Black Riders, tome 1 : Glitter Girl – CJ Ronnie

Black Riders - 1 - Glitter Girl - CJ Ronnie RESUME
Black Riders, tome 1 : Glitter Girl – CJ Ronnie
~ Fyctia La Condamine Hugo New Romance (Nov.2017) ~ Format numérique ~ Format poche

 

avis-de-marina-fond-noir

 

Glitter Girl est le premier roman de CJ Ronnie et c’est plus que prometteur ! Ce premier tome de Black Riders m’a fait passer un moment pleins d’émotions et le potentiel des personnages secondaires me donnent très envie de lire la suite !

Merci aux Éditions La Condamine /Fyctia de Hugo Roman pour ce Service de Presse.

En arrivant en Californie, Hayley prend un nouveau départ. En quittant New-York, elle fuit un lourd passé, mais compte sur la vie universitaire pour vivre la vie de toutes les filles de son âge.
Elle partage sa chambre avec Beverly. Fille du président d’un MC, cette dernière apprend encore à composer avec le monde des bikers.

C’est par son intermédiaire que Hayley va faire la connaissance de Jace…

Surnommé Petit Génie grâce à son talent pour les chiffres, ce presque trentenaire traverse un période de doute…
Depuis qu’il a embrassé cette vie, elle lui apportait tout ce qu’il souhaitait : une famille, de l’adrénaline, des femmes faciles, la fête…
Mais un sentiment d’insatisfaction ne le quitte plus… Il lui manque quelque chose, sans qu’il sache ce que cela puisse être…

Hayley et Jace vivent dans de deux mondes totalement différents… Mais ils pourraient bien être cette partie qui leur permettrait de se sentir complet.

D’habitude les romances que je préfère doivent contenir deux choses : du sexe et de la noirceur. Ce ne sont pas les deux ingrédients principaux de Glitter Girl, et pourtant CJ Ronnie a une plume suffisamment captivante pour que je lise ce premier tome de Black Riders d’une seule traite.

J’ai trouvé l’histoire très belle, très émouvante et très bien écrite.
Alors, bien sûr, l’intrigue suit un modèle très utilisé mais elle est extrêmement bien construite. L’univers des bikers est autant caricaturé que édulcoré mais cela rend les personnages très attachants. La relation entre Hayley et Jace est peu crédible, mais elle est tellement intense que cela ne m’a pas gênée. Et cela a suffit à m’embarquer alors que je m’attendais à un livre d’une autre teneur.

Les deux héros sont très attachants.

Hayley est une survivante et sa manière de trouver du réconfort en s’occupant d’enfants dans le besoin la rend touchante. J’étais partagée entre la compassion que je ressentais pour elle, et l’envie de la secouer pour qu’elle se livre à Jace… Mais, à aucun moment elle m’a agacée, et j’ai énormément apprécié sa personnalité autant affirmée que discrète.

Jace a réussi à me faire craquer alors même que son attitude de gros dur ne fait pas illusion très longtemps. J’ai trouvé qu’il se livrait trop vite et en même temps, j’ai complètement fondu quand il l’a fait… On est loin des « bikers » qui me font baver, mais cela ne m’a pas empêché d’envier Hayley d’avoir mis le grappin sur un spécimen aussi sexy ! 

Arrivée à la dernière page, j’étais triste que cela s’arrête… et je suis très curieuse de connaître les histoires de la déjantée June et du fidèle Brandon (les amis de Hayley)… Et donc impatiente que CJ Ronnie nous livre la suite des Black Riders.

Note 4

Avis de Valou

Je me suis achetée le tome 1 des « Black Riders » pour pouvoir me plonger dans le tome 2 que j’ai reçu de la part des éditions Hugo Poche, pour lequel mon avis sera publié vendredi. Il me paraissait normalement de commencer cette histoire par le début, logique me direz-vous. Lors du FNR, j’avais été tellement déçue de ne pas pouvoir me procurer « Glitter Girl »: situation réparée, je vous partage mon avis sans plus attendre.

Marina ayant résumé l’histoire, je ne reviendrai pas dessus. D’emblée, je vous donne donc mon ressenti livresque. Voici donc une romance plongée au cœur d’un club de Bikers, les Black Riders. Cj Ronnie nous offre ici une histoire touchante et délicate. Même si le passé d’Hayley est très sombre, la récit ne l’est pas réellement. La romance entre Jace et la jeune femme s’installe petit à petit, tout doucement. Presque au même rythme que la guérison d’Hayley. Son traumatisme, elle le porte comme un fardeau, comme un boulet qu’elle traîne à son pied. Jace ne semble pas être un homme pour elle: trop torturé, trop violent, trop biker! Il a toujours vécu dans un univers bourré de testostérone, univers,par ailleurs, bien retranscrit par l’auteure.  Pourtant, elle va le toucher au plus profond de son cœur. Jace est en perte de repère, quelque chose manque à sa vie, sans qu’il puisse mettre un mot dessus. C’est un véritable coureur de jupons (ou de brebis) , on n’imagine absolument pas que ce personnage va faire preuve d’une patience infinie avec Hayley. L’amour et la dévotion de Jace pour son ange, comme il aime la nommer, sont profondément touchants. L’amour n’est-il pas le meilleur argument pour se dépasser?

L’auteure manie bien la douceur de cette romance naissante, avec les rebondissements qui jalonnent ce premier tome. Elle nous fait découvrir beaucoup de personnages secondaires forts, comme Brandon, Pops ou Beverly. Petite mention spéciale à la relation qui se noue entre le président des Black Riders, Pops, et Logan, un petit garçon de 8 ans, dont s’occupe Hayley. Ils sont particulièrement attachants ces deux là! Je fais une joie de les retrouver dans le tome 2!

Tout comme Marina, j’aime l’intensité dans les romances, c’est ce qui me fait vibrer. Il m’en a manqué un chouia dans cet opus pour que je sois totalement conquise. J’ai tout de même passé un bon moment livresque, l’auteure n’a absolument pas à rougir de son récit. Sa plume est très agréable à lire et le texte est bien documenté. La romance entre Hayley et Jace est douce, ce qui se comprend au regard des blessures de la belle, mais il m’a manqué un soupçon de passion. Je vous dis donc à vendredi pour vous retranscrire mon avis sur le second tome  » Girl Crush ».

Note 4

Retrouvez ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse:

COUV POCHEBlack Riders - 1 - Glitter Girl - CJ Ronnie EPUB

Honeytrap – Olivia Miller

Résumé - Honeytrap - Olivia Miller.png
Honeytrap – Olivia Miller
La Condamine, Collection New romance ~ (2 mars 2017) ~ 237 pages
Format numérique

avis-de-jenni-les-tentatrices

C’est en achetant un magasine people que je me suis procuré cet opus (qui attendait depuis de longs mois dans ma BAL), et je ne le regrette pas !

 

Membre de la communauté ultra-secrète des Honeytraps, Marilyn est officieusement une prostituée de luxe. Excessivement bien payée et, à la différence d’une prostituée, elle ne couche pas… c’est elle qui tient les rênes, du début à la fin. Elle piège des proies, séduit les hommes mais ne les dévore pas ! C’est une espionne dissimulée dans un corps de femme fatale envoûtante telle une chasseresse voire une aphrodisiaque… Grâce à son job elle se sent belle, attirante… et surtout femme.

Quand sa double vie trépidante devient trop lourde à porter, elle redevient Riley et aime se réfugier dans son cocon de la petite étudiante jeune, libre et insouciante où personne sait qu’elle se fait payer pour draguer des hommes mariés, voire charmer ses ainés.

Mais elle va connaître un véritable chamboulement dans sa vie lorsqu’elle se retrouve à s’occuper de deux affaires en même temps. C’est excitant mais ce sera aussi frustrant pour elle de ne pas sortir des limites…

 

Olivia Miller de sa plume fluide et dynamique nous entraîne dans la peau de son héroïne et nous permet de nous évader ainsi dans la double vie de cette dernière.

Séduite et curieuse par l’héroïne, je me suis laisser porter par son plan d’action pour atteindre sa cible et l’attirer dans ses filets. Très intéressante et un brin mystérieuse elle m’a intriguée et j’ai aimé la suivre dans sa quête de séduction. Habituellement c’est elle qui mène la danse, elle qui supervise tout, elle qui est en situation de supériorité puisque l’autre ne sait même pas qui elle est vraiment… mais avec Le dossier 418 c’est différent. Il mène la danse comme il mène le jeu. À savoir, à son avantage !

J’aime beaucoup la manière qu’à pris l’auteure pour construire son histoire. Chaque titre des chapitres présente le contexte dans lequel nous avançons et évoluons dans la mission de Marylin et dans le quotidien de Riley.

Une lecture attrayante et sympathique dans son ensemble qui devrait plaire à de nombreuses lectrices ! Pour ma part, non seulement j’ai dévoré cet opus mais j’ai aussi été captivée par les personnages principaux.

 

belle-decouverte

Note 4



–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format numérique :

Format numérique - Honey trap - Olivia Miller

Prude a frange, Second Round – CS Quill

Prude à frange - 2 - Second round - CS Quill RESUME.png
Prude à frange, Second round – CS Quill
~ La Condamine / Fyctia (mars 2018) Hugo New Romance Poche (avril 2018) ~ Env. 448 pages ~ Format numériqueFormat poche ~

 

avis-de-marina-fond-noir

Après mon coup de cœur pour le Premier Round de Prude à frange, je n’ai pas pu me résoudre à attendre pour découvrir ce que C.S. Quill nous réservait dans ce Second Round.

Je remercie les Éditions La Condamine de Hugo New Romance de m’avoir accordé ce Service de presse.

Quand Master découvre Cadence avec un autre homme dans son appartement alors qu’elle était pas sensée sortir de chez lui, il entre dans une colère noire et l’abandonne chez l’une de ses collègues et amie.

Pourtant, le tuteur se rend bien compte que la présence d’un autre homme lui pose plus problème que la désobéissance de sa protégée… Il fait face à des sentiments qui lui sont inconnus mais qu’il refuse d’analyser…

Quand Cadence se rend compte qu’elle a poussé Master à bout, elle est désespérée… Elle a besoin de lui pour avoir une chance de retrouver son amie et mener à bien son projet… mais surtout, elle ressent profondément le manque que son absence provoque…

Ils ont, l’un et l’autre, besoin que la jeune femme atteigne le sommet du Round…. Et pourtant, ils ont de plus en plus de mal à en accepter le prix à payer.

 

Ce Second Round est à la hauteur du premier ! Prude à frange est une histoire qui m’a tenue en haleine tant par le suspense de l’intrigue que par la tension sexuelle qui existent entre les deux héros de CS Quill.

Si j’étais déjà fan du personnage de Cadence dans le Premier Round, c’est dans ce deuxième opus de Prude à frange que je suis tombée amoureuse de Master…
On découvre l’homme derrière le tuteur…. et tous les sentiments qu’il étouffe pour continuer à tenir son rôle… Ses motivations sont relevées et cela le rend non seulement plus humain, mais aussi moins différent de Cadence.

Et bon sang… L’attirance entre ces deux là fait des étincelles !!!
La plume de CS Quill va au-delà de la sensualité. Ce qu’elle nous fait ressentir est tellement intense et électrique que cela en est presque douloureux !!!

Et l’intrigue est exaltante ! La sensation de danger est omniprésente et le suspense est à couper au couteau ! Il est impossible de décrocher du livre avant la fin.

L’histoire reste malgré tout teintée de légèreté grâce à l’humour et la personnalité de l’héroïne.
Cadence fait souvent figure d’OVNI dans le monde sombre du Round… Elle y apporte une lumière et une bouffée d’air pur qui fait toute la différence !

Prude à frange m’a fait ressentir un mélange de toutes les émotions que je recherche dans mes lectures… CS Quill a parfaitement dosé l’humour, le suspense, les sentiments et la sensualité….

Coup de Coeur

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2Note 5

Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique ou poche) :

Prude à frange - 2 - Second round - CS Quill BOOK Prude à frange - 2 - Second round - CS Quill EPUB.png

Prude à frange, 1er round – CS Quill

Prude à frange - 1 - CS Quill RESUME.png
Prude à frange, premier round – CS Quill
~ Hugo New Romance & Fyctia (Fev.2018) ~ Env.448 pages ~  Format numériqueFormat poche ~

 

avis-de-marina-fond-noir

La plume de CS Quill m’a tellement plu dans Burning Dance que j’étais impatiente de ce Premier Round de Prude à frange.

Et je remercie les Éditions Hugo New Romance Poche de m’avoir accordé ce Service de Presse.

Ingrid, la meilleure amie de Cadence a disparu et ne donne plus de nouvelles depuis huit mois… Et d’après les informations que Cad a réussi à obtenir, cette dernière aurait intégré le Round…

Alors qu’elle n’a absolument pas le profil pour intégrer ce réseau, Cadence va réussir à passer les sélections et à être recrutée… Si c’est son seul espoir de retrouver son amie, elle va être confrontée à un monde dangereux dans lequel elle ne semble pas tailler pour survivre.

Master était le meilleur dans sa partie… et après son dernier échec, la dernière chose dont il avait besoin est d’une élève telle que Cadence. Pourtant, le destin semble s’acharner contre lui, en le désignant comme tuteur de cette fille au antipode du milieu dans lequel il est sensé la faire évoluer.

Mas a un besoin vital de faire d’elle la meilleure…. Elle veut seulement retrouver son amie… Leurs objectifs sont différents et pourtant ils ont besoin l’un de l’autre pour les atteindre…

Sans la plume pétillante de CS Quill, l’univers de Round aurait pu être glauque… Mais Prude à Frange m’a fait passer trois heures de pur bonheur à frissonner de plaisir, à trembler d’angoisse et à exploser de rire.

Je suis LOVE de Cadence ! Cette héroïne hors du commun est ma nouvelle meilleure amie ! J’aime sa détermination pleine de naïveté et sa répartie pleine d’humour. Elle est comme un soleil au milieu de la nuit… Pas à sa place et pourtant totalement irrésistible !

Master est autant flippant que séduisant… Si au premier abord il est détestable, je n’ai pas pu m’empêcher d’être attirée par cet homme. Cadence met à mal la carapace qui lui permet de survivre au sein de l’organisation du Round, et on devine un héros moins infect que ce qu’il laisse paraître.

Ce Premier Round de Prude à Frange est complètement addictif !!! L’intrigue se dessine doucement, l’histoire évolue soulevant de nouvelles questions en répondant à certaines. On poursuit la quête des héros, impatient de connaître la suite et de découvrir où l’auteure va nous emmener. 

Prude à frange est un mélange de noirceur, d’humour, de suspense et de sensualité…. Un livre à ne surtout pas manquer !!!

J’ai vécu l’histoire improbable de CS Quill comme si j’y étais et je trépigne d’impatience de vivre le second Round !!!

Coup de Coeur

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2  Note 5

Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (poche ou numérique)

Prude à frange - 1 - CS Quill BOOK.png  Prude à frange - 1 - CS Quill EPUB.png

Endless Night, tome 1 – Estelle Every

Endless Night - 1 - Estelle Every RESUME.png
Endless Night, tome 1 – Estelle Every
~ La Condamine Fyctia (janv.2018) ~ Env. 362 pages ~  Format numérique ~
~ Hugo Poche (14 mars 2019) ~ Env. 471 pages ~ Format Poche ~

 

avis-de-marina-fond-noir

A peine le prologue de Endless Night terminé, j’étais accro à l’écriture de Estelle Every ! J’ai plongé avec délice dans cette romance érotique sans parvenir à en sortir avant de l’avoir terminé !

Un énorme merci aux Éditions La Condamine Fyctia pour ce Service de Presse.

J’ai ressenti tellement d’émotions pendant cette lecture que j’ai plus envie de parler de ça que de résumer l’histoire !!

Dès les premières lignes, la plume de l’auteure m’a plu ! Non seulement c’est fluide et bien écrit, mais elle parvient en quelques mots à planter un décor et une ambiance qui donne envie d’en savoir plus.

Endless Night de Estelle Every est un concentré de sensualité, d’émotions et de suspense ! C’est complètement addictif !!!

Même si l’intrigue est totalement différente, l’univers de Endless Night n’est pas sans faire penser à celui de La Société de Angela Behelle…. Et j’ai tout simplement adoré !!!!

Il y a beaucoup d’émotions, mais on ne peut pas à proprement parler de new adult… Ce livre a plutôt sa place dans les Éditions Blanche de Hugo Roman…. Là où la sensualité prend le pas sur la romance….

Pas de « Je t’aime » ou de « contes de fées modernes » dans ce premier tome de Endless Night… et pourtant, les personnages sont confrontés à des sentiments tellement forts qu’ils sont eux même dépassés par ce qu’ils vivent….

J’ai tout simplement adoré la personnalité de l’héroïne. Elle est un mélange complexe de sensibilité et de dureté… S’identifier à elle a été d’une facilité déconcertante !
La vie n’a pas fait de cadeaux à Auxanne mais elle a fait d’elle une femme forte qui ne se berce pas d’illusions et qui sait ce qu’elle veut. Son ambition (et ce qu’elle est prête à faire pour l’assouvir) aurait pu la rendre antipathique, mais cela n’a pas été le cas. Au contraire, cela permet de rendre son personnage d’autant plus crédible…

Et, Grigori….mmmmm…. Sexy, secret, dominateur…. Il a su alimenter les fantasmes comme il a alimenté ceux de l’héroïne….
Mais si certains chapitres permettent de connaître son ressenti, je suis autant frustrée que Auxanne à son sujet… J’aimerais en savoir plus, le connaître mieux, découvrir ses secrets et son passé…

Mais ils ne sont pas les deux seuls personnages de l’histoire qui m’ont intrigué ! Endless Night a un potentiel énorme pour en faire une saga palpitante ! Je brûle de curiosité d’en savoir plus sur la plupart des personnes qui participent à l’intrigue et je suis vraiment de lire la suite !!!

Coup de Coeur

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2  Note 5

Retrouvez ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (poche ou numérique) :

Endless night - 1 - Estelle Every BOOK      Endless Night - 1 - Estelle Every EPUB.png

 

Love & Darkness – Oly TL

Love & Darkness - Oly TL RESUME
Love & Darkness – Oly TL
~ La Condamine (Octobre 2017) ~ Env. 513 pages ~ Format numérique ~

 

avis-de-marina-fond-noir

Un titre accrocheur et un résumé intriguant… J’ai tout de suite été attiré par Love & Darkness et curieuse de découvrir la plume de Oly TL.

Je remercie beaucoup Stéphanie des Éditions La Condamine de m’avoir accorder ce Service de Presse.

Jay est un écorché vif, un artiste à fleur de peau, un homme sombre qui se bat chaque jour pour ne pas se laisser engloutir par les ténèbres…
Si par le passé ses démons ont eu le dessus sur lui, aujourd’hui il a adopté un mode de survie grâce à cette famille qu’il s’est créé… Grâce aux BadASS, ses frères de cœur, il passe des soirées où il se sent vivant, où il parvient à tenir ses fantômes à distance sans sombrer dans l’auto-destruction…

Et un jour, il l’aperçoit… Une lumière dans l’obscurité… Elle est belle et rayonnante…
Elle l’obsède, jusqu’à devenir sa nouvelle drogue….

Mais Milly veut de la légèreté, de la liberté… Elle vit sa vie à fond, en appréciant tous les petits bonheurs qui croisent sa route et en évitant tout se qui est compliqué…. Elle veut voler, alors que Jay a les ailes coupées depuis longtemps…

Pourtant, il ne la laisse pas indifférente… et l’attirance qui les pousse l’un vers l’autre semble plus forte que tout…

J’ai adoré l’univers dans lequel Oly T.L. m’a emmené. Love & Darkness est une romance sombre et touchante. Et les héros sexys et attachants.
Jay est la lune, Milly est le soleil… Et à eux deux, ils m’ont fait voir les étoiles…

Pourtant, dans la première partie de l’histoire, j’ai eu peur de ne pas accrocher avec les personnages…
J’ai eu du mal à me laisser toucher par la sensibilité à fleur de peau de Jay… Et la légèreté de Milly m’a aussi parfois dérangée…

Finalement, sans que je m’en rende compte et sache expliquer pourquoi, ils ont tous les deux réussi à me toucher….
Je suis tombée sous le charme de cet artiste écorché vif… Tout comme la soif de liberté de la baba cool Millie a fini par me séduire.

L’intrigue est très tirée par les cheveux, mais j’ai aimé qu’elle nous entraîne dans un univers très différents des « standards ». Il mettra peut être certaines personnes mal à l’aise, mais personne ne pourra rester indifférent face à la l’histoire de nos héros.

Love & Darkness a beau être sombre, c’est, en même temps, plein de lumières et de couleurs. Il y a un mélange d’espoir et de fatalité, de désespoir et de rage de vivre, qui rend la lecture addictive. 

J’ai regretté que les événements s’enchaînent parfois de manière décousue, que les revirements des personnages soient trop subis… La répétition des « petits noms » que les héros se donnent, qui donne l’impression de scènes « surjouées »…. Et un manque de crédibilité autour des BadASS…. mais j’ai malgré tout adoré ma lecture !

J’espère sincèrement qu’il y aura d’autres tomes autour des personnages… Parce que plume de Oly TL est dynamique et fluide… Parce que les scènes de sexe sont… Arfff… torrides !!! Parce que j’ai envie de revoir Jay et Millie… Et parce qu’il y a du potentiel derrière tous les protagonistes de l’histoire de Love et Darkness.

Note 4

Retrouvez ce livre sur Amazon, au format numérique, en cliquant sur la couverture :

Love & Darkness - Oly TL EPUB

FBFC, tome 1 : Flash-Back – Robyne Max Chavalan

Image resum def
Editions La condamine ( Août 2017) Environ 370 pages

Avis de Valou

Merci aux éditions  La condamine pour ce service presse

Flashback est le spin-off du diptyque « Fire Crush » de Robyne Max Chavalan. Ici on suit Savage (ce prénom !! j’adore !) Demercey, la meilleure amie de Marjorie, héroïne de Fire Crush.

L’histoire commence en 2014 à Paris, Savage a 30 ans et est auteure à succès. Elle écrit sous le nom de Joséphine « Joe » Wild. Savage est célibataire, partage une amitié très forte avec Marjorie et Leïla. Elles forment une famille toutes les 3 et se soutiennent véritablement, quoiqu’il advienne.

Alors qu’elle doit participer à une interview télévisée pour parler de son nouveau livre, Savage ne s’attend pas à tomber sur Richard Erria, le présentateur vedette de la chaîne et accessoirement son ex…Boulversée par cette rencontre fortuite, Joe est soufflée ce que cette rencontre provoque en elle. C’est un choc pour l’un comme pour l’autre. Richard n’y va pas 4 chemins, il annule l’interview prévue et lui annonce sans détour, qu’il l’aime et qu’il l’attendait, bien qu’il n’ait pas compris pourquoi elle l’a quittée 5 ans auparavant, sans aucune explication ! Commence alors une série de flashback, qui commencent en 2007, date du début de leur relation. L’auteur alterne alors les points de vue de Savage avec ceux de Richard.

Mon dieu, quelle histoire d’amour !!! Alors étudiants en 2007, ils se rencontrent dans un restaurant où ils travaillent. Immédiatement, il y a de l’électricité dans l’air. La tension sexuelle flotte dans l’air, l’attirance est irrémédiable. Un coup de foudre ? Certainement !! Une histoire d’amour naissante? Assurément!!

Ils s’accrochent, se cherchent, s’embrasent et s’embrassent. Mais ils se font du mal, beaucoup de mal. Richard a 3 ans de moins que Savage et il a peur de s’engager. Il veut privilégier ses études. Sa puissante famille tente de le dissuader de partager quoique ce soit avec Savage…

En 2014, Richard veut récupérer Joe et cette fois-ci la garder. Il va tout faire pour cela et tenter de comprendre pourquoi elle l’a quittée brutalement. Savage, elle, a souffert, énormément, elle veut se protéger plus que tout. Pourtant entre l’amour et le désir, qu’ils éprouvent l’un pour l’autre, elle va avoir fort à faire pour résister au majestueux Richard Erria.

Comme s’ils ne s’étaient jamais quittés, ils reprennent leurs joutes verbales, leur jeu du « ni oui ni non » et paradoxalement leur absence de communication. Leurs travers refont surface et le spectre de la famille Erria pèse sur leurs retrouvailles.

Plus on avance dans l’histoire, plus on comprend ce qu’il s’est passé entre 2007 et 2009. L’histoire est poignante et intense. On ne s’ennuie pas une seule seconde. J’ai été complètement happée par cette histoire si belle et si dure. Le personnage de Savage est vraiment bien développé, j’ai beaucoup aimé suivre son évolution. Sa relation avec sa meilleure amie Leïla est magnifique. Cette histoire parle d’amour difficile, qui fait mal mais aussi d’amitié : la vraie, la pure. La relation des 2 femmes est fraternelle : de vraies sœurs de cœur ! Le personnage de Leïla ne manque pas de piquant et s’accorde d’ailleurs parfaitement avec Adrien Erria, le frère milliardaire de Richard

Il s’en est fallu de peu pour que ce soit un nouveau coup de cœur, mais il m’a manqué un « je ne sais quoi ». La fin est légèrement précipitée selon moi, j’aurais aimé que ça dure un peu. L’histoire reste néanmoins poignante et ne vous laissera pas indifférent, j’en suis sûre. Pour ne rien gâcher, les scènes érotiques sont particulièrement torrides, exacerbant les sentiments de Savage et Richard.

La plume de Robyne Max Chavalan est toujours aussi plaisante, elle n’a pas son pareil pour partager avec nous des histoires d’amour passionnées et passionnantes !

a-lire

4

Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture : 

couv num def

Découvrez l’avis de Marina sur la version auto-édité de ce livre en cliquant ici

 

Extrait de Burning Games – CS Quill

Burning Games - CS QUILL EXTRAIT
Burning Games – CS Quill
~ Environ 360 pages ~
~ Edition La Condamine Fyctia (septembre 2017) : Format numérique
~ Edition Hugo Poche (octobre 2017) : Format poche

 

 

 

 

 

 

Wariwulfs, tome 1 : Sang à Crocs – Kalypso Caldin

Wariwulfs2
~ La Condamine (septembre 2017) ~ Env. 438 pages ~
~  Format numérique ~

Avis de Jess

~ Je remercie les Éditions La Condamine pour ce Service Presse ~

J’avais très hâte de pouvoir découvrir ce roman. Il faut savoir que j’ai découvert « à l’époque » la plume de l’auteur sur skyblog, plume que j’avais beaucoup aimé lire. Je l’ai retrouvé ensuite sur Wattpad tout à fait par hasard, pour me rendre compte qu’elle participait à un concours Fyctia. (Cela fait un peu psychopathe, dit comme ça..)

J’espérais grandement qu’elle puisse être publiée pour avoir la chance de la lire à nouveau sans devoir attendre la publication de chapitres.

Et quelle joie lorsque j’ai vu sur le mur de Fyctia, la future couverture de cette super histoire. Oui, super car j’ai passé un excellent moment. J’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver la plume de Kalypso Caldin, toujours aussi prenante mais plus mature & maitrisée.

L’histoire en elle-même est autant originale que bien ficelée, l’auteur y apporte des passages quelque peu sombres qui nous prennent à la gorge et des passages remplis d’humour aux dialogues explosifs.

Dès le début, j’ai été happée par le récit et j’ai eu beaucoup de mal à en ressortir..

J’ai également beaucoup aimé les personnages hauts en couleurs, dont vraiment quatre se démarquent de tous les autres : Elana, notre héroïne, Aaron le beau mal Alpha et.. Non, je vous laisse découvrir les deux autres ! (Et on me dit dans l’oreillette qu’un spin off verra peut-être le jour sur ces deux derniers d’ailleurs).

Elana est une héroïne comme j’aime. Malgré sa malchance et les terribles épreuves qu’elle va endurer, elle ne baisse pas les bras et puise la force de se relever et se battre. Elle est hyper attachante, avec un caractère explosif qui n’est pas pour me déplaire !

Aaron et Elle vont se chercher et se tourner autour, sans que la romance ne prenne le pas sur l’histoire. C’est appréciable tout en nous laissant sur notre faim car nous attendons tous fébrilement que la relation évolue comme nous l’espérons !

Nous découvrons l’histoire et ses créatures à travers le point de vue d’Elana, ressentant ses doutes et ses appréhensions. J’ai aimé que l’auteur prenne le parti de la laisser évoluer petit à petit et de ne pas lui faire tout accepter dès le deuxième chapitre (chose que l’on voit souvent..)

Pour chipoter, je n’aurais pas été contre un ou deux chapitres du point de vue d’Aaron, pour le découvrir plus en profondeur.

Que vous dire de plus ? J’ai aimé cette histoire et les personnages qui gravites autour. J’ai adoré la plume de l’auteur, qui j’espère saura se faire connaître et rencontrer le succès mérité auprès des lecteurs.

a-lire.png

 

Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format numérique :

Wariwulfs1.png