Rédemption d’un Ange Déchu, tome 2 : Dévotion profane – Blanche Monah

Redemption d'un Ange Dechu - 2 - Devotion profane - Blanche Monah RESUME
Redemption d’un Ange Dechu – 2 – Devotion profane – Blanche Monah
~ Auto-édition (novembre 2017) ~ Env. 571 pages ~ Format numérique ~ Broché : Format broché

 

avis-de-marina-fond-noir

J’ai lu le premier tome de Rédemption d’un Ange Déchu il y a 2 semaines (au moment où cette avis est écrit) et si je n’ai pas eu un coup de cœur pour Obsession Charnelle, j’étais impatiente de lire la suite…

Mais voilà, j’ai commencé Dévotion profane il y a 5 jours (au moment où cet avis est écrit)… Je l’ai arrêté et repris plusieurs fois, espérant me trouver dans le bon état d’esprit pour accrocher avec ce livre….. et je viens de m’arrêter au milieu du chapitre 19 en prenant la décision d’abandonner cette lecture….

La plume de Blanche Monah n’est absolument en cause ! Son écriture est toujours aussi fluide et agréable…. Mais j’ai été dans l’incapacité de me laisser embarquer par l’héroïne…

Je n’ai pas réussi à avoir l’ouverture d’esprit suffisante pour être convaincu par l’état d’esprit de Blandine… Pour moi, elle est en plein délire et à chaque page, je ne pouvais m’empêcher de me dire « mais elle est folle ». Impossible de ressentir autre chose que de l’agacement… et de l’ennui….

Le fait d’avoir lu le premier tome il y a seulement quinze jours y est peut-être pour beaucoup… En effet, l’intrigue reste un huis clos entre les deux héros. Et, s’il s’agit de tomes distincts car racontés du point de vue de l’un puis de l’autre, les événements sont les mêmes et je savais exactement ce qui allait se passer dans le chapitre suivant…

Du coup, sans un engouement pour l’héroïne, qui m’aurait permis de trouver un intérêt à poursuivre ma lecture, ce roman ne m’apportait aucun plaisir… Juste un sentiment de contrainte, dû à mon envie de persévérer par respect pour le travail de l’auteur…

Blanche Monah a pris un énorme risque en écrivant une histoire qui sort autant de l’ordinaire. Il se révélera certainement payant, mais il ne peut pas plaire à tout le monde, tellement cela sort des sentiers battus… Je suis vraiment désolée de ne pas avoir su l’apprécier à sa juste valeur, mais je suis certaine que beaucoup de lecteurs sauront le faire.

 

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2Abandon

Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (broché ou numérique)

Redemption d'un Ange Dechu - 2 - Devotion profane - Blanche Monah BOOK  Redemption d'un Ange Dechu - 2 - Devotion profane - Blanche Monah EPUB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bleu & Rouge, Tome 1 : Thomas – Héva K.Héva

Le résumé de ce premier tome de « Bleu & Rouge » m’a beaucoup intrigué et m’a donné envie d’en savoir plus sur cette histoire. Je remercie d’ailleur Héva K.Héva de m’avoir offert l’opportunité de découvrir son roman par le biais de ce service de presse.

Malheureusement je n’ai pas réussi à plonger dans l’histoire. Si le début semblait à la hauteur de ce que j’espérais, le reste m’a laissé le goût amer de la déception.

Je tenais absolument à finir ce livre. Par respect pour l’auteure (qui en a fait une bonne impression lors de sa proposition de Service de Presse) et pour l’oeuvre en elle-même.

L’histoire est intrigante, et m’a un peu rappelée Forbidden de Tabitha Suzuma. Les personnages principaux (surtout Thomas) sont hyper intéressants, complexes et mystérieux. Le héros dégage une telle noirceur, un comportement tellement destructif et incompréhensible, que j’ai persévéré.

Pourtant, malgré toute la bonne volonté du monde, quand ça ne passe pas…ben, ça ne passe pas…

L’absence de syntaxe structurale a eu raison de moi…

Quand, dans un même chapitre, trois voire quatre personnages prennent la parole sans qu’il n’y ait aucune transition, c’est non seulement perturbant mais cela rend la compréhension très difficile.

Quand l’intrigue évolue bizarrement, la première chose qui me vient à l’esprit est MAIS C’EST QUOI CE BORDEL ? J’AI RATE UN CHAPITRE ? Je reviens en arrière… Non non, j’ai bien lu toutes les pages… Et je finis par comprendre qu’il s’agit d’un bond dans le passé….

J’ai aussi eu du mal à saisir l’intérêt de l’intervention de certains personnages… Peut-être y en a t-il un, mais personnellement, il m’a échappé et cela a aussi contribuer à gâcher ma lecture.

Je n’ai pas vu ni ressenti le côté Fantasy qui m’avait donné envie de lire le livre….

K. Héra a une belle plume captivante et l’histoire a un énorme potentiel… Mais ce tome est mal structuré et il a manqué un vrai travail éditorial pour que la magie opère et soit visible.

Même si je suis déçue, j’espère que cet avis (bien que négatif) sera perçu comme constructif par l’auteur et que K. Héva nous proposera bientôt d’autres œuvres mieux construites.

Dirty Love, tome 2 : Apprendre – Jolie Plume

dirty-love-2-apprendre-jolie-plume-resume
Dirty Love, T2 : Apprendre-Jolie Plume~Butterfly Edition (nov. 2016) ~Format numérique~

avis-de-marina-fond-noir

L’écriture de Jolie Plume avait attisé ma curiosité lors de ma lecture de Chuter, le premier tome de Dirty Love et c’est donc avec plaisir que j’ai entamé celle de Apprendre.

Alors que Théo a dépassé ses démons et est parvenu à faire confiance à nouveau, il découvre que son étudiante Nina n’est autre que Vanessa, la prostituée qui l’a envoûté.

La découverte de son mensonge par omission va le faire replonger dans la souffrance de ce sentiment de trahison dans lequel il avait eu tant de mal à sortir…

Va t-il réussir à le dépasser et apprendre à pardonner pour pouvoir avancer ?

Je suis sincèrement désolée, mais j’ai abandonné à 49% de ma lecture.

Je suis désolée parce que la plume est fluide, très agréable et très prometteuse. Je suis désolée parce que les personnages sont attachants. Je suis désolée parce que les scènes de sexe sont extrêmement bien écrites…. Je suis désolée parce qu’il y a un énorme potentiel…

Malheureusement, l’intrigue traîne beaucoup trop en longueur et il m’a été impossible de rentrer dans l’histoire.

Sur toute cette première moitié, l’histoire se résume aux introspections des personnages. Il n’y a aucun rythme, aucune action… Uniquement des pensées que l’auteure détaille à n’en plus finir et étaye de poèmes de Baudelaire.

De plus, la dualité des héros ne justifie pas de tels états d’âme…

Cela n’a rien d’une schizophrénie, c’est simplement une succession de débats intérieurs, entre la notion de bien et de mal, entre la raison et le cœur… Du coup, cela manquait de profondeur et de crédibilité

Je suis persuadée que ce livre plaira à beaucoup de monde, mais autant le premier tome m’avait donnée l’impression que cette série pouvait monter crescendo… autant ce deuxième tome me donne l’impression que cela n’avance pas dans le bon sens….

Jolie Plume porte un pseudo qui lui va comme un gant car elle a une très belle écriture… mais le rythme de Dirty Love n’est pas pour moi.

Abandon

Retrouvez ce livre sur Amazon :

dirty-love-2-apprendre-jolie-plume-epub

Crazy in love – Lauren Chapman

Crazy in love - Lauren Chapman RESUME.png

~ Edition Le Cherche Midi ~ Environ 464 pages ~ 

Avis Marina

Une couverture attrayante, classée en « Romance erotique » sur Booknode, un résumé intéressant… J’étais impatiente de lire ce livre.

Mélodie a réussi son examen d’entrée à Colombia et elle quitte Paris pour vivre son rêve américain. Son amie Claire l’attend à New-York pour partager une colocation et réussi même à faire en sorte qu’elle soit surclassée pour ce voyage.

Son voisin dans l’avion est un homme magnifique… Arrogant, mais tellement beau que Mélodie en perd ses moyens…jusqu’à la rendre suffisamment maladroite pour qu’elle dévoile ses fesses et ses seins sans le faire exprès…jusqu’à la rendre tellement nerveuse qu’elle le traite de connard. Arrivée à destination, elle est pleine de regrets… Elle ne le reverra jamais mais n’arrive déjà plus à ce le sortir de la tête.

Afin de financer son séjour d’étudiante, Mélodie occupe un poste de serveuse dans un hôtel, pendant le week-end. Elle n’est pas particulièrement douée pour ce boulot, ses collègues ne sont pas vraiment sympas…mais c’est là qu’elle revoit Ryan… Et qu’elle découvre qu’il est un célèbre acteur.

Ryan est accompagné d’Alan, son assistant et meilleur ami. Un quarantenaire tellement antipathique que Mélodie en vient à refuser un rendez vous avec Ryan… pour se morfondre les jours suivants.

Heureusement, Ryan insiste et ils finissent par se revoir… Mais l’étrange lien qui le lie à Alan met à dures épreuves leur relation… Ca, et le fait qu’ils vivent dans deux mondes opposés.

Amoureuse de lui dès le premier regard, Mélodie ne parvient pas à se concentrer sur ses études, se dispute souvent avec sa meilleure amie, néglige sa famille et repousse un garçon qui lui plaisait pourtant beaucoup avant de rencontrer Ryan. Ce séjour qui devait être la plus belle aventure de sa vie la rend beaucoup plus malheureuse que prévu.

J’ai lu 45% de ce livre… et je viens de vous raconter tout ce qui s’y passer.

Impossible pour moi d’accrocher avec cette héroïne si naïve… Folle amoureuse dès le début, elle n’a rencontré Ryan que 4 ou 5 fois à presque la moitié de l’histoire… Elle passe son temps à espérer, pleurer, extrapoler et avoir son cœur qui fait BOUM BOUM BOUM, à chaque fois qu’elle le voit ou qu’il l’appelle… Impossible pour moi de tomber amoureuse du héros… Je ne le connais pas, on ne sait rien de lui à part qu’il est beau et célèbre…

Il faut peut-être persévérer plus encore pour que l’histoire devienne intéressante… mais je n’ai pas le courage de me forcer plus longtemps….

Abandon

L’art du plaisir, tome 1 : Sous son emprise – S.K. Quinn

L'Art du plaisir, tome 1 Sous son emprise - SK Quinn RESUME

~ Edition J’ai Lu pour Elle ~ Environ 380 pages ~ 

 

Avis Marina

Je suis à la moitié du livre, et j’hésite entre pleurer de dépit et de rire… Dépit, rire… Dépit, rire…  Je vais opter pour l’humour : le désespoir ne fera pas une super chronique….

C’est tellement cliché que je ne cesse de lever les yeux au ciel (pas pratique pour lire)… C’est tellement mielleux que ce livre mériterait un avertissement sanitaire pour le risque de surdose en sucre… Franchement, y’a moins de guimauve dans un Marshmallow que dans ces pages…

L’héroïne est une jeune fille, douce et dévouée… Sa mère est décédée quand elle était jeune et son père s’est remarié avec une horrible belle-mère. Oui oui, vous l’avez reconnue, c’est la descendante de Cendrillon. Elle aime la nature, ne peut pas vivre sans faire pousser des plantes et des légumes et partage sa vie entre ses cours et le ménage/baby sitting pour le compte de la marâtre. Mais cette vie triste va prendre fin…

Non, elle n’est pas invitée au bal du prince charmant ! Mais elle a été retenu à un casting alors qu’elle y avait été uniquement pour gagner de l’expérience. Et attention, pas n’importe lequel !!! Celui qui lui permet de rentrer dans une école de cours dramatiques créée par le plus talentueux acteur de sa génération ! Elle est fan de lui (Patriiiiiiiiiiick !) Tous les frais sont payés et on lui file même une fortune pour qu’elle vive une journée de shopping à rendre verte de jalousie Pretty Woman !

Quand sa meilleure amie arrive à la persuader qu’il faut qu’elle accepte cette opportunité (bah oui… elle hésite…), l’arrière-arrière-arrière petite fille de Cendrillon (j’ai déjà oublié le prénom de l’héroïne) se voit attribuer la plus grande et belle chambre de l’école…. Dans laquelle l’attend un bouquet de roses et une carte de la star/professeur complimentant son talent… Nanananère, c’est elle la meilleureeeee !

Le héros est un VRAI acteur dramatique… Régulièrement, il regarde au loin, d’un air pensif… Arffff…. Il y a tellement de clichés par pages qu’il m’est impossible de tous vous les énumérer….

Ah, j’ai oublié de préciser ! L’acteur : c’est une bombe ! Mais une bombe à la Christian Grey… Il craque pour la demoiselle mais il sait qu’il est mauvais pour elle, que sa part d’ombre risquerait de la détruire…. Et puis, il est son professeur, une relation avec elle, cela ne serait pas professionnel… Alors, il essaie de lutter contre l’attirance qu’il a pour elle, et tout et tout… Mais, elle insiste… Parce qu’elle voit le bien dans chaque personne, de la lumière dans la part de pénombre de chaque humain…. Alors si le fait de se faire attacher peut lui faire faire des économies d’électricité, hein

Du coup, on arrive à 50% de l’histoire et avant même de la pénétrer, elle a droit à sa première fessée….Mais quand il l’a pénètre, attention, c’est pas n’importe comment ! C’est avec un préservatif vert…. Oui, c’est un détail que l’auteure a jugé important de préciser… Sûrement un hommage à l’amour que l’héroïne voue à la nature…..

Je ne sais pas si cela aura de l’importance pour la suite de l’histoire, mais au cas où, je tiens à signaler la présence de la fée marraine. Une actrice de comédie musicale qui donne des cours dans cette école et qui devine tout de suite ce que vous avez en tête et se propose direct d’être votre mère de substitution…

Bon, vous l’aurez compris, je ne vais pas persévérer et déclarer un abandon…. 

Un part de moi (une toute petite part), culpabilise de me montrer aussi ironique face au travail de quelqu’un, mais franchement je ne peux pas faire autrement…. J’ai eu l’impression qu’une pré-adolescente est tombée sur le film des 50 nuances de Grey et a écrit ce livre dans la foulée…. S’il avait été dans la catégorie des parodies, cela aurait été une grande oeuvre… mais en genre « Romance érotique »….

Quelques points positifs : c’est bien écrit. Il n’y a pas de fautes, l’écriture est fluide. Certaines aimeront peut-être…. Si vous aimez les contes de fée et que l’exagération ne vous bloque pas… Ça pourrait marcher pour vous….

Abandon

Logo Tentatrice sp 1

Alia – Les voleurs de l’ombre de Sophie Auger

Alia - Les voleurs de l'ombre

avis-helle1

*Je remercie Nisha Edition pour ce Service Presse*

J’étais impatiente que l’intégrale de Alia sorte afin de me plonger dans l’histoire. Un « Robin des bois des temps modernes » ne pouvait que titiller ma curiosité. Et pourtant si il y’a une chose que je retiens de ma lecture c’est le chiffre 4.

4 comme le nombre de fois où j’ai repris Alia et où j’ai, à chaque fois, laissé tomber ma lecture (et toujours au même endroit) . Pourquoi cette persistance ? Car n’ayant pas aperçu d’avis négatif, je me suis dis que j’avais sûrement un problème.  J’ai insisté pour, au final, aboutir au même résultat… Ce livre n’est tout simplement pas pour moi.

J’ai eu du mal avec l’écriture de l’auteure pour laquelle il m’a manqué de fluidité. Il m’a manquait d’autre chose… que je ne saurai exactement qualifier. Je n’ai pas ressenti le petit truc, la petite étincelle qui me permet d’accrocher à une histoire. Et je ne vous parle même pas de Vadim, qui est, mon Dieu, juste exécrable à souhait ! Il est trop centré sur sa personne et trop contradictoire.  Cela ne m’a pas fait rêver du tout et ses chevilles sont tellement enflées que je me demande comment il fait pour marcher avec rire larme.

Il m’a tellement énervé que, finalement, j’ai pas eu envie d’en découvrir plus sur sa personne et son histoire. Je n’ai même pas fait la connaissance d’Alia pour vous dire, une première pour moi. En général c’est la nana qui m’énerve à un tel point que je pose mon livre pour ne pas le jeter, mais Vadim m’ait juste sortie par les yeux.

Ce qui est absolument dommage car je sentais quand même une belle histoire venir mais son comportement ne m’a juste pas donné envie d’en savoir plus. J’aime les « connards », je leur voue même un culte, mais celui-ci est atteint du syndrome de la connerie et c’est rédhibitoire pour moi.

  Je suis donc hyper hyper déçue, d’autant plus que je n’aime pas faire un abandon et surtout aussi tôt dans l’histoire.

Abandon

Logo Tentatrice sp 1

Partie fine – Selen Itoka

Partie fine - Selen Itoka RESUME

~ Edition J’ai lu ~ Environ 320 pages ~

Avis Marina

Un titre sympa, un résumé qui m’a fait penser à « Petits flirts entre amis » de Florean MC, j’ai tout de suite pensé que « Partie fine » de Selen Itoka était pour moi….

Et bien….. PAS DU TOUT ! Je n’ai pas réussi à persévérer au delà du tiers du livre…

Comme l’indique le résumé du livre, l’histoire repose sur les retrouvailles d’anciens camarades de lycée… Ils n’étaient pas les meilleurs amis du monde et se sont perdus de vue… Certains essaient d’en mettre pleins la vue et d’autres de se fondre dans le décor…

Ils se racontent des banalités lors de l’apéritif et du repas… La personnalité des personnages se dévoilent un peu… et je n’accroche avec aucun. Le dessert à peine avalé, l’hôte de cette soirée annonce la couleur : il a prévu un jeu de rôle, où ils devront être nus et avoir des relations sexuelles, qui permettrait au gagnant de remporter une énorme somme d’argents.

Dans le genre « direct », on ne peut pas mieux faire…. Passer des conversations superficielles à la proposition de partouzer de cette manière, n’a rien de crédible à mes yeux…

Mais bon, la majorité accepte de jouer le jeu, et la soirée commence….

Les jeux de rôles sont une succession de « mise en situation » humiliante la plupart du temps… Le caractère des personnages se dévoilent encore plus grâce aux « rôles » qui leur sont attribués et aux conversations qu’ils ont en huis clos lors des « entractes ».

J’ai bien compris que l’auteure met l’accent sur l’aspect « psychologique » d’une situation comme celle-ci, qu’elle cherche à titiller notre curiosité : « Quel est le but de tout cela ? »…

Mais cela n’a pas suffit à me faire persévérer.

Parce que je n’ai accroché avec AUCUN des personnages…. ils sont presque une dizaine, et je n’en ai aimé aucun. Je dirais même qu’ils sont tous tellement « perturbés » que s’en est triste….

Et aussi, parce que je m’attendais à un livre érotique « hot »… Pourtant, même s’il y a du sexe, tout est « manipulé »… Le manque de spontanéité m’a plus refroidie que chauffée…

Alors que ma Kobo affichait 34%, je n’en pouvais plus…. J’ai déclaré forfait….

Ce genre de livre plaira sûrement à d’autres… mais pour moi, c’est un :

Abandon

Forever, Tome 1 : Souviens toi – Stéfany Thorne

Forever - 1 - Souviens toi - Stefany Thorne

Résumé de l'éditeur-1

« Je m’appelle Melinda Evans… Il y a trois ans, j’ai perdu une partie de la mémoire suite à un accident de voiture. Aujourd’hui, j’emporte avec moi tous mes secrets, et je compte bien les garder… Je me suis installée à Seattle afin de prendre un nouveau départ. J’y ai un nouveau job et un nouveau patron : Aïden Kyle. Nous sommes comme deux aimants qui s’attirent, mais il me repousse… Il est la flamme à laquelle j’ai accepté de me livrer et de me brûler tout entière. Il est comme un animal blessé. Je le veux et je ferai tout pour le sauver… »

« Je m’appelle Aïden Kyle… Depuis la mort tragique de mes parents, je suis à la tête de « Kyle Entreprise ». J’ai perdu tous les êtres qui m’étaient chers. Mon passé n’est que regrets et tristesse… Depuis ce jour, je vis avec un terrible secret. J’ai rencontré une jeune femme forte, courageuse, dangereusement attirante : Melinda Evans. Un fruit défendu qu’il m’est interdit d’approcher et de savourer. Je ne peux pas la laisser entrer dans ma vie sans qu’elle ne s’y brûle les ailes… Elle ne pourrait pas comprendre… »

Avis Marina

Suite à une publicité tapageuse sur Facebook et des avis très positifs qui pleuvent de partout, j’étais très impatiente de lire ce livre… Et là, je suis à 20% du livre et je déclare forfait…

C’est vraiment une grosse déception… Peut-être que j’ai été trop influencé par toutes les éloges que j’ai pu lire et du coup, j’attendais trop de ce livre… Peut-être que si je l’avais découvert sans à priori, j’aurais été moins déçu, et j’aurais été plus persévérante… Peut-être….

Forever est l’histoire de Melinda, une jeune fille amnésique suite à un accident. Fragilisée par sa perte de mémoire, elle est surprotégée par ses parents… mais qui la laisse tout de même partir toute seule à Seattle.

Alors qu’elle vit à l’écart de tout le monde depuis trois ans, elle se lie immédiatement d’amitié avec une jeune fille rencontrée lors d’un « salon de l’emploi »… Une fille qui est son parfait opposé, qui est aussi extravertie qu’elle est timide…

Mélinda est tellement « faible » qu’elle a un vertige qui oblige les deux jeunes femmes à se reposer à un bar. Sa copine fait un rentre dedans à un homme de manière tellement peu discrète que Mélinda est très gênée… Mais quand son regard croise celui de Aïden, elle est incapable de détourner le regard et son désir transparaît. Il s’avance, se colle à elle, et lui chuchote à l’oreille que l’attirance est réciproque… et il disparaît !

Mais, heureusement, ce mec est le big boss d’une société où Mélinda a postulé ! Et, BINGO, elle se retrouve donc embauchée chez Kyle Entreprises. Lors de l’entretien d’embauche avec Aïden, la timide Mélinda lance l’opération « séduction »… et franchement, pour une fille malade et introvertie, elle se comporte en vraie chaudasse…. Le mec est sur le point d’exploser mais il laisse à nouveau en plan avec un « Vous ne pourriez pas comprendre ».

C’est là que j’ai abandonné…. L’histoire et les héros ne sont pas crédibles !

Les personnages ont des attitudes à l’opposé de ce qu’on peut attendre de la description des caractères… Mélinda est sensée être « méfiance » et « craintive » face à un passé oublié et un avenir plus qu’incertain… On peut s’attendre à ce que Aïden (qui a fait partie de son passé, on le comprend dès le début), doive « l’apprivoiser », en bon « mâle alpha » qu’il semble être… Et bien non… Dès la deuxième rencontre, à peu 5 minutes après le début de l’entretien, elle lui fait un show à la Basic Instinct, prête à le croquer… à tel point que c’est lui qui fuit !

Impossible pour moi de rentrer dans l’histoire et de m’identifier aux héros… Et après toutes les éloges que j’ai pu lire, c’est vraiment la dernière chose à laquelle je m’attendais !

Il y a des côtés positifs… Par exemple, la plume de Stéphany Thorne est fluide, sans fautes d’orthographe… et elle a un vrai talent pour écrire des scènes torrides. J’ai aussi trouvé les citations et les « playlists » qui accompagnent chaque chapitre un concept très sympa… Et même l’intrigue avait du potentiel…s’il avait été exploité de manière plus crédible…

Mais ces points positifs n’expliquent pas le « tapage » qui fait plus de tort que de bien à ce livre… Cela génère une attente trop élevée et du coup, une déception….

Abandon