Trois instants d’eux – Mathias P. Sagan

Résumé - Trois instants d'eux - Mathias P. Sagan.png
Auto-édition
Parution papier : Exclusivité Y/Con (novembre 2016) – Environ 276 pages
Format numérique : sortie le 30 septembre 2017 – Environ 192 pages

avis-de-jenni-les-tentatrices

Découvrir un nouvel écrit de Mathias P. Sagan est une vraie partie de plaisir. Plus il écrit et plus le résultat est meilleur ! Il a une faculté déconcertante à lui seul pour retranscrire les émotions entre ses personnages. De « simples mots » qui vont rendre de « simples gestes » tout simplement « sublimes », ne serait-ce que dans les échanges de regard, dans les touchés, au cours de leurs révélations et surtout lors de cette connexion unique, aussi intense que troublante qu’ont ses personnages à chaque fois.

Trois instants d’eux est un recueil contenant trois histoires. Trois histoires différentes et complexes. Un sentiment domine et les relie : l’amour. Il est partout, en toutes circonstances…

Dans un premier temps, nous découvrons l’histoire de Aymeric et Stéphane dans « Deux mondes qui n’en font qu’un » : Deux personnes que tout oppose et issus de milieux différents.

Si l’un connaît la vie aisée (fortune, lieux prisés, fête de débauche en tout genre, aristocratie, bolide coupé, villa …) où donc l’argent coule à flot sans faire le moindre mouvement, et à être dans l’excès continuellement, pour l’autre cependant la vie est beaucoup moins simple. Il s’occupe depuis cinq ans de sa petite sœur depuis le décès de leurs parents survenu dans un incendie, n’ont connu que les quartiers sensibles des HLM et gagne sa vie en tant que vendeur. Son salaire n’étant pas suffisant il fait des extras en tant qu’Escort. Vendre son corps est ce qui lui permet de rapporter plus et vite…

Lors d’une soirée qui aura mis les nerfs d’Aymeric à rude épreuve, il ressent le besoin d’avoir un minet pour relâcher la pression le temps d’un coup d’un soir… Et Stéphane répond présent à sa demande. S’ils savent tous les deux à quoi s’attendre, cette rencontre pourrait bien être plus fructueuse que ce qu’ils auraient pu penser… Mais leurs différences pourront-elles être surmontables ?

–> Ici l’amour ressort sous forme de révélation impromptue et donc de coup de foudre. Deux personnes diamétralement opposées et pas du même monde. D’un côté il y’a de l’éducation, pas de soucis ni de préoccupations à avoir pour quoi que ce soit, juste de l’insouciance, et de l’autre une personne livrée à elle-même, qui s’est forgée seule, et qui a des responsabilités à assumer. J’ai ressenti de l’affection pour Stéphane ainsi que de l’empathie pour Aymeric. Un récit à double voix très appréciable, apportant beaucoup au niveau des sentiments et de la passion.

Dans la seconde histoire « On s’aime, et après ? », nous rencontrons Anthony et Romain.

Pour eux, l’heure des projets à sonner compte-tenu de leur amour passionnel et platonique qui dure depuis huit belles années, il est alors temps de concrétiser leur relation et leur amour, qui n’a plus de secret pour personne.

–> Un récit uniquement du point de vue de Anthony, qui à travers sa vision nous fait faire connaissance avec celui qui partage sa vie, Romain. La narration est prédominante dans cette seconde histoire, mais loin d’être monotone. Bien au contraire, loin d’être ennuyeuse, elle apporte ce qu’il faut sur les pensées intimes de la relation. Ici l’amour est installé et idyllique. Aux côtés de Romain et Anthony on assiste à leur parcours et aux démarches nécessaires pour pouvoir réaliser leur rêve tout en construisant leur vie. Ils sont d’une gentillesse et d’une générosité débordante. Deux hommes plein d’amour et de bonnes attentions, solides, réfléchis, et fous d’amour l’un pour l’autre…

Puis nous terminons avec « Par amours » : Ici l’auteur met en exergue le fait que l’amour n’est pas toujours suffisant pour combler un manque que l’on peut avoir au fond de soi. Parfois même si les sentiments sont là et sont forts, la séparation reste inévitable… et la douleur et le manque de sa moitié reste insurmontable. C’est ce que vont vivre Cyril et Arnaud. Unis et soudés plus que jamais. Malheureusement, l’un souhaite quelque chose que l’autre ne peut lui donner… Et c’est ainsi que leur chemin ne présente plus qu’une seule issue : la rupture.

–> Un magnifique récit qui peut vous mettre la larme à l’œil tellement les émotions sont fortes. Face à la douleur, le manque, et le besoin par-dessus tout de réaliser ses rêves, j’ai été attristée par leur histoire et profondément touchée par l’intensité qu’elle dégage.

 

Pour résumer, ce roman est un sympathique recueil dans lequel on se laisse emporter tant les histoires sont intrigantes et prenantes. Mathias P. Sagan met en valeur l’amour, et dans chaque petite histoire on retrouve ce sentiment qui brille de bien différentes façons.

On est confronté à des personnages ordinaires qui par leur faiblesse et maladresse, et en particulier par leur fragilité, les rends touchants et agréables à suivre. Il est alors bon d’avancer à leurs côtés et d’assister à leur évolution. De plus, les illustrations sont superbes et parfaitement représentatives de l’instant décrit. Elles apportent une touche d’originalité et de douceur au récit, faisant ressortir la beauté du moment.

Et quelle agréable surprise de retrouver ces six personnages dans un moment qui les regroupe sur un moment de leur vie. Ce livre c’est avant tout beaucoup d’amour mais il relate aussi le combat qu’engendre leur sexualité et les difficultés qu’ils rencontrent par certains choix.

Un grand merci à l’auteur, pour ce très beau moment de lecture en service de presse.

-Sous le charme-

Note 4,5LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2


–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format numérique :