Gun Cake – Tome 2 – Maloria Cassis

Image Résumé
Stories By Fyctia (Novembre 2018) – Format Numérique

Avis de Valou

Je remercie Maloria Cassis et Stories By Fyctia pour ce service presse.

Lorsque Maloria nous a dit au FNR que le tome 2 de Gun Cake allait sortir mi-novembre, j’étais tellement contente ! J’avais vraiment hâte de découvrir la suite des aventures d’Angela et Adriano et surtout savoir si leur couple naissant allait pouvoir faire face à toutes les menaces qui l’entoure.

Chronique de la suite tant attendue du premier tome pour lequel j’avais eu un coup de cœur.

Petit retour en arrière nécessaire. A La fin du premier tome, Angela et Adriano avaient décidé que leur amour était plus fort que tout. Même si elle est la fille d’un flic qui veut la peau d’Adriano, même si celui-ci ne voit pas d’autre possibilité que de tuer le père de la femme qu’il aime, ces deux-là sont près à braver tous ces obstacles pour faire vivre leur amour le plus longtemps possible.

Angela a aussi confié à Adriano les violences que son père lui a infligée lorsqu’elle était enfant. Elle en fait des cauchemars récurrents, presque chaque nuit. Le mafieux développe un très fort sentiment de protection vis-à-vis de la belle pâtissière. Leurs moments intimes sont plein de tendresse et d’affection. Dans ce deuxième tome, leur relation est approfondie, les sentiments se développent et sont puissants.

Si le chef du clan Alario n’arrive pas à exprimer ses sentiments, il aime plus que tout Angela. Il veut le lui prouver en l’emmenant passer un week-end en amoureux, sans que ses affaires n’interfèrent entre eux. Cette parenthèse idyllique renforce le couple, qui va devoir ensuite faire face à des événements d’une toute autre ampleur…

J’ai aimé lire l’évolution du personnage d’Angela, elle est si forte, si digne malgré tout ce qu’elle va avoir à traverser. Elle fait preuve d’une compréhension de tous les diables, alors qu’Adriano n’est pas capable de lui dire qu’il l’aime. Angela est là pour apaiser le mafieux quand il n’est que colère et violence. Elle est son catalyseur. Elle devient indispensable à la vie d’Adriano.  L’amour entre ces 2 là est très puissant, mais va-t-il suffire ? Maloria nous offre une série de rebondissements menés tambours battants. Le lecteur est tenu en haleine tant on a envie de connaître la suite.

L’auteure a su continuer sa trame dans le même univers que le premier tome : à savoir une histoire de mafieux « old school », à la manière des films cultes que l’on connaît tous. C’est vraiment plaisant à lire. C’est ce qui m’avait d’ailleurs tant plu dans le premier opus.

Par ailleurs, la couple est touchant, on les découvre davantage l’un et l’autre. Tous deux frappés pas les deuils successifs sont émouvants,  même lorsqu’ils prennent des décisions stupides parce qu’ils ne communiquent pas suffisamment.

Maloria nous a réservé un bel épilogue pour clôturer cette épopée mafieuse. Pourtant, j’ai trouvé ce tome un peu court, j’aurai encore aimé partager un peu de temps avec le clan Alario. J’espère que Gun Cake sera publié en broché ou en poche. Si tel est le cas, un seul livre suffit pour regrouper les 2 tomes, car les tomes séparément me semblent un peu courts et aussi parce que la fin du T1 est trop frustrante 😉 Cela donnera un concentré d’Italie, de pâtisserie et de mafieux savamment dosé en un seul et même opus savoureux.

J’ai donc passé un bon moment livresque, c’était un joli moment de détente que je vous recommande vivement.

Couv Num

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.