Sept Mensonges – Elizabeth Kay

Sept Mensonges – Elizabeth Kay – 11 juin 2020 – Robert Laffont

Je ne vais pas mentir, j’ai d’abord été attirée par la mise en page si particulière du roman. Si vous n’avez pas encore découvert comment est imprimé Sept Mensonges, je vous conseille d’aller tout de suite jeter un oeil, parce que le roman est juste magnifique.

On va suivre l’histoire de Jane, meilleure amie de Marnie, qui va proférer sept mensonges qui vont les plonger en enfer. Le roman est donc découpé en « sept parties » qui sont visibles rien que sur la tranche du roman. Quand on ouvre le roman : on ne sait pas de quel enfer elle parle, ni quels seront les mensonges.

Nous avons affaire à un thriller psychologique saupoudré de romance. Exactement ma came, donc. L’écriture est belle, fluide, poétique, elle m’a prise par la main pour me guider dans la psychologie tordue de l’héroïne et c’est pour moi le gros point fort du roman : la plume.

J’ai adoré le fait que l’héroïne elle-même pouvait nous mentir. Après tout, elle ment tellement tout le temps… peut-être que tout le roman n’est qu’un vaste mensonge.

Les autres personnages ne m’ont pas touchée, si ce n’est Marnie, sa meilleure amie, solaire, amoureuse, profondément amoureuse d’un homme que sa meilleure amie déteste. Elle le croit vicieux, pas assez « bien » pour celle qu’elle aime plus que tout au monde. Alors, Jane va mettre en place un plan pour se débarrasser de cet homme qui veut épouser Marnie. Pourquoi Jane agit-elle comme ça ? Par pur esprit de protection ? Parce qu’elle a toujours été amoureuse de Marnie sans se l’avouer ? Parce qu’elle ne voulait pas finir seule ?

Nous plongeons dans une psyché complexe, tortueuse, qui nous fait nous questionner sur ce que nous ferions, nous, si nous étions à sa place. Au fil du roman, j’ai élaboré de nombreuses hypothèses, qui ont invariablement fini par se détricoter.

Conclusion : j’ai adoré ce roman ! Ça sort des sentiers battus, la plume est sublime, les deux protagonistes principaux (j’élude les autres parce qu’ils ne sont là que pour tirer les ficelles du scénario, ils n’ont que peu d’intérêt) m’ont vraiment transportée. Pourquoi pas un coup de cœur ? Il y a quelques longueurs contemplatives qui moi, ne m’ont pas dérangée, mais qui cause un certain déséquilibre dans le roman. J’aurais aimé peut-être un peu plus de dynamisme au milieu.

L’infini + un , Amy Harmon

l-infini---un-657261-250-400

R2SUM2

Alliés improbables, hors-la-loi malgré eux, amoureux contre vents et marées, ils défient le destin.
Après Nos faces cachées, le nouveau roman phénomène d’Amy Harmon.

Superstar internationale, Bonnie Rae Shelby a tout pour elle : l’argent, la beauté, la gloire et… l’envie d’en finir avec la vie.

Finn Clyde, lui, n’est rien et ne possède rien, à part son intelligence et son cynisme à toute épreuve. La seule chose qu’il demande : qu’on lui donne enfin sa chance.
Une main tendue et quelques coïncidences plus loin, et les voilà engagés dans un périple qui pourrait les transformer que les anéantir.
Une romance addictive ou il est question d’étoiles filantes, aussi bien de cages plus ou moins dorées et de destinées forgées envers et contre tout.

Avis Jenni

Je suis tombée sous le charme de cette lecture. Il m’a été impossible de décrocher un instant du livre tellement il m’a absorbée d’entrée de jeux !

Cette lecture est « captivante », « vibrante », « poignante », « bouleversante », « amusante » et « touchante ». Je me suis retrouvé embarquée dans un road trip phénoménal avec des personnages plus que parfaits !

Bonnie Rae Shelby est l’enfant star de l’Amérique. Elle est la star de la chanson country. Âgée de 21 ans, tout lui sourit et elle a tout pour être heureuse… Pourtant elle sombre comme jamais.

C’est au-dessus d’un pont, prête à se jeter pour mettre fin à sa vie qu’on fait sa connaissance…

Bonnie n’a pas la vie facile et n’a d’ailleurs pas été épargnée par celle-ci. Elle souffre du décès de sa sœur jumelle Minnie. De plus, elle est lassée et usée par la vie qu’elle mène. Surtout, avec une grand-mère martyre, qui est également son manager et qui ne lui laisse aucun répit. Toute sa famille profite des bienfaits de sa carrière sans lui prêter la moindre attention et encore moins en se préoccupant de son mal-être.

Après le dernier concert de la tournée qu’elle donne, sa décision est prise… Etant au plus mal et totalement désespérée, elle décide de tout arrêter et de mettre un terme à son existence.

C’est sur le pont « Tobin Bridge » qu’elle fait alors la rencontre d’Infini James Clyde, dit Finn.

Finn, âgé de 24 ans est un ancien taulard qui veut aujourd’hui se reconstruire en évitant les moindres problèmes. La vie n’a pas été tendre avec lui.

Il a repéré cette jeune fille en détresse et ne peut se résoudre à la laisser seule. C’est ainsi qu’il plonge vers elle lorsqu’elle lâche le pilier… Il est plein de remords à cause de la mort de son frère jumeau Fish. Pour lui, il est de son devoir de la sauver… Il avait laissé mourir son frère, il ne ferait pas la même erreur avec cette fille.

Finn était prêt à partir à bord de sa voiture avant de croiser Bonnie pour un nouveau départ vers une nouvelle vie, un nouveau job et de nouvelles connaissances. Elle décide de faire un bout de chemin avec lui et de l’accompagner à travers le pays afin de remettre un peu d’ordre dans sa tête.

Tout ce qu’il souhaite c’est fuir les ennuis mais malheureusement pour lui Bonnie était pire qu’une emmerde ! Les voilà embarqués tous les deux dans un road trip rocambolesque avec de drôles de rencontres à la clé mais également avec une poursuite des forces de l’ordre à leurs trousses !

Dans leurs aventures, ils se découvrent et apprennent à se connaitre et se soutiennent mutuellement. Pour Finn, le hasard n’existe pas ! Ces deux personnages vont vite découvrir que malgré les apparences qui les opposent,  tous les rapproches. Ils avaient besoin l’un de l’autre et sans même se connaître, ils sont liés l’un à l’autre… Telle une évidence !

J’ai adoré ces personnages. Bonnie est simple, déterminée et à la main sur le cœur. Toujours prête à aider la personne se trouvant sur son chemin sans rien attendre en retour. Clyde est fragilisé par la vie qu’il a enduré, mais redouble d’énergie et se montre ainsi fort et courageux, et persiste dans son envie d’avancer et de se reconstruire. Il est très intelligent et se révèle très doué avec les chiffres, qui sont sa plus grande passion. En plus de ça, il est très protecteur et se montre très patient à l’égard de Bonnie et a bien du courage car il faut voir toutes les péripéties dans lesquelles elle l’entraîne à chaque fois !!! Ces deux-là m’ont bien fait rire, m’ont touchée et m’ont transportée. J’ai beaucoup aimé le parallèle dans cette histoire avec l’histoire de « Bonnie et Clyde de 1930 », et je n’ai d’ailleurs pas pu m’empêcher de fredonner tout au long de ma lecture, la chanson de Gainsbourg « Bonnie and Clyde »…

J’ai adoré cette lecture pleine de rebondissements avec des héros renversants ! Bien plus qu’un coup de cœur ! Ce roman est « LE LIVRE » à ne pas manquer et à lire absolument !

A lire

6 coup-de-coeur

On a tué tous les Indiens de Jules Gassot

11050295_809522065752353_4148705339076344480_nChez robert laffont 262 pages

Résumé » C’est quoi une rupture ? Deux êtres qui se disent au revoir en sachant qu’ils ne se reverront jamais. Deux enfants qui font la guerre, pas dans le même camp. Deux joueurs avec les mauvaises cartes qui ne veulent pas perdre. Une rupture c’est un truc dégueulasse qui arrive par surprise.

Lire la suite

Night School, Tome 5 : Fin de partie – CJ Dangherty

night-school,-tome-5---fin-de-partie-638407-250-400

Chez les Éditions Robert Laffont,  Collection R,  414 pages

Résumé de l'éditeur-1

Une saison pour aimer, une saison pour mourir…

A Cimmeria, la paranoïa a enfin cessé: la taupe a été débusquée, mais à quel prix ! Les pertes sont lourdes et les Nocturnes, un genou à terre, sont obligés de battre en retraite pour panser leurs plaies.
Nathaniel a remporté la bataille, pourtant sa victoire a un goût amer et il ne semble pas décidé à porter le coup final, malgré la monnaie d’échange qu’il possède et les enjeux colossaux de cette guerre farouche.
C’est désormais à Allie de garder la tête froide dans cette fin de partie ou, plus que jamais, amour et pouvoir avancent main dans la main.

Cinquième et dernier livre de la série best-seller international.

Avis Kiera

Quand la date de sortie du tome 5 fut annoncé, j’ai foncé, carte bleu dégainé, et enfin j’ai entamé les premières pages de cette suite et fin de la saga Night School, mon enthousiasme est vite retombé…

Souvenez vous le tome 4 finissait sur une note bien triste, Lucinda fut tué et Carter était resté sur le bord de la route, en protégeant Allie. Ce tome 5 reprend directement au moment où Allie est jeté par Carter dans la voiture qui doit la ramener à Cimmeria, laissant Carter au main de Nathaniel. Un retour pour Allie des plus compliqué car ils sont pris en chasse par les hommes de Nathaniel. Apres une course poursuite, Allie retrouve enfin son école, ses amis mais sans Carter.

Mais où est Carter ? Est il mort ? Est-il prisonnier ?

Ce dernier tome clôture cette saga, le ton est donné dés les premières pages, mais l’action et le rythme retombe très rapidement au moment où Allie passe les portes de Cimmeria, il faut attendre la moitié du roman pour retrouver un semblant d’action, c’est long, très long, on est dans l’attente. Allie est tiraillée entre Carter et sylvain même si son choix est fait. Les obsèques de Lucinda, sa place auprès de ses amis, ses remises en question et son d’apitoiement prennent le dessus sur l’intrigue que ça en devient lourd, l’intrigue est légèrement mise au second plan. Les recherches pour retrouver Carter, la manigances de Nathaniel sont également au centre mais pas assez travaillé à mon goût .

C’est à la fois mollasson et à la fois rapide, il m’a manqué le suspens des débuts, les retournements de situations. Malgré tout, on retrouve une Allie avec un peu plus de maturité, son rapprochement avec la directrice se fait sentir, ainsi qu’avec les membres de cette écoles très particulière. Un tome qui aurait du être palpitant, je m’attendais à de l’action à n’en plus finir et finalement beaucoup de mots pour finalement ne pas être accroché aux pages comme dans les précédents tomes.

La saga se clôture donc sur ce tome 5, Night School reste malgré tout une histoire palpitante avec des personnages attachants, les quatre premiers tomes sont additifs et c’est une saga qui est à découvrir. Au final un tome très attendu, mais une réelle déception pour ma part. 

3

Phobos, Tome 1 – Les Ephémères de Victor Dixen

phobos,-tome-1---les--phemeres-640387-250-400

Résumé de l'éditeur-1

Six prétendantes d’un côté.
Six prétendants de l’autre.
Six minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer.

Lire la suite

Nos Faces Cachées de Amy Harmon

R2SUM2

 Ambrose Young est beau comme un dieu. Grand, musclé, les cheveux jusqu’aux épaules et des yeux de braise qui vous transpercent le coeur. Le genre de beauté que l’on retrouve en couverture des romances, et c’est peu de dire que Fern Taylor en connaît un rayon. Elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu’il est si beau, Ambrose demeure inatteignable pour une fille comme Fern. Jusqu’à ce qu’il ne le soit plus…

Lire la suite

Elle & Lui – Marc Levy

elle---lui-571959-250-400

Chez Editions Robert Laffont, 396 pages

R2SUM2

Un site de rencontres les a réunis.
Ils ne sont pas devenus amants, mais amis.
Et ils comptent bien en rester là…

Elle est actrice. Lui écrivain.

Elle s’appelle Mia. Lui Paul.

Elle est anglaise. Lui américain.

Elle se cache à Montmartre. Lui vit dans le Marais.

Elle a beaucoup de succès. Lui pas vraiment.

Elle est même une star. Mais lui ne le sait pas.

Elle se sent seule. Lui aussi.

Il la fait rire. Elle enchaîne les maladresses.

Elle ne doit pas tomber amoureuse. Lui non plus.

Dans ce roman, où l’on retrouve les personnages de
Et si c’était vrai, Marc Levy nous entraîne dans une histoire d’amour irrésistible et totalement imprévisible

Avis Kiera

Mon premier Marc Levy, ma première expérience levydienne, et bien je ne réitérerai pas l’expérience.

Elle c’est Mia « Mélissa Barlow » actrice de renommé mondial, belle, talentueuse et malheureuse…..en amour.

Tout lui réussi, son dernier film remporte le succès escompté au côté de son mari David, lui aussi acteur mais avec une fâcheuse tendance à aller voir ce qui se passe sous les jupes des autres femmes.

La vie de couple de Mia, son mariage sont un fiasco, malgré le comportement infidèle de David, Mia l’aime toujours, elle souffre, se sent terriblement seule et n’a pas la force de verbaliser son mal être auprès de son mari.

Mia va donc prendre le large, et trouver du réconfort auprès de son amie d’enfance Daisy.

Celle-ci est une petite française, chef dans son restaurant provençal, situé à Paris, Paname, la capitale des amoureux.

Mia va t’elle succomber au romantisme de Paris ?

Lui c’est Paul, un américain, architecte au départ mais devenu écrivain à ses heures dont le succès de son premier roman lui a valu de s’expatrier en France, à Paris depuis……7ans maintenant, malheureusement ses autres autres romans n’ont pas connu le même succès et reste inconnu pour les français, contrairement aux Coréens où Paul est une star.

Paul est un cynique, un solitaire, avec un humour décalé et possédant un charme indéniable.

Ses gaffes, son naturel, sa franchise ont eu raison de moi.

Paul est seul, malgré sa liaison à distance avec sa pseudo traductrice coréenne, il est amoureux ou du moins le croit être.

Mais ces amis de toujours Arthur et Lauren sont là et veillent au moral de Paul et tous les deux ont eu la bonne idée d’inscrire Paul sur un site de rencontre, une bonne idée ça c’est moins sur!!

Mia elle aussi va se laisser attirer par le côté mystérieux des sites de rencontre et va se lancer dans l’aventure des rencontres virtuelles et se faire passer pour une simple célibataire lambda, la vrai Mia va donc faire son apparition et sa rencontre avec cet écrivain cynique va être épique.

Ce fut mon premier Marc Lévy, et vu les éloges autour de ses romans, je m’attendais à être transportée, charmée, conquise et être une ProLevy, pouahh quelle déception!! Le résumé au premier abord m’avait tapé dans l’œil, et les premières pages commençaient très bien, malheureusement au fil de ma lecture je me suis ennuyée, il ne se passe pas grand chose, il y a beaucoup trop de longueur.

J’ai tout de même était charmée par les personnages, ils sont attachants et tellement mignon, leur naturel l’emporte sur tout le reste.
L’écriture est fluide et simple malgré une fin prévisible, une peu de piquant aurait été bienvenue.

C’est une lecture qui ne hantera pas mes nuits, mais qui se laisse lire pour les romantiques fleur bleu.

2,5