Les Brumes de Cendrelune, Tome 1 : Le Jardin des Âmes – Georgia Caldera

les brumes de cendrelunes les tentatrices.png
Les Brumes de Cendrelune, Tome 1 : Le Jardin des Âmes – Georgia Caldera
~ Éditions J’aiLu (Oct 2019) ~ Env 349p ~
~ Format Broché ~ Format Numérique ~

Avis de Jess

J‘étais très impatiente de retrouver Georgia Caldera dans un univers fantasy. Moi qui avais adoré sa série « Victorian Fantasy » (j’attends d’ailleurs la suite avec une TRÈS grande impatience) c’est avec plaisir que je me suis laissée tenter par le premier tome de « Les Brumes de Cendrelune » .

Outre le résumé, qui a su titiller ma curiosité, je dois avouer que j’ai complètement flasher sur la couverture. Elle est si belle ! Et surtout très représentatif du personnage principal. Nous avons également droit à une petite surprise en fin de tome, avec une autre illustration, du même personnage, faite par l’auteure.

Concernant l’histoire, je l’ai savouré à petite gorgée. C’est un superbe mélange entre Fantasy et Dystopie dont j’ai pris le temps de découvrir et d’apprécier la plume de son auteure.

Beaucoup de descriptions ponctuent le récit afin de s’immerger complètement dans cet univers à la fois sombre et cruel mais aussi poétique et mélancolique. La cruauté et la tyrannie des Dieux sont omniprésentes et l’oppression et l’injustice que subit le peuple nous prennent, dans certains passages, à la gorge.

C‘est dans cet univers que Céphise a grandi et surtout beaucoup perdu. Pour autant, elle ne se laisse pas abattre et rêve en secret de vengeance et de justice. C’est un personnage qui m’a vraiment touché, elle a souffert et sans l’aide de son meilleur ami, elle mènerait une vie solitaire et de paria. Nous ressentons toute la haine qu’elle éprouve pour ceux qui gouvernent le peuple et c’est cette haine qui va rythmer le récit et sa rencontre avec certains personnages.

Les personnages sont d’ailleurs fort bien construits, certains restent encore un mystère mais nous sentons qu’ils joueront un rôle important dans la suite à venir. J’ai beaucoup aimé le fait que l’auteure introduit un peu de mythologie grecque à travers le noms des Dieux, j’espère qu’elle poussera ce détail un peu plus loin dans son univers.

C‘est un premier tome qui m’a tenu en haleine et surtout qui a su titiller ma curiosité du début à la fin. Beaucoup d’informations nous sont données mais nous avons très peu de réponses aux diverses interrogations que nous pouvons nous poser au fil des chapitres. Cela rajoute encore plus de mystère à l’histoire et, je l’avoue, de frustration.

Georgia Caldera tisse sa toile au fil des chapitres, dévoilant avec parcimonie toute la richesse de cet univers à la fois sombre et poétique. Je n’attends plus qu’une chose : la suite !

Je remercie les éditions J’aiLu pour Elle pour ce Service de Presse.

Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon en cliquant sur la couverture du format qui vous convient :

les brumes de cendrelunes les tentatrices brochéles brumes de cendrelunes les tentatrices num

Ce qui nous consume… – Georgia Caldera

Résumé - Ce qui nous consume... - Georgia Caldera
Ce qui nous consume – Georgia Caldera
Editions J’ai Lu ~ Collection Fantasme ~ Mai 2019 ~ Env. 416 pages
Format numérique / Format poche

avis-de-jenni-les-tentatrices

-Merci aux éditions J’ai Lu pour cette lecture en service de presse-

La sensation d’être précieux et particulier est si grisante dans les yeux de l’autre qu’il est difficile de l’assimiler pourtant elle va se révéler indispensable et même vitale pour ces deux personnages… Adam a été conditionné à se considérer comme insignifiant en tout point… Violette fera son possible pour réparer tout ce qui a été cassé en lui. Elle agit avec prudence et tact, elle va faire pour lui ce qu’il fait si bien pour elle… Prendre soin l’un de l’autre pour restaurer la confiance perdue…

J’aime beaucoup la finesse et la sensibilité avec laquelle l’auteure parvient à troubler ce duo.

 

Notre cœur ne peut s’empêcher de gonfler face à l’histoire d’Adam ! Il bataille pour ne rien laisser filtrer, afin de garder ce monstrueux secret pour lui. Si elle ouvre ses portes, sans restriction, finirait-il par déverrouiller les siennes pour elle ? Elle seule a les clés pour le pousser dans ses retranchements pour le faire sortir de sa coquille par peur de glisser dans ce ravin obscur dont il longe le bord depuis si longtemps. Les défenses d’Adam s’affaiblissent les unes après les autres tandis qu’il s’acharne à les contourner. La présence de son ange à ses côtés lui fournit un point d’ancrage, une véritable raison de progresser avec elle au milieu de cette vie compacte… Leur relation prend vie sous nos yeux et on va aimer la douceur et la tendresse qu’ils se transmettent. Entre Adam et Violette va se construire une complicité réconfortante et revigorante pour leur permettre d’aller de l’avant.

Dans l’ensemble nous plongeons dans une histoire d’amour savamment écrite touchante et attendrissante pour un dénouement empreint d’espoir… Dommage qu’elle ne soit pas plus étoffée surtout sur les derniers chapitres car on a la sensation que tout est rapidement résolu alors que les répercussions restent lourdes de conséquences…

Oui, malheureusement la fin me laisse un goût d’inachevé et ne répond pas pour autant à mes attentes. C’est frustrant et cela me chagrine car la souffrance d’Adam est une véritable torture à lire. On ne cesse d’avoir peur pour lui tant la trop vive émotion de ce jeune homme qu’il ne peut contenir nous bouleverse complètement. C’est pourquoi j’y attendais des chapitres revanchards et que justice soit faite… peut-être que l’auteure corrigera le tir avec un troisième opus pour pouvoir assister à l’évolution d’Adam après tout ce qu’il a subi comme atrocités ! (Affaire à suivre…)

 

note logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2



–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique ou poche) :

Format numérique - Ce qui nous consume... - Georgia Caldera Format poche - Ce qui nous consume... - Georgia Caldera

Ce qui ne te tue pas… – Georgia Caldera

Résumé - Ce qui ne te tue pas... - Georgia Caldera.png
Ce qui ne te tue pas… – Georgia Caldera
Éditions J’ai Lu, Collection Fantasme ~ Mars 2019 ~ Env. 320 pages
Format numérique / Format poche

avis-de-jenni-les-tentatrices

-Je remercie les éditions J’ai Lu pour cette lecture en service de presse-

« Ce qui ne te tue pas… » est un très beau coup de cœur qui nous donne envie de voir les personnages heureux… tant l’histoire est douloureuse, sombre et incontestablement poignante !

 

Le dessin c’est tout ce qu’elle a. Tout ce qu’il lui reste, en fait. Plus rien d’autre ne compte désormais pour Violette. Alors quand sa mère lui soumet l’idée de rejoindre la prestigieuse école Arte-Sup, une école supérieure de graphisme, tout en prenant en charge les frais de scolarité, sa décision d’aller s’installer chez sa mère ne s’est pas fait attendre… Repartir de zéro implique de laisser derrière soi tout ce qui a à fait sa vie d’avant… ainsi que son père et son frère. Pourquoi ? Que cherche-t-elle à enterrer et à laisser derrière elle ? Que lui a t’on fait ? Qu’a-t-elle vécu pour vouloir effacer cette partie de sa vie ?

La voilà dans une nouvelle vie, forcée de cohabiter avec le fils du nouveau mari de sa mère, présenté comme un jeune homme pouvant être instable avec des excès de violence… Il est sombre, froid, morose, taciturne, solitaire, mutique… Limite avec elle et donc peu commode par son indifférence à son égard voire ses regards noirs…

Il la déteste au plus haut point. Ils se sont connus il y’a quelques années de ça et elle avait fait de sa vie un enfer. Aujourd’hui la voir réapparaître dans sa vie fait resurgir d’anciens mauvais souvenirs… et amplifie ses cauchemars et angoisses nocturnes.

 

Se méfier des apparences qui peuvent être trompeuses… Voilà ce que je retiens des livres de Georgia Caldera, car elle a un talent inné pour ne rien laisser paraître dans les résumés. Découvrir ses livres c’est à chaque fois plonger littéralement dans l’inconnu où l’on se sent démuni. C’est aussi être dans une situation inconfortable tellement ses mots nous touchent et nous emprisonnent faisant décupler nos émotions…

Ce qui ne te tue pas… normalement te rend plus fort mais si cela te tue à petit pas… à quoi s’accrocher lorsque plus rien ne va ?

Si Violette se montre grande gueule, méprisante et effrontée, au fond elle n’a pas cette assurance qu’elle cherche à montrer. Elle est blessée et demeure dans sa coquille pour ne rien laisser paraître. Quant à lui ses blessures, ils les extériorisent par des comportements destructeurs et incontrôlables pour lui rappeler qu’il est vivant… Introverti et solitaire il se contient en permanence jusqu’à étouffer par ses démons. Adam est pour elle la personne la plus bizarre et insaisissable qu’elle ait jamais rencontrée. Plus le temps passe, plus ils se côtoient – par la force des choses… et plus il lui apparaît comme une espèce d’énigme insoluble, une équation de maths à plusieurs inconnues qui file la migraine au premier coup d’œil. L’obstination d’Adam à se murer dans le silence et à l’ignorer l’exaspère autant que ça la déconcerte… À l’époque elle était tout, il n’était rien… force est de constater que les choses n’ont guère évolué au fil des ans. Selon Adam, Violette ignore encore qu’elle vient de commettre la pire erreur de sa vie en acceptant d’emménager ici… il se pourrait bien qu’il tienne à présent sa pire vengeance à mettre à exécution pour lui faire payer ce qu’elle lui a fait subir au collège… Pourtant ce qui n’était pas commandité va se passer… Une douceur et une infinie tendresse va se tisser au fil du temps passé ensemble…

Une histoire qui résonne en nous et nous ébranle… tant elle est cruelle et bouleversante. Un mal être qui nous prend aux tripes. Troublée par Adam, nous sommes inexorablement attirés par ce jeune homme. L’auteure partage le point de vue de ses deux héros mais le récit est plus centré sur l’histoire d’Adam.

Son histoire fait chaud au cœur et nous brise de l’intérieur. Ressentir toute cette souffrance, cette autodestruction punitive nous met hors de nous. On ressent beaucoup de tristesse, une envie de secourir cet être brisé et malmené qui n’a pas demandé à souffrir de la sorte et qui pourtant se contient pour souffrir en silence. Il se ferme, s’isole, se réfugiant dans sa bulle. Au fil des pages il va s’ouvrir face à Violette. Elle lui donne le courage dont il a besoin pour tenir debout.   Tellement fragile mais aussi tellement fort. C’est tout un paradoxe. Son désarroi fait peine à voir et nous déchire le cœur. J’ai mal pour lui. On souffre à ses côtés. La plume de Georgia Caldera est tellement profonde qu’elle nous fait ressentir les scènes comme si on les vivait. C’est terrible. On se sent impuissant et on est terrifié par certains passages.

On affectionne le tempérament de Violette pour se faire une place aux côtés de ce jeune homme. Elle est présente et le soutient d’une façon protectrice en s’adaptant à lui en finesse pour ne pas le brusquer et pour ne pas le faire fuir. Imprévisible, on ne peut prédire ses réactions. Tous les deux s’estiment et s’apprivoisent apportant à l’autre le réconfort dont ils ont besoin mais cela reste imparfait et fragile. Il y’a beaucoup de sensibilité dans cet écrit. Les personnages se mettent à nu et se livrent d’une façon qui nous échappe et nous bouleverse littéralement ou inexorablement.

Cette histoire me fait mal. J’ai un énorme coup de cœur non pas pour l’histoire car elle est déchirante au plus haut point mais pour la finesse et la précision de l’auteure pour nous faire ressentir les émotions de ses héros. En fermant ce livre je ressens un véritable manque et je n’ai qu’une envie c’est de les retrouver dans « Ce qui nous consume… ». On appréhende la suite parce qu’on se doute qu’il y’aura encore des secrets, des non-dits, des douleurs et donc de nombreuses épreuves… on sait que quelque chose de grave est arrivé à Violette et qu’elle fuit. On sait aussi que Adam est loin d’être guéri. On voudrait se venger et leur offrir des instants magiques qui n’appartiennent qu’à eux, être dans leur bulle où on y est bien. Malheureusement on sait que l’auteure va nous torturer aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur… surtout qu’elle le fait divinement bien.

 

shelleycoupdecoeurnoir

Note 5 logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2



–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique ou poche) :

Format numérique - Ce qui ne te tue pas... - Georgia Caldera Format poche - Ce qui ne te tue pas... - Georgia Caldera

Hors de question & Hors de contrôle – Georgia Caldera

Résumé - Hors de question & Hors de contrôle - Georgia Caldera
Hors de question & Hors de contrôle – Georgia Caldera
Editions J’ai lu, Collection Fantasme ~ (23 mai 2018) ~ Env. 859 pages
Format broché

avis-de-jenni-les-tentatrices

-Je remercie les éditions J’ai Lu pour cette lecture en service de presse-

‘Hors de question & Hors de contrôle’ relate l’histoire de Sonia et Axel. Deux personnages atypiques chez qui les apparences peuvent être trompeuses car tous deux nous entraînent dans un tremplin émotionnel désarmant ! J’ai adoré retrouver la finesse de la plume de Georgia Caldera qui malgré l’aspect tragique, qui fait partie intégrante de la vie des héros, nous fait espérer de tout cœur au fond de nous qu’ils réussissent à trouver une meilleure issue dans leur vie malgré ce lourd passé (non pas sans conséquences) qu’ils traînent à leurs dépens …

Il n’est pas fait pour elle. Elle n’est pas faite pour lui… pourtant entre eux leur cœur tient un tout autre langage… Il a besoin d’elle autant qu’elle a besoin de lui…

 

Sonia joue le rôle d’une femme qu’elle n’est pas… Elle veut qu’on la prenne comme elle se montre. C’est exactement ce qu’elle vise et ce qu’elle veut qu’on pense d’elle. Une menteuse invétérée, incapable de se comporter autrement… À qui la faute ? Que cache-t-elle ? Que fuit-elle ? Pourquoi agit-elle ainsi ? Tout n’est pas dévoilé de suite, il faudra avancer dans les chapitres pour le découvrir et mieux la cerner. Chose qui nous permet vraiment d’apprécier l’histoire car on sent qu’on avance sur une corde raide.

Un jour, un simple échange de regard avec un inconnu va chambouler sa vie… mais pas que… Cet inconnu c’est Axel. Il semble aussi dévasté qu’elle ne l’est. Elle est intriguée par cet inconnu au visage couvert de cicatrices… Il a beau se montrer désagréable et vulgaire avec elle, Sonia ne s’éloigne pas de lui pour autant, et va même lui tendre la main, en lui proposant de venir s’installer chez elle…

Tous les deux ont un secret qu’ils tentent à tout prix de dissimuler aux autres. S’en suit un échange de regard intense malgré un dialogue silencieux qu’ils entament à s’observer… Il a l’habitude du mépris, sous quelques formes que ce soit, et s’est forgé une armure contre ça. Sonia sera celle qui ne réagira pas comme les autres et qui parviendra à le mettre en confiance…

 

Plus on avance dans le récit plus on s’accroche aux personnages principaux. Je me suis beaucoup attachée à eux. C’est prenant et totalement addictif !

Sonia m’a déboussolée… Elle m’a déstabilisée dans sa manière de se comporter à vouloir se dépasser par son perpétuel besoin de garder le contrôle. De tout. Tout le temps. Maîtriser son corps c’est maîtriser sa vie. Lui prouver sans cesse, chaque jour qu’elle est le seul maître à bord. Elle en a besoin car elle n’a que ça comme repère… Lâcher prise ? Jamais. Elle se dit en être incapable. Pourtant chez cette photographe hors-pair, il faut savoir que si son art est à ce point aux antipodes de ce qu’elle montre, c’est parce qu’il s’agit du seul espace où elle s’autorise à être elle-même…

L’intrigue suit son cours sans longueur et est bien ficelée puisqu’on avance à tâtons dans l’histoire le temps que l’auteure nous les dévoiles en profondeur… Axel sait lire en elle comme personne… Sonia ne va pas bien. C’est plus fort que lui il veut la soutenir à sa façon. Elle flirte intentionnellement avec la limite, de façon dangereuse. Et c’est un signe qui ne trompe pas… Derrière cette façade étincelante, éblouissante de perfection, se cache un ange aux ailes brisées, rêvant d’une liberté depuis trop longtemps perdue, tout abîmé à l’intérieur… Elle est aussi déglinguée que lui finalement. Et donc une fille a problèmes, autrement dit. De gros problèmes rien à voir avec lui et dont il aurait dû se tenir éloigné, pour son propre bien. Parce que de ce côté-là, il avait déjà plus que sa part. Sauf que tout cela le dépasse. Il ne sait rien d’elle pourtant il se sent impliqué…

Une lecture magnétique, aussi mystérieuse qu’enivrante !

De drôles de sensations se jouera entre eux : la stupéfaction, la honte et la souffrance… Axel va vite être touché par ce bel ange exceptionnel et va faire preuve de persévérance, mais aussi de délicatesse pour la réconforter et l’apprivoiser en douceur. Quant à Sonia, chez le balafré, elle va lui trouver une beauté « unique », qui va la troubler et une prestance qui va lui donner la sensation de se sentir bien auprès de lui et surtout d’être en sécurité. Ils ont beau n’être que des inconnus, une confiance aveugle en l’autre subsiste. Quelque chose de nouveau va se raviver au fond d’eux. Un besoin, tapi, en sommeil depuis trop longtemps. Un désir qu’ils n’avaient jamais eu de mal à tenir éloigné jusque-là, à tel point qu’il se croyait totalement immunisé… ou carrément éteint pour leur permettre de savourer le moment présent quand il se fait Clément et s’y accrocher de toutes leurs forces avant que les blessures du passé reprennent le dessus…

 

Coup de Coeur

Note 5 logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

 


–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format broché :

     Format broché - Hors de question & Hors de contrôle - Georgia Caldera

Nos vagues à l’âme – Georgia Caldera

Résumé - Nos vagues à l'âme - Georgia Caldera.png
Nos vagues à l’âme – Georgia Caldera
Editions J’ai lu, Collection Fiction Fantasm – (17 janvier 2018)
Format Numérique & format poche – Env. 412 pages

avis-de-jenni-les-tentatrices

-Un grand merci aux éditions J’ai Lu pour cette lecture en service de presse-

Malgré mon impatience pour poursuivre les aventures de Louis et Emma avec ‘Nos vagues à l’âme’ J’avais peur d’avoir oublié certains passages de ‘Nos chemins de travers’ mais finalement dès le premier chapitre tout nous revient naturellement en mémoire, et puis il faut dire aussi que l’auteure prend le temps de nous resituer pour notre plus grand plaisir !

Cette suite s’avère être un gros coup de cœur pour ma part. Georgia Caldera m’a sorti de ma zone de confort me faisant ressentir moult émotions… Si je voyais certaines scènes arriver je dois admettre avoir été surprise par les confidences et les révélations qui viennent frapper certains chapitres. J’étais loin de me douter que l’auteure nous entraînerais dans cette direction et c’est justement cela que j’apprécie, d’autant qu’elle rend ainsi son histoire encore plus profonde et impactante qu’elle ne l’est déjà !

Dès les premières pages le ton est donné. La vengeance est un plat qui se mange froid ! Louis s’aperçoit qu’il s’est fait avoir comme un bleu. Battu à plate couture, sur son propre terrain. Emma s’est jouée de lui, de la même façon qu’il s’est joué de toutes les autres. On récolte ce que l’on sème apparemment… pourtant il pense suffisamment la connaître et sait qu’elle est de nature honnête et bienveillante, qu’elle ne ferait pas de mal à une mouche, son opposé en somme. Quelque chose lui a échappé… mais quoi ? Leur relation avait tout pour démarrer sur un fond idyllique… Qu’a t’il fait ou dit pour que les choses dérapent ainsi… ?

Désarçonné il ne sait plus où donner de la tête. Ça fait bien longtemps que son mantra « Je suis d’acier » a perdu tout effet. Tout perdre permet d’y voir plus clair. De découvrir qui l’on est réellement et comprendre ce qui est vraiment essentiel. Que peut-on faire lorsque, après avoir enfin trouvé cet essentiel, celui-ci vous file soudain entre les doigts pour vous fuir comme si vous étiez la peste incarnée ? Si ce n’est s’y accrocher de toutes ses forces et ne jamais le perdre de vue, et donc faire de la patience son meilleur allié…

On démarre cette suite avec une Emma redoutable ! Lorsque nous l’avions quittée elle venait d’être blessée et trahie comme jamais, du coup elle va se murer dans un esprit de méchanceté et d’indifférence totale à l’encontre de Louis.

Elle le provoque et se comporte de manière irresponsable en allant dans les extrêmes pour se montrer plus forte que Louis, compte tenu le mal qu’il lui fait subir… malheureusement à vouloir se surpasser elle se perd en devenant une personne qui est aux antipodes de ce qu’elle est vraiment… Elle parvient à s’affranchir de ses chaînes, allant même jusqu’à combattre et vaincre l’atroce anxiété qui l’emprisonne en elle-même…

Percevoir cette facette chez la jeune femme est surprenant et déstabilisant parce que si on n’est pas insensible à son histoire et à sa personnalité, la voire aussi peste et déterminée à agir de la sorte m’a dégoûté au point de la dévaloriser pour qu’elle perde un peu d’intérêt dans mon cœur. On a alors qu’une envie c’est de la secouer pour lui rouvrir les yeux pour la faire réagir et sortir de sa bulle, tant elle est méconnaissable. Voire tout simplement lui dire STOP, c’est bon on a compris… ☹ Mais bon vu la bombe que lâche à la fin l’auteure je me suis fait violence et je m’en suis voulue de penser ça de l’héroïne étant donné la peine que l’on ressent pour elle.

Quant à Louis, j’ai eu mal au cœur. Son vécu fait de lui une personne unique que l’on aime à sa juste valeur, et ce même s’il a fait de mauvais choix dans le passé (on lui pardonne tout !). Devenu trop vite responsable et mâture on constate qu’il a par-dessus tout manqué d’affection. Lorsque l’on découvre les passages avec sa psy ainsi que ceux où il se livre à cœur ouvert à Emma on tombe des nues et on s’accroche à lui encore plus fort. On découvre alors des confidences et des révélations qui nous perturbent, on s’aperçoit que Georgia Caldera nous emporte en plein cœur de son récit avec le cœur serré. Malgré l’histoire poignante de Louis, j’ai adoré suivre ce duo au travers ces deux tomes parce qu’on les voit par-dessus tout changer, évoluer et gagner en maturité… Tous les deux m’ont énormément touchée.

Finalement ‘Nos vagues à l’âmes’ c’est comment ? Et bien pour ma part c’est une relation mise à rude épreuve avec de nombreuses séquelles à la clé ! Et c’est également un récit haletant – poignant & vrai ! En tout cas coup de foudre assuré avec ces héros torturés !

shelleycoupdecoeurnoir

Note 5 logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2


–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique ou poche) :

Format numérique - Image à la une - Nos vagues à l'âme - Georgia Caldera  Format poche - Nos vagues à l'âme - Georgia Caldera

 

 

Nos chemins de travers – Georgia Caldera

NCDT
Editions J’ai Lu pour Elle – (juin 2017)
Parution en format numérique & poche – Environ 510 pages.

avis-de-jenni-les-tentatrices

-Je remercie les éditions J’ai Lu pour cette lecture en service de presse-

En quelques mots, je dirais que « Nos chemins de travers » est un livre saisissant – prenant – addictif – bouleversant ! Georgia Caldera nous entraîne ici dans une histoire très touchante où sa plume va vous atteindre et vous émouvoir en moins de deux !

Louis et Emma se côtoient depuis de nombreuses années sans pour autant se connaitre. Ils sont en total décalage l’un de l’autre. Alors que Louis à cette particularité de se faire remarquer partout où il va Emma elle, se différencie de lui par son attitude à raser les murs.

Louis est le tombeur de ces dames… mais aussi l’enfoiré de service. C’est une véritable enflure dans sa manière de se comporter ! Il est pétri d’orgueil, est méprisant, arrogant et se sent supérieur. D’ailleurs Emma va faire les frais de sa méchanceté gratuite. Cette jeune femme fragile, complexée par son physique qu’elle trouve horrible et répugnant va perdre le peu d’assurance qui lui restait, s’enterrant même plus bas que terre… Jusqu’à ce que la donne change… Et oui parce qu’il faut bien que la roue tourne !

Auparavant Louis était hermétique à tout sentiment et émotion, et ne ressentait rien. Son mantra : « Je suis d’acier, je ne ressens rien » puis vint un drame qui lui fait perdre ce qui lui permettait de maintenir le barrage. À présent, il est submergé par ses émotions… il ressent trop… : la douleur, l’abattement, le dégoût, l’amertume et le désespoir. Il est dorénavant isolé dans sa solitude. Emma a beau le détester, pourtant elle ne peut rester insensible face à autant de douleur. Elle devrait se focaliser sur sa colère, sur toute la rancœur qu’elle nourrit à l’égard de cet homme odieux, qui l’a brisée et qui fait souffrir beaucoup de monde car il a fait tant de dégâts… Mais le cœur a ses raisons que la raison ignore ! Les dégâts causés seront-t-ils réparables ? Est-ce que Emma saura le pardonner et lui accorder sa confiance ? Il y’a du chemin à faire…

Ce roman reflète la très belle citation de Jung : « La rencontre de deux personnalités est comme le contact entre deux substances chimiques, s’il se produit une réaction, les deux en sont transformés » et c’est exactement ce que les héros vont expérimenter en se côtoyant de plus en plus chaque jour… Ils sont des personnages complexes que l’on prend plaisir à cerner et à déchiffrer au fil des pages tant ils restent malgré tout une énigme… Emma est naïve, mal dans son corps mais tellement fragile qu’on a envie de la protéger. Même face à son désarroi et ses craintes on angoisse avec elle. On cherche à la comprendre et on prend en considération tous les détails que l’auteure nous donne pour mieux connaître son personnage. Idem pour Louis. Sous ses airs de méchants se cache en fait une toute autre personne qui ne veut pas se révéler réellement par crainte de se laisser submerger par ses émotions et se sent plutôt à l’abris sous sa carapace faite d’acier et imperméable.

Avec cette histoire, la plume de l’auteure a su m’atteindre et m’émouvoir. Le thème n’est pas facile mais pourtant ce livre véhicule de nombreux messages…. Les personnages sont travaillés et touchants, leurs évolutions dans le roman sont tellement inattendues, mais parfaites. Georgia Caldera a un style simple et vraiment accessible, on n’a aucun mal à se mettre dans la peau des personnages. L’alternance de point de vue réussi à nous faire comprendre comment nos héros appréhendent le phénomène qui leur arrive…. A savoir ce lien qui va les rapprocher…

C’est aussi des pages pleines de souffrance, de détresse, de non-dits, avec un lâcher prise qui entraîne un rapprochement entre deux écorchés vifs qui ont besoin l’un de l’autre plus qu’ils ne le savent… Entre défis et chantages, comme dit l’adage : « Chassez le naturel il revient au galop » … A moins que… Eh oui, ma phrase reste en suspend parce que la fin de ce roman vous rendra dingue !! L’auteure y lâche un rebondissement qui nous laisse complètement pantelant… SACRILÈGE !!!! (Armez-vous de patience car l’histoire se poursuit dans « Nos vagues à l’âmes », qui je l’espère ne se fera pas trop longtemps désirer…).

belle-decouverte

Note 4,5 logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2


J’ai eu envie de lire ce livre lorsque Georgia Caldera en a parlé à Livre Paris. Qualifiant son héros du pire « connard » qu’elle est pu écrire, cette lecture était forcément pour moi.

Je ne vous cache pas que j’ai eu très peur en voyant 81 chapitres. Cela m’a fait presque fuir mais aimant les histoires de l’auteur, je me suis armée de courage et je me suis lancée !

Et bien vous savez quoi ? Même pas peur !

Je n’ai fait qu’une bouchée de ces 81 chapitres. Ils défilent sans que l’on se rend compte du temps passé, ça se lit vraiment tout seul et on arrive, finalement, bien trop vite à la fin.

« Nos chemins de travers » fût une très belle lecture qui m’a happé dès les premières lignes. C’est une histoire touchante qui traite de sujets sensibles. Une lecture rythmée par le point de vue des nos deux protagonistes, le tout nous étant accompagnée de la sublime plume de Georgia.

C’est une romance bien ficelée, bien plus complexe qu’elle en a l’air.

Les personnages sont d’une telle authenticité et d’un tel réalisme, qu’on ne peut que s’identifier à eux. Notamment à Emma, une héroïne imparfaite, avec ses défauts et ses complexes..

Une héroïne qui trouvera un écho en chacun de nous.

Elle est timide, renfermée sur elle-même et surtout bourrée de complexe sur son physique. Elle se trouve laide et n’a aucune confiance en elle.. Elle qui aime être transparente, elle va se retrouver être le phare dans la nuit, l’ancre de sa réalité, la lumière dans les ténèbres.. de notre héros, Louis. C’est un jeune homme arrogant et abjecte, qui horripile Emma. Malheureusement, un accident va changer la donne et ils vont devoir se côtoyer..

.. Bien malgré elle, bien malgré lui ..

A partir de ce moment, l’histoire prend un tout autre tournant. On va voir la relation entre eux changer au fur et à mesure. Une relation touchante, qui va changer nos deux personnages, un lien qui va grandir de page en page pour finir en apothéose et nous laisser les bras ballants et les yeux exorbités.

Cela aurait pu être beau, cela aurait pu finir sur une belle touche sensuelle sauf que l’auteur nous laisse avec une fin assez frustrante, avec une suite à venir.

Parce que OUI, il y a une suite de prévue ! Je pose un gros WARNING pour vous préparer mentalement.

Ceci n’est pas un one-shot, je répète, ceci n’est pas un one-shot !!!

Je ne vous raconte pas ma frustration extrême quand j’ai lu la dernière page. Moi qui étais persuadée de lire un one-shot.. Je n’étais pas du tout préparer psychologiquement à devoir attendre la suite.. Alors j’espère de tout cœur que la suite ne tardera pas trop…

J’ai hâte de retrouver Emma et Louis qui nous réservent un grand tour dans les montagnes russes de l’émotion.

Découvrez un extrait de ce livre en cliquant ici

Note 4,5


> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique ou poche) :

 

NCDT2     NCDT3

Extrait de Nos chemins de travers – Georgia Caldera

Extrait NCDT

Hors de…, tome 2 : Hors de question – Georgia Caldera

Hors de.. - 2 - Hors de question - Georgia Caldera RESUME.png

Editions Pygmalion  (11 mai 2016) – Environ 463 pages

Avis Jenni

Ce roman me faisait de l’œil depuis un petit moment et j’avais hâte de le découvrir. Eh bien… Je ne suis pas déçue ! « Hors de question » est une histoire prenante, qui m’a fait passer un agréable moment. Pourtant c’était loin d’être gagné durant les premières pages…

 

Sonia est une jeune femme qui joue le rôle d’une femme qu’elle n’est pas… Elle a des craintes voire même des peurs qui ne sont pas dévoilées de suite. Elle fuit quelque chose et trouve du réconfort dans la course qu’elle pratique chaque matin, qui lui permet de garder le contrôle de son corps.

Passionnée par la photographie dont elle en a fait son métier, un matin son regard croise celui d’un homme qui semble aussi dévasté qu’elle ne l’est. Elle est intriguée par cet inconnu au visage couvert de cicatrices… Il a beau se montrer désagréable et vulgaire avec elle, Sonia ne s’éloigne pas de cet homme pour autant. Elle va d’ailleurs lui tendre la main, en lui proposant de s’installer chez elle…

 

Je ne connaissais pas l’écriture de l’auteure (dont le 1er tome de cette série est « Hors de portée ») et je dois dire que j’ai été agréablement surprise… Sa plume est fluide et accrocheuse. Je dois admettre que j’ai eu du mal au début à rentrer dans l’histoire mais lorsque les personnages se dévoilent c’est un délice… Le récit est aussitôt prenant et totalement addictif !

Les personnages sont géniaux. Ils ont chacun une part de mystère intrigante qui se dévoile au fil des pages. L’intrigue suit son cours sans longueur et est bien ficelée. Sonia est une jeune femme blessée et meurtrie. Axel va vite être touché par ce bel ange exceptionnel et va faire preuve de persévérance, mais aussi de délicatesse pour la réconforter et l’apprivoiser en douceur. Quant à Sonia, chez le balafré, elle va lui trouver une beauté  « unique », qui va la troubler et une prestance qui va lui donner la sensation de se sentir bien auprès de lui et surtout d’être en sécurité. Ils ont beau n’être que des inconnus, une confiance aveugle en l’autre subsiste.

L’auteure nous livre ici une très belle histoire ! J’ai été touchée par ce qu’a subit Sonia. Axel est un personnage intéressant. Il se montre dur et brute de décoffrage alors que sous sa carapace se cache un homme sensible, protecteur et sécurisant, aussi bien avec ses sœurs qu’avec Sonia. Cette fin punaise… qu’elle est cruelle !!! Je ne l’ai pas vu venir et m’a mise dans un état de frustration totale. Grrrr !!!

Va falloir faire preuve de patience pour pouvoir retrouver de nouveau ce joli petit couple qui traîne un lourd passé non pas sans conséquences avec eux. J’espère également trouver dans la suite un Geoffrey ratatiné !

-Sous le charme-

A lire

Note 4,5