Last Ride – Ana Scott

Image résumé
Editions Addictives ( Novembre 2018) Collection Luv – Format Numérique

Avis de Valou

Je remercie les éditions Addictives pour ce service presse.

Je dois avouer que je n’ai pas lu précédemment « Dark Ride » le premier tome de cette série. Si les tomes se centrent sur le clan des BlackAngels, une des branches des OutlawsRiders, chaque opus peut se lire indépendamment des uns des autres. Ici l’histoire se centre sur Stan, meilleur ami de Trav, vice président du clan, qui était le héros de l’histoire originale. 

Alors que Stan et ses compères portent secours au VP, séquestré par Dominguez, un immonde trafiquant, il tombe que Julia, une belle jeune femme apeurée et violentée. Il décide de la secourir elle aussi. Entre eux, c’est un coup de foudre immédiat. Mais Julia est brisée, meurtrie. Vendue par son frère à Dominguez, elle a subi de multiples traumatismes. Elle est vide, on lui a enlevé tout espoir. Julia ne veut plus avoir affaire à un homme. Pourtant, Stan ne la laisse pas indifférente, loin de là et cela l’effraie.

Le biker de son côté, est hypnotisé par la belle, mais il n’arrive pas à mettre de mots sur le désir puissant qu’il ressent pour elle. Le moins qu’on puisse dire c’est que la communication n’est pas leur fort à ces deux là, sur une bonne partie du roman. Pourtant Stan montre une personnalité attentionnée avec Julia. Ce qui n’est pas dans ses habitudes. Il est plutôt du style: bagarres, coups d’un soir et liberté à gogo. Mais il se pourrait bien que son coeur décide de lui montrer un tout autre chemin…

Ana Scott propose ici un roman à mi-chemin entre une dark romance et une romance érotique. Le couple dont elle a choisi de nous parler est attachant. Stan est le biker dans toute sa splendeur, il jure, il a des besoins primaires à satisfaire très régulièrement et il aime par dessus tout chevaucher sa bécane. Pour autant, sa rencontre avec la belle Julia va le bouleverser. Ana Scott nous décrit un personnage fragilisé et démoli, mais qui ne se laisse pas faire comme on pourrait l’imaginer, après les traumas qu’elle a vécu. Petit à petit, elle se familiarise avec la vie du clan de bikers. Julia n’est pas idiote, elle sait que ces hommes ne sont pas des enfants de coeur, mais elle reprend le goût de vivre peu à peu. Sa renaissance est profondément touchante. Ce qui l’est encore plus, ce sont les sentiments si puissants qui unissent nos deux héros. Entre eux, c’est l’explosion des sensations. Un coup de foudre, un vrai: l’auteure utilise les scènes charnelles pour nous montrer la profondeur de ce que chacun ressent pour l’autre. 

En bref, il s’agit d’une romance plaisante dans l’univers des bikers, parfaitement maîtrisé par Ana Scott. Elle ne révolutionne pas le genre, néanmoins les rebondissements qui la jalonnent, offrent un moment livresque agréable, sans dentelle ni chichis, mais avec des sentiments bruts et profonds. On ne s’ennuie pas une seule seconde! 

Je lirai avec plaisir le tome suivant « Vicious Ride » , qui sera centré sur le personnage D’Elliott.

Note 4

 

COUV NUM

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.