Pour Mara – Mary Matthews

Pour Mara est un roman qu’on dévore sans même voir le temps passé. On est tellement subjugué et prit par la romance et l’environnement, qu’on ne voit pas les pages filer à toute allure.

J’ai été grandement touché par le duo formé par Eneko et Mara leur histoire est bouleversante et d’une intensité folle et très touchante.

La profondeur de leurs sentiments rend leur amour tellement puissant, qu’ils vont chacun à leur tour l’utiliser comme arme afin de se libérer de leurs chaînes.

Avec Mary, nous avons encore droit à des thématiques forts, originales, graves mais aussi actuels et qui vous mettent dans une rage folle. L’esclavage moderne est un phénomène ignoble de notre société moderne et qui malheureusement devient de plus en plus répandue. Les lois et moyens mise à disposition pour lutter contre ce fléau sont insuffisants et pas satisfaisants.

C’est une romance qui ne laisse pas indifférent, c’est beau, fort, puissant et sensible. Un vrai coup de cœur !

Qu’en avez-vous pensé ? Il vous tente ?

Black Bird’s Song – Mary Matthews

Qu’est-ce que j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire au début de ma lecture. Un vrai choc d’ailleurs, car c’est une première pour un roman écrit par Mary Matthews. 

C’est une auteure qui a toujours eu le don de m’emprisonner dans son univers dès les premières lignes de son récit. Mais pour Manson et Dolls, la route fut chaotique.

Ils m’ont d’abord laissé de marbre, j’ai eu du mal à m’attacher à eux. Je suis pourtant fan des mecs qui ont un lourd passif et avec ces deux-là, on est assez bien servi. 

Dolls est le magnétique chanteur du groupe de rock Shadow’s Blossoms. Il a aussi un très gros problème avec la drogue et son agent a engagé Manson pour qu’il garde un œil sur lui, chose que Manson aura du mal à faire. 

Dolls est un personnage sulfureux qui obtient tout ce qu’il veut par l’argent ou le sexe. 

Avec lui, l’adage Sexe Drogs and Rock’ N ‘Roll n’a jamais aussi bien porté son nom. 

C’est aussi une personne qui cache sa souffrance derrière la cocaïneIl se sent coupable de beaucoup de choses et malheureusement son mal-être n’affecte pas que luiSeul contre tous, il ne fait aucun effort pour changer la donne. L’arrivé de Manson dans sa vie va lui faire un bien fou

Il vivait encore dans le passé, mais va petit à petit reprendre confiance en lui et a son art. 

Manson alias Fire ou Baby est un jeune homme de 25 ans très ouvert, un peu dissipé mais très mature qui vit pour son MC. Même s’il arrive à le cacher, il manque lui aussi de confiance en lui à cause de son physique pas comme les autres. Avec Dolls, il va apprendre à s’accepter et à s’aimer tel qui l’est.

Il m’a fallu un peu plus de la moitié du roman pour rentrer dans l’histoire. J’ai apprécié le fait que leur relation ait prise le temps d’évoluer au cours de la tournée. Cependant, je ne ressentais ni émotion ni sentiment de leur part. Ce fut très frustrant pour moi et encore une fois très inhabituelle pour un roman de Mary. 

Et puis il y a eu ce petit je ne sais quoi… Un déclic, et je me suis tout pris dans la gueule comme un retour de boomerang. 

Je suis enfin rentrée dans l’histoire et j’ai apprécié chaque mot et chaque ligne jusqu’à la fin. J’en voulais même plus. Si je me base uniquement sur cette partie du roman, Black Bird’s Song pourrait presque être un coup de cœur tellement j’étais prise dedans.

À mon avis, ce qui a manqué à ce livre, c’est le fait qu’il ne soit pas un roman à 2 voix. Nous n’avions que le point de vue de Manson, et j’aurais aussi apprécié avoir celui de Dolls qui est un personnage vraiment intéressant. Entrer dans sa tête doit être un vrai bordel lol, mais à mon avis, cela aurait donné une autre dimension à l’histoire.

Pour finir, Black Bird’s Song est une romance très plaisante, mais dont le démarrage fut un peu long à la détente

Note : 3.5 sur 5.

Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon, en cliquant sur les liens des formats qui vous intéressent : Format Numérique , Format Broché

Unlawful – Amélie C. Astier & Mary Matthews

Résumé WP(11)
Unlawful – Amélie C. Astier & Mary Matthews * Auto-éditions (Avril 2020) * 390 pages

*Nous remercions Amélie et Mary pour ce Service Presse*

Adji

J’ai eu envie de lire Unlawful dès que j’ai vu les extraits publiés par les auteurs. Je ne connaissais pas du tout l’univers de l’URBEX. Ce fut même la première fois que j’en entendais parler, cela m’a rendu encore plus curieuse de découvrir ce roman. 

Et j’ai plus qu’apprécié le voyage, je suis encore même bouleversé de mes derniers instants avec Unlawful. Au moment où j’écris cet avis, les larmes coulent toutes seules. Ce n’est pas la première fois avec le duo Amh et Mary et cela ne sera sûrement pas la dernière.

Avec ce Roman, nous plongeons directement dans un milieu inconnu du grand public.

En compagnie du youtubeur Lennon et de ses acolytes Wes, Sam et leur toute nouvelle recrue Effie, nous ferons un voyage international en remontant dans le temps à la découverte de trésors cachés au commun des mortels. Des endroits assez insolites où se mêlent Histoire, Beauté et Dangerosité.

Lennon est un jeune homme charmant qui vit de sa passion. Il est bourré d’humour et fait assez inhabituel, il est superstitieux et croit aux fantômes. Il m’a fait beaucoup rire. Il est accessible tout en gardant quand même une part de mystère.

Effie est quant à elle une incroyable, battante. C’est une jeune femme de 21 ans remplie de courage, et qui voit sa vie future se désintégrer sans qu’elle ne puisse y faire quelque chose. Impuissante face à l’horreur qui va lui tomber dessus, elle décide pourtant d’y faire abstraction. Inconscience ou pas, elle veut juste oublier pendant un temps et partir à l’aventure avec l’un de ses Youtubeurs préféré pendant 2 mois.

Ils n’étaient pas prêts pour l’amour, d’ailleurs, ils ne la cherchaient pas. 

Effie, tout comme Lennon préfère les relations éphémères, des relations qui ne les poussent pas à s’engager envers quelqu’un, mais le destin en a décidé autrement.

En tant que petite exploratrice des rues parisiennes, quitte à me perdre, mais en général, c’est comme ça que l’on découvre de petites merveilles. Je suis tout de suite rentrée dans l’histoire et comme Effie, j’avais très hâte de faire ce voyage et d’être émerveillée🤩.

En plus de mon apprentissage sur l’univers de l’URBEX avec les lois qui la régissent, les précautions à prendre lors de la visite d’un site et tout ce qu’il faut faire pour découvrir un site. J’ai aussi été beaucoup instruit sur l’histoire des sites et des pays où ils se trouvent.

On sent la passion et le travail de recherche immense effectué par les auteurs pour nous donner un maximum d’informations et nous faire vivre cette aventure comme si on y était. D’ailleurs, elles ont aussi mis des photos des spots (lieux d’URBEX) sur un fichier disponible par un lien que vous découvrirez en début de lecture.

Ayant une mémoire assez sélective lol, je ne vais malheureusement pas tout retenir, mais j’ai adoré le voyage. La visite des différents spots m’a transporté. 

J’aurai pensé décrocher à un moment donné, car découvrir ce phénomène ainsi que les histoires qui accompagnent chacune des visites occupent une grande place dans ce roman. C’est beaucoup d’informations à emmagasiner (comme cet avis ^^)ce qui a emmené un peu de longueur, mais qui pour moi ne m’a pas déranger plus que cela, j’adore l’histoire.

Japon – Secret Love Hôtel

Mais parlons de mes quelques regrets :

L’histoire ayant été axé beaucoup sur l’univers de l’URBEX, on n’a pas pu avoir une meilleure vue sur l’évolution de la romance entre Lennon et Effie. Je parle en terme de temporalité, par moment je ne savais plus à quelle semaine on était de leur départ ce qui peut fausser le temps sur le développement de leur relation.

Nancy par exemple dont vous allez découvrir l’avis pense que cela a été trop rapide. A contrario, pour moi, ce ne fut pas le cas. Leur relation a pris le temps qu’il lui fallait pour avancer.

Ils étaient ensemble quasiment 24H/24 et 7J/7. En ce voyant autant comme ça, les sentiments se développent plus vite et beaucoup plus intensivement d’après moi. Et encore, j’ai trouvé que c’était un peu lent, j’ai failli être frustrée 😂.

Mon autre regret concerne le manque de frisson lors des visites, comme Nancy, j’aurai aimé avoir plus de coups de flip, car oui, l’URBEX n’est pas pour tout le monde. Cela n’est en rien une simple promenade de santé.

En dehors de ça, c’est une romance que j’ai adoré découvrir, j’ai aimé le message que les auteures nous font passer et le questionnement et la prise de conscience qui s’en suit. J’ai aimé la complexité de ce couple. De même que j’ai aussi beaucoup apprécié la relation que tous les personnages entretiennent ensemble beaucoup plus forte qu’une simple amitié.

 


 

Nancy

J’écris mon avis “à chaud”, du coup, je suis forcément sous l’émotion, très forte, ressentie à la fin de Unlawful. Néanmoins, je reste sur ma faim.

À la lecture du résumé, j’étais emballée. Ne connaissant pas l’univers de l’urbex, j’étais impatiente de lire cette histoire, de découvrir un monde qui m’était totalement inconnu. Je l’imaginais pleine de danger, de suspense, de découvertes, et comme toute romance, d’amour.

Finalement, je suis assez mitigée.

Les images mises à disposition par les auteures peuvent permettre une immersion plus importante, mais me concernant, ce ne fut pas le cas. Les descriptions des lieux ne m’ont pas transportée alors que l’univers me paraissait hallucinant. De tête, je n’ai réellement apprécié qu’un seul spot.

Lennon est un youtubeur assez connu qui pratique l’urbex avec ses amis. Son personnage est énigmatique, il est très superstitieux, trait de caractère étonnant et même rare dans les livres, je ne crois pas en avoir beaucoup rencontrés, d’autant plus à son âge, et de manière générale. Ses petites attentions (capitales pour lui) à chaque découverte d’un lieu, apportaient un aspect comique à la chose. J’ai pas mal rigolé en me fichant, je le reconnais, un peu de lui, comme ses amis explorateurs. 

Effie, est une jeune étudiante, aventureuse dans l’âme, qui suite à une terrible nouvelle va voir sa vie chambouler. Bien qu’elle paraît forte, avec la volonté de se battre, il m’a manqué plus de profondeur sur son caractère pour pouvoir parfaitement la cerner. En effet, j’ai eu l’impression que les auteures n’ont fait qu’effleurer son personnage. Je n’ai pas suffisamment ressenti les émotions qu’elle vit durant les explorations pour pouvoir m’attacher totalement à elle.

J’ai découvert énormément de choses grâce à ce livre sur l‘univers de l’urbex, que je ne connaissais pas du tout avec également un petit cours d’histoire sur chaque spot visité. La relation entre Anton et Effie va parallèlement évoluer en même temps que cet incroyable aventure mais elle m’a semblé déséquilibrée, pas suffisament représentée, notifiée. Dans le fond j’ai trouvé, comme souvent, que ça été trop rapide entre eux mais dans la forme, les sentiments et les rapprochements physiques ont été peu évolutifs. Leurs pensées, trop souvent ressassées, ont aussi entraîné un surplus de répétitions à mon goût. 

J’aurais également préféré découvrir les secrets de nos deux protagonistes au fur et à mesure de ma lecture. Avoir des petites gouttes d’informations distillées ici et là afin de faire monter la sauce, de me laisser imaginer diverses théories plus ou moins loufoques et d’avoir peur pour la suite. Mais malheureusement, ça ne fut pas le cas. Que ce soit pour Effie ou Anton, on découvre trop rapidement et ça enlève une part de mystère qui aurait été la bienvenue.

A côté de ça, j’attendais bien plus des différents spots. Je voulais voir plus de dangerosité, de la peur (contrôlée) du fait de l’interdit qu’ils transgressent systématiquement en visitant des lieux abandonnés, non entretenus depuis des décennies. De l’enjeu pour leur vie, une adrénaline qui monte, pas seulement chez eux mais aussi chez moi. J’aurais voulu être accrochée à ma tablette et retenir mon souffle en espérant que rien ne leur arriverait.

Ne vous méprenez pas, mon avis a beau paraître négatif, il y’a tout de même du positif.

L’écriture fluide rend la lecture agréable et les sujets traités sont intéressants.

J’ai aimé l’importance de chacun, la famille qu’ils forment à trois puis à quatre. Ainsi que l’entraide mutuelle et la confiance qu’ils s’apportent. J’ai beaucoup ri avec les défis proposés par les abonnés sur chaque nouveaux spots. Cela apporte un réel plus, induisant une cohésion plus forte au nouveau groupe, et rend la suite de l’aventure plus intéressante.

J’ai également apprécié la façon dont Amélie et Mary traitent certains sujets sensibles. Elles pointent du doigt la façon dont cela peut littéralement bouleverser la vie de la personne mais également de toutes celles qui l’entourent. On prend conscience de l’importance de la vie et de la chance qu’on peut avoir, malgré que tout ne soit pas tous les jours rose.

Il y a un réel questionnement qui s’est fait pour ma part. Qu’aurais-je fait à sa place ? Aurais-je fait certaines choses différemment ? Aurais-je accepté de me lancer dans cette aventure ? Je peux aisément me mettre à sa place et aux difficiles décisions qui régissent et influent sur sa vie.

Je ne parle même pas de sa décision finale, emplie de courage et de preuve d’amour.

Une décision aussi bouleversante que touchante et poignante. 

C’est un bilan en demi teinte, avec certes des points négatifs qui m’ont pas mal gênée, mais le fait que de nombreux sujets, peu communs, soient abordés et une fin qui m’a beaucoup émue rattrapent le tout. 

 Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon en clinquant sur les liens du format qui vous intéresse :
Format Numérique / Format Broché

Blood Of Silence, tome 9 : Lochan – Amelie C Astier et Mary Matthews

Blood Of Silence - 9 - Lochan - Amelie C Astier et Mary Matthews RESUME
Blood Of Silence, tome 9 : Lochan – Amelie C Astier et Mary Matthews
~ Amheliie (21/07/19) ~ Env. 448 pages ~ Format numérique ~ Format broché ~

 

avis-de-marina-fond-noir

La saga Blood Of Silence a débuté avec une histoire d’amour qui a failli faire exploser le club mais a aussi donné naissance à Lochan…. Amélie C.Astier et Mary Matthews boucle la bouche de cette superbe série, en lui consacrant le dernier tome.

Un énorme merci aux auteures pour ce Service de Presse mais aussi pour les huit précédents… Pour tous ces moments de purs plaisirs et d’émotions que m’ont apporté chacun des tomes de Blood Of Silence.

Pour Lochan, son avenir au sein des Blood Of Silence a toujours été une évidence. Conscient dès le plus jeune âge d’être le digne fils de ses pères, il a toujours été prêt à tout pour être à la hauteur de ces derniers….

Pourtant, les règles qui régissent le fonctionnement du club, l’obligent à taire des sentiments qui n’ont jamais failli malgré les années et l’éloignement… S’il en souffre, son respect pour les Blood Of Silence et son amour pour sa famille, l’empêche de succomber à la tentation…

Mais qu’en est-il maintenant qu’il sait que sa vie a été bâti sur un mensonge ?
La trahison, de ceux pour qui il était prêt à tant sacrifier, remet tout en question…

Après une dernière guerre contre les ennemis du club, il sera l’heure pour Logan de se construire un nouvel avenir, différent de ce destin qu’il croyait tout tracé.

Je n’ai pas dévoré ce neuvième tome des Blood Of Silence… Tout simplement parce que je voulais déguster l’histoire de Lochan… et que je ne suis pas prête à quitter les héros de Amélie C.Astier et Mary Matthews que j’aime depuis tant d’années.

Il y a tellement de Sean en Lochan qu’on en oublie presque que Hurricane est son père biologique. Capable de sang froid lors des moments de crise et observateur, l’attitude de Logan ressemble beaucoup à l’actuel président des Blood Of Silence.

Comme ses frères, celle qui a ravi son cœur lui est interdite… Et comme les autres membres, il n’est pas doué pour respecter les règles quand il est question d’amour….

Il y a tellement d’émotions dans ce tome…

La souffrance d’un fils face à la trahison des siens… Les regrets d’un père qui voulait bien faire… La douleur d’un amour au parfum d’immoralité…

Il y a aussi une profondeur de sentiments qui décuple l’intensité de ces derniers… Que cela soit parce qu’il s’agit d’une attirance au parfum d’immoralité ou parce que l’amour est présent malgré une rancoeur encore plus vivace.

Amélie C.Astier et Mary Matthews nous plongent dans un tourbillon d’émotions… Lochan représente le début et la fin d’une histoire… Et c’est avec beaucoup de nostalgie que j’ai lu ce dernier tome des Blood Of Silence… Où la haine et l’amour se mélangent pour ne devenir qu’un…..

Je sais que je ne peux pas terminer cet avis avec un « Vivement le prochain »…. Je vais devoir me contenter de lire et relire cette saga quand le manque sera trop fort… Mais encore merci d’avoir partagé avec nous cette superbe aventure.

 

a lire

LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2    Note 5

Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (broché ou numérique)

Blood Of Silence - 9 - Lochan - Amelie C Astier et Mary Matthews BOOK  Blood Of Silence - 9 - Lochan - Amelie C Astier et Mary Matthews EPUB

Silent Voice – Mary Matthews

Silent Voice - Mary Matthews RESUME
Silent Voice – Mary Matthews
~ Auto Edition (30/06/19) ~ Env. 195 pages ~ Format numérique ~ Format broché ~

 

avis-de-marina-fond-noir

Vous connaissez tous Mary Matthews. Il s’agit de cette auteure dont je dévore tous les livres dont le nom de plume était Maryrhage…. Et Silent Voice ne fait pas exception : j’ai passé un beau moment pleins d’émotions tout au long de ma lecture.

Merci à Mary pour ce Service de Presse.

Si Alabama n’a pas de souvenirs précis de ce qu’il s’est passé pour qu’elle se retrouve aujourd’hui en prison, il est inimaginable pour elle d’envisager qu’elle ait pu ôter la vie d’une autre personne….

Pour Hawk, l’innocence de son client n’est pas le critère le plus important. L’investissement qu’il accorde aux dossiers qu’il défend, dépend du budget qu’il a pour démonter l’accusation et surtout les retombées médiatiques qu’un procès gagnés auront sur le cabinet qui l’emploie…. Ce même cabinet pour lequel il travaille avec acharnement pour devenir associé….

S’il est avocat commis d’office, c’est uniquement pour démontrer sa force de travail… Devant un dossier comme celui d’Alabama, il n’envisage pas autre chose qu’un plaidé coupable qui lui permettrait de passer rapidement à des clients plus intéressant pour sa carrière.

Mais l’histoire de cette cliente pas comme les autres va ranimer une soif de justice que son ambition avait étouffé…. et réveiller ce coeur qui ne battait plus pour autre chose que l’adrénaline d’un procès gagné….

Mary Matthews nous offre un moment d’évasion livresque intense en émotions. Silent Voice nous embarque dans une histoire au contexte difficile mais où la sensualité et les sentiments trouvent leur place…. et où la frontière entre la culpabilité et l’innocence devient floue….

L’histoire d’Alabama est bouleversante… Comme son avocat, on est rapidement convaincu de son innocence tant cette jeune femme est attachante et lumineuse.
On a du mal à l’imaginer survivre dans ce milieu carcéral…. et pourtant, sous cette fragilité apparente, Alabama est une femme forte, qui a déjà traversé de terribles épreuves…

Comme l’héroïne, la peur que le sort continue à s’acharner contre elle ne m’a pas quitté pendant ma lecture…. Mais comme elle, je me suis raccrochée à la moindre lueur d’espoir.

J’ai adoré l’évolution du héros au fil des pages…. Hawk a dû se battre plus fort que les autres pour en arriver où il en est, et on lui pardonne très vite l’ambition dévorante qui le motive….  Alabama va le toucher au point qu’il va lui-même se dévoiler… Et revoir ses priorités et ses objectifs….

La prison, les parloirs, les appels en PCV ne paraissent pas propices à une histoire d’amour…. Et pourtant, l’attirance et les sentiments y sont décuplés…

La frustration de ne pas pouvoir prendre le temps de se toucher sans prendre le risque de se faire surprendre, alors même que l’intensité est trop forte pour pouvoir vraiment s’en empêcher…. C’était…. wahoooo…. chaud….

Et l’amour qui les lie devient autant une motivation de se battre qu’une pression supplémentaire face à l’éventualité d’un échec… Parce que c’est aussi l’avenir de leur couple qui se retrouvera transformé à l’issue de ce procès….

On doute de l’issue de l’intrigue jusqu’à la dernière page…. tout en étant certaine que de si beaux sentiments ne peuvent pas sortir perdants….

Dans Silent Voice, le bien et le mal, l’échec et la victoire, la culpabilité et l’innocence… perdent leur sens initial…. Mary Matthews nous fait évoluer comme elle fait évoluer ses héros…. et j’ai adoré ça !

 

a lire

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2  Note 5

Retrouvez ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (broché ou numérique)

Silent Voice - Mary Matthews BOOK.png  Silent Voice - Mary Matthews EPUB

La liberté de t’aimer – Amélie C. Astier & Mary Matthews

 

Un roman qui attendait sagement dans ma bibliothèque depuis un moment, mais il a fallu que je voie la réédition aux Éditions J’ai Lu pour leur toute nouvelle collection #Exlusif pour que je me lance. D’ailleurs, un grand merci à eux pour ce service de presse.

Et que vous dire, il y a des livres qui vous mettent des claques, des histoires qui au premier abord sont juste bien, normal, mais qui au final sont justes époustouflantes et indescriptibles. Avec la liberté de t’aimer, ce fut exactement ça, je devrai avoir l’habitude avec Amh et Mary, car elles ont vraiment ce petit quelque chose qui fait la différence. Ce petit truc qui rend le tout absolument sublime et qui vous fait pleurer comme pas possible.

Tout au long de ma lecture, je n’ai pas arrêté de me dire que ses filles sont géniales, elles ont réussi à transformer une simple histoire qui se déroule à 8 clos en une histoire qui vous ouvre l’œil. Un récit coup de poing qui vous parle au plus profond de vous.

Mack et Travis ont parlé à mon cœur, j’ai retrouvé deux moitiés de moi-même dans deux êtres totalement différents, mais qui vont si bien ensemble.

Travis est renfermé sur lui-même, il ne profite pas de ce que la vie lui apporte, c’est un solitaire qui s’aime comme il est. Il n’y a pas de place pour les autres dans son monde.

Mack quant à lui est la joie incarnée, il profite de la vie comme elle vient, tout est une expérience nouvelle pour lui. Et pourtant, ces deux-là sont tellement semblables, on sent que quelque chose les hante, Mack se cache derrière sa bonne humeur, son sourire son envie de faire des nouvelles expériences alors que Travis s’est en se coupant du monde. Ce qui est excellent, c’est que lui le plus honnête des deux, alors oui, il est bougon, grognon et ne parle pas trop, mais c’est celui qui se met le plus à nu au fur et à mesure.

Une histoire coup de cœur, qui m’a transporté du début à la fin et pourtant, j’en ai lu des romans plaisant en ce moment, mais aucune n’a eu cet effet. Bravo Mesdames

Ps : Mon seul bémol c’est la couverture, Mon Dieu ce bandeau est juste horrible et gâche terriblement toutes les couvertures de cette collection

 

La couverture de ROAD m’a littéralement faite baver… le descriptif des héros dans le résumé me donnait très envie de les découvrir… et la plume de Maryrhage et Amheliie dans leurs précédentes romances gay m’ayant transportée, j’étais plus qu’impatiente de lire ce livre !

Pourtant, je l’ai débuté alors que je n’étais pas dans le bon état d’esprit pour le faire… J’avais besoin de fuir mes propres introspections et j’avais un besoin d’évasion dans « l’action »…

Du coup, j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire… Parce qu’elle consiste à un huis clos de 38 jours, qui pousse à réfléchir sur la vie… Exactement ce que j’essayais de fuir…

Je me suis tout de suite identifier à Travis… Son besoin de rester à l’écart, de ne pas se révéler, de suivre sa routine, d’éviter les imprévus… Sa manière de se protéger… Il correspondait tout à fait à mon état d’esprit.

J’ai compati à son agacement envers Mack… Sa joie de vivre m’attirait autant qu’elle me rebutait… Et j’ai freiné des quatre fers devant sa curiosité et ses logorrhées poussant la réflexion plus loin que ce que je voulais…

Mais, peu à peu, comme Travis, j’ai arrêté de me battre contre Mack… J’ai rendu les armes, je me suis laissée séduire par lui et par sa folie, et je l’ai laissé entrer dans mon coeur…

J’ai baissé ma garde et j’ai accepté d’aimer… J’ai pu sourire, j’ai pu rire, j’ai pu espérer… et j’ai pu pleurer…

Finalement, ROAD était exactement le livre qu’il me fallait…

J’ai complètement vécu ROAD dans la peau de Travis… Comme lui, j’avais besoin d’un Mack dans ma vie à ce moment là…

J’avais besoin d’un Mack pour faire tomber les barrières qui me protégeaient mais qui m’empêchaient de vivre ma tristesse pour l’accepter et la surmonter…. J’avais besoin d’un Mack pour m’en faire oublier un autre… J’avais besoin d’un Mack pour remettre ma vie en couleur… J’avais besoin d’un Mack pour me rappeler qu’aimer, c’est prendre le risque de souffrir, mais qu’en se coupant des autres on ne vit pas vraiment…

Certains livres m’émeuvent jusqu’à me mettre les larmes aux yeux (cela a été le cas de FREE FALLIN), mais aucun ne m’avait faite pleurer jusqu’à ROAD… Et quand je dis « pleurer », c’est dans le genre « pas beau à voir » : Sanglots et nez qui coule !

Pourtant ce livre n’est pas triste… Il est extrêmement émouvant, mais c’est au contraire une Ode à la vie !!!

Il fait juste prendre conscience qu’une vie est faite d’émotions et que certaines peuvent faire souffrir… Refuser de prendre ce risque, c’est se condamner à survivre et passer à côté de la passion, de l’amour et d’être heureux…

coup - de - coeur

LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2Note 5

Retrouvez La liberté de t’aimer sur Amazon, en cliquant sur l’image du format qui vous intéresse (broché ou numérique) :