Une toute dernière fois – Emma Green

Résumé - Une toute dernière fois - Emma Green
Une toute dernière fois – Emma Green
Editions Addictives, Collection New Romance ~ (6 septembre 2018) ~ Env. 420 pages
Format numérique / Format broché

avis-de-jenni-les-tentatrices

-Un grand merci aux éditions Addictives pour cette lecture en service de presse-

Un tome qui clôture en beauté cette saga que j’affectionne tout particulièrement par rapport aux émotions qui s’en dégage.

C’est vivant, profond, torturé et addictif ! Un parfait combo digne des auteures, derrière le nom Emma Green.

 

Chez les frères Quinn, Harry est le brisé. Le gamin torturé, qui a été kidnappé, séquestré, puis retrouvé, qui a tenté de recoller les morceaux avec son amour d’enfance et qui s’est encore pété les dents. Il est le frère maudit qui traine partout des drames avec lui.

La seule fille qu’il n’a jamais aimée l’a quitté sans se retourner il y’a trois ans, malgré tout ce qu’ils ont traversé ensemble. Elle lui a brisé le cœur sans lui donner la moindre explication. Alors qu’il commence seulement à se remettre de cet échec en donnant un nouveau sens à sa vie, la voilà qui revient frapper une nouvelle fois.

Qu’est-ce qui pourrait lui faire encore plus de mal que ce qu’elle lui a déjà fait ? Lorsqu’il en découvre la raison il comprend enfin sa fuite et… il la maudit tout autant pour les choix qu’elle a fait…

 

Un récit sensible, poignant et déchirant où on avance dans les chapitres avec les larmes aux yeux tant les émotions nous bouleversent.

Le destin les réunis de nouveaux… Sauront-ils apaiser leurs souffrances, panser leurs blessures ensemble et se pardonner ? Ou bien est-ce que le mal commis entre eux reste indélébile et irréparable ?

Alors que June pensait le protéger en quittant tout sur un coup de tête, elle réalise qu’elle l’a brisé plus que jamais. Elle revient certes confuse, mais déterminée comme jamais ! Cette fois, la fuite n’est plus une question de survie… Elle va se battre pour lui. Pour eux. De plus maintenant elle n’est pas seule… Elle ne perd pas espoir et reste résolue à se battre pour son premier et unique amour. Oui elle a fait et pris des mauvaises décisions dans le passé mais aujourd’hui elle a grandi et tente du mieux que possible de réparer ses erreurs. Il n’est pas possible de revenir en arrière mais elle peut se donner la force et les moyens de se reconstruire pour eux deux… Prête à tout, on retrouve notre battante qui ne cesse de se dépasser en courant à vive allure mais cette fois pas pour fuir mais pour protéger ce qu’elle a de plus précieux… Elle m’a profondément touchée dans son investissement et dans son rôle de maman. Elle a toujours ce petit tempérament impulsif et explosif qui lui va bien, et qui nous touche toujours autant. Page après page, on la voit s’acharner et se démener. Plus d’une fois elle pourrait baisser les bras et se faire une raison… Mais non, elle veut y croire et tant qu’elle n’aura pas ce qu’elle veut elle ne lâchera rien ! Son changement est époustouflant et remarquable. On la suit et on l’encourage au fil de la lecture, lui donnant la force nécessaire pour avoir dans sa vie tout ce qu’elle mérite…

Un final ardent qui vous fera trépigner d’impatience… tant on espère fortement que les personnages parviendront à changer la donne. Tant les auteures marquent les esprits par l’endurance et la persévérance des héros pour montrer que dans la vie rien n’est acquis. Et tant, on comprend que le pardon est un pas en avant nécessaire pour atténuer les maux mais qu’il faut aussi redoubler d’énergie et être patient pour regagner la confiance de quelqu’un qu’on a détruit.

Cette fois c’est la fin. Elles l’ont annoncée mais peut-être qu’elles reviendront sur leur décision pour nous concocter une suite aux côtés de Archie Quinn … (Je l’espère en tout cas. Croisons les doigts !)

 

Coup de Coeur

Note 5 logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2



–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique ou broché) :

Format numérique - Une toute dernière fois - Emma Green Format broché - Une toute dernière fois - Emma Green

Jeux imprudents – Emma M. Green

Résumé - Jeux imprudents - Emma M. Green.png
Jeux imprudents – Emma M. Green
Editions addictives, Collection Adult romance ~ (12 avril 2018) ~ Env. 708 pages
Format numérique / Format broché

avis-de-jenni-les-tentatrices

-Je remercie les éditions Addictives pour cette lecture en service de presse-

Emma M. Green a encore une fois frappé fort avec cette suite des jeux… ça valait le coup d’attendre car commencer ‘Jeux imprudents’ c’est n’en faire qu’une bouchée !

J’ai dévoré ce livre ! Nous avons là une histoire enivrante, palpitante, captivante avec des personnages qui n’ont pas froid aux yeux compte tenu le lourd passé qu’ils ont vécu et qui pourtant souhaitent par-dessus tout garder leurs âmes d’enfants, cette insouciance qui les rapprochent mais aussi cette dure réalité de la vie qui les unis davantage et qui les terrorise… Parviendront-ils à trouver la paix ? A vous de le découvrir !

Quand on lui a arraché son Zachary, June a été démunie et impuissante. Il n’était plus là tandis qu’elle était restée. Elle s’est juré d’aller un jour retrouver son ami, son amour d’enfance, où qu’il soit pour lui demander si leur pacte tenait toujours… Et ce jour est enfin arrivé puisqu’elle est parvenue à remettre la main sur lui, dans la vraie vie de Harry a l’atmosphère paradisiaque pour régler ses comptes… sauf qu’il n’est plus celui qu’elle a connu. N’est-il pas devenu trop différent à avoir retrouvé les siens et à vivre si loin ? Qu’en est-il de leur serment fait il y’a plusieurs années ? Des mots trop grands pour eux, mais auxquels ils croyaient pourtant… « À la vie à la mort. Ensemble pour toujours. Tous les deux. Ce n’est pas un jeu. » N’est-il pas trop tard pour eux deux et pour le pacte dont il ne reste presque plus rien ?

‘Jeux imprudents’ c’est une romance passionnée et passionnante mais aussi battante et constructive qui brave les interdits, le temps, l’horreur, les souvenirs. Elle a beau être le fantôme de son passé. Il faut savoir qu’il est le seul à pouvoir la sauver…

June est terrorisée et est en cavale. Elle va prendre la décision de changer du tout au tout pour s’échapper de son passé. Un renouveau qui va lui faire changer de tête, changer de vie, changer de rêves… Tout quitter pour tout recommencer… Mais n’est-il pas trop tard pour elle de repartir de zéro ? Peu importe ce qu’elle fera pour y parvenir, l’important étant d’aller de l’avant pour ne pas perdre pied, tout en espérant retrouver son roc… Il a peut-être renoncé… mais pas elle ! Quand leurs yeux se croisent, par hasard, en secret de tous les autres, son gris tourmenté lui raconte des tas de choses, ses paupières plissées en lisent des tas d’autres entre les siennes. Leurs âmes d’enfants se parlent quelques secondes, se rencontrent à nouveau… et n’oublient rien…

June et Harry c’est un duo au caractère fort et bien trempé. Entre eux se joue un rapport de force qui nous séduit et qui nous fait nous accrocher encore plus à eux tant la fluidité de la plume de Emma Green nous permet de facilement nous les représenter et de nous attacher à eux.  J’ai adoré leurs joutes verbales, leurs jeux insouciants, leurs réparties puériles et leurs forces de caractère.  Elle le provoque car c’est le seul moyen pour l’atteindre. Parce que sa force tranquille n’a d’égale que sa bombe à retardement. Parce qu’ils sont si différents, si complémentaires, si parfaitement symétriques… du moins ça l’était avant … avant qu’ils s’éloignent l’un de l’autre quand ils étaient réunis ! Ils ne se laissent pas un seul instant de répit. Jouer, provoquer, titiller, se chercher et se trouver, en remettre une couche pour oublier tout le reste. Il y’en a pas un pour arrêter l’autre. Malgré la noirceur de leur passé et des événements qu’ils ont vécus et qu’ils vont vivre ils continuent leurs jeux imprudents à en perdre haleine pour notre plus grand plaisir ! On fond et bien évidemment on craque puisqu’on est totalement sous leur charme ! On les adore et on aime les voir évoluer et grandir.

Emma M. Green nous entraîne dans ce troisième volume des jeux dans un récit tellement profond, lourd de conséquences, et où passé et présent sont liés nous faisant dévorer chaque page comme si on y jouait notre propre vie.  Vivement la suite ! Je trépigne d’impatience de retrouver toute la troupe dans « Une toute dernière fois ». Une parution prévue en juin en numérique et en septembre pour la version papier !

a lire

Note 4,5 logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2


–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique / broché ) :

Format numérique - Jeux imprudents - Emma M. Green  Format broché - Jeux imprudents - Emma M. Green


 

Bliss, l’intégrale – Emma M. Green

Ige resume def
Editions Addictives ( Septembre 2017) Environ 600 pages

Merci à Carole des éditions Addictives pour ce service presse

Avis de Valou

C’est la première fois que je lis un livre d’Emma M. Green. J’étais curieuse de découvrir les plumes des 2 auteures qui se cachent derrière le pseudo Emma M. Green. Même si j’ai eu du mal à me plonger dans l’histoire au tout début, je n’ai vraiment pas été déçue par ce voyage romanesque!

Emma est une auteure de romance érotique à succès. Elle adore écrire, donner vie à des personnages masculins, follement sexy, virils et mystérieux. Emma aime par dessus les histoires d’amour et a toujours en référence Jane Austen et sa vision si romantique et dramatique de l’amour.

Elle rêve de vivre, elle aussi comme ses héroïnes, une histoire d’amour passionnée : celle qui bouleverse une vie et qui vous fait dire que nous n’aimerez jamais plu aussi fort. Sérieusement, laquelle d’entre nous, ne rêve pas de vivre THE big love story ?!?

Emma partage sa vie avec son frère Elliot, ses 2 meilleures amies Margo et Pénélope et Aimée son adorable voisine de 75 ans. Tout ce p’tit monde évolue comme une famille soudée.

N’oublions pas Stan l’éditeur moustachu hystérique, accro à son boulot. Ses échanges avec Emma sont tordants, il la pousse sans cesse à écrire davantage et pour qu’elle trouve l’inspiration. Lors d’un débriefing, il lui propose de lui donner une invitation à un vernissage au palais Chaillot pour qu’elle puisse se plonger dans l’univers très sélect des milliardaires et de l’art. Emma se laisse embarquer et sa vie va changer. En manquant de renverser une statue de Vénus, elle croise un regard hypnotisant et kaki. Si Si, c’est possible!! Il appartient à un très bel inconnu qui ne la laisse pas indifférente, loin de là! L’attirance est réciproque et la trentenaire va se laisser charmer et partagera une nuit passionnée sur le mystérieux inconnu. Ils se reverront, ils se charment, se séduisent et leurs échanges caustiques, ne manquent pas de piment. Chacun y va de sa réplique: un  tac o tac!! Une surprise de taille attend Emma, son bel inconnu est en réalité le prince du royaume du Danemark !! Elle tombe de haut, mais malgré leur univers diamétralement opposé, Emma ne peut pas s’empêcher de sentir relier à Soren!!

Dès lors, les auteures n’ont de cesse de nous surprendre de rebondissements en rebondissements. La relation d’Emma et Soren est parsemée d’embûches, que ce soit le mystérieux Démétrius, avec lequel Emma se lie d’amitié, ou la pression liée au statut de Soren et à sa famille royale.

L’amour entre Emma et Soren est très fort. Ils partagent l’un pour l’autre le « BLISS« , le « LYKKE« , en danois. Ils n’auront de cesse que de défendre ces moments de plénitude et de bien-être qu’ils ressentent lorsqu’ils sont ensemble. Le prince se montre très très amoureux de sa « cendrillon ». Malgré son côté taciturne, il dégage un petit quelque chose de sombre et de très sexy. Soren tient plus que tout à sa liberté, il exècre le protocole imposé par la famille royale et ne rêve que de grands espaces, d’art et de voitures de course. Emma va devenir sa priorité : sa Vénus représente son tout et il fait son maximum pour le lui prouver.

Certes, la trame principale est classique : une jeune femme, qui rêve d’amour éternel, tombe amoureuse d’un beau prince tourmenté. Mais la force d’Emma M. Green est de mêler intrigue, humour, moments intimes torrides et voyages. Cela donne un livre qui a du pep’s, on ne s’ennuie pas une seule seconde, malgré les 600 pages que compte cette version brochée intégrale. A chaque fin de chapitre, j’avais hâte de découvrir le suivant, au point de ne pas lâcher le livre des mains.

En clair, on vibre avec ces personnages si attachants, on rit avec eux et on ressent leurs émotions. Une lecture très plaisante, idéale quand on a un p’tit coup de mou avec la rentrée et la reprise de la routine : c’est le livre anti-déprime!!

Vous passerez un très bon moment assurément.

4

COUV BROCHE
Cliquez sur l’image pour commander la version brochée

 

Corps impatients : L’intégrale – Emma M. Green

Corps impatients – Emma M.Green – Edition Addictives – Format Numérique – sortie le 07/03/17 env 460 pages – Format broché – sortie le 14/11/16 env 580 pages

Un beau roman comme tous les Emma Green !

Je ne suis pas une grande fan des histoires interdites professeur/élève mais lorsque c’est écrit par ces deux auteurs, je ne pouvais pas résister !

Entre le fameux écrivain sexy, intelligent, donnant quelques heures de conférence à l’université, Finn McNeil (qu’on a toute rêvé d’avoir pour nous captiver dans nos salles de classe … ou pas !) et Thelma Bellamy, étudiante brillante, têtue, orgueilleuse et cynique , ça ne pouvait faire que des étincelles !

L’écriture est comme toujours, directe, dynamique, efficace ! Les deux amoureux de la littérature sont attachants par leur caractère, leur anticonformisme. Leurs joutes verbales sont phénoménales! Par conséquent, ce n’est pas qu’une banale histoire d’amour interdite . Thelma n’est pas naïve et sa famille atypique rend des situations drôles, cocasses.

Succomberont-ils à leur désir ? car Thelma pourrait perdre sa bourse d’études et être exclue de l’université. Leur secret pourrait-il découvert ? Fera-t-elle confiance à McLove et à sa réputation ? Affrontera-t-elle le club des transies d’amour de l’écrivain ?

Braver des interdits, taquiner, bousculer les habitudes, se lâcher sont les comportements de McNeil. Pourtant, il aime maîtriser les situations et protéger son élève.

On retrouve quelques clichés de milliardaire : vol en hélicoptère, voyage de dernière minute dans des résidences idylliques … mais dans un autre côté sans ces privilèges il ne serait pas fortuné et ça fait toujours rêver même les plus réfractaires !

Grâce aux personnalités non conventionnelles de McNeil et Miss Bellamy, on obtient une belle histoire d’amour avec tous ses codes sans tomber dans la mièvrerie ! Cette série se lit donc facilement et fera une belle lecture pour cet été !

La fin est surprenante… elle prépare au spin-off Coeurs insoumis que je vais lire rapidement pour avoir des nouvelles du clan McNeil/Bellamy !

Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (format numérique et format broché )

    

Bliss, le faux journal d’une vraie romantique – Première partie – Emma M. Green

Résumé - Bliss, le feux journal d'une vraie romantique - Emma M. Green.png

Editions addictives (20 novembre 2015) – Environ 516 pages

avis-de-jenni-les-tentatrices

Je ne cache plus ma fascination pour les romans d’Emma M Green !!! Jamais déçue jusqu’à présent, elle est une auteure que j’affectionne tout particulièrement pour sa capacité et son don inné à me transporter dans chacun de ses écrits, encore plus addictif à chaque fois !

Avec Bliss, le faux journal d’une vraie romantique, on plonge dans un univers à la fois personnel, mais aussi inventif. J’ai adoré rentrer dans la vie privée d’Emma (une héroïne qui n’est autre que l’auteure en personne) à travers son (faux) journal intime, le tout avec une touche d’humour et de suspens parfaitement dosée et maîtrisée. Je remercie les éditions addictives pour l’envoi de ce premier opus en service presse, qui s’est avéré être une vraie partie de plaisir ! C’est un roman génial mêlant deux histoires à la fois : celle de Emma et celle d’Eva…

Le syndrome de la page blanche est une catastrophe pour un auteur… Malheureusement, Emma Green va en faire les frais ! Après un succès fou avec ses précédents romans « Les cent facettes », « Toi + Moi », « Call me », Emma est en quête d’inspiration pour rédiger son prochain roman à paraître chez les éditions Addictives. Son patron veut ce manuscrit de pied ferme afin d’avoir un aperçu du prochain héros milliardaire… Sauf qu’Emma n’a strictement rien à lui présenter ! Il décide alors de l’envoyer dans une vente aux enchères, où seront conviés des beaux mâles, plein aux as, tout en espérant que cet approche lui permettra de trouver l’inspiration…

Sur les lieux c’est bien plus que ça qu’elle va trouver… Elle va faire la rencontre de deux hommes…

  • Démétrius White. Il semble avoir jeté son dévolu sur elle sans aucune raison valable. Mais quelque chose cloche chez cet homme… Y’aurait-il anguille sous roche ???
  • Et Soren, un voyou sexy en diable … mais Prince avant tout !!!

Entre le blond mystérieux et le brun ténébreux son cœur balance (enfin pas vraiment car « D » c’est le choix de la raison. Il est imposant. Certes collant mais il a son charme. Et plus son personnage se dévoile, plus il est intriguant. Divertissant et généreux. Quant à « S » c’est le choix du cœur. Il est mystérieux, énigmatique, distant mais aussi directe et par-dessus tout torride à souhait. Son côté voyou et fonceur fait tout son charme. Il est joueur et dominateur. Soren est un conquérant, un sauvage. Il aime l’adrénaline et le danger. Avec lui elle se sent plus animale, plus courageuse, plus libre).

Alors… lequel sera son prochain héros ? Sven ou Dimitri ? Le voyou ou le romantique ? Et pourquoi pas les deux après tout… puisqu’ils sont des personnages attachants, réalistes et complexes…

C’est l’histoire d’Emma, alors que ça pourrait être osé on ne peut qu’apprécier cette audace et l’initiative dont fait preuve l’auteure en introduisant sa personne dans le personnage de l’héroïne. Un roman totalement différent mais tout aussi plaisant pour ne pas dire même meilleur par son originalité qui attise la curiosité du lecteur !

On constate que l’héroïne est très bien entourée. Et ce même si elle est à la recherche de son prince charmant. Elle a des amies sur qui elle peut compter et qui sont présentes à tout moment pour elle, une famille dont un frère aimant, un éditeur Stan qui la chouchoute tout en étant tyrannique (mais rien de méchant bien au contraire c’est plus taquin qu’autre chose et affectueux tel qu’il est).

On plonge dans un très beau triangle amoureux. On est tiraillé et le suspense est insoutenable ! En particulier quand celui qu’elle pense être son amant et celui qui se dit être son ami semblent se connaitre alors qu’ils ont tout fait l’un et l’autre pour lui faire croire le contraire en se montrant méfiants, jaloux l’un de l’autre, … Pourtant tout a toujours été sous ses yeux… Ils sont toujours tous les deux, au même endroit, au même moment… Drôle de coïncidence ou non ??? Tout ce que je peux dire c’est qu’Emma n’est pas au bout de ses surprises… !

Ce roman ne vous laissera pas indifférent pour plusieurs raisons… Tout d’abord, il ne manque pas d’humour au niveau de la personnalité et des péripéties de l’héroïne. Je n’ai eu aucun mal à m’identifier à elle. Elle est unique, spontanée, un tantinet loufoque, attachante, drôle et touchante par son naturel. Ensuite, vous y trouverez des bouleversements qui surviennent sans qu’on s’y attende. Mais aussi, du drame, de l’amour, des sentiments et une passion pour les mots Pour résumer, j’ai adoré ce roman ! C’est envoutant, sans une seule seconde d’ennui, bien au contraire, l’intérêt dévorant nous interdit toute interruption … !

Heureusement qu’un extrait du second volume clôture cet opus… cela rend la fin réconfortante et moins frustrante ! Car il est clair que mon palpitant était à deux doigts de lâcher !!! Grrrr

Il me tarde de continuer la lecture de ce journal intime pour connaitre son dénouement et le fin mot de l’histoire… Mais surtout car Emma Green n’a pas dit son dernier mot et j’ai hâte de voir ce qu’elle réserve à ses lecteurs pour la suite…

-Énorme coup de cœur-

Découvrez un extrait de ce livre en cliquant ici

Note 6

Vous trouverez ce roman sur Amazon en cliquant sur : Ici

LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2

Fallait pas me chercher ! T.2 – Emma M. Green

Résumé - Fallait pas me chercher ! T.2 - Emma M. Green.png

Editions addictives (08 septembre 2016) – Environ 460 pages

Avis Jenni

On peut dire que Emma M. Green, ces deux auteures aux quatre mains, commencent très fort avec ce nouveau roman ! En étant totalement happée par le premier tome de « Fallait pas me chercher ! », la fin m’était tombée dessus d’un seul coup, me laissant dans un état de frustration total avec un besoin intenable de poursuivre l’histoire des héros. Un duo particulièrement attachant, que je me suis empressée de retrouver dès la réception du second volume.

Comme vous l’avez compris, j’ai adoré le premier tome… mais alors cette suite accrochez-vous ! Nous retrouvons Nils et Valentine là où on les avait quittés. L’histoire va être encore plus intense qu’elle ne l’était déjà ! Alors que nos émotions sont mises à rude épreuve, voilà que les rebondissements s’enchainent, les complots se révèlent et le suspense est omniprésent.

A la suite d’un tragique accident survenu dans les locaux Cox, en sauvant Valentine des flammes, Nils s’est brûlé les mains. Il se voit depuis son lit d’hôpital, retiré de ses fonctions en étant renvoyé sur le champ par Darren, qui le juge non apte, du moins plus opérationnel pour assurer la sécurité de sa fille, seule et unique héritière du groupe Cox. Il est dorénavant remplacé par Kane Zian, un autre bodyguard.

Quant à Valentine, elle est contrainte d’avoir sur le dos ce garde du corps qui ne la lâche pas d’une semelle. Kane fait bien son boulot, certes ! … Mais il est trop envahissant et SURTOUT, il n’est pas le colosse blond barbare Norvégien qui lui fait avoir des vapeurs et des flashs torrides de leurs ébats … Elle est déçue qu’il ne se soit pas opposé à la décision de Darren et aurait voulu qu’il se batte pour rester son bodyguard attitré et qu’il se batte pour elle !

Depuis que le contrat a été rompu, Nils n’a pas donné signe de vie. Elle s’ennuie sans lui et elle déteste le savoir à Los Angeles quand elle s’envole à l’autre bout du pays. Il lui manque terriblement. Mais son cerveau se montre capricieux à force de tenter de démêler le vrai du faux sur la situation actuelle entre son viking et elle. Ils sont deux idiots incapables de dire « Attends ! » Quand l’autre s’en va. Elle est convaincue que Nils l’a laissée partir avec un autre sans broncher et lui est persuadé qu’elle s’est jetée dans les bras de son successeur… Quand sa mère lui rappelle qu’il faut se battre pour ceux qu’on aime… Valentine n’a alors qu’une idée en tête : Récupérer SON bodyguard au plus vite. Malheureusement, le mauvais sort va s’acharner. Darren fait un malaise cardiaque. Du coup, Valentine est propulsée, du jour au lendemain, comme le nouveau PDG du groupe. Face à tous ces requins industriels et financiers, Valentine a besoin de Nils à ses côtés. C’est pourquoi, malgré l’opposition de son géniteur, elle demande à son amant de revenir dans sa vie.

Pour Nils, plus il la découvre et plus il ne peut s’empêcher certains réflexes avec sa princesse à surveiller : des gestes de protection, d’apaisement, une main trop appuyée sur ses reins, ses doigts qui s’enroulent sur sa nuque… Son corps la désire mais son esprit sait que c’est une mauvaise idée. Mélanger boulot et perso ne fait pas bon ménage, c’est pourquoi il préfère s’en tenir à sa mission. Il n’y a encore pas si longtemps, il se croyait trop indépendant pour supporter une présence féminine plus de quelques jours, avec un besoin de liberté sans devoir rendre de comptes à personne…mais il se pourrait que Valentine ait changé sa vision des choses …

Valentine ne reconnaît plus son père depuis sa crise. Lui, qui est loin d’avoir la fibre paternelle, qui n’a jamais été là pour elle petite, qui est égoïste et ignoble avec sa fille et sa femme, veut rattraper le temps perdu en devenant un bon père et un bon époux maintenant que ses jours sont comptés. Comme si cela n’était pas suffisamment perturbant et déstabilisant pour la jeune femme, voilà qu’il profite de sa vulnérabilité pour demander à Valentine son dernier souhait : pour l’avenir du groupe Cox, Darren demande à Valentine d’épouser Milo. La jeune femme est déchirée entre son amant et la seule famille qui lui reste. Un choix cornélien entre les sentiments et la raison…

Une suite toute aussi prenante et riche en émotion ! Les héros auront eu toute mon attention durant cette lecture et font partie de mes chouchous. Ils sont géniaux !

On en apprend davantage sur la vie de Nils. Il ne porte presque aucune cicatrice sur sa peau, mais le Viking a bien d’autre plaies, ailleurs … Et toujours ouvertes ! Nils est un homme tendre, moqueur, fougueux, patient, grognon, charmant, attentif, mystérieux et qui n’a pas froid aux yeux. Il est parfait en tout point. Ce héros à tout !!! A savoir, rien de ce qu’elle cherchait mais tout ce dont elle a besoin ! Valentine est une femme tenace et déterminée, qui ne se dégonfle pas devant son paternel et qui réussit à lui tenir tête alors qu’il est ignoble et d’une aigreur insupportable. (Il est horrible, on a qu’une envie c’est de lui tordre le cou !) Elle n’est pas une pleurnicheuse. C’est une héroïne sans chichi, râleuse, têtue, battante et qui est indépendante. On ne peut que l’apprécier pour son cran et son franc parler.

On voyage dans ce second tome pour notre plus grand plaisir, à travers des décors et des paysages magnifiques. C’est beau, c’est magique, c’est bouleversant ! La fluidité de la plume, nous fait tourner les pages à vive allure tellement l’histoire est addictive et la fougue des héros, palpitante ! L’histoire est tellement prenante que le récit nous fait ressentir des petits papillons dans le ventre lorsqu’ils s’ouvrent enfin l’un à l’autre. Plus complices que jamais, ils se comprennent d’un simple regard et l’attraction entre eux est torride à souhait ! J’ai des étoiles pleins les yeux.

Le petit plus de ce tome 2, se trouve au fil des pages avec de quoi enrichir son vocabulaire norvégien ! ^^

-Énorme coup de cœur-

Note 6

Vous trouverez ce roman sur Amazon en cliquant sur la photo

Fallait pas me chercher ! T.1 – Emma M. Green

Résumé - Fallait pas me chercher ! T.1 - Emma M. Green.png

Éditions Addictives, Collection Adult romance (23 juin 2016) – Environ 423 pages

avis-de-jenni-les-tentatrices

Il n’y a pas de doute, Emma M. Green est l’une de mes auteures préférées ! Dans chacun de ses écrits, que je prends plaisir à découvrir à chaque fois, Emma M. Green m’emporte sans aucune difficulté dans l’univers particulier dans lequel elle souhaite nous plonger ! Toujours aussi addictives, ses histoires ne se ressemblent pas, et ont toutes un petit quelque chose de romantique et de prenant qui nous tient en haleine… A chaque fois, il est impossible de décrocher sans avoir fini la lecture jusqu’à la dernière page…

« Fallait pas me chercher ! » est un roman dont je n’ai fait qu’une bouchée et avec lequel je suis loin d’être rassasiée … Je veux encore et encore du norvégien ! Je remercie les éditions addictives pour l’envoi de ce SP.

Aïna et Valentine sont copines depuis l’enfance. Elles ont grandi ensemble en France avant que Valentine s’installe en Californie pour reprendre l’empire industriel de son père. Ainsi, tous les étés depuis leurs dix-huit ans, selon un rituel immuable, elles abandonnent tout derrière elles pour s’accorder quelques semaines de congé ensemble, dans un coin ou l’autre de la planète. Chaque année, une destination différente.

Cette année elles sont à Madagascar, le pays natal d’Aïna… Et tout est loin de se passer comme prévu… Elles sont tombées nez à nez avec des trafiquants. Elles les ont filmés et photographiés pour dénoncer leurs activités criminelles. Chose à ne pas faire face à des malgaches pour qui « prison et millions de dollars » tend à les rendre grincheux et peu commodes. Tenues en otage dans une cabane par les ravisseurs, ils y poussent également un type qu’ils ont pris soin de bien tabasser au préalable… Il est grand comme une montagne, costaud, avec une allure virile et particulière…

Nils est prêt à relever n’importe quelle mission qu’on lui propose, surtout quand les fins de mois sont difficiles. Il y a des jobs tellement bien payés qu’on ne peut pas les refuser, aussi pourris soient-ils. Entre autres, celui de se laisser volontairement tabasser pour infiltrer un réseau de trafiquants ayant kidnappé une petite princesse que vous avez juré de ramener à son papa…

Mais alors qu’il parvient sans aucun problème à relever sa mission et à ramener les jeunes femmes au bercail, que ce soit pour Nils ou Valentine, il leur est impossible de se sortir l’autre de la tête… Pourtant, la princesse aussi rebelle soit elle et au tempérament de feu n’est pas une femme pour lui mais elle a besoin qu’on lui sauve les fesses à plusieurs reprises. Le Viking, représente tout ce qu’elle n’aime pas chez un homme : gros muscles (rien de gonflés aux hormones, tout est harmonieux !), barbare, violent. Il lui fait peur par sa force, il impose grave et personne ne lui résiste (et cela dans tous les domaines).  Mais elle sait qu’avec lui elle est en sécurité et que rien ne peut lui arriver. Ils ont beau être totalement différents, pourtant leur destin ne cesse de les mettre sur le même chemin…

Et me voilà une fois de plus totalement accaparée par cette histoire et sous le charme des héros ! « Fallait pas me chercher ! » porte bien son nom car à trop chercher… on finit par trouver ! Et içi, c’est un Neandertal et une rebelle que l’on découvre au fil des pages. Avec eux, pas le temps de s’ennuyer ! Ils se bouffent le nez dès qu’ils sont l’un à côté de l’autre et se sautent dessus chaque fois qu’ils sont à proximité. Entre eux, se joue le jeu « attrape-moi si tu peux »… Leurs ripostes sont sur les starting-blocks. Ils se cherchent, se chamaillent, cherchent à avoir le dernier mot, se narguent, pour finalement se réconcilier d’une façon moins bornée !

Convaincue, qu’il n’est là que pour remplir sa mission, uniquement motivé par l’argent et la satisfaction du travail bien fait, Valentine a tendance à se montrer peu courtoise à son égard. De plus, elle n’est pas encore rassurée en sa présence, trop brute, trop intense. Lui aime sa beauté androgyne et va rapidement s’apercevoir qu’il l’a jugée trop vite et qu’il s’est trompé sur son compte. Elle a beau être la progéniture d’un milliardaire au cœur en acier brossé, Valentine Laine-Cox n’a rien d’une « princesse-fille-à-papa ». Valentine et Nils forment un duo enivrant et entêtant de folie ! Au rythme des chapitres, ils vont laisser tomber les barrières, se dévoiler et s’ouvrir l’un à l’autre pour tenter de s’apprivoiser…

A travers ce roman, la plume des auteures est drôle, sensuelle, passionnée et érotique à nous faire frémir ! Ce premier tome est une explosion de sensations ! Un récit qui ne laisse pas de place à l’ennui, tellement le rythme est bouillant.

Comment résister à une telle animalité ? Impossible !!! Eh oui, j’ai succombé au charme du Norvégien !  Entre sa carrure, ses yeux et sa force… avec des descriptions à n’en plus finir… – Aïe Aïe Aïe Ariba ! –  Il est un sale gosse avec un corps de mâle à donner le vertige et une chose est sûre… c’est qu’on en mangerait à toutes les sauces du Viking ! ^^

Aaaaargh Mon Dieu cette fin !!! Emma M. Green vous voulez ma peau ??? Une fin qui vous tient en haleine et qui vous coupe le souffle en seulement quelques lignes… Je n’ai qu’une envie me jeter sur la suite (C’est pourquoi je me suis empressée d’acheter le second tome) pour retrouver le bodyguard et la princesse au plus vite ! (Nils est une drogue et j’avoue en être en manque !!!) Mais où est ce que les auteures puisent t-elles toute cette énergie ? Pour résumer, on ne fait qu’une bouchée de ce volume tellement, c’est divin !

 

-Énorme coup de cœur-

Note 6

LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2

Kiss me if you can – Emma M. Green & Felicity Stuart

Résumé - Kiss me if you can.png

Éditions Addictives (20 novembre 2015) – Environ 620 pages

Avis Jenni

Emma Green que j’adore et Felicity Stuart que j’ai découvert dans « Love me if you can » est tout simplement géniale. Elles nous offrent avec ce spin-off, une très belle histoire d’amour. Cette suite est ma préférée et est un petit en-cas savoureux !

Nous avons là, la pétillante et sexy Violette Saint-Honoré… Frenchie, meilleure amie et anciennement collègue d’Adèle, qui vient de se faire embaucher dans les cuisines du « Lennox Hill », aux États-Unis. Un palace étoilé, dirigé par le grand chef Blake Lennox, cousin/frère de Damon…

Violette n’a qu’une seule motivation dans la vie c’est réussir dans le domaine de la pâtisserie et devenir un grand chef dans un établissement renommé. Elle bossait en tant que pâtissière pour sa meilleure amie Adèle dans « Love me if you can ». Ici, elle intègre la brigade de pâtisserie. Blake et Violette sont deux mordus de travail, qui aime les bonnes choses. Ils ne se consacrent qu’à leur carrière, qui n’a pas de place pour l’amour… Pourtant entre eux ça ne manque pas d’électricité. L’attirance est forte… Même pas, c’est plus que ça ! La tension n’est plus palpable entre eux, elle est criante !

Ils ont beau être attirés l’un par l’autre, Blake et Violette sont avant tout deux cœurs brisés, par des anciennes relations. Ils ne croient plus en l’amour et surtout ne veulent plus y croire… Alors ils font ce qu’ils savent faire le mieux : cuisiner et piquer l’autre.
Entre disputes salées, retrouvailles sucrées et un perpétuel jeu du chat et de la souris, parviendront-ils à s’apprivoiser ?

Une romance savoureuse dans l’univers de la gastronomie, dans un palace luxueux, avec des personnages à croquer ! Ces deux-là sont excellents et ont un caractère bien trempé. Ils ne vont faire que jouer au chat et à la souris, et on ne s’en lasse pas une seconde. Ils se soumettent et se défient. Ils sont insolents et leurs joutes verbales sont exquises. Ils sont enivrants et leur naturel est très intéressant. Violette réveille l’animal déchaîné qui sommeille en Blake. On peut dire que la blonde incendiaire ne manque pas d’aplomb ! Petite aparté, sur le personnage de Victor que j’avais envie de trucider !

Aux côtés d’une héroïne « fée clochette » et d’un héros « Playboy » sensuels… Blake le grand chef sexy et Violette la pâtissière haute en couleur nous en mettent plein la vue ! C’est gustatif à souhait ! Violette et Blake se désirent autant qu’ils se déchirent.

La plume est dynamique, gourmande, riche en humour et en tendresse. J’ai savouré chaque ligne, chaque chapitre. C’était divin ! J’ai succombé tellement c’est addictif et impossible de s’en passer ! J’aime énormément les histoires d’Emma M. Green, qui a l’art et la manière de nous plonger dans des romances géniales et excitantes avec des héros énigmatiques, milliardaires et un tantinet bad boy… Et une fois de plus, ici ça marche à la perfection ! On s’évade totalement et on est rapidement accaparé par sa plume.

Coup de Coeur

Note 5

Love me if you can – Emma M. Green & Felicity Stuart

Résumé - Love me if you can.png

Editions addictives (25 juin 2015) – Environ 516 pages

Avis Jenni

J’ai un énorme coup de cœur pour la plume d’Emma M. Green que j’ai découvert dans « Jeux interdits » et « Jeux insolents » et je compte bien me procurer tout ce qu’elle écrit, car une chose est sûre : Emma M. Green est une valeur sure ! Et je suis totalement accro à son style d’écriture. Sa plume est captivante, addictive, amusante, touchante et nous fait rêver…

Avec « Love me if you can », ça fonctionne encore une fois très bien ! J’ai été transportée du début jusqu’à la fin.

Cela fait un an qu’Adèle à tout quitté : vie, ville, amis et famille, pour suivre Melville, son futur mari, pour San Francisco. Ensemble, ils ont ouvert un petit restaurant français « À la folie ». Elle vit de sa passion : la cuisine. Sa vie à tout d’un long fleuve tranquille… du moins en apparence car il y a une ombre au tableau : le motard sexy, tatoué !
Damon a une mission à relever mais face à une Adèle désarmante, il a du mal à la mener à bien …

J’ai aimé le côté énigmatique de Damon et sa façon à Adèle de baisser la garde. Pour se montrer vraie et entière avec lui. Il est un héros torturé avec plein de mystère et de noirceur. J’ai eu un peu de mal à me représenter le personnage d’Adèle avec ses yeux de chat jaune, par contre aucune difficulté à m’imaginer celui de Damon. Il est impossible de lui résister une seconde. Il est à croquer ! Damon Lennox n’est pas là par hasard et il n’avait pas prévu de tomber sous le charme de cette fille. Il se montre très protecteur et va faire preuve d’une gentillesse inébranlable. Le personnage de Melville… Grrr !!! J’avais envie de lui tordre le coup à celui-là, dès qu’il ouvrait la bouche ! Il est odieux alors qu’Adèle est une jeune femme adorable, insomniaque et qui fait des listes à tout va. Elle est attentionnée et très attachante.

Les personnages secondaires sont intéressants et très sympathiques. Ils sont chaleureux, apportent de l’amour et ont un grain de folie. Même Bernadette, avec ses soixante-dix kilos et sa bave fait son effet !

J’ai apprécié de lire quelques passages du blog culinaire que tient Adèle. Elle y reflète son idéal de vie sauf que dans la réalité, elle n’a rien d’idyllique. La plume des auteures est tendre, romantique, palpitante. L’intrigue suit son cours et le suspense est bien mené. Je ne me suis pas ennuyée un instant. J’ai passé un très bon moment avec ces personnages et j’ai hâte de lire la suite !

Les personnages de Blake et Violette sont une mise en bouche « exquise », qui présage un spin off du tonnerre avec piques et fous rires garanties, mais aussi avec électricité et tension au rendez-vous ! Ils sont torrides et je sais d’avance que je vais les adorer !

Note 4