High School Bad Boy – Julie Perry

La couverture m’a fait de l’œil et ensuite, la couverture m’a achevé ^^. High School Bad Boy est une romance New Adult que j’ai dévorée malgré les nombreux clichés et certains thèmes vus, vus et revus.

Lire la suite

All Saints High, Tome 1 : Dirty Devil – L.J Shen

Vous le savez peut-être pas mais Vicious fait parti de mes crush livresque. Quand j’ai vu la Collection &H allait traduire la série sur les enfants des Hot Heroes, j’ai sauté de joie !

Ce premier tome a été rapide à lire et hautement addictif ! J’aime toujours l’univers des All Saints, ce fût un régal de faire la connaissance de leurs progénitures.. Et autant vous dire que la relève est assurée ! Et niveau Dysfonctionnement, les enfants remportent la palmes.

Alors certes la série se rapproche assez de la principale mais j’ai vraiment beaucoup aimé Daria et Penn qui m’ont chacun touché de par leurs histoires mais aussi avec la relation qu’ils arrivent à construire et qui va évoluer page après page.

Pourtant c’était mal partie au début du livre. Daria fait assez flippé. Elle a un comportement tordu et superficiel qui m’a rebuté mais heureusement, chapitre après chapitre, elle se dévoile et j’avoue qu’elle m’a fait énormément de peine à de nombreuses reprises. 

Ce premier tome m’a fait faire un ascenseur émotionnel durant la totalité de ma lecture. J’ai eu envie de fracasser certains personnages tant ils sont exécrables et malsains. De secouer les parents de Daria, secouer Penn qui était parfois trop passif, et protéger Daria de la perversité des gens qui l’entourent..

Bizarrement, je n’ai pas encore lu l’histoire de James et Melody (les parents de Daria) mais après lectures de ce roman, j’avoue qu’ils ne m’ont pas donné envie de les découvrir.. J’étais à la recherche de la paire de couilles de James durant la totalité du récit ! Connaissant les hot heroes, je m’attendais à un autre comportement de sa part. Quant à Melody, j’ai été dans l’incompréhension la plus totale dans son comportement.. Heureusement qu’on a droit à leurs points de vue en fin de roman, ce qui permet de donner une certaines autre dimension aux choix pris et de comprendre la situation dans sa globalité… Sans que ça n’excuse pour autant certains comportements qui auraient pu être évités.

Maintenant je n’ai qu’une hâte, c’est de lire le tome 2.. mais je suis encore plus pressée que le tome 3 sorte car on va suivre le fils de VICIOUS, my love.

* Je remercie HarperCollins pour ce Service de Presse *

T’atteindre – Elle Seveno

20200706_172139_0000
T’atteindre – Elle Seveno * Hugo New Romance (Juillet 2020) * 377 pages

Un roman sur l’univers de la danse, cela fait bien longtemps que je n’en avais pas lu. Moi qui adore les films qui ont rythmés mon adolescence tels que “Sexy” Dance” , “Honey” ou encore “Save the last dance”… J’avais très hâte de me plonger dans cette histoire. 

“T’atteindre” c’est une hymne à la danse, à la passion qui anime nos deux protagonistes. Elle Seveno, l’auteure, réussit parfaitement bien à retranscrire le rythme et les pas de danse qui ponctuent les chapitres. Les descriptions sont faites de façon à ce que le lecteur comprenne tout, sans qu’il ne se perd s’il ne connaît pas l’univers de la danse. Le fait que chaque chapitre s’accompagne d’une musique apporte un vrai plus pour ceux qui aiment lire en musique et s’immerger encore plus dans l’histoire.

 J’ai adoré suivre Maya & Aidan dans cet univers, pas toujours facile où l’exigence tombe parfois trop dans l’extrême.

20200706_162144

On a d’ailleurs un aperçu avec le passé de Maya et ce qu’elle subit comme pression depuis son plus jeune âge. Une enfant star, toujours poussée à faire plus, à rechercher la perfection pour satisfaire les exigences des autres.

C’est d’ailleurs un point qui m’a manqué dans le récit. J’ai adoré Maya, son personnage, sa psychologie, son vécu.. J’aurais aimé que l’auteure aille plus dans la profondeur avec elle. Qu’on en sache beaucoup plus sur son passé, ses pensées, le réel pourquoi de ses actes.. Qu’on gratte un peu plus cette carapace de “Reine des Glaces” !

On ne sait finalement peu de chose sur elle et ses sentiments, malgré les passages avec son point de vue.

Concernant Aidan, je l’ai aimé autant que “détesté”. J’aime la passion qui l’anime et le voir tout faire pour atteindre son objectif. J’ai un peu moins aimé le côté où il doute et ne prenne pas de réel décisions concernant certaines relations. L’auteure flirte avec la ligne rouge du “politiquement correct” le concernant. Il est assez obsessionnel sur les bords, ce qui rend la base de la relation Maya/Aidan assez spéciale voir malsaine en y réfléchissant, je trouve.

20200706_162211

D’ailleurs cette fameuse relation, si elle a un côté malsaine, j’ai tout de même aimé les voir ensemble et évoluer. Maya et Aidan sont fusionnel, autant dans la danse que dans l’intimité.

Par contre si ils arrivent à s’exprimer à travers la musique, ils sont totalement handicapés des sentiments… Pas un pour rattraper l’autre. C’est un peu “je t’aime, moi non plus” durant une grosse partie de l’histoire. Il faut avoir les nerfs accrochés pour ne pas les secouer, je vous assure !

Pour finir, je dois avouer que je n’ai pas compris l’intérêt de l’épilogue qui m’a laissé quelque peu perplexe. L’auteure prévoit-elle un spin off avec Gabrielle, l’un des personnage qui entoure Maya et Aidan ? Ce qui expliquerait peut-être certaines choses mais si ce n’est pas le cas, il est dommage de ne pas en savoir plus.

A lire comme ça, cela fait pas mal de négatif mais je vous assure que j’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture qui était prenante. J’ai tourné les pages sans voir défiler les heures. Le fait que les chapitres soits courts apportent un certain rythme, je trouve. Je découvre la plume de l’auteure à travers cette histoire et c’est une très belle découverte. Elle est fluide, assez poétique même. Ca se voit que l’auteure connaît son sujet et c’était vraiment agréable de plonger dans “T’atteindre” .

Note 4

Scandale – L.J Shen

20200705_162741_0000
Scandale – L.J Shen * Hugo New Romance * 397 pages

LJ Shen est, pour moi, une valeur sûre. Je lis quasiment chacune de ses sorties, je me suis donc lancée plutôt confiante dans son tout nouveau roman « Scandale ».

Je ne sais pas si cela vient de la traduction ou bien si c’est le ton qu’a voulu donner l’auteure mais j’ai trouvé la narration très enfantine. Je n’ai pas du tout retrouvé la plume et l’essence de LJ Shen. J’ai eu l’impression de suivre les pensées d’adolescence et non pas d’adultes.. Ça m’a vraiment perturbé pendant une bonne grosse moitié du livre.

Heureusement, j’ai malgré tout réussi à rentrer dans l’histoire et pris plaisir à la découvrir en suivant Jude et Célian.

20200705_153647

Il faut dire que ces deux là ont vraiment des caractères explosifs qui donnent lieu à des répliques cocasses et loufoques ! Sans parler de la tension sexuelle qui s’installe à chaque fois qu’ils se retrouvent. J’ai adoré les voir prendre les armes et se combattre.. Autant à travers les mots qu’au travers de leur étreintes.

Là où je retrouve L.J Shen, c’est dans le personnage masculin ! Au début, on se demande si on va kiffer Célian. Dans le genre connard, je crois qu’on peut dire qu’il en tient une bonne. Puis au fil des chapitres, il se dévoile et on le découvre sous un nouveau jour, plus profond et plus fragilé sous certains asepects ! J’ai bien aimé son évolution, sans tomber dans la guimauve et la perte de caractère.. Il reste le même mais s’adoucit au contact de Jude.

20200705_153703Certains crieront au scandal, banderoles féministes brandis bien haut.. Parce qu’il n’est pas tendre avec elle. Il est froid, autoritaire et prend même plaisir à la soumettre.. C’est cru & parfois même sauvage. Pour autant, si ça peut en choquer, elle prend plaisir à se soumettre et lui laisser le contrôle durant leurs étreintes. J’ai d’ailleurs aimé ce côté là de Jude. Si elle se laisse volontairement soumettre au lit, elle reste combative face à Célian et son côté autoritaire, trop dans le contrôle.

Je suis vraiment contente d’avoir réussi à accrocher à ce roman car j’adore cette auteure. J’avais peur parce que c’était mal partie… Mais c’était mal connaître L.J Shen qui réussit toujours à sortir son épingle du jeu même dans une histoire telle que « Scandale » où il est question de relation Patron/Employée, un thème moult fois abordé.

Malgré que le récit soit un tantinet prévisible, on se laisse charmer par les joutes verbales et la tension qui crépite entre nos deux protagonistes. L’histoire, si elle n’est pas dès plus originale, elle reste tout de même sympathique et sans prise de tête avec ce qui faut d’émotions pour charmer nombres de lecteurs.

Note 4

He’s mine – Nathalie Charlier

He’s mine – Nathalie Charlier – Editions Harlequin – Juin 2020 – 308 pages

Je tiens à remercier les éditions Harlequin pour ce service presse.

En lisant le résumé de cette histoire, je me suis dit « pourquoi pas, ça peut être sympa ». Finalement, ce n’est pas tout à fait le cas. Je sors de cette lecture plutôt déçue.

Dans ce livre on rencontre Noah, une jeune femme qui ne s’est jamais affirmée, ni assumée et qui part faire ses études un an en Ecosse afin de mettre de la distance avec sa vie d’avant (les 18 mois qui précèdent son départ ont été très rudes pour elle). Elle deviendra la colocataire d’Aksel.

Noah est une fille à papa d’une lâcheté assez importante, lisse, le « trop bonne trop conne » n’est même pas suffisant pour la décrire. Elle se regarde bien trop à mon goût, s’apitoie sur son sort d’une façon qui ne me donnait pas envie de la pousser à aller de l’avant.

Et lorsqu’enfin, elle se décide à dire “stop”, à ne plus se laisser marcher sur les pieds et exprimer ce qu’elle ressent, eh bien, je n’ai rien ressenti. Je n’ai pas été heureuse ni même soulagée pour elle parce qu’en réalité, Noah ne m’a pas touchée. Vraiment, je n’ai pas accroché à ce personnage.

En ce qui concernant Aksel, bah, là non plus j’ai pas accroché. Pas grand chose à dire sur lui si ce n’est qu’il est décrit comme un gars sympa, cool et gentil. Effectivement il reste quelqu’un de sympathique également de très prudent par rapport à son passé mais il ne m’a absolument pas attiré ni même fait rêvé. 

Le début du livre est un peu violent, je ne m’attendais vraiment pas à ça. Mais je n’ai pas eu le temps d’encaisser le « choc » que je commençais déjà à déchanter. La suite d’événements négatifs qui touche Noah, qui pourrait donner envie de la prendre en pitié ou tout du moins, d’être touchée pour elle n’a pas fonctionné sur moi. La faute peut-être au fait que j’ai trouvé que ces sujets n’étaient pas suffisamment approfondis. C’était un peu too much. Je me suis même demandée si tout cela n’était pas une vaste blague. 

J’ai trouvé que le début de l’histoire aurait pu être mieux tourné, et mieux exploité. L’auteure nous donne une information que je trouvais un minimum importante, puis elle passe à autre chose pour d’un coup revenir sur la première information car un événement capital se produit pour la personne concernée. J’avais presque l’impression que ça arrivait comme un cheveu sur la soupe. Alors le but était peut-être justement de ne pas avoir trop d’infos, mais pour ma part ce n’est pas le type de narration que je préfère.

Les personnages qui gravitent autour d’Ax et de Noah ne sont pas tellement des personnes de confiance. L’un comme l’autre ne savent ni choisir leurs amis ni faire le tri. Certains profitent de Noah quand d’autres vont à contre-sens des décisions d’Ax. 

Concernant l’intrigue, je dois dire qu’il n’y en a quasiment pas eu. Rapidement j’ai émis une hypothèse qui a été confirmée avant les dix premiers chapitres du livre. Je n’ai pas eu le temps de me questionner, de flipper, de me demander ce qui allait se passer, etc.

Pour ce qui est de l’histoire entre Ax et Noah j’ai trouvé ça beaucoup trop facile. Les deux personnages sont des girouettes dans leurs pensées. Un coup la personne se dit, “non je ne peux pas faire ça”, et juste après, elle fait le contraire de ce qu’elle ne voulait pas faire.

Même si je n’ai pas ressenti énormément de choses, il m’est arrivé une fois d’être un peu frustrée à la fin d’un chapitre. Je voulais plus, je voulais la suite, mais le chapitre d’après partait sur autre chose. 

Je n’ai pas été émoustillée pendant les scènes hot qui m’ont laissée plutôt perplexe. En effet, les circonstances dans lesquelles cela se passent m’ont paru peu crédibles.

J’ai trouvé que le vocabulaire utilisé était assez bizarre. En fait, pendant que je lisais, je tiltais sur un mot, le trouvant inapproprié au contexte, et ce à plusieurs reprises. Des longueurs et des répétitions sont également à noter J’avais parfois l’impression de tourner en rond.

Enfin, je n’ai senti aucune différence en lisant les points de vue de Noah et celui d’Aksel.

Je cherche encore des points positifs à ce livre mais malheureusement je n’en trouve pas vraiment. Il est fort possible que je sois passée à côté de l’histoire, et je suis persuadée qu’elle plaira à d’autres lecteurs, mais en ce qui me concerne, ça n’a pas été le cas.

 

Envers Et Contre Toi, Tome 1 – Noémie Danie

Résumé WP(2)
Envers et contre toi , Tome 1 – Noémie Dani publié chez Black INK éditions

J’avais très hâte de lire ce livre à sa sortie, je raffole des relations interdites et qui sortent de l’ordinaire. Envers et contre toi avait donc tout pour me plaire et finalement, ce ne fut pas du tout le cas.
Rien à voir avec l’écriture de l’auteure Noémie Dani. Au contraire, elle a une très belle plume. Son écriture est fluide, addictive et elle sait retranscrire avec brio toutes les émotions de ses personnages.

Où est donc le problème ? Me direz-vous .

Il vient dans un premier temps de l’histoire, beaucoup trop de clichés de romance ont été utilisé dans le récit. Et même si le plus souvent, j’arrive à passer outre, car après tout, il y a toujours des ressemblances, ceux sont les codes de la romance qui veulent ça. Cependant, certains auteurs arrivent à ne pas se laisser prendre au piège et sortent leur épingle du jeu.

Dans « Envers et contre toi« , malheureusement, le piège s’est vite renfermé. Je me suis retrouvée à prédire toutes les grandes actions et ma déception fut grande quand j’ai vu que j’avais raison d’elles toutes 😭. Pour une fois, j’aurais aimé me tromper et aller de surprises en surprises.

Pour ne rien arranger à mon malheur, je n’ai pas supporté les héros.

Mia est une fille brillante, qui a du répondant et très bonne élève et pourtant face à son nouveau professeur, elle n’existe plus. Une coquille vide, elle n’arrive plus à trouver ses mots pour parler, devient nerveuse et bafouille. Le mec par sa seule présence, a réussi l’exploit de lobotomiser son cerveau. J’aime les personnages féminins qui s’affirment et celle-ci n’avait plus aucune personnalité. Alors certes par moment, il y avait de petites rébellions, mais elles ne duraient jamais bien longtemps😫.
Quant à notre cher professeur Moreau. Mon Dieu, plus manipulateur, tu meurs, il n’était pas net dès le départ celui-là. Un vrai enfoiré, je souffle le chaud et le froid, j’utilise ma séduction contre toi, je te fais perdre la tête. Encore une fois, il aurait dû me plaire, mais non. Il a manqué de substance et de caractère même si les bases étaient présentes. Il n’avait pas ce petit quelque chose en plus qui rendent certains de nos Book Boyfriends inoubliables.

Manque de chance pour lui, pendant ma petite pause lecture, j’ai look le trailer de The Professeur. J’ai nommé Gabriel Emerson de Sylvain Reynard, et ce fut la fin du professeur Moreau. J’ai commencé à les comparer, chose qu’il ne faut pas faire, car Alexis Moreau n’arrive pas à la cheville de Gabriel Emerson professeur de lettres comme lui et spécialiste de Dante.

J’ai trouvé que les deux personnages ont manqué de profondeur et étaient beaucoup trop prévisibles. Résultat, je n’ai pas aimé cette romance alors que j’aurai pu, surtout avec la belle écriture de son auteure. Mais l’histoire et les persos ont fait que non. Cela arrive parfois. Après, j’ai vu que plusieurs blogs ont aimé cette histoire, je vous conseille donc d’y faire un tour.

Je vous laisserai 2 liens en fin de chronique. Surtout faites-vous votre propre avis, les goûts et les couleurs parfois 🤷🏾‍♀️.
Note 2
Avis de Beli Blog : Livresavie
Avis de Eloïse Blog : Les magiciennes des mots

No Tears For You – L.J Shen

Résumé WP(1)
No tears for you – L.J. Shen publié chez Harper Collins – En broché le 27 Mai

Comment ne pas aimer No tears for You. C’est juste IMPOSSIBLE, son auteure L.J. Shen s’est éclatée en l’écrivant et cela se ressent sur son écriture, sur ses personnages et sur l’histoire.
94229419_1172682216412920_2652606763043389440_nHistoire que je ne vous raconterai pas, car je risquerai de vous spoiler sans le vouloir et c’est une romance que vous devez absolument lire. Surtout pendant cette période où nous avons besoin de légèreté pour mieux supporter ce que vit le monde entier. Donc pour savoir de quoi ça parle, lisez le résumé.

Ce que vous devez par contre savoir, c’est que c’est drôle, rafraîchissant et par moment complément WTF 😂. En le lisant vous verrez pourquoi je dis ça. Vous aimez le côté déjanté de la matinale, vous allez aimer ce livre, TRUST ME.
Si j’avais une âme d’écrivaine, ce serait le genre de romance dont je serai capable de pondre. Malheureusement pour moi, ce n’est pas le cas donc je vais me contenter de la matinale et des avis chacun son métier 😂.

C’est une romance pleine de rebondissements et de révélations portée par des personnages que j’ai adoré découvrir.
Vous aimerez la gentillesse, la sensibilité et le côté, je ne me laisse pas faire de Rory. En face, nous avons le très Sexy et Sauvage Mal. Qu’on va détester pour son comportement en début de partie avant de comprendre le pourquoi du comment et d’en devenir complètement gaga.
C’est un récit qui fera des allers-retours entre le présent et le futur, mais qui ne gâche en rien notre lecture. Au contraire, ils sont faits brillamment et nous permettent de mieux comprendre l’histoire.
Cette romance incroyable en Mal et Rory qui sont tombés amoureux au premier regard. Mais que c’est-il donc passé ? Pourquoi Mal en veut autant à Rory ?
Il s’est vraiment passé beaucoup de choses 10 ans en arrière et les répercussions en ont été terrible. La question est : Vont-ils pouvoir mettre, la haine, les secrets et la jalousie de côté pour enfin vivre leur amour ?
Malgré le ton léger du récit, “No tears for you” n’est pas qu’une simple romance ou comédie. Non, ce roman est beaucoup plus complexe que cela et découvrir tous les petits secrets de nos personnages tous confondu devient notre objectif Numéro 1.
PS : *Je remercie les éditions Harlequin pour ce Service Presse*
PPS : Vous ne verrez plus les Mars de la même manière 😂😂😂
Note 5

Savage – Sonia Eska

Image résumé
Editions Addictives, Collection Luv ( décembre 2019) – Format numérique

Avis de Valou

Je remercie les éditions Addictives pour ce service presse.

Je suis ravie de retrouver une fois encore la plume de Sonia Eska. « Vicious Temptation » avait été un très beau coup de cœur en mars dernier et m’avait laissé un très beau souvenir livresque.

Cette fois-ci l’auteure nous entraîne au cœur des JO de Rio, entre le bassin de la piscine olympique et le ring des combats de freefight.

Aria veut gagner la médaille d’or, elle le doit à la promesse qu’elle a faite à sa mère. Elle se conditionne pour atteindre son objectif, quitte à se priver de tous les plaisirs de la vie. Sa relation avec son père, et entraîneur, se détériore de jours en jours, la belle rousse s’isole de sa famille. Elle est seule, seule face au bassin de nage…

Il y a quelque chose de très mélancolique et de profondément touchant chez ce personnage. Elle fait preuve d’une telle abnégation pour réussir, quoiqu’il advienne, quitte se mettre en veille pour tous les autres centres d’intérêts qu’elle pourrait avoir. Elle parait froide, égoïste, sans cœur. Pourtant, elle fait preuve d’une telle force et d’une telle volonté!  Ce sont souvent des caractéristiques communes aux athlètes de haut niveau : faire beaucoup de sacrifices pour la gagne, comme pour un combat sur un champ de bataille. Quoiqu’il advienne donc…

Casey « Prince » est blessé et meurtri dans sa chair. Le Freefight lui apporte l’apaisement et à la fois le défouloir dont il a besoin. Sa personnalité borderline, souffle le chaud et le froid, notamment lorsqu’il est en présence d’Aria. Cet homme a la rage au cœur et c’est probablement ce qui va faire battre plus fort celui de la belle. Leur rencontre est explosive, sexuellement parlant, Casey et Aria ensemble, c’est tout simplement de la dynamite ! Regards ardents, peu de mots échangés, désir et rage contenus, : voilà ce qui pourrait constituer leur relation. Ils vont devenir la créatine de l’autre, idéal pour doper leurs performances sportives et les mener à la médaille d’or. Mais à ce jeu de dupes, ils pourraient l’un comme l’autre, se brûler les ailes.

L’univers sportif des deux disciplines choisies est rudement bien documenté. On sent que Sonia a beaucoup travaillé son sujet. Les JO, nous les regardons souvent à la télévision et ici l’auteure nous offre une autre vision des choses, de l’autre côté du prisme.

J’ai été prise dans le jeu de la relation qui se joue entre Aria et Casey. Il y a beaucoup de passages narratifs, qui permettent une certaine introspection de la part de ces deux héros. Leurs personnalités montrent combien ils n’ont besoin que peu de mots pour se faire comprendre. J’ai trouvé que leurs jeux de regards et le langage de leur corps sont sacrément bien écrits, et permettent de ressentir toute cette intensité « sauvage » qui anime ce couple.

Je me suis retrouvée totalement happée par la trame de cette histoire, par ces personnages cabossés mais déterminés. Les différents rebondissements qui jalonnent le récit sont prenants, sous couvert du secret de la toute première rencontre entre Aria et Casey, qui rôde comme un spectre autour de leur relation. Le poids du passé et les blessures de l’enfance, sont à nouveau abordés finement au niveau de la psychologie des personnages. Les séquelles des traumatismes vécus par Aria et Casey sont à vif, comme des plaies béantes qui ne cicatrisent pas. Ce sera probablement le combat contre ce passé qui sera le plus dur à affronter, au-delà des batailles de chronos dans le bassin olympique et des affrontements sur le ring.

Vous l’aurez donc compris, Sonia Eska nous offre à nouveau une romance totalement addictive, qui remue les tripes. J’ai passé un excellent moment livresque à tel point que je n’avais pas envie de quitter les personnages et cette histoire.

Je terminerai ma chronique par les paroles d’Aria, qui je trouve justes en tout point. L’eau est mon élément, celui dans lequel je me sens le mieux, c’est pourquoi ses mots m’ont particulièrement touchée.

« Nager c’est se perdre en connaissant pourtant l’issue de secours. C’est étouffer le monde extérieur, oublier ses contrariétés et laisser ses émotions au fond de l’eau. Nager, c’est être forte. Et Gagner. […]. Nager ici c’est aussi lui. C’est le sentir près de moi, même s’il ne m’approche plus. »

Aria

 

Cliquez ci-dessous pour vous procurer le format numérique sur Amazon:

couv num

Sentiments toxiques – Anna Wayne

Sentiments toxiques – Anna Wayne – City Editions – Eden Collection – Version BrochéVersion Numérique – Sortie le 02/10/2019

Nous remercions les Editions City pour ce Service de Presse.

Sentiments toxiques est le tome le plus touchant de la saga sentiments de Anna Wayne.

Emily, cardiologue, en couple depuis dix ans avec Ton, dit le mollusque, se rend seule au mariage de sa meilleure amie Aly avec Asher. Ils lui trouvent un cavalier pour cette journée en la personne de Jarod, ami proche d’Asher, quaterback en NFL, gentil et séduisant. Il a tout pour plaire, ce qu’Emily reconnaît mais elle n’est pas célibataire.

Leur rencontre ne les laissera pas insensibles. Quand le destin et les amis s’en mêlent pour qu’ils se retrouvent. Comment vont-ils gérer ?

Le personnage d’Emily est le plus secret des personnages féminins, si ces trois copines sont presque comme des sœurs, partagent quasiment tout, on comprend vite qu’Emily cache des choses, un passé.

L’auteure attise notre curiosité en ne dévoilant les choses qu’au fur et à mesure qu’Emiliy s’ouvre à Jarod. Il est l’archétype du mâle protecteur. Il est tout en douceur et gentillesse, le gendre idéal. Il est touchant dans sa manière de séduire très lentement sa boucle d’or, avec respect et douceur.

Emily prend conscience de tout ce que peut-être une relation, et s’épanouit. Cette belle doctoresse n’a pas du tout confiance en elle, on la découvre fragile.

Cette rencontre sera une révélation, et un renouveau pour elle. C’est touchant de voir cette fille complètement se révéler au fil des pages au contact de Jarod , à travers des sentiments beaux, sincères. Certaines trouveront peut-être cette romance un peu classique, mais personnellement, j’ai apprécié ma lecture. L’effet Jarod m’a touché autant qu’Emily tout comme leur histoire.

J’ai retrouvé avec plaisir cette famille de cœur, que je suis depuis le livre sentiments d’urgence, qui s’agrandit, se serre les coudes à chaque livre. J’espère qu’il y aura une suite sur Zach, ou sur  les autres membres des Fourth (le groupe de musique de Archer du premier tome).

J’aurais juste apprécié d’avoir un ou deux chapitres supplémentaires avant l’épilogue. J’ai trouvé cette fin un peu abrupte, des explications sur le dénouement avant cet épilogue m’auraient permis de plus l’apprécier, et d’éviter un trop grand nombre d’informations qui s’accumulent sur ce chapitre.

La plume de cette auteure met toujours en évidence la force des sentiments de ses personnages, qui du coup vous embarque dans leur histoire, avec ses secrets, ses rebondissements pour nous faire frémir jusqu’au bout.

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur le format qui vous convient :