Donovan roi des connards – Lena K. Summers

Donovan roi des connards – Lena K. Summers – Editions Addivtives Luv – 9 Juillet 2020 – 276 pages

Je referme ce livre et reste trèèèès agréablement surprise de cette belle découverte.

Je remercie les éditions Addictives pour ce service presse.

Penny est une jeune entrepreneuse, qui, suite à l’annonce de sa maladie, décide de vivre et de faire une folie. Elle se laisse aller, s’ouvre à un nouveau monde, s’autorise à laisser sortir des envies enfouies profondément en elle. Elle découvre les plaisirs sensuels, charnels et sexuels pour son plus grand plaisir et elle m’emporte avec elle. J’ai trouvé intéressant de voir cette maladie dans un bouquin, on ne la voit pas souvent et elle est assez banalisée alors que c’est un réel mal, caché, sournois. Le livre survole aussi l’acceptation de la maladie et tout ce que cela entraîne avec. J’ai ressenti la passion de Penny pour son métier et j’étais même envieuse de ce qu’elle pouvait ressentir dans son refuge, chapeau.

Donovan, comme le titre l’indique est… un connard lol. Mais pas que. J’ai aimé que les choses avec lui soient claires, sans faux semblant. En revanche, attention, Donovan est un putain de connard mais derrière ça, c’est aussi quelqu’un d’intelligent, qui se donne les moyens d’arriver à ses fins et je trouve que ça a ajouté quelque chose à ce personnage. Je ne suis pas restée sur le simple beau gosse arrogant, il avait de la profondeur. Profondeur accentuée par le fait que Donovan recèle un secret, qu’on ne découvre qu’à la fin et qui le définit aujourd’hui.
Le début nous pose rapidement le contexte et on découvre un mec, un vrai connard qui s’assume pleinement et je pense que c’est surtout ça qui m’a plu.


Avec Penny (et Donovan), j’ai un peu joué aux montagnes russes émotionnelles. L’attirance, le dégoût, la colère, l’envie, la vie. Je prenais part au livre, je lui parlais « non Penny, n’accepte pas ! », pour quelques phrases plus loin lui conseiller « Bon vu comme ça ok, t’as raison, profite, go girl ». Surtout que… ce contrat entre tous les deux a une date de péremption et ça n’a fait qu’amplifier les choses, les intensifier, profiter de chaque heure, chaque jour comme si c’était le dernier.


J’ai beaucoup apprécié de découvrir une nouvelle facette de Donovan et c’est là que je ne comprends pas car d’habitude ce genre de chose me fatigue, toujours les mêmes, rien d’imprévisible, mais pas du tout. L’auteure a su me faire voyager avec eux alors que je ne suis pas la plus facile pour ça, surtout dans ce genre de situations. 
Il n’était pas question de sentiments amoureux et l’auteure a très bien su le montrer. La frontière est très fine et on bascule très souvent de l’autre côté mais pas cette fois. J’ai cru à leur histoire sans sentiments. Les choses sont montés crescendo. Même si je voulais que Penny refuse, je voulais aussi qu’elle accepte.
Étonnamment, l’histoire a été assez rapide mais je ne l’ai pas du tout ressentie comme ça. Les choses se sont faites naturellement et merveilleusement bien. J’ai aimé qu’il y ait de la communication. Ça fait souvent défaut dans les romances, les protagonistes se montent le bourrichon pour rien et ce qui n’était qu’une malencontreuse erreur d’interprétation devient un moment clé de l’histoire avec des conséquences. Là, je n’ai pas du tout ressenti ça car, il y avait de la communication, les choses n’ont jamais été laissées telle quel.
La plume de l’auteure est très agréable et addictive. Petit point négatif ? Le livre est trop court, je l’ai dévoré en même pas une journée. 

Perfect Bad Boy – Lena K. Summers

Image Résume
Editions Addictives, Collection Luv ( Mars 2019) – Format Broché

Avis de Valou

Je remercie les éditions Addictives pour ce service presse.

Je ne connaissais pas la plume de Léna K. Summer , le pitch de « Perfect Bad Boy  » m’a attirée. J’ai beaucoup aimé la note de l’auteure en préambule de l’histoire. Elle a choisi des mots criant de vérité et qu elle va parfaitement illustrer à travers l histoire d’Evie et de ses acolytes. Je vous explique cela en détails immédiatement.

Evie est une jeune femme française exilée à New York. Elle travaille en temps que serveuse avec sa meilleure amie Mél. Evie adore participer à des concours en tout genre. Cela va finir par payer car elle va être l’heureuse lauréate d’un voyage de rêve sur l île de Mayaguana, aux Bahamas! Ce que la jeune femme ne sait pas c’est qu’elle n est pas la seule à avoir gagner ce voyage. 5 autres jeunes gens vont faire aussi le déplacement: Kim, Jane, Lexie, Steeve et Braden. Ce dernier, à l’allure de bad boy par excellence et va tout faire pour attirer la jolie Evie dans ses filets…

J’ai rapidement plongé dans ce roman, le côté « île paradisiaque » était tout à fait approprié, étant moi même en vacances au moment de ma lecture. Parce qu’ il s’agit bien d’une lecture de détente, de vacances. C’est bien écrit et très léger. La relation qui se noue entre Evie et Braden est prenante. Entre eux il y a une véritable attraction, une tension sexuelle indéniable. Même si parfois Evie a des réactions exaspérantes, qui s’expliquent par ses douleurs passées, elle n’en reste pas moins attachante. Braden lui n’a du bad boy que l’apparence, il est profondément épris de la jolie française: un véritable coup de foudre sous le soleil!

La trame secondaire apporte de la densité au récit, légèrement intriguante,  Léna nous embarque dans les méandres de Mayaguana. J’ai donc passé un bon moment livresque, sans prise de tête, comme on dégusterait une friandise. Un petit bonbon léger en bouche mais piquant, juste ce qu’il faut.

Je vous recommande donc cette lecture, idéale entre 2 romances plus sombres, comme une parenthèse aux allures de sable chaud et d’horizon bleu azur à perte de vue! Enjoy!

 

Nb: Vous pouvez retrouver sur le blog l’avis de Julie sur  » Enemies in Love », le spin-Off de ce tome, centré sur Mel, la meilleure amie d’Evie.

vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format broché sur Amazon:

couv broché

Enemies in Love – Lena K Summers

Enemies in Love – Léna K.Summers – Edition Addictives – Version Numérique – Sortie le 08/02/2019

Je remercie les Editions Addictives pour ce Service de Presse.

Cette romance contemporaine vous ravira et saura vous apporter une bonne dose de soleil, d’humour, de bonheur en ce mois de février !

Mel doit organiser le mariage de sa meilleure amie, Evie avec Braden (personnages de Perfect Bad Boy) assisté par le frère de ce dernier, Jason. Ils ont carte blanche, le seul petit problème… C’est que si ces deux-là s’entendent à merveille en position horizontale, pour se donner du plaisir éphémère, à la verticale c’est beaucoup plus compliqué, ce serait plutôt synonyme d’irritations, de provocations ! Ça promet… Après réflexions et quelques déconvenues, ils se décident pour un type de noce et un lieu et s’envolent pour Mayaguana, l’île qui a vu naître l’amour entre Evie et Braden pour tout organiser sur place…

Entre chiens et chats, se supporteront-ils, pendant quinze jours ? Cette île aura-t-elle le même effet sur eux que sur leurs amis ? Pourront-ils laisser leur passé, pour accepter d’avancer ?

Ce livre m’a vraiment transporté, dans ce lieu paradisiaque où la douceur de vivre prédomine, mais pas seulement. Ce duo Mel-Jason fait des étincelles par ses répliques verbales tout comme comportementales ! Leur vengeance peut être terriblement drôle, pour le lecteur ou l’initiateur, sûrement moins pour celui qui la subit ! Je vous avouerai que la blague du marqueur m’avait fait mourir à son origine, tout comme le verre d’eau (les initiés à la série Friends comprendront !) mais là, revisitée, j’ai adoré !!! Toute cette attaque, contre-attaque, si je peux me permettre, rythme toute la première partie, les met dans des positions cocasses, où l’on se dit : « Non, il ou elle ne va pas oser ? »  Eh bien, si !

Puis, au fil des pages, le vent tourne, l’auteure mène ce changement avec justesse, sincérité, sans brusquerie, en gardant l’identité de chacun d’eux !

Tout leur périple et leur découverte mutuelle, donne envie de s’évader avec eux. Ce lieu a un réel impact sur les personnages, qui se répercute sur le lecteur. Il y a un respect et une compréhension entre eux qui est juste hallucinante, qu’on se demande comment, ils ont pu passer à côté pendant un an. Chacun des intervenants et prestataires des Bahamas apportera une pierre à leur histoire.

Je regrette qu’une chose que la fin soit aussi précipitée. J’aurais aimé lire les explications entre Jason et Mel, les retrouvailles…

C’est un joli voyage qui dépayse le lecteur tout en lui comptant la naissance d’une histoire d’amour drôle et sincère.

 

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture :