vacances ratées – Morgan Matson
~ Éditions Milan – Page Turners (Mai 2019) ~ Env. 432p ~
~ Format Broché ~ Format Numérique ~

Avis de Jess

~ Je remercie les éditions Milan pour ce Service de Presse ~

L’année dernière, à la même période, je découvrais Morgan Matson grâce à son roman « l’été de mes 13 défis ». Ayant bien aimé ma lecture, j’étais curieuse de lire un autre de ses romans !

Mes meilleures vacances ratées ou la lecture idéale pour les périodes estivales ! Si vous cherchez une lecture légère et sans prises de tête : ce roman est fait pour vous.

Pour ma part, j’ai beaucoup aimé ma lecture et pourtant, ça ne partait pas très bien.

En effet, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans les 100 premières pages. Quelques longueurs et une petite panne de lecture ne m’ont clairement pas aidé à apprécier le début de l’histoire. J’ai dû le mettre de côté pour y revenir plus tard et.. J’ai bien fait !

Passé ces 100 premières pages, je n’ai plus voulu quitter le livre. J’ai devoré les chapitres, en voulant savoir la suite. Ce fût une lecture plaisante et toute mignonne grâce à la romance qui se crée et surtout aux liens d’amitiés qui font finalement le cœur de l’histoire.

Je me suis attachée a Andie, personnage principal ainsi qu’à sa bande d’amis. J’ai d’ailleurs adoré le dynamisme du groupe et suivre leur évolution. On les voit chacun évoluer, prendre certains directions qui vont les changer et les faire mûrir.

C’était vraiment sympa à suivre et c’est assez réaliste pour facilement s’identifier à eux !

J’ai également apprécié le personnage masculin. Ce n’est, pour une fois, pas un beau gosse populaire au contraire. Il est assez introvertis et peu sûr de lui face à Andie. À travers lui, on découvre légèrement les « backstages » d’un auteur lorsqu’il est en plein processus d’écriture : le syndrome de la page blanche, le stress et la pression, la période « nolife » à 100% plonger dans le roman.

À l’image de son roman « l’été de mes 13 défis », l’histoire n’a rien de très originale et on sait quasiment d’avancer comment tout le récit va se terminer.. Mais l’originalité n’est pas tellement ce que l’on recherche ici. On cherche de la légèreté, du rapide, du mignon et relations pleins de sentiments.. Et pour tout ça, Morgan Matson remplit parfaitement le job !

Vous pouvez trouver ce roman sur Amazon en cliquant sur la couverture du format qui vous intéressent :

mes meilleures vacances ratées brochemes meilleures vacances ratées num

24 épisodes pour lui plaire – Maurene Goo

resumé 24 eppour lui plaire.png
24 épisodes pour lui plaire – Maurene Goo
~ Éditions Milan – Page Turners (mai 2019) ~ Env. 312p ~
~ Format Broché ~ Format Numérique ~

Avis de Jess

~ Je remercie les éditions Milan pour ce Service de Presse~

Si je vous dis que je suis totalement surprise par ce livre ? Je ne m’attendais vraiment pas à avoir un petit coup de cœur pour ce roman ! Je partais dans l’optique de lire un roman no prise de tête qui m’aurait fait passer un moment juste sympa.. Et bien oui, il y a eu tout ça mais en prime j’en ressors avec un réel petit coup de cœur pour « 24 épisodes pour lui plaire » .

Je ne saurais pas réellement dire pourquoi et qu’est-ce qu’il a de plus qu’un autre du même genre, mais j’ai genre a-d-o-ré ! Lu en quelques heures à peine, je me suis laissée transporter dans cette histoire aux côtés de Desi Lee et ses premiers émois. Et je crois que j’en redemande encore !!! J’ai eu le sourire aux lèvres tout au long de ma lecture, j’ai même ri durant certains passages.

J‘ai beaucoup aimé Desi Lee et ses deux meilleurs amis dont l’amitié et les liens entre eux m’ont beaucoup m’attendrit. Le fait que Desi Lee dresse tout une liste, en s’appuyant sur l’analyse qu’elle fait des k-drama, est tout aussi loufoque qu’attendrissant. On la suit dans ses tâtonnements, ses erreurs, et son envie de conquérir le jeune homme qui lui a tapé dans l’œil. On la voit évoluer chapitre après chapitre, prendre confiance en elle et s’épanouir dans son quotidien.

« 24 épisodes pour lui plaire » est un récit d’une jeune adolescente dans ses premiers balbutiements amoureux, une histoire et des personnages dans lesquels on peut facilement s’identifier. C’est doux, léger et rafraichissant, un peu cliché sur les bords mais ça se lit très rapidement et on ne peut qu’adorer cette histoire !

Et je dois vous avouer un truc, je me suis mise tout récemment aux Drama Coréens, et c’est un peu pour ça que j’ai voulu découvrir ce roman. Je pense que si j’ai tant aimé l’histoire c’est parce que, je suis un peu comme le père de Desi Lee, je raffole désormais de ces séries.. Et je retrouve dans « 24 épisodes pour lui plaire » tout ce qui m’enchante dans le genre k-drama : loufoque et pleins de mignonnerie, colorée et passionnées, moderne et traditionnelle.

a-lire

Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon en cliquant sur la couverture du format qui vous convient :

24 ep broche24 ep num