Your toxic Sequel Tome 1 et 2 – Emily Snow

Je remercie les Éditions J’ai Lu pour ce Service de presse qui malheureusement n’est pas passé. Et exceptionnellement, je vais essayer de faire un avis commun pour le tome 1 et 2 de Your Toxic Sequel.

Pourquoi ?

Tout simplement, car je n’ai pas grand-chose à dire et que j’ai ressenti exactement la même chose que cela soit sur le tome 1 ou le tome 2. Cette histoire avait du potentiel malheureusement elle a été gâchée par des personnages que je qualifierai de bizarres, énervants et exaspérants.

Sienna et Lucas Wolf se sont connus lors d’un tournage du groupe Your Toxic Sequel, Lucas est le leader et chanteur et Sienna travaillait en tant que costumière pour le nouveau Clip. Entre eux, l’attraction physique a été immédiate.

Leur histoire aurait pu être intéressante si…

Lucas était en plus de tout le mystère qui l’entourait dans le premier tome et qui faisait que j’apprécié son personnage, un vrai dominant et non pas au un petit con de dictateur jouant au mec autoritaire et dominateur qui ne pense qu’avec sa bite. Et pourtant le coco, il n’a pas assez de couilles pour envoyer chier une certaine personne. D’ailleurs, il la laisse complètement diriger ses relations féminines.

Quant à Sienna, je pourrai dire que c’est une fille ayant du caractère, qu’elle remet Mr Wolfe à sa place comme personne. Seulement voilà… La Mademoiselle n’a du caractère qu’en sa présence, avec le reste du monde son répondant se fait la malle, même si, au second tome elle prend plus confiance en elle.

Seule la curiosité et le mystère qui entoure Lucas m’ont tenue jusqu’à la fin du tome 2 même si j’ai sauté des pages pour y avoir accès, c’est pour dire…

Je vous avoue que mon avis est hyper négatif, et que je vous dirai plus de passer votre chemin que de vous arrêter à ce livre. Cependant, je ne peux pas être complètement négative, il y a eu du bon. L’écriture d’Emilie Snow est fluide et captivante. L’univers du groupe aurait pu être mieux exploité, mais j’ai bien aimé l’ambiance et certains personnages hyper intrigants.

J’ai envie de lire le prochain tome qui concerne la sœur de Lucas et l’un de ses meilleurs amis membre aussi de Your Toxic Sequel. Cependant, j’ai peur d’être déçu comme je l’ai été ici donc ma lecture de cette série va s’arrêter pour le moment sur ce tome 2 et sur l’histoire de Lucas et Sienna.

Marked Men, tome 2 : Jet – Jay Crownover

Marked Men, Jet Résumé

*Je remercie les Editions j’ai lu pour ce sp*

J’ai eu un véritable coup de coeur pour le premier tome, et j’avais peur que celui ci soit en dessous comme cela arrive souvent avec les séries, mais même si cela a été le cas au final j’ai pris énormément de plaisir à le lire.

Cette différence s’explique car l’intrigue est très différente du premier, un peu plus dramatique et puis disons le clairement, passer après Rule est difficile car il a une personnalité imposante.

Et pour autant Jet et Ayden n’ont pas démérité, honnêtement j’ai plus qu’adoré faire leur connaissance du début à la fin et ce fut un véritable plaisir de retrouver toute la troupe des Marked Men.

Ayden et Jet ont flashé l’un sur l’autre un an auparavant mais n’ont pas voulu sauter le pas, préférant rester amis et colocataires. Néanmoins arrive un moment où cette attraction devient de plus en plus difficile à gérer, et la seule chose à faire est de sauter le pas et céder à la tentation qu’ils éprouvent l’un pour l’autre.

Ils m’ont ébahis tous les deux, Ayden lutte en permanence avec son ancien et son nouveau moi alors qu’elle pourrait juste être la combinaison des deux. Mais le plus surprenant a été de connaître son passé, on ne s’y attends pas du tout car entre la nouvelle et l’ancienne il y’a un monde de différence. Je dirai même que c’est le jour et la nuit.

Quand à Jet, c’est celui qui m’aura le plus marqué des deux, il n’est vraiment pas comme les Rocks Stars qu’on a l’habitude de voir, il enchaîne certes les conquêtes, c’est un vrai queutard mais il n’est pas arrogant ni irrespectueux pour autant. Il a beaucoup d’amour à donner, il a peur de souffrir et d’être utilisé. Une fragilité que j’ai adoré découvrir et qui a rendu son personnage encore plus attachant qu’il ne l’ai déjà.

Une chose que j’ai aussi adoré sur ce tome c’est que Jay a bousculé les codes, ici ce n’est pas la fille qui court après le mec mais le mec qui court après la fille et ce changement dans la routine est juste géniale. Sans compter le fait qu’elle s’est vraiment concentré sur leur histoire et ne nous a pas abreuvé de scènes de sexe, au contraire ils sont très bien placés.

Une histoire captivante, pleines de surprises et de rebondissements, addictive, sensuelle avec un couple saisissant qui m’a beaucoup touché,  et un groupe que j’ai de plus en plus envie de découvrir. Des Bad Boys certes, mais des Bad Boys au grand coeur. 

 

–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique ou poche) :

    


Les Avis de Marina et Jenni en Version Hugo Roman

Rock Me – Anna Wayne

Résumé - Rock me - Anna Wayne.png

City Edition, collection Eden (4 mai 2016) – Format ebook, environ 268 pages

avis-de-jenni-les-tentatrices

Rock Me me faisait de l’œil depuis un petit moment. J’ai été ravie de découvrir la plume d’Anna Wayne dans son premier écrit et l’encourage vivement à poursuivre. On constate rapidement le travail accompli de l’auteure ne serait-ce que par les références musicales qu’elle introduit dans tous ses chapitres. Son style d’écriture est plaisant, prenant et riche en douceur.

En débutant ce livre, nous rencontrons Liv, pour qui l’heure du grand départ a sonné, après avoir obtenu son diplôme en ingénierie informatique avec un niveau suffisant pour pouvoir intégrer un projet de recherche au MIT sur la côte Est des États-Unis.

Grâce à sa meilleure amie Maya, une nouvelle page se tourne. Car Comme elle, Maya vient de finir un projet au MIT en sciences cognitives et rentre chez elle en Californie et plus précisément à Los Angeles. Ayant son propre appartement et que Liv n’a pas décidé ce qu’elle voudrait faire après la fin de ses études, Maya lui a alors proposé de venir s’installer chez elle, le temps qu’elle souhaite dans son quartier à Venice.

Thomas est un chanteur de rock et fait partie du groupe The Invisible Shadows, les TIS. Il est le chanteur, mais aussi il compose et écrit également la plupart des morceaux. Leur succès est récent mais leur dernière tournée a fait un carton. Leur dernier album est en préparation mais malheureusement Tom est en totale manque d’inspiration… Pour remédier à son problème de page blanche, il décide de s’isoler en retournant chez lui à Venice, un appartement que ses parents lui ont laissé à leur mort.

Est-ce que sa rencontre avec sa voisine de palier lui fera retrouver l’inspiration ? Affaire à suivre…

Un récit à double voix à la première personne du singulier qui relate un rapprochement entre deux jeunes réservés qui tombent sous le charme l’un de l’autre dès leur rencontre. Anna Wayne est une auteure que je découvre et que j’ai apprécié pour l’énergie dont elle fait preuve. Avec une plume dynamique et entraînante, un ton léger et rafraîchissant, cette lecture plutôt jeune est sans prise de tête, m’a fait passer un agréable moment de lecture.

Les héros sont chou comme tout ! Deux grands timides qui vont se découvrir et se dévoiler en flirtant par le biais de titres de chansons, le tout avec subtilité. J’aime beaucoup l’idée de traduire les émotions et les sentiments des personnages principaux à travers des titres de musique. Certaines sélections ont d’ailleurs été une belle découverte et d’autres un plaisir d’écoute.

Ce que j’aurai à reprocher à cette lecture, ce serait le trop plein de guimauve. C’est très fleur bleue avec tout un tas de chichis. C’est mignon à souhait mais à la longue ce TROP devient moins attractif. Liv est mignonne et c’est justement ça le problème sur son personnage car elle est TROP mignonne. Elle est présentée comme ayant du caractère mais ne cesse de se laisser marcher dessus, voire même écraser par d’autres, la rendant plus grande gueule qu’autre chose et nunuche sur les bords à douter à tout va sans véritable raison et à être obnubilée par ses complexes. Je n’ai pas accroché plus que ça à son personnage… Pourtant, il aurait pu ressortir de ce roman un superbe duo mais son personnage ne m’a pas convaincue. Et c’est dommage car avec la place qu’occupe la musique dans le récit, cette lecture aurait pu être une véritable « pépite » … Cependant, l’auteure a du potentiel et une plume prometteuse. J’espère vraiment que sa plume finira par se révéler à bonne dose dans le romantisme avec un peu de piment pour accompagner le tout… ^^

Note 3

–> Retrouvez ce livre sur Amazon :

format-broche-rock-me format-numerique-rock-me

Neon Dreams, Tome 3 : Missing Dixie – Caisey Quinn

Neon Dream - 3 - Missing Dixie - Caisey Quinn RESUME.png

Editions Harlequin (15 juin 2016) – Environ 397 pages

Avis Jenni

Je remercie Netgalley et les éditions Harlequin pour ce service presse et pour m’avoir permis de kiffer cette histoire une fois de plus. Eh oui comme dit le dicton : jamais deux sans trois !

J’adore cette série et j’avais hâte de lire cette suite afin d’en connaitre plus sur la vie de Gavin. « Missing Dixie » est un troisième tome « époustouflant » et « sensationnel » que j’ai lu d’une seule traite car il m’a été impossible de m’en détacher un instant…

Gavin souhaite avant toute chose remettre de l’ordre dans sa vie avant de se lancer dans une relation avec Dixie. D’ailleurs, leur chemin s’était séparé dans le tome 1… Lui, prenant la direction de l’aéroport pour s’aventurer dans la musique avec Dallas en tournée. Elle, en choisissant de rester dans la maison de ses grands-parents. Il lui avait alors demandé une seule et unique chose : qu’elle l’attende ! Sauf que dans le tome 2, on découvre que Dallas est partie seul et que Gavin n’a pas informé Dixie de ses derniers choix. Elle était tombée sur lui par hasard, à deux reprises : une fois au bar où il travaille aux côtés d’une fille et une autre fois quand son frère a été porté disparu et qu’il est passé prendre de ses nouvelles.

Après des mois sans se voir, ils vont se retrouver l’un et l’autre dans la même pièce, cette fois pour une chose qui leur tient à cœur : le mariage de Dallas et Robyn.

Durant de longues années, Dixie a laissé les autres décider pour elle. D’avoir fait ce Road trip en hommage à ses grands-parents l’a fait grandir et, elle compte bien ne plus se faire marcher sur les pieds ! (que ce soit par Dallas, Gavin ou même Jaggerd). La musique fait toujours partie d’elle. Elle donne des cours de piano et de violon à des enfants défavorisés de son quartier. Bien plus qu’une activité, sa passion a pris vie ! Et se rend compte qu’on peut vivre heureux sans réaliser son rêve.

Après la séparation non officielle de leur groupe, Gavin a contacté son agent de probation pour trouver un moyen de réparer toutes ses erreurs. Il attend ce mariage avec impatience, ne serait-ce que pour montrer à Dixie que même si ce n’est pas encore parfait il travaille pour que ça le devienne et devenir l’homme qu’elle mérite.

Il y a un tremplin musical à venir prochainement… Dallas souhaite reformer le groupe et insiste pour que Leaving Amarillo retente sa chance… groupe sera-t-il prêt à se reconstituer et à retenter l’expérience ? N’est-il pas trop tard pour cela ? Ne serait-il pas plus simple de poursuivre chacun sa voie dorénavant ?

 

 

Ce volume est de loin mon préféré même si je les adore tous ! Celui-là est à la fois profond et intense en émotions et en bouleversements. J’ai frissonné à plusieurs reprises. Cette suite est émouvante et m’a bouleversée !

J’y ai découvert des personnages vrais, sensibles, fragiles, passionnés, blessés, déterminés, aimants, persévérants, agréables. Et je pourrais continuer encore longtemps comme ça… Bref, ils sont tout simplement géniaux ! Dixie est coriace et j’aime son tempérament. Elle a grandi en maturité et s’affirme dans cet opus. La vie de Gavin est loin d’être un long fleuve tranquille. Il mène un combat jour après jour pour s’en sortir mais aussi, pour reconquérir le cœur de sa bluebird. Il n’a pas toujours fait les bons choix et en paie les pots cassés. Il est un jeune homme brisé mais plus que tout il tient à se donner les moyens de s’en sortir en prenant cette fois les bonnes décisions. Son histoire est violente, déchirante et intéressante. Il y a un petit nouveau qui fait son entrée et je dois dire que l’histoire du petit Liam m’a fait froid dans le dos.

Caisey Quinn est une auteure que j’admire pour son talent d’écriture. À chacune des pages elle parvient à nous toucher comme jamais par le vécu, les émotions et les sentiments de ses personnages. « Neon Dreams » est une belle leçon de vie ! C’est une série géniale que je relirais avec autant de plaisir à chaque fois. Une série incontournable, à ne pas manquer, qui nous lie d’affection à un groupe de jeunes artistes musiciens qui n’ont pas été épargné par la vie mais qui sont soudés par des liens forts : « la famille », « l’amour » et « l’amitié »…

-Énorme Coup de cœur-

Note 6 rose gros coup coeurLogo Tentatrice sp 1

Avis Marina

La trilogie Neon Dreams se termine sur Missing Dixie… Et j’ai un pincement au cœur à l’idée de quitter les personnages de Caisey Quinn.

Comme Jenni l’explique plus haut, ce dernier tome est celui où les membres du groupe Leaving Amarillo se retrouvent après avoir « grandis » séparément.

Dallas et Robyne se marient et s’apprêtent à accueillir leur enfant… Dixie a gagné en assurance lors de son road-trip, et a monté une école de musique pour les enfants défavorisés… Quand à Gavin, il a pris conscience qu’il pouvait avoir un avenir avec la femme qu’il aime, à la condition de faire table rase de son passé.

Et c’est de sa capacité, à y parvenir, à faire les bons choix et à garder espoir, que dépend l’avenir de leur trio en tant que groupe de musique… Mais, pour ce qui est de son futur avec Dixie, il ne sera possible que si la jeune femme peut pardonner toutes ses erreurs passées et accepter la part d’ombres qui habitent Gavin.

Si Dixie m’a beaucoup touchée par sa générosité et sa sensibilité, j’ai complètement craqué pour Gavin…

Il est le personnage le plus sombre et torturé de Neon Dreams…mais aussi le plus bouleversant et le plus sexy…

Je regrette de ne pas avoir eu plus de détails sur le road-trip de Dixie, mais je me suis délectée de l’histoire du batteur. Aussi triste soit-elle, le message d’espoir qu’elle contient est magnifique.

J’espère avoir l’occasion de relire un livre de Caisey Quinn… Et si vous ne l’avez pas encore découverte, il devient urgent pour vous de lire Neon Dreams.

A lire

Note 4,5

Vous trouverez ce roman sur Amazon

Neon Dreams - 3 - Missing Dixie - Caisey Quinn BOOK.png Neon Dreams - 3 - Missing Dixie - Caisey Quinn EPUB.png

en version brochée : ici

en version numérique : ici

Neon Dreams, Tome 1 : Leaving amarillo – Caisey Quinn

A Neon Dreams, Tome 1 Leaving amarillo - Casey Quinn

 ~ Éditions Harlequin, Collection &H (Sortie le 27.04) –  448 pages ~ 

Avis Jenni

Je dois dire pour commencer que j’adore la couverture. Elle est tout simplement canon et donne envie d’approfondir l’analyse.

« Leaving Amarillo » est une histoire que j’ai repérée depuis un petit moment et que j’avais hâte d’avoir entre les mains. C’est chose faite, et je remercie Netgalley et les éditions Harlequin pour m’avoir permis de découvrir cette histoire en service presse.

 

Le jour de l’enterrement de leurs parents, Dixie et Dallas rencontrent Gavin. S’ils sont orphelins et ont étés recueillis par leurs grands-parents, leur nouvel ami est aussi démunis qu’eux… Tous les trois vont aussitôt devenir inséparables, unis plus que jamais et partager un rêve en commun.

Ensemble ils ont formés le groupe « Leaving Amarillo », Gavin Garrison est le batteur et le meilleur ami de Dallas, mais aussi le premier garçon pour qui Dixie a eu un coup de cœur. Mais une relation qui ne pourra jamais voir le jour étant donné que Dallas a posé une limite à leur amitié avec Gavin : « ne jamais s’approcher et toucher sa sœur ! » Une promesse que Gavin a jusqu’à présent toujours respectée puisqu’il a toujours maintenu ses distances avec Dixie.

Plus les années passent et plus les sentiments de Dixie à l’égard du batteur s’intensifient… Lasse et blessée de son attitude à l’éviter et à ne jamais la toucher, elle est aussi anéantie de voir toutes les groupies se pavaner devant celui qu’elle aime et souffre de le voir enchaîner les conquêtes dans du sexe sans attache avec des inconnues, le tout sous ses yeux. Elle est là mais il ne la voit pas, du moins pas comme elle aimerait. Et ne sera toujours QUE la petite sœur de son ami !

Tous les trois parcourent le Texas à bord d’une vieille Chevrolet, qui les transporte eux et leurs instruments, de concert en concert, pour jouer leur musique, dans l’espoir de décrocher un contrat avec un manager.

Lorsqu’ils se rendent pour une tournée dans un festival auquel ils ont été sélectionnés, la semaine risque d’être rude et difficile à gérer émotionnellement… D’autant que si Dixie écoutait son cœur, elle se jetterait dans les bras de Gavin. Mais ce qui la retient et qui freine son geste, c’est la peur que la dynamique du trio change et de tout gâcher entre eux. Malheureusement, elle devra prendre sur elle et faire avec car sa place est auprès des deux hommes qu’elle aime, certes si différemment…

 

Je ne peux cacher la frustration que j’ai ressentie à la fin de cette histoire ! « Bordel… Une fin qui vous laisse sur votre faim ! « 

« Leaving Amarillo » est un plein d’émotions qui vous transporte et vous touche en plein cœur avec des protagonistes attachants et touchants. Je me suis liée d’affection pour ce trio rocambolesque, leurs péripéties vous tiennent en haleine, à tel point que l’on a la sensation de vivre leur aventure à leurs côtés.

Caisey Quinn traite de sujets sensibles et douloureux mais de façon parfaitement maîtrisés, avec une plume délicate, agréable, palpitante et totalement addictive. Elle cerne plus précisément les enjeux de l’amitié et de l’amour et est parvenue du début jusqu’à la fin à me scotcher à cette histoire ! La relation de Dixie et Gavin est enivrante, mais pas que … Tous les ingrédients sont présents pour vous transporter et vous faire vibrer au point d’en perdre la tête. Une lecture captivante, prenante et pétillante d’amour à souhait !

C’est avec regret que je quitte ce trio, et il me tarde de rapidement les retrouver …

A lire absolument…

 

Note 4

Logo Tentatrice sp 1

 

 

 

 

 

Avis Marina

Il y a des livres que l’on termine en se disant « Mais, pourquoi je l’ai laissé traîner dans ma PAL pendant 4 mois ? » Ce premier tome de Neon Dreams de Caisey Quinn en fait parti…

Je suppose que j’avais une pile de livres à lire en priorité qui a relégué celui-ci en bas de la liste… Et puis, j’avoue que le résumé me donnait l’impression d’un New-adult, lu et relu… Le meilleur ami du frangin qui jure ne jamais se taper la petite sœur de celui-ci, n’est pas vraiment une histoire originale…

Et pourtant, j’ai adoooooooré Leaving Amarillo !

A tel point que je me fais violence pour rédiger cet avis plutôt que de me précipiter sur le deuxième tome.

Surtout que Jenni a déjà dit tout ce qu’il y avait à en dire !

Caisey Quinn parvient à nous faire habiter la tête et le cœur des héros…

On s’identifie tellement à eux, qu’à aucun moment je n’ai levé les yeux au ciel d’agacement… Alors que, d’habitude, ce genre de dilemme me laisse de marbre…

Tout simplement parce que les enjeux, de la relation entre Dixie et Gavin, vont bien delà d’une promesse entre deux potes… Dans ce livre, on parle d’une passion commune pour la musique qui a permis à trois enfants brisés de survivre… On parle d’une amitié qui a remplacé une famille disparue… On parle d’une attirance physique qui a pris naissance dans des sentiments profonds…

Alors, ne faites pas comme moi… Ne mettez pas ce livre de côté en vous disant qu’il ne vous touchera pas… Vous feriez la même erreur que moi ! Il est à lire absolument !

A lire

Note 4,5

Pour retrouver ce livre sur Amazon Cliquer sur la couverture

neon-dreams-tome-1-leaving-amarillo-734394-250-400

 

Thoughtless, Tome 5 : Sauvage – S.C. Stephens

Thoughtless - 5 - Sauvage - S.C. Stephens RESUME.png

~ Edition Hugo Roman (Juillet 2016) ~ Environ 560 pages ~

Avis Jenni

Même si j’étais pressée de découvrir l’histoire de Griffin, je craignais que le récit soit répétitif étant donné que je l’ai lu à la suite de « Sensible »… Mais finalement pas du tout ! C’est tout autre chose.

C’est un véritable plaisir de retrouver Griffin. « Sauvage » est génial et reflète à la perfection l’image que j’avais de ce D-Bags si … SPECIAL ! Il est hors norme celui-là ! J’ai ri avec lui et J’ai ri de lui !

Je remercie les éditions Hugo roman pour l’envoi de ce service presse.

Alors qu’iI a tout pour être heureux, Griffin n’aspire qu’à une seule chose : briller sous les projecteurs. Une prochaine tournée arrive à grand pas et il attend beaucoup de celle-ci…
Relégué au rôle de bassiste pendant trop longtemps alors qu’il rêve d’être sur le devant de la scène. Il se dit être un génie et est persuadé que les autres membres du groupe ont peur qu’il leur fasse de l’ombre, s’ils lui donnaient l’occasion de briller. Cet homme sauvage, à l’ego surdimensionné, en a assez d’être dans l’ombre de Kellan Kyle. Il est temps pour lui de passer à la guitare solo, et d’être sous les projecteurs. Il estime être le meilleur et tout le monde devrait le savoir !
Marre d’être écarté du rôle qu’il veut depuis toujours et se sentant incompris et rejeté par les autres qui le trouvent immatures en ne prenant rien au sérieux, il bout intérieurement et est à la limite de l’explosion et de nuire au groupe. De toute évidence, il n’est pas un membre à part entière. On l’avait assigné à un rôle qui l’obligeait à se fondre dans le décor, à passer inaperçu. Or, cette place sur scène ne lui correspond pas et il en a sa claque d’y être confiné ! Anna est la seule qui parvient à le comprendre et à le réconforter. Avec elle il sent qu’il ne compte pas pour du beurre.
Lorsque Griffin a une idée en tête, il est difficile de lui faire entendre raison. C’est même quasi impossible ! C’est pourquoi, lorsqu’une occasion se présente à lui, pour faire carrière seul, il n’hésite pas une seconde à tout plaquer et à tourner le dos aux D-Bags, en pliant bagages direction L. A. avec sa femme et ses filles, sans se retourner. Il compte régner en maître sur scène et rien ni personne ne pourrait l’en empêcher.
Il veut son heure de gloire sous les projecteurs sans que les autres ne lui fassent de l’ombre. Est-ce trop demander ? A réagir de la sorte, il oublie malheureusement que son comportement ne concerne pas juste sa petite personne. Il affecte aussi tous les gens qui sont liés à lui et il va vite déchanter car à vouloir plus, il ne va plus rien lui rester…

S. C. Stephens s’est totalement accaparé le personnage. Son récit est à la perfection l’image que j’avais de Griffin. Il est égocentrique, orgueilleux, odieux, menteur. La célébrité va lui monter à la tête et le rendre abruti. Il est insupportable, exécrable, exubérant, totalement décalé et imbu de sa personne. Sérieusement, il vit dans son petit monde à lui et je ne sais pas combien ils sont dans sa tête ! Il est le « best de la connerie » ! Eblouit par sa perfection, il est une diva et se comporte comme un connard. Sa folie va être destructrice car une fois qu’il aura touché le fond, il ne lui restera plus qu’à prendre conscience de la vraie valeur des choses. Si cela n’est pas trop tard…

Anna et Griffin forment un duo explosif, hallucinant et ahurissant ! Elle est vraiment faite pour lui. En tout cas, il ne laisse aucun répit à sa femme. Perso je ne pourrais pas vivre avec un tel phénomène. C’est un crétin mais qui se révèlera être attendrissant lorsqu’on finit par le connaitre (en tout cas sur les derniers chapitres !)

Ce livre aura été bénéfique pour moi puisqu’il m’aura réconciliée avec Kiera. Il était temps qu’elle se bouge un peu et qu’elle fasse moins l’idiote. ^^

Ce n’est pas mon livre préféré de la série car je trouve que le récit manque un peu de rythme et de surprises étant donné qu’on sent les choses arriver, mais je suis contente de l’avoir lu quand même. Griffin aura eu toute mon attention durant cette lecture. Au fil des pages, on le voit évoluer, mûrir et devenir responsable. Et on se dit « ENFIN !!! ». Il était temps qu’il se prenne en mains ! J’ai eu de la peine pour lui, à ne pas voir ce qu’il a autour de lui, ni à prendre conscience de la chance qu’il a. Néanmoins, je tire mon chapeau à Anna pour supporter ce fou. Elle a bien du courage !
Note 4

LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2

Avis Marina

Avec ce 5ème tome de Thoughless, SC Stephens m’a bluffée… Griffin est, effectivement Sauvage, mais, il révèle dans ce livre, une personnalité bien plus complexe.

Dans les tomes précédents, Griffin me faisait rire et j’étais heureuse de constater que ce volume lui était consacré. Pourtant, je l’avais très mal cerné… Quand il jouait les divas, j’y voyais des traits d’humour. Je ne soupçonnais pas qu’il avait un ego autant surdimensionné…

Au début, j’ai donc été un peu déstabilisée de découvrir à quel point il est…perché…ou crétin…au choix !

Griffin vit un rêve éveillé. Et pourtant, il fantasme tellement qu’il perd de vue la réalité… Persuadé d’être génial, bien au dessus de tout le monde, il vit comme une injustice de ne pas occuper le devant de la scène. Jaloux des attentions que les fans de D-Bags accordent à Kellan, il demande à être mis sous les feux des projecteurs. Mais devant son peu de sérieux, de concentration et d’investissement, les autres membres du groupe rejettent cette idée, qui pourrait nuire à leur succès.

Griffin les soupçonne d’être jaloux de son « génie » et de le reléguer à la basse de peur qu’il leur fasse de l’ombre. Dès qu’une proposition de connaître la gloire en solo se présente, il n’hésite pas. Il quitte le groupe, les mettant dans une situation difficile, pour se lancer dans une carrière d’acteur…. Entraînant avec lui sa femme Anna et leurs deux filles, à Los Angeles.

À vouloir encore plus de lumière, Griffin va se brûler…et comprendre l’importance de tout ce qu’il avait quand il aura tout perdu… Le succès et l’argent mais surtout ses amis et sa famille, qu’il entraîne dans la déchéance par pur égoïsme.

Au début de l’histoire, j’ai ri de ses délires et de ses frasques. J’ai kiffé la relation qu’il entretient avec Anna. Ils sont autant des meilleurs amis complices que des amants passionnés. Ils sont vraiment faits l’un pour l’autre, tant leur complicité est torride.

Mais quand son délire va trop loin, qu’il se transforme en connard égoïste et menteur, il m’a vraiment agacée. On voit le mur arriver, mais il continue à foncer tête baissée dedans… Et je l’ai détesté son comportement envers Anna…

Puis, vient le moment où Griffin a réussi à m’émouvoir… Même s’il mérite sa déchéance, j’ai compatis à sa souffrance et j’ai été bouleversé par ses remises en question… Je n’ai jamais souhaité une seconde chance à quelqu’un qu’à Griffin…

Le héros évolue tellement, qu’on a l’impression de découvrir 4 Griffin différents…. Et bizarrement, ce n’est pas celui qu’il est à la fin que j’ai préféré… je crois que j’étais plus attachée au Griffin grande gueule, vulgaire et « brut de pomme », que je ne le pensais…

L’histoire n’a pas un rythme effréné et je n’ai pas été « tenu en haleine »… Pourtant, je n’ai pas pu le lâcher après l’avoir commencé. SC Stephens nous entraîne dans une vraie métamorphose du héros… Et d’une manière que j’ai trouvé addictive…

Note 4