He’s mine – Nathalie Charlier

He’s mine – Nathalie Charlier – Editions Harlequin – Juin 2020 – 308 pages

Je tiens à remercier les éditions Harlequin pour ce service presse.

En lisant le résumé de cette histoire, je me suis dit « pourquoi pas, ça peut être sympa ». Finalement, ce n’est pas tout à fait le cas. Je sors de cette lecture plutôt déçue.

Dans ce livre on rencontre Noah, une jeune femme qui ne s’est jamais affirmée, ni assumée et qui part faire ses études un an en Ecosse afin de mettre de la distance avec sa vie d’avant (les 18 mois qui précèdent son départ ont été très rudes pour elle). Elle deviendra la colocataire d’Aksel.

Noah est une fille à papa d’une lâcheté assez importante, lisse, le « trop bonne trop conne » n’est même pas suffisant pour la décrire. Elle se regarde bien trop à mon goût, s’apitoie sur son sort d’une façon qui ne me donnait pas envie de la pousser à aller de l’avant.

Et lorsqu’enfin, elle se décide à dire “stop”, à ne plus se laisser marcher sur les pieds et exprimer ce qu’elle ressent, eh bien, je n’ai rien ressenti. Je n’ai pas été heureuse ni même soulagée pour elle parce qu’en réalité, Noah ne m’a pas touchée. Vraiment, je n’ai pas accroché à ce personnage.

En ce qui concernant Aksel, bah, là non plus j’ai pas accroché. Pas grand chose à dire sur lui si ce n’est qu’il est décrit comme un gars sympa, cool et gentil. Effectivement il reste quelqu’un de sympathique également de très prudent par rapport à son passé mais il ne m’a absolument pas attiré ni même fait rêvé. 

Le début du livre est un peu violent, je ne m’attendais vraiment pas à ça. Mais je n’ai pas eu le temps d’encaisser le « choc » que je commençais déjà à déchanter. La suite d’événements négatifs qui touche Noah, qui pourrait donner envie de la prendre en pitié ou tout du moins, d’être touchée pour elle n’a pas fonctionné sur moi. La faute peut-être au fait que j’ai trouvé que ces sujets n’étaient pas suffisamment approfondis. C’était un peu too much. Je me suis même demandée si tout cela n’était pas une vaste blague. 

J’ai trouvé que le début de l’histoire aurait pu être mieux tourné, et mieux exploité. L’auteure nous donne une information que je trouvais un minimum importante, puis elle passe à autre chose pour d’un coup revenir sur la première information car un événement capital se produit pour la personne concernée. J’avais presque l’impression que ça arrivait comme un cheveu sur la soupe. Alors le but était peut-être justement de ne pas avoir trop d’infos, mais pour ma part ce n’est pas le type de narration que je préfère.

Les personnages qui gravitent autour d’Ax et de Noah ne sont pas tellement des personnes de confiance. L’un comme l’autre ne savent ni choisir leurs amis ni faire le tri. Certains profitent de Noah quand d’autres vont à contre-sens des décisions d’Ax. 

Concernant l’intrigue, je dois dire qu’il n’y en a quasiment pas eu. Rapidement j’ai émis une hypothèse qui a été confirmée avant les dix premiers chapitres du livre. Je n’ai pas eu le temps de me questionner, de flipper, de me demander ce qui allait se passer, etc.

Pour ce qui est de l’histoire entre Ax et Noah j’ai trouvé ça beaucoup trop facile. Les deux personnages sont des girouettes dans leurs pensées. Un coup la personne se dit, “non je ne peux pas faire ça”, et juste après, elle fait le contraire de ce qu’elle ne voulait pas faire.

Même si je n’ai pas ressenti énormément de choses, il m’est arrivé une fois d’être un peu frustrée à la fin d’un chapitre. Je voulais plus, je voulais la suite, mais le chapitre d’après partait sur autre chose. 

Je n’ai pas été émoustillée pendant les scènes hot qui m’ont laissée plutôt perplexe. En effet, les circonstances dans lesquelles cela se passent m’ont paru peu crédibles.

J’ai trouvé que le vocabulaire utilisé était assez bizarre. En fait, pendant que je lisais, je tiltais sur un mot, le trouvant inapproprié au contexte, et ce à plusieurs reprises. Des longueurs et des répétitions sont également à noter J’avais parfois l’impression de tourner en rond.

Enfin, je n’ai senti aucune différence en lisant les points de vue de Noah et celui d’Aksel.

Je cherche encore des points positifs à ce livre mais malheureusement je n’en trouve pas vraiment. Il est fort possible que je sois passée à côté de l’histoire, et je suis persuadée qu’elle plaira à d’autres lecteurs, mais en ce qui me concerne, ça n’a pas été le cas.

 

Cramponne-toi si tu m’aimes – Nathalie Charlier

Cramponne-Toi si tu m’aimes – Nathalie Charlier – Editions Harlequin – Collection HQN – Version Numérique – Sortie le 07/06/2019

Je remercie les Editions Harlequin pour ce Service de Presse.

Cramponne-toi si tu peux est une NOUVELLE qui a le goût de trop peu (car j’aime trop la plume de cette auteure !). Je ne le reprocherai aucunement à l’auteure puisque je savais d’avance ce que c’était !

Sarah Lefort, kinésithérapeute de l’équipe féminine de football d’Orléans apprend que le club vient d’être racheté par un écossais. Serait-ce son premier amour qui refait surface ? Ewen Mc Gregor ? Impossible !  après six ans de silence… Mais …

Ce n’est absolument pas mon format de lecture habituel, mais comme c’est écrit par Nathalie Charlier, je n’ai pas pu résister, et j’ai bien fait !

Tout y est dans un format condensé, les sentiments, l’intrigue, la passion et c’est tellement bien mené et écrit qu’on en demanderait encore !

J’aime cette alternance passé-présent qui permet de découvrir ce qui lie les personnages, leur passé, leurs blessures.

Il est vrai que c’est donc une histoire courte mais tellement bien dosée qu’on passe un petit moment hors du temps comme sait si bien nous emporter cette auteure. Je n’en dirais pas beaucoup plus car je risquerais de spolier l’histoire et ce serait bien dommage ! Donc …

Si vous aimez sa plume n’hésitez pas et si vous voulez la découvrir c’est un bon moyen !

C’est vite lu, et très bien écrit, ça vous fera passer un bon petit moment au bord d’une piscine ou sur un transat à l’ombre !

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture :

 

 

 

 

 

Toi pour moi, Moi pour toi – Nathalie Charlier

Toi pour moi, moi pour toi – Nathalie Charlier – Editions Harlequin – Collection &H New Adult – Version NumériqueVersion Broché – Sortie le 06/02/2019

Je remercie les Editions Harlequin pour ce Service de Presse.

Une fois de plus, Nathalie Charlier nous raconte une belle leçon d’amour, de combat pour ses convictions, de réhabilitation.

Ce livre est la suite des aventures des frères Leray, Nathan footballeur et Yannick son grand frère, et des sœurs jumelles Ella, chirurgienne et amoureuse de Nathan, Mikaëlla, journaliste. L’histoire de Moi pour toi, toi pour moi se déroule en parallèle de la première, Mon arrogance, ton insolence, mais plutôt vers la fin.

Le chef de rédaction de Mikaëlla lui impose d’interviewer Nathan. Furieuse après lui, depuis ce qu’il a fait à sa sœur, ayant pour conséquence un départ à l’autre bout du monde, en zone de guerre de Ella, elle ne compte pas le ménager, mais il la surprend par ses réponses, son attitude et surtout avec la présence de son frère Yann, dont elle tombe sous le charme au premier coup d’œil.

Avec son passé, Yann est méfiant, et s’interdit d’approcher des femmes telles que Mika, dont il ne sent pas digne ou qui pourraient être un danger avec son métier.

Les événements vont les obliger à se revoir, à se rapprocher. Comment gèreront-ils cette attirance ? Les objectifs qu’ils se sont fixés ?

Des thèmes forts, sont une nouvelle fois abordés dans ce nouveau livre, avec des personnes qui livrent un combat différent mais avec un même objectif : l’amour (de l’autre ou de soi-même).

Ils se veulent discrets mais pas pour les mêmes raisons … L’un par manque de confiance en soi et son passé, l’autre par peur d’ébruiter une enquête dont les retombées pourraient être fracassantes pour tous.

En tout cas, c’est criant de justesse dans les intentions et les émotions, la plume de Nathalie Charlier fait encore mouche. La romance s’intensifie avec cette investigation que mène Mika, elle donne du rythme, une certaine intrigue, on y retrouve des références à la série Ecstasy, de cette même auteure.

Ce Yann qui pourrait être endurci par les années d’enfermement, n’est que compréhension, douceur, orgueil tout en étant fragile. Toutes ces facettes, le rendent humain, réellement touchant. Et face à lui, il a une femme combative, avec des mots piquants, acérés qui percuttent ! Lorsqu’elle s’y met ce n’est pas à moitié, attention à celui qui se mettrait sur son chemin, des mots ne seront pas tendres. Elle se donne sans compter, en amour, pour son frère ou sa sœur, tout comme dans son travail. Les échanges avec son boss sont justes hallucinants, il est sacrément patient !

Ce duo Mila – Yann est plutôt improbable mais il fonctionne à merveille, ils se découvrent, s’acceptent sans jugement, se désirent sans limite. L’auteure a su faire monter la tension sexuelle, tout comme montrer l’ambiguïté que ressente les personnages tour à tour entre leur sentiment et les choix de vie qu’ils doivent faire. 

Je me suis régalée à lire cette romance, à retrouver tous ces personnages. Je l’ai d’ailleurs préférée au premier, l’ambiance est un peu moins vicieuse et tortueuse que dans le milieu du football, pourtant tout n’est pas rose non plus dans le milieu des médias où la course au scoop est monnaie courante.

Les frères Leray sont aussi différents que les sœurs Moreau , mais ils nous offrent une très belle romance encore une fois, qui émeut, révolte, attendrit.

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture qui vous convient :

 

 

 

Mon arrogance, Ton insolence – Nathalie Charlier

Mon arrogance, Ton insolence – Nathalie Charlier – Editions Harlequin – Collection HQN – Version Numérique  – Sortie le 02/05/2018

Je remercie les Editions Harlequin pour ce Service de Presse.

Ton arrogance, mon insolence est une romance New Adult que j’ai littéralement dévorée.

Elle nous interroge sur les préjugés, les idées reçues, elle nous pousse à reconsidérer l’image du joueur de football, pour nous réconcilier avec eux. (si nous étions fâchés !)

Ella Moreau, enfant précoce, devenue interne en chirurgie à vingt-trois ans, est aussi sœur jumelle de Mikaella Moreau, journaliste sportive. Elle va faire la rencontre du beau et si arrogant, Nathan Leray, joueur émérite au PSG, lors d’une soirée imposée par sa sœur. Introvertie, plutôt solitaire, préférant les livres aux sorties, elle se retrouve en boîte de nuit dans un univers, dont les codes ne lui sont pas familiers. Nathan va la remarquer, mais son attitude (embrassé par deux blondes siliconées) ne va pas jouer en sa faveur. Lui est adepte des coups d’un soir où aucune fille ne lui résiste, va être déstabilisé, remis à sa place par une Ella qui ne va pas faire dans la dentelle. Attention, lui non plus, au point de la sortir de ses habitudes, et de lui faire lâcher prise.

Ce livre confirme ce que je savais déjà, j’adore la plume de Nathalie Charlier. C’est direct, sans trop l’être, rythmé sans exagération, ni rebondissement insensé. La précocité, l’emprise du statut social et familial, le manque d’instruction, la réputation des sportifs, du milieu du football sont abordés avec sérieux, justesse proche de la réalité.

Tout est mené d’une main de maître, au point de nous faire rêver même si les conditions de départ ne sont pas idylliques. Cette auteur a le don, dans ses écrits, de toujours, rapprocher deux âmes sœurs qui n’auraient jamais dû se rencontrer !

J’attribue une mention spéciale à Nathan pour ses blagues pourries et jeux de mots sur Harry (frère d’Ella) qui m’ont bien fait rire surtout lorsqu’on est dans le contexte qui ne s’y prête pas du tout.

Nathalie Charlier rend ses personnages profonds avec de multiples facettes qui évoluent et s’améliorent au contact de l’amour. Il y a toujours une part de légèreté, d’humour, même dans des discussions ou des situations tendues, ça les rend plus réelles et crédibles, et les personnages n’en que sont plus humains. Les combats de Nathan comme d’Ella sont intéressants, émouvants, certains passages m’ont chamboulée, poussée à réfléchir.

Cette histoire est loin des clichés, il ne faut pas s’arrêter au statut de star du football de Nathan, dépasser ses pensées préconçues, Ella vous y aidera. Le style « Charlier » (si je puis me permettre) vous fera passer un très bon moment de lecture entre sensualité, rires, larmes et caractères bien trempés.

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture.

 

 

Prisonniers de leur passé – Nathalie Charlier

prisonniers-de-leur-passe-4432003-250-400

Résumé de l'éditeur-1

Au cours d’un repas de famille, Gabriele, brillant avocat milanais, voit son passé resurgir brutalement. Alors, afin de régulariser une situation vieille de quinze ans, il décide de prendre contact avec son épouse, une Française, qu’il n’a pas revue depuis des années. Il espère sincèrement qu’ensuite, ils pourront entamer une procédure de divorce qui leur permettra peut-être de réussir à surmonter le drame qui a mis fin à leur union.

Lire la suite