I Hate You More – Elisabeth O’Roark

Dès le début, j’ai senti une tension, elle était archi palpable et cette sensation s’est confirmée au fil des pages avec cette même tension qui montait… montait et donnait envie.

Lire la suite

High School Bad Boy – Julie Perry

La couverture m’a fait de l’œil et ensuite, la couverture m’a achevé ^^. High School Bad Boy est une romance New Adult que j’ai dévorée malgré les nombreux clichés et certains thèmes vus, vus et revus.

Lire la suite

Forever Yours – Iris Julliard

Forever Yours – Iris Julliard publié chez Collection & H

*Je remercie les éditions Harper Collins pour ce Service de Presse*

Une fois n’est pas coutume, j’espère que ça ne sera pas une habitude. Je suis encore perdue par ma lecture, il faut que ces auteurs arrêtent de nous rendre chèvre. SERIOUSLY.

Forever Yours avait très mal commencé alors que le thème abordé me donnait tellement envie. Ce n’est pas tous les jours que la personne la plus âgée d’un couple soit une femme. Donc j’attendais beaucoup de ce roman et malheureusement, il a fallu attendre la seconde partie pour enfin apprécier ma lecture.

J’ ai pensé abandonner à plusieurs reprises tellement je n’accrochais pas, mais ça me faisait de la peine.

La première partie n’a pas été exploitée, mais alors pas du tout. Ils s’aiment OK, mais cela s’est passé tellement vite que je n’ai rien compris.

Ensuite, nous avons la question sur la différence d’âge, que Roxane ait 28 ans et Jonathan 18 n’est pas dérangeant pour moi. Par contre où sont mes confrontations, le regard des autres, leur combat face à ça ? Je n’ai rien vu à part une réflexion dite par une ex jalouse et une maman qui voulait protéger son fils ce n’est pas assez pour moi.

Autre point négatif, je n’ai rien ressenti, pas d’émotions, ni de passion et 0 sensualité pour les scènes de sexes à peine détaillées. Nous avons l’entrée, mais pas le plat de résistance et encore moins le dessert, c’est d’une frustration. Sauf pour la coucherie de fin ^^.

Oui, la première partie était un peu catastrophique pour moi. Je n’ai pas aimé du tout.

Cependant, à l’apparition de la seconde partie, c’est presque comme si on débutait un autre roman. Émotion il y a eu amélioration, sentiments aussi par contre passion non toujours pas. Ce qui m’a fait aimer cette seconde partie, c’est que j’ai trouvé que l’intrigue était mieux amenée et plus approfondie. J’ai adoré le personnage de Sylvia que je trouve rafraîchissant et rempli de mystère. Je ne sais pas si un spin-off sera prévu avec elle, mais j’achète.

Par contre pour notre héroïne Roxane, j’ai eu du mal. Je pense que c’est l’ héroïne la plus énervante de l’année 2020 for me. Son complexe de la femme âgée m’a énervée. Elle pense être mature, mais des deux, c’est elle la jeune. On dirait une adolescente et en plus, elle est aveugle au secours quoi. Une vraie tête à claques.

Heureusement que Jonathan était là. C’est lui qui tient le roman et leur histoire. Sans lui, ça serait assez fade. Il est l’épice principale qui donne du goût. C’est un jeune homme très taquin, qui a des projets et qui s’y tient. Il est aussi d’une maturité incroyable. Son seul défaut, c’est d’être tombée amoureux au bout d’une séance de sexe lol.

Ce n’est sûrement rien, mais j’ai été dérangé du fait que Jonanthan appelle à plusieurs reprises l’un des personnages en se référant à sa nationalité indienne. Nous avons son prénom depuis le début, je sais bien qu’il n’aime pas Aseem et a ses raisons tout comme moi :p. Cependant, c’est comme pour la description d’ Aseem où on a eu droit à la senteur de curry, je ne sais pas, j’ai trouvé cela un peu malaisant.

Pour finir, malgré une très belle écriture et une bien meilleure seconde partie de lecture, Forever Yours reste une lecture à demi teinte pour moi

Note : 3 sur 5.

Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon, en cliquant sur les liens des formats qui vous intéressent : Format Numérique 

Not made for love – Alfreda Enwy

Not made for love – Alfreda Enwy * Collection & H *

 

Mon Dieu, mais qu’est-ce qu’il fait du bien ce roman. Un véritable ascenseur émotionnel et cela nous prend dès le prologue.

Not made for love est une romance pour laquelle j’ai eu un véritable coup de cœur, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on ne s’y attend pas du tout.. Ou presque, car après tout, c’est Alfreda. En tout cas, ce fut vraiment une belle surprise.

C’est une histoire profonde que j’ai dévorée en une journée. Une vraie leçon de courage, d’humanité et d’amour. Je n’ai pas assez de mots pour vous décrire ma lecture, j’ai l’impression que tout ce que je dirai ne lui rendrait pas assez hommage. Cependant, je vais quand même tenter de mettre des mots sur cette histoire, en vous parlant déjà des personnages que j’ai plus qu’adoré. Ils sont devenus, mon nouveau petit couple chouchou même s’ils ne sont pas parfaits.

Avery Falls
Avery Falls

Avery Falls est une battante, je ne dirai pas survivante, car cela ne rendrait pas justice au courage et
à la force
de cette jeune fille. C’est une féministe qui s’assume et le proclame haut et fort. Un peu trop même parfois, et cela, fausse son jugement, la rendant un tantinet agaçante. Avec un passé tel que le tien, on comprend que son libre-arbitre lui tienne à cœur et puis elle est tellement adorable qu’on lui pardonne ses excès.

Cela n’empêche pas par contre, qu’on aimerait qu’elle essaye de mettre de l’eau dans son vin. Qu’elles laissent aux autres la chance d’entamer un début de relation avec elle.

 

 

 

Sa rencontre avec Wade Wheeler va cependant changer la donne.

 

Wade Wheeler

Wade est un étudiant en arts qui veut devenir professeur à la fin de ses études. Lui aussi n’a pas été gâté par la vie, mais c’est un jeune homme joyeux, serviable qui croque la vie à plein dent. Mais derrière ce jeune homme souriant, se cache une personne ayant peur de l’ abandon. Cette peur est telle, qu’elle l’empêche de construire une longue et stable relation avec la gente féminine. Enfin ça, c’était avant l’arrivée de la tornade Avery dans sa vie.

Avery qui ne veut pas d’une relation avec un homme, elle n’est pas encore prête pour cela. Mais en face d’elle, il y a Wade. Wade qui ne se laisse absolument pas décourager et qui fera tout pour la faire succomber. Comme un chewing-gum, il restera collé à ses basques alors qu’elle ne cesse de le repousser.
Tout me plaît dans ce bouquin, le récit qui n’est pas qu’une simple romance. C’est un roman qui parle de reconstruction, mais pas que. À travers, ses personnages, Alfreda nous fait passer de nombreux messages sur de nombreux sujets : la violence faites aux femmes, les drames familiaux avec les parents démissionnaires, l’espoir d’une vie meilleure, mais aussi l’aide et le soutien infaillible de personnes qui nous sont proches ou inconnus. Le tout sur un ton très léger qui fait mieux passer la pilule.
Une romance que j’ai adoré découvrir, un couple dont j’ai adoré suivre l’évolution et dont je me suis entichée. Leurs joutes verbales sont juste extraordinaires et m’ont fait beaucoup rire, de même que leur entourage.
Je remercie Collection&H pour ce service presse

Coup de coeur

No Tears For You – L.J Shen

Résumé WP(1)
No tears for you – L.J. Shen publié chez Harper Collins – En broché le 27 Mai

Comment ne pas aimer No tears for You. C’est juste IMPOSSIBLE, son auteure L.J. Shen s’est éclatée en l’écrivant et cela se ressent sur son écriture, sur ses personnages et sur l’histoire.
94229419_1172682216412920_2652606763043389440_nHistoire que je ne vous raconterai pas, car je risquerai de vous spoiler sans le vouloir et c’est une romance que vous devez absolument lire. Surtout pendant cette période où nous avons besoin de légèreté pour mieux supporter ce que vit le monde entier. Donc pour savoir de quoi ça parle, lisez le résumé.

Ce que vous devez par contre savoir, c’est que c’est drôle, rafraîchissant et par moment complément WTF 😂. En le lisant vous verrez pourquoi je dis ça. Vous aimez le côté déjanté de la matinale, vous allez aimer ce livre, TRUST ME.
Si j’avais une âme d’écrivaine, ce serait le genre de romance dont je serai capable de pondre. Malheureusement pour moi, ce n’est pas le cas donc je vais me contenter de la matinale et des avis chacun son métier 😂.

C’est une romance pleine de rebondissements et de révélations portée par des personnages que j’ai adoré découvrir.
Vous aimerez la gentillesse, la sensibilité et le côté, je ne me laisse pas faire de Rory. En face, nous avons le très Sexy et Sauvage Mal. Qu’on va détester pour son comportement en début de partie avant de comprendre le pourquoi du comment et d’en devenir complètement gaga.
C’est un récit qui fera des allers-retours entre le présent et le futur, mais qui ne gâche en rien notre lecture. Au contraire, ils sont faits brillamment et nous permettent de mieux comprendre l’histoire.
Cette romance incroyable en Mal et Rory qui sont tombés amoureux au premier regard. Mais que c’est-il donc passé ? Pourquoi Mal en veut autant à Rory ?
Il s’est vraiment passé beaucoup de choses 10 ans en arrière et les répercussions en ont été terrible. La question est : Vont-ils pouvoir mettre, la haine, les secrets et la jalousie de côté pour enfin vivre leur amour ?
Malgré le ton léger du récit, “No tears for you” n’est pas qu’une simple romance ou comédie. Non, ce roman est beaucoup plus complexe que cela et découvrir tous les petits secrets de nos personnages tous confondu devient notre objectif Numéro 1.
PS : *Je remercie les éditions Harlequin pour ce Service Presse*
PPS : Vous ne verrez plus les Mars de la même manière 😂😂😂
Note 5

Sinners of Saint, tome 1 : Vicious – L.J Shen

 

Vicious 1

Avis de Jess

~ Je remercie Harlequin France pour ce Service Presse ~

Attention, coup de cœur en vue !
Cela faisait des mois que ce livre me faisait envie. La couverture est super, le résumé intrigant et la mention « Dark Romance » m’a dessuite attirée.

Résultat ? Il n’a pas duré très longtemps dans ma P.A.L et entre mes mains aussi, à vrai dire. 

Alors honnêtement, je cherche encore le côté « Dark Romance » de l’histoire. Certes, le personnage masculin est un odieux connard mais ça n’a pas le mérite d’être catégorisé comme étant de la DR. Il n’y a rien de sombre ou de rebutant, pas de kidnapping, de torture physique ni même morale.. Alors oubliez la mention « Dark Romance » et lancez-vous dans cette série génialissime !

Bien sûr, attendez vous à une histoire d’amour et de haine dont les frontières sont totalement brouillées par les sentiments de nos deux personnages et surtout par le personnage de Vicious, bourré de contradictions. L’héroïne va avoir le cœur brisé et il va se comporter comme un con avec elle…

…Mais…

..J’AI ADORÉ. JE SUIS AMOUREUSE. J’EN VEUX ENCORE !
Voilà voilà, ça me paraît assez claire et résume parfaitement mon ressenti.

En 2016, j’avais eu une révélation et le même sentiment euphorique lorsque j’avais fini le premier tome « Amour interdit » de la série « Bad » de Jay Crownover et surtout pour son personnage de Baxter. En 2017, « Vicious » se place directement dans mon top « révélation de l’année« .

L’histoire est géniale, la relation entre Emilia et Barron (oui oui c’est son petit nom!) est intense, explosive et j’ai adoré suivre l’évolution au fil des pages. Le récit s’alterne entre le point de vue de nos deux protagonistes, intégrant parfois des flash-back remontant à une dizaines d’année afin de mieux comprendre cette relation d’amour et de haine. J’ai également beaucoup aimé les trois autres amis de Vicous et j’ai hâte de pouvoir lire leur tome.

Mais ce qui fait vraiment cette histoire ? C’est Vicious. 

..Vicious, Vicious, Vicious.. 

Sans vous mentir, je suis tombée totalement amoureuse de son personnage ! Il est torturé, odieux, froid… mais beaucoup plus profond qu’on ne le pense.

Il est écorché par sa jeunesse, perdue dans sa vengeance et totalement odieux envers les gens…

Pour autant, c’est un personnage qu’on va apprendre à découvrir et à apprécier au fil des chapitres. C’est le genre de personnage que j’aime suivre durant ma lecture. Il évolue tellement sans que pour autant ça ne discrédite son personnage. Il reste fidèle à lui-même mais se radoucit au contact d’Emilia…Il est d’une beauté sombre et sauvage et rend l’histoire touchante et prenante…

Rien que pour le retrouver, je crois que je me replongerai avec plaisir dans une deuxième relecture…

Je ne sais pas si je vous ai donné l’envie de découvrir ce roman et à vrai dire mon avis est totalement bordeline mais voilà, ce premier tome de « Sinners of Saint » est un vrai coup de cœur. J’espère que vous apprécierez votre lecture autant que moi, et je tiens à préciser que j’ai posé une option sur Vicious. Désolée les filles !

Coup de Coeur

 

J’ai enfiiiiiin le temps de lire ce premier tome de Sinners of Saint de L.J. Shen qui me tente depuis si longtemps ! Et si j’ai un seul regret, c’est celui de ne pas m’être plongée plus tôt dans l’histoire de Vicious !

Je suis à 100% d’accord avec Jess :
Si je n’aurais pas estampillé ce livre de Dark Romance, il contient quand même la dose de noirceur que j’aime trouvé dans une histoire.

Ce premier tome de Sinners of Saint est addictif ! LJ Shen est parvenu à construire une histoire et des personnages qui nous accrochent dès les premières pages… J’ai été happé par Vicious et je n’ai pu en sortir qu’à la fin du livre.

Et j’ai aussi le même ressenti que Jess concernant le héros….

Vicious fait partie des héros qu’on adore détester… Il a cette attitude détestable qui nous révolte et nous intrigue….
Il ne veut pas de Millie tout en ressentant une possessivité extrême pour elle… Et au fil des pages, on découvre que son comportement n’est qu’un mécanisme de défense qui révèle ses failles en le rendant très touchant.

Millie aussi est très attachante….
Si elle doit combattre l’attirance inextricable qu’elle ressent pour Vicious, elle n’est pas aveugle et naïve… Attachée à sa famille et bien dans sa tête, elle n’a pas l’air de taille face à cet écorché vif…. Pourtant, elle démontre une force de caractère qui m’a beaucoup plu.

On n’est pas dans une histoire criante de vérité et l’intrigue est tirée par les cheveux… Mais cela n’a aucune espèce d’importance.

Le dosage entre la romance, la tension sexuelle, les beaux sentiments et les situations retorses est parfait ! On ne tombe jamais dans le trop ou pas assez et j’ai été subjugué par ma lecture….

Vivement le prochain tome de Sinners of Saint et le prochain roman de LJ Shen ! Vicious m’a convaincu du talent de cet auteur !

 

a lire

Note 5

Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse :

Vicious 1aVicious 1b

L’amour est une question de (mal)chance – Alix Marin

L’amour est une question de (mal)chance – Alix Marin – Editions Harlequin – Collection &H – Version NumériqueVersion Broché – Sortie le /10/2019

Je remercie les Editions Harlequin pour ce Service de Presse.

L’amour est une question de malchance est une romance contemporaine qui redonne foi en l’amour afin qu’il chasse le mauvais sort !

Manon, animatrice radio, a un « crush » pour Raphaël la coqueluche de la radio, lorsqu’il l’invite pour le réveillon du nouvel an chez lui pour une fête, elle ne peut pas refuser ! Le seul hic, sa malchance légendaire lors de cette soirée qui peut devenir à coup sûr une catastrophe.

Elle va rencontrer Thomas, en pleine post-rupture, ancien ami de Raphaël qui la sauvera d’un grand moment de solitude, et dans le lit duquel elle finira par erreur.

Et si ce réveillon lui apportait des surprises ? Quelles seraient-elles ?

C’est une romance douce qui vous fait voguer entre la dépression, le cynisme de Thomas et l’humour, les gaffes de Manon. Une vraie lecture sans prise de tête qui change les idées car bien écrite, avec ce style mêlant drôlerie et sérieux, avec un petit côté décalé, désuet avec ses personnages.

Thomas ne fait pas parti de l’homme qui fait rêver puisqu’il est en plein déprime, suite à une rupture, asocial, un peu vieux jeu, et jugeant. Au contact de Manon, il va se révéler et s’épanouir, mettre en lumière tout son potentiel séduction sans le faire sciemment. Et si le looser était un outsider de compétition ?

Quant à Manon la poisseuse du 31 décembre, elle va découvrir que la malchance a peut-être du bon, que les apparences peuvent être trompeuses. Chacun apportera à l’autre, de bien des manières, et plus encore.

Je pensais avoir à faire avec une histoire se tournant plus vers la magie des fêtes de fin d’année mais pas du tout, ce n’est que le contexte de départ. La plume légère d’Alix Marin vous embarque facilement dans les tribulations de Manon, de Thomas.

Pour c’est un livre divertissant, qui saura combler les amoureuses de romances douces et sentimentales.

Il faut savoir provoquer sa chance, et défier sa malchance en amour pourrait être la devise de ce livre !!!

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur le format qui vous convient :

En chute libre – Jay Crownover

Résumé - En chute libre - Jay Crownover.png
En chute libre – Jay Crownover
Éditions Harlequin, Collection &H ~ Septembre 2019 ~ Env. 324 pages
Format numérique / Format broché


avis-de-jenni-les-tentatrices

-Un grand merci aux éditions Harlequin pour ce service de presse-

Me voilà totalement conquise par ‘Chute libre’ où j’adore plonger dans l’univers si particulier dans lequel Jay Crownover sait si bien nous entraîner, car elle fait ressortir toujours ce qui est bon chez ses personnages, même si on est confronté à des grosses brutes ou le sang ne les fait pas ciller !

 

Si Orley n’avait pas eu sa fille, Noble, à protéger elle se serait déjà effondrée. Mais pas question de rester à terre alors qu’elle a besoin d’elle. Elle endurera le passage à tabac que l’existence semble résolue à lui infliger, mais jamais elle ne montrera ses plaies à sa fille. Peu importe les actes qu’elle devra commettre, les mensonges à proférer et dans quel coin elle devra se cacher…

Orley est une battante acharnée qui donnera ses tripes pour continuer de survivre et protéger sa fille. C’est dur de se débrouiller seule mais elle n’avait pas le choix. Heureusement un soir, un homme répondant au nom de Solomon surgit pour la sauver in extremis elle et sa fille d’un sale type qui leur est tombé dessus dans la rue. Solo l’a réduit en miettes et ne peut s’empêcher de se demander pourquoi quelqu’un qui venait manifestement d’ailleurs s’était retrouvé ici. Le quartier le plus lugubre, noir et dangereux pour une femme et sa petite fille de trois ans… Le quartier de The Point…

 

Orley est une jeune maman dévouée, brave et courageuse qui malgré les coups difficiles ne lâche rien ! Elle s’était jurée de reprendre le contrôle de sa vie, du moins à la driver seule même si ça ne doit aboutir que dans des impasses… sauf qu’à présent Solomon s’incruste dans sa vie et décide de la direction à prendre. Il est facile de lui céder le contrôle. Baisser sa garde pour avoir un peu de répit est-ce risqué ? Va-t-il lui attirer des ennuis ? Ne risque t’elle pas de trouver pire que ce qu’elle cherche à fuir ? Difficile d’accorder sa confiance alors que le lieu où elle se trouve et les personnes qui y vivent sont à fuir tant ils inspirent peur et danger… On sait d’ailleurs que ce n’est pas qu’une apparence car ils sont bien dangereux quand ils se mettent en action mais les apparences ne sont pas que ce qu’elles sont car quand on prend le temps de s’attarder sur tout ce petit monde qui gravite dans la ville de The Point, on prend conscience que chacun de ces habitants ne failli pas à sa tâche pour y faire régner l’ordre, et on réalise qu’ils sont des êtres entiers, pas foncièrement mauvais (juste quand il y’a besoin de l’être et pour protéger ceux qui leur sont chers).

Pour Solo, l’arrivée de Orley et de sa fille dans sa vie de solitaire ne le laissera pas insensible ni indifférent. Elle est pourtant tout ce qu’il évite comme la peste. Mais comment la tenir à l’écart alors qu’il la force à accepter son aide ? L’alchimie est naturelle, complémentaire, indispensable entre eux. Ils s’emboitent à la perfection, tant ils représentent chacun ce qu’il manquait dans la vie de l’autre…

Jay Crownover manie sa plume avec dextérité et profondeur pour nous faire ressentir toute l’intensité du lieu, du danger et ses personnages qu’elle prend le temps de révéler et faire évoluer avec minutie. Cette auteure est incroyable ! Il n’y a qu’elle pour faire naître de l’amour et nous faire ressentir des instants de bonheur dans des atmosphères insolites où c’est noir, lugubre, morbide et terrifiant !

J’ai aimé sa façon de rappeler certains héros phare de The Point, découverts dans les précédents opus en leur donnant un pseudonyme. Cela permet de créer un peu de mystère mais surtout de renforcer la complicité avec le lecteur car on sait exactement à qui elle fait référence. Du coup, ça nous permet de plonger dans l’histoire pour ressasser certains souvenirs qu’ils nous ont laissés. Chaque héros de BAD laisse une trace indélébile en nous et les voir intervenir et s’impliquer dans la vie de Solo, Orley et Noble nous réchauffe le cœur.

J’ai été profondément touchée par ces deux personnages mis en avant dans ce livre. Orley et Solo apportent du réconfort au côté dramatique de la scène. La petite Noble apporte une touche d’insouciance et de légèreté nous faisant sourire à chaque fois qu’elle apparaît dans les passages. On craque complètement pour ce trio ! L’auteure prend le temps de renforcer les liens pour les mettre en valeur afin de faire ressortir la beauté de l’amour et le rendre vainqueur en mettant de la lumière dans sa noirceur.

Note 5 logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2



–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique ou broché) :

Format numérique - En chute libre - Jay Crownover Format broché - En chute libre - Jay Crownover

Drague interdite – Sally Thorne

Résumé - Drague interdite – Sally Thorne
Drague interdite – Sally Thorne
Editions Harlequin ~ Collection &H ~ Septembre 2019 ~ Env. 324 pages
Format numérique / Format broché


avis-de-jenni-les-tentatrices

-Je remercie les éditions Harlequin pour ce service de presse-

Autant j’avais adoré « Meilleurs ennemis » de Sally Thorne et je trépignais d’impatience de découvrir « Drague interdite » … Autant je ressors déçue de ma lecture.

Malheureusement le charme n’a pas opéré sur moi car je reste sceptique en refermant ce livre du fait de ne pas avoir ressenti le même plaisir… Ce fut totalement différent de ce à quoi je m’attendais !

 

Avoir un jumeau ne signifie pas toujours « relation idyllique » … L’enfance de Darcy a toujours été une épreuve où elle a dû sans cesse redoubler d’efforts face à son frère jumeau Jamie pour ne pas riposter à ses provocations. Jamie lui passe constamment devant et prend un malin plaisir à la faire enrager ! Penser à lui parvient toujours à lui faire changer les idées. Mais il faut savoir que son bourreau est finalement aussi son pilier… même s’ils ne se parlent plus à cause d’un accrochage qui les a fait atteindre le point de non-retour.

Elle est une dure à cuire, bien coriace à approcher. Darcy est mal aimée, sans attaches et se sent abandonnée par son frère. Son monde s’est endormi et elle y est complètement seule. Mais pour pouvoir se relever et avancer dans la vie elle doit répondre à la dernière exigence de sa défunte grand-mère : rénover le cottage qu’elle leur a légué à elle et son frère pour toucher leur héritage…

 

J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire et je ne me suis pas attachée aux personnages. C’était difficile de suivre et de s’y retrouver car il y’a des informations de tous les côtés. L’ensemble est assez décousu pour avancer crescendo. A plusieurs reprises des scènes ne sont même pas terminées que des nouvelles se matérialisent…

Darcy a un tempérament particulier qu’il aurait été nécessaire d’étoffer pour comprendre son mécanisme et ses réflexions. On la découvre totalement indépendante mais aussi totalement irresponsable dans certains de ses actes. Elle est un électron libre qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui ne manque pas de toupet ! Frontale et directe, assez brute de décoffrage, elle est une rebelle dans l’âme qui veut faire croire que rien ne la touche, alors que c’est tout le contraire.

Elle et Jamie ont des échanges médiocres. Ils ne savent pas communiquer, à tel point qu’ils sont toujours dans le sarcasme à se provoquer et à se piquer avec des réflexions et reproches cinglantes et acerbes. Un vrai bras de fer où aucun des deux ne veut baisser sa garde. Tom, ami de ces deux-là, est toujours, et a toujours été entre eux deux à les temporiser, parfait dans son rôle habituel d’arbitre des jumeaux Barrett. Mais Tom reste aussi un interdit, un fruit défendu… célibataire et terriblement attirant !

J’ai du mal à comprendre la rivalité entre les jumeaux. Jamie fait preuve d’amertume et est d’une aigreur méprisante avec elle. Est-il jaloux d’elle ? Lui en veut-il parce qu’enfant il se serait senti délaissé parce qu’elle attirait l’attention sur elle ? Étonnant puisque c’est toujours lui qu’on a mis en avant… Ou alors est-ce une façon pour lui de calmer et maîtriser ses peurs en faisant preuve de méchanceté ?

Certaines attitudes et réactions m’échappent et rendent la compréhension difficile ! Elle est complètement fascinée par Tom au point de l’idolâtrer… Est-elle objective ? Ou son cœur lui fait-il défaut ? Il y’a de nombreuses contradictions dans ses actes et dans son raisonnement, ce qui rend sa réflexion confuse et indécise… Elle s’obstine à penser d’une telle façon et même à alimenter ses pensées dans une négativité sans chercher à avoir des explications pour éviter les mauvaises interprétations. Pour ce qui est de Tom, pourquoi agir comme cela en maintenant une distance avec elle si ses sentiments ont toujours existé ? Ils sont adultes et un rapprochement entre eux n’a rien d’interdit… Tout ça pour dire qu’en avançant dans le récit, on s’aperçoit qu’elle a des cicatrices, et que certaines sont encore clairement visibles. Mais Tom en a aussi, et elles sont cachées et plus sensibles… Dans tous les cas, on peste de les voir se tenir à l’écart ou alors Darcy va même jusqu’à nous agacer lorsqu’elle l’aguiche pour finalement se dégonfler ensuite.

Beaucoup de chaud/froid qui nous fait perdre patience au cours de la lecture. Pour ce qui est de la fin, je trouve à contrario certains des déroulements trop rapides à mon goût, sans que ça puisse coïncider avec les attitudes révélées au départ.

-Déception-

Note 2 logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2



–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique ou broché) :

Format numérique - Drague interdite – Sally Thorne Format broché - Drague interdite – Sally Thorne