La guerre des papilles – Lucie Castel

La guerre des papilles – Lucie Castel – Editions Harlequin – Collection &H – Version BrochéVersion Numérique – Sortie le 06/03/2019

Je remercie les éditions Harlequin pour cet envoi.

On plonge dans univers complètement gustatif qui nous fait saliver pour les gourmands que nous sommes.

Catalina Palazzo, Meilleure Ouvrière de France en Pâtisserie, vient de tout perdre, le commerce qu’elle devait ouvrir, son fiancé, c’est beaucoup trop. Lorsqu’elle reçoit la nouvelle que son grand-père est décédé, et qu’il lui lègue un local à Sartène et un petit pécule, son choix est fait. Elle rentre en Corse, sa région natale, qu’elle a quittée à la mort de son père lorsqu’elle avait neuf ans. Elle ouvre en peu de temps sa pâtisserie sur la place du village, ce qu’on ne lui avait pas dit c’est que face à elle, il y a la chocolaterie renommée Castelli, famille rivale depuis plusieurs générations à la sienne, tenue par Lucca et Dominique Castelli. Cette famille fait la pluie et le beau temps dans le village, mais la grand-mère Palazzo n’a pas dit son dernier mot pour que la boutique de Catalina soit reconnue.

Comment va se dérouler la cohabitation : plutôt guerrière ou pacifique ? Ou statut quo ?

Lucie Castel nous fait découvrir les douceurs corses comme ses traditions, ses ancestraux clans familiaux où les rivalités sont ancrées dans les gènes des plus anciens, mais les plus jeunes sauront peut-être les faire disparaître pour en faire une force.

C’est rafraîchissant, léger avec une base de gravité, une touche d’insouciance ayant un besoin de reconnaissance, d’amour afin de retrouver la confiance en soi.

La plume de Lucie à une nouvelle fois ravie mes pupilles (dommage, pour mes papilles !), fait passer un excellent moment grâce à style alliant dynamisme, sérieux et humour. D’avoir choisi la Corse comme lieu pour cette histoire est étonnant,  mais l’Île de Beauté apporte son lot de spécialités, de traditions ainsi que son côté tranquille, solaire avec une pointe de chauvinisme.

Tous les protagonistes ont leur histoire, leurs blessures, leurs combats, chacun recherche le bonheur à sa manière, tous ensemble, ils vont s’apporter, se donner la force d’avancer, de faire des choix en gravitant autour de cette place centrale de Sartène où il fait doux vivre pour y tomber amoureux.

La génération qui se construit à la force du poignet et du travail fait fi du passé, pour mieux gérer le présent et l’avenir. Cat et Lucca vont donner une bonne leçon aux anciens sans n’avoir rien prémédité, si ce n’est d’être fier de leur labeur et transmettre leur passion sucrée. Ce Lucca est présenté aux antipodes de son frère Dom et n’a rien de très plaisant au départ, pourtant il m’a surpris et m’a accroché dès qu’il a prononcé les paroles de réconfort à Cat. Ne la connaissant pas, au moment il les prononce, a fini de me faire succomber. J’espère que toute femme stérile aura pu entendre des mots similaires, justes et réconfortants par les personnes qu’elle aime, que ceux prononcés par Lucca à Catalina.

En tout cas, n’hésitez pas à vous lancer dans ce voyage gustatif et dépaysant, ces personnages forcent le respect et vous transmettre leur amour des bons produits, de la Corse pour vous apporter de la félicité. Mon seul regret c’est de ne pas avoir pu goûter toutes les créations Palazzo et Castelli, qui m’ont mis l’eau à la bouche, et feront pareil avec vous : une frustration absolue pour les grands gourmands !

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon au format qui vous convient en cliquant sur la couverture :

 

 

Pas si simple – Lucie Castel

Pas si simple – Lucie Castel – Editions Harlequin – Collection &H – Version Numérique – Version Broché – Version Broché Poche – Sortie le 7/03/2018

Je remercie les Editions Harlequin pour ce Service de Presse.

C’est un livre rafraîchissant, le ton est impertinent, les personnages décalés avec une forte personnalité.

J’ai accroché et adoré le style, le ton et la plume de Lucie Castel. C’est drôle, et en même temps cette histoire traite de sujets plus profonds et sérieux avec pudeur et honnêteté.

J’aime le personnage de Scarlett qui pourrait me ressembler pour certains côtés et le beau William avec son humour anglais tellement séduisant… Je crois qu’il m’a fait succomber, pourtant il n’a rien d’exceptionnel, oui il est bel homme, riche mais je crois que ce qui m’a le plus touché et ceux dès le départ c’est sa gentillesse, sa sensibilité et son charisme. Plus l’histoire avance et plus on l’apprécie pour d’autres raisons.

C’est une histoire un peu folle, peu commune mais n’est-ce pas lorsqu’on s’y attend le moins qu’on fait les plus belles rencontres ?

Que dire du personnage de Melie (la soeur de Scarlett), il est tellement perché, décalé et en même temps si près de ceux qui l’entourent. Elle apporte beaucoup à cette histoire, de la clairvoyance mais aussi du rire tout comme d’autres qui ne font pas dans la langue de bois.

J’ai pris plaisir à passer un moment hors du temps avec ce livre. Je suis heureuse d’avoir découvert cette auteur dont le style est bien marqué, à l’anglaise et j’adore !

Je vous conseille cette lecture : c’est rapide, bien écrit avec profondeur, mais plane un soupçon de légèreté et d’effronterie, avec un attachement certain aux lieux, aux personnes !

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon au format qui vous convient en cliquant sur la couverture.

Qu’est-ce qui fait pleurer les crocodiles ? – Lucie Castel

lucie castel crocodiles les tentatrices
Qu’est-ce qui fait pleurer les crocodiles ? – Lucie Castel
~ Éditions Harlequin, Collection &H (Mars 2018) ~ Env. 378 pages ~
~ Format Numérique ~ Format Broché ~

Avis de Jess

~ Je remercie Harlequin France pour ce Service Presse ~

Ayant beaucoup accroché à la plume de Lucie Castel dans son autre roman « Pas si simple », j’étais impatiente de me plonger dans son tout nouveau romain !

Le titre m’a tout d’abord interpelé et le résumé assez intrigué. Je dois dire que je m’attendais à une histoire un peu feel-good.. Une romance doudou dans le style de « Pas Si Simple » . Et bien, j’étais complètement à côté de la plaque ! Et c’est finalement une bonne surprise.

Un petit côté mystérieux va se développer autour du roman. Autant au niveau de l’intrigue que du personnage principal : Sofia. Nous comprenons qu’elle a vécu quelque chose de traumatisant mais l’auteur distille la réponse petit à petit et nous ne savons réellement le fin mot que vers le trois quart du livre. Quant à l’intrigue, si cela est parfois tiré par les cheveux, nous nous laissons prendre au jeu et plongeons avec les personnages dans une quête aux indices.

Entre sarcasme et cynisme, nous découvrons des personnages haut en couleur ! Je les ai beaucoup aimé, qu’ils soient principaux comme secondaires et j’ai adoré suivre les liens qui se tissent au fil des pages, notamment entre Sofia et Lachlan.

Lucie Castel mêle habilement les émotions et nous offre un récit riche en péripéties. Elle reprend les mêmes ingrédients qui m’ont charmé dans son autre roman : Les touches d’humour et les joutes verbales qui apportent toujours autant de punch au récit !

« Qu’est-ce qui fait pleurer les crocodiles ? » fût donc une lecture que j’ai pris plaisir à lire et découvrir. Des personnages attachants, un petit côté vintage & rocambolesque propre à l’auteur ainsi qu’une plume incisive qui m’a plu de retrouver.

Je ne peux que vous recommander de découvrir le Royal Redstone House et les protagonistes qui y vivent !

 

Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon en cliquant sur la couverture du format qui vous convient (Numérique ou Broché) :

lucie castel crocodiles les tentatrices brolucie castel crocodiles les tentatrices nm