Dark man in love – Mila Marelli

Dark Man in Love – Mila Marelli – Editions Addictives – Version Numérique – Sortie le 19/09/2019

Je remercie les Editions Addictives pour ce Service de Presse.

Dark man in love est une New Adult avec un soupçon de Dark Romance tellement les héros sont des écorchés vifs.

Les frères Kay étaient trois, mais depuis le meurtre d’Adam, deux années auparavant, il n’y a plus que Logan et Aaron qui lui, survit rongé par la culpabilité de n’avoir jamais pu protéger son frère. Ils vivent dans une petite ville, près de Miami, chacun propriétaire d’une affaire, Logan, une salle de sport, Aaron, un salon de tatouage. Lorsque ce dernier se rend compte que le bar de son défunt frère a été vendu, il rentre dans une rage folle. Il décide que ça ne se passera pas ainsi, surtout quand il découvre qui l’a acheté, Ashley Grayson, fille du gouverneur, et qu’elle compte ouvrir un night-club dédié au striptease-pôle dance !

Leurs échanges seront systématiquement tendus, acerbes, avec un Aaron habité par la colère, qui ne veut plus rien avoir à faire avec les femmes, qu’il voit comme des poisons et une Ashley qui ne se laissera pas intimider !

La cohabitation va être difficile avec ces deux personnalités !

Une histoire, dense, intense, surprenante comme je les aime, où les héros évoluent, se déchainent, se complètent, se détestent pour mieux s’aimer, se découvrir.

L’auteure a vraiment construit sa trame narrative puisqu’on découvre le passé de chacun a travers les yeux de l’autre. Les informations sont données au compte-goutte. Le puzzle prend forme au fur et à mesure que les pages se tournent. De plus, elle a réussi également à me surprendre sur les rebondissements, en n’allant pas où je l’attendais.

La complexité de chaque personnage démontre bien tout le travail de profondeur qu’elle a apporté à sa romance, tout comme les nombreux personnages qui gravitent autour d’Aaron et Ashley ou interviennent dans l’histoire.

Il est vrai que ces deux héros embarquent le lecteur par leurs fêlures… Aaron m’a réellement touchée avec cette culpabilité vis-à-vis du meurtre de son frère, il sombre, s’enfonce dans ses remords, il n’arrive pas à faire le deuil, revit inlassablement chaque nuit ce drame et la découverte macabre de son frère. C’est un écorché vif qui se refuse de toucher ou d’être touché, tout sentiment, tellement les plus sombres l’habitent, l’étouffent, s’empêchant de vivre depuis deux longues années, agissant presque comme un reclus. Il est devenu un quasi-asocial, irascible, colérique, se contentant de ses proches, et cela ne s’arrange pas avec le procès pour son frère qui approche,  ni avec l’arrivée d’Ashley en ville.

Il se refuse tout rapport avec des femmes mais la belle stripteaseuse va bousculer cette promesse.

La vie n’a pas épargné Ashley même si c’est la fille du gouverneur. Elle surprend par sa ténacité, mais aussi sa fragilité. Elle est vite déstabilisée par Aaron même si elle ne le montre pas. L’attirance charnelle entre ces deux-là est saisissante, tenace, mais pourra être aussi blessante qu’une délivrance, tout en menant à l’acceptation. Le chemin sera long pour nos deux héros pour se connaître, aller au-delà des apparences, s’accepter, s’apprivoiser.

Leur parcours est un incessant va et vient entre, je te déteste puis je veux bien t’apprécier. L’un comme l’autre s’attirent et se repoussent tel des aimants,  leur relation n’est pas conventionnelle, vu le genre de personnages. La ligne de conduite que s’est fixée l’auteure est menée jusqu’au bout. On ne se retrouve pas avec un héros écorché vif qui fait volte-face et devient tendre avec des mots doux. Aaron déploie ses ailes petit à petit tel un phénix qui renait mais ce sera très lent, et il restera cet être brisé par cet évènement si traumatisant.

J’ai vraiment passé un moment de lecture, addictif par ce soupçon de suspense à propos du meurtre et du procès, grâce aux personnages qui se détestent et pourtant vont se reconstruire grâce à l’autre. Je ne dévoile volontairement que très peu de choses dans mon avis, pourtant bien long. C’est un livre dont vous apprécierez d’imaginer puis de comprendre les liens, le passé de chaque personnage, principal ou secondaire.

Je suis ravie d’avoir découvert la plume, le style de cette auteure qui m’a complètement embarquée dans son histoire atypique, retorse, intense en émotions. Tout y est bien dosé et maitrisé, si bien que j’ai passé un beau moment livresque, malgré le caractère si sombre d’Aaron.

 

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture :

Devious Desire – Mila Marelli

Image résumé
Editions Addictives, Collection LUV ( Juillet 2019) – Format Numérique

Avis de Valou

Je remercie les éditions Addictives pour ce service presse.

« Devious Desire » c’est en quelque sorte, une version des temps modernes de Roméo et Juliette. Dans cette histoire culte, ce sont les Montaigu et les Capulet qui s’opposent à l’amour qui unit les deux jeunes gens. Ici ce sont les Benson et les Richards qui se font la guerre dans le milieu très fermé de la joaillerie de Luxe.

J’ai apprécié que Mila Marelli parle d’un milieu qui n’est pas souvent abordé dans la romance. L’univers de la joaillerie et des pierres précieuses est confidentiel et mystérieux. Elle a su parfaitement retranscrire cette atmosphère dans sa trame. On sent que l’auteure s’est vraiment documentée sur le sujet et c’est un véritable plus dans ce roman.

Revenons à l’intrigue principale. Harper Richard et Rafael Benson sont tous les deux les héritiers de grandes familles, historiquement implantés dans le secteur de l’orfèvrerie. Ils se connaissent depuis très longtemps et vouent une haine sans borne à leur concurrent. Tout est bon pour s’arracher à prix d’or, les perles ou les pierres précieuses les plus rares pour les transformer en bijoux somptueux, vendus à des clients fortunés. Harper est une créatrice dans l’âme. Mais son père la pousse, pour ne pas dire, l’oppresse pour qu’elle fasse le nécessaire afin de lui succéder à la tête de l’entreprise Richard. Cet homme est particulièrement détestable et maltraitant avec sa fille, qui ne cherche que la simple reconnaissance de son père.

C’est lors d’un voyage en Australie, que Harper et Rafael vont se retrouver pour une vente aux enchères de diamants roses, particulièrement rares. Ces passionnés, façonnés par leur famille respective, vont succomber à l’attraction qui fait,malgré tout, rage entre eux.

Arriveront-ils à dépasser les conflits familiaux, ou ne cherchent-ils pas à utiliser l’autre pour arriver à leur fin ?

Il m’a manqué quelques chapitres supplémentaires, peut-être sous forme de flashback, pour mieux comprendre comment Harper et Rafael se sont connus par le passé, notamment au lycée. Les sentiments de Rafael sont d’emblée très forts pour sa belle et on comprend qu’il est épris d’elle depuis très longtemps. Cependant, j’ai passé un très bon moment avec ces deux-là. Si au début Rafael reste sur la réserve pour se protéger, l’explosion des sens et des sentiments vont les mener à développer une relation fusionnelle, sexuelle et passionnelle. On pourrait dire qu’ils sont les meilleurs ennemis au monde pour paraphraser la chanson de Zazie et Axel Bauer. Leur histoire d’amour passionnée est passionnante à lire. On se demande si cet amour fragile va pouvoir survivre à la pression de leur famille respective. Je ne me suis pas ennuyée une seule minute, j’ai aussi apprécié lire l’alternance des points de vue d’Harper et Rafael pour connaitre leur état d’esprit.

Seul petit regret: j’aurai aimé lire un vrai clash à la fin du roman, entre Harper et son père, parce que bon sang il le mériterait tellement !!

Bref, je vous recommande cette romance, idéale en lecture estivale. Vous allez vous aussi faire connaissance avec ce très beau couple bataillant dans un univers de luxe et de manipulation pour sauver leur amour, et rêver de beaux bijoux faits de Tanzanite et de diamants roses !

 

Cliquez sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format numérique sur Amazon:

couv num