Just Sex & Tattoos – Mina Zadig

En lisant le résumé de cette histoire, je ne savais pas trop. J’étais tentée sans vraiment l’être. Mais… vous connaissez (ou pas) ma faiblesse pour les livres, et je suis tellement contente de m’être montrée faible une nouvelle fois.

J’ai lu cette histoire en moins de 24h, j’étais vraiment dans le truc.

Dès les premiers chapitres, j’ai ri, beaucoup. Camille, cette éditrice de SF, m’a beaucoup plu et sa meilleure amie, Mel, éditrice de romance, plus encore. J’ai adoré leur relation, complètement fofolle et tarée, mais surtout une vraie relation d’amitié. Et j’ai beaucoup aimé être baignée dans l’univers de l’édition. Ce n’est pas majeur mais j’ai aimé.

Thunder, hummm, Thunder était sympa. En fait, j’avais en tête l’image d’un mec que je trouve vraiment canon (et pas du tout celui de la couv’). Mais Thunder est aussi un peu un con sur les bords. Pas beaucoup mais un peu. Je ne m’attendais pas du tout à leur premier rapprochement, c’était chaud, inattendu (enfin attendu mais pas comme ça) et je suis restée un peu en mode « euh… Okayyyyy, mais vraiment ?! » – aussi appelé mode WTF

J’ai trouvé Camille faible mais… j’ai aussi compris sa faiblesse et je pense que je l’aurais été également (ouais j’suis pas fière #merdelegirlpowerquoi). Thunder a fait monter ma température corporelle 😏 . J’ai ressenti ce que Came ressentais, sexuellement parlant, ça donnait envie et c’était hot !!

Bon à côté de ça, il y a aussi une histoire. L’histoire de deux personnes fermées à l’amour du fait d’antécédents. Qui se permettent de redécouvrir les choses, prendre des risques. J’ai aimé l’honnêteté dont Came a su faire preuve à un moment, et tant pis pour le risque qu’elle prenait.

Bref, une très très chouette lecture, dans laquelle je me suis amusée. La plume de Mina est fluide et très agréable. Merci aux éditions Addictives.