Little Odessa – Ange Edmon

Et voilà, Ange a encore frappé. C’est le quatrième livre que je lis d’elle je crois et, boum ! Rassurez-vous rien n’est tombé sur ma tête si ce n’est un coup de ❤️.

J’ai dévoré ce livre en moins de 24h ! Bah oui, j’étais accro. Le résumé m’avait tellement plu que je n’ai pas résisté à ouvrir les pages.

J’ai été happée par l’histoire, par Vadim et Eli (Lorelei), leur amour, leur destruction, leur tristesse, leur passion, leur besoin intarissable. Mon dieu, qui ne rêve pas de vivre quelque chose comme ça ? Pas moi !

Je voudrais un Vadim dans ma vie.

Il m’a conquis, tellement vite. Et pareil pour Eli. Je les ai adorés tous les deux, avec leurs qualités et leurs défauts. Je ne crois pas avoir jamais trouvé quelque chose à redire (ah si, Eli est vraiment idiote à un moment et m’a fait lever les yeux au ciel, mais une seule fois, c’est tout).

J’ai également adoré les protagonistes secondaires et Ange, clairement je pense qu’un spin off sera régulièrement demandé. D’ailleurs il m’apparaît être assez légitime, d’autant plus avec une fin comme celle-ci.
Édit : un spin-off est déjà en cours d’écriture.

Très rapidement je me suis questionnée, je me suis régalée, éclatée, prise au jeu, j’étais parfois en mode WTF avec les révélations. Et aussi, je m’éclatais à entendre les phrases avec l’accent russe dans ma tête, c’était génial.

Et je suis tombée amoureuse de Vadim. я тебя хочу вадим (prononcez ia tiébia khotchou Vadim) (ouais j’ai fait un an de russe alors j’ai peut-être mes chances 😏). Et Vadim, t’as mis mon cerveau et mon coeur dans le dessus d’en dessous, pffff.

La plume d’Ange est toujours aussi addictive, douce, parlante, criante d’émotions, on ne la présente plus. Merci aux éditions Black Ink pour cette magnifique histoire.

Lien Broché : https://amzn.to/3AGaqu1

Lien Kindle : https://amzn.to/3aBsNpw

Note : 5 sur 5.

GARY – Ange Edmon

Image résumé 2
Black Ink Editions (Août 2019) – Format Numérique

Nous remercions les Editions Black Ink pour ce Service de Presse.

Ce livre démarre sur un magnifique poème, une très belle déclaration d’amour, dont j’aurais rêvé en être la destinataire tellement, c’est doux, touchant. On est mis dans l’ambiance ! Merci pour ta prose si émouvante Ange Edmon.

Ireland Mc Allister, meilleure amie de Laiana, revient à New York, après une année passées en Europe. Elle revient pour assurer un contrat : la décoration de l’extension de « Words for ills ». Elle devra certainement être confrontée au meilleur ami de Nils, Gary Harper, architecte de renom et chef du projet, mais surtout celui qui lui fait si peur, par tout ce qu’il peut lui faire ressentir. Elle ne veut pas succomber. Quand deux mondes s´affrontent… ce n’est jamais sans heurts !

Alors je renouvelle mon attachement à la plume de cette auteure qui sait vous émouvoir comme personne. Elle m’a tiré les larmes pour ces deux belles âmes si cabossées, si effrayées par l’amour, qu’elles préfèrent se faire du mal pour ne pas le ressentir, souffrir. Or, on ne choisit pas en matière de sentiments…

La relation est si intense faites de déclarations acérées, si sincères et parfois si blessantes … mais une telle alchimie ne peut s’ignorer, car même leurs silences, leurs regards parlent pour eux.

Ange Edmon manie les mots comme peu d’auteures, chacun d’eux est réfléchi, percutant de vérité qu’ils touchent le lecteur en plein coeur. J’avais adoré et succombé au phénomène Nils et Laina, mais là, ce fut encore plus fort : oui, c’est possible, (non pas je doute du talent de l’auteure, bien au contraire) et elle a réussi ! Mon dieu ce Gary… si obstiné, sensuel, observateur et fin analyste, il marche sur la corde raide tout au long au de l’histoire, trébuche mais n’en est que plus touchant dans ses moments de faiblesse, de souffrances.

D’ailleurs, sa déclaration téléphonique, si maladroite, est poignante, m’ayant émue aux larmes, tant par ses phrases si dures, acerbes, mais surtout par tout le chagrin et la colère qui en ressort. Ce « dark angel » a même fait vibrer mon coeur avec des déclarations bouleversantes, peu communes, atypiques, complètement à l’image de ce duo. Ils sont d’ailleurs plus dans l’action que dans les mots lorsqu’il s’agit de montrer leurs sentiments, leur passion inavouée.

Lorsque Ireland s’évertue à fuir tout sentiment qui pourrait faire battre son coeur de manière infime, qui lui ferait lâcher un petit morceau de ses barrières qu’elle a érigées, depuis dix ans, et que Gary ne cesse de tenter d’entrer dans son monde, c’est explosif, percutant.

Ireland est une femme forte, pouvant déplacer des montagnes pour ceux qu’elles aiment mais lorsqu’elle ne veut rien ressentir, c’est plus compliqué. Cette femme en apparence dure, qu’on pourrait détester, pour ses fuites, la peine qu’elle s’inflige à elle-même et aux autres, surprend par ses élans de bonté, de sollicitude, d’empathie.

Heureusement, que la psychiante veille… mais elle n’est pas seule, son juge Dredd et tout leur entourage que j’avais tant aimé découvrir dans le « Silence des mots », sont plus que présents. La phrase de Gary : « Parce que parfois on a la chance de choisir sa famille. » est tellement vrai et leur correspond tellement... Il est d’ailleurs préférable de lire les deux tomes du « Silence des mots » pour apprécier davantage Gary.

C’est un véritable coup de coeur pour ce livre et aussi pour cette magicienne des mots qu’est Ange Edmon, pour nous toucher au plus profond de nous, par le passé, les valeurs que défendent tous ses personnages, auxquelles j’adhère à 100%. De l’altruisme à l’état pur pour les autres, qu’ils soient des enfants ou faisant partie des personnes qu’ils estiment, en s’oubliant et se protégeant soi-même.

Il existe peu de lecture, où l’on vit le grand huit des émotions, complètement happée dans l’histoire, où plus rien n’existe, qu’il faut les choyer et reconnaître le talent de celles (ou ceux) qui créent ce bonheur livresque. Donc, je remercie l’auteure, pour ce sublime moment de lecture, qu’il y ait encore beaucoup d’autres… N’hésitez pas :

Venez vibrer au son des mots d’Ange Edmon !!!!

 

Avis de Valou

Well, Well, Well. Le voici, le voilà le spin-off du « Silence des Mots ». A la sortie de cet opus j’avais écrit un avis bonus Coup de Coup pour ce dyptique, qui n’était pas prévu au programme. Cette fois-ci nous avons choisi de faire un avis commun avec ma comparse Julie.

Ange Edmon et ses mots dévastateurs pour votre p’tit cœur tout mou : et bien voilà une belle entrée en matière me direz-vous ! Pourtant il s’agit bien de cela, cette auteure n’a pas son pareil pour décrire les sentiments les plus profonds ressentis par ses personnages. Je ne reviens pas volontairement sur le résumé, je préfère plutôt me pencher sur le récit en lui-même.

Ange Edmon nous offre ici un opus dans la même veine que sa saga précédente. Clashs et passion intense jalonnent cette histoire atypique. Elle sait rendre le lecteur complètement marteau, tant la trame est addictive ! A chaque chapitre on veut en connaître davantage, comme si nos doigts étaient collés à notre liseuse (ou à notre livre). Impossible de les retirer car vous savez au plus profond de vous même, que plus vous avancez dans l’histoire, plus la fin approche et donc que vous allez devoir laisser ce roman filer, ce qui va vous laisser dans un profond désarroi livresque, avec une question au bout des lèvres : « mais je vais lire quoi maintenant, après ça? »…

Le personnage d’Ireland m’a touchée, mention spéciale pour elle bien sûr! Ses mécanismes de défense, sa peur de souffrir de nouveau, sa peur de s’attacher et d’aimer, la rende si forte et si fragile à la fois. J’adore ce genre de personnages, tout en contradiction. Son caractère tempétueux apporte du piquant à sa personnalité. La fuite, voilà la seule option que la jeune femme à trouver pour se protéger. Le moins qu’on puisse dire, c’est que Gary va avoir fort à faire. Il va se battre pour elle ? Oh oui et pas qu’un peu ! Ah Gary!! Tendance Bad Boy, tatoué et écorché vif : on craque c’est évident ! Le frère de cœur de Nils n’a jamais oublié le baiser échangé avec Ireland, un an auparavant. Lui qui ne s’attache à personne, à souffert bien plus qu’il ne l’imaginait après cet événement. Alors qu’elle revient dans sa vie comme un boomerang, il va tout faire pour essayer de la garder près de lui, même s’il reste aussi sur ses gardes, marqué par un passé extrêmement douloureux.

Ensemble, Ireland et Gary sont incroyables. Séparés ils souffrent. Ensemble, ils se guérissent l’un l’autre et effacent leurs peurs respectives. Séparés, leurs démons refont surface, jusqu’à ce qu’ils les engloutissent complètement dans les méandres et les tourments de leur tristesse infinie. Ils se sont créés le besoin de l’autre pour survivre et s’en est profondément touchant. La passion de leurs ébats, comme s’ils étaient les derniers qu’ils avaient à ressentir, illustre parfaitement cet état de fait. Gary va faire preuve d’une sacrée volonté pour s’accrocher à la fougueuse et impétueuse Ireland. Waouh quelle force !

On retrouve aussi tout au long de cet opus, la notion de famille de cœur qui transparaissait aussi dans la saga précédente. Toutes ces âmes meurtries ce sont réunies et forment un cercle si fort qu’il en est indestructible. Ce qu’ils n’ont pas pu avoir dans les débuts de leur vie, ils vont se battre pour ce cercle puisse combler, pour chacun, les manques et les absences de leur vie passée. Il est très plaisant de retrouver Nils et Laïana qui essayent de veiller sur leurs amis, d’un amour farouche et protecteur.

Evidemment j’ai aimé cette histoire, il est presque inutile de le préciser. Evidemment, je vous recommande cette lecture, même si dorénavant les sorties livresques de Black Ink mènent leur propre vie, sans avoir besoin de notre avis. Ange Edmon signe ici un roman percutant qui vous fera vibrer et qui nous donnera envie de lire ses prochaines pépites !

Je vous laisse avec les mots de Gary :

« Je sais qu’elle a vécu l’enfer, elle sait ce que j’ai subi aussi. On ne peut être que le paradis de l’autre, non ? ».

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture :

Le silence des mots T.2 : Trahisons & Révélations – Ange Edmon

Le silence des mots T.2 : Trahisons & Révélations – Ange Edmon – Black Ink Editions – Versions Numérique – Sortie le 27/08/2018

Je remercie les Editions Black Ink  pour ce Service de Presse.

Nous étions restés sur la fin du tome 1 avec une impression de gâchis ( Surtout pas de l’histoire superbement écrite par Ange Edmon ) mais de la relation de Laïana et du Juge Fanderson ! D’ailleurs, on le déteste d’avoir tout fichu en l’air, de ne pas s’expliquer …

Les événements s’enchainent pour notre psychiatre, au point de se demander quand ça va s’arrêter ! Va-t-elle tenir le choc encore longtemps ? Heureusement que ses petits patients lui rendent le sourire, et chaque petit progrès est une victoire ressentie par la thérapeute et, le lecteur qui s’attache et s’émeut pour le passé des pensionnaires de « Word for ills ». La garde rapprochée de Laianna, ses mousquetaires, ses parents adoptifs veillent au grain. C’est une petite armée qui l’entoure, la protège et la soutient. On rêve de tel rapport d’amitié et d’amour.

Le festival de la joute verbale et des surnoms n’a pas diminué dans ce second opus, mais se poursuit et se transforme, parfois tendus, d’autre fois provocateurs ou drôles, j’ai continué à me régaler de les lire.

Notre « Viking Juge » va-t-il faire quelque chose pour arranger les rapports sa psychiante ? Arrivera-t-il à accepter ses sentiments, les verbaliser, les assumer pleinement ? Est-il prêt à faire tomber les murailles qui l’entourent ? Mais Laïana est-elle prête à accorder une seconde chance ?

 

Cette prise de conscience est difficile pour Nils, plus le mal qui rode, or, on ne sait pas d’où il vient et ses intentions, tout ceci freine, complique toutes les avancées.

On peut reconnaître une qualité indéniable d’écriture pour cette auteur qui fait ressentir chaque émotion, bouleversement à travers ses mots.

On ressort chambouler de cette lecture avec le vécu de ces petits patients mais pas seulement, elle nous redonne de l’espoir, une autre façon de voir à travers les yeux de deux êtres abîmés qui ont su mettre leurs blessures, expériences au service des autres !

Cette alchimie entre ces deux caractères forts est explosive, sensuelle… Pffff, quand il s’y met Monsieur Le Juge, il envoie du lourd (comme on dit chez moi !) : en acte, en paroles, difficile de résister, de le détester constamment !

J’ai adoré ce second tome, voulant tout connaître du duo Laianna-Nils, du suspense, qui les entoure, j’ai donc lâché mon livre qu’une fois ma dernière ligne lue. Néanmoins, j’ai été un peu moins prise qu’au premier, si ce qui lie Wang et Fanderson est unique et précieux, les trop nombreux rebondissements ne laissant pas une minute aux héros m’ont un peu gênés. La tension est réelle et constante, qu’on se demande comment c’est possible de gérer autant de choses, de stress en si peu de temps !

Une patte bien établie, du dynamisme, une aisance des mots, notamment des adjectifs c’est ce qui caractérise Ange Edmon. Tous les personnages, qu’ils soient nos deux héros, ou secondaires, avec toujours mon coup de cœur pour Jason auquel j’ajoute Maya et Bob, vont vous remuer à tel point que vous serez bouleversés par leur histoire, et y adhérerez !

Un dernier petit mot pour les textes de fin (que je vous laisse aller découvrir, car ils en valent la peine !), ils pourraient être mis en musique tellement ils sont émouvants, et justes !

Alors même si ce n’est pas un coup de cœur absolu sur ce tome, il est GENERAL à ce petit bijou d’histoire, qui a été magnifiquement déniché par l’équipe de Black Ink Editons, et superbement mis en mots par Ange Edmon  ! Le style et les personnages sont additifs et l’écriture excellente ! Je suivrai donc de près les prochains écrits de cette auteur dont j’ai adoré sa prose !

Avis de Valouob_9609f7_2419882-stock-photo-bonus-rubber-stampCe n’était absolument pas prévu au programme, que je m’exprime ici. Nous avons beaucoup échangé avec Julie sur cette lecture, et je lui ai demandé si elle accepterait que je puisse écrire quelques bafouilles sur Le Silence des Mots. Je ne vais pas répéter les mots très justes que Julie a choisi pour aborder le tome 1 et 2. Non, ici je vous livrerai mon impression globale de ce diptyque, comme un avis  » Bonus ».

J’ai eu un formidable coup de cœur en lisant ces 2 livres! Waouh! Quelle plume avons-nous là de nouveau. Et cette histoire!! J’ai enchaîné les 2 tomes et j’avoue avoir éprouvé un pincement au coeur, en refermant ( ou en cliquant plutôt lol!) la dernière page du roman. J’ai eu comme un sentiment de vide après ça, vous savez ce genre d’impression où vous vous dites, le temps d’un instant: mince je vais lire quoi après ça, tellement c’était bon! Le Silence des Mots me rappelle ces lectures qui m’ont tant  marquées, comme la trilogie Driven de K. Bromberg par exemple. Celles qui vous remuent les tripes, vous questionnent et vous tiennent en haleine jusqu’au bout. Celles qui vous coupent de tout, comme si lire cette histoire est la seule chose qui importe finalement. Bref, vous m’aurez comprise je pense.

Ange Edmon ne ménage pas ses personnages, c’est le moins qu’on puisse dire. Beaucoup de rebondissements ponctuent la relation complexes en Laï et Nils. L’univers de l’aide sociale à l’enfance est bien abordée, très bien documentée. On a envie de protéger chacun de ces gosses, si petits, mais déjà tant malmenés, voire brisés par la vie. On sent que l’auteure a fourni un gros travail de recherche pour écrire sur ce sujet si délicat. 

La relation passionnelle des personnes principaux, si difficile soit-elle, vous transporte littéralement. Même s’ils souffrent de bien des manières, à un moment donné vous vous dites: waouh, qu’est ce que ça ferait de vivre un amour comme celui là, aussi puissant? 

Et ce juge!! Mais ce n’est pas permis de créer des personnages comme ça, à la frontière entre le côté froid de Daniel Craig et le côté hot et sexy de Chris Hemsworth ( du moins c’est comme cela que je le vois! ) On arrête de baver les filles, mais je vous assure: ce juge il envoie VRAIMENT du lourd comme le dit Julie!!

Je suis admirative de la relation qu’entretient Laï avec ses amis. « A la vie, à la mort » pourrait être leur devise. Laï, Ireland, Fanette et Isaac forment une véritable famille, celle du cœur. Ils sont dévoués les uns aux autres, ce genre d’amitié exceptionnelle est précieuse. Elle est certainement dûe aux passés plus que douloureux des personnages, mais là encore Ange Edmon nous fait rêver!

Il n’y a pas de coup de cœur sans mention spéciale: cette fois-ci elle est double. Le personnage de Bob m’a particulièrement touchée, il est si mature et tellement touchant! La relation qui se noue petit à petit entre Laï et Bob est étonnante. La deuxième mention spéciale sera pour Ireland. J’ai adoré ce personnage si fort et fragile à la fois. Elle lutte sans cesse contre ses propres démons, mais ne manque pas d’être présente pour son amie. Je me demande si Ange Edmon à envisager d’écrire son histoire…

Bref, je vais m’arrêter ici, vous l’aurez compris l’addition de ces ingrédients m’ont définitivement conquise. Je vous recommande ces livres à 1000%. La plume de Ange Edmon est à suivre de près bien sûr.

Encore une pépite de Black Ink! 

Coup de Coeur

Note 5

 

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture :

Le silence des mots T.1 : Circonstance & Désaccords – Ange Edmon

Le silence des mots T.1 : Circonstance & Désaccords – Ange Edmon – Black Ink Editions – Version Numérique – sortie le 27/07/2018

 

Je remercie les Editions Black Ink pour ce Service de Presse.

Pfff mais quelle fin !!!!! Je n’ai qu’un mot : Pourquoiiiiiiiiiii ???

Alors les mots d’Ange Edmon sont addictifs tout comme ses personnages… J’ai commencé ce livre et eu du mal à m’arrêter quand je le devais (il faut bien dormir des fois 😉) ! D’ailleurs vous avez vu mon cri du cœur ci-dessus, qui montre à quel point je n’étais pas prête à ce que ce tome se termine… surtout sur de telles décisions !

La jolie Laïanna Wang est embauchée au sein du centre pour mineurs « Words For ills » en tant que pédopsychiatre, à seulement 28 ans. Enfant précoce, elle étudie depuis ses quinze à NewYork, et obtient les diplômes requis pour devenir pédopsychiatre mais également criminologue. C’est une jeune thérapeute aux méthodes novatrices, mettant l’enfant au centre de ses préoccupations. Elle étonne, s’implique, séduit les petits pensionnaires tout comme le personnel mais beaucoup moins l’équipe thérapeutique. En se mettant à la portée de ses patients, elle obtient des résultats où nul autre pouvait réussir.

Dès sa première visite du centre, elle fait la rencontre du juge Nils Fanderson, qui garde un œil sur les enfants qu’il a placés. Les premiers échanges sont plus que tendus, c’est piquant, têtu, à l’image de ces êtres passionnés par leur métier. La tension sexuelle est omniprésente entre eux, mais entre un adepte des PCR ( plan cul régulier) et une effarouchée de la vie amoureuse, ce n’est pas gagné ! Ils devront se côtoyer sans cesse pour le travail, et le juge ne lâche pas son jeu de séduction, et Melle Wang résiste, tient tête !

Ce livre est très axé sur la tension perpétuelle entre ces deux personnages blessés par la vie, qui ont érigé des murailles, des défenses afin de se protéger. Les joutes verbales entre ces deux-là sont du petit lait à lire… On assiste à un véritable ping-pong de phrases assassines pour faire capituler « l’ennemi ». Ils s’agacent, se provoquent, pour le travail, mais pas seulement, parfois le plaisir et le désir attisent la tension déjà présente. Leurs échanges sont de véritables montagnes russes… Le lecteur ne peut que s’en délecter, limite prendre du popcorn et compter les points à chaque confrontation.

À cette ambiance, on ajoute le quatuor d’amis de Laïanna, ou ceux de Nils, et les jeunes protégés du centre, avec un coup cœur pour Jason… C’est un tourbillon de personnes qui gravitent autour d’eux qui dynamisent à chaque instant l’histoire, afin qu’on ne s’ennuie pas.

L’auteur a un réel don pour faire monter en pression ces deux personnalités complexes, ainsi que développer au fur et à mesure plusieurs intrigues.

Je me suis complètement laisser prendre dans cette histoire riche en rebondissements, en sujets profonds et sérieux. J’ai été touchée et attendrie par ces jeunes enfants que la vie n’a pas épargnée, qui se retrouvent choyés, avec une seconde chance grâce à ce centre. Puis carrément, en adéquation avec les méthodes de penser, de faire de cette pédopsychiatre, passionnante et investie par ses patients.

Ange Edmon réussit à émouvoir le lecteur, justement, avec le passé de tous ces personnages, enfants, adultes. On ne peut qu’être sensible à leur cause et leur combat.

C’est donc un sacré premier tome que nous livre cette auteur, avec une plume percutante de vérité, riche de dialogues acerbes, et toujours une finesse dans le choix des mots et des émotions.

J’espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à lire et découvrir cette fée des joutes verbales ou reine des surnoms (que je vous laisse les découvrir !) qu’est Ange Edmon.

Une fois n’est pas coutume lol, j’attends la suite avec une grande impatience pour le 27/08/2018, pour ce véritable  :

 

 

Vous pouvez commander ce livre en cliquant sur la couverture  à partir du 27 Juillet 2018 :