Elites, Tome 1 : Popul(i)ar – F.V Estyer

*Je remercie F.V. Estyer pour ce sp*

Alala, mais ce livre par quoi commencer… Féliciter d’abord F.V. Estyer pour cette histoire complètement incroyable, au vu de l’un des personnages principaux, je n’étais pas sûr d’apprécier ce premier tome d’Élites comme il se doit et pourtant... 

Elle a réussi à me faire aimer le détestable mais non moins hallucinant Zane, ce qui par extension change totalement la donne. Il aurait pu changer totalement, et il a changé au fur et à mesure de notre lecture, mais pas totalement, et pour cela, j’applaudis Fred. Elle avait son idée et elle y est allée jusqu’au bout.

Popul(i)ar est un tome qu’on dévore en quelques heures, c’est une romance qui nous happe dès les premières lignes et on rentre très vite dans le vif du sujet.

D’ ailleurs pensé à moi si à la lecture du premier chapitre, vous avez eu envie d’entrer dans votre livre, tablette ou liseuse pour dégommer Zane. Ne vous inquiétez pas pour cet excès de violence, c’est tout à fait normal. 

Ce type est juste affreux, c’est un véritable enfoiré, mais il le sait du coup, on ne peut pas passer notre temps à l’insulter, par contre on prie. On prie qu’il trouve la personne qui lui fera mordre la poussière, qu’il se prenne enfin le retour de bâton qu’il mérite, eh oui Karma is a bitch et j’ai adoré le voir frappé à la porte de notre ténébreux Zane.

Sous les traits d’un ange Blond, Jude est la perfection incarné, beau, riche, avec du cœur et hyper marrant. Au premier abord, il nous apparaît comme la petite brebis qui va se faire manger par le loup et au fur et à mesure, on se rend bien compte que la brebis à de bons arguments pour faire tomber notre prédateur.

Sexe, Curiosité et Jeu de pouvoir voilà sur quoi repose leur relation, elle est cependant bien vite balayée par la passion redistribuant au passage toutes les cartes du jeu, tel est pris qui croyait prendre.

J’ai adoré voir leur personnalité évoluer, Jude prendre de la hauteur face à son père même si cela a été un échec, il faut dire qu’en bon politicien, il est très fourbe et Jude est un petit novice. Quant à Zane le voir tombé amoureux fut jouissif, au contact de Jude, il se révèle, il devient beaucoup plus sensible et attachant, mais garde son objectif tout le long, même amoureux le mec y va. On a beau prié tous les Dieux qui existent, et même si on comprend le pourquoi du comment, on ne veut qu’une chose qu’il ne fasse pas souffrir Zane.

 J’ai beaucoup aimé ce premier tome et j’attends de voir la suite avec impatience :).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.