Eve of Man – Giovanna & Tom Fletcher

Eve of Man est une petite pépite de Young Adult. Je ne m’attendais clairement pas à accrocher autant à l’univers et c’est une très belle découverte pour ma part. Un peu déçue de ne pas avoir compris qu’il s’agissait d’une trilogie, car l’attente pour le prochain tome va être un supplice !

Nous plongeons dans un monde pas si éloigné du nôtre, si ce n’est qu’il y a une technologie légèrement plus avancée que et un problème majeur : plus aucune femme n’est née depuis près de cinquante ans.

Jusqu’à ce que l’incroyable se produise et qu’Ève vienne au monde. Ève est alors mise « en cage », protégée dans un immense Dôme qui surplombe la ville et où elle grandit dans l’espoir, peut-être, de procréer avec un Potentiel, l’un des hommes choisis par le gouvernement pour espérer avoir une descendance. A part les « Mères », des vieilles femmes âgées de 60 ans et la directrice du programme, Vivian, Ève ne connaît personne, ne rencontre personne et a pour unique amie Holly, un hologramme quasi-humain pour faire croire à la jeune femme qu’elle n’est pas seule.

Mais alors qui est Bram, et comment parvient-il à entrer en contact avec Ève ?

Je préfère vous laisser la surprise. J’ai adoré le parti pris des deux auteurs. Je pensais tomber sur une romance un peu bateau et banale où l’héroïne tomberait folle amoureuse du résistant qui voudrait la sauver des griffes du méchant gouvernement, alors que pas du tout ! La façon d’introduire le protagoniste masculin est très très ingénieuse et je ne l’avais encore jamais lu en science-fiction. Alors je ne vais pas vous mentir : de nombreux plotwists sont assez prévisibles et je n’ai pas lu ce roman pour sa trame.

Il y a ce petit détail qui change tout : les héros.

Je suis tombée amoureuse de Bram, de sa façon de voir Ève, de voir la vie, de voir l’amour. 

97949929_898891683910699_1983711644445835264_n

Je suis tombée amoureuse de ces personnages jeunes, naïfs.

On sent bien qu’il s’agit d’un Young Adult mais j’ai aimé retrouver leurs premiers émois. Je me suis beaucoup attachée à Ève, qui essaye de faire de son mieux alors qu’elle est pieds et poings liés.

La plume des auteurs est vraiment douce, adaptée au roman. Le seul petit défaut que je trouve au texte est peut-être ses moments un peu répétitifs. Nous avons beaucoup d’introspection de la part des protagonistes et certains passages auraient mérité d’être un peu élagués. De plus, les auteurs ne prennent pas forcément le temps de donner des raisons extrêmement scientifiques derrière l’incapacité chronique des femmes à procréer. En tout cas, pas dans ce premier opus.

Néanmoins, c’est une superbe découverte qui me laisse encore de nombreuses questions en tête, car le roman se coupe à un endroit charnière. Je suis très frustrée de ne pas avoir la suite entre les mains haha. Ce roman est bien la preuve que parfois, une jolie plume et des personnages attachants peuvent faire plus qu’une trame originale. 

 

Pour conclure : une très belle découverte young adult science-fiction, efficace, et dont les sentiments romantiques ont tout de suite fonctionné pour moi. Le genre de lecture dont on a besoin en ce moment, je trouve.

belle-decouverte

Note 4,5

Je remercie Page Turners pour ce service presse.

Showstopper, Tome 1 – Hayley Barker

J’avais hâte de lire ce roman. Entre la couverture, le résumé et l’univers autour du cirque, Je me suis lancée dedans dès réception du livre.

Grace aux chapitres très courts, alternant le point de vue des deux personnages principaux, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Cela rythme à merveille le récit et nous permets de ne pas voir les pages défilées.

Les sujets abordés, notamment le racisme, est vraiment décrit de façon réaliste. Nous ne pouvons que penser à l’esclavage des noirs ou bien à ce qui peut, à tout moment, arriver tant l’humanité est parfois cruelle.

La violence et la cruauté sont omniprésentes tout au long du roman. Nous restons sur le fil du rasoir, dans une atmosphère lourde et sombre. Ça nous glace d’horreur à chaque scènes que subissent les Bâtards et nous nous rendons compte que l’auteure n’a pas fini de nous « surprendre » dans cette cruauté qu’ont les Purs pour les Bâtards.

Il est d’ailleurs dommage ne pas avoir plus de détails sur comment et pourquoi tout ceci est arrivé. Cela aurait pu être intéressant et apporter un peu plus de profondeur à l’histoire, plutôt que d’être TROP concentré sur les pensées des protagonistes. Un juste milieu aurait été bienvenue.

Aussi, je n’ai pas été convaincue par Ben et sa prise de conscience qui arrive du jour au lendemain, tout comme ses sentiments envers Hoshiko. C’est bien trop rapide et peu réaliste du coup. Le couple Hoshi/Ben ne m’a pas du tout convaincu ni touché.

Par contre, j’ai aimé l’univers noir du cirque. L’auteure a su très bien décrire les costumes, l’ambiance du cirque, les gourmandises.. Il me semble n’avoir jamais lu de livre sur ce genre d’univers et c’était vraiment sympathique et original !

Je ne sais pas encore si je lirai la suite (parce que oui, c’est un Tome 1 ! Je ne sais pas pourquoi je m’entête à croire que je lis des oneshot à chaque fois..) mais si c’est le cas, j’espère que l’auteure saura me convaincre et mettre plus de profondeur à son histoire.

Les Oubliées – K.R. Alexander

Néanmoins, vous aimerez « les Oubliées » si : vous n’êtes pas un grand lecteur d’horreur, vous aimez les livres courts et qui vont droit au but, que vous avez peur des poupées.

Les Oubliées de K.R. Alexander, Bayard Editions, 16 octobre 2019, 289 pages

Je suis très friande de littérature d’horreur. C’est pour cette raison que je me suis lancée dans ce roman les yeux fermés. Une chose est sûre : les pages s’avalent plus vite que notre ombre ! Nous sentons bien que le public visé est plutôt du jeunesse, avec un vocabulaire plutôt simple, des retournements de situation prévisibles et un livre court.

Est-ce que j’ai apprécié ma lecture ? Plutôt, honnêtement, je suis très bon public sur ce genre-là et j’aime beaucoup tout ce qui est horrifique. Certaines scènes m’ont fait frissonner, surtout celles avec les poupées… mais alors de quoi ça parle au juste ?

Josie et Anne se voient obligées de déménager avec leur mère au fin fond de la campagne pour soigner leur grand-mère, qui commence à perdre ses esprits. Une fois arrivées là-bas, Josie et Anne vont commencer à voir et entendre des choses bizarres, surtout que leur grand-mère les enfonce un peu dans leur délire en leur donnant des directives absurdes, en parlant de son mari qui est décédé il y a bien longtemps… bref, de quoi foutre les chocottes !

Josie fait la connaissance de Vanessa à l’école, la seule personne qui deviendra son amie, et qui habite de l’autre côté de la forêt, dans une maison remplie de poupées, avec une tante que l’on ne voit jamais…

C’est personnel, mais les scènes de cauchemars m’ont laissée un peu de marbre.

Ca ne marche pas vraiment sur moi, car on sait que ce n’est pas réel. J’ai eu beaucoup de mal avec le côté très simple de la trame et des personnages, qui sont à peine développés. Et je pense que c’est ça qui m’a empêché de vraiment apprécier le livre à sa juste valeur : il fait 289 pages, écrit très gros avec de grosses interlignes. Il n’y a pour ainsi dire aucune description, les personnages n’ont pas de personnalité propre, et les « fils » utilisés par l’auteur sont assez éculés

En fait, j’ai dévoré le roman parce que la curiosité me poussait à continuer et parce que la plume est très fluide.

Mais le final m’a laissée un goût de « trop peu », et surtout de « ah, c’est tout ? ».

Je pense que j’ai lu de trop bons livres d’horreur pour passer à ça ensuite.

Néanmoins, vous aimerez « les Oubliées » si : vous n’êtes pas un grand lecteur d’horreur, vous aimez les livres courts et qui vont droit au but, que vous avez peur des poupées.

Merci Bayard pour ce service presse !

Roman disponible en ebook et en broché, suivez les liens :

Toxic Girls – Kit Frick

toxic girls résumé.png
Toxic Girls – Kit Frick
~ Éditions Bayard – Page Turners (Août 2019) ~ Env 368p ~
~ Format Broché ~ Format Numérique ~

Avis de Jess

J’avais été beaucoup intriguée par le résumé du livre. Et je dois dire que le roman porte assez bien son nom « Toxic Girls ».. ! J’ai passé un bon moment de lecture, l’histoire se lit assez rapidement. Les chapitres sont courts ce qui donne un assez bon rythme au récit. 

L’histoire s’alterne entre le présent et le passé, qui nous montre le contraste assez marqué du personnage d’Ellory entre le « Avant » et le « Maintenant ». Les chapitres qui se passent dans le passé sont insouciants, heureux.. Tandis que les autres chapitres sont plus sombres et solitaires.

Nous comprenons qu’il s’est passé quelque chose de grave pour que tout ait changé mais l’auteure garde le suspense jusqu’au bout, sans vraiment nous donner d’indices. Kit Frick maitrise à la perfection son histoire afin de tenir le lecteur en haleine et nous offrir une fin pleines de surprises ! Si j’ai fait pas mal de suppositions, j’étais loin de me douter du dernier rebondissement qui donne tout sens aux événements antérieurs.

Puis, il y a aussi cette amitié entre les quatre filles. Une amitié qui est née et qui tient grâce à (ou à cause de) Ret. Toutes gravitent autour, cherchant son approbation et Ret se délecte de ce sentiment. Il est dommage de ne pas avoir eu quelques chapitre dans sa tête. C’est un personnage intéressant et qui m’a donné envie de découvrir plus profondément son histoire pour comprendre pourquoi et comment elle en arrive là.

« Toxic Girls » est une lecture qui n’est, certes, pas des plus exceptionnelle mais qui fait tout de même son petit effet. C’est prenant et intriguant, l’auteure y aborde des thèmes sur l’adolescence avec justesse et réalisme. J’ai passé un bon moment alors je ne peux que recommander en retour ce roman !

Je remercie Page Turners pour ce Service de Presse.

 

Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon en cliquant sur la couverture du format qui vous convient :

toxic girls brochétoxic girls num

Songs about a girl – Chris Russell

songs about a girl.png
Songs about a girl – Chris Russell
~ Éditions Bayard (Juin 2019) ~ Env. 416 pages ~
~ Format Broché ~

Avis de Jess

~ Je remercie les éditions Bayard pour ce service de presse ~

J‘ai beaucoup aimé ce roman ! Je ne m’attendais pas à un truc de dingue, et pourtant j’ai eu la bonne surprise de découvrir un récit prenant, rythmé et léger. Ce fût un très bon moment de lecture.

Nous découvrons les coulisses d’un boys band, au sommet de leur gloire. À travers les yeux de Charlie, photographe animatrice, nous allons la suivre et découvrir l’envers du décors !

J‘ai eu l’impression de suivre les One Direction durant tout le récit. Je me suis imaginée les membres de ce groupe à la place des protagonistes, ce qui a rendu l’histoire assez authentique à mes yeux. L’auteur sait de quoi il parle et grâce à son expérience, il nous offre une histoire et des émotions bien (d)écrites. Il y aborde également des thèmes tel que l’amitié, les premiers émois, l’impact des réseaux sociaux et les bad buzz.

Outre la romance, un fil rouge se dévoile petit à petit nous faisant nous questionner sur certains points. Ainsi Chris Russell attise notre curiosité et notre envie de tourner les pages. D’ailleurs, j’ai eu la fâcheuse surprise de constater que c’était le premier tome d’une trilogie et non pas un one-shot. Moi qui m’attendais à avoir toutes les réponses dans « Songs about a girl« .. Je suis quelque peu déçue, ahah.

Cela reste tout de même un Young adult que je recommande vivement. C’est un livre qui se lit vraiment rapidement ! Parfait pour emmener dans sa Pile à Lire de vacances.

Petite précision également, Charlie a 16 ans et non pas 14 ans comme indiqué dans le résumé.

Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse :

songs about a girl broché

Caraval, tome 2 : Legendary – Stephanie Garber

legendary
Caraval, tome 2 : Legendary – Stephanie Garber
~ Éditions Bayard ( Janv 2019) ~ Env 527 pages ~

Avis de Jess

~Je remercie Page Turners pour ce Service de Presse ~

Une suite que j’attendais avec une grande impatience ! J’avais adoré le premier tome, j’avais hâte de voir ce que l’auteure nous réserverait dans ce deuxième tome.

Je n’ai fait qu’une bouchée de « Legendary » et je suis assez dégoutée de l’avoir terminé aussi rapidement.. Dès les premières pages, je me suis immergée dans l’univers crée par Stephanie Garber, et j’ai retrouvé tous les personnages du premier tome avec plaisir. Une nouvelle fois, l’auteure a su merveilleusement semé le doute autant dans la tête de ces personnages que du lecteur, nous faisant même douter des révélations ! Nous nous doutons de certaines choses mais pour autant nous ne pouvons nous empêcher de douter de nos propres doutes.

Nous suivons ici la sœur de Scarlet, et je dois avouer que je l’ai beaucoup plus aimé : Donatella a un caractère bien trempé, prête à prendre tous les risques pour découvrir la vérité et sauver ceux qu’elle aime. Elle va connaître nombres rebondissements qui vont donner du rythme et tenir le lecteur en haleine chapitre après chapitre.

Stéphanie Gerber donne également un tout nouveau souffle à Caraval, en imaginant une mythologie et en créant de nouveaux personnage qui apportent, je trouve, un côté beaucoup plus sombre au récit.

La magie est une nouvelle fois au rendez-vous. Nous nous laissons entrainer dans les machinations de Légende et sa troupe. La plume de l’auteure nous happe avec délice dans les mystères et les révélations qui entourent « Legendary ».

Une sage à lire et à découvrir sans modération ! Entrez dans le Jeu sans hésitation mais prenez garde aux marchés que vous pourriez faire pour gagner cette nouvelle partie..

 

Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon en cliquant sur la couverture du format qui vous convient :

legendary brochélegendary num

S.T.A G.S, Acte 1 : Partie de Chasse – M.A Bennett

STAGS resume
S.T.A G.S, Acte 1 : Partie de Chasse – M.A Bennett
~ Éditions Bayard, Collection Page Turners (Nov 2018) ~ Env. 384 pages ~

Avis de Jess

~Je remercie Page Turners pour cet envoie ~

Le résumé ayant attiré mon attention et les indices envoyés par la Maison d’Éditions et la soirée organisée, par cette dernière, autour d’une chasse (que j’ai un peu suivi via les RS) ont grandement titillé ma curiosité. J’avais hâte de découvrir ce qui se caché derrière S.T.A.G.S et après lecture, j’en ressors grandement satisfaite !

J’ai adoré ma lecture. Surtout l’ambiance qui donne, d’après moi, tout son intérêt au récit. En effet, nous sommes sur le fil du rasoir chapitre après chapitre. Nous sentons la tension monter et devenir de plus en plus pesante !

J‘ai vraiment adoré ce côté-là.. Ajouté aux différents mystères qui entourent certains personnages et l’école « STAGS » , nous avons vraiment une lecture prenante à souhait. Certes, certains éléments sont prévisibles. D’autant plus que nous connaissons comment toute cette histoire se termine dès le début mais l’auteure a su garder un certain mystère pour nous laisser sur le fil.

M.A Bennett nous donne envie de savoir comment et pourquoi l’histoire se termine ainsi et nous plongeons dans les souvenirs de Greer auprès des Médiévaux, ce groupe d’élite assez étrange..

L‘immersion auprès de Greer est totale car elle s’adresse de nombreuses fois aux lectures afin qu’ils prennent pleinement place dans l’histoire. Le week-end qu’elle nous fait revivre est plein de tension mais je regrette tout de même qu’il ne soit pas plus… Sombre voir Sanglant. J’aurais aimé plus de noirceur pour rendre le roman encore plus addictif et « Wouah ».

J’attends tout de même la suite avec impatience ! J’ai hâte de voir ce que l’auteure nous réserve comme surprise aux vues des dernières pages.

Vous pouvez retrouver ce roman sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous convient :

STAGS broSTAGS Num