Pouvoirs d’attraction, tome 2,5 : The Partner – Abigail Barnette

Pouvoirs d'attraction - 2.5 - The Partner - Abigail Barnette

~ Edition Milady Romance ~ Environ 43 pages ~ 

 

Avis Marina

 

Abigail Barnette nous offre une nouvelle d’une quarantaine de pages qui retrace une journée et une nuit de Neil.

Avoir frôlé la mort a changé la façon de voir la vie de Neil… S’il a toujours du mal à déléguer, il ne ressent plus de plaisir à diriger ses affaires. Alors qu’il est en déplacement à son bureau de Londres sans Sophie, le manque qu’il ressent est presque palpable et il ne parvient pas à se concentrer. La solitude lui pèse…

Heureusement, ce soir, il doit dîner avec leur ami Émir…. Sophie l’encourage à goûter à la soumission avec lui. Neil a connu une mauvaise expérience et a donc du mal à comprendre le plaisir et ressenti de Sophie quand il l’a domine….. Et, Sophie sait à quel point Émir est doué et qu’il apprendra à Neil à lâcher prise en l’emmenant à l’extase.

Cette expérience lui démontrera peut-être qu’il peut céder le contrôle à d’autres pour simplement profiter… même en dehors de la chambre à coucher.

Comme dans les deux premiers tomes, l’auteure a une façon assez cru d’aborder les effets de la maladie, des points tels que l’aspect physique (et mécanique) de l’âge qui passe…. Et il a une manière assez « clinique » d’évoquer l’utilisation de certains gadgets des jeux libertins. Du coup (même si il y a beaucoup de respect entre les partenaires), la distinction qui est faite entre le sexe et les sentiments, enlève la « chaleur » qui rend les passages « hot » torrides…

J’ai donc ressenti le même plaisir à lire cette nouvelle que j’en ai eu à lire les deux premiers volumes de POUVOIRS D’ATTRACTION… Tout en ayant la même difficulté à me laisser embarquer…. La plume de Abigail Barnette influe un certain détachement aux jeux sexuels qui ne me permet pas de « vivre » l’histoire.

Note 3

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.