Generation One T2 – Pittacus Lore

2
Generation One, T2, Pittacus Lore, Editions J’ai Lu, sortie le 03/06/2020

J’avais bien aimé le premier opus sans avoir de coup de cœur. Pittacus Lore signe son retour avec un roman encore plus dynamique et intéressant que le premier, je suis ravie !

105881273_3154318641304497_1123123092800528275_n

Mais d’abord, de quoi ça parle : nous suivons six jeunes personnes, qui ont développé des superpouvoirs et qui sont formés à l’Académie, pour protéger la Terre de méchants aliens. Sauf que tout ne se passe pas comme prévu, et on voit naître la « Fondation », une entreprise dirigée par des humains qui louent les services de mutants à des prix astronomiques pour leur bon plaisir.

Nous allons donc suivre nos six héros dans cette quête de les faire tomber. Ils s’en sont pris à l’une des leurs, Taylor, qui possède un don extrêmement rare, celui de guérison, et ils ne peuvent pas laisser ça impuni.

J’avais beaucoup reproché au premier opus ses longueurs, surtout au début. Envolés, les moments longs. Nous sommes plongés dans des scènes d’action vraiment bien décrites, tant et si bien qu’on se retrouve le souffle coupé la plupart du roman. Les personnages sont toujours aussi attachants, et nouent des relations touchantes auxquelles on peut s’identifier.

75543738_642817286318589_5411064254416569775_n

Gros point noir pour moi : Taylor ne finit pas avec le protagoniste que je voulais !! Tellement déçue ! J’ai ragé parce qu’elle sort avec un autre des héros et que j’aurais aimé une autre romance… néanmoins leur histoire d’amour est mignonne, quoi qu’un peu ellipsée.

Nous découvrons une trame un peu alambiquée, où les méchants du tome 1 deviennent en fait gentils, et où de nouveaux protagonistes débarquent. J’ai aimé toutes les propositions de l’auteur. Même si certains rebondissements sont plutôt téléphonés, ils sont bien équilibrés avec des plotwists auxquels on ne s’attend pas.

Quand je lis Generation One, j’ai l’impression de me replonger dans un X-Men, et ça fait du bien.

Amour, action, adrénaline, tout y est pour passer un bon moment. J’ai même eu quelques éclats de rire lors de dialogues, car il faut dire que les personnages sont hauts en couleur ! La plume est facile, fluide, on ne voit pas le temps passer.

J’attends le tome 3 avec impatience : qui sait, j’aurai peut-être un coup de coeur pour celui-ci ?

Un grand merci à J’ai Lu pour ce service presse & sa confiance.

Note 4,5

 

Generation One — Pittacus Lore

Generation One, Pittacus Lore, J’ai lu Poche, 370 pages, format numérique et broché

Generation One de Pittacus Lore est un spin-off de la série Numéro Quatre. Evidemment, je n’avais pas lu cette série avant de me lancer dedans, mais ça ne m’a pas dérangé plus que ça… J’aime être prise au dépourvu par mes lectures.

Nous plongeons donc dans une histoire somme toute banale mais qui fonctionne bien : de jeunes adolescents se mettent à développer des pouvoirs magiques, des « Dons » qui ne sont pas bien vus par tout le monde. Le gouvernement, conscient de la dangerosité mais aussi du pouvoir hors du commun que représentent ces jeunes, met en place une Académie pour qu’ils apprennent à utiliser ces pouvoirs… et pour en faire des armes, ensuite, bien sûr.

Nous suivons donc les aventures d’un petit groupe d’ados, qui ne sont pas amis au début mais qui ne vont pas tarder à le devenir, bien sûr…

Ils sont six, six adolescents tous différents, et aux Dons particuliers.

Ce que j’aime tout particulièrement dans ce genre de romans, c’est découvrir les dons des personnages… donc je ne spoilerai pas ici, je vous laisserai découvrir tout ça en lisant le roman. Car c’est un putain de bon roman ! J’ai eu un peu de mal à me mettre dedans au début : il faut arriver à s’attacher à six personnages différents, avec chacun un chapitre, qui sont aussi déboussolés que nous… mais une fois que la trame se met en place, bon sang, j’ai dévoré le livre ! Il n’y a rien de très original dans ce livre, mais ça fonctionne bien, c’est comme ça. Les personnages sont fouillés et intéressants, tous ont le potentiel pour vous toucher. Bien sûr, une « Fondation » ennemie va se mettre en branle. Il faut bien des antagonistes n’est-ce pas ? Mais malgré moi, je me suis attachée à ces méchants « présumés »… tant et si bien qu’on ne sait plus qui est vraiment le méchant, en fin de compte.

Il y a une légère touche d’amour, aussi, car deux jeunes garçons tombent amoureux de l’une d’entre elles. J’ai aimé cette romance naissante, même si elle n’était pas assez développée à mon goût : mais il faut en garder sous le pied pour le prochain roman, que j’attends avec hâte ! En effet, on nous laisse sur un beau cliffhanger… En gros, on lit un roman à la X-Men, et ça fait du bien ! Suspense, action, science-fiction, young adult… un cocktail explosif pour me plaire.

Generation One est un roman qui se lit vite et bien, rondement mené et avec des personnages très attachants.

Merci beaucoup aux Editions J’ai Lu Poche de m’avoir permis de découvrir cet univers, car je n’étais pas du tout familière avec celui de Numéro Quatre !

 

Retrouvez ce livre sur Amazon, que ce soit en broché ou en numérique en cliquant sur la couverture !