T’aimer à l’infini – Jill Mansell

T’aimer à l’infini – Jill Mansell – J’ai Lu Sélection – Juillet 2020 – 448 pages

Je dois être dans une bonne période côté lecture car je lis des livres qui me plaisent, beaucoup. 


Je referme « T’aimer à l’infini » de Jill Mansell et j’en profite par la même occasion pour remercier les éditions « J’ai Lu » pour ce service presse et cette très belle découverte. Quand je prenais mon bouquin et que je me disais, « allez Nan’, on se pose pour lire 5 minutes ». Les 5 minutes se transformaient en 30 min, puis en une heure.


Dans cette nouvelle histoire, j’ai suivi Ellie, une jeune femme – nouvellement veuve qui tente de continuer de vivre – ainsi que toutes les personnes qui gravitent autour d’elle. Une fois n’est pas coutume j’ai vraiment apprécié d’avoir les histoires de ses amis, j’y ai pris plaisir et ce, pour absolument tous les personnages, fait rare et qui mérite d’être souligné. Les histoires étaient toutes différentes mais chacune très agréables et je suis partie à chaque fois. 


J’ai vraiment apprécié d’avoir la vie d’Ellie avant l’accident de son mari, Jamie. La vie d’Ellie pendant l’accident, puis bien évidemment celle d’après. Avoir ses informations là, m’a permis de réellement bien la cerner, de connaître ce qu’elle était, ce qu’elle est devenue, ce à quoi elle aspirait et pour moi c’était important. Sur les lectures que j’ai eu où le deuil était présent, il me manquait ces moments là. J’ai trouvé que pour une fois, c’était complet. Ni trop ni pas assez, parfaitement dosé.


Je suis passée par diverses émotions, à commencer par la détresse, la profonde tristesse, le désarroi, le désespoir, ne plus savoir à quoi se raccrocher, ne plus savoir que faire. L’humour avec Rou, sa nouvelle voisine complètement déjantée mais attachante, vraiment. Todd, le meilleur ami de son défunt mari, Tony son beau père, toujours présent, Zach, son nouveau patron qui craque secrètement pour elle et je n’oublie bien évidemment pas Elmo le fidèle chien (à force vous commencez à savoir que je kiffe un peu beaucoup les animaux…).

Je ne les cite pas tous mais chacun avait un rôle important dans l’histoire et n’était pas là juste pour ajouter des péripéties. Bref tout ça pour dire que tout s’est fait naturellement, l’histoire se tisse autour d’Ellie à la perfection. Les protagonistes s’y greffent simplement et trouvent leur place dans la foulée. 
J’ai trouvé cette histoire très belle, la reconstruction d’une vie après la mort. Ellie est très touchante, notamment quand elle discute avec Jamie. Il y a des happy ends et là aussi, une fois n’est pas coutume, aucun ne m’a dérangée, ça ne faisait pas trop, c’était vraiment dans l’esprit du livre

Allez on ne change pas les habitudes, j’ai quand même relevé quelques points négatifs.J’ai quelques fois tilté sur des mots un peu bizarre, peu communément utilisés dans le langage courant. Les « Je t’aime » bien trop rapidement sortis.


La plume de l’auteure est agréable, malgré les mots bizarres, envoûtante. L’utilisation de la 3e personne du singulier ne m’a absolument pas gênée, j’avais l’impression d’être la spectatrice qui suivait la vie de plusieurs personnes tout simplement et tout naturellement.

Et tu embrasseras mes larmes – Fleur Hana

Résumé - Et tu embrasseras mes larmes - Fleur Hana
Et tu embrasseras mes larmes – Fleur Hana
Editions Harlequin, Collection &H ~ (24 octobre 2018) ~ Env. 320 pages
Format numérique / Format broché


avis-de-jenni-les-tentatrices

-Je remercie les éditions Harlequin pour cette lecture en service de presse-

‘Et tu embrasseras mes larmes’, c’est l’histoire de Angie et Valentin… Deux personnes abîmées par la vie qui perdent leurs repères et leur oxygène à un moment donné de leur vie. S’ils décident de lâcher prise ils pourraient voir en l’autre ce qui leur manque pour retrouver un équilibre afin d’avancer ensemble vers la guérison. Il y’a des épreuves plus difficiles que d’autres à franchir, toutefois ils ont beaucoup à apprendre l’un de l’autre. Ensemble ils peuvent se compléter s’ils se laissent une chance de se mettre à nu et de laisser l’autre rentrer dans leur vie…

J’ai été subjuguée par cette trame tant j’ai apprécié la maîtrise de la plume de l’auteure pour gérer les émotions de ses héros. Rien ne s’embrouille dans nos têtes et elles sont parfaitement retranscrites ! De plus, on se lie rapidement d’affection pour les personnages, qu’ils soient principaux et/ou secondaires.

 

Angélique souffre le martyre avec un poids de culpabilité et une douleur énorme qui la laisse bloquée dans une situation inconfortable, la rendant l’ombre d’elle-même car elle ne peut se résoudre à aller bien. On ressent beaucoup de compassion et d’empathie avec un besoin viscérale de réconforter notre héroïne. On partage sa douleur et il nous est facile de la comprendre car on se sent très proche d’elle. L’angoisse s’amplifie, se transforme. L’intérieur de sa cage thoracique est en lambeaux, comme si quelqu’un avait lacéré ses organes, lui coupant le souffle… un purgatoire émotionnel… ce vide au font d’elle qu’elle ressent maintenant depuis plusieurs jours…

Valentin va être bouleversé par Angie. Cela fait bien longtemps qu’il fait en sorte que rien ne l’atteigne. Mais elle… c’est autre chose puisqu’elle fait toute la différence. Quand on est heureux, on a quelque chose que la vie peut nous prendre à tout moment. Il refuse de se laisser atteindre, même s’il la repousse (à sa manière sans trop la heurter), elle n’a pas dit son dernier mot car elle voit en lui ce que lui ne voit pas…

 

Nous avons ici, un superbe écrit sur la perte d’un être cher avec les répercussions qu’elle occasionne, à savoir le vide qu’elle laisse en nous ainsi que le processus de deuil qui se met en place de manière complexe, entraînant une douleur vive permanente, sans être pour autant dans le déni mais où il nous est impossible d’accepter la situation…

L’histoire est prenante et poignante dû à la véracité des mots choisis par l’auteure.

Est ce qu’on s’habitue à l’absence de quelqu’un qui nous est cher dans notre vie. Pas vraiment… on vit avec ce manque en nous et on apprend à avancer. Comment va t’elle gérer le avant et le après ? Le avant où on se croit invincible et vivant et le après où l’on réalise que ce qui était acquis autrefois nous échappe entre les doigts sans qu’on puisse y faire quoi que ce soit pour empêcher ça. Valentin en a tiré ses propres leçons… et adopte son propre fonctionnement. Pourtant sans qu’il puisse y faire quoique ce soit elle va fissurer sa carapace… Il a vu de trop près les ravages de l’amour lorsqu’on le perd. Il la veut mais il ne peut pas l’avoir… Elle est une énigme qui l’attire et le repousse à la fois. Céder à ses pulsions est trop risqué mais l’ignorer est impossible. Il a ce besoin primaire et irrationnel de s’assurer qu’elle va bien.

Arrivera-t-elle à surmonter son chagrin ? La culpabilité la ronge, elle s’en veut et n’arrive pas à se pardonner. Sa vie ne lui plait plus. Pourtant ce n’est pas faute de s’accrocher… seul Valentin la fera se sentir vivante… Il est tout ce qui la rattache aux souvenirs qu’elle ne connait pas de son frère. Si elle ne résiste pas elle perdrait ce qui lui est précieux… Heureusement Angie est très bien entourée. Elle a vraiment de supers amis très investis et impliqués à ses côtés. Elle m’a agréablement surprise au niveau de sa personnalité pour se reconstruire tant elle va se révéler vive, téméraire… et bien plus courageuse qu’elle semble le penser !

Entre eux c’est plus fort qu’une simple attraction car ils se comprennent sans effort. Leurs yeux disent ce que leur cœur pense… On se laisse transporter par le rapprochement de Valentin et de Angie, on ressent le magnétisme entre eux et on apprécie leur résistance pour ne pas craquer trop vite et trop facilement. Tout un processus de reconstruction et de reconquête vers ce qui vous fait vous sentir bien va se mettre en place au travers le Fuis moi je te suis / Suis moi je te fuis de ce duo. On a hâte qu’ils cèdent à leurs pulsions pour enfin s’amouracher mais l’auteure à décider de nous tirailler en faisant perdurer la séduction. Frustration bonjour… accrochez-vous ! Mais ce n’est pas plus mal car de cette façon on savoure la fin avec une sensation d’être récompensé pour avoir fait preuve de patience avec nos protagonistes…

 

belle-decouverte

Note 4,5 LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2



–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique ou broché) :

Format numérique - Et tu embrasseras mes larmes - Fleur Hana Format broché - Et tu embrasseras mes larmes - Fleur Hana

Remembering Kyle, Tome 1 : Personne d’autre que lui – Erin Butler

Résumé - Personne d'autre que lui

Éditions Milady (18 mars 2016) – Environ 480 pages

Avis Jenni

Après avoir grandis ensemble, la tribu des trois inséparables connaît une terrible tragédie… Une nuit. De l’alcool. Un accident de voiture. Un décès !

Kyle… Un nom qui serre le cœur de Kelsey. Cela fait cinq mois que son frère est mort. Il est mort dans un accident de voiture et c’est Chase qui conduisait.

Chase est l’incarnation du type qui attire l’admiration de la gent féminine. Pour elle, il ne lui faisait aucun effet. Enfin c’est ce qu’elle dit et puis elle n’était que la petite sœur de son meilleur ami ! Il est celui qu’elle prend avant tout pour responsable de la mort de son frère… De plus, il l’a abandonné par la suite alors qu’ils étaient amis et soudés pour toujours… Mais lors de la cérémonie de l’enterrement de Kyle, la familiarité, sa présence et le contact de Chase l’interpelle et l’apaise alors qu’elle devrait être furieuse envers lui. Chase est attiré par elle et ne peut aller à l’encontre du destin. Alors qu’il n’avait pas prévu de lui adresser la parole, la cérémonie va au contraire les rapprocher, faisant rejaillir les souvenirs du passé.

Ours avait rejoint le groupe des deux garçons quelques années auparavant. Lui et Kels se fréquentent depuis l’accident. Kyle étant parti et Chase étant en zone interdite, elle n’avait plus que lui ! Ils ont passé beaucoup de temps ensemble depuis, puis ont finis par se rapprocher. C’est quelqu’un avec qui elle peut parler et qui est là pour elle à n’importe quel moment et fait de son mieux pour prendre soin d’elle.

Kelsey est partagée entre ses parents, son frère, son petit ami et son meilleur ami. Seule elle parvient difficilement à relever la pente. Ses proches ne se montre pas présent et on même tendance à oublier son existence. Le seul qui la comprend et qui lui fait du bien c’est Chase, celui qu’elle ne doit surtout plus approcher ! Chase lui fait tellement de bien, elle revit auprès de lui. Il est réconfortant. « Le cœur a ses raisons que la raison ignore » … Kels va laisser son ami refaire partie de son monde mais elle n’est pas au bout de ses surprises… Des révélations peuvent parfois être lourdes de conséquences pour la suite …

 

Un récit alternant le point de vue de Kelsey et de Chase, permettant d’avoir leurs visions des choses et leurs ressentis.

Ce livre atteste les émotions et les sentiments liés à la perte d’un être cher. Le temps passe et les choses changent, mais malgré tout ce sentiment ne disparaît jamais ! L’histoire est jolie et les protagonistes mignons comme tout. On ressent la douleur et le chagrin et on leur espère une perspective de retrouver goût à la vie, mais en parallèle il m’a manqué quelque chose pour vraiment accrocher.

Certains passages sont touchants et ont attisés ma curiosité, mais même si la plume est agréable, j’avais par moment la sensation de tourner en rond et de trouver les choses répétitives. C’est triste, mais rien de trépident pour autant ! Pourtant, d’après les commentaires et le résumé je pensais être embarquée dans un tremplin d’émotions et être totalement bouleversée. Je m’attendais à tout autre chose et j’ai trouvé dommage que le rapprochement des protagonistes se fasse aussi vite. J’aurais préféré qu’ils luttent un peu, et ressentir plus de colère…

Note 2,5

Elements, Tome 1 : The Air He Breathes – Brittainy C. Cherry

Elements - 1 - The Air He Breathes - Brittainy C. Cherry RESUME

~ Edition Hugo Roman ~ Environ 360 pages ~

Avis Helle

*Je remercie les Editions Hugo New Roman pour ce Sp que je ne suis pas prête d’oublier*

Quand je pense à ce livre les premiers mots qui me viennent à l’esprit sont Magnifique, Sensationnel, Poignant et Bouleversant, des mots forts et pourtant dans mon esprit ce n’est pas assez suffisant pour définir ce que j’ai ressenti sur ce Roman.

The Air He Breathes est un roman profond qui vous transportera dans un endroit que vous imaginerez même pas et c’est la beauté de ce roman c’est qu’on ne s’y attends pas.

C’est une immense Surprise, une grosse claque. Il fait partie des NA qu’on a pas l’habitude de voir, de lire, ceux qui nous amènent à réfléchir, ceux qui nous donne une leçon, ceux qui ont une réel histoire avec un vrai fond, ceux qui nous bouleversent tellement qu’on en tremble encore à la fin.

Une histoire, une Vrai…

celle de deux cœurs brisés, tellement brisé qu’ils s’utilisent qu’ils ne voient pas le mal qu’ils se font eux même. Et nous simple spectateur on souffre pour eux, on a mal pour eux, on crie à l’intérieur pour qu’ils arrêtent de se faire autant de mal et en même temps on se dit mais qui sommes nous pour les juger. Ok c’est Malsain mais si cela leur fait du bien, et si ensuite autre chose de meilleur arrivera pour eux et la on arrête et on garde espoir.

Oui ESPOIR c’est bien le mot d’ordre de ce Roman.

l’ Espoir de pouvoir vivre de nouveau, de retomber amoureux, d’être heureux, de fonder une famille…

l’ ESPOIR.

6

coup-de-coeur

LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2Avis Marina

Il n’y a aucune légèreté dans The Air He Breathes… Ce premier tome de la série Éléments aborde des sujets difficiles et la plume de Brittainy C.Cherry est sans concession.

Les héros ont vécu ce qui a de pire : la perte des gens qu’on aime…

Et si Elizabeth a encore sa petite fille Emma pour se raccrocher à la vie, ce n’est pas le cas de Tristan, qui a aussi perdu son fils dans l’accident qui a emporté sa femme… La douleur l’a rendu presque fou… Transformant un fils, mari et père aimant, en un homme vide, froid et sauvage…

Ces deux êtres brisés vont se retrouver voisins…

Tous deux n’essaient pas d’avancer « un pas après l’autre », mais, au contraire, se raccrochent au bonheur passé, refusant de l’oublier… Tous deux n’ont qu’un seul objectif en se levant le matin : continuer à respirer, une inspiration après l’autre… Tous deux peuvent lire sa propre souffrance dans le regard de l’autre, même s’ils ont tous deux des manières différentes de vivre leur deuil.

La lecture de la première moitié ce livre m’a semblé autant addictive que malsaine… J’ai tourné les pages sans pouvoir m’arrêter mais parvenir à dépasser mon malaise.

Leurs souffrances, leurs culpabilités et leurs deuils m’ont profondément touchée… mais je n’arrivais pas à m’identifier à ces héros, à cause de leur manière de se servir de l’autre pour se raccrocher à leurs époux défunts…

Comme s’ils étaient, l’un et l’autre un substitut… Comme si l’attirance et les émotions qu’ils ressentaient, n’étaient pas inspirés par l’autre héros mais par les souvenirs des fantômes qui les hantent… C’était extrêmement déstabilisant de constater qu’ils y trouvaient du réconfort pour finir par être complètement brisés quand la réalité les rattrapait….

Et puis, vient le moment où ils deviennent amis… Où ils voient l’autre et non plus le reflet de leur propre souffrance… Où ils apprennent à se connaître et partagent autre chose que le souvenir de ceux qui ont disparu… Le moment où ils s’autoriseront peut-être à aimer à nouveau… si le passé ne devient pas un obstacle malgré eux….

Ce livre est poignant… et c’est un beau message d’espoir.

Aimer, c’est prendre le risque de souffrir en perdant la personne qui nous est aussi indispensable que l’air que l’on respire… Mais c’est aussi le fait d’aimer qui permet de renaître et d’apprendre à respirer à nouveau.

Ce n’est pas mon genre de lecture de prédilection… mais cela ne m’a pas empêchée de lire ce livre en quelques heures et d’avoir été bouleversée du début à la fin.

À tous ceux qui adorent les histoires qui tordent les tripes : ce livre est pour vous !

Armez vous de quelques mouchoirs, mettez vous aux abonnés absents pour quelques heures, et vivez cette histoire aussi terrible que belle…

Note 4

Pari risqué – Belinda Bornsmith

Pari risqué - Belinda Bornsmith

~ Editions Cyplog « Collection Bliss » ~ 579 pages

Edition Cyplog

R2SUM2

Depuis des mois, Jailyn lutte pour garder la tête hors de l’eau. En difficulté, elle risque de perdre sa bourse d’études. Aussi, quand sa colocataire décide de lui donner un coup de pouce, elle accepte sans se douter de ce qui l’attend.

Lui… Knox…

Tatoué, sexy, hot… et aussi glacial qu’un iceberg ! Mais elle n’a plus vraiment le choix et son aide, c’est juste l’histoire de quelques semaines. Pourtant, de rencontre en rencontre, il la déstabilise, l’intrigue et l’attire. Terriblement.

Garder ses distances devient très dur. Se protéger, encore plus.

Jusqu’au jour où tout bascule entre eux…

Avis Marina

J’ai tellement aimé ce livre que j’ai cherché d’autres livres de cette auteur… Belinda Bornsmith est connue pour ses livres du genre « paranormal » (pas ma came), et il semblerait que ce soit l’un de ses premiers livres dans le genre new-adult… très HOT ! Et j’espère sincèrement qu’elle continuera sur cette voie, parce qu’elle est vraiment excellente !

Suite au décès de sa meilleure amie, Jailyn a traversé des moments très difficiles dont elle peine encore à se remettre… Mais, elle est sur le point de louper ses partiels et de perdre sa bourse… Le retard accumulé dans une matière risque de compromettre son avenir. Quand sa colocataire lui arrange un rendez-vous avec un mec pour lui donner des cours, elle saisit cette chance de trouver un peu d’aide.

Intelligente, studieuse et sérieuse, elle s’est refermée sur elle-même, et n’a plus vraiment de vie sociale. Elle n’est donc pas enchantée d’apprendre que l’entretien avec ce prof est dans un bar à la mode, qui donne des concerts de rock… Et encore moins quand elle le rencontre et constate qu’il ne s’agit pas d’un étudiant mais d’un bad boy tatoué qui enchaîne les coups d’un soir… Mais, au vu des prix qu’il pratique, elle ne peut pas se permettre de refuser. Pourtant, ce mec est exactement tout ce qu’elle a toujours évité… Ce mec déclenche en elle des signaux d’alarme qui crie DANGER.

Knox a accepté de donner ses cours parce qu’il devait un service au mec de la colocataire de Jailyn… Il se débat au milieu de problèmes familiaux et s’étourdit dans des corps de femmes faciles ou des fêtes avec ses copains. Jailyn n’est pas son style… Même si elle était le genre « bien sous tout rapport » qui cherche à s’encanailler, il serait obligé de la revoir pour les cours… Ce qui compliquerait trop les choses… Il est donc hors de question qu’il tente quoi que ce soit avec elle.

Et pourtant, ils ont beau être à l’opposé l’un de l’autre, ils ont beau ériger des barrières entre eux, garder leurs distances… rien ne peut empêcher l’attraction entre eux de les pousser l’un vers l’autre…

J’ai adoré les personnages… Ils ont des vrais personnalités qui ne peuvent pas laisser indifférents. Knox est un vrai mâle alpha… Le bad boy comme je les aime, un peu connard sur les bords… Sa culpabilité face à sa meilleure amie partie trop tôt et son empathie envers son entourage, en font de Jailyn, une fille très attachante. Et la plume de l’auteur fait vibrer leur attirance et les passages de sexes…

C’est vraiment un livre à lire ! Ne passez pas à côté ! J’espère aussi que Belinda Bornsmith continuera sur sa lancée en écrivant les histoires des personnages secondaires… J’ai envie d’un savoir plus sur la sœur et les amis de Knox… Tous les personnages de ce livre sont riches… C’est un filon à exploiter !!!

4,5

A lire