Méchante, moi ? Sûrement pas ! – Claire Mathenay & Jeanne Decerny

Résumé - Méchante moi Sûrement pas - Claire Mathenay & Jeanne Decerny
Méchante, moi ? Sûrement pas ! – Claire Mathenay & Jeanne Decerny
Editions Harlequin, Collection &H Poche ~ Mai 2019 ~ Env. 240 pages
Format numérique / Format poche

avis-de-jenni-les-tentatrices

-Merci aux éditions Harlequin pour ce service de presse-

‘Méchante, moi ? Sûrement pas !’, c’est une histoire légère qui nous permet de décompresser le temps de la lecture aux côtés d’une héroïne très autocentrée… si dès le départ on ne la supporte pas, progressivement, on finit par s’attacher à elle, et ce malgré ses nombreux défauts…

 

Hautaine, snobinarde, narcissique, imbue de sa personne, et j’en passe… elle est le stéréotype de la véritable peste ! Oui le ton est donné dès le départ car vous allez faire connaissance avec une jeune femme aigrie et méchante ! On grince des dents avec elle, à tel point qu’on a envie de lui en coller une pour lui fermer son clapet tellement elle nous fait fulminer !!! (Zen… on reste calme et on apprend à la connaître… 😅)

Coralie est en permanence sur la défensive, elle est exécrable et se comporte comme une garce avec ses proches et les personnes qu’elle peut côtoyer. Elle ne vit que pour son travail et ça même jusqu’à s’oublier puisque sa vie perso est mise au second plan. Sa famille s’inquiète mais Coralie ne supporte rien ni personne… Lui parler pour la raisonner ? Impossible, puisqu’elle ne veut rien entendre et puis le problème ne vient pas d’elle mais toujours des autres…

De toute façon son job c’est sa vie et elle l’assume pleinement. Comme elle aime le dire, c’est en travaillant qu’elle se sent bien. D’ailleurs elle attend d’être promue responsable et va même jusqu’à saboter le travail de sa rivale pour la mettre hors course…malheureusement tout ne se passera pas comme prévu et Coralie va tomber bien bas…

Complètement à cran et à bout de nerfs, elle frôle le burn-out et plonge dans une déprime latente à petit pas. Elle ne réalise pas qu’elle se voile la face et qu’elle fuit justement sa propre réalité car sa vie est monotone et solitaire… Coralie va mal mais refuse de l’admettre. On peut l’aider dans cette épreuve, mais encore faut-il accepter d’être aidé… !

Un imprévu de taille va s’imposer à elle : Une immobilité complète durant quelques semaines où elle sera forcée de rester chez elle. Comment va-t-elle vivre sans aller au bureau ? Là elle n’aura pas d’autre choix que d’ouvrir les yeux… Frustration, agacement et sentiment de rejet car c’est en prenant un peu de recul qu’elle réalisera l’ampleur des dégâts… Ses paroles cinglantes et son manque de tact ont tendance à nous énerver mais ce sont aussi ces traits-là qui la rendent unique en son genre car sous ses airs ronchon et méchant elle reste oui égocentrique, mais surtout fermée au reste du monde… Elle nous fait de la peine, et même pitié, et personnellement j’ai eu envie, plus d’une fois, de la bousculer et de lui venir en aide pour provoquer un électrochoc et la faire réagir…

Les auteures veillent à la faire grandir et changer progressivement avec un risque accru de la faire retomber dans ses travers. Saura-t-elle adopter la bonne ligne de conduite ? Saura-t-elle maîtriser ses réactions et émotions ? S’en suit alors une reconstruction de soi pour lui permettre d’élargir sa vision pour voir ce qui se passe autour d’elle… Une guérison qui va lui permettre d’une façon ou d’une autre de penser à elle et de lâcher prise pour apprécier les moments simples de la vie, et rendre sa vie plus excitante en se montrant plus détendue et agréable avec les gens.

En parallèle de la vie de l’héroïne, une histoire profonde va resurgir et nous attendrir. D’ailleurs j’aurais bien aimé en avoir un peu plus sur le « après » …

L’ensemble est agréable et plaisant à lire car c’est léger et assez drôle. En bref, j’ai passé un bon moment, mais cette lecture ne restera pas gravée dans ma mémoire pour autant.

 

note logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2



–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique ou poche) :

Format numérique - Méchante moi Sûrement pas - Claire Mathenay & Jeanne Decerny Format poche - Méchante moi Sûrement pas - Claire Mathenay & Jeanne Decerny

Coup de foudre à Manhattan, Tome 2 : Rendez-vous à Central Park – Sarah Morgan

Résumé - Coup de foudre à Manhattan T.2 - Rendez-vous à Central Park - Sarah Morgan.png
Coup de foudre à Manhattan, Tome 2 :  Rendez-vous à Central Park – Sarah Morgan
Editions Harlequin, Collection &H POCHE ~ (1 juin 2018) ~ Env. 480 pages
Format numérique / Format broché / Format poche

avis-de-jenni-les-tentatrices

-Un grand merci aux éditions Harlequin pour l’envoi de ce titre en service de presse-

Telle une petite douceur exquise, cette série est un pur régal ! Avec ‘Rendez-vous à Central Park’, Sarah Morgan nous livre une histoire émouvante et vibrante, qui fait énormément de bien !

 

Découverte dans le premier opus de ‘Coup de foudre à Manhattan’, le personnage de Frankie m’avait interloqué. L’auteure était parvenue à attiser ma curiosité, et à me donner envie d’en savoir davantage sur elle… Frankie est atypique et unique en son genre… En tant que designer floral, elle a monté avec ses amies Paige et Eva leur propre agence, Urban Génie, quelques mois plus tôt, directement après avoir été licenciées par une grosse boite d’événementiel établie à Manhattan.

Heureusement son job à elle n’implique pas de gérer les débordements émotionnels de leurs clients. Ses acolytes s’en chargent et sont douées pour ça… car il faut savoir une chose sur la mystérieuse Frankie, c’est qu’elle a les mariages en horreur ! Croire aux happy ends relève de l’illusion, voire du délire. Cela lui donne envie de fermer les yeux, de se boucher les oreilles et de hurler de manière stridente face à la catastrophe imminente, voire comme si elle faisait un cauchemar… et elle ne veut surtout pas assister au crash.

Ça peut paraitre un peu gros et exagéré… Pourtant la métaphore reflète bien son ressenti et nous permet de mieux la cerner ! Elle avait quatorze ans lorsque ses parents s’étaient séparés. Elle a vu ses repères s’effondrer, ses parents se déchirer et se détruire… Et malheureusement cela n’a été que le début d’une longue série de désastres dans sa vie…

 

Une romance déconcertante et enivrante ! L’histoire de Frankie se lit vraiment très bien…

J’ai été ravie grâce à ce tome de la connaître plus profondément ! Passionnée par les fleurs elle y trouvait son refuge et du réconfort durant sa jeunesse. C’est son exutoire, son havre de paix. Et cela n’a pas changé avec le temps. Lorsqu’elle est dans son élément on ressent le plaisir qu’elle prend dans ses compositions florales. Elle respecte le ton et l’ambiance de chaque événement. Très investie, elle est également minutieuse, appliquée et prête à surmonter ses angoisses pour les personnes qui lui sont chères.

Son passé lui a mené la vie dure. Elle m’a attendrie, émue même par ses nombreux ressentis en lien avec son vécu et son passé. Livrée à elle-même, au fil des années elle s’est construite une carapace pour se protéger de l’amour. Un sentiment qui la révulse car il n’y a rien de plus douloureux et stupide pour elle que de laisser une personne entrer dans notre vie et de la laisser nous atteindre…

Mais Matt (le frère de Paige) se démarque des autres hommes. Lui, c’est autre chose… Avec lui c’est différent… Elle le connait depuis toujours et lui voue une confiance totale… (Pas non plus au point de lui révéler ses fantasmes inavouables avec lui ! Faut pas abuser non plus, ça c’est son petit jardin secret bien gardé !) mais alors qu’elle l’a toujours considéré comme quelqu’un de hors-jeu, d’inaccessible… Voilà que l’impossible pourrait devenir possible… Le rapprochement se fait en douceur. Ils prennent du temps avant de se livrer, pourtant entre eux l’attraction ne cesse d’augmenter… Même si Frankie a peur et qu’elle est tétanisée par ce qu’il réveille en elle. Elle ne parvient pas à le mettre de côté car avec lui, elle se révèle et peut être elle-même. Pas besoin de se cacher. Son naturel est ce qu’il préfère d’ailleurs chez elle… Parviendra-t-il à la mettre en confiance et à lui faire changer sa vision sur les relations amoureuses ?

« Ceux qui ne connaissent pas l’amitié ne connaissent pas l’amour, car l’amour véritable n’est autre chose que l’amitié, plus le désir. » Cette citation représente pour moi à la perfection la relation de Matt et Frankie. La relation se construit sous nos yeux. Chose qui fait que la lectrice ne peut qu’être en admiration tellement c’est réconfortant de les suivre. Sarah Morgan nous offre une fois de plus avec ce second tome une romance doudou que l’on prend plaisir à faire durer et à chouchouter. Un genre pour lequel on craque sans la moindre résistance !

 

Note 4,5 logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

 


–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique / brochépoche) :

  Format numérique - Coup de foudre à Manhattan T.2 - Rendez-vous à Central Park – Sarah Morgan  Format broché - Coup de foudre à Manhattan T.2 - Rendez-vous à Central Park – Sarah Morgan Format poche - Coup de foudre à Manhattan T.2 - Rendez-vous à Central Park – Sarah Morgan

Coup de foudre à Manhattan, Tome 1 : Nuit blanche à Manhattan – Sarah Morgan

Résumé - Nuit blanche à Manhattan - Sarah Morgan.png
Coup de foudre à Manhattan, Tome 1 : Nuit blanche à Manhattan – Sarah Morgan
Editions Harlequin, Collection &H POCHE ~ (7 mars 2018) ~ Env. 480 pages
Format numérique / Format broché / Format poche

avis-de-jenni-les-tentatrices

Ravie, je trépignais d’impatience de découvrir cette histoire. C’est pourquoi je tiens à remercier les éditions Harlequin pour cette lecture en service de presse car ça a été un vrai régal et un pur plaisir livresque, aussi bien pour les yeux que pour le cœur !

Avec ‘Nuit blanche à Manhattan’, Sarah Morgan nous offre une très belle histoire d’amour, avec des personnages torturés par le passé et dont le présent est étroitement lié…

 

Ça sert à quoi d’être en vie si on n’a pas le droit de vivre ? Partir pour New York avait été un besoin, l’événement le plus stimulant de toute son existence. La ville qui ne dort jamais n’a rien à voir avec sa ville d’origine Puffin Island, sur à peu près tous les plans. Certains pourraient penser que Paige à tout à y perdre. Mais à ses yeux, cette cassure ne présente que des aspects positifs… Elle a besoin de ce renouveau total pour se reconstruire et se révéler vraiment.

Malheureusement dans sa quête de réussite elle va être confrontée à un échec. Et dans ces conditions penser à Jake va l’affecter au plus haut point. Il est son premier amour… C’est important un premier amour, mais c’est aussi un sentiment qui ne s’efface jamais complètement. Après s’être humiliée devant lui de la pire des façons, sa relation avec Jake est loin d’être simple. D’ailleurs, il y a des jours où elle regrette que son frère Matt et lui aient conservé des liens d’amitié aussi étroits.

Jake incarne le rêve américain. Il affiche aujourd’hui une magnifique réussite dans le domaine de l’entreprise. Chose qui lui permet d’assurer ses arrières et de laisser son passé derrière lui. Quant à l’amour, de son point de vue, cela revient à jouer à la roulette russe… Cet homme est prêt à prendre beaucoup de risques dans la vie, mais sûrement pas celui-là… Mais lorsque Matt lui demande son soutien et son aide pour épauler et guider Paige et ses amies à remonter la pente, il sait qu’il signe son arrêt de mort… car il sait que Paige ne souhaite pas qu’on intervienne. De plus, il ne provoque plus d’autres émotions en elle qu’une irritation chronique car il veille à entretenir entre eux un antagonisme permanent, en s’arrangeant pour la prendre systématiquement à rebrousse-poil…

 

Ce livre, je n’en ai fait qu’une bouchée ! Non seulement l’auteure m’a entraînée dans un tourbillon de bons sentiments et de romantisme aux côtés de Paige et de Jake où il se dégage un magnétisme sexuel de dingue, mais elle m’a aussi émue par les liens d’affection et d’amitié entre les trois copines et le groupe d’amis qu’ils forment tous ensemble. Les amis c’est précieux…. Tant que tu as des amis tu peux affronter les coups durs ! Et c’est exactement la force dont a besoin Paige pour donner vie à ses projets…

On avance aux côtés de femmes charmantes et attachantes, dans des pages pleines d’humour et de réflexion. Il se dégage une atmosphère de complicité entre copines, des personnes sur qui elles peuvent compter tant leur amitié est unique, sincère et perdure dans le temps. Elles se connaissent par cœur et sont liées les unes aux autres comme les doigts de la main. Elles papotent de tout et de rien, se confient sur leur tracas du quotidien, s’amusent le temps de leurs soirées et s’acharnent à trouver des solutions aux problèmes qu’elles vont rencontrer… car par-dessus tout c’est des grandes bosseuses, prêtes à réussir et à s’en sortir plus fortes et plus unies que jamais ! D’ailleurs, il m’empresse de découvrir les autres tomes pour connaitre l’histoire de chacune !

Mon petit cœur de midinette a craqué et s’est emballé au fil des chapitres ! Ici, Sarah Morgan, nous en met plein la vue et mon cœur a été pris en otage tout du long ! Je ressors de ce livre avec des étoiles plein les yeux, des papillons dans le ventre et un sourire qui s’étire jusqu’aux oreilles tant je suis ravie du moment passé à lire et à découvrir cette magnifique histoire…

Si ce n’est pas déjà fait, vous pouvez foncer vous procurer ce titre car je vous promets que vous vivrez un très bon moment livresque grâce au charme des personnages, dans le somptueux décor de Manhattan … Alors rendez-vous à New York avec une wonder woman bien décidée à donner un nouveau sens à sa vie !

Coup de Coeur

Note 5 logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2


–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique / brochépoche) :

 Format numérique - Nuit blanche à Manhattan - Sarah Morgan  Format broché - Nuit blanche à Manhattan - Sarah Morgan Format poche - Nuit blanche à Manhattan - Sarah Morgan