Bleu & Rouge, Tome 1 : Thomas – Héva K.Héva

Le résumé de ce premier tome de « Bleu & Rouge » m’a beaucoup intrigué et m’a donné envie d’en savoir plus sur cette histoire. Je remercie d’ailleur Héva K.Héva de m’avoir offert l’opportunité de découvrir son roman par le biais de ce service de presse.

Malheureusement je n’ai pas réussi à plonger dans l’histoire. Si le début semblait à la hauteur de ce que j’espérais, le reste m’a laissé le goût amer de la déception.

Je tenais absolument à finir ce livre. Par respect pour l’auteure (qui en a fait une bonne impression lors de sa proposition de Service de Presse) et pour l’oeuvre en elle-même.

L’histoire est intrigante, et m’a un peu rappelée Forbidden de Tabitha Suzuma. Les personnages principaux (surtout Thomas) sont hyper intéressants, complexes et mystérieux. Le héros dégage une telle noirceur, un comportement tellement destructif et incompréhensible, que j’ai persévéré.

Pourtant, malgré toute la bonne volonté du monde, quand ça ne passe pas…ben, ça ne passe pas…

L’absence de syntaxe structurale a eu raison de moi…

Quand, dans un même chapitre, trois voire quatre personnages prennent la parole sans qu’il n’y ait aucune transition, c’est non seulement perturbant mais cela rend la compréhension très difficile.

Quand l’intrigue évolue bizarrement, la première chose qui me vient à l’esprit est MAIS C’EST QUOI CE BORDEL ? J’AI RATE UN CHAPITRE ? Je reviens en arrière… Non non, j’ai bien lu toutes les pages… Et je finis par comprendre qu’il s’agit d’un bond dans le passé….

J’ai aussi eu du mal à saisir l’intérêt de l’intervention de certains personnages… Peut-être y en a t-il un, mais personnellement, il m’a échappé et cela a aussi contribuer à gâcher ma lecture.

Je n’ai pas vu ni ressenti le côté Fantasy qui m’avait donné envie de lire le livre….

K. Héra a une belle plume captivante et l’histoire a un énorme potentiel… Mais ce tome est mal structuré et il a manqué un vrai travail éditorial pour que la magie opère et soit visible.

Même si je suis déçue, j’espère que cet avis (bien que négatif) sera perçu comme constructif par l’auteur et que K. Héva nous proposera bientôt d’autres œuvres mieux construites.

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires sur « Bleu & Rouge, Tome 1 : Thomas – Héva K.Héva »

  1. Ouai, mais du coup, hormis ces points négatifs inhérents à la syntaxe et à la structure, ça ne nous dis absolument pas ce que tu as aimé de la plume de l’auteur ou du potentiel de l’histoire. Cet avis me laisse perplexe… ^^

    1. Au contraire, je pense que si et rentrer trop dans les détails spoilerai beaucoup, ce que j’évite à tout pris :). Moi c’est ton commentaire qui me laisse perplexe, mais si tu es intéressé par cet histoire, je te conseille de lire un autre avis.

      1. Ok, je comprends mieux si tu ne veux pas spoiler. comme tu parlais d’énorme potentiel, ça m’a quand même intrigué d’en savoir plus sur ce que tu entendais pas là 🙂
        Vu que j’ai lu d’autres avis sur ce livre, j’étais curieux de connaitre ton avis plus développé sur les aspects que tu avais aimé 😉

      2. Elle a un personnage principal très intéressant qu’on a vraiment envie de connaître. Toute l’histoire est basée sur lui et sa relation avec son demi frère. On veut savoir pourquoi ce conflit alors qu’il s’entendait très bien au début. Après il y’a tout le contexte autour, familiale et autre. Sans compter que sa plume est vraiment captivante comme je l’ai dis. C’est une histoire qui intrigue mais qui a été mal exploité. Il y’a le côté Fantasy par exemple qu’on ne ressent pas du tout même si tu te poses la question. Après ce n’est pas quelque chose que je peux vraiment détailler au risque de trop en dévoiler.

      3. Ahhh bah tant mieux, c’est l’effet que je recherche tout le temps même quand je suis déçue. Donner envie à quelqu’un d’autre de le lire car on peut ne pas avoir du tout le même avis.

  2. Du coup, j’ai lu le livre et il est absolument merveilleux ! *___*
    Il m’a tué. Les émotions sont aussi tranchantes que des lames, la psychologie des personnages si intense. Certains passages sans ponctuation m’ont évoqué l’excellentissime « Le faire ou mourir » de Claire Lise Marguier. Affutés de cette manière afin de rendre plus viscérale la lecture. Et c’est le point fort de l’auteur je trouve. Parvenir à vendre visuelle et sensitive son écriture et nous transmettre le tout tel un uppercut retentissent. La structure du récit est réellement pertinente et nous permet de suivre l’évolution des personnages sans problèmes. Comparé à d’autres romans écrits à la 3e personne ou nous suivons 30 personnages et où il est aisé de se perdre, je trouve très adroit d’avoir choisi la 1ere personne qui permet de déterminé qui parle et dans quel but.

    En fouillant sur la toile, j’ai vu que l’auteure avait déjà une communauté d’amateurs sur ce roman, constitué en 2006 alors qu’elle écrivait sur un site de fictions. Et par tous les dieux, je comprends leur engouement. Aussi, je vais me jeter sur le tome 2 de ce pas.

Laisser un commentaire