Machine de guerre – Paolo Bacigalupi

Machine de Guerre, Paolo Bacigalupi, J’ai Lu Poche, 409 pages, octobre 2019

Quand j’ai pris ce roman, je faisais une overdose de SF. Je n’ai pas attaqué la lecture très optimiste, en pensant que je ne ferais que survoler l’histoire, parce que je n’étais pas dans l’humeur… et punaise, comme je me trompais ! Machine de Guerre est un roman coup de poing, de ceux qu’on lit rarement, et qui ouvrent toutes les écoutilles en nous quand on tombe dessus. J’ai été subjuguée par la plume, la trame, et surtout, la force tranquille de cette fiction : ses personnages. Voilà des semaines que je n’avais pas réussi à plonger dans un roman de science-fiction sans m’ennuyer, et je suis tombée sur un réel page turner. Je l’ai littéralement dévoré, sans concession, dans les transports, à table, pendant les publicités à la télévision… Machine de Guerre est une révélation, et même s’il n’est pas révolutionnaire dans sa construction ou sa thématique, il m’a vraiment transportée.

Il est aussi très difficile à résumer !

Nous suivons donc les aventures de Tool, un homme mi-loup qui a été créé par le général Caroa pour suivre ses ordres. Un genre d’arme invincible, un mélange entre l’homme et des gênes de nombreux animaux différents. Il a été entraîné pour tuer, et pour suivre les ordres. Obéir. Voilà ce qu’il a fait toute sa vie.

Jusqu’à ce que quelque chose cède en lui.

Jusqu’à ce que ses « dieux » l’abandonnent, et qu’il comprenne le réel sens du mot liberté. Tool, l’homme loup trouve alors une nouvelle meute, non pas faite d’obligations mais faite d’amour, de volonté, de réels sentiments avec Mahlia, une jeune femme au caractère bien trempé, Ocho, un homme soldat au courage sans faille, et d’autres enfants soldats qui ont été arrachés à leur vie de pauvreté. Tool comprend alors qu’il n’est fait que pour une chose : se défaire de cette relation de violence qu’il entretient avec Caroa, ce « dieu » qu’il ne veut plus servir.

Le roman commence sur le Général qui réalise que son arme est en train de se retourner contre lui et qui tente de l’abattre, sans succès. Mais il emporte avec lui la majorité de la meute de Tool, qui comprend qu’on ne le laissera jamais tranquille.

Ses dieux qui le guettent du ciel ont fait pleuvoir le feu sur lui, et il ne veut plus jamais revivre ça. Il va alors se mettre en route pour chevaucher le ciel, trouver des faux dieux qui se cachent dans des dirigeables en abattant lâchement des missiles sur lui.

Machine de Guerre est un enchaînement de scènes d’action toutes plus réalistes les unes que les autres et à aucun moment répétitives.

On va suivre ce petit groupe qui va tenter d’aider Tool, cet homme au courage sans borne et au physique repoussant, à mener sa mission à bien. Le tour de force de l’auteur réside dans la création d’un personnage, Jones, aux ordres du général Caroa, qui va essayer de tuer Tool par tous les moyens mais pour qui on a beaucoup d’empathie. La jeune femme suit les ordres parce qu’elle ne peut se permettre d’être rétrogradée. Un autre genre de combat va alors se jouer dans son esprit ; faire ce qui lui semble juste, ou suivre les yeux fermés un homme en qui elle n’a pas confiance.

Sous ses abords de SF ‘hard’, Machine de Guerre traite de sujets vraiment intéressants : la religion, la croyance, l’obéissance, l’amour, l’amitié, la mort.

Le roman se lit d’une traite, en apnée constante, car Tool va juste entamer une course contre la montre pour faire valoir ses idéaux.

Je m’attendais à une trame plutôt convenue, jusqu’à ce qu’un plotwist final vienne tout remettre en question. Quelles étaient les réelles intentions de Tool ? Est-ce qu’il était bon, tout ce temps, est-ce qu’il était libre, tout ce temps ?

Je ne vais pas m’avancer plus afin de ne pas vous spoiler, mais n’hésitez pas une seconde. Ce roman m’a emporté… il est fait pour vous si vous aimez : la science-fiction un peu plus prononcée, les amitiés éternelles, les scènes d’action à couper le souffle.

Merci à J’ai Lu Poche pour ce superbe SP ! ♥

Vous pouvez retrouver à petit prix en poche le roman, ou en ebook en cliquant ci-dessous !

Les chevaliers des Highlands, Intégrale 1 – Monica McCarty

*Je remercie les Éditions j’ai Lu pour cette très belle découverte.*

Cette exemplaire regroupe les 3 premiers Tomes de la série les Chevaliers des Highlands et même si le tome 3 est en dessous des deux premiers, je trouve pour l’instant cette série absolument géniale, Il faudrait que je lise la suite pour voir si niveau est maintenant tout le long mais je me suis régalée.

Pour un intégral je l’ai dévoré presque d’une traite l’auteure a une plume totalement extraordinaire, elle arrive à manier avec brio Romance, Aventure, intrigue politique et guerre. Elle m’a tout simplement donné envie d’en savoir plus sur la vrai histoire de Robert de Bruce dont elle s’est inspirée comme toile de fond.

Tous les hommes dont l’histoire va nous être conté appartiennent à la garde secret du Roi Chevalier, surnommé roi fou par ses adversaires. Ils ont tous juré de faire en sorte que le trône d’ Écosse lui reviennent et vont lutter avec lui contre les Anglais mais aussi contre les autres chefs de clan à la botte du Roi Edouart.


Les chevaliers des Highlands, Tome 1 : Le Chef

Dans le premier Tome nous verrons comment cette armée s’est formée, pourquoi et dans quel but. Nous ferons aussi la connaissance de son chef Tormod McLeod . Un mec qu’ honnêtement j’ai détesté pendant au moins 80 % du livre à cause de la manière dont il se comportait avec à son épouse.

Ok la manière dont cela c’est fait leur mariage est très discutable mais on ne traite pas une femme comme ça. Hyper froid et la prenant vraiment pour un objet sexuel.

Quand à Christina, je l’ai trouvé beaucoup trop complaisante face à lui, un trait de caractère qui en temps normal m’aurait horripilé et bizarrement ce ne fut pas le cas. Elle m’a quand même un peu énervé mais c’est une chouette fille. Elle est très intelligente même si elle vit dans un monde de rêve et de romance (à sa place qui ne le serait pas) car franchement vu la description du crétin Oui Oui je vais l’appeler comme ça on en mangerait

Un premier Tome qui  pose le décors et allie politique, conspiration et romance. Un très bon combo cependant la politique à pris le pas sur la romance et cela avec beaucoup de détails, cela peut gâcher la lecture de certaines ou au contraire leur donner envie d’en apprendre plus sur cette rébellion comme moi.

Le chef est un roman rempli d’émotions, captivant et fascinant. Certes le crétin a mis beaucoup de temps à se rendre compte qu’il avait une perle comme épouse mais à sa manière il l’aimait déjà. Il n’a juste pas sur le montrer ce qui est compréhensif au vue de son passé.Tormod est un Homme Fort avec du caractère, il n’aime pas les contraintes mais il est prêt à tout pour sauver son peuple même accepter un mariage et une quête dont il ne voulait pas.


Les Chevaliers des Highlands, Tome 2 : Le Faucon

Une suite qui dépasse le premier tome que cela soit au niveau de l’intrigue ou même de la relation entre nos deux héros.

Erik MacSorley est un mélange parfait d’ highlander et de viking, il a pas son pareil pour défier la nature et naviguer contre vents et marées. C’est un excellent capitaine dont le charme et la beauté ne laisse personne indifférent.

Elyne de Burgh est la fille d’un noble anglais qui après avoir été repêché par McSorley se fait passer pour une gouvernante en pensant que son équipage et lui sont des membres de la piraterie. Étant en mission pour Bruce et ne voulant pas le trahir le Faucon s’abstient de démentir cette fausse information.

On ne s’ennuie pas un seul instant, le Faucon est un tome remplie d’actions, de coups de théâtre et d’aventures. Les deux héros ont un très fort caractère, contrairement à Christina qui subissait Elyne ne se laisse pas faire. Elle manie aussi bien la parole que le faucon et cela nous donne de véritable moment de plaisir. Les voir ensemble est vraiment distrayant mais comment bâtir une vrai relation quand l’ un comme l’autre mentent sur leurs identités.

Une suite vraiment passionnante et intense, un couple qui m’a transporté et fait vibré. Ils sont terriblement attachants et encore une fois la plume  de l’auteure à fait des merveilles.


Les chevaliers des Highlands, Tome 3 : La Vigie

Un tome un peu en dessous des deux premiers mais qu’on lit quand même avec plaisir. Il est différent car notre héros surnommé la Vigie est infiltré au cœur de l’ennemie. Lui qui est contre eux doit faire semblant d’adhérer à leur cause et combattre ses vrais frères d’armes. Alors qu’il est en mission il tombe sous le charme d’ Anna la fille de celui qui a tué son père et dont il a juré de se venger.

Comment mener à bien sa mission alors qu’il est de plus en plus attiré par la jeune femme  ?

Anna à toujours préféré le charme et la tranquillité des érudits, mais elle est troublée par la beauté du nouveau chevalier Arthur Campbell qui travaille pour son père.

Un tome certes avec beaucoup moins d’aventures mais cela n’est pas dérangeant. On remarque encore plus le travail de l’auteur sur l’univers et la période qu’elle a décidé de prendre comme fond pour son histoire ainsi que le travail psychologique effectué sur ses personnages.

Entre Devoir, Honneur et Guerre ce n’est pas facile de faire un choix. Arthur est un espion et en tant que tel il doit se montrer très vigilant, ne pas attirer l’attention sur lui mais cela est difficile car il arrive un moment où l’on se sait plus à quel clan on appartient. Tomber amoureux de la fille de son ennemie ou se prendre d’amitié et de respect envers quelques un de ses nouveaux camarades. Une situation pas facile mais qu’il assure avec brio même si à l’intérieur il est tourmenté.

Anna est une fille chaleureuse et joviale aimant faire la fête malgré cette période de guerre, elle est aussi très intelligente, brillante et remarque beaucoup de choses. Elle croit dure comme fer à la quête de son père et fera tout pour l’aider même si cela mets sa vie en danger ou son bonheur.

Quant à Arthur c’est un homme très complexe et surtout solitaire, je comprends qu’il soit tiraillé entre sa mission, son désire de vengeance et les sentiments que lui inspirent Anna mais le fait de souffler le chaud et le froid à pratiquement tous les chapitres est un tantinet énervant.

Malgré tout c’est une romance et surtout un univers qu’on suit avec grand plaisir et j’ai hâte de lire les prochains car je m’éclate vraiment.

 

 

KGI, tome 9 : Silence brisé – Maya Banks

kgi-9-silence-brise-maya-banks-resume
K.G.I., tome 9 : Silence Brisé – Maya Banks ~ Milady Romance (février 2017) ~ Env. 480 pages ~ Format numérique ~ Format poche ~

avis-de-marina-fond-noir

La saga KGI est l’assurance de passer un bon moment de lecture grâce à plume sensuelle de Maya Banks , alliée à des héros sexys…  J’étais impatiente de lire Silence brisé.

Merci aux Éditions Milady Romance pour ce Service de Presse.

Alors que Eden a été choisi pour être l’égérie de Aria pour sa nouvelle campagne publicitaire, le sombre passé de son père refait surface… Elle se retrouve la cible d’une vengeance dont elle ignore tout…

Ne voulant pas l’informer des menaces qui pèsent sur elle, son père et ses frères engagent le KGI pour assurer sa sécurité lors du tournage qui se tiendra à Paris.

Swanny a toujours été subjugué par la beauté naturelle de Eden sur les couvertures des magazines… Mais la rencontrer, pour s’apercevoir qu’elle est aussi belle à l’extérieur qu’à l’intérieur, le rend nerveux… La cicatrice qu’il porte sur le visage le complexe d’autant plus devant l’apparence parfaite de la jeune femme.

Pourtant, elle se sent immédiatement et irrémédiablement attirée par lui… Et bien que cela ne soit pas dans ses habitudes de se jeter à la tête des hommes, elle va tout faire pour le séduire et vaincre ses réserves.

Le synopsis du livre a raison…. C’est le conte « La belle et la bête » revu et corrigé par la plume sensuelle et contemporaine de Maya Banks.

En le voyant à travers les yeux de l’héroïne, les marques du héros s’estompent et il ne reste qu’un homme sexy et courageux… De la même manière, la beauté de l’héroïne qui nous touche n’est pas celle de son apparence mais celle de sa personnalité.

Le manque d’assurance de Swanny aurait pu avoir un effet « anti-héros » mais ses complexes ne parviennent pas à entamer sa virilité… Tout comme le côté « strass et paillettes » du mannequinat d’Eden ne lui donne aucune superficialité… L’équilibre est parfait.

Toutefois, cela reste assez prévisible et très romancé… et je n’ai donc pas vibré comme cela pouvait être le cas avec les premiers tomes de la saga.

Mais cette lecture est, encore une fois, un excellent moment de détente et d’évasion.

Note 3,5

Retrouvez ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (format numérique ou format poche)

kgi-9-silence-brise-maya-banks-book kgi-9-silence-brise-maya-banks-epub

Dimitri – Sophie Auger

Dimitri - Sophie Auger.jpg

~ Auto-édition ~

Résumé de l'éditeur-1

Louise a la vingtaine et des rêves plein la tête. Cet été là elle en réalise un: elle obtient un stage dans le département vétérinaire de l’OMS à Genève. Elle va pouvoir quitter le cocon familial et découvrir une ville qu’elle ne connaît pas, laissant derrière elle les fantômes de son passé.

Mais la cité du bout du lac sous ses airs tranquilles et rangés, va lui réserver quelques surprises…

Accompagnée de Lena sa collègue de boulot un peu déjantée et de Zouzou sa fidèle pitbull légèrement enrobée Louise va découvrir un monde dont elle ignorait jusqu’à l’existence.

Il suffira d’une soirée pour que sa petite vie bien rangée bascule.

Une soirée et un regard.

Qui est-il, d’où vient-il que cache-t-il ?

Voilà les questions qui ne cesseront de la hanter à partir du jour où DIMITRI entrera dans sa vie.

Entre Genève et la Russie, entre mystère et action, entre amour et mensonges, découvrez une histoire d’un autre genre dont personne ne sortira indemne… Même pas vous …

Avis Marina

Même si je n’avais pas été transporté par HIM, le premier roman de Sophie Auger, je l’avais trouvé suffisamment sympathique pour m’intéresser à cette auteure. Et les avis sur « DIMITRI », son second livre, sont tellement positifs, que je m’attendais à une révélation…. Cela n’a pas été le cas…

Louise est une étudiante vétérinaire d’une vingtaine d’année. Marquée par la mort de son frère, elle entretient le lien qui la liait à lui, en lui écrivant des lettres comme on s’adresse à un journal intime.

Alors qu’elle doit effectuer un stage, sa candidature à l’OMS de Genève est retenue. Elle quitte donc Nantes pour se rendre en Suisse. Elle fait la connaissance de Léna, qui va lui faire découvrir le « vrai Genève ». Ce qui se cache derrière les lumières et les paillettes, comme les gens ayant des revenus « normaux », font pour survivre dans cette ville où tout est apparence.

Léna va embarquer Louise pour une virée « pique assiette » dans une immense propriété. Une majorité des invités sont russes… Et tous, sans exception, font partie d’un monde différent des jeunes filles. A tel point qu’elles ressentent le besoin de s’isoler et partent se promener dans le parc.

Attirée par les cris d’un oiseau, Louise se rapproche d’une volière…. Près de laquelle, un homme l’y rejoint. Il a un look différent des invités de la soirée, il est grand, blond, avec un léger accent et un regard d’un bleu hypnotisant… Louise est sous le charme… Et pourtant, il disparaît comme il est apparu… Mais, à partir de cet instant, la vie de Louise ne sera plus jamais la même…

Les ingrédients sont tous présents pour faire de cette intrigue une superbe histoire. Il y a du sexe, de la romance, de l’humour, de l’action…. L’auteure a fait un vrai travail de recherche pour écrire ce livre, détaillant des faits historiques et des paroles russes, et autres références artistiques…. Et je comprends que beaucoup ait aimé….

Et pourtant, j’ai dû me faire violence pour le terminer, n’arrivant pas à plonger dans ce livre…. Outre le fait qu’il soit truffé de fautes d’orthographe, l’histoire ne m’a pas semblé crédible une seule seconde…

Le « secret » que Louise cherche à protéger n’en est pas un…. J’ai bien aimé les personnages, mais ils ne m’ont rien fait ressentir…. Dimitri et Vadim sont trop caricaturés… Et à la limite, j’aurais plus facilement fantasmé sur un mec sombre tel que Vadim que sur un prince charmant comme Dimitri…. On avance dans l’histoire tout en devinant l’issue de chaque passage… Tout m’a paru prévisible, gâchant le suspense que l’on pouvait attendre de l’action que l’auteure a voulu insuffler à l’histoire…

Un bon livre si vous cherchez beaucoup de romance… Mais ce n’était pas une histoire pour moi….

Note 2,5

Forces d’élite, Tome 4 : A vive allure – Julie Ann Walker

Forces d'élite - 4 - A vive allure - Julie Ann Walker

~ 380 pages ~ Edition J’ai Lu « Collection Romantic Suspense »j'ai lu

Résumé de l'éditeur-1

Vanessa Cordero a récemment intégré l’équipe des Black Knights en tant que spécialiste des communications. Très douée pour cerner ses interlocuteurs, elle sèche toutefois face à l’impassible Rock Babineaux.

Lire la suite

KGI, Tome7 : Sous contrôle – Maya Banks

KGI - 07 - Sous contrôle - Maya Banks

~ Milady Romance ~ 528 pagesLogo Ladies Club Milady

Résumé de l'éditeur-1

Steele, chef d’équipe au KGI, est une énigme vivante. Il ne laisse jamais ses émotions prendre le dessus, et on le surnomme « l’homme de glace ». Seule Maren Scofield attise en lui une véritable flamme. Décidé à se débarrasser de ce désir qui le perturbe, Steele propose à Maren une nuit ensemble. Va-t-elle effacer son obsession ou déchaîner en lui la passion ? Mais, quand le danger rattrape les membres du KGI, Maren se retrouve au cœur de la bataille. Steele affrontera l’enfer pour se précipiter à son secours. Car il ne laissera personne la sauver à sa place.

Avis Marina

Chaque livre de cette série est un succès. C’est donc avec plaisir que j’accueille la sortie d’un volume de K.G.I.

Celui-ci est consacré à Steele, le chef d’équipe de P.J. et Cole, qu’on a appris à connaître un peu mieux grâce au tome précédent. Il est surnommé « L’homme de glace » parce qu’il reste imperturbable dans n’importe quelle situation… Sauf lorsqu’il se retrouve à proximité de Maren… La doctoresse lui met la tête à l’envers à chaque fois qu’il l’a voit… Il doit redoubler d’effort pour garder son sang froid. Tellement bien que Maren pense que ce beau militaire ne l’aime pas….

Suite à une intervention qui nécessite des soins médicaux, ils se retrouvent dans son cabinet. Quand Maren soigne Steele, elle se rend compte à quel point il est tendu.. jusqu’à apercevoir que la braguette de son pantalon est aussi sur le point d’exploser… Peut-être ne la déteste t-il pas tant que ça en fait…

Décidé à se sortir son obsession de la tête, Steele lui propose une nuit ensemble pour pouvoir passer à autre chose…. Mais une nuit ne suffit pas. Au contraire, il pense entre plus à elle depuis qu’il sait à quel point il est bon d’être en elle.

Alors qu’il souhaitait passer la totalité de ses congés avec elle, il est rappelé sur une mission…. Il est donc obligé de la laisser à nouveau… Seule aux prises d’un malfaiteur qui tient la région où Maren pratique la médecine. Quand elle est enlevée et qu’il part à sa rescousse avec le K.G.I., Steele sait qu’il ne pourra plus la laisser repartir s’il arrive à la tirer de là.

Comme pour les autres volumes, Maya Banks met en scène un beau mâle sexy, macho et dur, qui se révèle être un nounours au contact d’une femme douce et forte à la fois. Au bout du 7eme volume, le scénario est tellement connu que cela gâche un peu le suspense, mais le talent de la plume de l’auteur pour la romance épicée permet que cela soit, quand même, un excellent moment de lecture.

3,5

KGI, Tome 6 : Sans pitié – Maya Banks

 KGI - 6 - Sans pitie - Maya Banks
 Chez Milady, 408 pages,
R2SUM2
P.J. et Cole, tous deux tireurs d’élite au sein du KGI, sont rivaux depuis des années… et un peu plus. Un soir, ils cèdent à l’attirance qu’ils ressentent l’un pour l’autre et passent une nuit torride ensemble. Mais ils n’ont pas le loisir de réfléchir à leur relation : le KGI appelle P.J. dans une mission terriblement dangereuse, et qui tourne au cauchemar. Survivant de justesse à cette expérience traumatisante, la tireuse d’élite quitte le groupe pour s’engager sur la voie de la vengeance. Mais Cole est résolu à retrouver celle pour qui il ressent plus que du désir, même si cela implique de risquer sa propre vie.

Lire la suite

Au nom de l’Harmonie, Tome 1 : Zéphyr – Nathalie Chapouille

au-nom-de-l-harmonie,--tome-1---zephyr-576509-250-400
 Résumé de l'éditeur-1

 Après avoir survécu à une violente agression lors de ses 15 ans, Melinda Violette, pensait ne plus jamais entendre parler de cette étrange marque qui se trouvait sur la main de son sauveur. Pourtant, 10 ans plus tard, lorsque son meilleur ami, Nathan, lui offre un pendentif en tout point identique à la cicatrice en forme de spirale de l’homme qui l’avait immanquablement sauvé de la mort, elle commence à se poser des questions sur lui. Et quand le lendemain matin, elle se réveille invisible, elle s’empresse d’appeler Nathan à la rescousse. Comme ce dernier continue à nier toute implication dans ce qui lui arrive, elle est convaincue qu’il lui cache quelque chose. D’autant plus qu’il n’a pas l’air tellement surpris de la trouver dans cet état.
Avis Kiera

Je remercie l’auteur Nathalie Chapouille pour cette belle découverte!!!

A la fin d’une soirée entre amis, Melinda, 15 ans attend bien sagement son père sur le trottoir du bar, malheureusement Melinda fait une rencontre agressive avec une femme arborant un sabre à la lame tranchante. Celle-ci se rue sur Melinda essayant de la tuer, mais un bon samaritain lui vient en aide et tue cette femme mystérieuse.

10 ans plus tard Melinda, « Meli » a bien grandi, elle est devenu une jeune femme de 25 ans, elle vit en colocation avec son petit frère David, elle est entouré de 4 copines et de son meilleur ami Nathan.

Ah Nathan, parlons-en, Melinda et Nathan se sont rencontré il y a 7 ans sur un banc, une rencontre pas très banal, pendant plusieurs jours Nathan déposait des mouchoirs pour Melinda qui se remettait mal d’une rupture amoureuse, pas un mot sortait de leurs bouches mais la présence de Nathan  la réconfortait dans sa tristesse, et depuis ce jour ils ne se sont plus quittés.

Nathan est énigmatique, taquin envers Melinda, il montre beaucoup d’affection pour Melinda, mais est ce de l’amour ou une véritable amitié ? Car pour Melinda il en est autrement, elle est amoureuse de Nathan depuis quelques années sans jamais s’être déclaré.

Un jour, Nathan lui offre un pendentif dont la forme lui rappel le souvenir de son agression 10 ans plutôt, la chaleur émanant du pendentif l’a rend fébrile au point de faire un malaise, Melinda est étonné de la réaction de Nathan, qui n’a pas l’air choqué plus que ça.

C’est alors que le lendemain, Melinda se réveille dans une situation plus ou moins ……pas banal.

Comme à son habitude Meli appelle Nathan à la rescousse, mais il a un comportement bizarre, il n’est toujours pas choqué, ni angoissé par la situation de Melinda, étonnant non ?

Et bien pas si étonnant, et oui le beau goss cache bien des choses, surtout que l’arrivée d’Alex va chambouler la charmante Melinda.

Alex est le meilleur ami de Nathan, jusque là Melinda ignorait son existence, apparemment Nathan l’a appelé pour lui venir en aide. Mais l’aider à quoi ?

Alex, le beau goss, sexy, bad boy, taquin, arrogant, avec un ego surdimensionné, agaçant mais tellement charmant, et Chippendale à ses heures, my god!! Mais Alex a un passé sombre, il est intriguant, et compliqué à cerner.

Entre Melinda et Alex s’installe une relation conflictuel entre haine et désir, car oui il émane une tension sexuelle qui est parfois difficile à controler pour Melinda.

Cédera t-elle …….ou pas???

Alors comme j’aime mettre des visages sur les personnages, voici Nathan et Alex, ils m’ont tous les deux fait penser aux frères Salvatore, tant dans leurs caractères et leurs comportements.

nathan
Nathan
alex

Alors Imaginé Alex à droite entrain de se déhanché en petite tenue, en mini string!!! il fait chaud d’un coup là!!!

Melinda découvre que Nathan à rencontré une jeune femme, Sarah avec qui il entretient une relation charnelle, Meli en a le cœur brisé, et fait donc croire à Nathan qu’Alex et elle ont eu le coup de foudre, mais Nathan est difficile à duper, de plus celui-ci à un comportement tout a fait bizarre quand il est avec Sarah, il souffle le chaud et le froid envers Meli, un coup très entreprenant, jaloux et possessif et la fois d’après il est froid jusqu’à l’ignoré.

Melinda à le sentiment qu’on lui cache des choses, des secrets, Alex qui débarque, une conversation entre Alex et Nathan surprenante sur Melinda.

Melinda se pose énormément de question, que cache Nathan ? qui est-elle vraiment ? pourquoi il lui arrive des phénomènes invraisemblable ? et pourquoi ressent-elle une attirance pour Alex alors qu’elle ne le supporte pas ?

J’ai passé un agréable moment de lecture, je vous avoue je ne l’ai pas lâché!!

Une belle romance avec un début de triangle amoureux comme je les aime, de l’action sans temps mort, une intrigue toute fois bizarre, je m’attendais pas un ennemi aussi cinglé. C’est un univers paranormal original, c’est addictif, et très bien écrit. Une bonne mise en bouche avec une suite qui promet d’être intéressante.

4

 

Riley Jenson, tome 3 : Tenter le Diable – Keri Arthur

riley-jenson,-tome-3---tenter-le-diable-90968-250-400
 Résumé de l'éditeur-1

Devenue une véritable gardienne pour le compte du Directoire, Riley se voit charger de sa première mission officielle : elle doit arrêter et démasquer le trafique de Starr.

Seulement, elle n’a le droit de communiquer avec aucun de ses amants, ce qui n’est pas au goût de Kellen ni de Quinn, revenu à Melbourne après deux mois d’abscence…. surtout lorsque la jeune femme après que le vampire n’est pas au courant de la mission. Cependant, Quinn est plus que jamais déterminé à ne pas être laissé de côté. Et ça, Riley va l’apprendre à ses dépens…

Une fois infiltrée dans la résidence, la jeuen femme commence à paniquer : Starr pense l’avoir déjà vu quelque part, et est sur le point de faire le rapprochement entre elle et Rhoan, également infiltré… Mais qui est donc réellement Starr ?

Avis Helle

AHHHHH bah le voila mon tome, celui qui a fait palpiter mon petit cœur pour cette série, qui au fur et à mesure est vraiment de mieux en mieux. Je me suis régalée, c’est beaucoup mieux construit, plus claire dans les explications et beaucoup moins de sexe même, ouffff car on a frôler l’overdose quand même.

Enfin le dénouement sur l’enquête concernant les recherches génétiques, et le Pourquoi du Comment, on connaîtra enfin le nom du salaud qui est derrière tout ça. Et le moins qu’on puisse dire c’est que c’est un vrai psychopathe, il à sa place au panthéon des tueurs en série et autre criminel qu’il vaut mieux ne jamais croisé la route !

Riley est enfin devenue un Gardien, c’est son patron Jack qui va être content, et pour sa première mission en tant que tel, rien de mieux qu’une mission infiltration très dangereuse dans un grand domaine qui cache beaucoup de secret.

Le propriétaire ayant une façon bien particulière de se divertir et de divertir ses invités, elle va s’infiltrera en se passer pour une lutteuse. Beaucoup d’actions et de rebondissement dans ce tome on ne s’ennuie pas un seul instant. *Pour dire j’avais du mal à faire une pose pipi, tellement que je voulais pas lâcher le bouquin, du coup j’allais au toilette avec ma tablette. Je sais c’est pas très hygiénique comme dirait ma mère, mais IMPOSSIBLE de le poser.*

En plus de son infiltration, Riley doit aussi réfléchir sur le chois de ses amants, elle est tiraillé, je veux bien qu’elle me passe Quinn, vu qu’elle hésite à le reprendre ;p. Trois beaux mal arrogant rien que pour elle, vous vous demandez qui surement, il y’a toujours Kellen notre mal Alpha loup, Quinn le vampire millénaire hummmm, et Kade le métamorphe cheval. Elle est vraiment forte cette Riley, mais tout comme l’enquête, elle n’a pas encore trouvée de solution concernant ses amants.

 

Un tome qui nous tient en haleine, du début jusqu’à la fin,et quel Fin, je suis toujours sidérée, une série à lire franchement !

5

A lire