Amitié, Tome 1 : L’Histoire d’Alexandra – Kerrigan Byrne

Dès que j’ai vu que Kerrigan Byrne sortait une nouvelle série, je n’ai pas hésité longtemps avant de me plonger dedans. J’adore cette auteure et particulièrement sa série « Sans foi ni loi » qui, je trouve, renouvelle le genre avec ses personnages atypiques. 

J’ai beaucoup aimé ce premier tome, engagé et un brin féministe avec une héroïne forte et indépendante qui lutte contre les diktat de l’époque. L’auteure n’y va pas par quatre chemin et ouvre son histoire avec un début violant et heurtant.. Les choix et les prises de décisions vont renforcer les liens de nos trois protagonistes féminines de la série. 

J’ai d’ailleurs adoré la dynamique entre Alexandra, l’héroïne, et ses deux autres amies. Un lien d’amitié qui se renforce à travers les années, malgré la distance, et les épreuves. 

Pour ne pas changer, l’auteure nous offre une fois de plus des personnages forts et charismatiques, atypiques. Pour autant, ce n’est pas tellement la romance qui m’a accroché mais plutôt l’univers et l’intrigue mis en place par l’auteure et qui, à mon plus grand regret, passés parfois trop souvent en second plan.

Cela fût tout de même une lecture plaisante et rythmée. J’aime toujours autant la plume de Kerrigan Byrne qui apporte un truc en plus dans la romance historique. Elle décrit toujours avec justesse les émotions et sait garder une certaine réalité à ses histoires qui nous embarque facilement dans son univers.

Par contre, je regrette que la fin en dise beaucoup trop sur le tome 2.. Cela ne me donne plus vraiment envie de découvrir la suite puisque je sais déjà comment la suite va se terminer.. Alors que je suis terriblement curieuse de découvrir les deux autres amies d’Alexandra !

~ Je remercie les éditions J’ai lu pour ce service de presse ~

Machine de guerre – Paolo Bacigalupi

Machine de Guerre, Paolo Bacigalupi, J’ai Lu Poche, 409 pages, octobre 2019

Quand j’ai pris ce roman, je faisais une overdose de SF. Je n’ai pas attaqué la lecture très optimiste, en pensant que je ne ferais que survoler l’histoire, parce que je n’étais pas dans l’humeur… et punaise, comme je me trompais ! Machine de Guerre est un roman coup de poing, de ceux qu’on lit rarement, et qui ouvrent toutes les écoutilles en nous quand on tombe dessus. J’ai été subjuguée par la plume, la trame, et surtout, la force tranquille de cette fiction : ses personnages. Voilà des semaines que je n’avais pas réussi à plonger dans un roman de science-fiction sans m’ennuyer, et je suis tombée sur un réel page turner. Je l’ai littéralement dévoré, sans concession, dans les transports, à table, pendant les publicités à la télévision… Machine de Guerre est une révélation, et même s’il n’est pas révolutionnaire dans sa construction ou sa thématique, il m’a vraiment transportée.

Il est aussi très difficile à résumer !

Nous suivons donc les aventures de Tool, un homme mi-loup qui a été créé par le général Caroa pour suivre ses ordres. Un genre d’arme invincible, un mélange entre l’homme et des gênes de nombreux animaux différents. Il a été entraîné pour tuer, et pour suivre les ordres. Obéir. Voilà ce qu’il a fait toute sa vie.

Jusqu’à ce que quelque chose cède en lui.

Jusqu’à ce que ses « dieux » l’abandonnent, et qu’il comprenne le réel sens du mot liberté. Tool, l’homme loup trouve alors une nouvelle meute, non pas faite d’obligations mais faite d’amour, de volonté, de réels sentiments avec Mahlia, une jeune femme au caractère bien trempé, Ocho, un homme soldat au courage sans faille, et d’autres enfants soldats qui ont été arrachés à leur vie de pauvreté. Tool comprend alors qu’il n’est fait que pour une chose : se défaire de cette relation de violence qu’il entretient avec Caroa, ce « dieu » qu’il ne veut plus servir.

Le roman commence sur le Général qui réalise que son arme est en train de se retourner contre lui et qui tente de l’abattre, sans succès. Mais il emporte avec lui la majorité de la meute de Tool, qui comprend qu’on ne le laissera jamais tranquille.

Ses dieux qui le guettent du ciel ont fait pleuvoir le feu sur lui, et il ne veut plus jamais revivre ça. Il va alors se mettre en route pour chevaucher le ciel, trouver des faux dieux qui se cachent dans des dirigeables en abattant lâchement des missiles sur lui.

Machine de Guerre est un enchaînement de scènes d’action toutes plus réalistes les unes que les autres et à aucun moment répétitives.

On va suivre ce petit groupe qui va tenter d’aider Tool, cet homme au courage sans borne et au physique repoussant, à mener sa mission à bien. Le tour de force de l’auteur réside dans la création d’un personnage, Jones, aux ordres du général Caroa, qui va essayer de tuer Tool par tous les moyens mais pour qui on a beaucoup d’empathie. La jeune femme suit les ordres parce qu’elle ne peut se permettre d’être rétrogradée. Un autre genre de combat va alors se jouer dans son esprit ; faire ce qui lui semble juste, ou suivre les yeux fermés un homme en qui elle n’a pas confiance.

Sous ses abords de SF ‘hard’, Machine de Guerre traite de sujets vraiment intéressants : la religion, la croyance, l’obéissance, l’amour, l’amitié, la mort.

Le roman se lit d’une traite, en apnée constante, car Tool va juste entamer une course contre la montre pour faire valoir ses idéaux.

Je m’attendais à une trame plutôt convenue, jusqu’à ce qu’un plotwist final vienne tout remettre en question. Quelles étaient les réelles intentions de Tool ? Est-ce qu’il était bon, tout ce temps, est-ce qu’il était libre, tout ce temps ?

Je ne vais pas m’avancer plus afin de ne pas vous spoiler, mais n’hésitez pas une seconde. Ce roman m’a emporté… il est fait pour vous si vous aimez : la science-fiction un peu plus prononcée, les amitiés éternelles, les scènes d’action à couper le souffle.

Merci à J’ai Lu Poche pour ce superbe SP ! ♥

Vous pouvez retrouver à petit prix en poche le roman, ou en ebook en cliquant ci-dessous !

Savage rider – Lil Evans

Résumé - Savage rider - Lil Evans.png
Savage rider – Lil Evans
Éditions Addictives, Collection Luv ~ Avril 2019 ~ Env. 372 pages
Format numérique / Format broché


avis-de-jenni-les-tentatrices

-Un grand merci aux éditions Addictives pour cette lecture en service de presse-

Un véritable régal livresque ! Une histoire à laquelle on accroche sans se rendre compte qu’on dévore les pages à vive allure tellement le récit est prenant et tant la plume de Lil Evans nous tord l’estomac par toutes les émotions qui s’en dégage !

Une lecture fougueuse, sauvage et dramatique…avec des personnages attractifs. Une histoire d’amour compliquée mais passionnée… tout ce que j’adore !

 

La description sur Ax m’a fait forte impression. Je suis littéralement tombée sous le charme de ce mec qui a un arrière-goût de douceur qui fait défaut à l’homme qu’il est. Son histoire m’a émue et j’ai été écrasée par sa tristesse… Sa rencontre avec Ebony va le marquer à jamais ! Elle va être la lumière dans son obscurité… Le prenant à chaque fois au dépourvu, à tel point qu’il n’a qu’elle en tête depuis qu’il l’a rencontrée. La voir flirter avec Indy réveille un sentiment de jalousie et de la gêne en lui. Elle est une distraction qu’il veut garder pour lui tout seul…

Et puis il y’a Indiana… Indy est en tout point différent des autres membres. Il n’est pas né dans cette fange qui fait d’eux des gens foncièrement mauvais. Et il n’est pas de ceux qui tuent sans se poser de questions. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est le seul qu’Ax craint de ne pas voir revenir après chaque mission. Indy n’est l’ami de Ax que parce qu’il est membre du gang contre sa volonté, et n’a donc aucune envie de lui planter un couteau dans le dos, ce qui va le rendre important et indispensable dans sa vie car il est quelqu’un sur qui il peut compter les yeux fermés…

Ebony est une bouffée d’air frais, d’oxygène dont ils ont tous les deux besoin et dont ils crèvent d’envie de s’en emparer… Une compétition va se mettre en place, et en tant que président, Ax n’hésitera pas une seconde à éloigner son rival et ami de la belle voisine. A la fois douce, lumineuse, altruiste, généreuse et passionnée, cette jeune femme m’a bouleversée par son tempérament et son côté effronté mais aussi par la tendresse et la compassion dont elle fait preuve face aux gros durs de la maison d’à côté.

Ax et Indy ne la quittent pas des yeux, et ont un besoin viscéral et irrépressible de s’approcher d’elle. Elle n’a pas peur, pourtant elle devrait les fuir… Son meilleur ami la met d’ailleurs en garde car elle leur est trop sensible, mais elle n’en a que faire. Elle fonctionne au coup de cœur dans ses relations et ces deux-là ne lui font pas peur. Bien au contraire !

 ‘Savage rider’, c’est :

Un désir foudroyant !

Un danger macabre et tonitruant !

Une lecture douloureuse tant les chapitres se révèlent poignant lorsque l’on avance dans le récit.

Une trame bouleversante qui m’a fait atrocement mal ! Je ne peux pas en dévoiler davantage… Mais quelle horreur !!! J’ai eu mal pour elle !

Un véritable Coup de cœur pour ma part tant cette histoire m’a touchée ! Lorsque l’on veut quelque chose qui nous tient à cœur, on est prêt à tout, et peut importe ce que cela nous coûte… Se méfier des apparences qui peuvent être trompeuses… car le danger ne se trouve pas forcément dans ce qui nous semble le plus probable…

 

Coup de Coeur

Note 5 logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2



–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique ou broché) :

Format numérique - Savage rider - Lil Evans Format broché - Savage rider - Lil Evans

Mers mortes — Aurélie Wellenstein

Mers mortes, Aurélie Wellenstein, Editions Scrineo, format numérique et broché, mars 2019

Je vais être honnête, c’est d’abord la cover qui m’a fait aimer ce livre. Elle est tellement belle ! Ensuite est venu le résumé, et je suis tombée en amour pour le pitch du roman. J’aime quand c’est engagé, quand l’auteur défend une cause qui lui tient à cœur… et puis il y a eu le nom de l’auteure pour achever de me convaincre. J’ai plongé dans les Mers mortes d’Aurélie Wellenstein avec plaisir, et j’ai savouré chacun de ses mots.

Vous allez plonger dans un univers très particulier et… peu commun ! Un monde où les hommes ont épuisé les mers, ont tué les animaux, et se sont eux-mêmes condamnés. Nous suivons l’histoire d’Oural, un jeune homme ayant développé des dons mystiques suite à l’effondrement de la société. Lui seul est capable de repousser les attaques incessantes des fantômes de poissons, venus hanter les humains pour les horreurs qu’ils leur ont fait subir.

Je ne veux pas trop en dire pour ne pas vous spoiler. L’ambiance de ce roman est assez poisseuse, sombre et glauque et c’est là une de ses plus grandes forces.

Nous avons l’impression d’être dans ces mers mortes, enfermés dans le courant des vagues qui refuse de nous lâcher.

Un autre point fort de ce roman sont les personnages. Je les trouve vraiment attachants, hauts en couleurs, enfin, surtout les deux personnages principaux : Oural et Bengale. Deux autres protagonistes féminins ont aussi un intérêt, ajoutant un peu de douceur à la tonalité du récit. Certes les personnages secondaires sont clairement en retrait mais j’ai beaucoup aimé les joutes verbales entre les deux protagonistes principaux. Pour une fois, qu’il s’agisse de deux hommes (d’habitude on est plutôt sur un duo de sexe opposé) m’a fait apprécier la découverte.

J’ai beaucoup apprécié les scènes d’actions de ce roman ! Alors qu’il s’agit d’habitude de moments complexes à mettre en place, l’autrice a un vocabulaire très imagé qui nous permet de bien percevoir les pouvoirs de l’exorciste qu’est Oural.

Alors quels sont les défauts de ce roman, me demanderez-vous ? J’ai trouvé qu’il y avait parfois des moments légèrement trop rapides, avec des prises de conscience un peu trop… brutales. J’aurais aimé un peu plus de subtilité dans la plume et les émotions. Mais c’est vraiment pour chipoter, car j’ai été entraînée sur le flot des mers avec une facilité déconcertante.

Merci Scrineo pour ce service presse qui m’a ravi les papilles. ♥

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon au format numérique, ou au format broché !

The Ivy Years, Tome 1 : Notre année trouble – Sarina Bowen

*Je remercie la traductrice Laure Valentin pour ce sp*

Je ne comprends absolument pas pourquoi j’ai mis 10 ans à lire ce livre alors qu’il est tout bonnement magnifique. Une vrai leçon de vie portée par deux personnages extraordinaires que j’ai adoré découvrir.

Notre Année trouble n’est pas juste une simple romance, c’est une histoire Originale, réel, Intense, Addictives en un mot une histoire Splendide.

La plume de l’auteur est juste Magique, fluide, captivante avec beaucoup d’humour et de douceur. On tourne les pages sans s’en rendre compte complètement captivé par le couple Corey et Hartley.

Leur histoire mets du temps à s’installer et en cela je remercie l’auteur car elle la rends beaucoup plus vrai à mes yeux.

Ils étaient voisins, deviennent amis et elle tombe sous le charme de ce garçon fabuleux. Il a beau être populaire, avoir la tête sur les épaules, cependant il a aussi ses propres blessures.

Corey est une femme courageuse que j’admire, sa personnalité et sa force de caractère ont fait que je sois complètement tomber sous le charme de cette fille qui malgré sa situation ne se laisse pas abattre.

En vrai guerrière elle surmonte tous les obstacles mais va t’elle réussir à surmonter l’obstacle Hartley ?

Ils s’entendent super bien, se comprennent en un regard, forment un couple attendrissant, Sexy et hyper touchant à voir. C’est un pure bonheur de les voir, cependant il y’a un Hic.

Hartley a une copine, une mégère qu’il aime et dont il est loyal. Espérons juste qu’il ouvre les yeux sur Corey avant qu’il ne soit trop tard.

Une relation Sublime, Émouvante un couple Fabuleux (je suis tout bonnement tombée amoureuse des deux) et des personnages secondaires remarquable. Malgré le manque d’actions cette histoire nous fait passer un pure moment de bonheur.

 

Sweet Escape – Florence Mornet

Résumé - sweet Escape - Florence M..png

Auto-édition (03 novembre 2016)

Format numérique – Environ 276 pages

avis-de-jenni-les-tentatrices

Un énorme merci à Florence Mornet, de m’avoir permis de lire « Sweet Escape » en service de presse. Avec cette lecture, j’ai pu profiter de la beauté du paysage, me lier d’affection pour les personnages, apprécier la douceur de la plume de l’auteure et m’évader complètement avec presque une impression de me faire dorer au soleil !!!

Nous avons pour commencer dans le rôle de l’héroïne, Parker. Parker est une jeune femme qui a tout pour être heureuse : elle est parvenue à faire le métier qu’elle désirait, est en couple avec un homme depuis de nombreuses années et avec qui tout se passe à merveille. Ils vivent le parfait amour et sont d’ailleurs sur le point de se marier… Seule ombre au tableau : LA PERFECTION ! Car oui ce qui la tourmente dans sa relation c’est qu’avec Gabriel leur relation est parfaite… Jamais d’engueulades, pas de jalousie, il la comprend toujours même lorsqu’elle voudrait être incomprise, elle l’aime et il l’aime mais, (car il faut bien un maïs) et si elle faisait une erreur en l’épousant ? Son mariage est prévu dans trois semaines, elle profite d’une conférence professionnelle ayant lieu à La Réunion pour prendre la poudre d’escampette… fuyant ainsi son fiancé, son quotidien sans surprises, ni passion et ni saveurs et sa monotonie étouffante …

Ensuite place au héros, représenté par Scott. En couple depuis trois ans avec une femme qui a tout pour plaire et qui l’aime tel qu’il est. Ils s’envolent pour une semaine de vacances sur l’ile de La Réunion pour rendre visite à son cousin et aussi pour fêter leur première année de vie commune.

Sur l’île, les retrouvailles entre Parker et Scott ne passent pas inaperçues et fait renaître en eux la fascination commune qu’ils éprouvent l’un pour l’autre…

Malgré quelques erreurs relevées, « Sweet Escape » est une romance palpitante se déroulant le temps d’une semaine sur l’île de La Réunion. L’auteure relate dans son récit un amour impossible entre deux personnes pourtant faites pour être ensemble. Parker et Scott sont irrémédiablement attirés l’un par l’autre. Malheureusement, ils sont tous deux engagés dans une relation… Les sentiments sont plus forts que l’interdit et les pulsions impossibles à contrôler… Parviendront-ils à résister malgré tout ? Une chose est sure ils vont éclaircir cette situation et se révéler des confidences qui pourraient être décisives pour leur avenir…

Florence Mornet nous offre un sublime décor, qu’on prend plaisir à découvrir. Tout y est paradisiaque : aussi bien la beauté du paysage que la douceur des personnages principaux. L’histoire est relatée sur un court temps et contre toute attente… la romance opère ! J’ai apprécié particulièrement que le récit soit à double voix, ainsi on connait la vision de chacun.

C’est le premier roman de cette auteure que je lis et je suis convaincue que ce ne sera pas le dernier… car sa plume est fluide, très agréable et entrainante. C’est intense, léger et doux … Bref, de quoi vous évader le temps de la lecture avec cette jolie histoire, entre deux amis de longue date, qui se retrouve à un moment opportun de leur choix de vie…

La fin laisse une éventuelle ouverture… peut-être qu’une suite est envisagée… (chose qui me conviendrait parfaitement :D)

Mention Spéci

Note 4LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2

–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en format numérique :

 Format numérique - Sweet escape.png

Beautiful Bastard, Tome 5 : Beautiful – Christina Lauren

beautiful-christina-lauren-resume
Beautiful – Christina Lauren ~ Hugo New Romance (Octobre 2016) ~ Environ 400 pages (Format numériqueFormat broché)

avis-de-helle-les-tentatrices

*Je remercie les Editions Hugo Roman pour ce service de Presse*

Un dernier Tome du tonner pour une série qui m’aura vendu du rêve tout le long.

On nous présente un nouveau couple Pippa et Jensen, deux êtres totalement différent mais qui s’emboîtent à merveille le tout accompagné de Notre bien aimé troupe de Beautiful Bastard. De quoi nous faire passer un excellent moment de lecture incroyable.

J’ai adoré comme pas possible, j’ai lu cette suite en ayant un sourire très niais sur le visage tellement j’étais heureuse de les retrouver. On se demande comment Pippa et Jensen vont trouver leur place dans ce groupe d’amis déjà si bien rodé… et ben ce fut comme si ils avaient toujours était la.

Vous raconter l’histoire pourquoi faire, le résumé suffit à lui même.
Un dernier Tome excellent à tout point de vue, beaucoup de rires, de tendresse, d’attachements. On tourne les pages avec bonheur et joie.

Un très bon cocktail de bonne humeur, sexy, piquant avec sa petite dose de dramaturge.

Un allez simple sans retour, car arrivé sur place on a aucune envie de repartir. J’ai passé un très bon moment. Ce Tome clôture avec beauté cette saga si incroyable. Bennett fut mon premier Connard avec un Grand C et je ne l’oublierai jamais. Les dernières pages furent émouvante, car c’est la fin et  j’ai vraiment adoré suivre leurs aventures tout le long.

coup-de-coeur Note 5

avis-de-marina-fond-noir

Je ressens toujours cette même sensation lors de la sortie d’un nouveau volume de Beautiful Bastard de Christina Lauren… La même impatience teintée d’affection que lorsque je vais retrouver des potes que je n’ai pas vu depuis des mois…

Si Jensen a fait en sorte que sa sœur Hannah sorte la tête de son travail pour avoir une vie sociale, il a du mal à accepter que cette dernière éprouve le besoin de lui conseiller la même chose…

Bien sûr, depuis son divorce 6 ans plus tôt, il a préféré s’investir dans sa carrière d’avocat plutôt que dans une relation, mais il se sent satisfait de sa vie…

Alors qu’il rentre sur Boston après un séjour professionnel à Londres, il doit faire le voyage avec une passagère plutôt excentrique à côté de lui. Si elle est indéniablement superbe et sexy, elle le conforte dans ses choix de rester dans le… « simple et classique ». Complètement soûle à cause du champagne offert en première classe, elle déblatère sur sa vie privée…

C’est lors d’une fête d’anniversaire rassemblant sa bande d’amis qu’il la revoit… Il s’agit de Pippa, la meilleure amie de Ruby…. Sous l’insistance de sa sœur, il accepte de passer deux semaines de vacances, sous forme de Road-Trip, avec toute la clique…

Pippa fait partie du voyage… Si ses excentricités n’ont pas leur place dans sa vie « bien réglée », elle est parfaite pour un flirt de vacances… Ou, elle est simplement parfaite pour mettre de la vie et de la couleur dans sa vie…

Je ne ressens pas le même pincement au cœur que j’avais quand je quittais les personnages de cette saga, mais j’ai quand même pris beaucoup de plaisir à passer du temps avec eux.

Le style de Christina et Lauren reste le même et cela garantit des personnages sympas, des dialogues rythmés, une jolie romance sensuelle… et donc un bon moment de lecture.

Pourtant, je suis loin des « coups de coeur » et de l’engouement des premiers tomes… mais cela ne m’empêchera pas de me précipiter sur un autre tome s’il venait à en sortir un autre (bien que celui-ci soit annoncé comme étant le dernier) !

Ne serait-ce que pour repasser un moment avec tous ces personnages auxquels on s’est attaché…. comme Beautiful vient de me donner l’opportunité de le faire.

Note 3

format-ebub-amazon-lestentatrices  format-broche-amazon-lestentatrices

Sexy Bastard, Tome 2 : Insolent – Eve Jagger

sexy-bastard-2-insolent-eve-jagger-resume
Sexy Bastard, tome 2 : Insolent de Eve Jagger, paru aux Editions Milady Romance ~ Environ 380 pages ( Format pocheFormat numérique)

avis-de-marina-fond-noir

J’avais craqué pour la plume de Eve Jagger en lisant Arrogant, le premier tome de sa série Sexy Bastard. Et comme prévu, j’étais au rendez-vous pour découvrir les aventures des autres personnages, dès la sortie de Insolent.

Quand Savannah se fixe des objectifs, elle ne lâche rien jusqu’à les avoir atteint. Mais si sa persévérance est sur le point de payer pour sa carrière professionnelle, c’est un bide monumental pour sa vie amoureuse…. Elle enchaîne rencard foireux sur rencard foireux… La seule chose positive à retirer de ses mésaventures, c’est qu’elle finit la soirée au comptoir de l’Attitude, pour raconter ses déboires au barman sexy…

Cash s’éclate dans sa vie et c’est le seul objectif qu’il s’est fixé ! Profitez de tout ce qui est bon et être heureux. Il est beau et sexy, et il le sait ! Impossible pour lui d’envisager se consacrer qu’à une seule femme quand il y en a tant à faire jouir. Les seuls crédos où il est sérieux, ce sont ses clubs et ses amis qui sont devenus sa famille.

D’ailleurs Savannah en fait maintenant partie… Il rêve de lui faire tout un tas de choses classées X, mais elle veut une histoire sérieuse… A moins qu’il parvienne à la convaincre de lâcher prise et de s’accorder du bon temps… L’amour ne se prévoit pas, ce n’est pas en le cherchant qu’elle le trouvera…

Mais cette relation ami-amant, qui démarre tout en légèreté, pourrait révéler les cicatrices du passé… et les emmener vers des complications qu’ils n’avaient prévu, ni l’un ni l’autre….

Même si j’ai passé un bon moment, j’ai clairement moins aimé ce tome au précédent.

Arrogant était aussi très prévisible que l’est Insolent, mais j’avais beaucoup plus accroché avec les personnages de Ryder et Cassie.

Savannah et Cash sont extrêmement sympathiques et attachants, mais il y a un trop grand manque de cohérence entre leurs personnalités affichés et leurs actes.

Cash devient bien trop vite accro pour un mec qui fui toute forme d’engagement…. Et quand aux secrets qu’il s’entête à garder…pfff…. je suis restée hermétique à son « dilemme ».

Pour ce qui est Savannah, elle passe du statut de working girl qui bosse sept jours sur sept, à une femme qui se fait porter pâle pour pouvoir s’envoyer en l’air… Tant qu’à ses difficultés à révéler la trahison dont elle a été la victime à sa meilleure amie… là aussi, je n’ai pas réussi à m’identifier…

Mais le style de Eve Jagger reste un régal ! L’écriture est fluide, cash et pétillant d’humour.

Je retrouve dans sa plume ce qui me plait tant dans celles de Christina Lauren… Je pense d’ailleurs que les Beautiful Bastard ont très largement inspiré l’auteure pour écrire Sexy Bastard.

Je répondrais donc présente pour les prochains tomes de cette saga. En espérant retrouver le même engouement que j’avais ressenti pour le premier volume.

Retrouvez un extrait de ce livre : ici

Note 3

Découvrez ce livre sur Amazon, dans sa version poche et sa version numérique

Sexy Bastard - 2 - Insolent - Eve Jagger BOOK.pngSexy Bastard - 2 - Insolent - Eve Jagger EPUB.png

Beautiful, Tome 1 : Beautiful disaster – Jamie McGuire

Résumé - Disaster - Tome 1 Beautiful disaster - Jamie McGuire.png

Editions J’ai lu / Poche (21 septembre 2016) – Environ 443 pages

avis-de-jenni-les-tentatrices

Je remercie les éditions J’ai Lu pour l’envoi de Beautiful Disaster de Jamie McGuire en service presse. Travis est incontournable et je ne m’en lasse pas ! Me replonger dans cette histoire a été très plaisant.

Abby débarque dans une nouvelle ville avec sa meilleure amie America pour poursuivre leurs études mais surtout, pour laisser un lourd passé derrière elle. Un jour, Shepley (en couple avec America) les emmène assister au combat de son cousin, Travis.

Travis a deux passions dans la vie : les filles qu’il ramène dans son canapé et les combats clandestins, qu’il mène de main de maître. Peur de rien et sûr de lui, il gagne sa vie avec ses poings et par son charisme fait peur à quiconque se trouvant sur son chemin. En parallèle, il est le Don Juan de ces dames. Il collectionne les filles dans des relations sans lendemain, pas par peur de l’engagement mais parce qu’il n’attend rien de plus que du sexe… Enfin, jusqu’à ce qu’Abby vienne changer ses habitudes et sa vision des choses…

Il va poser son dévolu sur Abby… mais Abby ne compte pas se faire berner et encore moins tomber dans ses filets. Ne souhaitant pas être une conquête de plus dans son tableau de chasse et pas habitué à être rejeté, elle va l’intriguer et va beaucoup lui plaire. Elle lui propose son amitié et Travis accepte. Après tout c’est mieux que rien. Et rapidement, il va s’apercevoir qu’elle est totalement différente des autres filles. Une amitié profonde va naître avant de laisser place à un amour inconditionnel…

Le duo formé par Travis et Abby est adorable. Pour résumé, c’est l’histoire du « bad boy » et de la « jolie colombe » … Il est impulsif, dérangé, incontrôlable, attendrissant, fou amoureux, protecteur, bagarreur possessif, très joueur… et TROP craquant ! Elle, la miss Poulette, va mettre vos nerfs à rude épreuve… TROP naïve, TROP irréfléchie, (un brin) agaçante… Elle décroche haut la main la palme d’or de l’héroïne à détester !

Hormis l’héroïne que je n’aime pas, ce qui m’a dérangé avant tout, c’est l’alcool qui coule à flot. Durant la lecture, on s’aperçoit qu’ils ne font que picoler à tout va. Bref, ils ont la descente un peu trop facile à mon gout… Mais peut être que pour d’autres cet aspect sera moins dérangeant.

Ce premier tome de Disaster est du point de vue de Abby. C’est une lecture distrayante, durant laquelle on prend plaisir à découvrir le personnage de Travis. On se laisse prendre par l’histoire et par les personnages qui se haïssent autant qu’ils s’aiment. Entre eux se joue beaucoup le jeu du « je t’aime moi non plus » … Abby se bat bec et ongles pour tenir son passé à l’écart de sa vie et pourtant, à la première occasion, sans réfléchir une seconde, se retrouve au cœur de tout ce qu’elle déteste…

La plume de Jamie McGuire est fluide, passionnante, et très fleur bleue. Le récit met en premier plan les nombreuses blessures à panser chez les deux personnages principaux qui vont entraîner des maladresses, des faux-pas, de la souffrance, mais pas que… Leur relation unique et fusionnelle, va également leur apporter de la tendresse, de l’amour, ainsi que de l’apaisement.

Note 3

LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2

–> Retrouvez ce livre sur Amazon :

Format broché
broché disaster tome 1.png

Format numériquenumérique disaster tome 2.png

Format poche

broche-disaster-tome-1