Strangers – Samantha Morgan

Image résumé
Editions BMR (décembre 2018) – format numérique

Avis de Valou

Je remercie les éditions BMR et Net Galley pour ce service presse.

Lorsque j’ai lu le résumé de ce livre il m’a tout de suite intéressée. Je ne connaissais pas la plume de l’auteure, l’occasion parfaite pour me plonger dans une nouvelle romance. Mais pas n’importe laquelle, une de celles qui pourrait arriver à chacun d’entre nous et qui interroge sur la famille, le couple et la fidélité.

Une femme, un homme, un train. Une équation à résoudre et qui va sceller à jamais le destin de ces 2 êtres qui n’étaient pas sensés partager autre chose qu’un moment d’égarement…et pourtant.

June est mariée à Karl et ont un petit garçon ensemble. Ils emménagent dans une banlieue aisée puisque Karl intègre un prestigieux cabinet d’avocats. Leur couple est fragile et June assume mal son écart de conduite. Elle ne sait pas si elle doit lui avouer sa faute pour taire cela à jamais. Quand l’inconnu du train, Nick, s’avère être le boss de Karl, June comprend alors qu’elle va être amenée à le voir régulièrement. L’attraction qu’elle ressent pour cet homme est plus forte que tout. Une liaison va s’installer être eux, d’une passion dévorante. Mais June ne risque-t-elle pas de mettre sa famille en danger ?

Je me suis retrouvée totalement embarquée dans cette histoire. Sur le papier on pourrait se dire que June provoque la chute inévitable de sa famille, en entretenant une relation adultère avec cet inconnu. Pourtant, son personnage m’a touchée. Bien sûr elle est infidèle, mais petit à petit l’auteure nous fait entrer dans la vie de la jeune femme et on s’y attache inévitablement. On partage son quotidien, son travail en tant qu’institutrice, son rôle de mère auprès de son petit garçon et celui d’épouse qui n’est plus comblée par son mari. Il faut dire que Karl a tout de l’arriviste arrogant, près à tout pour réussir professionnellement. Il s’agit pour moi d’une chronique d’un couple bourgeois américain, qui se délite. La rencontre de June et Nick n’est pas la cause de l’essoufflement de ce couple, mais simplement une conséquence… Ajoutez à cela, l’ambiance du quartier où ils ont emménagé, aux faux airs de Wisteria Lane, cela donne un roman touchant et passionnant.

Au-delà du questionnement que le cœur de l’histoire suscite, la passion entre June et Nick est dévorante. Lui coureur de jupons invétéré, s’avère être bien moins superficiel qu’il n’y parait. Et s’il était le salut de June, et s’il pouvait lui offrir un avenir radieux ? En tous les cas, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’entre ces deux-là, c’est un feu dévorant qui les unit. Les scènes érotiques sont nombreuses, bien écrites, jamais vulgaires. L’attraction qu’ils ressentent l’un pour l’autre est plus forte que tout et leurs moments intimes renforcent ce lien.

La citation ci-dessous illustre parfaitement cette romance :

 «  L’amour c’est comme un feu, il peut y avoir des feux de paille qui ne durent qu’un temps et des incendies qui rien n’arrête. L’amour, ça part d’une étincelle, plus on l’alimente, plus on en prend soin et plus il grandit. Parfois, le feu diminue et il faut y mettre toute sa force pour le faire repartir. Parfois, il s’éteint et on aura beau frotter des bouts de bois, si le bois est humide ou abîmé,il ne repartira pas. »

Cliquez sur l’image ci-dessous pour télécharger le format numérique sur Amazon

Couv Num

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.