Plonge Avec Moi, Tome 1 : Souffle Contre Souffle – Oly TL

Résumé WP(2)
Plonge Avec Moi, Tome 1 : Souffle Contre Souffle – Oly TL * Hugo Poche ( Mars 2020) * 474 pages

Pour changer, Les Tentatrices vont être encore à contre courant des commentaires sur la toile.. Moi qui avais très hâte de me lancer dans cette histoire, je suis malheureusement loin d’avoir eu un coup de cœur. J’en ressors même quelque peu mitigée et j’en suis la première déçue ! Cet avis n’engage que moi évidement et je ne remets en aucun cas le talent de l’auteure. Je ne peux pas comparer avec ses autres écrits car c’est le tout premier roman que je lis d’elle.

104056551_256804998753416_4270434200440194803_nAvec « Plonge avec Moi« , j’étais dans l’optique de me prendre un coup de poing en pleine face, d’avoir le souffle coupé, d’être sur le fil du rasoir.. Mais non, j’ai très vite déchanté… Pourtant tout était là pour que je surkiff ma lecture. Un titre accrocheur, une couverture qui rappelle un univers assez sombre et surtout un résumé alléchant..

Déjà, il a fallu arriver à beaucoup plus de la moitié du livre pour que le thème « Dark Romance » commence à prendre un peu tout son sens. Jusque là, l’auteure posait les bases de l’histoire et nous titillé avec ses idées sur la Confrérie sans pour autant rentrer totalement dans les détails.

Parce qu’en effet, l’idée du roman est vraiment bonne et accrocheur : Une Confrérie où les gens laissent court à leurs vices les plus désaxés, une jeune fille qui s’y aventure le temps d’un stage sans réellement savoir où elle met les pieds.. Cela aurait pu être sombre, nous prendre aux tripes, nous dégouter ou même nous fasciner.. Mais non. J’ai trouvé que l’auteure n’était pas allée assez en profondeur dans son idée, qu’elle n’avait fait qu’effleurer la noirceur abyssale promise et que le sujet de la Confrérie n’était pas assez développé. J’aurais voulu parcourir les méandres de ces vices, me heurter à des sujets tabous, des scènes sensuelles et pourquoi pas être surprise par certaines pratiques.. ?

Il m’a manqué énormément d’émotions. Peu m’importe lesquelles.. C’était trop creux entre les deux protagonistes pour que je prenne totalement part à l’histoire et ce qu’ils vivaient. Tout du moins, pendant une très grande partie du roman ! J’ai eu l’impression que la première moitié était faite pour poser les bases de l’univers.. J’ai l’habitude pour les récits Fantasy mais j’avoue que ça me gêne quelque peu quand il s’agit seulement de Romance. J’aime quand le rythme est soutenue et haletant, quand je ne sais pas où je vais et que mes émotions se brouillent au fur et à mesure des chapitres.. Tout du moins, j’aime ces sensations quand il est question de « Dark Romance ».

104118053_278973336843645_6535670374813260861_nJ’ai aussi parfois eu du mal avec le comportement de Marjorie qui m’a semblé, dans certains passages, peu crédible au vue de ce qu’elle traverse.. En effet, elle reste plus focalisée sur un évènement qui m’apparaissait bien « moins choquant » (si je puis dire, parce que les actes restent tout de même violents) qu’un autre… C’est peut-être une façon pour elle de se « blinder » mais j’avoue avoir été quelque peu perplexe sur ses réactions.

Heureusement, les dix derniers chapitres rattrapent la lecture et me donnent envie d’aller plus loin et de découvrir la suite de l’histoire. J’ai aimé la direction prise par l’auteure, elle a réussi à m’avoir et me surprendre grâce aux dernières révélations ! Je ne m’y attendais pas du tout et je suis restée dans une totale incompréhension qui me pousse vers le deuxième tome.

C’est beaucoup plus sombre et soutenue, plus vicieux aussi.. On se questionne et les émotions explosent, enfin ! En sommes, quasiment tout ce que j’attendais depuis le début de ma lecture se concentre dans les derniers chapitres.

Alors oui, ce premier tome fût peut-être une lecture à demi teinte mais la fin me donne envie de donner une autre chance à l’histoire. Oly TL a réussi malgré tout à titiller ma curiosité ! J’espère que la suite nous plongera plus profondément dans la noirceur et me tiendra en apnée du début à la fin.

Note 3

Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon, en cliquant sur les liens des formats qui vous intéressent : Format Numérique / Format Broché

Pour me sauver – Kalypso Caldin

pourme sauver reusme.png
Pour me sauver – Kalypso Caldin
~ Éditions Hugo Romans – Hugo Poche (Sept 2019) ~ 300p ~
~ Format Poche ~ Format Numérique ~

Avis de Jess

Vous le savez peut-être pas mais j’aime beaucoup cette auteure. Ayant accroché à ses deux dernières parutions, j’avais hâte de la découvrir dans un tout nouveau genre : le New Adult. Je me suis lancée dans cette lecture sans trop lire le résumé car je savais que j’allais quoiqu’il en soit adoré. Et ça c’est confirmé tout au long de ma lecture ! Je n’avais pas lu de romance new adult depuis un petit moment, j’ai d’autant plus apprécié ma lecture pour cela.

« Pour me sauver » est une histoire vraiment touchante. Celle de deux écorchés par la vie, dont l’un a besoin de souffrir pour se sentir vivant tandis que l’autre n’aspire qu’à oublier et s’enfoncer dans sa solitude.

C’est dans un dernier grand pari que Sydney et Nojan se lancent.. Le jeu du « chat et la souris » commence entre eux et c’est à celui qui perdra le premier.. Et subira les conséquences.

Sydney est un personnage assez décalé. Elle nous régale avec ses blagues et son humour un peu pourri, parfois un peu trop immature même. Mais nous nous rendons vite compte que tout ceci est une grosse carapace qui cache une jeune fille fragilisée par les évènements survenus cinq ans plus tôt. Elle multiplie les paris pour sentir l’adrénaline courir dans ses veines et cherche à souffrir pour se sentir vivante.

Si Sydney est un personnage décalé, Nojan est quant à lui plus renfermé et torturé. J’ai une préférence pour ce dernier, plus posé et terre à terre. Sa perte est grande et sa souffrance très touchante. Non pas que celle de Sydney est moindre mais je ne sais pas.. j’ai eu un petit coup de cœur pour ce jeune homme tatoué au cœur tendre.

Le point de vue s’alterne entre eux, apportant plus de profondeur au récit. C’est un duo atypique qui se forme sous nous yeux. Tous deux souffrent de maux différents mais au contact de l’autre, ils reprennent vie et remontent petit à petit à la surface. C’est beau et touchant à la fois. L’alchimie entre eux est indéniable, j’ai aimé que l’auteure prenne le temps de faire évoluer leur relation sans précipitation.

Kalypson Caldin réussit parfaitement bien à nous faire ressentir tout les émotions qu’elle souhaite transmettre à travers ses personnages. Elle nous touche et nous embarque dans son univers grâce à sa plume toujours aussi prenante et fluide.

Je remercie les éditions Hugo Poche pour ce Service de Presse.

Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon en cliquant sur  la couverture du format qui vous intéresse :

pour me sauver pochepour me sauver num

Les MacCoy, Tome 2 : L’Ours et le Taureau – Alexiane Thill

les maccoy 2.png
Les MacCoy, Tome 2 : L’Ours et le Taureau – Alexiane Thill
~ Éditions Hugo New Romance – Poche (juil 2019) ~  Env. 729p ~
~ Format Numérique ~ Format Poche ~

Avis de Jess

~ Je remercie les éditions Hugo Poche pour ce Service de presse ~

J‘ai eu un gros coup de cœur pour le premier tome lors de sa sortie, l’attente pour la suite a été longue et frustrante mais lorsque Fyctia a annoncé la sortie papier du premier tome ET du deuxième tome dans la foulée, j’ai sauté de joie !

Dès la réception du tome deux, j’ai genre tout lâché pour retrouver Phèdre et Caleb. J’ai essayé de faire durer le plaisir.. mais je dois avouer que j’ai été entraînée auprès des personnages tant et si bien qu’il n’a finalement pas fait long feu entre mes mains.

Une fois de plus, Alexiane Thill nous offre une formidable romance contemporaine, joliment exécutée. Toujours avec ce mélange d’historique et de modernité qui font l’originalité du récit.

Clan, Pouvoir, Traditions, Amours.. Tout ce que j’ai aimé dans le premier tome, je l’ai retrouvé dans cette suite et j’ai tout simplement adoré !!

Le point de vue alterné entre Phèdre et Caleb a donné plus de profondeur à leur relation. Phèdre s’affirme et mûrit à chaque chapitre, apprenant son rôle aux côtés de nouveaux personnages (qui m’ont d’ailleurs bien plu) tandis que Caleb se dévoile et nous montre un homme vulnérable qui souffre de ses choix passés. En parallèle, leur relation évolue doucement, l’auteure ne leurs facilite pas la tâche et nous restons sur le fil du rasoir pendant un bon moment.

Les rebondissements et les révélations s’enchainent. Les masques tombent, les ennemis se dévoilent tandis que de nouveaux alliés font leurs apparitions.

Le récit est rythmé et addictif. Je ne me lasse pas du style de l’auteure, tout en fluidité et entraînant. Je me suis facilement vue aux côtés de ses personnages, au cœur des intrigues et des luttes de pouvoir. Les paysages décrits sont magnifiques et m’ont tellement donné envie d’aller en Écosse !

Un deuxième tome a la hauteur du premier, une suite dont j’attendais la sortie impatiemment et je ne suis pas déçue. Je regrette de devoir attendre le prochain tome car nous finissons sur un cliffhanger vraiment frustrant !!

 

a lire

Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon en cliquant sur la couverture du format qui vous convient :

les maccoy 2 pocheles maccoy 2 num

Cooper Training : CALVIN – Maloria Cassis

Cooper Training : CALVIN – Maloria Cassis – Editions Hugo Poche – Version NumériqueVersion Broché – Sortie le 09/05/2019

Je remercie les Editions Hugo New Romance Poche pour ce Service de Presse.

Cooper training est une romance New Adult qui vous donnera des sueurs sans avoir lever le petit doigt ! On travaille juste les muscles des bras et poignets à tenir son livre … et on culpabiliserait presque de ne pas aller se dépenser… Pourtant, il est plus décomplexant que le premier sur son point !

Calvin Cooper a fait la connaissance d’Erin Wilkinson puisque c’est la sœur d’Amy, la copine de son frère Julian.  L’entente sexuelle est rapide et intense entre eux, ils instaurent très vite une relation de sexfriend, qui leur convient parfaitement avec leur situation familiale de parents célibataires et leurs emplois du temps respectifs.

Sauf qu’ils n’ont pas prévu le retour de l’ex, le poids des secrets, et des sentiments naissants… comment vont évoluer leurs relations ?

C’est plus torride que le premier, tout est clair dès le départ, ce qui fait qu’ils vont à l’essentiel par choix et par manque de temps aussi.

Calvin est plus direct sur ses besoins et ne fait pas dans la dentelle, pourtant il démontre un côté sensible avec sa fille, protecteur, ainsi qu’un autre plus secret. Il taquine, sait faire monter la tension sexuelle en un regard, une parole, un effleurement.

Ce sera bien le problème pour Erin qui aura du mal à faire concorder leurs plannings respectifs pour pouvoir assouvir leur plaisir. C’est une héroïne réellement touchante par ses choix, ses convictions et son amour maternel. Elle se bat pour exister, se trouver, faire vivre sa famille, en oubliant un peu son propre bien-être. Tout au long du livre, les personnages secondaires vont chacun lui permettre et la pousser à complètement se révéler. J’adore la métamorphose tout comme le fait de ne pas être tombé dans le cliché de la rivalité entre l’ex et le boyfriend.

Maloria nous livre un second opus plus en retenue, au niveau des sentiments, c’est beaucoup moins exacerbé, car ces deux personnages ont tellement peur d’aimer, pour ne pas souffrir. Ils se retranchent derrière le sexe, l’humour, et les secrets. C’est d’ailleurs ce dernier, qui risque de tout leur faire perdre. J’aurais bien vu une Erin plus revancharde, qui aurait fait ramper Calvin, qui peut se montrer, parfois, bien bête (pour être polie), elle est bien gentille !

J’ai vraiment passé encore un agréable moment de lecture. J’ai retrouvé les personnages du premier tome avec plaisir, tout en lisant une histoire complètement différente, pas centrée sur les salles de sports, mais bien, sur la vie d’une jeune maman célibataire.

J’ai vraiment hâte de mieux connaître le dernier Cooper : Harry ainsi que les secrets de Maddie, la nouvelle amie d’Erin !!!!

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur le format qui vous convient :

 

 

 

 

 

 

 

 

Cooper Training : Julian – Maloria Cassis

Cooper Training : Julian T1 – Maloria Cassis – Hugo Poche –  Version NumériqueVersion Poche – Sortie le 11/04/2019

Je remercie les Editions Hugo Poche pour ce Service de Presse.

Vous connaissez le gros balaise au cœur tendre et bien c’est Julian Cooper. (Je suis sûre que ce surnom ne lui plairait pas d’ailleurs !)

Amy Wilkinson assistante juridique, dans un grand cabinet d’avocats, se voit obliger de donner sa démission, suite au harcèlement d’un collègue. Au chômage, depuis quelques temps, elle est déterminée à trouver un job et se présente à la salle Cooper Training pour être hôtesse d’accueil, sur les conseils de sa soeur. Entre son look peu approprié, et ses trop grandes qualifications, le patron Julian Cooper la congédie avec peu de délicatesse… Mais Amy n’a pas dit son dernier mot, elle s’impose et se rend très utile dans son travail. Si le beau et musclé Julian n’est pas commode, voire même hostile, il n’empêche qu’Amy a le plaisir des yeux… C’est un vrai bras de fer, un jeu de provocation qui commence entre Monsieur Muscles et l’hôtesse d’accueil.

L’auteure nous fait passer un agréable moment où la sueur et l’effort deviennent sexy, où les patrons arrogants et musclés tentent de soudoyer leur employé à coups de pari !

Les personnes sont plus complexes qu’on ne le pense, la tension entre eux est perpétuelle !

J’adore cet homme victime de son physique et de son métier, qui montre et reconnaît ses faiblesses, s’ouvre petit à petit. C’est vrai qu’au départ il a tout du détestable connard… mais il ne faut jamais se fier aux apparences. Quant à Amy, quelle fougue et caractère, ça pique, ça fouette, il y a du répondant, et donc dynamise cette histoire.

En revanche, j’aurais aimé avoir le point de vue de Julian, ou plus d’échanges verbaux lors des moments torrides. J’aime que ce soit des moments pêchus même s’ils sont sensuels. La sœur et son bébé sont trop mignons et attachants, ils rendent Amy plus douce et généreuse.

L’auteur s’attaque aux préjugés du culturisme, au harcèlement sexuel au travers de ces personnages touchants, parfois maladroits, mais tenaces.

Même si je suis plutôt en mode farniente pour mes vacances ils m’auraient presque donné envie d’aller me dépenser et faire du sport ! Les beaux mâles Cooper sont séduisants et nous promettent d’avantage d’aventures avec Calvin et Harry hummm ça promet !

Alors n’hésitez pas à faire connaissances avec ces beaux spécimens sexy et tatoués, vous culpabiliserez qu’un court instant, sur votre serviette de plage, car vous serez trop plongés dans cette lecture passionnante et légère !

 

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture qui vous convient :

 

 

 

Black Riders, Tome 2: Girl Crush – C.J Ronnie

Image résumé
Editions Hugo Poche ( février 2019) Format PocheFormat numérique

Avis de Valou

Je remercie les éditions Hugo Poche pour ce service presse.

Après vous avoir donné mon ressenti mercredi sur le premier tome des Black Riders, je me suis plongée dans le second opus. J’étais ravie de retrouver le personnage de Pops et de pouvoir lire comment sa relation avec Logan allait évoluer.

C.J Ronnie a aussi choisi de faire parler Brandon, ce personnage assez froid je dois dire dans le tome 1, qui a subi tant d’outrages et peine à s’en remettre. C’est donc un roman à deux voix qui nous est proposé ici. Les personnages de Beverly, Jace et Hayley feront également leur retour, pour notre plus grand plaisir.

Pops et Logan m’avaient beaucoup touchée dans « Glitter Girl », aussi les voir réunis, vivants sous le même toit est vraiment plaisant. Leurs échanges ne manquent pas de piquant: Logan fait preuve d’une répartie du tonnerre ! Cependant, Keira est une assistante sociale qui doit rendre un rapport pour déterminer si Pops peut obtenir la garde définitive du petit. Inutile de vous dire qu’elle ne voit pas d’un bon œil qu’un enfant de 8 ans soit élevé au sein d’un club de biker ! Keira ne va pas faciliter la tâche de Pops, qui se retrouve, en parallèle, à tenter de déjouer les coups des Hell’s eagles, le gang adverse.

Brandon, de son côté, ne se remet pas du traumatisme qu’il a vécu lors de son enlèvement. Après avoir passé l’été à New York, il revient à Los Angeles et appréhende ses retrouvailles avec Hayley et surtout avec Beverly, la fille de Pops. Brandon est un personnage pour lequel j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher dans le premier tome. Malheureusement, son personnage ne m’a pas fait vibrer dans « Girl Crush ». Certes, il a vécu l’horreur et n’arrive pas à se reconstruire, mais je n’ai pas réussi à m’attacher à lui, comme j’ai pu le faire avec Jace ou Pops. Question de ressenti  certainement…

L’auteure, notamment à travers le regard de Pops, nous plonge dans l’antre d’un club de bikers et nous montre toute la pression qui pèse sur les épaules du président. Ce personnage a de la bouteille, il a du vécu et une famille à sa charge. Question testostérone, on est au max avec lui ! Pops c’est la virilité dans toute sa splendeur. Sa relation avec Keira, à couteaux tirés pendant une bonne partie du roman, le pousse dans ses retranchements et nous laisse entrevoir un homme qui pourrait être aimant et très protecteur avec celle qui pourrait être sa régulière. Le personnage de Keira est intéressant, ne serait-ce que par son incertitude quant son activité professionnelle. Cette femme est touchante, j’aurai aimé en connaitre davantage la concernant. Pops veille sur sa famille, si chère à son cœur, et ne reculera devant rien pour la préserver, même s’il doit faire fi de ses sentiments. J’ai vraiment apprécié la trame le concernant, d’autant qu’elle est ponctuée de multiples scènes avec des rebondissements. L’auteure montre de nouveau avec son second tome qu’elle maîtrise parfaitement son sujet.

Pourtant, comme dans le tome précédent, il m’a manqué un truc, vous savez ce truc qui fait toute la différence quand vous découvrez une histoire. En réalité, je sais ce qui m’a fait défaut : j’aurais souhaité davantage de romances, plus d’intensités dans les relations. Le roman est assez bavard, assez long et les couples Pops/Keira et Brandon/Beverly peinent à se trouver. Certes, ils sont marqués, blessés au plus profond de leur être pour certains, mais j’en attendais plus, de ce côté-là pour une New Adult. Le personnage de Pops est tellement fort, je m’attendais vraiment à une romance épique le concernant. Je vois davantage ce roman comme une histoire sur un clan de bikers, avec tout ce que cela peut comporter (action, suspens…), sous fond de romance que l’inverse.

Il y a un tel potentiel sous la plume de C.J Ronnie que je suis certaine qu’avec un peu de plus de romance, j’aurai frôlé le coup de cœur. Peut-être que ce sera pour la prochaine fois, car les personnages de Splinter et de June mériteraient qu’un troisième opus leur soit dédié, tant on perçoit toute l’intensité que ces personnages  gardent sous le pied !

 

Cliquez sur les images ci-dessous pour vous procurer le format désiré sur Amazon:

couv numcouv poche

Baby Random T.2 et 3 – Alexia Gaia

Baby Random T.2 et T.3 – Alexa Gaïa – Hugo new Romance Poche – Version Numérique T.2Version Broché T.2Version Numérique T.3Version Broché T.3

Nous remercions Les Editions Hugo New Romance pour ce Service de Presse.

Nous attendions avec impatience la suite des aventures de Célia,avec Julie. Nous avons reçu le tome 2 et 3 en même temps, aussi, nous avons décidé de rédiger un avis commun pour ces 2 tomes, sans trop vous en dévoiler sur la suite de l’histoire.

J’étais restée sur ma fin à l’issue du tome 1. J’avais tellement hâte de découvrir la suite des aventures de Célia, surtout avec ce cliffhanger de folie après l’accouchement de Célia.

Comme vous vous en doutez, on retrouve donc la jeune femme maman d’une petite fille, Lou, au début du tome 2. L’auteure nous raconte le quotidien très chaotique de Célia. On ressent toute sa peine et son désarroi. Comment bien s’occuper d’un si petit être quand on y connaît rien en bébé ? Comment la protéger et pourvoir à ses besoins? Ce sont principalement ces questions qui vont tarauder notre héroïne tout au long du roman. A certains moments, on se dit qu’elle a mûri, qu’elle prend les bonnes décisions. A d’autres, on en doute sérieusement. Pour autant, Célia essaye toujours d’agir pour le bien-être de sa petite puce.

Je ne vous en dévoilerai pas davantage, mais sachez qu’au fil de ces tomes, les rebondissements s’enchaînent sans faiblir. Roman rôde autour des 2 femmes de sa vie, comme il aime le dire. Mais il endosse tour à tour le rôle du sombre connard et celui du jeune père de famille perdu et écartelé, entre son père et un bonheur qui lui tend les bras. Mais y-a-t-il seulement droit à ce bonheur simple, que d’avoir sa propre famille, rien qu’à lui, sans mensonge ni duperie ?

De toute la trilogie, je crois que c’est le personnage de Roman qui évolue le plus. Je vous avoue que je l’ai détesté quasiment 70% de l’histoire, saura-t-il se rattraper à la fin ? A vous de le découvrir !

Vous retrouverez aussi des personnages du tome 1, Max et Béni notamment. De nouveaux personnages vont aussi faire leur apparition et pimenteront la trame du récit. Alexia m’a totalement embarquée dans son histoire à chaque fin de chapitre, j’avais envie de connaître la suite. Si j’ai un conseil à vous donner, serait celui de lire la trilogie en une seule fois, si vous en avez la possibilité, car sinon vous serez trop frustrées à la fin de chaque tome.

J’ai ressenti beaucoup d’émotions tout au long de ma lecture, notamment  de la peine, souvent face aux galères monumentales de Célia et de la colère, souvent aussi, face à la connerie de Roman. Et parfois je me suis mise à rigoler, surtout quand l’alcool se mêle aux joutes verbales qu’ils affrontent ! Le manque de communication et les non-dits entrent ces deux là vont vous provoquer des cheveux blancs, vous êtes prévenues, mais je suis certaine que vous passerez un bon moment livresque. Le style de l’auteure est toujours très plaisant à lire, les chapitres s’enchaînent et défilent en un rien de temps !

Je vous recommande donc cette belle trilogie, à l’approche des fêtes c’est une jolie idée cadeau, il y a tout ce qu’il faut dans cette romance contemporaine pour passer un excellent moment de détente au coin du feu de cheminée. Bonne lecture.

 

Nous avions laissé une Celia triste et désemparée à la fin du tome 1… Abandonnée par Roman tout comme Max son ancien patron.

Ce second livre est centre sur la détresse de la jeune femme à élever seule cette petite Lou. Les difficultés financières, les galères d’une jeune Maman absolument pas préparée. Elle va de surprise en surprise, malheureusement plus négative que positive. On comprend que la situation que subissent Celia et Roman est dirigée par Weiss père ! Quel horrible personnage, sans cœur, ni fibre paternelle, qui empêche le bonheur de son fils, et se contente de voir évoluer Celia et Lou dans la misère en n’attendant qu’un faux pas de la jeune fille.

Les conditions de cette jeune mère vous crèvent le coeur, on sent tout l’amour qu’elle porte à sa fille. Les gestes sont maladroits, naïfs, c’est limite agaçant car c’est presque de l’inconscience. C’est une véritable « cosette » des temps modernes qui voulant à tout prix s’en sortir avec son bébé risque les ennuis…

Les rebondissements sur la fin s’accélèrent et j’en suis venue à me demander comment elle pouvait supporter autant de choses. L’auteure nous retranscrit parfaitement la détresse de Celia, tout comme le désarroi, la maladresse de Roman qui se trouve pieds et poings liés par cet accord.

Sa plume nous fait comprendre les enjeux, les secrets, le manque de communication, et l’amour que se portent mutuellement ces deux êtres qui ne sont pas conscients des sentiments de l’autre.

Que de gâchis, de tristesse, de larmes coulées à cause d’un seul homme… Roman va-t-il enfin se battre pour les femmes qu’il aime ????

Voilà ce qu’on se demande à la fin du second livre …

Si une partie de leur entourage à œuvrer pour leurs retrouvailles, une autre s’est évertuée à les séparer …

Le combat de Roman m’a sincèrement émue, il se bat tout au long de ce troisième tome pour ses femmes, pour conquérir Celia et retrouver sa confiance… elle ne lui fait aucun cadeau mais il s’accroche.

Voir se transformer cet arrogant fils à papa, en homme puis père grâce à l’amour fut un pur bonheur. La plume d’Alexia met très bien en évidence cette fragilité qui m’a fait fondre. J’ai eu plus de mal avec le côté revêche de Celia qui a tellement peur de souffrir à nouveau qu’elle en devient pénible mais, drôle à la fois. Il fait ressortir le pire comme le mouilleur chez elle, elle mettra du temps pour l’accepter, se pardonner et se tourner vers l’avenir, par moments j’ai cru qu’ils n’y arriveraient jamais ! Leurs joutes verbales sont acérées, comiques, j’ai adoré le cran qu’elle a avec sa Boss, son culot ne l’arrête pas !

C’est une Celia plus combative dans ce tome, il est d’ailleurs plus rythmé que le second, en raison des altercations avec Roman, mais pas seulement, plus de personnages interviennent, interagissent.

 ! Attention Spoil ! Mon cri du coeur et mot de la fin : ENFIN ! Il en aura fallu du temps !!!! A vous de découvrir pourquoi !!!

Ces deux êtres m’ont embarquée dans leur histoire improbable et rocambolesque, j’ai pris plaisir et les voir se métamorphoser grâce à ce baby random. Ils sont « attachiants » et attachants, on leur souhaite le meilleur tout au long de l’histoire. Ils ont su me mettre les larmes au bord des yeux, Roman m’a fait passer par une multitude d’émotions contradictoires tout comme Célia !

Ce fut un beau moment livresque où ce duo de parents atypiques m’aura émue !

Vous pouvez commander ces livre sur Amazon en cliquant sur la couverture qui vous convient :

 

Crois en moi – Elodie Solare

Image résumé
Hugo Poche ( septembre 2018) – format poche

Avis de Valou

«Crois en moi» est une lecture personnelle, qui m’a beaucoup touchée et j’avais envie de partager avec vous mon engouement pour cette histoire.

C’est au cours d’une des nombreuses files d’attente au FNR de cette année, que ma copine Tentatrice, Julie ( Jouly pour les intimes 🙂 ), m’a parlée de ce roman. Lorsqu’elle m’a fait le pitch de la trame, je me suis dit qu’il fallait que je me procure un exemplaire.

Ce fut chose faite! Pendant quelques jours de vacances, je me suis accordée cette pause livresque en compagnie de Romane.

J’ai lu cette histoire quasiment d’une traite, en 1 journée, tant j’étais absorbée par la plume d’Elodie Solare.

Avant tout, un zoom sur le contexte de « Crois en moi » est nécessaire. Romane est journaliste et parcourt le monde avec son meilleur ami Max, à la recherche de scoops. Au début de l’histoire, ils se trouvent dans la région de Raqqa, en proie aux affrontements entre djihadistes et l’armée. Romane est une femme forte, qui se passionne pour son métier. Rien d’autre n’a d’importance. Pourtant, lorsqu’elle se retrouve au milieu des décombres, en pleine fusillade, son meilleur ami Max meurt sous ses yeux…Un ange, un sauveur, sorti de nulle part, va la mettre à l’abri. Protégés temporairement, ils ne peuvent se voir. Pourtant, ils partagent d’emblée une certaine proximité. Que ferions-nous si nous étions dans une telle posture, persuadés de mourir très prochainement ? Je pense que chaque individu réagit différemment. Romane est aux abois, elle vient de perdre son meilleur ami, et perçoit toute l’horreur du conflit qui l’entoure. Son ange l’apaise, prend soin d’elle, la dorlote…Ensemble, ils vont succomber à la passion qui les étreint. Une pulsion malsaine me direz-vous ? Je ne crois pas, je pense que ces personnages se sont donnés l’un à l’autre en de pareilles circonstances, parce qu’ils n’avaient plus que ça pour oublier leur situation. Et peut-être aussi, parce que les sentiments, violents comme un coup de foudre, sont nés entre eux, même sans se voir.

Romane va être secourue mais séparée de son sauveur. Grièvement blessée, elle se réveillera à l’hôpital, avec un seul but:  retrouver celui pour qui son cœur bat indéniablement plus fort, très fort. Comme si c’était son unique raison d’être.

Quand Romane se met à chercher son inconnu, l’auteure nous fait ressentir le désarroi et la peine immense la jeune femme. Elle est perdue. Les larmes sont montées à plusieurs reprises, tant j’ai été happée par la récit. Elodie Solare brouille les pistes,autour de son héroïne.  Se pressent autour d »elle: Quentin, Aaron ou encore Guillaume…

Le personnage d’Aaron est très intéressant. Prêtre en devenir au passé trouble, ce beau blond aux tatouages énigmatiques ne laisse pas indifférente la belle Romane…Entre eux se tisse une relation touchante, poignante. Est-il son sauveur, si tel est le cas pourront-ils braver les interdits ?

Je vous recommande vivement cette romance. J’ai passé un excellent moment livresque, une new adult comme je les aime, où mes émotions étaient à fleur de peau. J’adore lire ce genre de passion, ici elle est de celles qui vous bouleversent et dont vous vous souviendrez longtemps. L’écriture est fluide, addictive. Les chapitres sont courts et donnent du rythme au récit. L’auteure a choisi de laisser la parole à plusieurs protagonistes, ce qui permet de ne pas voir l’histoire toujours sous le même prisme, uniquement à travers les tourments de Romane.

Pour Clôturer cette chronique, j’ai choisi les paroles avisées de la mère de Romane :

«La passione è tutto. Sans passion, la vie ne vaut pas d’être vécue».

Pour savoir si Romane a écouté sa mère et son cœur, je vous invite vivement à vous procurer «Crois en moi».

A lire

Note 5

Cliquez sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format poche sur Amazon:

couv poche

 

Restart with Song – Elle Seveno

Restart with song – Elle Seveno – Hugo Roman poche – Version BrochéVersion Numérique – Sortie le 04/01/2018

Si je devais résumer mon ressenti à peine ma lecture terminée, c’est mitigé. Non pas que ce livre ne soit pas de qualité, mais plutôt je suis frustrée car j’aurai aimé plus car l’histoire a un sacré potentiel !

La situation met du temps à se mettre en place, les premiers secrets à être dévoilés entre Camille, fraîchement rentrée de deux ans d’exil, et Léo le guitariste du groupe les Nameless Options. C’est un vrai jeu du chat et de la souris qui commence lorsque Camille s’installe chez Léo avec le groupe. L’auteur a su très bien faire monter la sauce entre ces deux êtres brisés par la vie, unis par la musique qui s’affrontent, se cherchent, se provoquent à tour de bras.Pourtant, j’ai trouvé le temps un peu long à faire tomber les barrières en sachant qu’on était très avancé dans l’histoire et que tout n’était pas réglé du côté de Camille. En effet, on est plus accès sur les tourments du guitariste que sur ceux de la jeune femme puisqu’elle en a presque fait un déni !

Si le personnage de Léo est à la hauteur de son côté sombre, torturé, j’ai moins accroché avec Camille !J’adore sa compassion et sa façon d’apprivoiser le rockeur en revanche son côté auto flagellation qui arrive tardivement m’a moins plu voire même énervé ! J’aime cette ambiance collocation, cohabitation remplie de bienveillance, comme une famille où l’on prend soin les uns des autres mais où il peut y régner aussi des tensions.

Ne vous méprenez pas j’ai lu quand même ce livre avec plaisir, mais j’ai quelques réserves !

Vous vous doutez bien que je voulais savoir s’ils allaient arriver à faire le deuil de leur passé, à se faire confiance…J’aurai vu plus de passion, de fougue, cette belle énergie du départ où ils se mènent la vie dure disparaît un peu et c’est dommage je trouve ! Comme si Camille devenait passive …

La plume d’Elle est réaliste dans les émotions, les pensées des personnages et en même temps percutante dans les échanges verbaux: c’est direct, net et sans bavure !Les paroles des chansons sont émouvantes, elles mériteraient d’être mises en musique !

Il m’a manqué ce petit quelque chose pour être complètement conquise… La fin me laisse un goût d’inachevé, trop rapide … Un petit spin-off sur Jules serait sympa et permettrait de connaître la suite des membres du groupe !

Vous pouvez commander ce livre, sur Amazon, au format qui vous convient en cliquant sur la couverture :