L’ironie d’un sort (L’intégrale) – Mathias P. Sagan

L’ironie (L’intégrale) - Mathias P. Sagan

Auto édition (02 avril 2016) – Environ 476 pages

Avis Jenni

J’ai découvert la plume de Mathias P. Sagan avec son roman « La vie (pas si) superficielle de Mia ». J’avais non seulement apprécié l’histoire mais j’avais aussi découvert à travers cette lecture un grand potentiel d’écriture. Lorsque l’auteur m’a proposé la lecture d’un autre de ses romans, je me suis empressée de lui dire oui !

Je remercie Mathias P. Sagan, pour l’envoi de son livre en service presse. L’intégrale regroupe deux volumes M/M consacré à l’ironie : « L’ironie d’un sort » et sa suite « L’ironie du destin ».

L’ironie d’un sort

Déprimé depuis de nombreuses années, à seulement âgé de dix-huit ans, Alan n’est pas épargné par la vie… En perpétuel combat contre la dépression, on commence son histoire au moment où il tente de mettre fin à sa vie. Cette fois, il est allé trop loin car il se réveille avec des tuyaux de branchés tout autour de lui, qui le maintiennent en vie. Puis, il se retrouve interné en psychiatrie. Désarçonné et désemparé il est pris en charge pour lutter contre la dépression qui l’engouffre dans les ténèbres. Après plusieurs semaines confiné dans les locaux de la psychiatrie, il se voit retrouver le monde extérieur et SA vie…

De retour chez lui, il décide de se prendre en mains et de tout faire pour prendre les bonnes décisions. Une grosse journée en perspective et forte en émotion l’attend… Entre ses souhaits de changements de vie, son ex copain qui a refait sa vie,  et pour couronner le tout… Hugo qui est hospitalisé. Très vite, il ne va plus savoir où donner de la tête ! Alan Jamain est un jeune papa tout juste majeur d’un enfant de presque trois ans et sa sexualité est quasiment tatouée sur son front. Il a un fils qu’il n’élève pas et qu’il a conçu avec sa meilleure amie condamnée, décédée peu de temps après la naissance d’Hugo. De fil en aiguille, il se crée un compte dans l’escorting, un boulot en plus de la coiffure, qui pourrait lui rapporter gros rapidement, afin d’avoir les moyens de prendre en charge son fils au quotidien auprès de lui. Mais voilà qu’un client se montre trop imposant en souhaitant à tout prix s’approprier ses services…

On plonge dans la vie d’Alan que la vie n’a pas épargné … Ce livre est une très belle histoire, qui relate le combat d’une vie d’un jeune homme torturé par son sort. Un destin auquel il peut en devenir maître s’il s’en donne les moyens… Et changer le cours de sa vie s’il le souhaite ! Pour lui c’est fini ses conneries de vouloir se foutre en l’air pour une vie qu’il estimait injuste et décide de se prendre en mains…

L’ironie du destin

On retrouve ici Alan et Justin dans leurs rôles de parents aux côtés du petit Hugo. Ils vivent ensemble dans le logement chic qu’Alan a hérité et ont mis celui de Justin en location. Depuis, des années sont passées… Ils sont aujourd’hui à la tête du salon de coiffure auquel ils tiennent tous les deux et sont à la recherche d’une nounou pour leur petit bonhomme.

Jesse étudiant en droit, est à la recherche d’un job qui sera mieux que ses heures effectuées chez Mac Donald. Il passe son entretien pour le poste de nounou haut la main. Hugo n’a pas cessé de l’interroger avec beaucoup de curiosité rendant les échanges amusants. Une chose est sûre c’est qu’avec cet enfant il n’est pas prêt de s’ennuyer ! Le poste lui plait et les parents lui conviennent également. (Il est gay et est ravi que ses patrons soient comme lui).

Eliott, après un mariage raté avec Samantha, décide de quitter New York pour sa ville natale Paris. Il devient le nouveau voisin de Justin et Alan et est étonné par la gentillesse de ses proprios et couple gay qu’il n’a pas pour habitude de côtoyer. Il fait également la connaissance de Jesse, qui n’hésite pas un instant à l’aider à aménager dans son logement. Ayant grandi à Neuilly, il n’a pas le souvenir d’un voisin en aidant un autre, en tête. Très vite la nounou va l’intriguer et va perturber son quotidien…

On plonge ici dans le quotidien de Jesse et d’Eliott.  Ce livre relate le bouleversement d’une vie d’un jeune homme par son destin… Un destin, qui va changer le cours de sa vie et la personne qu’il est !

***

Je ne suis pas fan des histoires M/M et je dois dire que L’ironie dans sa globalité est une agréable surprise ! C’est un style différent de ce que j’avais découvert dans « La vie (pas si) superficielle de Mia », mais qui fait son effet !

La première partie « L’ironie d’un sort » a été pour ma part un véritable coup de cœur. Ce roman est une belle leçon de vie et expose un très beau combat. Les personnages sont attachants, touchants et sont parvenus à m’attendrir par leur sensibilité et leur fragilité mais aussi par leur courage et leur entêtement. On comprend et on ressent les peurs et les angoisses qu’ils éprouvent.

Au fil de cette lecture, on ressent l’injustice et la douleur profonde. J’ai eu de l’empathie face au mal être d’Alan. Alan m’a touchée par son côté mature et réfléchi et par sa lutte à vouloir quelque chose de meilleur. Dans son récit, l’auteur a pris la peine de ne pas épargner certaines scènes, notamment en y incluant la violence et l’agressivité des gens envers l’homophobie à laquelle son personnage est confronté. En parallèle, on y trouve de l’amour : un père seul, qui souhaite se racheter une conduite pour son fils en lui donnant l’amour et la vie qu’il mérite. Le petit Hugo est un petit bonhomme qu’on aime d’entrée de jeux. Et ces moments père/fils sont très touchants. On s’attache aux personnages de Justin, Alan et Hugo avec facilité et n’avons pas envie de les quitter.

Mathias P. Sagan à cette particularité de détailler les scènes de sexe de façon sensuelle et torride, et le fait très bien. Son pouvoir et sa force d’écriture pour entrer en communication avec ses personnages sont étonnants et palpitants. Son récit est précis et intense en émotions. Il nous rend totalement captif de sa plume.

Finalement, pour s’en sortir et être heureux, il suffit de saisir les occasions lorsqu’elles se présentent…

 

 « L’ironie du destin » relate la suite de l’histoire d’Alan et Justin, en se mêlant à une autre nouvelle relation. Eliott est un peu perturbé car il repart de zéro et parce que son avenir est un peu flou pour le moment, mais grâce à ses nouveaux amis avec qui il passe du temps, il y trouve de l’attention et de bons conseils. J’ai malheureusement moins accrochée à cette seconde partie, à cause de certaines scènes qui m’ont dérangée. En partie la révélation d’Eliott qui a été pour moi trop rapide. Une simple rencontre et bim, c’est le coup de foudre ! Et en plus, c’est LA personne qui va lui faire changer de bord au niveau de sa sexualité !!! Cependant, j’ai bien aimé les échanges de mails qui apporte un petit plus à l’histoire.

C’était mignon et c’est dans la même continuité de la première histoire tout en étant différente, mais ce couple m’a moins convaincue. J’ai trouvé le parcours un peu trop facile. J’ai apprécié retrouver les personnages d’Alan et Justin, avec le petit Hugo. Le petit bonhomme apporte énormément de douceur et de tendresse à cette histoire. Il est une boule d’énergie à lui tout seul avec une langue bien pendue qui nous fait sourire avec toutes ses répliques.

L’auteur nous offre une belle surprise avec un épilogue très touchant et plaisant. C’est un joli clin d’œil qui nous réchauffe le cœur et qui nous laisse un sourire jusqu’aux oreilles quand vient le moment de fermer le livre. Il termine à la perfection ces deux histoires.

Note 4

Logo Tentatrice sp 1

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.