Los Angeles VIP, tome 1 : L’initiation – Vanessa Fewings

los-angeles-vip-1-linitiation-vanessa-fewings-resume
Los Angeles VIP, tome 1 : Initiation – Vanessa Fewings ~ J’ai Lu pour Elle (mars 2017) ~ Env.380 pages ~ Format poche ~ Format numérique ~

avis-de-marina-fond-noir

J’adore la couverture de Initiation, le premier tome de la saga Los Angeles VIP de Vanessa Fewings. Et dès qu’il est question d’une histoire dans un club privé, je ne peux m’empêcher d’être intriguée.

Merci à J’ai Lu pour Elle pour ce Service de Presse.

Mia est prête à tout pour pouvoir payer les factures médicales de sa belle-mère Lorraine… Même à dépasser sa pudeur pour pouvoir décrocher ce poste de secrétaire dans un club privé. Si l’entretien d’embauche est mené par trois femmes, elles sont clairement trois dominatrices… Et Mia repart, persuadée d’avoir tout fait foirer.

Pourtant, elle décroche le poste ! Un tel salaire va lui permettre d’envisager l’avenir plus sereinement ! Peut être même de partir de ce studio où elle se sent tellement à l’étroit…

Mais travailler dans un club BDSM n’est pas anodin quand on ignore tout de la sexualité… Et si le personnel est tombé sous le charme de l’innocente Mia, ils craignent aussi que ce milieu ne soit pas fait pour elle…

C’est ce que Richard, son patron, pense… Il veut la renvoyer pour la protéger…
Ou alors, préfère t-il l’éloigner pour se protéger lui-même de l’attirance qu’il ressent pour cette jeune femme ?

Très clairement, l’histoire n’est pas très originale, semble parfois décousue et contient énormément de clichés…. Mais j’ai malgré tout passer un bon moment de lecture !

Certains passages sont chauds, mais cela reste du BDSM très soft et la romance est très présente, ce qui donne un sentiment de sensualité tout le long du livre.

L’innocence de l’héroïne est abordée avec humour et le héros est plein d’auto-dérision… Du coup, les aspects qui m’agacent d’habitude m’ont faite rire…. Sans parler de certains passages où le héros ne craint pas le ridicule et qui m’ont faite exploser de rire en imaginant la scène !

J’ai plus été attiré par Cameron, que par Richard… Peut-être parce qu’il est auréolé de mystère et beaucoup plus sombre que le héros principal de ce premier tome…...

Du coup, je suis impatiente de lire la suite pour en savoir plus sur ce dernier.

LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2Note 3

Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (format poche ou format numérique) :

los-angeles-vip-1-linitiation-vanessa-fewings-book los-angeles-vip-1-linitiation-vanessa-fewings-epub

 

Fire after dark, Tome 1 : L’étreinte de la nuit – Sadie Matthews

fire-after-dark-tome-1

avis-de-helle-les-tentatrices

*Je remercie les Editions Milady pour ce Service de Presse*

Je pensais vraiment avoir lu la trilogie Fire After Dark même si je ne me souvenais complètement plus de l’histoire. Cependant en voyant la couverture de cette réédition que je trouve très belle j’ai voulu la redécouvrir à Nouveau, et c’est en lisant que je me suis rappelée  mettre arrêté au premier Tome.

C’est une histoire qui aurait pu être excellente, Sadie Matthews à une magnifique plume, fluide et captivante, malheureusement son talent est complètement gâché par ses deux personnages principaux à qui manquent cruellement de saveurs.

Je n’ai ni accroché à Dominic et encore moins à Beth, je trouve qu’il leur manque beaucoup de choses pour être des personnages intéressants à suivre. Ils m’ont ennuyé sur ce premier Tome et je pense que c’est pour cela que je m’étais arrêté à celui ci Lors de ma première lecture.

Ils manquent de Piquant, de Charmes, d’aventures, il n y’a pas d’ étincelles, en résumé ils ne m’ont ni séduite ni fasciné.

Beth à une tendance à se faire des films dans sa tête qui m’a plus exaspéré qu’autre chose et qui coupe le dynamisme de l’histoire malgré le style d’écriture de l’auteure. Quand à Dominic, je ne sais que vous dire c’est un personnage qu’on a beaucoup de mal à cerné et dont on ne connait absolument rien.

Malgré le fait que je n’ai pas du tout accroché aux personnages, je lirai quand même la suite car pour une fois la curiosité le remporte. On verra si le Tome 2 ne fera adhérer au couple ou pas du tout.

Note 2,5LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2

Les Vies d’ Adèle – 1 – Initiation – Léon de Griffes

Adele

Résumé de l'éditeur-1

Adèle, belle blonde aux formes épanouies, est tour à tour professeure, agent secret ou encore photographe. Elle incarne nos fantasmes, elle prend à contre-pied nos préjugés, elle se joue de nos sens, elle espère réveiller en chacun ses désirs inavouables. Parfois elle fera l’expérience de ses propres démons et réveillera des plaisirs endormis.

Ce recueil est composé de quatre nouvelles qui explorent nos rêves, nos idéaux, nos fantasmes, nos désirs. Laissez-vous tenter par les aventures sensuelles et enivrantes d’Adèle.

avis de Helle

                                   Untitled

ea2a620607f7a72493664a2d8e6a005b   b5452c7b300679aa9f8dc5b38e96a2a0    390dff5ebcd93e55352d2ffaf27624c3

Les Nouvelles Érotique et moi faisons  deux, voir quatre, pourtant j’aimerai en lire mais les rares qui ont croisé ma route ont été le plus souvent des reflets de scènes de Porno Hard et donne plus une envie de Vomir que de Plaisir.

C’est donc avec Joie que je remercie Angels Éditions pour cette très belle Découverte, j’ ai plus qu’ Adoré Léon de Griffes à su apporter Sensualité, inventivité et  Désir à ma lecture. Les quatre histoires parlent tous de la même femme Adèle une blonde aux formes généreuses mais qui à travers 4 Vies différentes va nous faire voyager différemment mais toujours avec le même But, la recherche du plaisir .

Ici pas de Vulgarité, Sensualité et Érotisme sont les mots d’ Ordres.

Je ne vous dirai rien de plus que Aller à la découverte des vies d’ Adèle et j’espère que vous serez charmé dans votre lecture car pour moi ce fut un Régal.

Ps : J’ applaudis la plume de l’auteur et je lirai surement ses autres Nouvelles, dès que mon mois de Diet sera Terminé loool

Mention

4,5

A lire

 

 

 

avis-de-marina2

                                 Untitled

Si certains livres se lisent en mouchant des pleurs dans des Kleenex, je vous conseille plutôt un stock de tangas de rechange pour accompagner celui-ci.

Adèle a plusieurs vie… Ou Adèle représente plusieurs femmes, plusieurs fantasmes.
Un fantasme répandu comme celui de la prof qui « motive » ses élèves en les initiant à bien plus que la matière prévue par l’éducation nationale…
Un fantasme improbable d’une assistante de héros masqué qui porte des sentiments pour son patron…
Un fantasme d’une photographe, qui renoue avec une sexualité malmenée grâce au voyeurisme que permet un appareil photo…
Un fantasme d’actrice porno qui découvre l’amour avec un ami d’enfance…

La « vieille quadra » que je suis, a appris à aimer les nouvelles érotiques avec « Rencontres ferroviaires » de Régine Deforges. J’avais tellement apprécié que j’ai lu tous les livres du genre de cette auteure aujourd’hui disparue.
J’ai, depuis, eu quelques bonnes découvertes dans le genre mais aucun auteur n’a réussi à m’embarquer dans un monde d’une telle sensualité, en moins de 100 pages, sans vulgarité… Jusqu’à aujourd’hui.
Rien de plus difficile que de faire monter progressivement l’excitation, tout en maintenant de la douceur, quand l’histoire est courte…. Et Léon de Griffes y parvient !

S’il n’y avait pas eu cette touche de naïveté dans chacune des vies d’Adele, qui me déstabilisait un peu, ce livre aurait été un coup de cœur…. Une naïveté qui, d’après l’extrait de « Métamorphose » le deuxième tome, semble dédiée à ce premier tome.

Quoiqu’il en soit, c’est à lire absolument !

4,5

A lire

Mention

La société, Tome 1 : Qui deux nous deux ? – Angela Behelle

Societ
 Résumé de l'éditeur-1

Un élève aussi farouche que séduisant, une société secrète, un lent apprentissage mené de main de maître qui éveille son corps et comble ses désirs les plus inavouables : Mickaëlla Valmur est loin d imaginer ce que lui réserve cette étrange rentrée scolaire…

Chaque femme vit plusieurs existences à la fois : fille, amie, soeur, mère, compagne, enseignante, infirmière, amante… Qu’importe qui elle est vraiment, Angela Behelle est une femme comme toutes les autres, tranquille et sage… en apparence.

Avis Helle

Ma Quatrième lecture de ce 1er tome, et à chaque fois les mêmes sensations, Intense, Torride et Pédagogique, j’ai franchement beaucoup appris avec ce livre. Ici le tabou et la pudibonderie n’ont pas leur place, et n’oubliez pas aussi de jeter vos préjugé à la poubelle.  Par contre bienvenue à esprit ouvert, à désir, à plaisir et à Soumission. Car il s’agit bien de cela, se soumettre, appartenir à un seul maître, lui donner tous les droits de disposer de vous comme il le souhaite, quitte à faire de vous un objet, mais un objet de premier ordre et de premier classe. Bienvenue à vous dans l’univers de la société. 

Mickaëlla Valmur, est un professeur de philosophie, elle est depuis peu veuve et héritière de la fortune de son mari Henry Valmur. Elle pourrait ne pas travailler jusqu’à la fin de sa vie si elle le voulait, mais préfère tromper son ennuie en donnant des cours de philosophie. 

515bcb5f33999e48c92dfe7e825dce50C’est lors de la nouvelle rentrée scolaire,  qu’elle fera la rencontre d’Alexis Duivel. , ahhhh Alexis, vous aller Adorer et Détester ce garçon, qui est si mystérieux et intelligent.                                                                                                                                                                        Micky lui a tapé dans l’œil et habitué à avoir tout ce qu’il veut, il va tout faire pour l’avoir. D’abord intriguée et gênée par son attitude au départ, elle finira ensuite par succomber très rapidement à son élève qui s’avère être plus qu’il n’y parait au premier abord, le diable en personne hummmm peut être bien. Mr Duivel nous réserve bien des surprises. Ne se gênant pas d’utiliser une tiers personne, pour assouvir ses besoins et amener Micky la ou il le veut. Il va lui faire vivre un voyage initiatique, un apprentissage qui nous mettra aussi l’eau à la bouche, et fera passer Michaëlla dans tous ses états.

Désir, Envie, Frustration, Colère, Jalousie et Libération. Petit à petit elle laissera Alexis décider de tout dans sa vie et lui sera au fur et à mesure entièrement soumise. Il lui fera découvrir des aspects de sa sexualité qu’elle n’aurait jamais soupçonné chez elle, celle de la soumission et nous entraînera avec elle dans le monde du BDSM, mais plus particulièrement dans le monde SECRET de La société ou Argent rythme avec Plaisirs et que son mari décédé connaissait très bien.

Pour apprécier ce roman à sa juste valeur, un seul conseil sortez de votre zone de confort car  le voyage en vaut largement le détour. 

10
Fight for love - Rogue - Tome 4 Katy Evans
 Avis Jenni

En vue de la prochaine sortie le 09 Septembre 2015 du tome 9 de la série « La société : Secrets diplomatiques » d’Angela Behelle chez les éditions Labourdonnaye, une relecture des précédents tomes s’impose !

Cette auteure fait beaucoup parler autour d’elle par ses scènes de sexe très crues qui peuvent déranger, voire choquer certaines lectrices. Mais, si vous aimez ce genre d’histoire basée avant tout sur le sexe, lâchez-vous et laissez-vous tenter par cette série érotique, vous ne le regretterez pas !

Mickaëlla Valmur est une jeune femme âgée de 27 ans. Veuve d’un homme beaucoup plus âgé, le célèbre Henri Valmur qu’elle a profondément aimé. A son décès il y a tout juste quelques mois, elle hérite de tous ses biens et de son immense fortune. Depuis ce drame, elle est une femme seule, discrète et renfermée sur elle-même. Elle se dissimule sous un masque lisse, une apparence fade, vêtue de vêtements toujours sombres qui convient à son image. Elle décide malgré tout de reprendre sa carrière d’enseignante en philosophie dans un établissement privé prestigieux.

Le jour de la rentrée, elle apprend qu’elle va devoir s’occuper en particulier d’un nouvel élève au caractère apparemment singulier, le fameux et énigmatique Alexis Duivel. Un jeune homme âgé de dix-sept ans, qui n’a eu que des précepteurs et une éducation adaptée à son tempérament. Ses parents devant partir pour New York préfèrent qu’il suive un cursus normal pour obtenir son bac et s’en remettent donc entièrement aux mains de Micky pour être sa tutrice. Ils pressentent chez la jeune femme une capacité spéciale pour s’occuper du cas que représente leur fils. Interpelée par le fait qu’ils veulent que ce soit spécifiquement elle qui s’emploie à cette tâche, Mickaëlla accepte de relever le défi. Nous découvrirons d’ailleurs, à la fin pourquoi ils l’on choisit…

Lorsque le jeune homme daigne se joindre à sa classe quelques jours après la rentrée, Mickaëlla constate que cet élève est voué d’une intelligence rare et d’une beauté ténébreuse stupéfiante et qu’il n’est pas comme les autres. Sa rencontre avec ce beau mâle va être explosive. Sa présence l’intrigue et la met en parallèle mal à l’aise. Dès le départ, il jette son dévolu sur sa tutrice. Sa repartie et son assurance la troublent énormément. Une relation très particulière se met petit à petit en place alors qu’à chaque fin de cours, Alexis s’impose à elle en fermant la porte de la classe et restant pour discuter. Intriguée et légèrement gênée au début, elle marquera de la résistance mais finira par succomber très rapidement au charme de cet élève. Très vite, leur rôle professeur/élève va s’inverser car Alexis va l’initier à la découverte d’un nouvel univers, devenant le maître d’un jeu auquel Mickaëlla va se prêter avec gourmandise. De ce fait, elle ne va plus s’ignorer et va au contraire s’écouter. En particulier écouter son corps et ses besoins de femmes et découvrir la sensation de plaisir.

Ce jeune homme est intriguant, machiavélique au possible, mais terriblement excitant. Elle le maudit autant qu’elle le désire. Il prend un malin plaisir à jouer sur l’attente, l’absence et la jalousie. Micky, va apprendre à connaitre tous les désirs d’Alex et s’y pliera de très bonne grâce, faisant abstraction à son statut, ainsi qu’à son âge. Elle devient petit à petit, la soumise de cet homme qui parait bien plus âgé que ce qu’il parait. Effacée au départ, Mickaëlla ne se reconnait plus, elle se découvre de plus en plus chaque jour et s’épanouit sous les ordres de son jeune élève. Elle va laisser exprimer sa sensualité, ses fantasmes les plus cachés et surtout y découvrir l’amour. Lui, n’a aucune limite. Il est un dominant et veut exploiter et jouer comme ce n’est pas permis. Manipulateur et arrogant, Monsieur domine madame physiquement, mais il est entièrement sous le charme de sa victime si soumise. De plus, elle est l’incarnation parfaite de ses fantasmes. Il reconnait avoir peur de tout briser et de la blesser d’une manière ou d’une autre et de la perdre.

On est entrainé dans un monde où le BDSM et la domination ont leur place. Ce monde à un nom : « La Société ». La Société, son réseau souterrain, ses codes, ses membres mystérieux et fortunés… Que savons-nous d’elle exactement ? Hormis que c’est un groupe de personne qui a décidé de monter un réseau offrant des prestations de hautes qualités et très particulières pour des clients ultra-sélectionnés, allant de la coupe de cheveux au massage relaxant, très relaxant même ! Elle a pour but d’épanouir sensuellement dans le luxe le plus total. Tout repose sur des façades innocentes et légitimes et, outre l’argent qui coule à flot, une loi du silence est scéllée.

Enfin, je terminerai par la chose que j’ai trouvé déplacée, à savoir  l’hommage sexuel rendu au mari de Mickaëlla sur sa tombe, qui m’a mise mal à l’aise. Mais malgré tout, cette scène colle à la personnalité de nos deux protagonistes.  Pour résumer, notre héroïne aura succombé à deux hommes : Henri Valmur l’aura rendu femme, indépendante, discrète et distinguée. Tandis qu’Alexis Duivel, lui ouvrira les portes du plaisir, en lui faisant découvrir sa féminité en étant une femme accomplie.

Ce premier opus de la série « La Société » est un véritable coup de cœur. Nous avons donc, ici, une relation scandaleuse entre un professeur et son élève. C’est un véritable roman érotique avec tout ce qui s’ensuit. La relation maître/soumise est très réaliste, une initiation qui évolue étape par étape sans frustration. L’auteure, Angela Behelle suit parfaitement la trame de son histoire et garde ses idées bien en place. Ça ne dérive pas dans tous les sens. Elle amène ses personnages à repousser leurs limites dans une histoire peu banale et où l’intrigue nous tient en haleine. Je ne me lasse pas de la qualité de sa plume pour nous faire voyager le temps d’une lecture dans un monde sensuel de désir et de plaisir avec des jeux très osés.

J’ai succombé au charme d’Alexis Duivel et, je n’ai qu’une hâte c’est de découvrir la suite de l’univers de la Société…

 4
A lire