Dirty loft, saison 2 – Angie L. Deryckere

Dirty loft, saison 2 - Angie L. Deryckere

Editions Sharon Kena (22 mars 2016) – Environ 252 pages

 

Avis Jenni

La saison 1 se termine par une tragédie qui nous laissait dans un état de frustration insupportable. Il a fallu attendre gentiment la sortie du second volume pour retrouver au plus vite Travis et Sarah, et savoir surtout comment elle va !

Dès les premières pages on retombe dans Le vif du sujet. Sarah avait pris la fuite à cause de Travis et a eu un terrible accident…

On retrouve les personnages tels qu’ont les avaient laissés sauf que des jours sont passés depuis et que Sarah est aux abonnées absentes. Sa famille a pris le monopole de la situation, en l’occurrence son père, privant Nina, son frère et les autres colocs de tout contact avec sa fille. Il refuse de leur donner la moindre nouvelles sur son état de santé. Il a d’ailleurs imposé des directives très strictes au personnel hospitalier et à même confisquer le portable de sa fille.

Étant très inquiets et ne supportant plus de ne pas savoir dans quel état se trouve leur amie, Calvin, Nina et Travis s’aventurent en voiture pour se rendre à Denver retrouver la belle Sarah… Pour faire partie de ce voyage, Travis a dû faire la promesse à sa sœur de ne plus s’approcher de Sarah et de la laisser tranquille. Saura-t-il cette fois, rester loin d’elle ? Pas si sûr… ! (Plus facile à dire qu’à faire!)

On est happé par le récit avec les points de vue de Nina, Travis et Sarah. On dévore page après page sans pouvoir décrocher un instant.

Le sexy Travis est toujours aussi bad boy avec les nanas. Il enchaine les conquêtes sans lendemain pour se protéger de l’amour. Ses paroles « l’amour est éphémère, il te dévore, il te tue… » prennent tout un sens ! La promesse qu’elle lui a demandé de tenir est une vraie torture pour lui, et ne peut se résoudre à s’éloigner de Sarah. Entre eux l’attirance est électrique et bien trop forte pour résister. Le côté naïf de Sarah nous agace et nous donne envie de la secouer un peu. Elle s’avère indécise mais reste quand même audacieuse. Elle est une héroïne adorable.

Nina est une amie tendre, protectrice et pétillante. Elle est contre tout rapprochement entre son frère et sa meilleure amie, car elle a peur de perdre Sarah. (Elle a déjà perdue Jenny auparavant et ne supporterait pas de perdre Sarah à cause de Travis, qu’elle tient pour responsable). D’ailleurs, dans ce second volume, le secret sur ce qui est arrivé à Jenny est révélé…

Entre le frère et la sœur, les échanges sont toujours impossibles et explosifs. Ils se vouent une guerre perpétuelle de haine et de rancœur. Calvin est un coloc très gentil et agréable. On en sait peu sur lui, j’espère le découvrir un peu plus par la suite.

Une fois de plus la fin nous laisse dans un état de frustration terrible avec un rebondissement de dingue ! Il n’y a plus qu’à attendre le 31 octobre 2016 pour retrouver toute la petite tribu ! *soupir*

Note 4

Dirty Loft, Saison 1 – Angie L. Deryckère

DIRTY LOFT, saison 1 - Angie L.Deryckere RESUME

* Editions Sharon Kena – 256 pages *

Avis Jenni

Je me suis lancée dans cette lecture car les commentaires sont très positifs et m’ont convaincue. Le résumé m’a plu et il présage un délicieux moment. 

Eh bien c’est dans le mille ! Dirty loft est un récit à doubles points de vue. L’histoire est fraîche et prenante…  

Afin de ne pas devenir la parfaite épouse comme sa maman, Sarah décide de prendre son indépendance et de gérer sa vie comme elle l’entend… Son rêve étant de devenir actrice elle a un moyen de le concrétiser lorsqu’elle reçoit une lettre d’admission pour l’université cinématographique de Los Angeles. Même si ses parents sont contre et sont furax contre elle, Sarah prend sur elle et prend la décision de tout plaquer pour Los Angeles…

En arrivant sur les lieux, elle rencontre Nina Spencer, celle avec qui elle partagera sa chambre d’étudiante pour les trois prochaines années à venir. Elles s’entendent bien et deviennent rapidement inséparables. Leur chambre étant trop petite pour elles deux, elles mettent la main sur un superbe loft qui est dispo mais qui impose de vivre en colocation.

Charmées et totalement emballées par l’endroit et les privilèges que ce loft offre, en échange d’un loyer minime, elles s’engagent à participer au film que Calvin souhaite réaliser. Cela serait un bon entraînement compte tenu de leur devenir. Autre chose… la colocation impose certaines règles de vie dont une particulièrement : « pas de coucheries entre Colocs » !

Ainsi, la colocation se compose de six personnalités et caractères différents: Calvin, Jared, Travis, Camille, Nina et Sarah.

Tout semble parfait… sauf que :

– Travis est le frère de Nina et entre eux les rapports sont explosifs et laborieux. En mauvais terme depuis plusieurs mois, ils se vouent une haine terrible. Le loft est alors imprégné d’une tension pesante.

– Nina en pince pour Calvin. Il faut dire qu’il est séduisant et qu’il est difficile de ne pas céder à la tentation…

– Et enfin il y a le beau et mystérieux Travis à la réputation de chaud lapin, excessif et impulsif. Il fait tomber les filles comme des mouches et à souvent recours à son crochet du droit ! Sarah rejoindra t-elle son tableau de chasse ?

–> En gros, ce qui pose problème dans ce loft, c’est les règles de vie mais surtout cette foutue règle de coucherie pour éviter tout malaise ! Mais, les règles ne sont-elles pas faites pour être transgressées justement ?

Grrrr ! Non mais quelle fin ! C’est inadmissible de nous laisser ainsi avec un tel bouleversement !!! Angie L. Deryckere joue avec ses lecteurs et se révèle pour le coup être terrible et sadique ! Sa plume est ici dynamique, mystérieuse, prenante et un brin coquine.

J’ai dévoré cette histoire ! J’ai accroché au couple Travis / Sarah. Mais il n’y a pas qu’eux. En fait les personnages qu’ils soient principaux ou secondaires sont tous intéressants et m’ont convaincue.

Travis est un héros séduisant, qui ne laisse pas les lectrices indifférentes. Il est loin d’avoir un coeur de guimauve et fuit l’amour et les sentiments. Lui se satisfait entièrement et exclusivement de sexe sans attaches. Mais sa rencontre avec Sarah pourrait changer sa vision des choses…

Sarah est tantôt intrépide, tantôt indécise. Elle est envoûtée par le magnétisme de Travis. Même si je la trouve juvénile, on s’attache à cette héroïne et on frissonne avec et pour elle.

J’ai beaucoup aimé l’intrigue. Il semble y avoir un lourd secret qui pèse entre le frère et la sœur, mais aussi avec le demi-frère Sean, qui nous fait nous interroger et qui est « louche » (Qu’est ce qu’il veut celui là ?) Bref, un mystère qui n’est malheureusement pas dévoilé, mais on s’en approche… Il va falloir attendre le tome 2 pour tout savoir !

Une chose est sûre, je serais présente pour cette suite, et il me tarde d’être le 22 mars prochain, pour retrouver ces colocs, élucider tout le mystère et plus que jamais, percer ces personnages !

a lire

Note 4

 

 

Seconde Chance, Angie L. Deryckere

Seconde Chance, Angie L. Deryckere

Avis Helle

*Je remercie les Editions Sharon Kena pour ce Service Presse* 

Une couverture magnifique et un résumé qui fait pâlir d’envie, je ne pouvais passer à côté de Seconde Chance et pourtant même si j’ai bien aimé mon Dieu que ce fut Guimauve.

L’histoire de Chance et de Shana avait pourtant si bien commencé mais le trop pleins de sentiments et le fait que cela soit si prévisible, avec une héroïne un tantinet chiante sur ce qu’elle veut vraiment m’a très vite fait redescendre.

Cependant Seconde Chance m’a donné envie de connaître l’histoire de Logane, l’héroïne jouait par Shana sur la série du même nom.

Une histoire très mignonne bien écrite, l’auteure à une écriture fluide et captivante, mais moins niannian ça aurait été parfait, les amoureux du genre aimeront surement :).

Note 3

Logo Tentatrice sp 1

Logane, Tome 6 : Renaissance – Angie L. Deryckere

logane,-tome-6---renaissance-572949-250-400

Chez Éditions Sharon Kena, 148 pages

R2SUM2

Je n’oublierai jamais, c’est une chose impossible. Les images de son visage déformé par la haine sont toujours bien ancrées dans mon esprit… Les douleurs reviennent constamment mais je sais que Michael est là. Néanmoins, je n’ai nul besoin qu’il souffre avec moi. Je peux le faire seule. Pourquoi tout ce bonheur qu’il m’offre ne cesse-t-il de m’échapper ? Je ne me mérite peut-être pas d’être heureuse. Tel est sans doute mon destin…

Avis Kiera

Je remercie les Éditions Sharon Kena pour ce nouveau service presse.

A la base je ne souhaitais pas continuer cette série, j’avais été déçu des trois premiers tomes, mais quand Les Éditions Sharon Kena m’ont proposé de lire le dernier tome de cette série, ma petite voie à la Jiminy cricket m’a susurré à l’oreille « allez ma grande, je sais que tu es curieuse de la suite, cède, écoute la voie de la raison » et bien entendu j’ai écouté Jiminy cricket.

 Euh mon pote la prochaine fois que tu veux me susurrer des petits mots à l’oreille arrange toi pour que ça soit coquin et sensuel, car ce genre de suggestion tu peux te les garder!!

Ce tome est donc le dernier de cette série, il reprend après que Logane se soit enfuie de la réception où Michael lui a fait sa demande en mariage, tout semblait pourtant bien aller, tout s’arrangeait, mais Logane qui a surprit une conversation entre Michael et Mel se sent trahi par ceux qu’elle aime.

Comment ont-ils pu lui cacher qu’ils étaient au courant pour Curtis Brame, tous sauf elle, la principale intéressée.

Arrivera t-elle à leur pardonner ? Pourra t-elle se reconstruire et s’offrir enfin le bonheur de vivre heureuse auprès de l’homme qu’elle aime ?

Auras t-on droit à un bel happy end ?

Malgré une trame intéressante, l’auteur n’a pas réussi à m’emporter, trop de larme à mon goût, j’ai eu l’impression de me retrouver par moment dans un épisode d’Amour gloire et beauté, trop de niaiserie, un Michael sans charme, lisse, une héroïne qui s’apitoie un peu trop sur son sort, en faite tout est « trop », la vitesse de l’histoire d’amour, je veux bien croire que le coup de foudre existe, qu’il suffit parfois d’un seul regard pour tomber éperdument amoureux, quoi que j’en doute, enfin ça reste mon opinion, puis la grossesse qui arrive très très rapidement.

Pourtant, la base de l’histoire aurai put donner quelque chose de bien, avec un peu de moins sentimentalisme à l’eau de rose, une héroïne avec un peu plus de niaque, une émotion différente car je pense que ce coté là n’a pas été assez creusé.
Et bien-sur, une fin non surprenante, du gnian gnian à toutes les sauces, tout est beau, « il vivront heureux et eurent beaucoup d’enfant », je ne suis pas une fan de Cendrillon alors mon coté rebelle, et féministe est aux aboies, et crie « mais secoue toi ma fille!! »
En résumé une série qui pourrait plaire à certaines d’entre vous, les fleurs bleues en puissance, les romantiques.

2,5