Mers mortes — Aurélie Wellenstein

Mers mortes, Aurélie Wellenstein, Editions Scrineo, format numérique et broché, mars 2019

Je vais être honnête, c’est d’abord la cover qui m’a fait aimer ce livre. Elle est tellement belle ! Ensuite est venu le résumé, et je suis tombée en amour pour le pitch du roman. J’aime quand c’est engagé, quand l’auteur défend une cause qui lui tient à cœur… et puis il y a eu le nom de l’auteure pour achever de me convaincre. J’ai plongé dans les Mers mortes d’Aurélie Wellenstein avec plaisir, et j’ai savouré chacun de ses mots.

Vous allez plonger dans un univers très particulier et… peu commun ! Un monde où les hommes ont épuisé les mers, ont tué les animaux, et se sont eux-mêmes condamnés. Nous suivons l’histoire d’Oural, un jeune homme ayant développé des dons mystiques suite à l’effondrement de la société. Lui seul est capable de repousser les attaques incessantes des fantômes de poissons, venus hanter les humains pour les horreurs qu’ils leur ont fait subir.

Je ne veux pas trop en dire pour ne pas vous spoiler. L’ambiance de ce roman est assez poisseuse, sombre et glauque et c’est là une de ses plus grandes forces.

Nous avons l’impression d’être dans ces mers mortes, enfermés dans le courant des vagues qui refuse de nous lâcher.

Un autre point fort de ce roman sont les personnages. Je les trouve vraiment attachants, hauts en couleurs, enfin, surtout les deux personnages principaux : Oural et Bengale. Deux autres protagonistes féminins ont aussi un intérêt, ajoutant un peu de douceur à la tonalité du récit. Certes les personnages secondaires sont clairement en retrait mais j’ai beaucoup aimé les joutes verbales entre les deux protagonistes principaux. Pour une fois, qu’il s’agisse de deux hommes (d’habitude on est plutôt sur un duo de sexe opposé) m’a fait apprécier la découverte.

J’ai beaucoup apprécié les scènes d’actions de ce roman ! Alors qu’il s’agit d’habitude de moments complexes à mettre en place, l’autrice a un vocabulaire très imagé qui nous permet de bien percevoir les pouvoirs de l’exorciste qu’est Oural.

Alors quels sont les défauts de ce roman, me demanderez-vous ? J’ai trouvé qu’il y avait parfois des moments légèrement trop rapides, avec des prises de conscience un peu trop… brutales. J’aurais aimé un peu plus de subtilité dans la plume et les émotions. Mais c’est vraiment pour chipoter, car j’ai été entraînée sur le flot des mers avec une facilité déconcertante.

Merci Scrineo pour ce service presse qui m’a ravi les papilles. ♥

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon au format numérique, ou au format broché !

Battle Royale — Koushun Takami

Battle Royale, Le Livre de Poche, 05 mars 2008, format numérique et poche

 

Battle Royale a déjà défrayé de nombreuses fois la chronique et pourtant, pourtant je me dois encore de vous parler de ce roman coup de cœur, coup de poing, qui a su m’emporter loin. Et pourtant, ce n’était pas gagné…

J’ai toujours eu du mal avec la plume asiatique. Ça a doit avoir un rapport avec la sonorité des mots  ou l’accentuation des phrases, en tout cas j’ai rarement été transportée — même si ça m’est arrivé bien sûr. J’ai aussi très peur des noms asiatiques dans les romans, que, à mon grand regret, je confonds souvent… (mais rassurez-vous c’est pareil pour les noms russes, certainement parce que je ne suis pas habituée à entendre ce genre de patronymes). Bref, rien ne me prédestinait à aimer ce roman, surtout que j’étais déjà tombée amoureuse de Hunger Games, et soyons honnêtes deux minutes, le pitch se ressemble énormément.

Mais voilà.

Ce livre m’a donné un coup de poing dans le bide. Alors oui, je ne vais pas vous mentir, il faut s’accrocher quant aux noms des personnages. Si vous êtes déjà perdus dans Game of Thrones, ce n’est peut-être pas la peine de tenter l’aventure dans Battle Royale… il faudra souvent faire des allers retours au sommaire pour vérifier qui est qui, car certains noms se ressemblent énormément.

Mais quelle plume ! Quels personnages ! Chacun d’entre eux a une personnalité propre, une façon de voir le monde très bien retranscrite dans la plume de l’auteur au combien ciselée et épurée. A chaque chapitre son point de vue, et j’ai justement aimé plus que tout la psychologie des personnages, et la métaphore plus globale que l’on peut voir dans le roman : la vie est injuste, et on se bat avec les armes à disposition.

J’ai pleuré et ri face à ce livre. J’ai été profondément touchée et émue par ces enfants — car oui, ils n’ont même pas quinze ans — qui doivent se battre à mort pour un idéal qu’ils ne comprennent pas. Trahirez-vous vos amis pour survivre ? Comment un couple d’adolescent se comporte-t-il face à de telles atrocités ? Le suspense est à son comble, car on se demande qui survivra jusqu’au bout — et s’il y aura un survivant, tout simplement.

Attention peut-être aux âmes sensibles !

Certaines scènes de ce livre sont d’une violence assez inouïe, que ce soit en termes de gore ou de psychologie. Rassurez-vous toutefois, je suis plutôt du genre trouillarde et ça s’est très bien passé…

Battle Royale mêle habilement suspense, science-fiction, amitié, romance et psychologie, dans un cocktail explosif qui m’a ravie de A à Z. Attention, il s’agit pourtant d’un pavé… qui vous laissera peut-être insensible, ou qui saura vous emporter si vous acceptez de vous laisser guider et de plonger tête la première dans ce capharnaüm d’émotions.

 

 

Retrouvez-le sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (poche ou numérique).

La Trilogie Red Rising — Pierce Brown

Red Rising, Pierce Brown, Hachette Roman, 17 juin 2018, 463 pages, Format numérique et poche

Je viens vous parler de livres un peu particuliers aujourd’hui… Je viens de terminer le tome 4 et 5 de la saga Red Rising et je me devais de partager mon avis avec vous. Malheureusement je n’ai pas eu l’opportunité de chroniquer les trois premiers… donc je vais y remédier.

Red Rising est donc le premier tome d’une saga de science-fiction mêlant habilement thriller, suspense et romance. Il s’agit aussi de mon livre préféré, mon coup de cœur de tous mes coups de cœur. Longtemps numéro 1 sur la liste du New York Time Best Sellers, ses petits frères ont ensuite pris la suite. Et je ne vous parle pas des droits qui ont été achetés pour en faire une adaptation, bien sûr.

Entre dystopie, science-fiction et romance, nous découvrons sous la plume de Pierce Brown un monde déchiré, scindé en plusieurs factions auxquelles on a attribué une couleur (oui, ça a des allures de Divergente, mais le héros est un million de fois plus incroyable que Quatre et oui, c’est aussi possible !). Darrow est un Rouge, et à cause de ça, il est destiné à vivre sous Terre, pour le bon plaisir des Ors. Les mots de l’auteur, coups de poing, sont teintés d’une poésie si agréable que l’on tombe amoureuse dès les premiers chapitres.

Et oui, je suis tombée amoureuse de Darrow, comme je n’ai jamais aimé un personnage de roman.

La force de l’auteur réside dans ses personnages. Hauts en couleur, de véritables délices de caractère, ils ont tous plus de défauts que de qualités et pourtant ils sont attachants. Brown fait le pari de nous faire aimer Darrow au travers d’une relation chaotique : sa femme, éprise de liberté fait partie de la Rébellion. Le protagoniste ne porte pas son rêve mais bien l’amour de sa femme, et tuera tous ceux qui se dresseront sur son chemin jusqu’à ce qu’Eo trouve la paix.

On crie, on pleure, on exulte avec Darrow, qui est d’une intelligence rare.

Véritable bijou de stratégie, le livre offre cliffhanger sur cliffhanger à mesure que les chapitres s’égrènent et que l’on découvre les plans machiavéliques du personnage principal. Transcendé par l’amour qu’il porte à sa femme, Darrow décide de devenir un Or. Il postule pour leur école, transforme son corps pour être à leur niveau, pour s’infiltrer dans leurs rangs et mieux les détruire de l’intérieur. Sauf que pour entrer dans cette école, il devra endurer de nombreuses épreuves, aux énigmes plus tortueuses les unes que les autres.

Pierce Brown écrit bien, écrit juste, avec le cœur et sa pertinence m’a coupé le souffle à mesure que l’intrigue se déroulait sous mes yeux.

Prenant le parti de ne pas nous dévoiler l’entièreté des pensées du protagoniste, de nombreuses informations ne nous sont dévoilées qu’au moment choc, pour nous laisser sans voix face aux mots deposés sur les pages.

Darrow devra faire un choix : peut-il se fier aux autres étudiants qu’il rencontre ? Doit-il les trahir ? Peut-il s’attacher à eux ? Autant de questions que l’on s’est tous déjà posées une fois dans notre vie. Il prendra des décisions, humaines bien souvent, qui ne le mèneront pas forcément là où il le voudrait… Lorsque je suis arrivée à la dernière page, j’ai hurlé de frustration : il me fallait attendre le tome 2…

Et quel tome 2 ! Il paraît souvent que les trilogies sont problématiques — que l’auteur s’essouffle, que les personnages perdent en crédibilité. Que nenni ! Pierce Brown se remonte les manches et nous propose deux autres tomes — respectivement Golden Son et Morning Star — plus époustouflants encore.

Il fait partie de ces auteurs, à la manière de G.R.R. Martin, qui n’ont pas froid aux yeux. Attendez-vous à des morts, attendez-vous à des trahisons, et des vraies. Qui dure toute une vie. Attendez-vous à un récit humain, qui vous rappellera beaucoup de situations que vous avez pu vivre. Jusqu’où iriez-vous par amour ? Seriez-vous prêt à vous oublier totalement ? Autant de questions posées sur l’amour comme sur la culture, sur la manière de briser une société dans ce qu’elle a de plus profond.

Red Rising chamboule, perturbe, et sort des sentiers battus. Vous n’auriez rien lu de tel, et ça n’aura jamais été aussi délicieux de se faire balader par un auteur.

Je pense que vous l’avez compris, c’est un coup de cœur au-delà des mots.

Et la semaine prochaine, je me DOIS de vous parler de cette suite, ce tome 4 et 5, attendus depuis plus d’un an par toute sa communauté…

                                                     

Retrouvez-le sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (broché ou numérique). Et à petit prix, puisqu’il est sorti en poche !

                                                         

Patriotes – Amheliie

patriotes-amheliie-resume

~ VRS Edition ~ Juillet 2016 ~ Environ 368 pages ~ 

Avis Marina

*Je remercie les Amhéliie pour ce service presse*

Amhéliie est l’une des co-auteures du premier M/M que j’ai aimé. Et ayant peu de références dans ce genre littéraire, j’attendais la sortie de Patriotes avec impatience pour relire une romance gay.

Mais mon erreur a été de croire qu’il s’agissait juste d’une romance M/M…

J’ai appris tellement de choses lors de ma lecture ! Je n’ose imaginer le travail de recherche et de documentation qui a été nécessaire pour l’écriture de ce livre !!!

Deacon et Grayson sont fils de militaires. Ils ont été élevé avec l’amour du pays, l’envie de le défendre et de se battre pour lui. Avec Chandler, les trois amis d’enfance, n’envisagent pas leur avenir ailleurs que dans l’armée. L’horreur du 11 septembre a renforcé leur patriotisme et ils s’engagent dès leur majorité.

Une amitié indéfectible unit les trois amis… Mais, un lien particulier lie Gray et Deac, sans qu’il soit clairement définit. Jusqu’à cette nuit où tout dérape… Et qu’ils comprennent qu’il s’agissait d’attirance physique.

Si Chandler était au courant de l’homosexualité de Grayson, ce n’était pas le cas de Deacon… Pas plus que ce dernier ne s’était épanché sur sa bisexualité… Et c’est à cause de ces non-dit qu’ils ont du mal à gérer ce qui s’est passé entre eux… Créant des tensions au sein de leur unité alors qu’ils sont envoyés sur le terrain.

La réalité de la guerre va les obliger à grandir et à découvrir la face cachée de leurs idéaux…

Il va leur falloir accepter que, s’ils aiment inconditionnellement l’armée, cette institution n’est pas prête à les accepter tels qu’ils sont… Cette attirance doit rester secrète sous peine de devoir renoncer à leur rêve de servir leur pays…

Les trois amis vont aussi découvrir qu’on leur a caché à quel point il est impossible de rester les mêmes après avoir vécu la réalité du terrain… Qu’on a beau être vivant et en sécurité en revenant sur le sol américain, on n’est plus jamais le même…

J’ai adoré les personnages… Chandler, Grayson et Deacon sont complètement différents mais se complètent…. Et ils sont tous craquants et touchants.

Amhéliie parvient à apporter la dose de sentiment et de sensualité (nécessaire à rendre l’histoire entre Gray et Deac magnifique), sans entacher la virilité des deux hommes. L’esprit de camaraderie et de fraternité (qui caractérise les militaires) est entretenu sans que l’homosexualité des deux héros lui donne la moindre ambiguïté…

Ce livre est émouvant sans être mièvre. Le côté « romance » ne prédomine pas l’histoire.

On voit grandir des jeunes garçons, qui partent défendre leur pays, pleins d’idéaux et d’étoiles dans les yeux… Et devenir des hommes, qui découvrent l’envers du décor…. Mais qui conservent malgré tout leur patriotisme… même si l’armée est étroite d’esprit, même si elle prend tout de ces hommes pour ne rien leur rendre…

Un grand bravo à Amheliie pour ce livre !

Ce récit est tellement bien étayé et précis qu’il apporte une crédibilité à l’histoire qui est rare… Et il y avait tant de pièges et de risques de tomber dans des stéréotypes, qu’il faut beaucoup de talent pour les avoir évités avec tant de brio !

À LIRE ABSOLUMENT !

A lire

Note 5

LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2

Fight for Love, tome 6 : Legend – Katy Evans

FIGHT FOR LOVE - 6 - Legend - Katy Evans RESUME

~ Edition Hugo New Romance ~ Environ 360 pages ~ 

Avis Marina

A l’image de son héros, Katy Evans est une légende…. Je ne connaissais pas sa plume avant de découvrir « Fight for love » et elle a réussi le plus grand des challenges : faire de chacun des 6 tomes de cette série un coup de cœur. Et je remercie énormément les éditions Hugo New Romance d’avoir donner l’opportunité aux français de vivre cette aventure.

Maverick Cage a plein de choses à prouver… A lui-même et au monde entier… Le seul moyen pour lui d’y parvenir est d’être le meilleur de la ligue Underground.

Il n’a pas connu son père… Ce dernier n’a jamais estimé qu’il méritait qu’il passe du temps avec lui. Ce qu’il sait de lui, c’est ce que sa mère lui en a dit… Et qu’il était le boxer le plus détesté du milieu. Et si son sang coule dans ses veines, Maverick veut prouver qu’il est meilleur que lui… Qu’il peut battre Riptide, qu’il peut combattre et gagner la finale proprement.

Mais pour combattre, il doit s’entraîner et trouver un coach. Si sa rage de vaincre et son talent impressionnent, tous les entraîneurs le rejettent à la vue de son tatouage… Un immense Phénix qui déploie ses ailes…avec un Scorpion accroché dessus.

Alors qu’il est sur le point de se faire virer d’une salle de sport dans laquelle il s’est faufilé, une jeune femme intervient pour le faire rester… Elle est douce, silencieuse, timide… et elle a pris son parti…

Reese Dumas séjourne avec sa cousine Brooke et son mari, pour s’occupe du petit Racer pendant la saison de combat… Elle veut adopter une nouvelle hygiène de vie, devenir une « nouvelle Reese »… Et elle craque pour ce beau boxer qui la comprend dans ses silences…

Mais, comment, un membre de la famille Tate, peut de lier avec l’héritage du Scorpion ? Comment Reese peut t-elle se laisser aller avec le fils de celui qui a jeté tant de malheurs sur ceux qu’elle aime ?

Je n’ai pas lu ce livre… Je ne l’ai pas avalé… Je l’ai dévoré…

Si la relation des deux héros ne m’a pas transportée comme la connexion qui existait entre Remy et Brooke, a pu le faire, j’ai complètement craqué pour Marverick.

Maverick et Reese m’ont énormément touchée… Maverick et son coach Oz m’ont énormément touchée…. Maverick et Rémy m’ont énormément touchée… Ce héros taiseux, que l’on entend si peu, est extrêmement attachant dans sa manière d’interagir avec les autres… et nous fait aimer les autres personnages.

Katy Evans annonce à la fin de ce livre qu’il s’agit du dernier tome de « Fight for Love« , mettant une touche de tristesse et de nostalgie sur ma lecture…. et qui me donne envie de relire les 6 volumes que j’ai tous aimé.

Un grand merci et un grand bravo à l’auteure !

Coup de Coeur

Note 5Logo Tentatrice sp 1

Fight for love : Rogue Tome 4 – Katy Evans

PicMonkey Collage
 R2SUM2

Dans REAL, Brooke Dumas rencontre Remington Tate grâce à sa meilleure amie, Mélanie et c’est maintenant au tour de celle-ci de tomber sur l’homme qui fera vibrer son cœur. Après l’avoir attendu des années, un soir de pluie, il est là, fort et mystérieux… Il se nomme Greyson King et il vole à son secours. Il est intrépide et il est peut-être bien l’amoureux, l’ami et le protecteur qu’elle a toujours cherché.

Lorsqu’ils font l’amour et qu’il prononce son nom, c’est comme si tout prenait du sens. Mais il disparaît sans un mot et lorsqu’il réapparaît, c’est pour lui dire :  » Je ne pourrai pas te rendre heureuse.  » Ne supportant d’être loin de lui, elle finit par découvrir le côté obscur qu’il était déterminé à lui cacher et se rend alors compte que leur première rencontre n’était peut-être pas due au hasard… Prise dans un tourbillon d’émotions, Mélanie n’a rien à quoi se raccrocher, si ce n’est cet homme qu’elle devrait certainement fuir comme la peste. Que feriez-vous si votre Prince charmant était en réalité un véritable escroc ?

Avis Helle

*Merci aux Editions Hugo New Romance pour ce Sp*

Greyson

Alala Lire Rogue c’est comme assister au spectacle d’un Volcan en éruption, c’est Chaud, c’est Bouillant mais Surtout c’est MAGNIFIQUE. J’attendais cette suite avec Impatience, je savais que ça allait être Bon, cependant je ne m’attendais pas à me transformer en Lave et que Greyson Ohhhh Mon Dieu Greyson King *Porte trés bien son nom lol* égale Rémy. Encore une fois RIP à vos petites culottes, Tanga et String, si j’ai un conseil à donner même pas besoin d’en porter ils seront mort avant l’heure.

Bravo à Katy Evans car vous allez Vibrer de Plaisir et de Frustration si comme moi vous êtes Céliba. Greyson c’est un Volcan en ébullition, le lire c’est rentrer en combustion avec la lave  Feu

 Tu ne veux qu’une chose Assouvir ton désir, et ce n’est pas Mélanie qui nous dira le contraire.

Meilleure amie de Brooke, Mélanie à toujours rêver du Prince Charmant, la maison, le mari parfait et les enfants qui vont avec. Malgré le bonheur de voir sa copine Brooke se marier avec Remy, Brooke qui ne f2c6bdf64e482ce36408b7a3b7816b2evoulait même pas avoir une relation avec quelqu’un, elle ne peut s’empêcher d’ être envieuse et un peu Jalouse *Qui ne le serait pas, elle a Riptide*. Elle enchaîne donc les coups d’un soir et les relations désastreuses, jusqu’au jour ou la météo la mets en face d’un Roi, non que dis je d’un Dieu du Sexe.

Mélanie est une petite blonde Piquante qui ne laisse pas les hommes indifférents, *la preuve avec ses nombreux conquêtes* mais c’est surtout une personne à la recherche de sa moitié, elle est gentille beaucoup trop même parfois, mais a quand même son caractère. c’est une fille toujours joviale un vrai rayon de soleil mais qui cache derrière son sourire et sa bonne humeur son mal être.

Avec Greyson elle pensait avoir trouver son Prince, mais il s’avère qu’il n’est pas aussi charmant qu’il en a l’air. Greyson King est un mauvais garçon, mais cela n’est pas de sa faute, cela est du à l’éducation de son Paternel. Un Homme froid, mafioso et Patron de l’Underground la ligue à laquelle joue Rémy. Pour revoir une personne qui lui ai chère détenue par son père, il n’a pas d’autre choix que d’accepter la requête de celui ci, revenir travailler pour lui en récoltant la somme que doivent payer des parieurs. Si il n’accepte pas de revenir son père mourra avec ce secret. Il ne s’attendait cependant pas à avoir une personne comme Mélanie dans sa liste.

Katy Evans a le dont de nous faire SALIVER avec ses représentants Masculins, Rémy était Majestueux, un roi dans sa Jungle. Greyson lui est un Felin, un chat sauvage, une panthère noire, il est Racé, Sensuel et Dangereux très Dangereux et dans les deux sens du terme. Dans le milieu on l’appel Zéro car il ne laisse pas de Trace, que des Victimes et pas de Témoins.

Deux vrai Fantasme Ambulant, des deux je ne saurai qui choisir *Pourquoi devrai-je, je garde les deux*, Rémy a cette Fragilité, cette cassure avec sa maladie qui le rend émouvant et touchant. Greyson lui contrôle ses émotions, mais quand la barrière qu’il se fixe baisse c’est un Homme qui a peur de Perdre la lumière qu’il vient de Retrouver.

Encore une fois un agréable moment que m’a fait passer Katy Evans, Addictif, Sexy et Émotionnel

 10
Avis Marina
11118294_1488719404686357_1739493680_n (1)Quand on lit une série de plusieurs tomes, il y en a toujours un qu’on aime moins que les autres. Et vu comme j’ai craqué pour l’histoire de Rémy et Brooke, ne m’attendais à ce que ça soit ce 4ème tome… Et bien non ! 

Avec Fight for love, Katy Evans fait un sans Faute, un Carton Plein !

La pétillante Mélanie est à la recherche de son prince charmant. Persuadée qu’il peut se cacher derrière tous les mecs qu’elle rencontre, elle embrasse tous ces crapauds en espérant les voir se transformer… Mais, fini toujours par se réveiller avec le même sentiment de solitude… Elle veut ce que Rémy et Brooke partagent, elle veut être aimée comme sa meilleure amie est aimée.

Le glacial Greyson ne croit en rien, ni en personne. Quand son mafieux de père l’a enlevé à sa mère « pour en faire un homme », il a perdu la seule personne qui lui faisait ressentir quelque chose. Aujourd’hui, pour avoir une chance de savoir où est sa mère, il doit reprendre du service auprès de son paternel… Il doit redevenir ZÉRO…. Le collecteur de dettes de paris, zéro échec, zéros traces, zéro identité, zéro sentiment… Il a une liste de 48 parieurs malheureux à faire payer. Son boulot terminé, il remplacera son père mourant à la tête de l’Underground qui lui dévoilera enfin où il cache sa mère.

Mais l’un des numéros de cette liste chamboule tout, devient une obsession, un fantasme. Plus il l’observe en espérant connaître son point faible pour la faire payer, et plus ce nom sur cette liste va l’ensorceler… Elle met de la couleur dans sa vie en noir et blanc… Ce nom est celui de Mélanie.

Mélanie a du caractère malgré sa gentillesse, beaucoup de profondeur malgré son côté Barbie…. Et Greyson…. Mmmmm, Greyson….. Arffff ! Je veux un mec qui dit toutes les choses que Greyson dit à Mélanie ! Il est ténébreux, chaud et sexy….

Bon sang, ce livre est le coup de cœur de mes coups de cœurs. J’ai dévoré, adoré, chaque ligne que j’ai lu ! Et je vais le relire, le re-relire et le re-re-relire !!!! 

Croyez moi, vous n’avez rien de plus Urgent à faire que le lire ! 

Et je pleure d’avance parce que les prochains livres vont me paraître fades après celui ci !

 

Vous l’avez compris, c’est un 5/5…. 

Mais uniquement parce que je n’ai pas le droit de mettre un 10/5 !!!!

10

Ah si je peux ;p