Love After Dark – G.H. David

Image résumé
City Edtions – Eden Collection (Août 2019) – Format numériqueFormat Broché

Avis de Valou

Je remercie des éditions City et plus particulièrement la collection EDEN pour ce service presse.

C’est une première !! Je n’avais jamais eu l’occasion de chroniquer un livre écrit par G.H. David. Le synopsis de « Love After Dark » m’a tout de suite plu, j’avais vraiment hâte de découvrir ce qui se cachait derrière cette sombre couverture.

Intensité et densité. Voilà les maîtres mots de ce roman. Dès le début l’auteure pose les jalons de sa trame avec le personnage de David, dit « Le Baron », entrepreneur le jour et braqueur la nuit. C’est un homme fort, il en impose, il ne laisse rien au hasard, tout est recherché chez lui, même sa tenue est toujours finement étudiée. Sa rencontre avec Mahira « May » va le bouleverser. Il suffira d’une danse, d’un regard pour qu’il se sente fondre pour cette femme aussi belle que mystérieuse. Ils vont mettre du temps avant de se revoir, et lorsqu’ils vont enfin se retrouver, ils vont laisser libre court à leur passion, intense, dévorante, de celles qui balayent tout sur le passage. Mais Le Baron mène une vie secrète dangereuse qui pourrait compromettre gravement la sécurité de la belle May.

May et David c’est l’histoire d’un amour fulgurent, obsessionnel et fusionnel. Lorsqu’ils sont séparés ils sont capables d’autodestruction, lorsqu’ils sont ensemble ils font preuve d’un amour dévorant. Voilà ce que j’ai aimé dans ce livre. G.H David n’a pas son pareil pour trouver les mots justes pour décrire cette histoire d’amour épique.

On sent que l’auteure travaille la psychologie de ses personnages avec beaucoup de minutie. David gère sa relation avec May comme il gère ses affaires. Sans concession, il va droit au but. Si ça ne fonctionne pas comme il veut, il devient fou et envoie tout valser, quitte à prendre de gros risques.

Mahira est étonnante. Elle a des ressources inattendues et se révèle de chapitres en chapitres. J’ai adoré l’évolution de son personnage. De femme fragilisée par cet amour brûlant, elle s’affirme pour devenir une femme forte qui n’a peur de rien : l’alter ego de David en tout point. C’est un sacré personnage, auquel je décerne une mention spéciale, tant il m’a plu.

A travers May, G.H. David délivre un très beau message, en ces temps troublés, où les médias passent leur temps à opposer l’homme et la femme, alors qu’ils peuvent se compléter au lieu de s’affronter. Une femme n’a pas besoin de l’amour de son homme pour exister en tant que telle, elle n’est pas dépendante de lui, loin de là.  Mais l’amour la sublime et lui donne la force nécessaire pour se surpasser.

En ce qui concerne la trame, j’ai adoré le début de l’histoire et kiffé la fin absolument magistrale ! Entre les deux, il y a de nombreuses ramifications dans l’intrigue, il faut bien suivre sa lecture pour ne pas être perdu. Le texte est dense, les rebondissements nombreux, tout comme le nombre de personnages.  Ce roman n’est pas qu’une histoire d’amour. Certes l’histoire de David et May est le fil rouge de la trame, mais le côté suspens/thriller du récit est largement exploité par l’auteure. La lecture est néanmoins agréable, servie par une plume affûtée dont le talent n’est plus à prouver.

Le petit plus que j’aime trouver dans les romans que je lis, c’est une playlist sélectionnée par l’auteure. Cela donne une toute autre dimension à la lecture. G.H. David a sélectionné des sons sombres, mélancoliques et enivrants à l’image de son roman.

« Deux âmes n’ont pas besoin de se toucher pour comprendre qu’elles s’appartiennent »

Lowell à Mahira.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format numérique ou broché sur Amazon:

COUV NUM

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.