Little Beach Girl – Audrey Woodhill

Image résume
Black Ink Editions ( juin 2018 ) – Environ 253 pages – format numérique

Avis de Valou

Je remercie les éditions Black Ink pour ce service presse

****

Un gangster est-il toujours plongé dans l’obscurité ? Peut-il y avoir une part de bon en lui ? Voici les questions légitimes que l’on se pose lorsque on découvre Little Beach Girl…

Alex tient un bar sur une plage paradisiaque du Costa Rica. Il l’a repérée parmi toutes les beach girl : sa little beach girl, celle qui surpasse toutes les autres. Pourtant, Alex sait qu’il n’a rien à lui offrir. Autre chose l’attend ailleurs, et la belle n’a pas sa place dans l’histoire. Alors il va tout faire pour la repousser…Mais il ne pouvait pas prévoir qu’entre eux, un coup de foudre s’est joué sur cette plage, avant même qu’il ne s’en rende compte lui-même. Charlie, sa little beach girl, est forte très forte. Elle croit pour 2, elle va se battre pour 2: elle sait que leurs sentiments sont déjà puissants, comme irrémédiables et  inévitables…

Charlie n’a rien de la jeune femme en recherche de sensation forte auprès d’un bad boy. Ce ne sont pas non plus les surfeurs du coin qu’elle recherche, mais bel et bien Alex, dont elle décèle rapidement les sombres contours… Malgré sa blondeur et son apparence candide, elle est loin d’être l’héroïne naïve que l’on peut croiser parfois dans les romances.

Outre les prémices de cette histoire d’amour, l’action est aussi au rendez-vous. Audrey Woodhill nous plonge dans l’univers mafieux du trafic de cocaïne, dans lequel les rivalités familiales au sein du clan font rage.

Le choix de proposer une romance racontée du point de vue du personnage masculin principal est tout à fait audacieux. De temps en temps, l’auteure laisse la parole à Antony, « le frère » d’Alex. J’ai vraiment apprécié l’effort fourni par Audrey Woodhill pour nous donner l’impression d’être vraiment dans la tête de ces bad boy. Alex s’exprime cash, sans concession, parfois crûment, mais il est si sincère qu’on devine sans peine ses sentiments. Les phrases sont courtes, punchy, cela donne beaucoup de rythme à l’ensemble du récit, que j’ai dévoré !

Les moments érotiques entre Charlie et Alex sont torrides d’emblée. Au fur et à mesure la tendresse et la passion se mélangent pour nous donner à lire des scènes particulièrement intenses. J’aime beaucoup la plume de l’auteure, qui maîtrise, sa trame et son stylo (ou son clavier 😉 ), avec brio, que ce soit pour nous faire vivre une scène intime ou un moment de pure action.

Bref, vous l’aurez compris, je vous recommande de lire ce roman, qu’il vous faut absolument découvrir. Le seul bémol pour moi, est que je l’ai trouvé un peu court, j’aurais voulu en lire encore un peu. Je n’étais pas prête à quitter le Costa Rica et Cuba si vite !! Black Ink sait dénicher les talents et je vous prie de croire que celui d’Audrey Woodhill est à suivre avec attention.

A lire

Note 4,5

couv num

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.